De l’Art (1)

Son billet avait un titre impossible… Titre génial, en fait. Impossible à trouver en plusieurs exemplaires sur les pages d’un moteur de recherche.

Elle répondait à l’un de ses visiteurs, au sujet de l’art moderne.

J’ai alors commencé une discussion qui durerait plusieurs jours…

“Ah… je me demandais…

Et tu viens de me donner une réponse qui me convient !
Foutage de gueule…

Certainement.

Tu vois, c’est vrai que certains des tableaux que j’ai vus au mois de juin à Barcelone me sont apparus comme du n’importe quoi… et j’ai préféré les toiles où je sentais que l’artiste avait mis un peu de sentiment… justement.

Et puis, je me suis demandé si ces toiles qui me paraissaient absolument “nulles” ne trahissaient pas la lassitude de celui qui doit absolument continuer à peindre ce que les autres attendent de lui : du foutage de gueule !

Si tu restes dans un certain esprit… tu es catalogué, tu ne fais que refaire ce qui a déjà été fait. On ne peut pas récrire Cervantès, ou refaire à l’infini du Victor Hugo, du Verlaine, du Lorca. Il faut écrire des choses que personne n’a jamais lues nulle part, ou se déshabiller. Quand on est une nana, qu’est-ce qui marche ? Parler de cul, parce que ça fait baver les mecs de voir qu’une nana est capable de parler comme eux, d’utiliser les mots qu’ils emploient entre eux… et ces romans font des bestsellers, parce que tout simplement on met le paquet, la TV, les journaux, les critiques, sur ces livres-là, ceux qui choquent, ceux qui sont d’une violence extrême.

Si tu arrives avec une histoire toute simple, des mots de tous les jours, une certaine pudeur, tu peux aller retrouver ta couette… c’est pas intéressant !!!

Par contre, si tu acceptes de faire mal, de peindre la honte, les bassesses, tout va bien !

Je te souhaite une belle journée, Chris… Tu m’excuseras, je ne vais pas très fort.”

Commentaire n° 3 posté par Quichottine
le 19/10/2007 à 10h13

Pourquoi n’allais-je pas “très bien” ce jour-là ? Je ne sais plus.
Lorsque je me relis, je sais que je ressens toujours cette lassitude. Pourquoi essayer d’écrire encore ce qui me plaît, ce qui me fait rêver, alors que ceux qui heurtent, ceux qui sont violence ou désespoir ont tant de succès ?

Pourtant, dans la bibliothèque, j’étais encore moi, seulement moi, avec mes rêves insensés.

© Quichottine, 2 mars 2009 in Le Refuge

Un article de plus sauvé de mon Refuge qui prenait l’eau… Rangé dans mes pages ­“à relire” il est désormais à lire ici.

Picasso a peint de très beaux tableaux, mais aussi beaucoup d’autres où seule sa signature avait de la valeur… enfin, c’est ce que je crois.

Passez un beau dimanche malgré l’hiver revenu.

Dame Croc a répondu à ma question (Pourquoi n’allais-je pas “très bien” ce jour-là ?) et à mes pages sur l’Art avec un très beau billet à lire, chez elle, d’un simple clic.

Un immense merci.

 

79 réponses à “De l’Art (1)

  1. Pourquoi ? parce que tu aimes le faire non ? 😉 perso le jour ou je n’aimerai plus faire mes créas, ou cela ne m’apporteras plus de plaisir, je crois que visiteurs ou non , je devrais arrêter ^^ Avec l’art moderne je m’arrache les cheveux,je n’y comprend rien, et la plupart du temps je trouve ça très moche huhu. je suis une inculte sans doute . quand a ta question, le sensationnel a toujours fait vendre non ? a toujours eu du succés, c’est notre curiosité malsaine qui font leur succés 😉

    • Bien sûr !

      Je ne peux qu’approuver ce que tu dis. … sauf pour « l’inculte »… parce que je ne crois absolument pas que ce soit être inculte que de ne pas aimer l’art moderne…

      Merci d’être là, Loralie.

  2. ces pourquois, de la fin de ton texte….je ne veux surtout pas essayer d’y répondre… je préfère rester avec mes rêves… même si ce ne doit rester que des rêves… et écrire des émotions qui me touchent, des paysages qui me parlent, une beauté du monde que je sais trouver mais les laideurs du monde, je ne veux pas les écrire… je me fiche d’être lu ou non, mais je n’écris que comme je vis…. et Quichottine… surtout n’essaie pas de rentrer dans le moule… reste Toi!!, avec tes rêves insensés… qu’importe aux autres!

