25 novembre 2017 (2)

Polly a raison, d’autres aussi…

Oui, c’était une journée “riche, joyeuse, et pleine de beaux moments” (voir le commentaire de Polly)

Oui, M’âme Églantine a raison, j’ai caché sur la photo précédente la personne qui est à droite du pupitre, là où regardait la Présidente de l’association Rêves. (voir le commentaire d’Églantine-Lilas)

Oui, ABC a raison, nous aurions sûrement pu nous rencontrer… avec d’autres qui habitent la région (voir le commentaire d’ABC)… et vous seriez en droit de râler un peu si vous n’étiez pas si gentils.

Oui, Pastelle a raison… et je suis, un peu-beaucoup, coquine lorsque je vous raconte cette journée, pas comme les autres, mais pas du tout ! (voir le commentaire de Pastelle)

Oui, c’était une merveilleuse journée et j’aurais aimé vous y convier tous, pas seulement virtuellement.

L’invitation de Rêves était arrivée un peu tard pour que je m’organise mieux, et, de toute façon, nous ne pouvions pas être trop nombreux.

Je me suis adressée aux personnes présentes samedi dernier en leur disant :

“J’aime le chiffre trois”

Je venais d’évoquer nos anthologies… depuis le tout début. Et, je soulignais ainsi que nos trois dernières avaient respectivement 103, 93 et 113 auteurs.

Un trois qui me plaît bien… et nous étions trois pour que je ne sois pas seule sur le podium. Ça aurait été comme si je m’attribuais sans raison tout le mérite de notre action.

Je m’étais décidée le jeudi soir… et j’avais acheté mon billet aller-retour dans le cadre des samedis du TGV. Une occasion magnifique de faire ce Voyage pour nous, pour vous.

J’avais contacté ensuite Polly… Il y a déjà longtemps que j’ai traversé l’écran pour la rencontrer, et je ne l’avais pas revue depuis.
C’était aussi l’une des trois complices qui s’occupaient de La Petite Fabrique d’Écriture lorsque naquit Mijoty

Nous étions déjà trois à ce moment-là… avec Azalaïs.

Trois… décidément, j’aime beaucoup ce chiffre trois ! J’aurais adoré que notre amie Azalaïs puisse être des nôtres samedi. J’aurais aimé être très riche pour aller la chercher avec un jet privé, ou un hélicoptère qui se serait posé, je ne sais pas trop où, peut-être sur un toit, l’un de ceux que l’on aperçoit du haut de Fourvière, sous la Dame qui veille tout en haut de la Basilique.

Vous ne me croyez pas ? Elle m’accompagnait dans le train tandis que je relisais son poème, celui qui me vient tout de suite à l’esprit lorsque je pense à elle,  gentil troubadour occitan, celui qu’elle m’a confié pour notre second livre, La Boîte à Rêves

“Un jour je serai arbre…” (clic)

… et cet arbre, je crois qu’elle l’a peint cent fois… Moi, je le vois encore, les bras tendus vers le ciel, tandis qu’à ses pieds, le troubadour chantait.

– Tu exagères encore… cent fois ? Tu es sûre ?

080418_Azalais_arbre

– Il y a des arbres qui nous tiennent à cœur. Tu n’as qu’à le demander à Pastelle.

Nous en avons tous un, j’en suis certaine. Un arbre totem, comme au temps des Gaulois.

Il nous choisit, plus que nous le choisissons. Il nous apporte ce qui nous manque, l’énergie ou la douceur, la force de résister au vent, tel le chêne, ou le courage de ployer comme ceux qui vivent au bord de l’eau.

J’aurais aimé lire son poème… si j’avais eu plus de temps.

Mais Azalaïs était présente, malgré tout, dans chacun de nos livres, ceux que j’avais levés, très haut, comme des étendards, au début de mon intervention.

171127_Anthologies éphémères

Nos livres… nous y avons tous déposé un peu de nous. Un peu, ou parfois beaucoup.

Mais, pour que ces livres existent, comme pour n’importe quel met à savourer, il fallut un creuset, des ustensiles, et surtout, surtout…

– Surtout quoi ?

