Choisir

Ce jour-là, ses griefs étaient dirigés contre ceux qui faisaient du Net la porte d’une correspondance privée… qui pensaient que celles qui écrivaient cherchaient d’autres échanges que ceux “publics” du blog. Elle était fâchée…

“T’as une sale tête”… C’était son titre.

Elle avait dit : “j’ai seulement l’impression d’être un sac poubelle où l’on a enfermé une portée de petits chats vivants…”

Moi, j’ai rebondi sur ses mots, comme toujours.

Je ris…
Je t’imagine en sac poubelle… je sais qu’un rien t’habille, mais là, crois-moi, même avec des chats hurlant et griffant, cela ne te va pas, mais pas du tout !

J’aime bien comment tu appâtes le Père Noël… ça, moi je ne sais pas. J’ai abandonné aux autres les salamalecs de fin d’année, les bisouillages par écrit que l’on ne fait qu’une fois par an… Tant pis pour les étrennes !

Tu as tort de dire qu’il n’y a jamais de dernière page… ça arrive pourtant. N’as-tu jamais croisé de ces blogs magnifiques où personne n’écrit plus ? Ces jardins merveilleux laissés à l’abandon et qui pourtant en valaient sûrement la peine ? C’est vrai, on peut passer et aller ailleurs, sur un autre, à l’infini. Mais parfois cette halte qu’on fait là, le temps de lire le texte qui nous a attiré, brise un peu notre élan.

À quoi bon voyager si c’est pour faire naufrage sur une île désertée ?

Qui est qui ? c’est vrai que parfois l’on s’attache à quelqu’un qui n’en vaut pas la peine… et qu’il vaudrait mieux ne pas s’attacher. L’important n’est-il pas de le savoir ? de savoir justement que l’on ne sait jamais qui est derrière un message…

Le net, c’est comme un livre ouvert où chacun peut écrire ce qu’il veut, comme il veut, en s’imaginant autre s’il le veut.

Parfois, certains s’y égarent… croient qu’ils peuvent rester “eux”. Ceux-là ne restent pas longtemps, et lorsqu’ils s’en vont, on a l’impression de perdre un ami, un vrai, parce qu’ils étaient sincères et qu’ils voulaient le rester.

Tu as raison, Chris, en une chose importante : tu as le droit d’accepter chez toi qui tu veux, tu peux choisir. Et ça, personne ne t’empêchera de le faire.

Dis… tu me gardes, moi ? (… je ne suis pas un mec…)

Commentaire n° 2 posté par Quichottine
le 14/11/2007 à 09h51

J’avais tort en une chose. Il y a des blogs qui subsistent, malgré la sincérité de ceux qui y écrivent.

© Quichottine, Le Refuge
11 mars 2009

106 réponses à “Choisir

  1. C’est vrai que vient qui veut sur un blog,s’y interresse ou pas, passe en silence ou laisse sa trace …. Je dirais qu’une  » sélection  » se fait d’ elle même , car le lecteur(rice) ne restera pas longtemps si ce qui est posé sur le blog ne lui convient pas …. C’est aussi cela le blog : un espace de liberté pour l’auteur comme pour le lecteur …Tout au début , sur mon pemier blog je me souviens d’un lecteur qui m’avait envoyé un mail privé ( je laissais mon mail dans mon à propos à l’époque ) me conseillant de changer de régistre , d’éviter mes souvenirs qui n’étaient plus au goût du jour, qu’il me fallait vivre pour aujourd’hui et donc parler d’aujourd’hui, donner mes impressions sur la politique , la religion etc …. être au goût du jour m’avait-il dit pour servir de grandes causes plutot que m’enfermer dans une nostalgie malsaine !!!! J’avais étonnée par cette traduction de l’image que je donnais sur ce blog …. Mais cette image perdure sur mon nouveau blog , car je ne peux pas changer ce que je suis , ni ce que j’ai envie de dire …..

    • Nul ne peut t’imposer sa vision des blogs.

      Je crois que chacun fait comme il veut, comme il peut le plus souvent. Moi, je crois que ceux qui ont envie d’être sincères le peuvent.

      … C’est avant tout pour soi que l’on écrit.

  2. Vie privée comme vie bloguesque on peut penser ce qu’on veut de la personne, l’aimer ou pas, répondre à ses bonjours ou billets ou pas… il y a de tout sur terre, ici aussi… les échanges durent ou pas, question d’aimer l’autre et ce qu’il fait… Ah complexe ça et là l’individu… bon lundi, bises

    • Quichottine

      Comme tu dis, rien n’est simple avec l’être humain. 😉
      Mais quand ça dure, c’est plutôt chouette, non ?
      Passe une douce soirée, jill. Bises.