  3. sourire… on se ressemble un peu….

  4. bonne question… écrire ce qui fait rêver ou étaler la lucidité qui fait très mal.
    je ne sais pas.
    je n’ai pas de réponse claire.
    parfois je laisse courir le rêve, parce qu’il m’est tellement nécessaire de croire qu’en parallèle un monde meilleur est possible.
    et la cruauté de la réalité me rattrape immanquablement.
    que peut-on chercher dans les œuvres violentes et crues qui nous parlent?
    peut-être des moyens de se rassurer sur soi-même.
    l’espère humaine est la plus intolérable des espèces mais je ne peux m’empêcher de l’aimer.

    • Je n’en ai pas non plus, si ça peut te rassurer. Je crois que les deux sont possibles, mais que l’un aura plus de succès que l’autre.

      Je crois que j’ai choisi de bloguer pour pouvoir me faire plaisir en échangeant avec d’autres sur ce qui me tenait à coeur…

      Je crois que j’ai dû être écrivain dans une autre vie. Mais je crois qu’aujourd’hui, j’aurais du mal !

  5. Ah l’art, en peinture, sculpture, parfois c’est dur de comprenure, on est pas dans la peau de l’artiste… et vrai qu’il faut se démarquer pour avoir du succès, copier, bah… tu vas en rester-là et ne pas en vivre ! C’est comme le blog tiens…. 😉 Merci pour le tien en tous cas, et bonne fête des mamies ce jour, bises

    • Je crois que l’important est de rester soi en toute chose…
      Merci pour tes mots et ta présence, jill.
      Bonne fête à toi aussi. Bises et doux dimanche.

  6. Là, ma chère, je vais te pondre un billet en réponse, j ai les neurones qui commencent à fumer ! Je t embrasse, dame, passe une belle journée.

  7. Ce sont des ouvrages qui remportent du succès actuellement mais on ne les retrouvera certainement pas dans 100 ans à côté de Flaubert et d’Hugo. Un jour viendra forcément où les humains retrouveront leur bon sens et le goût du beau, du vrai, de l’essentiel…

    • Je peux l’espérer…
      Mais je n’en mettrai pas ma tête à couper. 😉
      Merci pour tout, Almanito.

  8. Souvent je pense que les tout petits qui patouillent avec les pieds et les mains ont autant de talent (sinon plus) que certains dont j’ai vu les toiles accrochées à grand renfort de propos dithyrambiques ! Des singes ou des éléphants peignent aussi, et leur production est achetée à prix d’or. Snobisme intellectuel ? Manque évident de bon goût ? Il en va de même dans tous les domaines de l’art, dont la littérature… Il y a l’alimentaire, l’attendu (qui souvent déçoit) et le personnel incompris, mal compris, ou ignoré. Quant au sensationnel… Personnellement, lire du Quichottine me repose ou m’interpelle et écrire du Galet m’amuse !

    • Un sourire en te lisant… c’est vrai pour les enfants, je l’ai souvent constaté. 🙂
      Si écrire du Galet t’amuse, moi, te lire est un vrai plaisir. Merci !
      Passe une douce journée.

  9. Cela m’amuse car cela me fait penser à une réflexion que l’on m’a faite concernant mon roman sur Van Gogh. Evidemment cela ne s’arrache pas. Trop sérieux. Vincent m’a raconté sa vérité et cela n’est pas vendeur.
    Il aurait fallu que je fasse une intrigue autour de Vincent comme d’autres romanciers ne se sont pas gênés pour le faire. Vincent aurait dû être amoureux. Indispensable dans tous romans. Il ne m’avais rien raconté à ce sujet. Il aurait fallu que, comme tu dis dans ton texte, je lui trouve une histoire de cul (je m’excuse). Le pauvre, il pensait à autre chose à ce moment. Alors, sans une toute petite histoire d’amour pour pimenter l’affaire, il fallait dramatiser le final. Il ne pouvait pas s’être suicidé. Des gamins en s’amusant avec une pétoire aurait pu le massacrer sans le faire exprès. C’est mieux…
    Voilà ce que j’aurais dû raconter. Je ne l’ai pas fait…

    • Ton livre aurait été moins bon… j’ai aimé ton travail et ma propre lecture a été un vrai plaisir. Ton récit se lit comme un roman. Je l’ai d’ailleurs écrit en commentaire sur Amazon.
      Ne sois pas déçu.

