Douze jours et dix nuits… là-bas.

Nous en avions besoin… nous sommes partis, là-bas… au-dessus des nuages…

– Là-bas ?

– Je sais ce que tu penses… c’était loin, trop loin, trop longtemps aussi. La Bibliothécaire était aux abonnés absents, tant chez elle que chez ses visiteurs habituels. Le blog s’était mis en pause, tout seul, comme toujours. Seule la page blanche avait résisté, comme toujours. Un espace qui reste ouvert, disponible, comme la petite lumière rouge qui signale une présence, ailleurs.

Notre fils nous manquait… et même si je n’ai pas pu le serrer dans mes bras, pandémie oblige, le voir, passer du temps avec sa femme et lui était nécessaire, important.

– Et ?

– Et c’était bien.

– C’est tout ?

– Non, bien sûr ! Là-bas…

Vois-tu, si je devais le définir par un seul mot, ce serait “Paradis”.

Mais ce serait insuffisant. Il y a tant à dire, à écrire, à montrer… Je suis rentrée depuis samedi, et je reste encore sous le charme, captive des images, des ressentis.

La nature si riche de tant de beautés à découvrir… sons et saveurs à emporter en souvenirs qui sans doute ne seront fixés que dans nos mémoires et s’y transformeront peu à peu.

Là-bas, vois-tu, je me suis sentie toute petite tant la montagne était grande, tant les arbres étaient hauts.

Les fleurs de nos jardineries peuvent nous sembler jolies, elles ne le seront jamais autant que là-bas, dans leur espace naturel.

Mais je vous raconterai… dès que mes petits-enfants auront repris l’école et que je serai plus libre de passer du temps devant mon écran.

Merci à tous pour votre présence, pour les mots déposés malgré mon absence.

À tout bientôt.

66 commentaires à propos de “Douze jours et dix nuits… là-bas.”

  1. Quand la famille vous manque, à un moment donné on prend le premier train, avion, même avec le Covid, en observant les gestes barrières, et cela ne s’annonce guère mieux pour les fêtes de fin d’année… bises, jill

  2. Des instants qu’il ne faut pas oublier ni négliger , on en a tant besoin. Je suis heureuse que tu aies trouvé  » le paradis  » .
    Profites en bien et aussi longtemps que tu le puisses.
    A bientôt , je t’embrasse Quichottine

  3. Je te comprends Qhichottine, j’aimerais bien voir mon fils et sa femme. Nous avons toutefois annulé notre voyage pour novembre car la situation sanitaire nous y contraint… Un jour, peut-être nous revivrons des jours plus heureux; En attendant, je m’occupe de mon bébé de papier, à naître prochainement…
    J’ai hâte de connaître ton paradis. Fais-nous rêver.
    Passe de doux moments avec tes petits-enfants.
    Je t’embrasse.

  4. Là-bas, où on a l’impression de toujours grimper sans jamais descendre ! 😉 As-tu prié Saint-Expédit pour qu’il nous délivre du fléau ? Comme chacun, j’attends la suite… Bises

  5. Coucou Quichottine
    Je suis très heureuse pour toi , je pense que tu en avais vraiment besoin et malgré le Covid il faut aussi penser à soi
    Bien sur j’attends la suite ..
    Gros bisous

  6. Bonjour Quichottine. Heureuse de te retrouver. Et aller faire un voyage dans ton « paradis » a dû te faire beaucoup de bien. Je ne suis même pas venue te faire un coucou… je déserte les blogs de plus en plus…Belle journée. Marie.

  7. Bonjour Quichottine,
    le titre de ton article m’a fait penser à une chanson de Goldman qui m’avait marquée…
    Bien que la situation ne soit pas la même, les premières phrases font penser qu’aujourd’hui, il y a un là-bas où l’on peut vivre heureux…
    « Là-bas
    Tout est neuf et tout est sauvage
    Libre continent sans grillage
    Ici, nos rêves sont étroits »
    Ton là-bas est un « paradis » et j’espère qu’il t’aura permis de reprendre espoir dans l’avenir que nous souhaitons toutes et tous plus serein …
    Pour ma part j’ai 2 paradis que nous partageons à 2 (plus 2 toutous) ce sont dans les forêts qui ont pris leurs couleurs automnales et où nous vivons chaque instant intensément avec ce petit monde qui l’habite et au bord de la mer sur la plage « sauvage » où la liberté se respire à plein poumon ….
    A bientôt là-bas … Bises

  8. Vous avez eu la chance de vous voir. Meme si les embrassades ne sont plus de rigueurs, mais, un sourire un clin d’œil et tant d’autres moments affectifs réchauffent les cœurs et « reboustent ».
    Biz Quichottine

  9. Des instants privilégiés qui sont juste pour eux, pour soi, c’est si important ! Garde à cœur ce jardin familial et ce jardin secret qui permet ensuite de cultiver le jardin social… Bon retour !

