Sur le tableau noir de Marie, Goutte à goutte de Francette lg

Lorsque j’avais lu son recueil, chez elle, j’ai failli le lui demander, mais je ne l’ai pas fait.

La question pourtant me semblait importante, nécessaire.

Pourquoi ? Pourquoi avait elle décidé que les pages intérieures de son livre seraient noires ?

– Pourquoi ne l’as-tu pas interrogée ? Elle t’aurait répondu, sûrement, elle le fait toujours.

– Je sais bien… mais si je ne l’ai pas fait. C’est sans doute que j’avais en tête la réponse faite par un éditeur alors qu’on lui demandait pourquoi il y avait tant de formats dans ses livres pour enfants, ses albums… Il disait que le format était décidé par l’auteur, et que si l’éditeur aimait le livre, il devait respecter ses choix.

Grand ou petit, en hauteur ou en largeur, tout avait de l’importance et il devait se plier aux exigences de l’auteur, quoi qu’elles puissent lui coûter.

C’est un peu comme les blancs de la page dans le cas de la poésie. Nul ne peut supprimer les alinéas, les passages à la ligne, les retraits… sans nuire à l’ensemble désiré, proposé par l’auteur.

Un blanc, c’est comme un silence ou une pause en musique. Il ne faut pas rompre le rythme, ne pas changer de tempo. Chaque point d’orgue permet à l’auditeur de reprendre son souffle, sans savoir s’il s’agit de la fin du morceau ou simplement d’attendre la reprise.

C’est le temps de l’émotion.

– Pour qui ?

– Pour quoi ?

– Pour la poésie, évidemment, nous ne parlons pas de musique !

– Si, un peu. La poésie est aussi musique, rythme, chaleur que l’on ressent quand on la lit, images qui se forment puis s’effacent, comme sur un tableau noir…

– Nous y voilà !

(Quichottine sourit, elle avait contraint le Lutin bleu à trouver normal que les pages soient noires, sans pour autant l’expliquer.)

– Vois-tu, je connais Marie depuis bien longtemps, bien avant qu’elle publie sous le nom de Francette lg.

La première fois que je l’ai croisée, elle s’appelait Eolina, c’était une “Fileuse de Lune”. Je l’imaginais là-bas, sur les côtes bretonnes, attendant que le soleil se couche pour joindre sa voix à celle des sirènes, pour chanter dans le ressac des vagues, et laisser le vent emporter ses mots, sans se soucier de ce qu’ils deviendraient.

– Un peu comme son quichottinier, plus tard.

– Un peu, oui… Je crois qu’elle est trop modeste pour se rendre compte de la qualité de ses écrits, de ses images… Tu te souviens de la première ?

– Ce n’était sans doute pas la première, mais sans doute l’une de celles qui t’ont le plus touchée.

– Alors, bien sûr, lorsqu’elle nous offre un nouveau livre, qu’elle le met généreusement en lecture gratuite sur Calaméo… je prends le temps de le lire, et puis, comme chaque fois, je le commande ensuite, pour le garder un peu, et souvent plus longtemps, comme une lettre d’amour ou d’amitié.

– Donc, sur son tableau noir…?

– C’est une métaphore, elle n’y écrit pas à la craie, ses mots de blanc vêtus ne s’effaceront pas. Ils accompagnent des images, des photos, comme dans les anciens albums où celles en noir et blanc, aux bord dentelés, semblaient attendre patiemment qu’on tourne une nouvelle page où elles pourraient glisser sans jamais se perdre.

Noir du papier cartonné, épais, un peu rugueux, pas trop, juste ce qu’il faut pour résister au temps…

– Tu parles des albums de tes parents, là… pas du livre de Marie !

– C’est vrai… les feuilles du recueil de Marie sont en papier glacé. Mais nul n’y prendra froid.

“Distiller
Goutte à goutte
Quelques instants de poésie […]”

Marie l’écrit en quatrième de couverture, c’est aussi le début du premier poème, page 8.

On distille des fruits pour en faire de l’eau de vie, on distille des plantes pour en extraire les parfums. Pour Marie, il s’agira de nous enivrer d’images et de mots.

Gouttes de pluie… Brel en aurait fait des colliers :

“Moi je t’offrirai
des perles de pluie
venues de pays
où il ne pleut pas”

Marie les photographie.

Mais c’est un cadeau qu’ils nous font, jour après jour, heure après heure.