  10. De l’art moderne, je ne regarde que l’harmonie des couleurs pour le reste, je n’en ai rien à cirer , ce n’est pas mon trip tout comme une certaine littérature que je n’achèterai jamais même à renfort de pub pour. Je suis peut-être ringarde mais je m’en moque complètement, je veux simplement rêver lorsque je lis, que je regarde une toile ou une sculpture et qu’importe si cela a un grand succès dans les revues ou « merdias « dits intellectuels . en ce moment, je suis entrain de lire Prévert et je me régale

    • Je me régale toujours avec lui… 🙂
      Merci pour ce partage, Aimela.
      De l’art moderne, je garde l’impression que j’ai eue devant un tableau immense qui était une explosion de couleurs… C’était merveilleux, très vivant même s’il n’était aucunement figuratif. Ce tableau me faisait voyager… 🙂
      Mais il y a en tant que j’ai regardés sans rien éprouver. 🙁

  11. Face à certaines réalisations … Besoin  » alimentaire  » ? Réponse  » commerciale  » ?  » Foutage de gueule  » ? … … … En tout cas, reflet de son époque, par les motivations qui ont présidé à cette réalisation. L’histoire de l’art est un sujet qui m’intéresse, même si les  » secrets  » de certaines oeuvres semblent inaccessibles.
    Dans ces oeuvres abstraites, je serais aussi curieuse de connaître le temps passé, réellement, pour y aboutir … Signe d’un travail effectué, car j’ai du mal à admettre un geste  » en trois coups de pinceau « , et hop, emballé !
    Un retour bienvenu, Quichottine, sur des réflexions intéressantes, toujours.
    Merci.
    Bises dominicales.

    • Si j’en crois une légende asiatique (Chine ? je ne sais plus), il faut du temps, beaucoup, de la réflexion, pour qu’un artiste puisse peindre d’un seul coup de pinceau…
      Ceci étant, je suis perplexe aussi devant certaines « œuvres » d’aujourd’hui.
      Merci pour tes mots en partage, Midolu.
      Passe une douce journée. Bises à toi aussi.

  12. L’art moderne ou non, pour moi ne s’explique pas, il se ressent c’est tout. Si rien ne se passe entre l’oeuvre d’art et moi, je ne me retourne pas dessus, que ce soit du Picasso ou pas (perso, je ne me suis jamais retournée sur cet artiste). Et puis, c’est vrai que certains artistes font, ou ont fait, ce qu’on attendait d’eux parce c’est vendeur. C’est tellement gratifiant pour eux d’être dans l’air du temps : ils ont tout compris de ce qui régit le monde, à savoir l’argent.
    Et bien tu vois, chère Quichottine, je reviens régulièrement vers toi parce que j’aime tes écrits et tes réflexions et faire remonter tes écrits prouve qu’ils savent traverser les époques sans faiblir.
    Beau dimanche et à bientôt.

    • Merci Mimi.
      Je suis d’accord avec toi, « il se ressent, c’est tout ».

      Passe une douce journée.

  13. Reste comme tu es….authentique…et peu importe que ce soit vendeur ou pas que ce soit à la mode ou pas

  14. Pas facile d’être intéressant pour tout le monde mais j’ai remarqué que la vulgarité attire beaucoup plus que ce qui est beau …
    Mes blagounettes de beauf ou de cul sont plus appréciées que quand je publie de grandes pensées !
    Alors, j’essaye de trouver un juste milieu, ni trop vulgaire ni trop intellectuel …
    Malheureusement certains prennent tout au premier degré et n’y voient que ce qui les choque …
    On ne peut pas rire de tout avec tout le monde ! Ca, c’est sûr, n’en déplaise à monsieur desproges …
    Bon dimanche, gris de gris.
    C’est triste …
    Bonne fête aux mamies !
    Bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Je crois que certains sujets le sont plus à polémique… mais je pense qu’on peut en rire malgré tout. 🙂
      J’espère que tu n’auras pas été trop touchée par la tempête.
      Bisous doux et belle nouvelle semaine ma Dom.