  3. Bonjour on rencontre toutes sortes de personnes via les blogs, on se fait des « vrais amis’ ou des « faux », il y a des blogs où l’on apprend beaucoup de choses, où l’on revient avec plaisir et d’autres qui parfois en « jette un peu trop » ou sont sans grands intérêts, des blogs où l’on rêve, ou qui nous donne du peps pour la journée, des idées de passe temps , mais dans l’ensemble les blogs sont de véritables moyens de s’évader, de grands partages, de belles histoires, de beaux voyages et de jolies photos, bonne journée bisous

    • Quichottine

      Le moyen de s’évader, de rêver, d’apprendre… c’est pour moi aussi. J’adore ces voyages bloguesques, même si je ne laisse pas toujours de commentaires.
      Bisous et douce soirée, Cigalette. Merci pour tes mots.

  4. Pourquoi ne pas être sincère en effet si on ne sait pas faire autrement ? La liberté est là dans les blogs, c’est bien vrai et chacun fait ce qu’il veut (ou peut). Heureusement (pour moi) je ne mets pas toujours un commentaire là où je passe car j’y passerai beaucoup trop de temps, mais parfois je succombe 🙂 je ne me pose pas la question de savoir si les échanges dureront ou pas, pour certains je le souhaite très fort quand même, parce qu’il y a un plus dans les relations, pour d’autres, je crois que le temps qui passe et les aléas de la vie suffiront à brouiller la communication. Alors j’en profite tant qu’elle est là ! Bisous Quichottine et une douce journée

    • Quichottine

      Heureusement que je ne mets pas non plus de commentaire partout… j’avoue que je le fais de moins en moins sur les blogs que je ne connais pas, peur de décevoir si je ne reviens pas, sans aucun doute… et je sais que je dois aussi espacer mes visite, diminuer le temps que je passe devant mon écran.

      Mais j’ai des visiteurs fidèles qui le comprennent et ne m’en veulent pas pour mes absences… heureusement.
      Bisous et douce soirée Manou. Merci pour tout.

  5. Personne n’oblige personne ma Quichottine. Les visiteurs de blog sont libres de s’y arrêter ou de passer leur chemin ! Ne jamais oublier que seule la sincérité compte. Pour certain, le blog reste un exutoire, voire une thérapie. C’est tout de même plus constructif que de parler aux murs, non ????
    Bises et bon début de semaine

    • Quichottine

      Plus constructif que de parler aux murs, même virtuels. 🙂
      Je ris en pensant au mur de FB… peut-être est-ce pour cela que je n’y suis pas.
      Je suis heureuse de pouvoir te lire, ma zaza. C’est toujours agréable d’ouvrir ta fenêtre.
      Passe une douce soirée. Bises.

  6. je pense que sur un blog il faut être naturelle et sincère, c’est la liberté de chacun de traiter son blog comme il le désire, si il y a échange, tant mieux et si tout s’arrête tant pis, mais il est vrai que j’ai été déçue de la disparition de certaines personnes qui ont décidé de ne plus publier.
    bonne journée, bises
    danièle

    • Quichottine

      Nous sommes deux, donc… au moins. Mais je sais que chacun fait ce qu’il peut et que la vie éloigne aussi des blogs…
      Je te connais depuis peu, mais je sais que c’est un plaisir de te rendre visite.
      Merci, Danièle. Bises et douce soirée.

  7. Tiens, étonnée de retrouver ma trace qui date de 2009 !! Et ma foi, quand bien même mon blog en ce moment est en jachère, je suis là encore, sûrement en ayant changé un chouïa car tout en étant toujours la même au fond, sans doute la forme a changé… Je ne sais pas, seuls ceux qui me lisent depuis longtemps pourraient le dire…

    • Quichottine

      Nous nous connaissons depuis longtemps, et, à l’époque, tu étais venue ici avant d’aller ailleurs. 🙂
      Ton blog a eu ses aléas, mais c’est la vie, la vraie.
      Je suis heureuse d’avoir pu continuer à te lire. 🙂

  8. Page magnifique, source de réflexion profonde.
    Je sais que j’ai été très blessée par le comportement, les dires, d’un bloggueur que je portais en haute estime…
    J’ai d’ailleurs failli arrêter mon blog.
    Et puis, je me suis dit que je suis libre, alors j’ai poursuivi avec la sincérité qui m’est propre, en acceptant que celle-ci ne soit pas perçue de cette manière.
    Merci Quichottine.

    • Quichottine

      Pour t’avoir rencontrée, je sais que tu es sincère, et c’est ta générosité et ton implication dans des projets importants pour d’autres qui m’ont plu.
      Merci pour tout, eMmA.
      Reste ainsi, libre, sincère et généreuse.
      je t’embrasse fort.

  9. Bonjour Quichottine
    Je rejoins Zaza qui dit que personne n’est obligé de s’arreter ….
    C’est pour moi mieux de passer sans commenter plutôt que de commenter n’importe comment …
    On reconnait bien les gens sincères , ceux qui restent interessés par ton blog ..
    Les autres qu’ils passent leur chemin …
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Je suis d’accord, mais je sais qu’il est difficile de ne rien dire quand ça nous plaît… enfin, en ce qui me concerne. Mais je sais que je manque de mots pour le dire, que j’ai l’impression de me répéter lorsque je vais chaque jour prendre mon blog d’air breton chez toi…
      C’est magique… il m’arrive même d’entendre le cri des mouettes et des goélands sur le port.
      Peut-être parce que certaines images sont pour moi de très bons souvenirs.
      Merci d’être là, Claudine. Passe une douce soirée.

