Déjà ?

Lorsque je m’absente un peu trop longtemps, ma messagerie déborde… et il me faut du temps pour tout ouvrir et répondre. Je devrais faire comme d’autres et jeter tout ce qui n’est pas tout à fait « personnel », ne pas lire les anciens billets dont j’ai reçu les avis de parution.

Pourquoi donc ne le fais-je pas ?

Je commence par là, au lieu de me contenter de répondre seulement à ceux qui m’ont rendu visite en mon absence…

Pourquoi, d’ailleurs, ne pas le faire en premier ?

Que de questions !

Il y en a d’autres qui ont surgi alors que je n’y avais jamais pensé… ou du moins pas comme il le faudrait.

Que se passe-t-il quand un auteur disparaît ? Le blog peut-il encore exister en souvenir ? Pouvons-nous vraiment en garder la trace et nous y rendre comme nous le ferions au cimetière, mais en y retrouvant plus que les mots laissés au fil du temps, une présence amie intacte ?

Je ne devrais pas y penser… je me dis que j’ai le temps… mais n’est-ce pas une erreur de plus, comme celles que font ce qui ne pensent jamais à l’après, à ce qu’ils laisseront derrière eux comme soucis à leurs enfants…

Le décès de notre fille nous a obligé à nous interroger, nous a mis devant des réalités auxquelles nous ne nous attendions pas. Tout semblait pourtant si simple.

Elle n’avait pour tout pécule que celui que nous lui avions laissé par donation il y a déjà quelque temps. Il nous semblait normal qu’il nous revienne, mais la loi nous a obligés à faire intervenir un notaire et à ce jour rien n’est réglé.

Alors, j’évite d’y penser… mais je me dis que je dois prendre les dispositions nécessaires avant qu’il soit trop tard.

Directives anticipées… parce qu’on ne sait jamais si on aura toute sa tête pour pouvoir exprimer sa propre volonté s’il arrive quelque chose. Je ne veux à aucun prix finir ma vie en légume au fond d’un lit d’hôpital pendant que ceux que j’aime se déchireraient….

Testament… aussi. Pour ce qui est de l’après, pas besoin de convention d’obsèques, mes enfants savent tous que je veux être incinérée… et que depuis la mort de leur sœur nous avons même un lieu pour y déposer mes cendres. Mais pour le reste… essayer qu’il n’y ait pas de contestation, de querelles pour des broutilles.

Je sais trop le mal que cela fait aux familles, même si elles étaient très unies.

Et puis… continuer à ranger ce qui doit l’être, à me séparer des choses inutiles, pour que notre vie ne soit pas livrée à un débarrasseur ni n’augmente le chagrin que les enfants pourraient avoir en triant pour nous.

Le blog ?

Je sais que celui-ci ne résistera pas à l’absence. C’est un hébergement payant, ce blog disparaîtra quand il n’y aura plus personne pour payer l’abonnement.

Mais qu’en est-il de ceux que j’ai gardés ailleurs en souvenir ?

Redonner au Cahier à spirales les billets que je vous dois… après tout, vous seriez peut-être heureux de pouvoir les retrouver là-bas, en ôtant peut-être la possibilité de les commenter… pour déjouer les spammeurs qui profitent de l’absence pour inonder les blogs de messages que je n’aurais en aucun cas permis.

Je ne m’étais jamais penché sur le problème… jusqu’à ce que les attaques répétées sur le blog de mon amie Sophie m’obligent à y penser… aussi.

Écrire, c’est peut-être vouloir que quelque chose survive, même après nous… mais est-ce une bonne idée ? Il y a tant à lire, tant à découvrir !

Nous ne faisons que passer… comme le vent qui laisse des traces dans le sable qui disparaissent lorsqu’il repasse ou que la mer les efface sans état d’âme.

Je n’ai pas fêté mes douze années de blog au mois de juin. Juillet est passé trop vite, août est déjà bien entamé.

Je vous ai lu ici ou là, je suis toujours inquiète quand vous êtes trop silencieux. Les liens tissés se détendent parfois mais ne se brisent jamais… quoique…

Comme les copains du navire de Brassens, tant que demeure le souvenir, nous vivons encore. Souhaitons que ce souvenir soit le plus heureux possible.

Passez une douce journée. Pardonnez ma nostalgie, ce doit être le temps gris… ou peut-être un cauchemar dont j’ai du mal à me défaire.

L'un des derniers dessins de Davy Durand

Je vous embrasse fort.

Merci à Davy Durand pour cette image que vous retrouverez chez lui d’un simple clic.

93 réponses à “Déjà ?

  1. Je ne pense pas à tout cela juste à l’instant présent. Bisous

    • Tu as toutes les raisons du monde pour ne penser qu’à l’instant présent… et tu as dû faire le vide précipitamment. Je t’admire.
      Je voudrais pouvoir en faire autant.
      Bisous et douce journée.

  2. Il me semble légitime de penser à laisser les choses le plus clair possible pour ses enfants. rien d’anormal la dedans par contre pour le blog, c’est une toute autre histoire… Je garde juste par écrit tous les textes que je n’ai pas envie de voir disparaître et qu’un jour enfants ou petits enfants seront peut-être contents de lire ou de relire.
    Je t’embrasse et ne te fais pas de soucis avec des choses qui sont naturelles…

    • Merci pour tes mots, ABC.
      Je sais que le mieux sera de sauvegarder d’une façon ou d’une autre ce à quoi je tiens… et que les enfants apprécieront peut-être de garder en souvenir. 🙂

  3. Toutes ces choses dont tu parles me tracassent aussi – vu mon âge- et moi qui suis une entasseuse doublée d’ une incapable de trier ( en couple avec pareil qu’elle) parfois, ça vire à l’angoisse. Alors autant te dire que ton article me parle.
    Merci d’être passée sur mon blog , c’est gentil.
    Je t’embrasse Quichottine .