  10. Je suis très heureuse pour toi et ton époux que vous ayez passé un très bon moment avec votre fils. j’ai hâte que tu nous racontes mais prends ton temps avec tes petits-enfants. Mes petites filles arrivent avec leurs parents et vont rester avec nous pendant ces vacances scolaires. C’est un grand bonheur, ce n’était pas prévu. Je fais donc une pause commentaires blogs pendant 2 semaines. Bisous

  11. heureuse que vous ayez pu partir et …heureuse de ton retour.
    Je m’assois dans un fauteuil en attendant et j’attends tranquillement, mais prends ton temps 🙂 les petits et grands enfants d’abord, que tu nous raconte….
    Je t’embrasse

  12. Bonjour Quichottine, ce la-bas sont tu parles je pense le connaitre… La paix y regne,
    il n’y a pas de guerres
    il n’y a pas de crimes
    il n’y a pas de famines
    le ciel y est toujours bleu
    Les Hommes y sont heureux
    Les cris de joie des enfants
    résonnent à tous moment
    La Faune ne craint plus rien
    Dame Nature offre à Tous ses trésors
    et je t’assure que c’est bien plus beau
    que l’Or
    Bisous de fée

  13. Oh ! comme c’est bon de revoir la famille !
    Je suis heureuse que tu aies pu profiter de ce »paradis » et en profiter encore par le souvenir

  14. Quel bonheur que vous ayez pu partir ! Prends ton temps pour nous raconter cet ailleurs, le temps des vacances est arrivé et il faut partager ton temps et ton coeur de mamie à présent. Merci d’être passée chez moi et d’y avoir déposé tes mots…Bisous

  15. Je suis bien contente pour toi que tu aies pu aller te ressourcer auprès de ton fils, dans ce charmant paradis dont tu parles si bien. ça donne envie d’en savoir plus sur cet endroit !
    Profite bien de tes petits-enfants maintenant
    Bisous et bonne journée

  16. Et c’est vrai, quand on revient de là-bas, après tant de merveilles on est un peu perdu, mais nous sommes heureux de te retrouver et attendons d’autres nouvelles.
    Bises et à bientôt

  17. Bonjour Quichottine,
    Tes mots sont rayonnants, pleins de fraîcheur et de douceur des souvenirs gravés …
    D’autres bonheurs t’attendent maintenant avec tes petits-enfants, prends le temps de leur forger à eux aussi, leurs souvenirs de demain.
    Bisous Eglantine …

  18. Tout d’abord très contente pour vous de ces retrouvailles là-bas! ce là-bas que e pense être le Canada va savoir pourquoi, sans doute parce tu évoque l’espace les grand arbres…et les saveur j’imagine le sirop d’érable….Hâte de voir ou est ce là-bas. Bisous bisous

  19. A te lire on voit des étoiles dans tes yeux !
    je suis heureuse pour toi Quichottine et comme toute j’attends des nouvelles de ton paradis…
    je déserte le blog de plus en plus mais je lis avidement les aminautes.
    Mon ordinateur est en fin de vie et je ne sais pas mettre un commentaire avec le téléphone, aussi je profite des moments de connexions
    gros bisous

  20. Ah !! Te voila de retour, Quichottine, alors que je relie souvent les différents textes de ton livre écrit à plusieurs mains « Les métiers improbables » (que je recommande vivement !!) , après un texte sur l’absence et le deuil fort beau, délicat et prenant, tu as pris le temps de t’éclipser pour mieux nous revenir avec des mots qui font du bien à la rétine et à l’âme .Tu le proclames et tu as raison de dire que « la nature si riche de tant de beautés à découvrir /sons et saveurs à emporter en souvenirs  » il faut tout emporter !

  21. S’appuyer sur l’amour autour de nous quitte à faire des kilomètres. Vous l’avez fait, vous le faites et le ferez.
    L’amour laisse toujours de beaux souvenirs, de tout : paysage à contempler, échanges qui font tellement de bien, même si, parfois, ils font un peu mal. Il y a tant à faire, à s’appuyer.
    Je t’embrasse Quichottine

  22. Que du bonheur d’être allée « là-bas ». Cela me fait penser à la superbe chanson de JJ Goldman.
    Tu nous raconteras !
    Bisous Quichottine, profite bien de tes petits-enfants

  23. Oh comme je te comprends d’avoir pris cette pause pour aller là bas . Des retrouvailles qui font chaud au coeur malgré tous les gestes barrières . Heureuse de te retrouver sur ton blog , et oui tu nous raconteras , et nous allons certainement rêver d’y être aussi là bas .
    Bon retour chez toi avec tes petits enfants
    Bises