  10. Un blog c’est un livre qu’on écrit ou on dessine ou peint ou commente…. il a tant de fonctions créatrices.
    Et c’est là l’important: la créativité et elle ne se limite pas à l’expression écrite, on peut très bien déposer la recette de cuisine qu’on vient d’inventer, le tricot qu’on vient de terminer…
    Oui, l’important c’est de vivre dans l’intensité de ce qu’on créé quel que soit le sujet.
    Si certains s’y égarent, c’est parce que c’était juste un passage pour se poser avant d’aller plus loin dans les bondissements de la vie.
    Je me souviens du Van Gogh des mots comme l’appelait Chris…
    Sa musique est vivante, toujours et encore. Même s’il ne la met plus sur le Net.
    Je le sais.

    Tendresse à toi.

    • Quichottine

      Je me souviens, oui… et j’aurais adoré qu’il puisse continuer à bloguer. Je l’avais découvert grâce à toi.

      Tendresse à toi aussi, ma Polly, pour tous tes mots, pour ce que tu es, pour ce que tu fais.
      Merci d’être là.

  11. Juste te donner une musique et un texte que j’adore:
    https://www.youtube.com/watch?v=Nx1jVo_gsfk

  12. Notre rapport avec les blogs est parfois un jeu (malsain ?) avec des kleenex, où on s’inscrit, observe, puis que l’on quitte. mais n’est-ce pas ainsi de la vie ? Dans cette « vie réelle », c’est aussi un comportement, et même fréquent. Alors, vie réelle ou virtuelle, où est la limite ?

    • Quichottine

      Je n’ai pas de réponse.
      C’est vrai que beaucoup ont tendance à considérer que toute relation est comme un mouchoir en papier que l’on peut prendre et jeter ensuite sans regret.

      J’avoue que j’ai beaucoup de mal à quitter ceux chez qui je me suis sentie bien… 🙂
      Merci pour tes mots et ta présence, Loïc.

  13. Eglantine

    coucou ! je suis souvent étonnée parfois amusée par les commentaires…Pourquoi un blog ? Je ne sais pas de façon tres claire dans ma tête ce pourquoi …sans doute le besoin de « pouvoir » exprimer l’autre « moi » qui s’est tu si longtemps et au départ de façon anonyme…est ce que j’attendais un écho de ces quelques lignes que je publiais? Oui non ? …Non à vrai dire 🙂 je n’imaginais pas intéresser qui que ce soit.
    Il y a eut et il y a de belles rencontres pourtant …et celles qui ne le sont pas ce n’est pas grave…prenons le verre à moitié plein c’est déjà pas mal …
    je te souhaite une belle journée et je t’embrasse fort

    • Quichottine

      Je prends ce verre… et buvons à notre santé, M’âme Églantine. Continue à me ravir avec tes différents moi, j’adore !
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  14. le blog c’est peut-être notre espace de liberté ? on y fait ce qui nous plait et quand on le peut ? on répond brièvement juste un coucou qui veut dire je t’ai lu et je pense avoir compris… c’est une respiration dans le gris…

    • Quichottine

      Un espace de liberté, je suis tout à fait d’accord.

      Merci pour ces respirations que tu nous offres aussi chez toi. Bisous et douce soirée.

  15. Coucou Quichottine,
    Je crois que chacun fait de son espace ce dont il a envie, après c’est à chacun de choisir là ou il a envie de poser ses yeux.
    Pour ce qui est de moi, je ne pense pas en effet que qui que ce soit ait un réel intérêt à ce qui fait ma vie privée en dehors de mon cercle d’intimes. De la même manière que je ne fais pas entrer tout le monde dans ma maison qui est ma petite bulle privée.
    Je respecte les choix de chacun, en ayant pleine conscience que derrière chaque espace il y a une personne bien vivante.
    Belle journée à toi. Bises

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Pascale.
      Ils me touchent infiniment, parce que je sais que où que tu sois, tu dis toujours ce que tu ressens, avec la même sincérité.
      Bises et douce soirée. Je t’embrasse fort.