– Une fée… une fée qui rêvait dans son atelier, une fée qui, un soir où les ombres rodaient, dessina un personnage étonnant, une sorcière pas tout à fait comme les autres, même si elle en avait un peu l’air.

Et c’est par elle que j’ai commencé. La fée s’appelait Solyzaan et la sorcière Mijoty.

– Ce n’est pas tout à fait exact… tu as parlé de Solyzaan, du fait qu’elle ne pouvait pas être là, de ses créations, de sa prouesse, cinq fois renouvelée – inscrire tous les noms d’auteurs en couverture.

Et j’ai terminé par elle… parce que c’est ainsi que tout à commencé, par un simple coloriage et une histoire qui aurait pu être celle…

– Non ! Pas tout de suite ! Tu ne peux pas commencer par la fin ! Que penseraient tes lecteurs du jour ? Ils auront déjà du mal à imaginer le début…

 Quichottine n’eut pas à regarder vers le coin sombre d’où venait la voix. Le Chevalier à la Triste Figure avait levé les yeux de la page qu’il lisait, une page qui parlait de Voyage et de l’Andalousie, quelque part dans un livre à la couverture fleurie.

La Marguerite des Possibles, ouverte aux pages 124 et 125 dévoilait un tableau superbe et les mots que Quichottine avait écrits sur ce tableau.

“[…] J’aurais pris la voix de Federico, les couleurs de Diego, les notes de Manuel et je t’aurais fait renaître, mon impossible Dulcinée, dans les jardins de l’Alhambra.”

© Quichottine, “Au bout de mes possibles”,
in La Marguerite des possible,
3e Anthologie Éphémère, septembre 2013

Federico García Lorca, Diego Velázquez et Manuel De Falla, s’y étaient unis sans le savoir pour rappeler à tous que, dans les rêves de la petite Bibliothécaire virtuelle, un chevalier vivait encore…

Aquarelle de Kako, texte de Quichottine.

Aquarelle de Kako, texte de Quichottine.

(À suivre)

57 réponses à “25 novembre 2017 (2)

  1. De recueil en recueil une belle aventure pour toi et nous, voire un vrai travail, surtout pour toi, et un espoir de réaliser un rêve pour un autre, cet enfant à qui la vie ne sourit pas, alors oui tout ceci en valait le peine, merci encore, bises

    • Un vrai travail, mais beaucoup de bonheur.
      Merci à toi pour tout, jill.
      Bises et douce journée.

  2. Quel plaisir de voir ces cinq livres réunis !
    Et … que tu en parles bien, ainsi que de ses auteurs …
    Bon mardi … froid.
    Mais je me réchauffe en travaillant ! Hé oui.
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Froid, c’est vrai.
      La chaleur est dans tes mots aussi.
      Bisous doux ma chère Dom. Passe une belle journée.

  3. C’est vraiment une aventure fantastique, avec au final des enfants qui réalisent leurs rêves et pour ça je te dis un grand merci .
    très belle journée, bises

  4. Les trois mousquetaires étaient donc là ! Et le quatrième, c’était nous tous, par ta voix… La belle aventure suit son chemin, et il est beau, bordé de la multitude des arbres de la quichottineraie !

    • Je crois que si nous étions effectivement là, vous y étiez avec nous.
      Merci pour tout, Galet.
      Passe une douce journée.

  5. Quel plaisir ce partage virtuel que tu nous offres ce matin , des pensées qui vont et viennent , j’adore.te suivre ainsi ..tu racontes si bien comme dirait Dom..
    J’attends la suite avec impatience
    Bises Quichottine

    • Merci.
      Je suis toujours contente quand ça vous plaît.
      Je crains que ce billet n’ait pas été lu par tous mes visiteurs habituels. L’une des newsletters n’a pas été distribuée.
      Bises et douce journée Claudine.

  6. A te lire, je revis ces instants et même au-delà car Mijoty est ici et la marguerite, et tant et tant de tous…
    Tendresse.

