Autobiographie, Charles Aznavour

On dit…
On dit que tout le pays lui rend aujourd’hui hommage.

On dit…
On dit aussi qu’il était des plus grands…

On dit…

Mais je les laisse dire, je sais que même si certains s’insurgent en rétorquant qu’il n’avait pas de voix, pas de coffre, que c’était un bien piètre chanteur, un musicien médiocre, un acteur qui aurait mieux fait de ne pas se montrer, que la seule chose qu’on pouvait lui concéder c’est qu’il écrivait bien…. que m’importe ?

Je l’aimais, et je crois bien que je l’aimerai toujours.

Il est de ceux qui m’ont accompagnée, comme Monsieur Brel, même si différemment.

Il était là, si proche. Il savait si bien exprimer ce que je pouvais ressentir, et, même si…

Je crois bien que la première chanson que j’ai chantée de lui, c’est “La Mamma”.

Les mères meurent bien trop tôt dans la famille, et c’est l’une des chansons qui me font toujours pleurer.

Maman était-elle si bien accompagnée lorsqu’elle est partie, sans même pouvoir nous embrasser ? J’ai refusé de me rendre à son enterrement, je ne voulais pas changer l’image que j’avais d’elle, je ne voulais pas la voir sans vie, elle qui savait si bien emplir mon univers de sa musique et de sa voix… elle qui avait un si doux sourire.

J’avais quinze ans, que ferais-je aujourd’hui ? Je ne sais pas. Il se peut que ça m’aurait permis de “faire mon deuil”, mais en avais-je envie ? Je l’ai gardée vivante plus de cinquante années – un demi-siècle, ça fait beaucoup – et il m’arrive encore de me retourner en entendant sa voix, et d’être déçue en m’apercevant que ce n’est pas elle qui parle et qui m’appelle.

Charles Aznavour, c’était comme un ami qui sait vous consoler même lorsqu’il chantait des chansons tristes.

Je suis allée à Venise pour nos quarante ans de mariage. Et en m’y promenant, c’est sa chanson que j’avais en tête. J’avais envie de lui dire que Venise n’était pas aussi triste pour moi, parce que celui que j’aime était là.

Mais avant… avant…

Pour mon anniversaire, en 1980, mon époux m’a offert une soirée à L’Olympia. J’attendais Emmanuelle. J’étais encore heureuse.

Ceux qui ne l’ont jamais vu “en vrai” sur scène, ne peuvent pas savoir tout ce qu’il apportait, sa présence incroyable. Il vivait ses chansons, et je pensais à Brel dans L’Homme de la Mancha que j’avais eu le bonheur de “vivre” moi aussi en le regardant jouer.

C’était magnifique, magique, mieux que de l’écouter sur notre électrophone.

L’électrophone est toujours là, dans mon salon, il est plus vieux que notre mariage. J’ai ressorti pour vous les quelques 33 tours que j’ai eu la chance de pouvoir me procurer à un moment où ce n’était pas si facile de faire des dépenses que d’autres diraient “inutiles”

Cette année-là, je l’ai vu interpréter “Comme ils disent”, mais pas seulement.

J’écoute encore avec beaucoup d’émotion “Tu te laisses aller”… surtout lorsqu’il m’arrive de passer la journée sans même avoir envie de m’habiller.

On dit…
On me dirait sûrement qu’il ne faut pas, qu’on ne doit pas se laisser aller comme ça, qu’il est important de pouvoir faire bonne figure en toutes circonstances. Mais n’y a-t-il jamais de moments où sa seule richesse est de pouvoir le faire, même un instant ?

Ma jeunesse a fui, sans que j’y prenne garde. Mon cœur a toujours quinze ans, juste avant, juste avant que mon monde s’écroule, qu’il se fasse silence.

Alors, je revois Monsieur Charles Aznavour, sur scène, trouvant les mots grâce à ses mains, pour lui dire, à elle :

“Tu vis dans un silence éternel et muet,
je traduis tes regards et lis dans tes sourires,
interprétant les mots que tes mains veulent dire
dans ton langage étrange qui semble être un ballet…”

Emmanuelle n’aurait pas pu entendre ces mots-là, mais, moi, je les écoutais lorsque sa main unique savait encore serrer la mienne.