  16. « il y a des blogs qui subsistent malgré la sincérité » … et pourquoi pas par leur sincérité ? En ne perdant pas de vue que la sincérité n’est pas la vérité et qu’un blog reste un blog, pas le reflet d’une personne. D’ailleurs peut-on résumer une personne à un reflet ? Nous sommes tous multiples. Nos enfants nous connaissaient-ils tels que nous étions au travail ? Savions-nous comment étaient nos enfants à l’école. Sommes-nous les mêmes dans tel ou tel cercle amical ou bénévole ou familial ? Et pourtant sauf à ne pas être sincères, ces différentes facettes sont toutes nôtres.
    Il en va de même pour nos façons d’alimenter nos réseaux sociaux et d’y réagir. Il me semble.
    En gardant à l’esprit que ces façades sont indiscrètes et mondiales et qu’il vaut quand même mieux ne pas s’y étaler sans précautions.S’il est des catégories de blogs que j’ai déserté rapidement quand j’ai commencé à explorer ce nouveau domaine, c’est bien ceux qui racontaient une ou des vies privées. Non que je sois contre toutes les formes d’autofictions (vilain nom qui ne prend pas au sérieux ce qui est autobiographie). Il en est qui inscrivent leur histoire dans l’Histoire. Il en est qui témoignent pour ceux qui ne le peuvent pas. Comme toi Quichottine quand tu as (enfin) pu mettre des mots dans ce que tu as appelé ton jardin secret et dont certains commentaires restaient naïvement sur le côté. Il faut dire que tu restais si pudique en soulevant juste un petit coin du voile.
    bises et belle journée Quichottine

    • Quichottine

      C’était mon avis d’alors… je crois que s’ils subsistent c’est parce que justement les blogueurs sont sincères et qu’ils savent résister à ceux qui les attaquent pour la fragilité qu’ils dévoilent parfois.

      J’aime l’image de ces reflets, de ces facettes qui font de chacun de nous un être différent des autres.
      Tes questions sont pertinentes, comme toujours, et je sais que nous avons l’une et l’autre, sans aucun doute les mêmes réponses.

      J’ai eu besoin de crier, je ne suis pas certaine d’avoir bien fait, mais je sais que je ne pouvais pas faire autrement, dans ce monde où tout semble toujours si beau, si parfait, que je ne pouvais pas réagir devant certains commentaires sans expliquer pourquoi.

      Il n’est pas dans ma nature d’exposer à tous ma vie très privée, et tant que des demis-mots suffisaient, je m’en suis contentée.
      Je sais que je ne renouvellerai pas l’expérience, parce que c’est trop intime, trop douloureux.

      D’autres vivent cela aussi, ne disent rien, et c’est ainsi qu’ils se replient sur leur propre douleur, qui peu à peu les engloutit.
      Merci pour tes mots, pour ton amitié silencieuse, ta compréhension.
      Tu es de ceux qui ne parlent jamais à tort et à travers, et j’apprécie vraiment tes visites.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  17. Bonjour Quichottine. Tu as bien fait de rajouter la dernière phrase car je crois que ceux qui continuent à bloguer, à leur rythme, mais sans tout arrêter sont sincères et croient en ce qu’ils font. Bloguer, c’est du bénévolat, pour tous les blogs comme les nôtres. Bisous

    • Quichottine

      Je le crois aussi… j’étais très jeune dans la blogosphère alors, je subissais les revers de ma naïveté.
      Mais j’ai continué, et j’ai bien fait.
      Mon blog est mon espace de liberté et d’échanges sincères avec ceux qui le désirent.
      Merci pour tout, Brigitte. Bisous et douce soirée.

  18. Mistigris34

    j’aime bien tes réflexions et dans les coms je dis bravo à toutes et tous,
    écureuil bleu dit fort bien en tout cas pour moi ce qu’est notre blog à chacune, je n’attends rien non plus, c’est juste une façon d’échanger des idées, des passions, tout simplement,
    Je te souhaite une belle journée, bises, MIAOU !!!

    • Quichottine

      Merci pour ces bravos que ceux qui le souhaitent pourront lire.
      Échanger des idées, des passions, c’est chouette. Faire se promener ceux qui ne voyagent pas dans des endroits qui leurs sont inaccessibles, c’est génial.
      J’aime ces voyages, ces découvertes…
      Merci d’être là, Mistigris, et de rester toi.
      Passe une douce soirée. Bisous.

  19. Encore une vaste question ! Je rejoins celles qui disent que personne n’oblige personne . Mon blog, c’est ma bulle de légèreté et de tendresse . Un espace de partage. Et si je peux aider à embellir une journée , c’est bien. J’aime la diversité des blogs, ils sont riches d’humanité .

    • Quichottine

      Légèreté et tendresse, humour… j’aime et c’est ce qui m’a attirée chez toi au premier jour.
      Ensuite, on s’attache, on découvre, on aime savoir qu’on peut aussi partager les moments d’inquiétude, de chagrin.

      Merci pour le tien, Zoé. Tu es quelqu’un de bien, même si je ne te connais pas depuis très longtemps.
      Bisous et douce soirée.

  20. Pourquoi faire un blog ? Sinon pour partager ce que l’on aime, et…vient qui veut!
    Bises et douce journée

    • Quichottine

      La porte reste ouverte et c’est bien ainsi. Merci, Livia.
      Bises et douce soirée à toi.

  21. Un blog est souvent l’expression d’un jardin secret et/ou l’envie de partager des émotions, des rires etc… Quant à décrire « son moi » en public, la correspondance ou communication privée me semble plus adaptée.
    Douce journée et GROS BISOUS ma Quichottine.