  15. Je crois qu’il faut des arcs en ciel de beauté et d’espoir dans la peinture, la sculpture ou les poèmes pour éclairer nos ciels gris et ceux de la planète.

  16. Coucou Quichottine,
    L’hiver est de retour chez toi et chez moi aujourd’hui, c’est une véritable journée d’été.
    Pourquoi te poser tant de questions, reste qui tu es, fais ce que tu as envie de faire, et ceux à qui cela ne convient pas, et bien personne ne les oblige à venir par ici.
    C’est vrai qu’un certain genre semble être plus à la mode ces derniers temps…
    Bises et bonne fin de journée

    • T’en fais pas, je n’ai pas l’intention de changer… les questions font aussi partie de moi. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Bises et douce journée à toi.

  17. Je suis tout à fait d’accord avec Marie Minoza qui est membre aussi de mon groupe de poèmes et photos. Dans ce groupe j’y lis de très beaux textes qui font du bien et puis il y a des textes très durs, qui sapent le moral… et très bien écrits. C’est idem dans tout art. Et à choisir je préfère m’abreuver de beauté et de rêves même si certains pensent que je suis un peu, beaucoup même, fleur bleue et je l’assume complètement. Et ce, pas par manque d’intérêt bien sûr. Il en faut pour tous les goûts comme on dit. A l’obscurité je préfère la lumière, la simplicité dans la compréhension, la musique dans les mots, l’harmonie tout simplement…

    • Comme tu le dis bien !
      Nous nous ressemblons beaucoup… 🙂
      Merci pour tout, Marie. tes mots me touchent.

  18. coucou – c’est un peu comme Salvator Dali un artiste moderne, il avait une certaine habilité technique dans ses œuvres et une imagination très riche certains diront un peu fou ……………….. mais chacun à sa façon de juger l’art
    comme toi qui aimes l’écriture, et moi mon plaisir c’est le PSP et là aussi nous aurons des personnes qui aiment et d’autres qui auront un jugement autre
    comme disait papa « il faut de tout pour faire un monde »

    bisous et bonne soirée Mamy Annick

    • « Il faut de tout pour faire un monde »…
      Il faudrait que je me penche davantage sur l’œuvre de Dali, mais ce que j’ai vu de lui me plaît énormément.
      Il avait un style bien particulier qui me parlait.
      Bisous et douce journée.

  19. J adhere completement a tes propos
    Difficile de trouver un juste milieu pour toucher le tout un chacun ..Mais je prefere sans fois te lire que de me pencher sur les pensées plus lubriques
    Pour l’art moderne , c’est pas simple de tout comprendre ..mais je veux bien apprendre …
    Bonne soirée Quichottine
    Gros bisous

    • Merci pour ces mots, Claudine.
      Je crois que tout peut se partager, mais que l’émotion que chacun ressent ou non devant un tableau est unique, je ne sais pas si l’on peut l’enseigner, juste essayer d’en parler.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  20. Ah l’art moderne ressemble souvent à une devinette ou plutôt tiens comme une charade , il faut vraiment trouver le mode d’emploi pour arriver à comprendre . Parfois il y a des spécialistes qui aident un peu à y voir clair et parfois c’est le noir total .
    L’important comme tu dis c’est de rester soi – même et ne pas céder au diktat de ce qui plait .
    Bonne fin de journée Quichottine
    Bises

    • Une charade ? C’est une bonne idée.
      Un tableau tout blanc… une page blanche, des mots qui ne sont pas écrits et que l’on doit deviner ?
      En tout cas, j’aime tes mots.
      Passe une douce journée Jazzy. Bises à toi aussi.

  21. Pour moi, cela fait des années que j’ai du plaisir en te lisant, alors le reste !!!! et à chacun son style non
    gros bisous

  22. Pas facile de comprendre art moderne même si un tableau vaut une petite fortune s’il me parle pas c’est pas la peine de passer une heure devant.. pour les livres c’est pareil il faut que je rêve.. Ne cherche pas à rentrée dans un moule quichottine ne te pose pas de question reste comme tu es.. Gros bisous du soir.