    • Tu n’as pas à me remercier… j’adore passer chez toi à mon retour quand je m’absente.
      J’aime prendre des nouvelles de tes fées à moustache, et tes pages me régalent.
      Merci pour tout, Zoé.
      Je t’embrasse fort.

  4. Ton texte résonne fort, cela fait longtemps que je fais le tri régulièrement, car j’ai eu trop de chagrin à trier les affaires de maman.
    Il résonne fort car nous venons de perdre une amie, partie trop tôt, trop vite. Et un matin cet appel où tout devient définitif, c’est le plus jamais qui s’insinue méchamment dans nos cœurs.

    Pour ton blog tu peux toujours donner les clés à un de tes enfants.
    Les miens sont prévenus, ils doivent tout supprimer.

    Tendresse ma Quichott’

    • J’ai du mal à trier… Mon archange aussi. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas déménager.
      Mais j’espère qu’avec le temps tout se fera avant de disparaître.
      Mais en aurons-nous le temps ? Je ne sais pas.
      Ce blog disparaîtra, je n’ai pas encore décidé pour les autres.

      Prends bien soin de toi ma Polly. Tendresse…

  5. coucou
    nous pensons aussi à tout cela depuis quelque temps;
    pour mon blog quand je ne serai plus? il restera ouvert jusqu’à ce que OB décide de le supprimer;
    pour le reste, nous donnons beaucoup, nous trions 🙂
    bisous

    • Merci, Michelle.
      Donner, je le fais aussi, beaucoup.
      Trier… j’ai un peu de mal à décider de ce qui ne sera plus jamais utile… je suis d’une génération ou « ça peut » avait du sens.
      Bisous et douce journée.

  6. Pour la vie de tous les jours, oui à l’anticipation comme pour les directives anticipées afin d’alléger l’après pour nos enfants, mais pour le blog peut-être faut-il tranquillement le laisser vivre sa vie ou sa (belle) mort…
    Bises

    • Je n’ai pas encore pris de décision définitive… mais pour la vie de tous les jours et l’anticipation, ce sera fait avant la fin du mois.
      Bises et merci pour tout, eMmA.

  7. Il ne fait pas beau en ce mois d’août comparé à juillet et les intempéries en prime ne font pas le moral en rose… Quant au blog, le supprimer un jour ou pas lorsque nous n’aurons plus la force et l’envie, chacun fera comme il l’entend, quant à son « départ » de la vie, eh oui comme tu dis Quichottine… ! Bon, passe une agréable journée, je t’embrasse, jill

    • Le temps y est sans doute pour beaucoup… et la fatigue aussi.
      J’espère retrouver très vite mon énergie.
      Pensées pour toi, jill. Tu es très courageuse et je t’admire pour tout.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  8. en effet mieux vaut y penser avant, car après parfois çà dérape fort même si avant tout semble aller très bien, c’est je crois la même chose chez beaucoup de familles ; ainsi est la vie et l’après !
    alors ne t’inquiètes pas trop, fais le mieux possible et vive la vie !
    je te souhaite une belle fin de journée, ici toujours grosses chaleurs, là y-en-a-un peu marre mais on s’adapte ! Bisous, pas très présente sur les blogs, assez à faire ailleurs, MIAOU !!!!

    • Merci pour tout, Mistigris.
      Je ne veux pas que mes enfants vivent ce que nous avons vécu… Il est plus que temps de faire le nécessaire.
      Tu as raison, vive la vie ! Profitons de chaque instant.
      Prends bien soin de toi. Bisous.

  9. Une bonne chose que de penser a l’après de prévoir mais cela empêche pas que certaine famille se déchire malgré cela…
    Quand au blog ma foi qui se souvient encore parfois de Cathi, de Josiane et tant d’autres? C’est comme ça on y peut rien, les blogs passe de la page 1 dans les recherches puis aux dernière faute d’être alimenter quand aux payant….il seront vite effacé s faute de renouvellement…Bisous bon dimanche malgré cette nostalgie

    • Je me souviens de Cathie/Katara, de Josiane, de beaucoup de ceux qui ont arrêté de bloguer pour une raison ou une autre.
      Quand le blog n’est plus là, les pensées sont différentes.
      J’ai gardé les liens des blogs qui existent toujours, je m’y rends de temps à autre. J’aime y retrouver les mots intacts que j’avais aimé.
      Les blogs, le mien aussi, disparaissent des plateformes payantes lorsque les abonnements ne sont plus payés. Certains, comme sur OB, se contentent de passer en blog gratuit en changeant de ce fait d’adresse…
      Je ne sais pas dire pourquoi je trouve que c’est important. Peut-être à cause du temps passé à le faire vivre… était-ce du temps perdu ?
      En tout cas, merci pour ta présence et tes mots, Renée.
      Bisous et douce journée.

  10. C’est bien de veiller à ce que ta famille reste unie, et pour tes blogs, je t’ai déjà dit que tu devrais éditer ce que tu estimes être important pour tes enfants et petits-enfants. Il me semble que j’aurais adoré lire des choses que mes parents auraient écrit, je m’en suis rendu compte en lisant les lettres que mon père écrivait à ma mère lorsqu’ils se sont connus car j’ai découvert en lui des facettes que je ne soupçonnais pas. C’est une très jolie façon de continuer à vivre auprès des siens.
    Bon dimanche Quichottine

    • Je pense beaucoup à ta suggestion.
      Je ferai sans doute un recueil de mes textes préférés.
      J’ai gardé précieusement la dernière lettre de Maman…c’est l’un de mes plus chers trésors. Je n’ai aucun autre écrit de mes parents, c’est dommage. Mon père dessinait énormément, Maman passait des heures à écrire… j’aurais aimé pouvoir la lire.
      Merci pour ton témoignage, almanito.
      Passe une douce journée.

