Page blanche 2020

Il était temps…

Nous sommes presque à la moitié de l’année, et toujours pas de page blanche pour vos coucous et bisous… tout ce qui n’a pas forcément de lien avec les mots du jour.

Juin, c’est presque l’été, un printemps qui fleurit de toute part…

Voici donc mes fleurs, pour vous qui passez par ici.

Merci !

28 commentaires à propos de “Page blanche 2020”

  1. Je te souhaite une bonne fin de semaine avec des températures plus raisonnables.
    Cette chaleur me ramollit le corps et le cerveau !
    Gros bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Merci pour tout, ma chère Dom.
      Je te souhaite beaucoup de courage pour cette période si difficile.
      Gros bisous doux à toi aussi.

  2. Je te souhaite un bon début de semaine en espérant que tu ais passé un bon week-end.
    On est repartis pour avoir encore un pic de chaleur dans quelques jours …
    La sécheresse devient un vrai problème.
    Gros bisoux doux ma quichottine ♥

    • Merci pour tout, ma Dom.
      Je suis encore en pointillé, mais ça devrait s’arranger.
      Courage pour cette canicule.
      Gros bisous doux.

  3. Bonjour Quichottine. Tu as fermé les commentaires sur tes derniers articles. Je veux te dire merci d’être TOI, même si tu n’as plus 15 ans. Tu peux être fière de ton entrain, de tes capacités de fédératrice, organisatrice, créatrice pour les Anthologies qui ont permis de réaliser des rêves d’enfants. Ta générosité et ta bienveillance nous sont indispensables, à tes proches bien sûr, mais aussi à nous, tes ami(e)s virtuel(les) ou plus.
    J’aimais Don Quichotte quand j’avais 15 ans et j’aime Quichottine qui n’a plus 15 ans !
    Bonjour à ton archange

    • J’ai été obligée de presque tout fermer… un spammeur s’amusait à faire de la pub sur mon blog, plus de mille commentaires par jour… 🙁
      Merci pour ta gentillesse et ces mots qui me touchent tant.
      Mon archange te salue. 🙂
      Passe une douce soirée.

  4. Bonjour Quichottine. J’ai cherché une page pour laisser un commentaire et ouf on peut y déposer quelques mots. J’espère que tout va bien depuis ton dernier billet de juillet en demi-teinte… exactement à mon image actuellement. Je pense à toi mon amie virtuelle depuis toutes ces années. Bisous affectueux de loin évidemment puis que c’est ainsi désormais.

    • En demie-teinte ici, mais avec beaucoup à faire encore.
      Je vais reprendre bientôt mon blog, sans doute à la rentrée, avec plus de présence ici et chez vous.
      Ne t’inquiète pas, je suis seulement un peu trop occupée en famille et pour nos travaux.
      Merci pour ta présence et tes mots, je pense à toi aussi, beaucoup.
      Bisous, sincères, même de loin.

  5. Je te souhaite une bonne fin de semaine avec l’arrivée du mauvais temps et le départ de nos amis … 🙁
    On reprend les bonnes vieilles habitudes alors qu’on n’a pas vu passer l’été !
    Enfin, perso, je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment eu de belles et bonnes journées estivales, avec la canicule plus la covid dont on nous rebat les oreilles …
    Et l’actualité de plus en plus morbide.
    Gros bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Comment ne pas être d’accord avec tes mots ?
      J’espère pourtant que tout s’arrangera un jour…
      Gros bisous doux.

  6. Je te souhaite une bonne fin de semaine avec une journée qui devrait être estivale !
    Je ne sais pas quand je repasserais car beaucoup de travail à la maison, sans l’aide de mon chéri.
    Gros bisoux doux, ma quichottine et, surtout, … à je ne sais pas quand !

    • J’ai mis du temps à te répondre… j’en suis navrée.
      Bon courage à toi pour tout.
      Gros bisous doux.

  7. Je te souhaite un bon mardi avec plusieurs jours de grande chaleur qui vont tenir confinés ceux qui ne supportent pas.
    Je plains sincèrement ceux qui sont obligés d’aller bosser.
    Nous essayons toujours de supporter nos maux en attendant tous les deux de nouveaux examens …
    Ainsi que les problèmes familiaux qui me perturbent et me donnent un moral au plus bas niveau.
    Marre de cette VDM !
    Je continue malgré tout mon blog qui me fait beaucoup de bien grâce à nos échanges toujours avec l’humour omniprésent.
    Ca m’aide à penser à autre chose …
    Gros bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Nous sommes en travaux chez nous… j’ai aussi délaissé mon blog quelque temps, j’y suis moins.
      Mais je pense très souvent à toi et j’espère que tes soucis ne vont pas te mettre complètement à plat… ce n’est pas facile de dire des blagues quand le coeur est trop gris.
      Je t’embrasse très fort.

  8. Ah Quichottine, comme tes articles me parlent ! Quand tu parles d’hier comme quand tu parles d’aujourd’hui…
    Aujourd’hui où je ne prends pas souvent le temps de te lire tant je préfère lire un vrai livre en papier installée sur une chaise au soleil ou à l’ombre, c’est selon (mais je crois bien que tu as des recueils à vendre, il faudra que je prenne le temps de regarder mieux !)
    Aujourd’hui où tant de parents menacent de confisquer le portable de leur enfant s’il n’obtient pas de bons résultats scolaire, tandis qu’eux même passent leur temps sur leurs réseaux de « vieux », car devient vite vieux et périmé dans ce siècle qui a vingt ans et rejette ceux qui en ont plus !
    Hier… moi aussi j’avais vingt ans et même moins. Moi j’ai connu l’encre violette qu’on mettait dans les encriers. Je me souviens, la maîtresse la fabriquait avec de la poudre qu’elle diluait dans une bouteille de vin (tu sais les bouteilles Kiravi d’un litre). Nous les enfants pauvres (mais tellement plus riches au final que les pauvres enfants d’aujourd’hui pourris par la société de consommation !), nous les enfants de prolétaires, nous restions a l’étude du soir et si nous avions fini nos devoirs avant six heures, nous pouvions aider la maîtresse à remplir les encriers …
    J’sais pas pourquoi j’te dis tout ça… Ah, oui ! c’est parce que je viens de lire un article qui parlait de l’encre violette et de l’encre turquoise!… je me souviens aussi que je n’aimais pas l’encre bleu des mers du sud

    • Un sourire pour toi, Terry, et un immense merci pour ce partage.
      Remplir les encriers, j’aurais aimé, mais j’étais trop maladroite et j’en étais dispensée… à mon grand désespoir. 🙁
      En tout cas, je vois que nous avons eu les mêmes souvenirs, partagé le même monde.
      Merci !

  9. Je te souhaite un bon début de semaine qui s’annonce quasi hivernal.
    Transition un peu brutale après les fortes chaleurs que nous avons eues !
    Plein d’examens et de visites pour nous deux vont me tenir éloignée de l’ordi et j’ai aussi de nombreux papiers à faire pour aider jolie maman qui ne s’en sort pas, sans ordi, pour faire plein de documents suite au décès de beau papa.
    Je ferais ce que je pourrais car c’est difficile avec les douleurs persistantes qui donneraient plutôt envie de rester au repos …
    Mais il est des impératifs qui ne peuvent pas attendre !
    Vive la retraite dont on a rêvé toute sa vie mais qui ne ressemble en rien à ce qu’on espérait.
    Gros bisoux doux et à … je ne sais quand, ma quichottine ♥

    • Hélas !
      Je sais combien tout cela est pénible, alors, bon courage à toi.
      J’espère qu’aujourd’hui tu as réussi à régler certains problèmes… même si je sais que pour ta santé, tu as encore de gros soucis.
      Prends bien soin de toi ma Dom.
      Je t’embrasse très fort.

  10. Un passage rapide car ma connexion a encore coupé 2 fois, hier, alors j’en profite pendant que ça fonctionne !
    Vraiment marre.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine en profitant des derniers jours de beau temps avant la période de froid annoncée.
    Gros bisoux doux, ma quichottine et … à je ne sais pas quand !

  11. De nouveau,
    Les messages ont été suspendus. Je ne peux pas intervenir directement sur l’article concerné : Chez moi.
    Je me permets de te faire part de mon retour sur cette page blanche.

    Bonjour Quichottine,

    Comme bien souvent, on est à la fois entraînée par tes mots. Je ne me suis pas perdue mais, en effet, il peut arriver que cela moins fluide. Il y a des jours où l’attention manque, où l’interprétation est subjective et où, dans l’ensemble, ce fut compris mais ni clairement ni intégralement entendu.
    Cela peut aussi arriver chez Elle où d’autres se perdent entre le on, nous, je et Elle.
    Pour le peu qu’on y ajoute vous, nous (ensemble et non seulement Elle)…
    Ton billet est touchant. Un déménagement, ce n’est pas que physique. C’est aussi chronophage, moral et parfois même complètement neurasthénique. Il arrive aussi que ce soit cathartique.
    Là, on pourrait s’y perdre également !
    AnB est de moins en moins présente depuis le déconfinement progressif.
    En plus des doutes, des obligations et des projets sont en cours.
    Merci de ne pas la délaisser dans ses allées…
    C’est un joli bouquet qui malgré les émotions et la tristesse doit t’apporter sourire et réconfort…
    Les meilleurs moments s’installeront au fur et à mesure et ce afin de rendre la suite de votre histoire plus douce.
    Prends soin de toi, Grande Quichottine.
    AnB

    • Merci pour ce message… il est vrai que les commentaires se ferment lorsque je m’absente trop longtemps. Les messages de plus de 30 jours ne peuvent plus en recevoir.
      J’espère aussi que tout va bien pour toi dans ta vie et que tes projets aboutiront selon tes désirs.
      Ici, les travaux en cours ne seront pas terminés avant la mi-décembre… en espérant que tout se passe bien.
      Prends bien soin de toi aussi.

  12. Bonjour Quichottine,
    Je n’ai pas trouvé d’autre moyen pour te laisser des commentaires sous les textes. Je me souviens de ton récit par lequel tu ne cachais rien, ne t’épargnais pas (pas assez, car on souffre tant de voir souffrir) c’est le seul que j’aie jamais lu aussi clair et honnête sur ce thème. Bravo pour ça aussi. .

    Très émue par ton texte d’un an déjà.
    La banalité la plus vraie est que vous n’aurez plus peur de qui s’occuperait d’elle si jamais… elle est partie alors que tout d’amour de ses parents était là.
    Le rêve que tu fais d’elle dansant est aussi doux que le reste de tes mots.
    Je continue à penser que la réflexion du corps médicale était stupide avec cette histoire de protection gestuelle. Pour de bon il n’y a pas d’empathie. On couve comme on peut ceux que l’on aime. Il fallait quelque chose dont elle ne doute pas, sans les mots. Il n’y a pas de normes.

    M’est avis que le déménagement comme vous le faites est une très bonne idée car vous ne quittez rien et vous pourrez approcher chaque souvenir heureux ou douloureux à petits pas, au rythme de vos forces morales du jour;
    Je te fais de très grosses bises, Quichottine peinée pour toi, pour vous, de ce qui a fini par se produire, mais qui la laisse enfin en paix malgré l’amour qu’elle vous portait et ressentait de votre part. .
    Elle a fermé les yeux sur cela.

    • Ta présence et tes mots me touchent énormément, Corine.
      Je sais que tu as raison sur bien des points.
      Je n’aurais pas voulu qu’Emmanuelle subisse notre confinement… c’est vrai, c’est aussi une vérité.
      Merci pour tout.

  13. Bonjour, Quichottine. J’ai cherché en vain une adresse de contact pour vous écrire à la suite d’un billet que vous avez posté cette année.
    Si vous pouviez me contacter via mon blog, je vous expliquerai pourquoi. A vous de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.