Et si tout était possible ?… avec Marie

« Mais que fait-il là, tout seul, aussi immobile que les statues sur leur banc ? »

Voilà ce que les passants auraient pu se demander s’il y en avait eu dans cette rue… Mais il était bien seul. Il avait regardé à gauche et à droite avant de traverser, comme on lui avait dit qu’il fallait faire.

« Bonjour ! » avait-il dit, à la cantonade, même s’il savait qu’il n’aurait pas dû s’adresser ainsi à des inconnus.

– …

– Bonjour !

(Il insistait. C’était incroyable qu’ils restent silencieux après son salut.)

Le plus grand ressemblait à l’un des chevaliers de ses jeux vidéos, en un peu plus grand, un peu plus mince. Le plus petit était plutôt gros…

– Je ne suis pas gros ! Je suis seulement un peu enveloppé, ce qui me permet de survivre lorsque nous passons plusieurs jours sans manger !

– Sans manger ? Plusieurs jours ? Mais je ne pourrais pas !

– Je ne pensais pas non plus pouvoir le faire.
Tu veux un peu de ma tartine ?

L’enfant se frotta les yeux. La tartine ruisselait de confiture.

– Tu manges de la confiture avec ton saucisson ?

– Non, mais je suppose que tu préfères la confiture ou le chocolat à mon saucisson au poivre.

– Cet enfant n’a pas besoin de nourriture terrestre ! Range le saucisson, Sancho.

– Pourquoi ? Moi, j’aime bien le chocolat, la confiture, et même la pommade d’anchois !

– La pommade ? d’anchois ?

(Sancho n’imaginait pas que l’on pût faire un onguent avec des anchois. Les anchois, il les préférait grillées ou au sel, étalées sur une belle tartine de pain frais.)

– Ben oui ! Tu n’as jamais vu des anchois en tube ?

– En tube ?

Le chevalier s’impatienta.

– Je t’ai dit de laisser cet enfant tranquille ! Nous n’avons que faire de ses anchois, de ton saucisson infâme, et même des confitures qui laissent les doigts tout collants, ce qui est incompatible avec la vie d’un chevalier.

Sancho se tut et le sourire qu’il arborait habituellement (sauf lorsqu’il essayait de comprendre les discours sans fin de son maître) se figea.

– Vous êtes vraiment chevalier ?

(Tout naturellement, l’enfant avait utilisé le vouvoiement qui lui semblait plus adapté à un tel personnage.)

– Je le suis. Et depuis si longtemps que je n’ai plus à faire mes preuves. Tout le monde le sait !

– Pas moi !

(Le chevalier examina l’enfant d’un air intrigué.)

– Pourtant, jeune damoiseau, vous n’avez pas l’air sot. N’avez-vous donc jamais lu la moindre ligne de mes aventures ?

– Vos aventures ?

– Sachez que j’ai combattu des géants, sauvé des innocents, affronté et mis à mal tant de méchants que mes exploits ont franchi toutes les frontières de notre monde.

– Ah ? Ainsi donc, on parlerait de vous partout ?

– Bien sûr !

– Même sur la Lune, sur Mars ?

– Même là !

(Le chevalier avait la voix très sûre bien qu’il se demandât pourquoi ce chenapan ne limitait pas sa quête à la Terre.)

– Vous mentez !

(L’enfant avait froncé les sourcils et il toisait à son tour le chevalier d’un air peu amène.)

– Jamais ! Un chevalier ne ment jamais… même s’il m’arrive de travestir parfois la réalité.

– Prouvez-le moi !

Don Quichotte – c’était bien lui ! – ouvrit devant l’enfant une fenêtre un livre, immense, dont les pages étaient couvertes de signes étranges.

– Il est bizarre, ce livre !

L’enfant avait beau écarquiller les yeux, tourner les pages, il n’arrivait pas à les lire.

– C’est du chinois ?

– Peut-être, mais peut-être pas. Mon histoire a été traduite dans toutes les langues et j’aime bien le graphisme de celle-ci. C’est pourquoi je la garde sur moi quand je voyage.