  24. ça me fait penser à la chanson de Goldman
    Là-bas
    Tout est neuf et tout est sauvage
    Libre continent sans grillage
    Ici, nos rêves sont étroits
    Oh, oh, oh, oh, c’est pour ça que j’irais là-bas
    Là-bas
    Faut du coeur et faut du courage
    Mais tout est possible à mon âge
    Si tu as la force et la foi
    L’or est à portée de tes doigts
    C’est pour ça que j’irais là-bas

    Nous sommes tous hélas privés de contacts, le plus dur c’est avec nos parents quand ils ne comprennent pas pourquoi on ne peut plus les embrasser

  25. Oh trop bien, tu nous es revenue avec plein de souvenirs à partager, j’en suis ravie pour toi, pour nous.
    Gros bisous du jour
    Mireille du sablon

  26. J’en suis ravie pour toi Quichottine, un petit voyage pour retrouver les siens c’est parfait a tous les points de vue…
    A bientôt pour que tu nous racontes…
    Bon retour et bises

  27. Comme voilà de bonnes nouvelles ! Le paradis auprès de ta famille ! Une manière de se ressourcer et là, les vacances passées avec tes petits-enfants vont te rebooster encore plus !
    A plus tard pour te retrouver ! Bises amicales Quichottine !

  28. Contente de te retrouver ;tu as la tête encore pleine de belles choses.Alors prends ton temps pour nous conter , comme tu sais si bien le faire ,ces bons moments hors du temps .
    Je garde aussi mes petits.Je t’embrasse

  29. Bonsoir Quichottine
    Je ne sais pas où c’est là bas mais je sens que tu as passé de délicieux moments surtout si c’est en famille, c’est super, on a besoin de s’évader par ces temps difficiles, nous on reste sur l’île, on pensait revenir voir le très peu de ma famille en Lorraine en métropole cette année mais à cause de ce Covid-19 on a laissé tomber et heureusement on avait rien réservé et je crains que 2021 cela ne soit pas mieux et faire plus de 10.000 kms je t’avoue qu’avec l’âge je flippe un peu ….
    J’espère que ta journée a été belle et douce.
    En ce moment nous vivons toutes et tous des moments difficiles entre ce Covid-19 et cette terrible violence…
    « La force, c’est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer, malgré ses coups, à se tenir debout ».
    Une petite pensée positive le soir peut changer ta journée en entier.
    L’amitié c’est comme l’antiquité, avec le temps cela prends de la valeur.
    Merci pour ton amitié et ton gentil passage sur mon blog.
    Prends bien soin de toi.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  30. Je suis contente pour toi ma Quichottine ! Il faut parfois s’évader de son quotidien pour reprendre ensuite ses habitudes en gardant plein de beaux souvenirs que l’on « feuillète » chaque jour avec délice !
    J’aime la photo du dessus des nuages ! « Qu’y a-t-il de plus beau qu’un oiseau libre qui vole vers le soleil. » (Jean Van Hamme)
    Je t’embrasse fort. Belle soirée.

  31. Ce petit voyage chez ton fils malgré les gestes barrières à du te faire un grand bien à toi et ton mari…Prend ton temps ma Quichottine je garde mes petits aussi… Douce soirée bise.

  32. Très contente de te retrouver et encore plus de savoir que tu as passé de merveilleux moments.
    Prends ton temps avec tes petits et reviens nous raconter …
    Je te souhaite un bon mercredi, venteux et pluvieux, ici !
    Gros bisoux doux, ma quichottine ♥

  33. Comme je te comprends!!!!
    Depuis que ma Clairette est aprtie faire ses études en outremer, y a travaillé ainsi que Babeth, ces voyages me manquent depuis que l’une est rentrée….
    Quant à l’autre…. je t’enverrai quelques photos par mail sous peu. Ce mariage où nous étions absents, km et pandémie obligent…..
    C’est si beau…. A donner des envies d’ailleurs!!
    Mais les autres sont là…, en métropole… comment se partager… On ne se partage pas, on aime… en plus, beaucoup plus!
    Adichat Quichott

  34. Douce Quichottine quel plaisir de savoir que tu as passé un bon moment avec ton fils et sa femme. Tu t’es envolée comme les oiseaux vers d’autres horizons. Tu t’es régalée des parfums de la montagne et cela a du vous faire le plus grand bien.
    Prends du temps pour tes petits enfants pendant les vacances.
    A tout bientôt et prends soin de toi.
    Je t’embrasse bien fort
    chatou

  35. même si je n’ai pas pu le serrer dans mes bras, pandémie oblige, le voir, passer du temps avec sa femme et lui était nécessaire, important.
    gros bisous ……♥

  36. L’ailleurs se teinte de paradis.Une belle parenthèse ds un monde d’angoisse , de haine et de souffrance, . Tu as fait provisions d’ondes positives.Ne les gaspille pas trop vite!Bises VITA

  37. Bonjour,

    Je viens très peu sur les blogs ces temps-ci mais j’ai la chance aujourd’hui d’être venue chez toi, et tu me parles de Paradis, alors je serais assidue après les vacances à venir vivre ce moment intense que tu as partagé avec ton fils et sa femme.

    Mon petit fils vient d’arriver c’est le temps des vacances.

    Bisous d’EvaJoe

  38. Mon fils ainé est là, pour quelques jours , pas loin, chez son frère, mais ce n’est pas comme avant, devoir se méfier en quelque sorte les uns des autres, de nos proches aimés, c’est difficile !
    En out cas je suis heureuse pour toi, pour vous Quichottine

  39. SALUT,
    C’est sympa un petit voyage pour retrouver les siens.
    LE TEMPS EST POURRI DANS LE GRAND NORD!
    L’HIVER EST A NOS PORTES.
    HEUREUSEMENT ON A UN BON CHAUFFAGE.
    BON WEEK-END

  40. Tu as bien fait de profiter car maintenant, deuxième confinement… Bah…. encore au moins un mois sans voir la famille. Je t’embrasse. Bonne soirée.

  41. J’ai hâte que tu nous racontes ton voyage, c’est tellement bien de pouvoir profiter d’un temps de pause et de repos et surtout de profiter de famille même avec ce virus toujours présent je te souhaite un bon dimanche merci pour ton commentaire sur mon blog bisous

  42. Ma chère Quichottine,
    Comme je te comprends. Même si on doit garder une distance, ne pas s’embrasser, cela fait du bien de voir sa famille. Et changer d’air aussi, voir d’autres visages, d’autres paysages.
    Gros bisous
    😉

  43. Bonsoir Quichottine , me voici rassurée et heureuse de savoir que ton absence était due à ce merveilleux voyage qui t’a redonné du baume au coeur et vous avez tellement bien fait car regarde aujourd’hui !!!

    Je devais me rendre chez mes parents pour fêter les 90 ans de papa avec pour une fois mon frère ! Et bien ce sera une fois de plus par téléphone, pas le choix ! J’avais aussi besoin de m’évader surtout depuis que Chouquette est partie ( le 21/09) sa disparition me fait encore très mal , elle était si proche de moi ! Une erreur d’une véto incompétente ! Il va me falloir du temps …
    J’espère que ce confinement ne va pas trop durer et surtout que nos chercheurs trouvent au plus vite un traitement !
    Je vous fais de grosses bises et vous souhaite une belle soirée.
    A bientôt pour découvrir votre beau voyage .

  44. vous avez bien choisi vos dates.
    Ma soeur ne peut toujours pas aller voir son fils et sa famille au Canada. J’espère que la printemps sera meilleur. Bises

  45. Chère Quichottine,
    Contente que votre voyage ait eu lieu. Il paraît que c’est magnifique ! La fille d’une amie habite là-bas et elle s’envole vers elle le plus souvent possible.
    Changer d’air, revoir les siens, même s’il ne peut y avoir de calins et de bisous…
    Ma Bretagne cet été ! Malgré un « moitié » pas en forme, nous avons pu en profiter un peu du jardin, de la famille habitant là-bas, de quelques neveux/nièces avec leurs enfants. Rencontres dans le jardin ou chez nous… mais, de loin !
    Amitiés à ton lutin 😉
    Bises

  46. Je suis tombée sur un message délirant qui croyait que mon com était celui d’un robot; je ne vois pas en quoi, sourires!
    J’ai dû me justifier pour préciser que je suis humaine
    Parfois, le net m’insupporte avec ses inepties…
    Gros bisous…
    Cendrine

  47. Rien qu’à te lire, Quichottine, j’ai voyagé au coeur de ce pays, là-bas, dont j’ignore le nom mais peu importe pour l’instant car il m’aura fait rêver … mais également rendu heureuse, rien qu’à deviner et ressentir ta joie !
    Douze jours et dix nuits, le temps que nous avions passé au Sénégal, en touristes solidaires, dans un petit village perdu, vivant comme leurs habitants … C’était en 2009, lors d’un Noël intense et inoubliable !!!
    Et, d’avion, j’avais pris la même photo que la tienne … ça m’a fait frissonner de partout !
    Merci pour ce bonheur partagé … Je t’embrasse tout fort tout fort : sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.