Le quichottinier de Petite Elfe

– Tu ne devrais pas l’appeler comme ça… Ce n’est pas un quichottinier.

Ah bon ? Et pourquoi pas ?

– Parce que ce n’est pas comme ça qu’il apparaît sur sa page !

C’est vrai… C’est seulement un quichottinier qui a beaucoup voyagé… qui un jour a voulu être marin, et qui s’est perdu dans la tempête avant de venir s’échouer sur une plage, l’une de celles où les elfes et les korrigans viennent écouter, dans le soleil couchant, les histoires d’une ancienne fileuse de lune, Eolina.

À ce moment-là, même la mer se calme et vient tout doucement caresser les galets.
À ce moment-là, même le vent se fait murmure pour entendre sa voix, .
À ce moment-là, tous les quichottiniers de Quichottinie voudraient avoir des ailes pour aller les rejoindre.

C’est ce qui est arrivé à celui-ci…

Il voulait… il désirait ardemment arriver jusqu’à la plage aux coquillages dorés.

Il a bien bourlingué, comme un vrai matelot, il a parcouru les océans.

Et puis, il est venu mourir, là, sur le sable d’une plage, sans même qu’il sût qu’il était arrivé au bout de sa quête…

100210 Petite Elfe Bois
Petite Elfe l’a trouvé, et elle me l’a envoyé.

Moi, j’attendais, je savais que je lui ferais une place dans ma quichottineraie, une place de choix, tout près de mon château de sable…

Mais je tardais. Alors, Petite Elfe a retrouvé sa plume pour écrire un poème et me le dédier.

« Un clin d’œil » disait-elle… Un merveilleux cadeau !

C’est ce jour-là que je lui ai trouvé son quichottinier. Je le lui ai laissé en commentaire.

Que te dire ?

Tant qu’il y aura des poètes pour écrire sur le sable les mots que la mer emportera, tant qu’il y aura des arbres pour abriter les oiseaux, pour chanter avec eux la mélodie du vent, tant que la liberté leur sera donnée de voyager au fil de l’eau, au fil du temps, tant qu’ils pourront retrouver leur rivage, pour une dernière prière ou un dernier récit…

Nous, nous pourrons rêver à ces mots merveilleux, posés comme un cadeau, posés, si légers et si lourds, si tendres aussi, ces mots que l’on découvre au hasard d’un partage, gravés sur le chemin d’un éternel voyage sur un sentier bordé de fenêtres ouvertes.

Regard au coeur, mots en volée, images… et cette musique qui dit que l’arbre qui voyage un jour nous reviendra.

[…] Commentaire n°2 posté par Quichottine le 15/02/2010 à 19h48

Elle a accompagné son poème d’une musique… Je vais lui en confier une autre aujourd’hui…

– Pourquoi ? Elle ne te plaît pas, la sienne ?

Bien sûr que si ! Mais, aujourd’hui, je parlais de quête…

– Tu parlais de quête… Alors tu as pensé à une autre quête, à d’autres mots… à Brel.

À Brel, et, surtout, à cette Cathédrale qui devient voilier !

Merci, Petite Elfe, pour ce merveilleux Quichottinier.

100 réponses à “Le quichottinier de Petite Elfe

  1. Petite elfe

    Je t’avais répondu sur mon blog lorsque tu m’as annoncé ce billet en avant première. J’étais très émue. Surtout par « Tant qu’il y aura des poètes« . Et le suis toujours. Je conserve précieusement ce texte car c’est un texte magnifique digne d’un Saint-Exupréry, comme je l’avais dit chez moi.
    Je t’embrasse, amie Quichottine.

    • Je n’ai su que te dire quand je t’ai lue chez toi… je ne sais pas non plus ici.

      Ces mots, c’est ton poème et tes images qui me les ont inspirés.
      Je suis heureuse d’avoir pu les écrire grâce à toi.

      Je t’embrasse fort, Petite Elfe. Merci pour tout.

  2. Marie-Claire

    Bonjour Quichottine,

    Juste un mot. Mes yeux s’embuent. Je reviendrai, la semaine prochaine.

    Excellent week-end.

    Gros bisous.

    • Merci, Marie-Claire… et pardon de répondre aussi tard.

      J’espère que tu avais passé un bon week-end.
      Gros bisous à toi.

  3. Un Quichottinier voyageur… J’espère que les grains de sable ont retenu ces histoires pour pouvoir aller les raconter un peu plus loin, lorsque le vent ou la mer les portera…

    • J’espère que le vent les entendra, et qu’il te les apportera pour que tu les écrives un jour…

      Ensuite, je les lirai chez toi.

  4. J’aime les mots plein de musiques qui accompagnent ce quichottinier-bois-sculpté-par-la-mer…
    encore un qui rejoindra le palmier royal de Calédonie et l’arbre sousmarin de Siratus ! Dis donc, on n’a pas fini d’écouter des récits de voyages, dans ta quichottineraie !!
    Plein de bisous

    • J’ai aimé… j’aime ce quichottinier.

      Petite Elfe a tant de sensibilité !

      Auprès de ton quichottinier et de celui de Siratus, peut-être saura-t-il reprendre goût à la vie ?

      Plein de bisous pour toi aussi, ma Nicky !