– Ah… Même si vous ne pouvez pas la lire ?

– Oui. Il y a toujours les images… et puis, je connais bien mes aventures. Je pourrais te les raconter, mais il faut d’abord que tu grandisses un peu encore.

(L’enfant secoua la tête, se frotta les oreilles. Le chevalier avait soudain la voix de son grand-père.)

– Grandir ! Grandir ! Il faut toujours être plus grand pour pouvoir faire les choses !

– Plus grand ? Oui, un peu, pour certaines de mes aventures, pas pour toutes.

– Comment puis-je être chevalier ?

(Il avait décidé de changer de sujet. Grandir ne l’intéressait pas vraiment, il y avait des avantages à rester petit.)

– Il faut d’abord avoir un nom, puis une épée… un cheval, et un écuyer.

– Un nom… j’en ai un… Un cheval, un écuyer… ça c’est plus difficile. Mais une épée…

Le visage de l’enfant s’illumina. Il avait bien une petite idée de comment se la procurer…

Le chevalier était perdu dans ses pensées. Sancho continuait à manger, l’air satisfait. Ils ne repartiraient pas tout de suite et c’était mieux car si son ventre ne criait plus famine tout son corps aspirait au repos.

L’enfant continuait à les examiner l’un et l’autre… Qui serait-il plus tard ? Serait-il assez fort pour porter une épée, pour la brandir fermement devant l’ennemi ?

Pourtant, une pensée le chagrinait un peu. Il avait beau chercher dans ses souvenirs, il n’y voyait aucun chevalier en armure se promenant dans les rues de sa ville à la recherche de géants.

Les deux hommes ne faisaient plus le moindre mouvement. C’était le moment idéal pour s’emparer de l’épée.

Il contourna le banc, s’approcha du chevalier sur la pointe des pieds.

Il crut entendre des oiseaux l’encourager depuis l’arbre qui dominait la place, bien protégé derrière sa grille de fer forgé.

Les yeux fixés sur celui qu’il allait dépouiller, l’enfant se saisit de l’épée…

Photo sous copyright de Marie (T-Photographe)

Photo sous copyright de Marie (T-Photographe)

… et l’aurait emporté sans vergogne s’il ne s’était soudain éveillé.

Son grand-père était penché sur lui et le secouait doucement.

– Clément ! Il est l’heure !

– Déjà ? Encore un peu… je n’ai pas encore fini mon rêve !

– Tu sais bien que nous devons partir tôt ce matin !

– Mmmm… Juste quelques minutes ! Tu ne m’as pas dit où tu voulais m’emmener !

– Nous prenons l’avions à 9h… nous allons en Espagne. Tu sais ? Au pays de Don Quichotte.

– Don Quichotte ?

– C’était un chevalier. On dit qu’il a vécu il y a longtemps, très longtemps… il avait un écuyer qui s’appelait Sancho.

– Ah oui ! Je sais, si tu n’avais pas été là, je lui aurais volé son épée !

Le grand-père éclata de rire.

– Mais personne n’a jamais pris l’épée de Don Quichotte, c’est impossible !

Cet enfant avait vraiment de drôles d’idées !… Quoique…

Il toucha le front de Clément, pour s’assurer qu’il n’avait pas de fièvre, l’examina de pied en cap et lui trouva quelque chose de changé.

– Tu me raconteras ses aventures, dis, Pépé ? Tu sais, viens plus près, je vais te dire un secret.

Il se pencha vers lui, écouta sans rien dire.

Et si vous lui demandez ce que l’enfant lui a confié, il se taira j’en suis certaine. Un secret, c’est un secret. 😀

Merci à Marie pour les deux images qu’elle a bien voulu me confier.

104 réponses à “Et si tout était possible ?… avec Marie

  1. oh c’est si joliment raconté
    le rêve de l’enfant est devenu réalité
    il a une chance inouïe de découvrir en vrai le monde de Don Quichotte
    très beau récit
    Belle fin de journée
    ti bo

  2. Joli rêve… mais tu aurais du voir celui que j’ai lu dans les yeux de cet enfant qui, tout éveillé rêvait sans doute qu’il était chevalier !