Mon déchirant amour”, c’est lui qui savait le mieux le chanter, et, même si Emmanuelle n’avait que des cris et des gémissements pour l’exprimer, c’est la voix d’une femme, une voix pure, angélique, qui me répondait, comme elle répondait aux mains du chanteur sur la scène.

La chanson n’était pas sur le programme, mais il me l’a offerte, un cadeau inattendu.

Et puis… il faudrait parler de toutes les autres, de ces chansons qui disent les espoirs déçus, et ceux que je garde toujours – en arrière plan, car il serait déraisonnable d’en parler encore à mon âge.

Certains jeunes d’aujourd’hui ne peuvent pas se dire qu’ils ont de la chance d’avoir tant de chansons, tant de mélodies, de paroles aussi, qu’ils n’écoutent pas toujours, hélas. Tout est à leur disposition, d’un simple clic.

Ils se créent des “play-list”, ici ou là, téléchargent gratuitement, piratent aussi, souvent.

Tout leur est dû, ils consomment sans discernement.

Parfois, ils choisissent, et défendent leur choix avec hargne, sans même écouter les arguments de ceux qui voudraient leur expliquer les leurs.

Il se peut que j’aie tort d’aimer encore, toujours, ces chansons que j’ai fait miennes en les chantant avec lui, puis sans lui, en y mettant aujourd’hui une voix qui tremble, qui est plus grave qu’autrefois.

Le dernier morceau de piano que m’a joué maman, un Ave Maria, n’était pas celui de monsieur Aznavour mais il avait fait de ces mots quelque chose de plus important que la Vierge qu’on saluait ainsi dans les églises.

Maria, la Mère, avec un M immense, Marie, dont l’anagramme est Aimer, comme l’affirmait Ronsard.

Et puis… voilà. Aznavour a rejoint dans mon panthéon personnel Thierry le Luron dans le duo qui m’avait tant émue.

Nous nous reverrons, c’est vrai, un jour ou l’autre, mais, en attendant, le micro reste seul, abandonné, sur le siège qui l’attendait.

109 réponses à “Autobiographie, Charles Aznavour

  1. Merci Quichottine pour ce très bel hommage, très émouvant.

    • Quichottine

      Merci à toi pour ces mots qui m’ont fait découvrir ton blog. 🙂

  2. voilà un bien bel hommage, très personnalisé, c’est très blog, c’est parfait, plein de sensibilité, plein de toi… bravo donc. J’avais eu l’occasion de voir Aznavour, un grand pro, cependant il n’a jamais été celui qui fait palpiter mon coeur en profondeur, bien que certaines chansons de Charles en soient quand même capable

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage. Je crois qu’on peut aimer ou non et pourtant savoir apprécier ses chansons. D’autres les ont chantées. 🙂

  3. Un très grand merci Quichottine pour cet émouvant et très personnel hommage à cet artiste de très grand talent qu’on n’oubliera jamais…

  4. Bonjour Quichottine, dans toutes choses ou hommes il y a ceux qu’on aime et ceux qu’on aime pas… Charles a eu ses fans qui l’ont placé au rang d’idole, c’est que quand même… hein ! Notre fils cadet l’a vu en concert à Anvers en 2016, un sacré numéro, dansant même… vu ses 92 printemps ! Fallait-il qu’il arrête, il aurait pu faire un beau centenaire, mais son choix étant de poursuivre ce qui a fait toute sa vie… reposez en paix désormais… Merci, bises, jill

    • Quichottine

      « c’est que quand même »… c’est vrai.
      Il lui a fallu du temps pour percer, mais la longévité de sa carrière, les mots qui resteront, les mélodies que l’on connaît grâce à d’autres chanteurs aussi, tout cela fait un artiste, un vrai.
      Merci à toi aussi pour tes mots. Bises et douce journée jill.

  5. Voilà une très très bel hommage, et ce qu’ils disent, je crois bien qu’il s’en est toujours foutu.
    Je connais mieux son répertoire ancien que ses dernières chansons, je le reconnais bien volontiers, mais quel répertoire.
    Un autre irremplaçable nous a quitté.
    Bise et bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      C’était le dernier des chanteurs de mon enfance… il manquera.
      Bises et douce journée Pascale.