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord. 🙂
      Douce fin de soirée et gros bisous à toi aussi.

  22. Un blog est un exutoire pour certains car ils en ont besoin. Et si cela leur fait du bien, tant mieux ! Je ne parle pas ici de faire éclater sa haine, sa misogynie, ou que sais-je encore… non je parle des maux de la vie.

    • Quichottine

      Tu as raison… les maux de vie peuvent se partager aussi, tant qu’il n’y a pas que cela. Les petits riens qui font plaisir aussi. 🙂
      Bises et douce soirée Mimi. Merci pour ce partage.

  23. Le tout est de rester sincère envers toi-même et envers celui ou celle qui vient vers toi. J’ai été déçue dernièrement, Quichottine, mais je ne reste pas sur ces deux personnes. Tant pis pour moi ou tant pis pour elles, je ne me prends pas la tête. Si mon contenu ne leur plaît pas, je ne les retiens pas, j’ai d’autres sujets dans ma vie qui retiennent toute mon attention. Je n’aime pas les peccadilles, les commérages ou les sous-entendus. Je t’embrasse tout en te souhaitant une belle journée

    • Quichottine

      Je crois que la vie est ainsi, et voir le bon côté des choses, ne pas s’appesantir sur le pire, est une bonne philosophie.
      Passe une douce soirée, Nell. Je t’embrasse.

  24. Ma vision parfaite du blog serait : une deuxième maison, où l’on vit librement et où l’on s’exprime comme on le souhaite, vient qui veut, reste qui veut,un peu comme la maison bleue adossée à la colline, On aime on reste. On n’aime pas, on part, sauf à avoir un échange de point de vues, pourvu que de part et d’autre il n’y ait ni haine, ni mépris…
    C’était la pensée du jour 😉
    Je t’embrasse, Dame, bonne soirée

    • Quichottine

      Une seconde maison… j’aime. 🙂
      Merci pour cette pensée du jour, Dame Croc.
      T’en fais pas, j’essuierai mes pieds en entrant. Tu me fais un café ?
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  25. Salut
    Pour ma part le Net c’est un bon moyen de faire des connaissances et de lire ce qui se passe ailleurs.
    Bonne semaine

    • Quichottine

      C’est vrai aussi.. Mais les sources d’informations ne sont pas toujours fiables, hélas !
      Bonne semaine à toi aussi, Tiot.

  26. pas malgré la sincérité parce sincérité il y a….Bisousssss

  27. Chacun choisit sa manière de bloguer

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord, Bernie, c’est notre liberté d’expression. 🙂

  28. En fait, la sélection naturelle se fait et on finit par n’échanger qu’avec ceux auxquelles nos idées correspondent ! J’entendais l’autre jour sur France Inter, que c’était bien le problème de Facebook par exemple. Il n’y a plus d’échanges d’idées ni de confrontation. C’est peut-être pratique mais on finit par s’endormir. De toute discussion, jaillit la lumière, normalement.
    Bonne soirée.

    • Quichottine

      J’espère ne pas en être déjà là… j’aime aussi qu’on me contredise, quand c’est fait sans hargne, sans colère. 🙂
      Merci pour tes mots, Clara.
      Passe une douce soirée toi aussi.

  29. auxquels, pardon !

    • Quichottine

      Sourire… et ne t’en fais pas.
      Depuis ton dernier passage, il y a toujours sur mes pages un lutin malicieux qui joue avec les lettres de mes commentaires, quand il ne s’en prend pas à mes réponses ici. 😉

  30. Je pense aussi comme Ecureuil bleu ou comme Croc
    je blogue maintenant à un autre rythme et surtout avec une autre vision .
    Bisous et bonne semaine

    • Quichottine

      Il faut trouver son rythme, et continuer à avoir plaisir à bloguer, sinon, pourquoi le ferions-nous ?
      Bisous et bonne semaine à vous deux.

  31. bonsoir-
    ha les blogs !! on y trouve de tout ! le meilleur comme le pire-
    on s’abonne ou pas – on se lie d’amitié ou on a de vilaines histoires-
    j’ai connu les deux-
    heureusement la majorité des blogs est sympa et conviviale !
    bonne soirée – bises !!

    • Quichottine

      Nous sommes libres, et il y a trop de blogs magnifiques à découvrir et à visiter pour s’attarder pour ceux qui ne nous plaisent pas. 🙂
      Bises et douce soirée Lady Marianne.

  32. Lorsqu’un blog qui était devenu familier cesse brusquement et définitivement, j’ai une pensée émue pour l’inconnu(e), en souhaitant qu’il (ou elle) n’ait pas été confronté(e) à un incident grave, voire un accident. Merci Quichottine d’être là !