    • Quichottine

      Je suis certaine que tu l’aurais raconté bien mieux que je ne l’ai fait.
      Il lui reste à parcourir le monde, mais commencer par celui de Don Quichotte est une bonne idée. 🙂

      Merci encore pour tes images Marie.

  3. Laurent FUCHS

    Un très beau rêve. Dommage pour nous que son grand-père ait réveillé trop tôt ce jeune garçon. Nous ne saurons jamais ce qu’il en est advenu de l’épée de Qon Quichotte… A moins qu’au prochain article la vérité enfin sera dévoilée….

    Bises.

    • Quichottine

      Il en fera d’autres, j’en suis sûre. Il est bien parti. 🙂
      Par contre, comme souvent, je vous laisse sur un rêve inachevé.

      Bises et douce journée Laurent.

  4. Un secret c’est ce qu’on ne peut dire qu’à une personne à la fois Quichottine c’est pour ça que le grand père ne peut pas l’écrire sur un blog !
    bisous

    • Quichottine

      Il est bon de garder pour soi les « vrais » secrets et de réserver les autres à nos amis les plus chers.
      Bisous et douce journée Josette.

  5. Courageux et intrépide, jusque dans le rêve ! Don Quichotte a-t-il l’étoffe, douce et rugueuse à la fois, d’un grand-père qui se laisserait désarmer pour le seul plaisir de voir briller les yeux d’un enfant ? Toi qui le connais bien, dis-moi…

    • Quichottine

      Je pense qu’il aurait pour lui les mots qu’il faut pour l’emmener très loin et hausser ses rêves jusqu’aux limites du possible.
      Souviens-toi… Rien n’est jamais trop beau pour notre chevalier. Il ne peut se contenter du quotidien, tel que tous le verraient. Il sublime chaque action, chaque pensée, même si la réalité devrait le faire remettre les pieds sur Terre.

  6. J’aime bien ce gamin décidément, j’espère qu’on lui contera les aventures de ce chevalier à l’épée…. Merci Quichottine, bises, jill

    • Quichottine

      Je l’espère aussi… et, en fait, j’en suis certaine.
      Bises et douce journée jill.

  7. Mais qui donc est ce chevalier à l’épée dont parle Jill ??? ha oui, c’est vrai que je l’ai vu ..
    et cet enfant quoi doit -il comprendre de son ainé ? ha ces mystères dot tu as les secrets, j’aime !!!
    bisou
    PS Excuse mon peu de présence,
    mais mon disk dur et mort .. alors ..

    • Quichottine

      Mes pauvres !
      C’est terrible de devoir se passer de son ordinateur.

      L’enfant va grandir, apprendre à garder ses rêves tout en veillant à ce que chaque jour lui permette d’avancer sur le chemin qu’il choisira.

      Bisous et douce journée à vous deux.

  8. Ah, je savais bien que tu allais nous surprendre Quichottine ! J’ai aimé la chute inattendue.
    Je suis gâtée ce soir, un doux poèmes de Marine et ton conte, je peux aller au lit maintenant…
    Gros bisous et belle journée.

    • Quichottine

      Merci ma Cricri. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  9. Bonjour Quichottine,
    Je veux simplement te dire bonjour car il est tard, je vais me coucher.
    Je vais revenir lire ton article, je ne t’oublie pas et je veux aussi m’informer sur Corinne.

    À très bientôt Quichottine

  10. Puis-je copier ton icône lien pour Corinne, je le mettrais sur mon blog.
    je veux l’aider aussi.
    À bientôt Quichottine.

  11. Superbe ensemble. La photo est tellement vivante !!! et ton texte… un délice.
    merci à vous deux. Bises

    • Quichottine

      Merci à toi aussi, Jackie.
      Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Bises et douce journée.

  12. Bonjour Quichottine,
    un rêve si joliment conté !
    merci pour cette agréable histoire matinale
    bonne journée à toi
    bisous amicaux

    • Quichottine

      Je suis ravie qu’elle t’ait plu.
      Merci Jean-Marie.
      Bisous amicaux et douce journée à toi aussi.