  6. Quel bel hommage tu viens de rendre à Monsieur Aznavour avec un grand A. Merci ma Quichottine.
    J’ai commencé à regarder les préparatifs des Invalides pour l’hommage national qui lui était rendu.
    J’ai du lever le camp pour l’enterrement de notre chauffeur de taxi, 39 ans, le papa de la petite Swann née avec cette fichue maladie du cri du chat, ou syndrome de Lejeune dont je t’avais parlé.
    Stéphane a eu un accident de voiture en juin dernier. Fatigué, il a eu un malaise et il s’en encastré sous un camion. 2 heures de désincarcération et des séquelles qui semblaient irréversibles qui pouvaient l’empêcher de reprendre son activité. Il passait toujours une partie de sa semaine au CHU de Pontchailloux. Lundi dernier, alors qu’il était seul chez lui, il s’est pendu, et c’est sa femme, Gwenn qui l’a découvert.
    La mort est la pire des choses quand les gens sont encore jeunes, et je dois dire que le prêche du diacre a du faire réfléchir plus d’une personne, quant au nombrilisme de certains et du manque de communication pour venir en aide à ceux qui s’enferment psychologiquement. Les laissés pour compte de notre société peuvent effectivement perdre les pédales dans ce monde de brutes.
    Bises et bon jeudi ma douce amie

    • Quichottine

      J’avoue ne pas avoir regardé l’hommage national.
      Toi, tu avais une bonne raison, et tes mots m’ont beaucoup touchée.
      Rien n’est facile et il arrive qu’un tel fardeau devienne trop dur à porter… c’est terrible pour ses proches.
      Bises et douce journée ma Zaza.

  7. Un hommage qui me file la chair de poule, c’est beau c’est vrai…..Bisoussss

  8. Merci pour ce bel hommage Quichottine. Merci pour tes mots et ta confiance…Quand on aime c’est ainsi et ça ne s’explique pas. D’ailleurs pourquoi s’en justifier…Certaines de ses chansons sont devenues culte et tout le monde les connaît, d’autres moins. Enfant, il était souvent « à la maison » car ma mère l’adorait donc je connais mieux ses premières chansons que les dernières. Il a fait beaucoup pour faire connaître le drame de l’Arménie et je crois que pour ça aussi, il mérite le respect et de partir en paix, sans polémique aucune…D’ailleurs tu n’es pas la seule à l’aimer, mon frère a gardé tous les disques vinyles qui appartenaient à mes parents, c’est dire si ce répertoire l’a lui aussi, beaucoup marqué. Bisous et une douce journée

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Manou.
      Mon père préférait Brassens, mais maman m’a fait découvrir des chansons que nul ne chante plus…
      La musique était partout chez nous.
      Bisous et douce journée.

  9. très très beau billet !

  10. Il va être heureux notre Charles de ton hommage.
    C’était un grand acteur et même si sa voix n’était pas celle d’un stentor, ses mélodies étaient si belles que l’ont va les chanter encore longtemps.
    Belle après midi

    • Quichottine

      Je pense aussi que ses chansons ne mourront pas avec lui.
      Merci pour ta présence et tes mots Livia.
      Passe une douce journée.

  11. Salut
    C’est un grand compositeur chanteur que j’aime bien.
    Je trouve qu’on fait des  » hommages national » un peu n’importe comment pour faire plaisir.
    Cela va devenir comme la légion d’honneur que l’on donne à tout va même pour une culotte.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord.
      Sa famille s’était d’abord opposée à cet hommage…
      Mais après tout, si l’on doit faire une cérémonie pour tous ceux qui ont fait rayonner la France, il y aura de quoi s’occuper. 🙂
      Bonne journée à toi aussi Tiot.

  12. Quel bel hommage pour ce chantre qui savait si bien manier les mots. Il restera dans nos cœurs grâce à ses chansons et je pense que nous continuerons à les fredonner.