    • Quichottine

      Je suis pareille… et il m’arrive de repasser sur ces blogs, en espérant qu’ils se sont rouverts, que ce n’était qu’un bref passage à vide.
      Hélas, c’est rarement le cas.
      Merci à toi, Marie. Tu écris à merveille et les dessins de François sont magiques… vous avez un blog extraordinaire qui me ravit. Je ne remercierai jamais assez celle qui me l’a fait découvrir. 😉

  33. Il y a un point où je ne suis pas d’accord, en fait c’est un mot « Il y a des blogs qui subsistent, malgré la sincérité de ceux qui y écrivent » je pense que nombre de blogs subsistent grâce à la sincérité de ceux qui y écrivent.

    • Quichottine

      Merci !
      Depuis le commentaire, en 2007, et l’article de mon Refuge, 2009… j’ai eu le temps de voir que j’avais tort. 🙂
      Merci, alphomega. Pour tout.

  34. Que j’aime ta façon de raconter, très bien dit en plus.

  35. Des échanges qui ne manquaient pas de sel !
    Pouvoir choisir, c’est une liberté que nous donne le Net assurément.Je crois même que cela se fait assez naturellement dans le temps ….Malgré ou grâce à … le débat est ouvert! Bisous

    • Quichottine

      Je suis d’accord. 🙂
      Même lorsque nous avons décidé de ne pas choisir, le temps le fait pour nous, celui qui passe et celui qui nous manque. 🙂
      Bisous et douce soirée Fanfan. Merci d’être là.

  36. Quichottine

    Petit mot à tous

    Pendant longtemps j’ai refusé de mettre sur mon espace « public », où beaucoup se croisaient, quoi que ce soit qui puisse se rapporter à ma vie privée.
    Parfois, pourtant, lorsque je racontais un tableau, lorsque je parlais d’un livre ou d’une photo qui m’avait particulièrement émue, j’avais envie d’expliquer…

    Un jour, j’ai ouvert un autre blog, plus intime, et un autre, un peu caché où très peu sont venus, car je ne faisais aucun effort pour le faire connaître, que je ne répondais qu’aux rares commentaires et que je ne rendais aucune des visites que j’y recevais. Nemo n’était nulle part dans ma Bibliothèque.

    Ici, j’ai gardé ces billets que j’avais rapatriés lors de la suppression de mon Refuge obéien, pendant des années sans les montrer. Ils étaient « en attente de relecture ».

    Cette semaine, j’ai pris ces anciens commentaires, parce qu’ils me correspondent, parce que ces réponses indirectes à certains de mes visiteurs actuels étaient pour moi évidentes.

    Je ne crois pas avoir eu tort, si j’en crois les commentaires déposés, les réponses qui me montrent que beaucoup se questionnent, que d’autres ont déjà leurs propres réponses.
    C’est un véritable échange et je remercie tous ceux qui ont participé, même si j’ai pu leur donner l’impression d’être des intrus dans une conversation privée.
    Comme je l’ai dit, ces commentaires étaient publics, ils sont encore sur la toile, sur un blog en sommeil, celui de mon amie.

    Le virtuel a été un passage en ce qui nous concerne. Un passage qui m’a permis de rencontrer une personne absolument extraordinaire, que j’admire immensément, même si je ne partage pas tous ses points de vue, et que je suis loin d’avoir tout compris et encore moins admis de la violence dont elle faisait preuve.

    Notre amitié perdure, elle est sans doute plus forte encore, car le temps a effacé les blessures que nous avons pu nous infliger l’une et l’autre parce que l’une comme l’autre nous tenons à notre personnalité, à notre sincérité.

    C’est pourquoi deux articles paraîtront encore avant la reprise normale de mes publications, je les ai tous choisis le même soir, je les ai tous programmés pour qu’ils paraissent l’un après l’autre, dans l’ordre que j’ai choisi et qui ne respecte pas forcément la chronologie.
    Ce sont des mots auxquels je tiens.

    Merci à vous tous qui me lisez ici et qui participez encore à cet échange.

  37. Mon blog m’a aidé à franchir pas mal de caps difficiles et il continue.
    Je ne sais pas si tout le monde est sincère mais je sais que ceux à qui il ne plait pas s’en sont allés …
    Peu importe !
    Bon mardi, doux mais gris, gris.
    Suis débordée mais j’attends le docteur …
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Quichottine

      Tu as raison, cela n’importe pas vraiment, même si l’on est déçu parfois.
      J’espère que tu n’as rien de grave. Prends bien soin de toi, Dom. Je t’embrasse fort.

  38. Un blog, pour moi, est un espace de liberté. Une fenêtre sur notre monde intérieur, nos goûts, nos passions, nos expériences… C’est une source d’échanges d’une grande richesse. Bien que j’ai de moins en moins de temps à consacrer à la blogosphère, j’y tiens et ce serait grande punition d’en être privée.
    Merci ma chère Quichottine, à toi et à tous les blogueurs pour tout ce vous offrez.
    Bisous de douce journée
    😉

    • Quichottine

      Tu ne mérites pas d’être punie, alors, ne t’en fais pas, tu ne seras pas privée de ton blog… d’ailleurs, si tu n’étais plus là ce serait aussi une punition pour nous. 🙁
      Bisous et douce journée Martine. Merci pour ta présence et tes mots.