  13. la fraîcheur d’un enfant sous le beau regard de Marie. excellente photographe.

    • Quichottine

      Merci d’avoir suivi le lien.
      Je suis heureuse d’avoir pu trouver de nouvelles pages chez toi.

  14. une belle femme photographe et sûrement super nana

    • Quichottine

      Encore merci pour le temps passé sur ses pages… Je suis contente qu’elles t’aient plues.

  15. Un beau rêve!
    Et ce secret finalement?

    je suis une petite curieuse, je n’ai qu’à deviner!

    J’ai passé un excellent moment.

    Bisous.

    • Quichottine

      Tu le feras sûrement mieux que je n’aurais pu le raconter. 😉
      Merci ma Polly, pour tout.
      Bisous et douce journée.

  16. Bonjour Quichottine
    Quel beau rêve d’enfant divinement raconté, pourquoi le grand-père l’a-t-il réveillé, dommage !

    • Quichottine

      Entre partir en voyage et continuer à rêver sous ta couette, que choisirais-tu ?
      Passe une douce journée Henri. Merci !

  17. Quel joli rêve…. avec un réveil un peu trop tôt? Tu as vraiement le don pour illustrer une – ou des – photos…
    je te souhaite une douce journée. Bises ensoleillées

    • Quichottine

      Je ne crois pas que ce soit trop tôt… maintenant, il a un point de départ pour continuer son rêve éveillé, et il part en voyage, que demander de plus pour nourrir son imaginaire de futur chevalier ?
      Bises et douce journée Dame Croc. 🙂

  18. Bonjour, Quichottine
    Quel joli rêve ! dommage de l’avoir réveillé …
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux doux
    dom

  19. Quel plaisir de te lire , c’est toujours doux , cela coule de source …et cette fin !!
    Un rêve qui devient réalité !
    Bonne journée Quichottine
    Bisous

    • Quichottine

      Merci Claudine !
      Bisous et douce journée à toi aussi. Je suis contente que ça t’ait plu.

  20. Je me suis laissée emporter toute éveillée dans ce rêve enfantin. La photo m’a vite remise les pieds sur terre. L’enfant va sans doute profiter à l’extrême de ce voyage en Espagne.

    Bises et douce journée Quichottine !

    • Quichottine

      Accompagné d’un tel grand-père, il fera, j’en suis certaine, de belles découvertes. 🙂

      Bises et douce journée à toi aussi Alrisha.

  21. Un très joli rêve qui aurait pu se poursuivre… Mais qu’aurait fait l’enfant de cette épée et que serait devenu Don Quichotte ? 🙂
    GROS BISOUS ma Quichottine et douce journée.

    • Quichottine

      Je crois qu’il ne l’aurait pas volé, finalement. Il serait peut-être devenu apprenti chevalier. 😉
      Gros bisous ma Marité. Passe une douce journée.

  22. Comme tu racontes bien …

  23. un joli conte plein de tendresse- on découvre ligne après ligne !!
    un petit nous a émerveillé !! merci et bravo !!
    les enfants sont purs ils rêvent de belles choses!!
    bisous et bon mercredi-

    • Quichottine

      Les enfants ont d’énormes pouvoirs. Nul ne devrait les empêcher de rêver.
      Bisous et douce journée Lady Marianne.
      Merci pour tes mots élogieux.

  24. Tu as raison un secret est un secret et celui des enfants est encore plus secret tant qu’ils arrivent à tenir leur langue ce qui est un dur apprentissage, même si ils rêvent d’être chevalier….
    (demain je ferme boutique, plus de réponse, plus de commentaires pendant 10 jours)
    Bises

    • Quichottine

      Garder un secret est loin d’être facile, c’est vrai. J’en ai la preuve souvent avec mes petites-filles.
      Pas de souci pour ta pause. Prends bien soin de toi et profite de chaque instant.
      Bises ABC.

  25. petit coucou ma douce
    je te souhaite une agréable journée
    ti bo du mercredi

    • Quichottine

      Merci pour ce coucou Sonya. Cela me touche beaucoup.
      Passe une douce fin de semaine.