    Belle fin de journée et bisous d’EvaJoe

  13. Coucou ma douce Quichottine, merci pour ce magnifique hommage et voilà que je pleure en l’écoutant. Je me souvenais bien de ce duo avec Thierry le Luron. J’ai été soufflée d’apprendre que tu étais au concert de 1980, j’y étais… peut-être étais-tu assise à côté de moi et que nous ressentions la même émotion. Et c’est que le voir « en vrai » c’était quelque chose.
    Quand j’étais une adolescente dans le petit village où je passais mes vacances, le curé me prêtait son électrophone et quelques 45 tours de l’époque et j’écoutais en bouche Charles Aznavour, Brel et Piaf. Nous avions peu de choix, mais quel choix.
    J’ai regardé la cérémonie ce matin avec beaucoup d’émotion.
    Oui la chaise est vide mais ses mots résonneront toujours au fond de nous.
    Bon week end à toi et tout plein de bisous
    chatou

    • Quichottine

      Peu de choix, mais quel choix, tu as raison ! Des chanteurs qui resteront dans nos mémoires.
      Je suis heureuse de savoir que tu l’as vu sur scène, c’est vrai, nous étions peut-être à côté l’une de l’autre. 🙂
      Merci pour tout, ma Chatou.
      Plein de bisous et doux weekend à toi.

  14. almanito

    C’est très émouvant Quichottine, et s’il n’était pas vraiment dans mon coeur, j’avoue que tu as su remuer la corde sensible parce qu’il était étroitement lié à ta vie. Un artiste qui console, qui sait dire avec sa musique les peines et les joies de ceux qui l’écoutent est un grand artiste. Très beau billet, très touchant et sensible.

  15. Tu lui rends là le plus bel hommage que j’ai lu ou entendu depuis qu’il est parti.
    Bien que très personnel, on se retrouve tous un peu dans ce que tu dis sur certaines de ses chansons …
    Bravo pour ce magnifique article.
    Bonne fin de semaine, avec un soleil radieux !
    Ca redonne le moral …
    Bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Quichottine

      Merci ma Dom.
      Prends bien soin de toi et passe un bon weekend aussi.
      Bisous doux.

  16. Bonjour ma chère Quichottine,
    Les voix (voies) du coeur ne sont-elles pas les plus belles ?
    Ce sont celles qu’il avait choisies pour nous toucher et il a réussi.
    Ce matin je me suis surprise à pleurer en voyant son épouse et ses enfants suivant le cercueuil accompagnés par cette magnifique chanson  » Emmenez-moi ».
    Hier j’ai commandé un CD de ses plus grands succès et un de Jacques Brel. J’ai des disques mais ce n’est guère pratique.
    Le mois dernier je m’étais offert Leny Escudero et cent titres de Leo Féré. Tu vois, comme toi j’aime chanter ce répertoire « d’avant ». Le mois prochain j’en achèterai deux autres, ce ne sont pas les idées qui manquent !
    Je t’embrasse bien affectueusement. Belle et douce fin de semaine à vous deux.

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, ma Cricri.
      Je sais qu’il y a parmi les chanteurs récents des artistes qui savent aussi toucher leur public, mais je n’ai encore jamais rencontré celui qui surpassera ceux de ma propre jeunesse.
      Passe une douce journée et un bon weekend.
      Je t’embrasse fort.

  17. Quelle honte, je ne t’ai même pas remerciée pour cette touchante page pleine de nostalgie.
    Alors « MERCI » à toi.
    Bises

    • Quichottine

      Et un grand merci pour ta présence ici.
      Prends bien soin de toi.

  18. J’aimais ses chansons et surtout La mamma mais je n’étais pas une grande fan du grand artiste que,sans conteste, il était. Il sera dans les souvenirs de tous. Merci pour ce très bel hommage que tu lui rends.

  19. Un hommage très émouvant avec des chansons reliée à ta propre vie. Je crois que c’était cela force d’aznavour : ses chansons parlaient à tous. Tu sais que Je ne supporte pas la musique mais j’adorais Aznavour plus encore que Brel. Un grand poète aussi. J’aimais aussi l’homme simple et affectif qu’il était dans le fond derrière un aspect assuré certains disent un peu fier. Bisous

    • Quichottine

      Merci, et merci aussi pour la chanson que tu as publiée en hommage à cet homme que j’aimais.
      Passe une douce journée Martine. Bisous.