Quel que soit le lieu, ces gouttes sont prétexte, pré-texte, pré-poème.

Un dialogue se noue qui nous emporte à la recherche de celle qui sera la plus belle et qui nous laissera sans voix. J’y ai croisé, à la page 15, la rose du Petit Prince, juste au moment où elle saluait le soleil.

Je suis allée de page en page, et encore aujourd’hui, je ne pourrais pas trancher entre l’une ou l’autre. Tout est très beau.

Juste choisir les mots d’une seule page.

“Si la goutte s’étiole
Un peu trop vite

Apprivoise-la
Avant que le vent
Ne la prenne
Dans ses bras de soie…

….

Qui est occupé
À garder le temps ?”

Francette lg, Goutte à goutte, p.51

Je regarde l’image qui fait face au poème, la goutte d’eau qui chassera la première et la fera tomber. Pourtant, c’est celle qui est juste sur le fil du temps, qui va disparaître en ne laissant que le souvenir de la fleur qui s’y mirait, que je vais garder en mémoire.

Marie, personne ne garde le temps, il passe, hélas, bien trop vite. Nul gardien, pas de barreaux pour une cage qui ne pourrait retenir ni le temps, ni le vent, ni l’eau.

Mais tu as su me faire rêver à ce temps qui s’arrête sur chacune de tes images, dans chaque mot offert. Merci.

Francette lg
Goutte à Goutte, Textes et photos.
TheBookEdition, juin 2018

 

89 réponses à “Sur le tableau noir de Marie, Goutte à goutte de Francette lg

  1. Je ne connais pas cette dame sur la blogo, ses photos avec rosée accompagnés de mots distillés, délicatesse d’un instant qu’il faut prendre au « vol » avant qu’il ne disparaisse, chaque instant étant différent, unique… merci mesdames, bonne nuit, bises

    • Quichottine

      Marie est quelqu’un de très discret… mais vous l’avez déjà croisée sur mes pages.
      Merci à toi, pour tout.
      Bises et douce journée jill.

  2. que tu parles bien de la Poésie

  3. Je ne connais pas ce lien, mais je reconnais que je visite plus facilement les photographes.
    J’aime aimé te lire, comme toujours, dans cette prose qui n’appartient qu’à toi et qui donne du baume au coeur.
    Très jolies aussi les photos en partage.
    Bises et bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Tu rends visite à Marie et tu es dans ses favoris. 🙂
      Marie fait de très belles photos et tu le lui as déjà dit.
      Je cite sans doute bien trop de monde et à force on se perd un peu, c’est normal dans un monde où tout va vite.
      Bises et bonne journée à toi aussi Pascale.

  4. Quelle chance de savoir exprimer tes émotions comme tu le fais …
    Quand je te lis, je resterais des heures à continuer à suivre tes mots que j’aime tant.
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore tout ce que tu écris et, crois-moi, c’est sincère : pas mon genre de passer de la pommade pour faire plaisir !
    On se connait depuis trop longtemps pour que je te fasse des compliments pour rien. Lolll
    Merci pour cette belle présentation : je vais voir ce qu’il en est …
    Bon week end, toujours au soleil !
    Que ceux qui le peuvent en profitent …
    Bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Quichottine

      Merci pour ce très beau compliment, ma Dom.
      C’est vrai que nous nous connaissons depuis bien longtemps. J’apprécie.
      Profite bien de ton weekend, et surtout n’en fais pas trop. Il ne faudrait pas perdre le bénéfice de tes vacances.
      Bisous et douce journée.

  5. Magnifique partage
    Merci Quichottine pour tes mots …
    Je ne connais pas Marie , mais rien qu’en te lisant on est conquis
    Gros bisous

    • Quichottine

      Marie est bretonne comme toi… et je suis certaine que tu l’as déjà croisée bien souvent sur mes pages.
      Ce qu’elle nous offre est très beau, trop rare.
      Gros bisous et douce journée.

  6. Coucou ma Quichottine,
    Je ne connais pas Marie, mais tu en parles bien, et tu me donnes envie d’en découvrir plus sur cette blogueuse.
    Merci pour cet excellent partage.
    Bises et bon weekend

    • Quichottine

      Elle est l’un des auteurs de nos Anthologies, toujours présente depuis La Boîte à Rêves, même si sous différents noms.
      Elle publie peu mais c’est toujours un bonheur d’aller chez elle.
      Bises et douce journée ma Zaza. Merci pour tout.

  7. Au royaume de la poésie, les perles de rosée tiennent lieu de couronne.
    Belle journée Quichottine.

    • Quichottine

      Que c’est joli !
      Merci, Mimi. Passe une belle journée toi aussi.

  8. j’avais eu le plaisir de feuilleter cet été ce bel album – le noir fait vibrer les couleurs des photos – bon week end à toutes les deux

    • Quichottine

      Je suis d’accord. 🙂
      Merci pour ta précision, Emma.
      Bon weekend à toi aussi.

  9. Merci pour cette belle présentation, je vais aller lire les écrits de Marie en suivant tes liens .
    Bon week-end Quichottine. Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Passe un bon weekend toi aussi. Je t’embrasse fort.

  10. Oui, j’aime beaucoup les livres de Marie, ses poèmes ses photos magnifiques qui me font rêver ou méditer…
    Des textes ou des photos sur des pages noires ? Moi, j’avoue que c’est ainsi que je préfère. Les photos prennent leur envol dans le noir, elles s’échappent plus que dans le blanc pour venir à notre rencontre. Les mots aussi deviennent plus puissant, enfin, tout cela est mon ressenti.
    Bisous ma Quichott
    Mahina

    • Quichottine

      J’aime beaucoup ce ressenti que tu partages.
      Merci Mahina. J’étais sûre que tu aimerais aussi ce livre.
      Bisous. Passe une douce journée.

  11. je découvre , cette poésie parle au coeur Quichottine
    il y a tant de talent sur les blogs que le jour ne suffit plus pour tout découvrir, je regrette de passer à côté de si beaux textes
    gros bisous

    • Quichottine

      Nul ne peut tout lire, tout voir… je le sais bien.
      C’est peut-être aussi l’une des raisons de ma page.
      Gros bisous à toi aussi Josette.

  12. almanito

    Quelle délicieuse page de présentation, je suis allée feuilleter le calméo de ton amie, superbement illustré pour accompagner sa poésie émouvante. Merci Quichottine

    • Quichottine

      Merci de l’avoir fait. 🙂
      Passe une douce journée Almanito.

  13. Bonjour amie Quichottine. Je découvre avec émotion ce bel article… Tu sais, comme toujours, mettre tes amies du net en valeur. Oui je suis passée par différents noms, un peu comme mon écriture d’un temps un peu passé de quelques années que je viens de redécouvrir grâce à tes liens conservés. Merci pour ça. Pourquoi du noir ? Je vais recopier la réponse si belle et exacte de Mahina, peintre et poète :
    « Des textes ou des photos sur des pages noires ? Moi, j’avoue que c’est ainsi que je préfère. Les photos prennent leur envol dans le noir, elles s’échappent plus que dans le blanc pour venir à notre rencontre. Les mots aussi deviennent plus puissant, enfin, tout cela est mon ressenti. »
    Moi je rajouterai ceci : le noir allume les couleurs et le blanc les éteints… Et en mettant les photos sur fond noir je pense mettre la photo en valeur plus que la poésie…ceci pour satisfaire tout le monde…
    Et j’ai un autre recueil sur fond noir que tu dois posséder et si tu ne l’as pas je te l’offrirai. « Lumin’errances » ici : https://fr.calameo.com/read/0001374050eed86ae3646
    Un immense merci à toi généreuse Quichottine.

    PS-Je rajouterai que Pascale MD et Zaza me connaissent un peu car elles viennent sur mon blog. 🙂 mais elles viennent pour mes (rares…) photos et ne connaissent pas mon nom d ‘auteur…

    • Quichottine

      J’ai énormément aimé la réponse de Mahina. Je suis tout à fait d’accord.
      Pour Lumin’errances, il faut que je regarde, mais je suis certaine de l’avoir déjà lu, au moins sur Calaméo, et tout est toujours aussi splendide, pas seulement les photos.
      Ma bibliothèque est sens dessus dessous depuis mon essai de déménagement. Je range en ce moment et j’avoue que j’ai du mal. 🙁
      Merci de m’avoir précisé pour Zaza, je savais déjà pour Pascale.
      Tu as raison, ce n’est jamais facile de relier un nom d’auteur au pseudo croisé sur un blog, même quand on l’aime.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse très fort.

      • Tu me diras si tu possèdes Lumin’errances… ça m’étonnerait que tu ne l’aies pas, car tu es bien souvent ma première acheteuse 🙂 Et si tu ne le possèdes je t’en expédierai un.(cadeau bien sûr !)

        • Quichottine

          Je l’ai. 🙂
          Il n’était pas rangé sur la bonne étagère… 🙂

    • Marie… , Je m’essaie à la peinture. Quant à la poésie, Elle m’a délaissée. Les mots se sont envolés, ils ne veulent plus de moi, Je ne sais plus les faire chanter.. Ou pleurer ! Et je commence à les oublier, alors, ils me boudent.. Plus sérieusement, j’aimerai retrouver cet espace de mots… Et je n’ai quasi rien garder de ces mots, poèmes écrits… Tant pis ! Bisous à vous deux

      • Mahina, mais si ! Ta poésie est là. Il n’y a qu’à lire tes commentaires… Mais je te comprends car en ce moment, je suis un peu comme toi. Et je sais qu’elle est au fond de toi, de nous… et j’espère de tout cœur qu’elle reviendra.

        • Quichottine

          Comme la rose du Petit Prince, elle prend son temps, mais lorsqu’elle se montre, elle est parfaite. 🙂
          Bisous à toutes les deux.

      • Quichottine

        Dommage que tu n’aies rien conservé… j’aurais bien composé un recueil avec tes mots et tes images…
        Bisous Mahina.

  14. J’ai perdu mon commentaire… en tout cas je ne le vois pas, à moins que tu les modères. Il était assez long en plus, je reviendrai plus tard le remettre.

  15. Tu parles toujours si bien des auteurs, Quichottine !
    En tous cas, la dernière photo est splendide ! J’aime beaucoup
    Bisous et bon week-end

    • Quichottine

      Un vrai bonheur pour moi que ce nouveau recueil. 🙂
      Bisous et douce journée Lilwenna.

  16. Merci Quichottine pour ce partage. Je suis nouvelle dans le monde des blogueuse et je découvre chaque jour de nouveaux trésors.
    Bon weekend

  17. Ce blog est celui d’une très belle poétesse.
    Noir ou blanc, peut importe, ce qui compte c’est les mots et les siens sont superbes.

    • Quichottine

      Le noir met en valeur les images… et, tu as raison, les mots sont superbes !

  18. De Fileuse de lune, Marie est devenue Enfileuse de perles d’eau, et elle excelle dans cet art délicat ! Il faut dire que notre pluie bretonne est d’une qualité rare et que nos petits matins produisent une rosée exceptionnelle ! 😉

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Merci pour tout, Galet.

  19. J’aime la douceur et la modestie de Marie, elle écrit délicatement avec les frissons du vent, la chanson des vagues, le chant des fleurs, elle sait charmer aussi avec ses belles photos et tu lui rend un bel hommage !
    Merci Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, Marine.
      Marie les mérite tous.
      Passe une douce journée.

  20. C’est très joli ce qu’écrit Marie que je ne connais pas, j’irai voir de plus près ses merveilles. Merci pour la découverte de ses perles et de ce vent de soie…
    Belle après midi

  21. Merci Quichottine pour tes mots qui accompagnent si joliment les photos sur fond noir donc…Je vais aller découvrir son blog de plus près car je ne la connais pas du tout et je trouve très poétique ses gouttes de rosée 🙂 Merci pour ce partage. Bisous et une douce fin de journée

    • Quichottine

      Le blog de Marie te plaira sûrement.
      Je regrette qu’elle ne publie pas plus souvent.
      Bisous et douce journée.

  22. elle m’est inconnue. les clichés sont magnifique…Bisous Quichottine suis en retard aujourd’hui

    • Quichottine

      On n’a pas toujours tout le temps dont on voudrait disposer…
      Merci d’être là, Renée.
      Bisous et douce journée.

  23. Une superbe présentation Quichottine pour ce recueil de Marie , grâce à ton lien j’ai pu me rendre sur son blog et découvrir l’étendue de son talent , merci beaucoup pour ce partage .
    Bon week – end
    Bisous

  24. Je viens de chez Marie et je suis bouleversée par ses mots. Juste un grand merci, Quichottine de mettre en avant une telle personne. C’est du baume sur nos cœurs et nos âmes. Gros bisous et excellent dimanche

    • Quichottine

      Je suis contente que ses pages t’aient touchée ainsi.
      Merci pour ces mots, Nell.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  25. Mistigris34

    de jolis mots et de bien belles photos, BRAVO ! et merci à toi d’en parler,
    belle soirée, Bisous, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Et merci à toi d’être là…
      Bisous et douce journée Mistigris.