  26. C’est dommage de se faire réveiller quand on fait un si beau rêve, mais si c’est pour aller au pays de son héros ça vaut la peine. Bonne journée.

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Bonne fin de semaine Solange. Merci pour tout.

  27. Dès que tu as le dos tourné, tu as un petit Rom pour venir te piquer ton épée !…

  28. Adorable cette histoire…
    Elle ne sera jamais finie puisque l’on pourra à l’infini inventer les mots du secret!
    Dès que je vois mes petites filles, je leur raconte…

    • Quichottine

      Merci Marie. Je suis contente qu’elle te plaise.
      J’espère que tu me diras si l’histoire a convenu à tes petites-filles. 🙂

  29. C’est magnifique ma Quichottine et tellement bien écrit… et puis tu as raison, un secret reste un secret. Bises et bon mercredi. ZAZA

  30. Mistigris34

    j’aime beaucoup cette photo !
    mais ton histoire aussi !
    je te souhaite une bonne soirée, <bisous, <miaou !!!

  31. Je manque de temps ces jours-ci et je n’aime pas survoler tes belles histoires. Je reviendrais la relire posément. L’histoire de ce petit garçon semble très palpitante.
    Pépita n’avalera son premier comprimé que demain, traitement à vie … je n’aime pas devoir l’embêter avec çà, çà me tracasse mais il le faut bien. C’est la toute première fois que ma « compagne de vie » est malade.
    Merci pour ton gentil commentaire Quichottine et gros bisous

    • Quichottine

      J’espère que tout ira bien pour elle… Ce n’est pas agréable un traitement à vie.
      Gros bisous et douce journée Annick. Merci pour tout.

  32. Emmanuelle

    Et si tout était possible…? Oui, c’est souvent le regard des enfants qui nous le porte à croire 🙂
    J’ai parfois envie d’y croire aussi, mais davantage en amazone qu’en chevalier… Désolée pour le cliché:-)

    • Quichottine

      Pas de souci… Ne sois pas désolée.
      Jeanne d’Arc, Jeanne Hachette, et d’autres encore furent l’égales des chevaliers qui ont peuplé les romans de notre enfance.
      Je pars souvent du principe que rien n’est impossible, même d’être un peu Don Quichotte sur mes pages et dans ma vie.
      Passe une douce journée.

  33. Magnifique connivence si bien évoquée merci j’ai cru un moment que mon petit-fils me parlais. Bonne soirée.

    • Quichottine

      J’en suis ravie.
      Pourquoi ai-je un peu pensé à toi en écrivant ?
      Passe une douce journée.

  34. J’adore, merci Quichottine
    Douce soirée & gros bisous

    • Quichottine

      Ravie que cela te plaise.
      Douce et belle journée à vous deux. Gros bisous.

  35. Bonsoir

    C’est tout à fait ce que j’aurais eu envie de faire, m’emparer de l’épée abandonnée, comme ce chevalier en culottes courtes. Je vois que lorsque tu te lances dans les rêveries avec Don Quichotte, tes mots coulent de source, le récit s’anime, devient vivant et arrive à nous enfermer dans l’histoire ! Merci pour cette belle page délicieusement contée.

    Bises

    Christian

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis heureuse que le récit t’ait plu.
      Don Quichotte est un très vieil ami… 😉
      Bises et douce journée à toi aussi.

  36. Un rêve merveilleux que tu as superbement conté comme l’aurait fait un enfant . Le petit a une expression magnifique.
    Un secret ne se répète jamais !
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ce joli compliment.
      Gardons nos secrets le plus possible. 🙂
      Douce et belle journée à toi aussi erato. Bises.

  37. J’aime beaucoup ton histoire Quichottine. J’ai parfois rêvé d’accompagner Don Quichotte pour combattre les moulins à vent. Bisous

    • Quichottine

      Merci. Je l’ai souvent accompagné, et m’en suis très souvent mordu les doigts.
      On ne se change pas. 😉
      Bisous et douce journée.