  20. Beaucoup d’émotion en lisant tes mots…
    Toutes ses chansons qui ont bercé nos vies, ne peuvent pas s’effacer de nos mémoires et de nos cœurs.

  21. Très beau et émouvant hommage. Merci
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Merci à toi aussi pour ta présence et tes mots.
      Bises et douce journée Dany.

  22. Un merveilleux chanteur que je regrette d’autant plus que je n’ai pas eu la chance de le voir en scène. Tu as su lui rendre un très bel et émouvant hommage .On se reconnaît à travers ses chansons et tant pis et dommage si les jeunes ne savent pas l’apprécier.Mais je crois que beaucoup le connaissent et l’aiment aussi dont mon petit-fils(Il est à bonne école !)
    Perdre sa maman à 15 ans, c’est un immense chagrin . Alors, « la mamma  » , cela ne peut que t’émouvoir . J’adore cette chanson d’ailleurs .
    Bisous

    • Quichottine

      J’avoue que j’étais un peu fâchée parce que nous avions eu une discussion ce weekend à son sujet… j’ignorais alors qu’il allait mourir.
      Merci pour tout Fanfan.
      Bisous et douce journée.

  23. Quel magnifique hommage Quichottine , une émotion à fleur de mots que tu partages si bien avec nous . Un grand merci pour cet article qui me touche beaucoup .
    Bises

  24. Mistigris34

    BRAVO et MERCI ! bel hommage, je l’aimais bien aussi, j’ai des 45 tours, 33 tours et quelques cassettes et CD, tout son répertoire offert à jano, les cassettes avec Jacques Chancel que j’enregistrai
    lors de ses émissions le soir, mes enfants aussi l’aimaient bien,une de mes filles m’a écrit « tu nous l’as fait connaitre on était jeunes… »
    Belle soirée à toi, Bisous, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Merci pour ce partage Mistigris.
      Je crois que nous aimons souvent les chansons qui ont bercé notre enfance.
      Bisous et douce journée.

  25. On a et on aura toujours au moins une chanson d’Aznavour dans le choeur. Ce qui m’impressionnait outre ses talenrs d’auteur c’était sa diction absolument parfait.

    • Quichottine

      Il maîtrisait parfaitement toutes les subtilités de notre langue, tu as raison.
      Merci pour tout, Liza.

  26. c’est très émouvant ; bisous

  27. Coucou
    Quel hommage , et quel beau texte …oui bien sur nous avons tous une chanson de Charles Aznavour porteuse de souvenirs très intimes ….et rien que pour ça il restera dans notre coeur
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Rien que pour ça, et sans doute grâce à cela.
      Merci, Claudine.
      Bisous et douce journée.

  28. C’est un bel hommage que tu lui rends, je vois qu’il t’a accompagné tout au long de ta vie
    bisous et bonne soirée

    • Quichottine

      Il l’a fait parmi d’autres, mais il avait une place particulière.
      Merci pour tout Lilwenna.
      Bisous et douce journée.

  29. C’est un hommage très émouvant…
    Bien qu’il ne m’ait jamais accompagné’ comme Jacques Brel, Jean Ferrat ou Brassens, jele considère comme un très grand chanteur et je le trouve admirable d’avoir été capable jusqu’au bout de chanter de faire des projets, il avait d’autres tournées prévues…Avoir été pleinement vivant jusqu’au bout, c’est merveilleux.
    Je viendrai relire à nouveau ton témoignage….Merci Quichottine

    • Quichottine

      C’était le tout dernier de cette génération d’après guerre…
      « Vivant jusqu’au bout », c’est admirable… merci de si bien le définir.
      Bisous et douce journée Gazou.