  26. Plaisir de la poésie & de l’image, plaisir du partage, merci à toutes les deux 🙂
    Bises Quichottine

  27. c’est intriguant le noir .
    J’ai le souvenir d’un petit recueil de poèmes avec des calligraphies. Si petit qu’il tient dans la main.
    Chacun a sa façon de voir sa parution, et c’est bien comme ça.
    J’irai visiter son blog. Bises et merci

    • Quichottine

      C’est important de respecter les choix de l’auteur, et là, ils sont tout à fait justifiés.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  28. J’aime beaucoup les créations de Marie , tout est poésie , délicatesse , beauté.
    Ton hommage est mérité , merci pour elle.
    Douce soirée, bises Quichottine

  29. Par principe je n’aime pas la pluie, sauf quand elle fait tomber des gouttes de poésie.

  30. Le noir se mérite en photographie. Il met en scène mieux que quiconque la lumière et Marie nous offre un merveilleux chemin de goutte à goutte.
    Je n’ai pas lu ses textes encore parce que saisie par la puissante poésie de ses compositions photographiques.

    D’une grande sensibilité, d’une grande précision, l’instant magique est là tout entier.

    • Quichottine

      Recueil après recueil, Marie avance vers la perfection. Le regard est toujours là, les mots sont toujours un bel hommage à tout ce qu’elle nous fait découvrir.
      Comme tu l’écris : l’instant magique est là tout entier.
      Merci Polly.

  31. coucou magnifique comme toujours tu as su mettre ton amie en avant de la scène, j’admire moi qui suis nulle pour l’écriture – je te souhaite un bon dimanche bisous Mamy Annick

  32. Merci de nous faire découvrir les œuvres de Marie..
    Une page noire, un cadre noir ou un passe noir, font ressortir une photo..
    Douce nuit ma Quichottine ..

  33. La photo de la goutte est sublime, merci pour cette belle page Quichottine
    Douce semaine & gros bisous

  34. MERCI :
    A ceux qui sont passés sur mes pages.
    A ceux qui en parlent joliment ici dans les commentaires. Ça fait chaud au coeur.
    Un merci particulier aux nouveaux abonnés à mon blog . Ils se reconnaîtront.
    Et à toi bien sûr qui a su si bien en parler.
    Bonne journée à toi et à tous.

  35. Bonjour Quichottine. Les photos de Marie sont très belles et ses mots joliment ciselés. Bisous

    • Quichottine

      De vrais bijoux… j’aime toujours autant la lire.
      Bisous et douce journée.

  36. On se laisse volontiers embarqué dans l’univers poétique de ton amie.
    Je suis allée feuilleter son recueil, chez elle en suivant ton lien et je n’ai pas été déçue.
    J’ai beaucoup aimé ses photos et ses poèmes très jolis.
    Je suis intriguée moi aussi par le fond noir choisi pour les pages.
    Merci pour cette belle découverte.

    • Ce fond noir est voulu pour mettre les photos en valeur. Merci d’être allée voir…

    • Quichottine

      Marie a donné la réponse pour le noir des pages…
      Merci à toi pour tout.

  37. plus que les mots, ce sont les images (photos) ui me parlent. La rose tout de rosée vêtue est sublime. Que dire de la goutte d’eau qui va tomber pour laisser la place à une autre !! Quel bel instantané !
    Merci pour ce partage Quichottine ! Bises

    • Quichottine

      Ton avis de photographe me touche beaucoup.
      Merci, Monique.
      Bises et douce journée.

  38. J’ai fait la curieuse!
    Le livre est une merveille

  39. Merci pour ce doux dialogue avec le lutin bleu
    Tu as le don de présenter, un livre, une image, en nous faisant rêver, tu nous transportes dans ton imaginaire et l’on se laisse bercer par tes mots posés sur la page.
    Merci ma grande
    Je t’embrasse

  40. De très belles photos avec des mots aussi délicats qu’une goutte d’eau sur une fleur.
    Tu sais en parler avec beaucoup de talent . Je vais essayer de prendre le temps d’aller voir ce livre . bISOUS

    • Quichottine

      C’est que ce livre m’a plu énormément…
      Merci Fanfan.
      Bisous et douce journée.