  38. ah si n’y avait pas eu le réveil, on y aurait presque cru à …….. ce rêve
    Tu l’as magnifiquement écrit
    Bisous

    • Quichottine

      Merci pour le compliment… 🙂
      Bisous et douce journée à toi aussi Corinne.

  39. Rêve, réalité. Il est parfois difficile de faire la différence et il arrive même certaines fois où l’on préfère l’un à l’autre

    • Quichottine

      Nos bâtissons nos rêves sans limite… la réalité n’arrête pas de dresser des barrières, de creuser des chausses-trappes sur nos chemins.
      Comment ne pas préférer l’un à l’autre ?

      Pourtant, c’est lorsque nous acceptons la réalité que nous assumons pleinement notre rôle d’adulte et que nous pouvons enfin avancer.

      Passe une douce journée alphomega.

  40. quel joli conte ! Et ce petit garçon semble en admiration devant Don Quichotte
    bisous

    • Quichottine

      Merci Lilwenna. Je suis contente qu’il te plaise.
      Passe une douce journée.

  41. Qu’il est bon de rêver lorsque çà fini bien.

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je préfère de beaucoup les rêves aux cauchemars. 😉

  42. Bonjour, Quichottine
    Je te souhaite un bon jeudi.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      Merci !
      J’espère que tu auras passé un bon jeudi toi aussi.
      Bisous doux et bonne fin de semaine à toi.

  43. salut
    je suis venu te souhaiter une bonne fin de semaine

    • Quichottine

      Merci Tiot.
      Je suis navrée de ne pas être plus présente chez toi.
      Bonne fin de semaine à toi aussi.

  44. l’enfant va être heureux de voyager dans le pays de Don Quichotte

    • Quichottine

      J’en suis certaine.
      Un jour, je ferai aussi le même voyage… je l’espère de tout coeur.

  45. Bonjour chère Quichottine, quand on croit à ses rêves ils deviennent réalité, joli récit et ce petit garçon n’a peur de rien! nous ne dévoilerons pas son secret.
    Je ris toute seule car je suis comme Sancho, je ne pense qu’à manger euh!!!!!
    belle journée à toi, tous tes commentaires sont en place et je te trouve sur google, puisque je ne reçois encore plus les newsletters. Boudu l’informatique nous rend dingue lol..
    gros bisous

    • Quichottine

      Je ris… merci pour ce rire du midi.
      Je suis heureuse que tu aies pu trouver une solution à nos problèmes.
      L’informatique aussi a des secrets que je ne connais pas. 🙁
      Gros bisous et douce journée à toi.

  46. Un beau rêve qui va connaître une suite puisqu’il va au pays de Don Quichotte … Tout est possible , bien sûr …
    Mais il ne faut pas dévoiler les secrets …en effet! Bises

    • Quichottine

      Un sourire pour toi.
      Merci pour ta présence et tes mots Fanfan.
      Bises et douce journée.

  47. Les rêves ! C’est vrai que parfois, on a envie de replonger dedans, tant on s’y sentait bien
    Je t(embrasse

    • Quichottine

      Un sourire… ils sont tous importants. Ne pas les mettre au fond d’un tiroir. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  48. J’aime l’expression intriguée de l’enfant sur cette photo, son rêve et la fin qui nous permet d’imaginer …. Tout en douceur. Bises

    • Quichottine

      J’aime aussi énormément cette photo.
      Merci pour tout, Martine.
      Bises et douce journée.

  49. Belle histoire !
    On n’en aura donc jamais fini avec Don Quichotte !

  50. J’ai adoré cette histoire …de rêve Quichottinien! Bises amicales .

  51. naturesereine

    quelle belle image et quel beau texte pour l’accompagner QUichottine bises

  52. Je pense que l’enfant lui a dit qu’à notre époque , son grand père n’en pouvait plus de se battre contre des moulins ….bien qu’avec l’appui de Don Quichotte , il pourrait gagner des batailles 😉
    Bise Quichottine

    • Quichottine

      J’espère pourtant qu’il continuera à rêver, même dans un monde où c’est bien difficile.
      Bises et douce journée à toi aussi.