  30. mireille du sablon

    ..de te lire, j’en ai les larmes aux yeux… il est parti là-haut rejoindre le Grand Jacques..ils nous restent leurs chansons inoubliables…Merci Messieurs!
    Bises du soir
    Mireille du sablon

  31. Superbe témoignage, tu as traduit ce que beaucoup d’entre nous pensons. Tout comme toi j’ai entendu ces critiques, qu’un temps j’ai écoutés et malheureusement accepté. Mais au fil du temps j’ai appris a aimer ce grand bonhomme (enfin pas vraiment par la taille, mais par le cœur). Ta comparaison avec Brel est très juste, c’est le même jeu de scène, la même simplicité d’âme, le même charisme … Mais je ne vais pas refaire ton article.
    Merci pour ce magnifique duo, Aznavour et Le Luron, je ne le connaissais pas. Deux artistes que j’ai énormément aimés, Thierry est parti bien trop tôt pas a laissé une superbe empreinte, qui ne l’a pas aimé, lui aussi.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Thierry le Luron était mon jumeau… il est parti bien trop tôt, tu as raison.
      Il n’était pas qu’un imitateur, il avait une superbe voix.
      Dans son duo, c’est lui qui chante, et Aznavour joue les choristes, j’adore ses variations.
      Merci pour tout, Tit’Anik.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  32. C’est vraiment un très bel hommage, un chanteur qui ne sera pas oublié.
    bonne soirée, bises

  33. Tu rends un très bel hommage à ce grand chanteur. Ma maman l’aimait beaucoup et nous chantait ses chansons. Bonne soirée et bisous

    • Quichottine

      Il est de ceux que j’ai toujours connus…
      Merci pour ton témoignage.
      Bisous et douce journée.

  34. un bel hommage très particulier à Charles Aznavour.

  35. Merci Quichottine pour ce bel hommage . Je fais partie aussi de celles qui aiment infiniment les chansons de Charles Aznavour dont beaucoup m’ont accompagnée dés ma jeunesse . Elles ne me quitteront pas non plus. Comme ceux de Barbara , ses chansons me parlaient beaucoup. Je l’ai vu en scène et en garde un grand souvenir. Je lui suis aussi très reconnaissante de ce qu’il a fait pour l’Arménie, le pays de ses ancêtres, cela me touchait beaucoup qu’il n’oublie pas son peuple martyrisé.
    Bises Quichottine.

  36. Un très bel article ma Quichott , émouvant parce que perso, Tu y décris bien le pourquoi du comment.
    Pour ma part, J’ai chanté et je chante toujours certaines de ses chansons, la bohème, emmenez moi…. L’homme ? Je ne saurai trop qu’en dire… En tout cas, Le fait de ses obsèques nationales, pour ma part je ne cautionne pas comme aucune de ces obsèques de chanteurs, acteurs… Leur souvenir reste dans leurs chansons que l’on fredonnera encore et encore, dans les films que l’on aimera revoir encore et encore. Que l’on garde les obsèques nationales pour ceux qui ont donné leur vie pour leur pays ou leur compatriotes comme le Major Beltrame par exemple…
    Je ne veux pas me mettre à contre courant de tousses commentaires mais je pense que je ne peux passer sous silence mon malaise devant cet étalage d’éloges. Que fait on des gens anonymes qui font tout pour que leurs proches soient heureux ? Fera t on des obsèques nationales pour tous ces écrivains que tu nous présentes et qui sont si talentueux…!
    Besos amiga mía

    • Quichottine

      Je suis tellement d’accord avec toi !
      Les hommages nationaux aux Invalides devraient être réservés aux militaires.
      Il y a d’autres façons de faire.
      Je préfère l’hommage des anonymes qui le garderont dans leurs coeurs.
      Besos, Mahina. Prends bien soin de toi.

  37. Les chansons d’Aznavour comme un écho à nos émotions et nos peines…Sa mort a réveillé en toi du chagrin, beaucoup de chagrin….Lui aussi a connu la dureté de la vie , sa soif de vivre l’a sauvé. Bises VITA

    • Quichottine

      « sa soif de vivre l’a sauvé », je le crois, et il en a sauvé bien d’autres en agissant pour son pays, entre autres.
      Passe une douce journée Vita.