  11. Coucou Quichottine,
    Comme toi, j’ai passé du temps dans ma vie à m’interroger, à douter, et même à douter de mes doutes. Mais j’ai réalisé que je finissais par m’en rendre malade et j’ai changé ma philosophie de vie parce que personne d’autre ne pouvait le faire pour moi. A présent, je profite autant que je peux de l’instant présent, et du coup, adieu l’ulcère 😉
    Nous avons déposé nos directives anticipées depuis fort longtemps, tout est réglé sur papier chez notaire, et je suis l’esprit tranquille.
    Après la perte d’un être cher, les choses ne nous apaisent pas vraiment avec toutes les démarches administratives qui peuvent durer des mois, quand ce ne sont pas des années.
    Comme toi, quand je m’absente, ma boite mail déborde, mais au retour, j’avoue que je fais le tri, faute de quoi, je ne parviens pas à m’en sortir. Bon, en même temps, je ne publie jamais quand je suis absente.
    Ce que nous laisserons après notre passage, nous n’en savons rien, alors le mieux, c’est de tenter de donner le meilleur tant qu’on est encore bien vivants 😉
    Bisous et bonne fin de journée

    • Je ne publie plus non plus aussi souvent qu’avant… manque de temps pour tout faire, manque d’envie de laisser des messages sans réponse…
      Donner le meilleur tant que nous sommes encore vivants est une bonne philosophie. 🙂
      Merci pour tout, Pascale.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  12. Tu le sais très bien ma Quichottine, nous ne sommes que de passage.
    Pour ce qui me concerne, certaines circonstances le la vie m’ont fait prendre des dispositions :
    1) Mon départ pour rejoindre le large de mon île, une fois réduite en cendres.
    2) Des dispositions testamentaires mûrement réfléchies, pour que mes biens et ceux de mes parents reviennent, dans les meilleures conditions à ceux qui le méritent, et qui ont toujours honoré la mémoires de mes parents.
    Je sais que cela peu paraître être dur, mais il y a un dicton qui dit : »Quand on sème, on récolte… »
    C’est ainsi et je ne regrette rien, en ayant préservé un pactole intéressant pour chacun de mes 8 petits enfants.
    Bises et bon dimanche !

    • Nous ne sommes que de passage, c’est vrai, et le vent et la mer effaceront les traces, détruiront le château de sable que nous avons construit… 🙂
      Tu as fait le nécessaire, j’ai seulement commencé.
      Mais tout sera bien réfléchi et fait rapidement.
      Merci pour tout, Zaza. Bises et douce journée à toi aussi.

  13. tu poses les bonnes questions, auxquelles chacun à des réponses différentes, ce qui est sûr c’est que rien n’est éternel, quelle trace aura laissé notre humanité dans… 100 000 ans, ce qui n’est rien dans l’histoire de la planète

    • Il restera à peine quelques grains de sable… et ce n’est pas certain. 🙂
      Merci pour tout, Domi.
      Passe une douce journée.

  14. chacun fait de son mieux ou ne fait pas
    mais je me dis que ceux qu’on aime savent de nous tant de choses qu’ils feront au mieux
    Trier , pour soi même, c’est peut-être chercher au fond de soi l’essentiel, et c’est bien je crois.
    Bisou Quichottine

    • « Chercher au fond de soi ce qui est essentiel »… tu as sans aucun doute raison.
      C’est peut-être ma quête actuelle.
      Merci, jamadrou.
      Bisous et douce journée.

  15. trier c’est chercher l’essentiel, je suis bien d’accord avec Jamadrou , et plus on avance en âge et plus cela doit être notre préoccupation dominante

    • J’ai vécu dans l’insouciance en pensant que j’avais le temps… je crois qu’il faut maintenant m’y mettre sérieusement. 🙂
      Merci à vous deux.

  16. Bonjour ma quichottine,
    En ce moment j’évite de me poser trop de questions …
    Ma famille s’est coupée définitivement à la mort de mes parents, j’en pleure encore, parfois.
    Le pognon tue tout, même l’amour !
    Pour mon décès, tout est prévu et j’espère que ça ne posera de souci à personne.

     » Bonne fin de dimanche, frisquet et venteux avec des risques de pluie.
    C’est tout bon pour un jour de repos …
    Gros bisoux qui gardent le sourire ☼ « 

    • J’ai plein de regrets en ce qui concerne ma propre famille… des remords parfois aussi.
      Plus jeune, je croyais avoir réussi à tirer un trait sur ces périodes de tristesse et d’incertitude, d’incompréhension.
      Je crois qu’en vieillissant je me rends compte que rien ne s’efface tout à fait.
      Gros bisous et un grand sourire pour toi. Merci pour tout.

  17. Que de questions Quichottine. Le pire est que je me les pose aussi. Non, pour le blog, je ne me la suis jamais posée. Je pars du principe que mes écrits ne valent pas grand chose, que je ne sais même pas si cela peut intéresser un petit plus tard, alors que je sais qu’ils sont en grande partie imprégnés de souvenirs, même déformés.
    Je crois que mon époux serait content si je me posais la question pour les objets.
    Par contre, oui, il y a un sujet qui me tarabuste en ce moment. Il va falloir que je m’y attèle vraiment. En plus, cela me rend très triste, alors …
    Par contre, je comprends très bien ton état d’esprit du moment. Et tout tourne dans la tête.
    Oui, le temps est gris ici aussi.
    Tu vois, mon échappatoire : le jardin ! Même pas écrire, mes idées s’envolent trop vite. Il me faudrait prendre des notes perpétuellement !
    Bisous Quichottine

    • Bon courage pour tout, Pimprenelle.
      Tu as raison pour le jardin… moi, je tricote pour me croire plus utile que je ne le suis.
      Mon corps ne veut plus du jardin. La terre est bien trop basse…
      J’aurais aimé avoir des souvenirs de mes parents, ils m’ont tant manqués en devenant adulte !
      Bisous et merci pour ta présence et tes mots.

  18. Mettre en ordre sa vie, une dernière coquetterie, oui…
    Bisous Quichottine

  19. Annielarmotte

    Billet utile… Tu vois moi mon souci c’est que je ne publie plus rien panne sèche…. Ça dure et je le garde ouvert en ne sachant plus
    ou en n’osant plus y aller…. Mais n’osant pas le fermer….. Bisous

    • Ne le ferme pas… mais il ne faut pas trop tarder pour t’y rendre de nouveau. Lorsqu’on tarde trop, un retour est de plus en plus difficile.
      Merci d’être là, Annie. Tu nous manques beaucoup.
      Bisous et douce journée à toi.