  39. Pour avoir des personnes fidèles, il faut avoir du contenu d’une part, et intéressant d’autre part. Je m’en suis aperçue. Je suis dans la blogosphère depuis assez longtemps pour m’être fait une idée de la fidélité virtuelle…
    Sur les personnes abonnées à mon blog, il y a un quart qui prend la peine de déposer un commentaire. Il est clair que si tu ne vas pas sur les blogs des autres rien ne se passe et je comprends cela. J’ai eu des contenus différents. Au départ je racontais l’histoire de la Fileuse de lune et là, y avait du monde…C’était comme une histoire à suivre et on venait un peu en « voyeurs » car on se demandait si c’était une histoire vécue ou non… Et puis j’y ai mis de la poésie, là, ça intéressait moins et puis juste des photos…comme maintenant, et vraiment au compte gouttes, les aléas de la vie aidant… Je suis moins attachée à la virtualité depuis ce temps d’ailleurs et je ne m’en porte pas plus mal 🙂
    J’ai lu les commentaires (très intéressants d’ailleurs et sincères aussi, car toi l’es, donc tu attires les bonnes personnes!) et je suis d’accord avec leur contenu. Tout a été dit ou presque voilà pourquoi j’ai écrit le mien un peu différent… 😉
    Bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Si mes abonnés résistent aux articles publiés cette semaine, j’en serai ravie. 🙂

      L’important, en ce qui te concerne, c’est que tes publications ne soient pas pour toi un pensum.
      Chaque fois, pour moi, que ce soit en images ou en mots, c’est un vrai bonheur de te lire.

      Passe une douce journée, Marie. Merci pour tout.

      • Un pensum! Ah non pas du tout Quichottine, je fais ce qui me plaît -:)
        Et tes abonnés te sont fidèles, pas de doute ni d’inquiétude là-dessus.

        • Quichottine

          Je souris. Ces billets ne sont pas du tout ceux auxquels je vous ai habitués.
          Tu étais de celles qui fréquentaient mon Refuge. Merci d’être restée toutes ces années. 🙂

  40. Waah! C’était long! Quel exploit 🙂

    • Quichottine

      Tu me fais rire… J’aime aussi quand tu parles un peu plus. 🙂

  41. L'Espigaou

    Pour ma part je laisse ma porte ouverte entre et sort qui veut
    ensuite je gère.
    je n’accepte pas la vulgarité et les attaques diffamatoires et la méchanceté gratuite.
    Le blog remplace un psychiatre
    certains se cachent derrière l’anonymat pour s’extérioriser ou exister,
    ça peut aider.
    Il y a tant de misère et de meurtrissures sur la terre.
    et chacune fait ce qu’elle peut avec ses possibilités.
    Je t’embrasse très fort.
    Maryse

    • Quichottine

      Qui pourrait l’accepter ? Je ne le peux pas non plus. 🙂
      Merci pour tes mots, Maryse.
      Bisous et douce journée.

  42. Balaline

    Tant de mots écrits, tant de partages, des plus fous aux plus sages, et toujours cet élan d’ouvrir la porte vers demain. Je veux juste penser qu’ils sont empreints de sincérité et d’authenticité.
    Paroles en chemin, images pour le rêve, il y a tant de richesses, d’espoir et d’amitié, qui dépassent le virtuel !
    Seule la vie dira….
    Belle journée Quichottine, bisous.

    • Quichottine

      Seule la vie dira… mais en attendant, profitons de chaque belle page offerte, chaque moment de douceur.
      Il y en a beaucoup chez toi. Merci pour cela.
      Bisous et belle journée à toi aussi, Balaline.

  43. J’adore ces lignes: « N’as-tu jamais croisé de ces blogs magnifiques où personne n’écrit plus ? Ces jardins merveilleux laissés à l’abandon et qui pourtant en valaient sûrement la peine ? » Cela me laisse un sentiment tellement fort, une tristesse mêlée de mélancolie… Que de belles choses abandonnées dans l’espace sidéral d’Internet, comme des vaisseaux oubliés s’enfonçant en une nuit sans fin… L’équipage va-t-il se réveiller? Des fois on aperçoit un beau visage, cet être est-il endormi pour l’éternité ou vit-il une autre vie ailleurs dans un monde parallèle, le monde qu’on dit « réel »? Et puis visite d’un vaisseau se dégradant petit à petit, celui d’une connaissance morte depuis quelques années. Son blog est toujours là, mais elle, où est-elle maintenant? A-t-elle atteint ce paradis des fleurs et des arbres auquel elle aspirait tant?

    • Quichottine

      De très belles interrogations, Eric.
      Merci pour votre visite qui m’a permis de découvrir de très belles pages chez vous.