    • Merci de m’avoir accompagnée. C’était tellement important que tu sois là !
      Tendresse partagée. 🙂

  7. Chère Quichottine,

    Je lis que tu n’étais pas seule, comme tu as eu raison d’emmener avec toi les mousquetaires, trois plus les auteurs.
    Comme tu sais bien nous faire rêver je suis suspendue à tes écrits, à tes mots, et même si ça dure des jours et des jours que tu nous racontes je serais là bien présente.
    On ressent au travers de tes mots comme un voile de douceur qui a dû se poser sur toi pour vivre comme un rêve éveillé ce samedi à Lyon sous le regard bienveillant de Notre Dame de Fourvière.
    J’imagine…
    Tous les auteurs sont là à imaginer la suite mais je pense que nous sommes loin d’en connaître tout les retentissement.
    Bien à toi, belle journée et bisous.

    EvaJoe

  8. Merci à vous trois de nous avoir si bien représentés. Contente de te savoir accompagnée de si belle manière. Merci à vous pour ce bel investissement au service d’un rêve 🙂

  9. Un grand plaisir que de lire cette aventure avec le nombre 3 comme porte-bonheur!
    Merci et belle journée
    Dany

  10. Vous avez vécu une très belle journée et c’était important, bien sûr je ne t’en veux pas… d’ailleurs depuis le temps que je me dis qu’un jour il faudrait se faire une journée entre tous ceux et celles qui le pourraient à Paris, « il n’y à qu’à faut que je me bouge »……
    Bravo pour tout ce que vous faites toi, Polly, Aza, Soly et les autres.., tous les autres, « car chaque apport compte dit la souris en faisant pipi dans l’océan »…

    • L’organiser ne sera pas facile, mais j’y pense parfois.
      J’adore ta conclusion !
      Bises et douce journée ABC.

  11. J’aime l’image d’ABC de la petite souris qui fait pipi dans l’océan comme celle de la goutte d’eau du colibri qui éteint un feu de forêt…
    3 belles ambassadrices et notre Quichottine au partage pour nous faire vivre cette « expérience » insensée !
    grand MERCI
    Bonne journée sous le soleil des anthologies

  12. De rêve en rêve, quelle belle aventure, et je te remercie de my avoir conviée.
    Belle journée

  13. Hello ma douce Quichottine voilà une journée qui semble avoir été fantastique. J’avais bien pensé que tu avais coupé la photo par modestie… quand je vois ces 5 livres je me dis que c’est quand même formidable. Pour y mettre un 3 maintenant il faudrait arriver à 13…. mais cela est-il possible? tout est possible dans le monde de quichottine et de ses lutins.
    Des bisous tout plein de chatou

    • Oups… tu vois loin.
      Je ne sais pas si nous y arriverons un jour, mais qui sait ?
      Des bisous tout plein pour toi aussi. Merci ma Chatou.
      Passe une douce journée.

  14. Merci de nous avoir si bien représentés , un trois porte – bonheur pourquoi ne pas penser que trois rêves puissent aussi se réaliser .
    Bonne journée
    Bises

    • Trois rêves, je ne sais pas, mais je compte bien sur un second. 🙂
      Bises et douce journée Jazzy.

  15. on attend des photos et pas tronquées svp! Le troubadour s’est transformé en grenouille et peint beaucoup plus qu’il n’écrit, ça m’apaise de donner mes petits coups de pinceau sans trop réfléchir, ça me permet de penser à beaucoup de choses, que le temps passe surtout et qu’il est de plus en plus précieux. Je passe en fin d’année sur la pente savonneuse qui va faire de moi un vieillard comme je lis souvent ici ou là « un vieillard de 70 ans » et pourtant je ne me sens pas vieille, juste fatiguée parfois par la rumeur du monde dont je me tiens éloignée le plus possible mais ce que tu dis dans ton article me touche énormément.
    Je t’embrasse

    • Il y en aura d’autres. 🙂
      Il y a des moments où mon corps me dit que l’âge est bien là. Mais je continue à croire qu’on a celui de ses pensées et de son coeur.
      Merci pour tout, Azalaïs. Je t’embrasse fort.

