Bill, et se brisent les vagues…

Il faudrait parfois que les gens sachent ce qu’ils font en partant… ou ce qu’ils ne font pas…

Là, j’avais envie de l’écouter…

J’avais envie de le lire…


Que la mer se retire……

Que la mer se retire
Qu’elle s’en aille manger les hommes stupides !
Qu’elle prenne l’âme des enfants qui rêvent en silence
Qu’elle aille se faire voir ailleurs sur les ports
D’Amsterdam
Où des marins boivent
Le sang de l’absence
Que la mer se retire en lames
Qu’elle enserre le ventre des femmes
D’un bateau qui n’est jamais rentré
Sur la dernière marée
Des bateaux alignés
Un trou froid sur le quai
Le sang de l’absence
Qui pleut sur le temps qui était

Que la mer se retire
Qu’elle emporte les mots terribles
Les cache dans son ventre ondulant
Comme une folle dansante en robe mouillée
Dans les marais pliés par le vent
Des mains chaudes sur des bibles
Dans le vent des marées
Quand la mer se retire

Que la mer se retire
Et que d’autres pas lents et tranquilles
Jouent sur les flaques qui font des trous
Jusqu’à cette saignée de mer tracée par un vent fou
M’emmène jusqu’à cette île

Que la mer se retire
Que la mer se retire à jamais
Et qu’elle me laisse là
L’âme
Avalée par le sable brun qui m’emporte en ventres ronds
Vers la houle insensée
Des jours qui sont
Sur des traces de pas
Quand la mer n’est plus là

Que la mer se retire
Et qu’en vagues moussantes
Elle prenne les hommes d’Amsterdam
Les fasse crier sur l’âme
Des douleurs du ventre
Quand la mer se retire

Bill Past John, lundi 10 mars 2008


Bill on songs

(la « boîte à musique » de Bill a été supprimée)


Et puis…. il nous l’avait promis…
Mais que sont les promesses ?
On ne le trouve plus que dans le « cache » de chez Google !


Maintenance cérébrale

Le blog etait en maintenance affective,  la possibilité de laisser des com’s  s’en est trouvée considérablement réduite.
(Une blogoteuse  ingénieuse a cependant pu contourner opportunément le dispositif ….) Bien que cette utile maintenance semble pouvoir se comparer à celle d’un robot célèbre, il n’y a aucune similitude sinon l’apparence visuelle. Afin de donner une chance de réparation solide à ce blog trés, trop, (excessivement ?) instable, l’article help est supprimé et malheureusement les commentaires associés aussi.
Nous avons tous une pensée très très attendrie pour eux et la puissance des cœurs qui les écrivaient.

Le  » bronx » n’étant pas une manière particulièrement intelligente de communiquer , la possibilité de  » com’mer » vient d’être rétablie.

Mais comme le blogotteur aux manettes n’est visiblement pas toujours très étanche, il est demandé aux com’eurs de ne pas faire de com’s susceptibles de faire entrer l’eau, même si la tête de ce blogotteur semble être sous les vagues…

merci d’avance

– hé Bill ?
– mumm?
-Tu sais c’est quoi vivre ?
– ben oui, c’est ne pas mourir
– tttuttt ttuutt non…..c’est pas oublier que t’es pas seul à respirer.
– ha ouai ?
– Ouai
– Et quand t’es sous l’eau alors?
– Hé be, tu te mets en grenouille, et tu nages

Les commentaires sont fermés