  44. C’est un pur moment de bonheur ! Je suis contente de recevoir des commentaires de mes amis même si parfois ils ne sont pas toujours d’accord avec mes articles! Le fait d’echanger de paratager nous apporte beaucoup ! Je suis dans une plateforme de photographie! C’est tout un monde ! Surtout quand il y a des rencontres! Il est normal de rendre visite et laisser un commentaire peut-être pas à chaque fois car il nous arrive de n’avoir pas de temps ou alors sommes fatigués …..
    Bonne soirée ! Bisous!

  45. Ah là moments de réflexion et je mesure ici ce que tes écrits génèrent…. comment dire ! Non seulement je lis tes articles ou billets mais j’aime lire aussi les commentaires de tes nombreux lecteurs! C’est quand même épatant de provoquer tant d’écrits!
    Mes potins restent très modestes mais je m’y plais bien. Du début de nos rencontes en 2007 je n’ai gardé que les essentiels amis virtuels pas plus d’une dizaine mais fidèles et ça j’aime.
    Le reste j’écris beaucoup pour la famille, les amis et les voisins qui en général ne laissent pas de commentaires. Mais je serai incapable d’assurer un blog comme le tien! Cela demande une disponibilité et un temps fou…
    Belle nuit amie de 2007
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Je suis d’accord, et c’est ce qui me plaît… 🙂
      Je suis heureuse d’avoir parmi mes lecteurs des personnes comme toi, qui sont venues alors que je m’essayais à bloguer en me demandant ce que ça donnerait et si j’en serais capable, et qui sont toujours là, même si mes écrits ont changé, et peut-être parce qu’ils ont changé.

      Merci pour ta présence, Dany. Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  46. Un peu selon comment on se livre soi-même ? Les commentaires indésirables, je les supprime … Une censure pour se protéger.
    Merci pour la sincérité de cet article Quichottine

    • Quichottine

      « se protéger », je crois qu’il y a des moments où c’est plus important encore.
      Merci à toi, Pierre.
      Passe une douce soirée.

  47. Encore une fois je pense que les blogs sont un espace d’expression, d’enrichissement, de liberté et d’échange. On ne va pas chez les gens pour les blesser et lorsque l’on se promène dans les allées des blogs ce n’est pas pour disséquer, juger ou être désagréable. Au pire on peut passer son chemin. Maintenant on ne connaît pas tout de la vie de chacun et parfois il faut s’éloigner de la toile mais jamais ce ne devrait être parce que quelqu’un nous a blessé. Ce n’est pas un espace pour faire la guéguerre… Bisous

    • Quichottine

      J’aime bien quand tu écris « jamais ce ne devrait être parce que quelqu’un nous a blessé ».
      Tu as tout à fait raison.

      Et pourtant, je reconnais y avoir pensé quelquefois, et avoir mis du temps avant de revenir.
      Bisous et douce soirée.

  48. tu te souviens Quichottine ?
    Avec Chris nous avons eu une si belle collaboration ….

    remixage de l’Orage Musica Maestro
    4-musica—4.maestro–version-3-.mp3 4-musica—4.maestro–version-3-.mp3

  49. remixage de l’Orage Musica Maestro – felix1

    • Quichottine

      Pas toujours simple de laisser un lien… merci pour tes essais, Felix.
      Passe une douce soirée.

  50. Un blog s’est aussi une partie de nous-même, on y met ce que l’on apprécie et parfois on le laisse en friche lorsque il devient trop envahissant et que la vraie vie nous appelle;
    C’est difficile à expliquer, je n’imaginais pas toutes les merveilleuses rencontres que j’allais faire grâce au blog et tout ce que j’ai vécu toujours grâce à lui, des moments de pur bonheur, de partage, d’échanges, d’amitiés, de déception aussi mais bon.

    • Quichottine

      Tu l’expliques très bien et c’est ce que je ressens aussi.
      Merci, Santounette.

  51. Je m’interroge encore sur : pourquoi je blogue. Juste parce qu’un jour j’ai été priée de donner un avis et j’ai mis les doigts dans l’engrenage. Je crois seulement que, même si je le regrette souvent, je ne suis pas trop présente mais je tiens à celles et ceux dont j’ai fait la connaissance. Je crois qu’à mon premier article j’ai été étonnée, surprise mais pas vraiment en bien et que ma réponse ne s’est pas faite attendre. Alors que je n’aime pas discutailler. Mais au fait, qu’est-ce que je fais là ?
    Lorsque je visite, en principe, je laisse un commentaire et ce n’est pas parce que cela ne me plait pas que je ne reviens pas, juste que je n’ai pas le temps ou que je ne le trouve pas.
    Par contre, je peux très bien ne plus jamais avoir envie de retourner. Donc je m’abstiens, et je n’ai même pas laissé un commentaire !
    Bon mes yeux sont brouillés, j’avais prévu de commencer le pull de mon petit-fils et je suis encore là.
    Bisous Quichottine. T’inquiète, ils sont sincères

    • Quichottine

      Je ne m’inquiète pas… Nous nous ressemblons beaucoup , Pimprenelle.
      Merci d’avoir passé du temps et partagé ton ressenti ainsi.
      Bisous tout plein. Passe une douce journée.