  16. Salut
    Un rapide passage car je revient du toubib .
    Alors je me repose.
    Bonne journée

  17. Le trois est un nombre parfait… et tu le démontres pleinement ma Quichottine 🙂
    Douce soirée et GROS BISOUS

  18. J’avais manqué le volet 1 de cette aventure , un démon félon m’a caché la newsletter, heureusement je lis celui-là et je me réjouis ce cette belle tri-aventure. Tu étais bien accompagnée et vous nous avez joliment représentés.
    Bises Quichottine .

    • Je ne sais pas si c’est un démon, mais je sais que le volet 2 n’est pas parvenu à tous ses destinataires. 🙁
      Merci d’être là, Zoé.
      Bises et douce journée.

  19. Coucou Quichottine,
    J’adore la manière dont tu nous contes cette aventure, les renvois que tu fais, le coeur que tu y a mis et y mets encore…
    Merci pour ce baume du coeur et qui va au coeur.
    Bisous et vonne soirée

  20. merci d’avoir si bien représenté les anthologies éphémères elles n’existeraient pas sans toi. Et puis c’est super si vous avez passé une bonne journée. Dommage pour Lyon que vous n’avez pas eu le temps de visiter. Il parait que c’est une belle ville. Je n’en connait que le trajet d’une gare à l’autre d’il y a quarante ans et des transits en voiture sur la route des vacances. bises

    • Ne t’en fais pas, j’en ai vu un peu malgré tout. 🙂
      Le vieux Lyon est magnifique !
      Bisous et douce journée Jeanne.

  21. c’est bien de rappeler tous ces livres ; je ferai un nouvel article sur voyages quand le temps coulera plus lentement ; j’attends Noël pour l’offrir à ma fille et à ma soeur.
    Bises et vivement la suite.

  22. Je savais bien que j’avais raté un épisode (je ne sais pas comment je me suis débrouillée)…j’adore la manière dont tu nous racontes cette formidable journée. A trois on est plus fort et alors à 93,103 ou 113 c’est encore mieux 🙂 Bisous et une douce journée

    • En fait, je sais que ce billet-ci n’a pas bénéficié de l’une des newsletters. Je ne sais pas pourquoi.
      Merci d’avoir remonté le temps.
      Bisous et douce journée Manou.

  23. Bonjour Quichottine. Tu devais être émue et fière à la fois de présenter ces Anthologies devant autant de monde. Je suis sûre que tu les as touchés et fait voyager. Bisous

  24. De rêves en rêves, de voyages en voyages,
    tes mots nous racontent une belle histoire d’amitié!

  25. Oui, trois c’est un bon chiffre. A travers ces livres et tous ces mots , tous les auteurs étaient là avec vous trois .
    Cela a dû être un vrai plaisir et une grande fierté d’être sur ce podium .
    Je file lire la suite

    • Plaisir, fierté, un peu de trac aussi. 🙂
      Mais ça s’est bien passé. Vous étiez là pour m’encourager. 😉
      Bisous et merci pour tes mots. Passe une douce journée.

  26. La suite, la suite ! Je suis un peu impatiente car je suis en retard !
    Tu peux dire à Azalais qu’à 70 ans on n’est pas vieille, non mais ! Et qu’il y a encore plein de choses à faire.
    Tiens, j’ai lu aussi qu’avec le chiffre 3 on pourrait faire 13 !
    Tout le travail que je te donne déjà !
    Bisous pluvieux mais tout doux.

    • J’espère qu’elle lira ta réponse. 🙂
      Le 13 est un nombre fétiche pour beaucoup.
      Merci pour tout Pimprenelle. Bisous et douce journée à toi.

  27. Voilà qui met bien en valeur tous ces ouvrages ! Eu aussi tous ses auteurs !
    Bisous et douce journée Quichottine !

  28. J’ai la « chance » d’arriver en retard pour me délecter de tes récits , une journée bien particulière qui nous laisse le sentiment de l’avoir passée avec vous ! 3 serait donc un chiffre porte bonheur 😉
    Merci Quichottine bisous et douce journée

    • Merci de prendre le temps de le remonter. 🙂
      Je suis heureuse que ça te plaise.
      Bisous et douce journée.

  29. 3 fois merci pour tout 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *