Archives pour l'étiquette Emmanuelle

Autobiographie, Charles Aznavour

On dit… On dit que tout le pays lui rend aujourd’hui hommage. On dit… On dit aussi qu’il était des plus grands… On dit… Mais je les laisse dire, je sais que même si certains s’insurgent en rétorquant qu’il n’avait […]

Les mots que je te donnerai

Il y a une chanson que j’ai beaucoup écoutée lorsque mon fils était adolescent. Il passait sur son électrophone un 33 tours de Jean-Jacques Goldman, il le passait souvent. Je pense qu’aujourd’hui le disque est sûrement rayé, mais les mots […]

Je t’écris…

Aujourd’hui, chez Bonheur du jour, il y avait une question, comme souvent le lundi. “Ne pas faire semblant” Je lui ai laissé quelques mots… et j’ai précisé ensuite, sans être pourtant satisfaite de mes réponses. Et puis, la question a […]

Jeux olympiques d’été

C’était la fête de l’été, chez Emmanuelle, ce vendredi. Tous s’étaient mis aux couleurs des Jeux Olympiques… peut-être parce que, là-bas, tout est possible, ou presque. En plus des ballons habituels lors de ces réunions annuelles, sous la tonnelle qui […]

Remplir le vide

Il m’arrive de penser que je suis Hercule, mais que mes travaux ne cesseront jamais… Je n’ai pas sa force, aucun Dieu de l’Olympe ne m’accompagnera… mais j’aurais tort de me plaindre, vous serez sans doute nombreux à me le […]

Tourner la page

Nous passons notre vie à tourner des pages… sans toujours en avoir conscience. Elles sont plus ou moins longues, plus ou moins fournies, intenses. Nous aimerions nous attarder sur certaines, en éviter d’autres… mais nous ne choisissons pas. Nous ne […]

Ne nous mentez pas !

Ne nous mentez pas ! Je crois qu’il y a un moment où “dire” n’est pas possible, où dire devient impossible. Mais ce dont je suis sûre, c’est qu’il n’y a rien de pire que de mentir, de laisser de […]

Ta chambre

Il fallait m’y résoudre… peut-être pour que ce soit moins difficile, mais l’était-ce vraiment ? J’ai défait ton lit, lavé les draps, ils ne serviront plus ici. J’ai rangé ton placard, trié les vêtements qui pourront te servir encore, dans […]

Une maille après l’autre

Les jours passent, l’un après l’autre. Près d’elle, je tricote. Tout est fait pour qu’elle vive, une nouvelle fois. Les médecins brandissent leur baguette d’apprentis sorciers. “Abracadabra !” Ont-ils seulement conscience des vies qu’ils ont brisées ? Seule compte la […]

Cet écrit pour toi…

Il dort depuis plus de trente ans dans un tiroir… je le sors quelquefois,  y ajoute une page, quelques mots, quelques larmes. Parfois, juste un sourire devant l’idée saugrenue de ce qui aurait pu être et qui n’est pas. Il […]

Cette robe-là

Ce n’était pas vraiment une robe… plutôt l’ensemble modifié pour l’occasion d’un tout petit chemisier dont le col était agrémenté d’un petit volant et d’une robe chasuble. Je n’ai plus le patron, je savais que je ne m’en servirais plus. […]

Et puis un jour… Emmanuelle

J’ai longtemps hésité avant de publier ce billet, alors, surtout, si vous ne pouvez le lire en entier, ne laissez pas de mots, préférez ma page blanche 2015 qui reste encore ouverte quelques jours. Les commentaires seront modérés. Merci. … […]

T’es où ?

La sonnerie du téléphone sortit la bibliothécaire d’un songe éveillé où elle puisait l’énergie dont elle avait besoin. Qui que soit son correspondant, il insistait lourdement. Elle avait tenté de l’ignorer, s’enfonçant plus profondément dans son fauteuil préféré. Mais, au […]

Hier, fête de l’été

Hier, c’était la fête, fête de l’été chez Emmanuelle. Le jardin et sa tonnelle étaient parés au couleurs de la mer. Des goélands de papier voletaient au gré du vent. Ils essayaient tour à tour de nous montrer leur meilleur […]

Pensées & Tendresse

L’autre jour, chez LaZZa, il y avait plusieurs portraits en attente… en attente de titre, comme parfois chez lui. J’aime bien, parce que cela ouvre tant de possibles que l’esprit peut vagabonder selon la perception qu’il a de ses tableaux, […]

Une journée ordinaire…

Tandis que cet après-midi je te veillais, toi qui resteras toujours ma rêveuse silencieuse, mon bébé-puzzle en morceaux, je réfléchissais. Tu gisais sur un autre lit, dans une chemise d’hôpital, uniforme pratique mais sans lien avec ce que tu es […]