  23. mireille du sablon

    …comme dirait mon fiston, il en faut pour tous les goûts et les..dégoûts!
    Je viens de voir une nouvelle exposition au Centre Pompidou de Metz et la réaction de mon z’homme:  » quel foutage de gue.. » c’est vrai, des gros cailloux posés au sol, c’est tout mais avec un commentaire de 20 lignes écrits par l’auteur pour dire son ressenti et expliquer son « oeuvre »…
    Bises du soir
    Mireille du Sablon

    • J’ai vu ces gros cailloux chez toi… et je suis restée perplexe.
      Merci pour tes mots, Mireille.
      Bises et douce journée.

  24. je comprends ton texte ; mon mari aussi aimerait tant être publié normalement et pas compte d’auteur… Il a trouvé chez mon bestseller.com une possibilité de publier sur internet et avec des lecteurs (nombreux qui sont eux mêmes écrivains). Lui ce qui le fait bouillir ce sont les récits de personnes célèbres (stars, voleurs, criminels, ou simplement star d’un unique événement) écrits par des nègres.
    Pour moi écrire est une joie à laquelle je n’aurais jamais crû possible de faire dans un avant bien lointain. Bloguer est une joie profonde.
    Bises, je t’embrasse de tout coeur
    (j’oubliais je n’ai pas commencé l’écriture de mon métier, mais j’y pense fortement et avec concentration)

    • J’avais vu de longues files d’attente devant les stands des célébrités qui dédicaçaient leurs livres au Salon à Paris… je me demande si leurs nègres étaient présents.
      Ce qui comptaient je crois pour les acheteurs, ce n’était pas le contenu des livres mais l’autographe.
      Je suis d’accord avec toi. Bloguer est une joie profonde.
      J’ai noté que tu participais… tu as jusqu’au quinze avril. 🙂
      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  25. coucou
    l’art moderne ne me parle absolument pas, je n’arrive pas à m’extasier devant un tableau tout bleu ou tout blanc , des compositions qu’on appelle sculptures ou autres dessins auxquels je suis totalement hermétique ;
    j’y vois beaucoup de snobisme mais sans doute n’ai je pas la culture pour les comprendre 🙂
    pareil pour la littérature ^^
    mais bon il en faut pour tout les goûts 🙂
    heureusement 🙂
    L’ennui naquit un jour de l’uniformité, a dit Antoine Houdar de la Motte :
    on n’est pas là de s’ennuyer ^^
    bisous

    • Il m’est arrivé d’aimer ce que je voyais, mais je suis loin de tout aimer…
      Merci pour tout, Michelle. Tu as raison, il en faut pour tous les goûts, mais l’émotion n’a rien à voir avec la culture. Ne te déprécie pas.
      Bisous et douce journée.

  26. victoria lynn

    coucou
    je suis contente que tu aies aimé mes photos
    pour l’art , j’aime bien certains modernes , et je n’aime pas d’autres ;
    c’est question de sensibilité je crois
    et la photographie étant un art aussi j’aime certaines photos et pas d’autres
    je pense que ça reflète un moment ,une pensée ….. et nos ressentis peuvent varier au fil de la vie
    bisous et à dimanche prochain 🙂

    • Je suis d’accord, tout est question de sensibilité. 🙂
      Merci pour ces mots en partage, Victoria.
      Bisous et douce semaine à toi.

  27. En peinture moderne ce qui peut paraitre simple ou du grand n’importe quoi ne l’est pas forcément. Picasso ou Dali ont été souvent raillés n’empêche que ce sont les deux pus grands peintres majeurs du 20e siècle. Quant aux femmes en littérature contemporaine elles sont présentes au travers de Annie Ernaux, Delphine Le Vigan, Marie Darieussecq, et bien d’autres … Et sans forcément parler de leur cul. Et pourquoi n’en parleraient-elles pas alors que les hommes, eux, ne s’en privent pas.

    • Picasso était un grand artiste, j’en suis persuadée, et j’aime énormément certaines oeuvres de Dali (parce que je ne les connais pas toutes).
      Dans l’expo Picasso qui a été faite à Paris, exposition répartie entre trois musée, j’ai découverts de tableaux magnifiques qui appartiennent à des collections privées.
      Ces tableaux, ces dessins, montraient la diversité de son oeuvre, ses recherches… tu as raison, ce n’était pas du n’importe quoi. Pourtant, il y en avait aussi.
      J’aime énormément Annie Ernaux, parmi les auteurs que tu cites. Je sais bien que j’étais un peu trop catégorique dans mes propos, mais je pense que femme ou homme, un auteur ne devrait pas avoir besoin de parler de ce que je crois être du domaine de l’intime pour être publié.
      Je n’ai pas aimé « Passion simple », c’est dommage car je l’ai moins lue après sa parution. 🙁
      Merci pour ton avis éclairé.
      Passe une douce journée.

  28. Heureusement qu’il reste encore des gens qui écrivent dans la douceur ,le romantisme,la vie de tous les jours et les rêves . Cela serait trop triste sinon! Laissons la violence et la vulgarité à ceux qui croient « aimer » la lecture .
    Je pense qu’on en reviendra ! D’ailleurs un bon film n’a pas besoin de scènes de sexe pour avoir du succès heureusement J’en connais quelques uns .C’est pareil pour les bons livres:ils durent plus longtemps que les autres . Je pense que tu as raison pour Picasso et d’autres peintres en général. Bonne nuit

    • Tu as raison pour les films aussi…
      L’un de mes bons souvenirs est dans l’un des films de Pagnol… Marius et Fanny font l’amour, et la seule chose que l’on nous montre, c’est un tableau où l’on voit un bateau…
      Pourquoi devrions-nous en montrer davantage ? Ce qui est suggéré laisse à chacun la possibilité d’imaginer.
      Merci pour tout, Fanfan.
      Bisous et douce journée à toi.

  29. Les peintres, les écrivains comme beaucoup d’artistes d’ailleurs ont souvent créé en fonction de ce qui était vendeur pour eux…On ne peut leur jeter la pierre car il leur fallait bien vivre. Par contre, c’est bien vrai que lorsqu’on visite une expo autour d’un peintre connu aujourd’hui, ce qui n’a pas été forcément le cas de son vivant, on ne peut aimer toutes ses œuvres…certaines nous parlent plus que d’autres et comme tous les créateurs il y a eu des ratés qui sont aujourd’hui montrés mais ne le méritent pas… En tous les cas ton texte traverse le temps et ça c’est pas donné à tous les écrivains ! bisous et merci pour tes réflexions du jour

    • C’est comme lorsque les chercheurs en littérature publient en « œuvres posthumes » ce que l’écrivain n’a jamais publié… le désirait-il ?
      Je comprends que maintenant certains préfèrent brûler leurs brouillons ou les effacer de leur ordinateur.
      Le « bon à tirer » signé par l’auteur est la seule preuve qu’il a approuvé le livre publié avec ses corrections. 🙂
      Merci pour tes mots, Manou.
      Passe une douce journée, bisous.

  30. Picasso c’est comme la langue d’Ésope c’est le meilleur et le pire à chacun de décoder ses œuvres…
    pour les écrivains c’est terrible cette tentation de plaire en se complaisant dans le sordide… Un François Cheng n’atteindra jamais les ventes des bestsellers promu par les média mais ses lecteurs auront peut-être trouvé des pages qui leur apporte de ces bonheurs fugaces bien loin de l’agitation.
    Écrire c’est une image cachée de nous même et c’est tant mieux quand l’image est belle Quichottine.
    tant que l’émotion est au rendez vous nous vibrons à l’unisson.
    Je t’embrasse et te souhaite une belle journée

    • J’aime ta définition du verbe écrire… Merci !
      Merci d’avoir pris le temps de ce partage.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  31. C’est de plus en plus vrai: tout ce qui est vulgaire, violent, à polémique, est prisé des lecteurs. Les sujets à sensation sont montés en épingle sur facebook, sur Youtube, ce sont les scènes violentes ou vulgaires qui attirent le plus de visiteurs.
    En Art, l’extravagant, le flash des couleurs, le « soit-disant » message caché dans l’oeuvre permet de faire croire qu’il y a du talent.
    Je ne suis pas de celle qui m’extasie devant un tableau, une vidéo, parce qu’on en parle beaucoup ou que le sujet est « liké » des centaines de fois. Je laisse mon émotion se faire ou pas.
    Je suis sur Google Chrome, j’espère que le com va passer !
    Bises et bonne journée Quichottine !

    • Tes mots sont bien arrivés à destination. Un grand merci, et toutes mes excuses pour cette obligation de passer par Chrome. Je ne sais pas comment résoudre ce problème.
      « Je laisse mon émotion se faire ou pas »… Je crois que c’est important.
      Je crois que lorsque l’émotion est là, l’artiste a atteint son but.
      Bises et douce journée.

  32. ha l’art- sous toutes ses formes–
    le moderne j’aime peu car j’aime savoir concrètement ce que je vois–
    mais on peut s’évader et imaginer devant un tableau—
    je suis de ton avis– certaines toiles ne valent que par la signature— je n’en voudrais pas dans mon salon ! le snobisme aussi fait monter les prix-
    comme les vêtements de marque– tout compte fait c’est pareil-
    bonne nouvelle semaine- gros bisous-

    • « Comme les vêtements de marque »… je n’y avais pas pensé, mais c’est tout à fait ça.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  33. Je crois que le plus bel Art nous est offert par la Nature où l’on peut faire des rencontres extraordinaires qui viennent « accrocher  » notre sensibilité . Mais où loge -t-on l’idée du Beau ? devant des tableaux, objets à la mode où les gens s’extasient devant la valeur argent, ou sur les rives sereines d’un lac à la tombée du jour, d’un lever de soleil qui rosit les cimes, de quelques mots sincères écrits sur les pages du coeur ?
    On ne pourra pas nous voler l’écriture de nos rêves même si ce n’est pas dans l’air du temps et nous continuerons à magnifier les beautés qui résistent et à les partager !
    Merci pour tout Quichottine,bises et belle journée.

    • La Nature est un merveilleux peintre, l’émotion est bien souvent là où ne l’attendions pas vraiment.
      Merci à toi aussi pour tout.
      Passe une douce journée.

  34. Picasso et Dali avaient bien compris le grand n’importe quoi que peut générer le capitalisme contemporain. Picasso s’est servi de sa notoriété pour financer des fondations (et une maison de retraite pour les anciens artistes. J’ai vu à la télé il y a quelques mois (quelques années ?) une émission sur les héritiers de Picasso et je ne suis pas sûre qu’il aurait apprécié la manière dont on entretient sa mémoire. Dali lui, tirait avantage de la bêtise des gens à son endroit et le revendiquait.
    bises

    • Je n’en suis pas sûre non plus…
      J’ai vu il y a quelques années, bien longtemps en fait, une émission-reportage sur l’art de peindre de Picasso.
      C’était un merveilleux artiste, j’en suis certaine. Même à la fin de sa vie. Il a peint des tableaux incroyablement beaux, qui perdurent dans des collections privées.
      Mais il a peint aussi du commercial, de l’alimentaire… si c’est pour ses fondations, il a bien fait.
      Dali était différent… il s’était construit un personnage, un peu comme d’autres. Et il faisait tout pour ne pas nuire à ce personnage qu’il montrait. 🙂
      Merci pour tes mots et ta présence.
      Bises et douce journée.

  35. Bonjour Quichottine. Il en faut pour tous les goûts, mais j’approuve tes propos. J’aime ce qui me fait vibrer, rêver, en peinture comme en littérature et l’art moderne ne me fait pas rêver. Ce qui est intéressant c’est d’échanger des points de vue, des émotions, des sensations. Bisous

    • « Ce qui est intéressant c’est d’échanger des points de vue, des émotions, des sensations. »
      Je le crois aussi. 🙂
      Bisous et douce journée.

  36. Merci d’être là avec tes rêves, tes ras le bol, tes découvertes, tes émerveillement, tes… Toi, tout simplement
    Je t’embrasse

  37. Je suis bien ici, moi, et apparemment pas la seule , alors ne change rien!
    Je t’embrasse .

    • Merci.
      Tu n’as rien à craindre, je n’ai pas envie de changer. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  38. Eglantine-Lilas

    coucou …avec retard comme dab…
    L’art ! nous voici dans un vaste sujet suivant le bout de la lorgnette avec lequel on regarde !
    Dans une émission de télévision le samedi soir, un humoriste belge montre des oeuvres…avec humour…mais peut on appeler cela des oeuvres? moi je dirais plutôt des trucs ou chaque fois tu te dis
    Foutage de gueule ! et il finit sa présentation…avec humour toujours en disant un truc style: ce n’est pas parce qu’on comprend rien qu’on ne doit pas s’y intéresser… C’est bien entendu de la dérision et en fait qui est le plus criminel celui qui produit ou celui qui achète ?…sur ce bon appétit Bisous

  39. Surtout, ne change pas !
    J’en reste là.
    Bisous Quichottine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.