  20. Ouh là là, je me pose les mêmes questions. Je suis « entasseuse » comme Zoé et mes enfants, surtout le second des « jeteurs de tout ». Je ne voudrais pas qu’ils jettent des choses qui pourraient servir à d’autres et je laisserai des instructions en ce sens… Bisous et bonne soirée

    • Je n’aime pas jeter, je préfère donner… aussi.
      La vie actuelle ne permet plus d’entasser. C’est peut-être mieux, mais nos jeunes perdent la notion de la valeur des choses…
      Bisous et douce journée à toi.

  21. Je me pose les mêmes questions et nous commençons à prévoir
    et à dire à nos enfants ce que nous souhaitons
    Je trie,je jette et je classe…( des boîtes avec des étiquettes)…Chacun pourra y puiser ce qu’il veut…
    La layette …cette année chacun a pris ce qu’ils voulaient le reste je l’ai donné…
    Que de pages à tourner…
    Mes livres je les garde, ils choisiront ce qu’ils voudront, le reste ils les donneront pour des bibliothèques d’école ou de maison de retraite…
    Mon blog…je donnerai les clefs à ma fille…qui pourra répondre pendant quelques semaines puis bloquer les commentaires…Il restera pour ceux qui m’ont connu…puis s’évaporera peu à peu dans l’océan de l’internet…
    J’ai aussi de pleines étagères de mes souvenirs d’école…Bien rangés dans des boîtes…Ils savent je les garde juste pour le plaisir…Quand je serai partie…ils donneront les livres scolaires à une association, le reste est à jeter…Tout est classé, en une heure il n’y aura plus rien…sauf si j’ai des petits curieux!…Pas facile d’effacer nos empreintes ….Bises Quichottine…

    • Je vais prendre exemple sur toi… ton organisation me plaît beaucoup. 🙂
      Merci pour tout, Marie.
      Bises et douce journée.

  22. Coucou Quichottine, je passe et te trouve bien nostalgique. Si tout est clair dans ta tête allège toi au maximum. Ma vie a subi de gros bouleversements, je la réécris jour par jour et me suis délestée de beaucoup de matériel. Je me sens plus légère. Pour les blogs, c’est la grande inconnue. Imagine que tes réflexions et photos soient consignées dans un simple carnet ou un livre luxueux, comment savoir où tous ces souvenirs atterriraient, dans une bibliothèque poussiéreuse, des mains fébriles et curieuses, une brocante anonyme, personne ne peut savoir… Mais se pose-t-on la question du devenir de chaque goutte d’eau. Je comprends ce que tu ressens tout en y mettant un peu de distance parce que justement je me sens comme une goutte d’eau :-). Gros bisous

    • « Se pose-t-on la question du devenir d’une simple goutte d’eau ? »
      Tu as raison… mais nous savons tous que sans cette petite goutte il n’y aurait pas de rivière, pas de fleuve, pas d’océan… 🙂
      J’admire ce que tu as fait. Je voudrais en être capable.
      Pour ce qui est des petits carnets, je les détruirai. Ils ne sont que des brouillons à recopier. 🙂
      Gros bisous et douce journée ma Cathy. Merci pour ta présence et tes mots.

  23. à nos âges respectables, faire comme on le ressent, raisonnablement,amoureusement, lucidement, tristement, joyeusement. Chacun a sa façon d’être et exprime toi comme ça ! bon anniversaire à ton blog et donc bon anniversaire à ta petite voix. Bises

  24. Vieillir n’est pas se sentir vieux, c’est prendre conscience de « l’après » et de la nécessité de le préparer. Ce n’est peut-être que mûrir, après tout ! Certaines mesures sont prises depuis longtemps, d’autres, comme les directives anticipées, se rappellent à ma liste des choses à faire, comme aujourd’hui en te lisant. Il faudra m’y mettre. Ce n’est pas de la crainte, juste que je pense toujours avoir plus urgent à faire. Et pourtant… Je devrais mettre plus de constance à la mise en forme des textes que je veux laisser à mes petits. La mauvaise excuse, c’est qu’il y en aura d’autres à rajouter ! Le blog, lui, est le dernier de mes soucis, vu sa fréquentation ! Allez, un coup de nostalgie, oui, de pessimisme non ! Je t’embrasse fort, fort, fort !

    • Je vieillis… Si j’ai toujours quinze ans dans ma tête, mon corps me le rappelle à chaque instant. Il faut que je me mette à l’écouter. 🙂
      « Je devrais mettre plus de constance à la mise en forme des textes que je veux laisser à mes petits »
      … moi aussi. 🙂
      Je t’embrasse fort fort fort aussi.
      Prends bien soin de toi mon amie.

  25. mireille du sablon

    ..je suis un peu dans le même état d’esprit. J’ai beaucoup accumulé en »matières premières »: broderies, fils, livres alors que je n’ai pas de fille…mon fiston a d’autres centres d’intérêt en matière de lecture et puis, il ne vit pas auprès de nous. Je commence à faire de sérieux tris quand même…
    Pour mon futur, ils feront ce qu’ils voudront… de mes cendres.
    Mon blog, pas encore choisi mais l’homme de la maison ne s’en occupera pas , là c’est sûr.
    Ce qui me préoccupe, c’est de laisser ma soeur Béatrice, elle est tellement heureuse quand je passe un moment avec elle.
    Bonne soirée!
    Gros bisous de Mireille du Sablon

    • J’ai commencé à me défaire des « matières premières », je n’aurai jamais assez de temps pour faire ce que j’avais prévu.
      … et je laisserai à mon mari le soin de fermer les blogs encore ouverts… il aura les clés pour cela, lui qui ne les a jamais lus. 🙂
      Quitter ceux que l’on aime est le plus dur…
      Passe une douce journée, Mireille. Bisous.

  26. Un billet assez nostalgique Quichottine.
    Tout comme toi, lorsque je m’absente la boite de messagerie est pleine.
    Je n’ai jamais compris que l’on doive payer des droits de succession, c’est fou tout de même.
    L’argent corrompt tout y compris les liens familiaux c’est pour cela qu’il faut anticiper quand on le peut.
    Beaucoup de nos ami(e)s, sont décédés et leur blog a été supprimé, par leurs proches je suppose.
    J’avoue ne pas avoir pris de directives anticipées, je me demande d’ailleurs comment cela peut marcher si on n’est pas inscrit sur un registre national.
    Pour les spams, c’est vrai que c’est pénible, si on laisse un blog ouvert avec la possibilité de laisser des commentaires il y a des spams, j’en ai régulièrement d’ailleurs que je supprime.
    Douce soirée
    Bises

    • Il y a le dossier médical partagé, afin que les médecins soient au courant, même avant le notaire. 🙂
      Pour le reste, chacun fait au mieux, c’est bien de laisser le choix.
      J’ai horreur des spammeurs qui noient un blog qui n’a pour vocation que de laisser une trace à ceux qui l’ont aimé.
      Bises et douce journée à toi.

  27. Je suis dans le même état esprit ..Nous entassons tellement.. Justement aujourd’hui j’en parlais à ma fille.. Que je jetais pas mal d’affaires de livres.. Que je veux leur éviter les tracasserie que nous subissons en ce moment avec la disparition de belle maman… j’ai laissé mes directives pour rependre mes cendres… Quand au blog il sera supprimé….Prend bien soin de toi Ma Quichottine. Je t’embrasse très fort .

    • Merci pour ton témoignage… Quand tout est clair, c’est mieux.
      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi aussi.

  28. PARISEL Jeanne

    Bonjour amie Quichottine..
    Le temps est venu.. et il est toujours plus tard que l’on ne croit. alors aurais-je le temps de prendre mes dispositions. De ranger de trier.. il est bien tard ! J’ai déjà parlé de mes choix qui sont la simplicité même..partir sur la pointe des pieds. Ce que je laisserai, je dois peut-être prendre RV chez un notaire afin que personne ne se déchire ni ne se sente lésé. Le Blog à mes yeux à la valeur des mots gentils qui ont été mis lors d’appréciations j’ai adoré ces moments de défis.. l’amitié ressentie des uns et des autres..Actuellement, ayant perdu mon mot de pass, je n’y ai plus accès!
    Ce fut un temps important dans ma vie.. Alors je vous dis Merci.
    Je pense souvent à vous Quichottine au chagrin de votre vie..de la perte de votre petite.
    De tout coeur avec vous.

    • Merci, Jeanne.
      Pour votre blog, n’avez-vous pas essayé de cliquer sur « Mot de passe oublié » ? Ils vous renverraient un mail pour que vous puissiez en choisir un autre…
      Vous manquez à tous.
      Merci pour votre présence et vos mots. Je vous embrasse fort.

  29. Tu as raison de penser à ceux qui nous suivront à ce qui peut arriver et on sait qu’un enfant peut partir avant nous, avec ce que nous leur avons légué, les lois sont mal faites et tout est souvent remis en question… Je comprends cela et les soucis qui nous hantent vu certains contextes familiaux parfois…
    Je te félicites de t’être souciée du blog de Sophie, j’avoue qu’en y allant j’ai un pincement au coeur, j’espère que ces importuns seront éliminés de ses pages si poétiques , si pleines de douceur et de beauté.
    Je t’embrasse Quichottine

    • Je pense que Marie a bloqué les commentaires… nous n’avons plus accès aux pages qui les contenaient, c’est mieux ainsi.
      Merci de l’avoir contactée… je ne savais plus comment faire. Restera la confiture de bonheur et les quelques articles de sa page d’accueil, au moins pour l’instant.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  30. Coucou
    J’avoue n’avoir pas encore le temps de penser à après ..
    Les enfants et petits enfants sont tellements présents qu’effectivement le temps passe vite et tout peu arriver ..Nous trions par contre le maximum de papiers (souvenir de ceux mes parents époque ou l’on gardait tout )..
    Pour le partage de nos biens nous n’avons rien fait , je crois en leur bonne intelligence , il n’y aura pas grand chose pour justifier de grosses prises de tête ..pour mes parents nous etions 4 et tout s’est passé sans problèmes
    Pour mon blog il s’arrêtera avec moi ..car je suis la seule à le gérer ..et il est comme le tien payé donc il s’arrêtera au pire sans le paiement ..
    Voilà douce Quichottine
    Joyeux anniversaire a ce blog si riche en émotions et partages ..
    Je t’embrasse très fort

    • Ton blog devrait résister en redevenant un blog sans nom de domaine. Je ne pense pas que Blogger/blogspot le supprime.
      Nos petits nous occupent beaucoup, mais il est temps de commencer à trier sérieusement. Nous avons commencé…
      Merci pour ce partage, pour tes voeux… je t’embrasse bien fort. Passe une douce journée.

  31. Le décès de notre fille nous a obligé à nous interroger, nous a mis devant des réalités auxquelles nous ne nous attendions pas. Tout semblait pourtant si simple….

    ♥ ne vais rajouter mot…..

  32. Ayant une famille très compliquée, j’ai préparé les formalités de mon décès pour le reste qu’elle se débrouille et il y aura de quoi tant je garde et garde de peur de manquer . Si mon blog meurt ce n’est pas grave , j’ai mis mes textes sur clef qu’ils pourront lire si cela leur fait plaisir mais j’en doute sérieusement vu les circonstances actuelles 🙁

    • « Peur de manquer »… Je suis de la génération qui a été élevée dans cette peur, transmise par ceux qui vivaient la guerre et les privations.
      Bonne idée que cette clé… je vais y penser.
      Bon courage, Aimela, merci pour tout.

  33. Bonjour Quichottine,
    Je ne réponds pas souvent, mais cette problématique est presque forcément d’actualité pour nous qui avons cet âge déjà un peu avancé, l’expérience des plus ou moins proches qui ont vécu les « après », etc.
    Je me souviens avec tristesse de la benne qui a recueilli tout ce que mes beaux-parents avaient entassé. Alors, j’essaie d’y penser quand j’ai l’âme (trop) conservatrice…
    Les familles d’aujourd’hui étant souvent dispersées, il convient de se poser des questions, car les cimetières sont remplis de tombes laissées à l’abandon, faute de familles pour les entretenir.
    Le blog, je l’ai abandonné il y a déjà plusieurs années, parce que je préférais vivre les choses que les écrire. Il sera détruit sans doute, et tant pis..
    Je suis scrappeuse, je laisse des albums de photos agrémentés de tout ce que j’ai envie d’y mettre, ce sera une partie d’histoire que je raconterai à ma manière, et laisserai en « héritage » à ma descendance.
    Pour le reste, l’après nous, il est bien difficile d’anticiper sur ce que ce sera, car nous ne pouvons pas prévoir le moment (et heureusement!). J’ai envie de dire: vivons de notre mieux avec notre famille, pour leur laisser un message d’union. C’est peut-être naïf, mais je n’ai pas d’autre réponse.

    • J’ai longtemps voulu que mes cendres soient dispersées… je me rends compte que nous avons parfois besoin d’un lieu de mémoire.
      « Je me souviens avec tristesse de la benne qui a recueilli tout ce que mes beaux-parents avaient entassé. Alors, j’essaie d’y penser quand j’ai l’âme (trop) conservatrice… »
      C’est une pensée qui me vient souvent maintenant… ça me fait faire des économies. 🙂
      Merci pour ce partage, Annette. Merci pour ta présence et tes mots.

  34. Salut,
    Je réponds aussi beaucoup aux messages et c’est normal
    Mai j’ai une grosse poubelle pour les pubs.
    Le temps est à la pluie et au refroidissement mais on peut sortir sans se couvrir d’un pardessus.
    Bonne semaine

    • Chacun fait ce qu’il peut… parfois, ces réponses attendent plus que nécessaire… hélas.
      Bonne semaine à toi aussi.

  35. Je ne me suis pas encore souciée de dire à mes enfants ce que je voulais pour l’après , mais tu as raison il faudrait bien que j’y songe , on ne sait jamais ce qui peut nous arriver du jour au lendemain . Quant au tri des affaires depuis notre déménagement il se fait systématiquement . J’ai eu bien trop de mal à le faire dans la maison de parents au moment de la vendre , je finissais par ne plus savoir quoi garder et j’appréhendais chaque jour de me trouver devant ce dilemme .
    Quant au blog j’avoue ne pas y avoir songé mais je pense que je donnerai les clés à ma fille en lui recommandant de fermer les commentaires pour ne pas être inondé par les spams . J’ai aimé trouver les lettres échangées par mes parents et je trouve qu’il est important de laisser quelques traces écrites de notre passage .
    Bonne soirée Quichottine
    Bises

    • Tu as raison, on ne sait jamais, tout peut arriver à tout âge, hélas.
      Merci pour tout, Jazzy.
      Bises et douce journée à toi.

  36. Oui il faut penser aux directives anticipées qui permettent aux enfants d’éviter de se déchirer. Quant au pré-tri , on peut sélectionner certaines choses  » inutiles  » mais je pense aussi qu’il faut penser à soi et vivre sereinement avec tout ce qui fait notre vie et notre bonheur.
    Quant au blog , à part garder des écrits , il se fermera tout seul .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • « vivre sereinement avec tout ce qui fait notre vie et notre bonheur »
      Pendant notre période de « futur déménagement » qui finalement n’a pas eu lieu, je me suis séparée de choses auxquelles je tenais vraiment. Il n’y aurait pas eu de place dans le logement que nous envisagions. Je le regrette parfois aujourd’hui, mais il en reste le souvenir, juste un peu douloureux.
      Merci d’être là, erato.
      Bises et douce journée.

  37. Penser l’après… Oui bien sûr, ces dispositions là sont prises. Faire place nette. Trier, effacer, nettoyer, disparaître… Ainsi va la vie. Garder ceci, garder cela ? A chacun ses choix et chacun les dose selon son ressenti.
    Des pensées moroses ? Non. Elles font aussi partie de la vie.
    Bisous Quichottine et belle, très belle journée.

  38. Tu abordes des sujets graves et délicats ;mais cela est un mal nécessaire lorsqu’on est confronté aux tracas de l’administration un jour ou l’autre.Cela fait réfléchir. On voit tant de familles se déchirer pour des histoires d’héritage ou d’argent ! Tu as raison;il vaut mieux prévoir tout cela.
    Pour les blogs, cela est difficile d’imaginer qu’un jour ils disparaîtront avec nous…
    Le temps passe vite. L’été tire à sa fin . Je vais ramener mes petits-enfants à leurs parents cette semaine. La nostalgie est là! Je t’embrasse

    • Je crois que chaque décès nous mets face à de nouveaux problèmes qui auraient pu être évités.
      Notre réflexion s’affine au fil du temps.
      Il n’y aura pas grand chose à partager, juste les souvenirs entassés qui n’ont, finalement, de valeur que pour nous.
      Suis-je aussi dans la nostalgie qui suit chaque visite de nos petits ?
      Ou seulement encore dans l’après d’Emmanuelle ?
      Peut-être des deux conjugués.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée. Merci d’être là.

  39. Bonjour Quichottine , je suis en ce moment confrontée à toutes ces questions que mes parents se posent , ils font du « nettoyage  » dans leur maison car ne veulent pas que nous ayons à le faire … comme elle dit souvent  » bon voilà tout est prêt … » je n’aime pas vraiment entendre cela mais elle semble soulagée comme si elle partait pour un long voyage . Je comprends tout à fait car je ferai certainement de même et encore que je n’ai pas d’enfant, c’est donc différent et à la fois très angoissant de se dire qu’après moi les souvenirs ne seront plus … il restera néanmoins mes poupées comme toi tes écrits sur nos blogs …
    Je te souhaite une bonne journée espérant que ce mauvais rêve est oublié et que ton ciel est redevenu bleu. Je t’embrasse bien fort

    • « Tout est prêt »… j’avoue que c’est difficile à entendre, comme c’est sans doute difficile à exprimer.
      Merci pour tout.
      J’imagine mal que tes poupées doivent un jour disparaître… celles que j’ai chez moi de toi seront pour l’une ou l’autre de filles de la famille, je sais qu’elles en prendront soin.
      Je t’embrasse bien fort. Prends bien soin de toi, Marie.
      Douce et belle journée à vous deux.

  40. Bonsoir Quichottine
    Tu as raison d’anticiper, cela évitera à tes enfants de se prendre la tête pour savoir ce que tu aurais désiré ou non. Je te dis cela mais je ne l’ai pas encore fait, je devrais. Par contre, en ce moment, je trie et je jette. Pas envie de laisser une maison pleine à craquer et que mes enfants aient tout à trier. Quant à mes blogs, je n’ai pas non plus laissé de directives. Mon tout premier est encore ouvert mais fermé aux commentaires. C’est peut-être cette directive que je devrais laisser pour les autres, je ne sais pas.
    Belle fin de journée, Quichottine. A bientôt.

    • Tu as eu raison de garder ton premier blog en le fermant aux commentaires… cela évite que son adresse soit reprise par un autre.
      Nous sommes aussi dans le tri ici, mais j’ai bien peur d’en laisser malgré tout encore trop aux enfants.
      Ils choisiront ce qu’ils veulent…
      Merci pour tes mots en partage, Françoise.
      Belle journée à toi aussi.

  41. quels sujets sérieux et graves tu abordes aujourd’hui !
    Je me le répètes souvent mais finalement je laisse courir et j’ai sans doute tort !
    je ne sais ni trier ni jeter et donner c’est devenu compliqué car les goût du moment … et que valent des piles de journaux de papier par exemple.
    J’aime beaucoup l’évocation de la goutte d’eau. Tous ces blogs et autres sites qui témoignent finalement d’une époque
    bises

    • Je ne sais pas si tu as tort… chacun fait ce qu’il peut en fonction des circonstances.
      Les journaux vaudront encore moins que les livres… qui ne valent malheureusement rien lorsqu’on les propose à la vente…
      J’en donne à ceux qui les veulent…
      Merci pour tout, Jeanne.
      Bises et douce journée.

  42. Beaucoup d’émotion Quichottine en lisant tes mots…
    Je suis venue les lire dès que j’ai eu ton avis de publication et je les ai lus à Christophe.
    J’aime lire à voix haute les mots qui me touchent au coeur, les mots qui chantent et sanglotent au creux des veines.
    Nous avons discuté au sujet de tes mots et ressenti beaucoup d’émotion oui.
    Je n’arrivais pas à t’écrire sur l’instant car cela remue plein de choses en moi aussi.
    Tu poses les bonnes questions, tu dis avec une justesse tellement intense des choses essentielles à nos vies…
    Christophe et moi n’avons pas d’enfant, nous avons perdu notre petite fille quand nous étions un jeune couple, de jeunes gens qui ont affronté cela en consolidant leur amour…
    Nous pensons à elle mais elle n’est pas là et nous n’avons pas de descendance, notre amour je le pense restera comme une énergie quelque part dans un petit bout de l’Univers… Je souhaite à une myriade de personnes de s’aimer aussi fort.
    Nos coeurs sont pleins d’amour mais nos poches sont vides, elles l’ont toujours été, c’est comme ça, on a toujours galéré financièrement, c’est une valeur sûre nous disons-nous en souriant! Pas de descendants et pas d’argent à transmettre…
    Ce qui me tient à coeur, ce sont mes petits carnets que j’adore, mes écrits sans prétention… Je me dis que je pourrais peut-être proposer à la Franc-Maçonnerie certains de mes carnets, je sais qu’ils prennent des carnets annotés, certaines bibliothèques aussi, comme un témoignage de vie.
    Voilà pour la transmission…
    Sinon, je suis en train de ranger plein d’affaires, notre appartement est tout petit et on étouffe car on a fait rentrer plusieurs vies et des souvenirs de famille dans ce petit appartement et on ne sait plus où mettre nos affaires. On a déjà dû laisser derrière nous tant de choses…
    Voilà, je trie, je recycle, j’optimise les petits riens du quotidien, je t’avoue que j’aimerais, un jour, aller gambader dans le monde avec mon sac à dos, quelques carnets et de l’amour sur les chemins…
    Qui sait? On arrivera peut-être à partir en vacances un de ces jours… Cela nous fait rire vu l’état de nos finances mais la vie a ses mystères alors…
    Pour les blogs, je me dis avec certaines de mes amies que faire un e-book pour garder certains textes et photos ça serait bien… Il faut « juste » que je m’ y mette…
    Merci pour tes mots, l’honnêteté de ton ressenti, c’est vraiment très beau
    Gros bisous Quichottine
    Cendrine

    • Un immense merci pour ce partage… il m’a beaucoup émue.
      Ne rien garder, partir avec juste l’essentiel dans un petit sac à dos… je rêve parfois de ces voyages, mais je n’en ai pas le courage, ni la force.
      J’espère de tout coeur que vous arriverez à goûter des vacances dont vous rêvez…
      Gros bisous Cendrine, merci pour tout.

  43. Nous avons, Daniel et moi, réalisé une convention obsèques afin de régler les détails de l’enterrement religieux et permettre à nos enfants de ne pas payer la cérémonie. Notre caveau avec marbre funéraire posé, au cimetière, est prêt.
    Par contre, nous n’avons pas encore pris le temps de faire le partage des biens auprès d’un notaire. Vente ou pas auparavant ? On y réfléchit.
    Pour les directives anticipées, on en parle parfois. Nous ne voudrions, en aucun cas, finir comme un légume. Leur permettre d’abréger nos souffrances est recommandé.
    Nous avons déjà beaucoup jeté mais, il reste encore de nombreux objets ou papiers qu’il va falloir trier. J’y pense de plus en plus.
    Quant à mes eux blogs, si je m’aperçois que je ne peux plus m’en occuper, je les fermerai peut-être.
    Passe un bon week-end de 15 août ! gros bisous Quichottine !

    • Ne ferme pas tes blogs… Mets-les seulement en sommeil en fermant les commentaires.
      Je me demande parfois si ces pensées qui nous assaillent et nous tourmentent ne sont pas seulement la preuve que nous avons vieilli du jour au lendemain…
      Merci pour tout, Monique. J’espère que tu auras passé un bon weekend toi aussi. Gros bisous.

  44. Je me pose aussi les mêmes questions… Même si j’ai déménagé récemment et que j’ai fait beaucoup de tri. J’ai donné beaucoup de choses à droite à gauche… Des livres, de la vaisselle, du linge, des babioles… Malgré tout, tout en ayant moins, je me dis qu’il y en a encore trop. Et que ce que j’ai gardé et qui me tient à coeur sera sans doute « bazardé » par mes enfants qui ne voudront pas s’encombrer. Je pense à mes 2 minettes et je prie que Dieu me prête vie, tant qu’elles sont là… Avant Noël, avec ma fille, on a failli avoir un grave accident sur l’autoroute… En une fraction de seconde, j’ai pensé à elles… Rien qu’à elles… Nous ne sommes que de passage et que laisserons-nous derrière nous ? Rien de bien matériel… Quelques photos. Des écrits… Mes écrits… C’est important pour moi, pour ceux qui me suivent, je ne sais pas… Un blog… Qui aura 12 ans en septembre… Sur lequel mes enfants ne vont jamais. Cela ne les intéresse pas vraiment. Dans ma famille, il n’y a que ma maman de 84 ans qui s’y rend chaque jour et apprécie. Avare de compliments car elle n’aime pas exprimer ses sentiments mais je sais que son regard est bienveillant… Il m’arrive aussi de broyer du noir… Tout en m’efforçant de vivre au présent et de ne pas trop penser à demain. Mais c’est difficile…
    Je t’embrasse Quichottine.

    • Pour ce qui est de tes minettes, je comprends tout à fait ton angoisse… c’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas d’ami à quatre pattes…
      Personne ne vient sur mon blog… mon époux estime que c’est mon jardin secret. Il m’aide seulement lorsque nous publions pour les Anthologies… pour ce qui lui semble nécessaire et utile. 🙂
      Tu as la chance d’avoir encore ta maman… j’espère que tu l’auras longtemps.
      Merci pour ce partage émouvant.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  45. Je comprends tes questionnements, c’est tellement compliqué de mettre en pratique, quelquefois, ce que l’on devrait faire. C’est plus facile de dire que de faire. J’ai aussi beaucoup de tri à faire depuis le décès de mon mari. En été il fait trop trop chaud pour que je le fasse. Et même quand j’aurai terminé ce tri (dans 5-10 ans peut être ?), que deviendront mes affaires après mon décès ? Cela me fait penser à ces riches qui possèdent un château familial et qui conservent de générations en générations les objets de leurs ancêtres. Nous-mêmes ne pouvons pas laisser tout à nos enfants et petits enfants, ils n’auront pas de place pour garder tout. Alors je n’ai pas la réponse à mes questions : que vont devenir les photos, les lettres de mes grands parents, et de mes parents ? Que vont devenir les souvenirs que mon mari et moi avons gardés ? Pour les meubles, mes enfants en feront ce qu’ils veulent, ils les vendront et n’en garderont que peu, ayant déjà les leurs. Tout cela fait mal au coeur car j’ai vidé la maison de mes parents en 2017 et j’ai jeté de belles choses comme des choses inutiles ou cassées. Pour mes blogs, comme ils sont gratuits, ils disparaîtront certainement. Pour mes livres chez TheBookEdition, mes enfants pourront supprimer mon compte. Et pour tout le reste ce sera ainsi… Bonne soirée et bisous. On se tracasse maintenant mais on n’a pas toujours la solution.

    • Nous n’avons pas de château… et nos enfants n’en hériteront pas. Je ne le regrette pas.
      J’ai compensé mon enfance et son peu de souvenirs par un attachement à de petits riens dont j’ai du mal à me défaire. Je sais pourtant qu’il le faut pour attendre tranquillement le grand départ.
      « On se tracasse maintenant mais on n’a pas toujours la solution. »
      Tu as raison.
      Je n’avais pas pensé à TBE… les Anthologies ne sont pas un problème tant que l’association Rêves ne change pas de compte bancaire.
      Pour mes livres personnels… il faudra que je pense à donner mes directives. 🙂
      Merci pour tout, Élisabeth.
      Bisous et douce journée à toi.

  46. Bonjour je me tracasse aussi souvent pour la suite…j’essaye tant bien que mal de faire le tris de jeter ce qui est vraiment irréparable, de donner afin que mes enfants n’aient pas le calvaire de vider la maison, j’ai déjà ma place au cimetière c’est déjà ça en moins à payer mais il reste les frais funéraire le cercueil, le transport pas de messe c’est déjà ça en moins, dès l’an prochain je vais essayer de mettre de l’argent de côté pour ça, je me rongerais moins le sang! bonne journée bisous

    • Ne pas se ronger les sangs pour l’après… même si ce n’est pas aussi simple qu’on le voudrait.
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Bisous et douce journée Cigalette.

  47. Quand on perd un proche, on pense obligatoirement à sa propre disparition. Vous avez raison de vous poser ces questions, je trouve, mais il ne faut pas s’y appesantir. Tout organiser c’est sage. Ensuite, il faut profiter de chaque instant.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.