  38. Charles Aznavour n’était pas mon chanteur préféré ( il faut dire que je ne suis pas musique) mais j’aime certaines de ses chansons ; alors hier lorsque j’ai aperçu sur le net ( je n’ai pas regardé ses obsèques) et que j’ai entendu  » emmènes moi » les larmes me sont venues aux yeux et d’autres chansons me sont revenues en tête ( « la Mama », « Comme ils disent »  » Viens voir les comédiens » etc) C’était un très grand parolier, chanteur vivant ses textes et beaucoup devraient s’en inspirer . Charles va nous manquer et merci pour ce très bel hommage , j’en ai encore la larme à l’oeil. Bises

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage. C’est aussi un très bel hommage que tu nous fais-là.
      Bises et douce journée.

  39. un bel hommage à ta façon-
    il a mis du temps pour percer- il a galéré— pas de papa dans le métier comme certains jeunes– ( Thomas Dutronc ) etc-
    un grand artiste plus que Johnny pour ma part- des paroles émouvantes- les migrants- l’amour-
    la famille-
    de superbes textes— il a fait des tas de chansons pour d’autres chanteurs—
    une énorme perte ! paix à son âme-
    gros bisous-

    • Quichottine

      Merci Lady Marianne.
      Tu as raison, c’est une énorme perte.
      Gros bisous et douce journée.

  40. Ca doit être un sacré « show », là-haut avec cette nouvelle vedette au programme ! Il ne me tarde pas d’y aller voir, je me contenterai de leur voix gravée pour la postérité… Merci pour tes mots qui expriment si souvent ce que je ressens. Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Ils vont pouvoir créer un groupe.
      Merci pour tout, Galet.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  41. Un jour tu m’as raconté et je n’oublierai pas ni toi ni ta fille!
    Bises et amitiés du Poitou

    « Tu vis dans un silence éternel et muet
    Je traduis tes regards et lis dans tes sourires
    Interprétant les mots
    Que tes mains veulent dire

    Dans ton langage étrange qui semble être un ballet
    Un émouvant ballet que tu règles pour moi
    De gestes fascinants qui sont jamais les mêmes
    Et quand tu bout des doigts tu murmures je t’aime

    J’ai l’impression parfois comme entendre ta voix
    Mon amour, mon amour, mon amour, mon amour

    Mon amour, mon merveilleux amour, mon déchirant amour
    Comme pour te parler, je manquais de moyens
    Me trouvant près de toi, comme en terre étrangère »

    *****************
    Aznavour j’ai appris à connaître adolescente, j’allais regarder la TV chez des voisins quand il y avait des chanteurs mes parents ne l’avaient pas et même après 18 ans je n’avais le droit d’écouter la radio!…A 21 ans je me suis acheté un tourne disque et un radio cassette et j’ai pu rattraper le temps perdu…Et les paroles de ses chansons m’ont toujours fait vibrer!

  42. GRRRRR !!!!! ??????
    Mes commentaires ne passent pas et ce n’est pas la première fois c’est rageant
    Je ne me rappelle plus ce que j’avais dit, mais c’était en accord avec toi
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Parfois, il y a des bugs que je ne comprends pas, j’en suis désolée.
      Merci d’avoir insisté.
      Bises et douce journée.

  43. Merci pour ce bel hommage , même sa voix cassée faisait vibrer ses mots et leur donnait une grande chaleur.Une présence enthousiaste et engagée qui était émouvante.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi aussi pour ces mots.
      Bises et douce journée erato.

  44. Magnifique et émouvant ton hommage.
    Il y a toujours des voix qui nous parlent plus fort que les autres, et quand elles se taisent, on devient un peu plus silencieux nous aussi…

    • Quichottine

      « quand elles se taisent, on devient un peu plus silencieux nous aussi… »
      C’est vrai.

  45. Très bel hommage qui vient du cœur et c’est bien mieux que les invalides…

    Je l’ai rencontré quand j’avais 20 ans, petit boulot d’étudiante au palais d’hiver à Lyon. Pas très sympa avec les ouvreuses, qu’importe! J’ai pu assister au concert gratuitement car j’avoue que je n’aurais pas payé préférant comme ces jeunes que tu décris les Pink Floyd, Dire Straits et compagnie.
    Et je me suis régalée.

    Mon plus gros regret c’est de n’avoir pas vu Brassens , Brel ou Ferré… Je les ai découverts trop tardivement.

    J’ai écouté cette chanson en langage des signes, pour mon matin un beau cadeau.

    Tendresse ma Quichott’

    • Quichottine

      Heureuse qu’elle t’ait plu.
      Merci pour ce témoignage ma Polly.
      Tendresse partagée.

  46. Merci Quichottine pour ce bel hommage , il fait parti des chanteurs que j’aurais aimé entendre sur scène comme Edith Piaf ! Tu as eu cette chance et le souvenir restera toujours .
    Gros bisous

    • Quichottine

      J’en garderai le souvenir, c’est certain.
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  47. Ton hommage est très beau ma Quichottine. C’est un artiste qui restera dans les mémoires comme Jacques Brel c’est évident. La voix n’était pas celle d’un « ténor » mais les textes étaient pleins d’émotions et faisaient vibrer…
    Douce journée et gros bisous.

    • Quichottine

      Il savait chanter… et il savait aussi trouver les mots qui touchent ceux qui l’écoutent.
      Merci pour tout, Marité.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  48. Que dire sur ton article après tous ces commentaires ? Simplement il disait qu’il était juste un poète de la rue en réponse à ses détracteurs. Mais combien elle touchait au cœur parce qu’il était « vrai ».
    Tu parles du deuil. Je dis seulement qu’on ne peut pas faire le deuil de certaines personnes. C’est comme ça. La douleur est moins cuisante, mais elle est toujours là.
    Je t’embrasse.
    Merci.

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage, Pimprenelle.
      Je suis tellement d’accord avec toi !
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  49. Quel bouleversant souvenir pour toi ! Garde-le précieusement au fond du coeur, je suis sûre que, le temps passant, il t’aidera à poursuivre ta route de courageuse maman qui est aussi une femme sensible à l’authenticité et à la poésie. Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci pour tout Mamilouve.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  50. C’est un chanteur que j’aimais bien moi aussi et la Mama est une chanson tellement triste que je n’arrive pas à écouter. Je pleure dès que j’entends le début alors systématiquement j’arrête la chanson, trop d’émotions s’en dégage.
    J’ai encore la chance d’avoir ma mère et je sais bien que ce n’est pas éternel mais…
    J’aime beaucoup toutes ces chansons et sincèrement c’est plutôt rare pour moi car parfois même si j’apprécie un chanteur je n’aime pas forcément tout.
    Tu as eu de la chance de le voir sur scène, de bons souvenirs pour toi.

    • Quichottine

      Je crois qu’il est impossible de tout aimer d’une personne, d’un auteur, d’un chanteur… d’un artiste quel qu’il soit.
      Mais il y en a toujours qu’on aime plus que d’autres.
      Aznavour était de ceux-là pour moi.
      Merci pour tes mots, Santounette. Passe une douce journée.

  51. Quel bel hommage ! C’est un chanteur que j’aimais beaucoup aussi et ses mots étaient tellement vrais, proches de l’humain. « Emmenez-moi, … » est l’une des mélodies que je préfère de Charles Aznavour.

    Parmi les grands chanteurs, Jacques Brel, décédé il y a 40 ans, est l’un de ceux qui me tétanisait le plus. J’avais des frissons en l’écoutant.

    Heureusement que l’on peut encore les écouter ! J’ai aussi un grand 33 tours d’Aznavour.

    Merci pour ces mots Quichottine ! gros bisous et bonne soirée !

    • Quichottine

      Comme tu le dis si bien, heureusement qu’on peut encore les écouter. 🙂
      Merci pour tout, Monique.
      Gros bisous et douce journée.

  52. Trè bel hommage rendu !
    Bisous Dame Quichottine

  53. Oups !! J’ai oublié le S à très !!!

    • Quichottine

      Sourire… c’est un lutin malicieux qui l’a subtilisé. 🙂

  54. Si je voulais commenter ce texte, et dire tout ce qu’il m’inspire, je serais aussi longue que ton billet. Ton texte est d’une telle richesse !
    Alors je te dis juste merci.