  5. J’aimerais bien aussi échouer dans un port « d’attache »

    • Je crois que chacun cherche le sien et que peu le trouvent vraiment… Mais ce n’est peut-être qu’une impression fausse.

  6. Merci pour cette belle chanson de Brel que je ne connaissais pas et qui complète très bien ce billet sur un bois qui après avoir voyagé s’échoue sur le sable….
    Bisous

    • Je l’ai redécouverte grâce à toi… en allant voir le spectacle à Cergy.

      Bisous Martine. Passe une belle soirée.

  7. tu as un verger de quichottiniers de plus en plus important, tu vas devoir l’agrandir

    belle journée avec bises de nous deux

  8. Bon mardi !!!
    « Ecrire de beaux mots »

  9. Un de plus ! Même s’il a beaucoup voyagé, il est rempli de souvenirs …
    Bon mardi ! Bisoux

  10. SUPERBE POEME !!! Petite Elfe, encore une découverte que je te dois…décidement tu sais  dénicher de merveilleux endroits sur la planète OB, bizzzzz à toutes les deux

    • Petite Elfe est l’une de mes plus anciennes aminautes, j’y tiens énormément.

      Je crois que ces découvertes sont importantes, pour moi aussi. Merci d’en faire partie.

      Bises à toi aussi, Solyzaan.

  11. L’arbre de vies échouées sur les rivages de la Quichottineraie !

  12. Il fut rejeté par les flots qui n’en voulaient pas, tu l’as adopté, je reconnais bien là ton grand coeur
    Gros bisous, amitiés, Flo

  13. Pour ta question,  c’est oui
    Bisous

  14. l’amour de Brel pour la mer,les iles et les bateaux…j’ai beaucoup aime ce montage et certaines vues de Brel lui meme  sont touchantes.
    quant à la quete…quel monument! tout comme » l’Homme de la Mancha » dans son entier d’ailleurs
    bonne journee

  15. Je me suis une fois encore plongée dans le délice de tes mots. Tu ne peux savoir quel bonheur pour moi d’entendre l’histoire de ces mille et un personnages surgis de rien, de l’air du temps, de ton rêve, de ton imagination. Merci, Quichottine, pour cette trève qu’est la lecture de tes contes, où la beauté côtoie la bonté, pour notre plus grand bonheur. Bises à toi.

  16. Mistigris

    Magnifique BREL ! et le quichottinier aussi et tout et tout !!
     Bonne journée MIAOUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!

  17. Petite Elfe

    J’ai le droit à une deuxième publication… Je ne suis pas retournée sur la plage voir s’il était touours là… J’aurais dû l’embarquer pour le mettre dans mon jardin, de façon à avoir un vrai quichottinier sous mes yeux, bien vivant…

    Au fait, toi aussi tu as « perdu » un module… et un bug de plus.
    Bonne journée Quichottine.

    • Tous les quichottiniers sont dans la quichottineraie, mais, comme pour d’autres, ceux qui sont parus à plusieurs le 5 mars, ont eu très peu de visiteurs… alors, je les montre de nouveau.

      C’est vrai… qui sait, tu aurais pu en faire une oeuvre d’art… que beaucoup s’arracheraient ensuite.

      Ah ? Bug sur Bug encore !
      Décidément… Kri avait vu un blog tout désorganisé ce matin…
      Lequel avais-je perdu ?

      Passe une belle soirée, Petite Elfe.

  18. Deuxième regard sur ce naufragé, et je lui trouve une singulière parenté avec une sculpture de métal représentant Don Quichotte …
    Petite Elfe l’a recueilli en photo et en mots, c’est beaucoup. Que ses tourments s’apaisent et qu’il trouve une sérénité auprès d’elle et des quichottiniers, ses frères …
    Bises ensoleillées

  19. De ces quichottiniers il y en a beaucoup sur le bord du fleuve, ils auraient beaucoup d’histoires à nous raconter.Belle acquisition.

  20. Même la mer n’arrive pas à bout des quichottiniers .. Même quand elle devient folle et qu’elle se fâche …

  21. Une magnifique chanson que je ne connaissais pas (pardon !) et un arbre qui, lui aussi « a connu bien des orages », qui s’est fait rouler par la mer comme on l’est par la vie, pour finir desséché et blanchi, avec cette grâce fragile des vieilles personnes qui ont encore tant à dire…

    • Pourquoi « Pardon » ?
      Je ne connaissais pas non plus toutes les chansons quand il a envahi ma vie.

      Maintenant, j’en connais davantage…

      Tant à dire… et qui n’osent plus.
      Il le faudrait pourtant, avant qu’elle ne le puissent plus.

      Merci, Galet.

  22. La Quichottinie sait se réserver de vrais trésors, ceux qui laissent une empreinte dans le coeur…
    Merci.

  23. Attends là tu republies les mêmes ou je tombe sur une page qui n’est pas la bonne ?

    Bises

    • Sourire… Celui-ci, tu l’as déjà vu dans ma quichottineraie… mais pas tout le monde n’avait suivi les liens vers ce billet.

      Merci de l’avoir noté.

      Bises à toi, Lmvie.

  24. Que je l’aime celui-ci avec sa vieille carcasse…Oui, à côté du tas de sable il ira très bien…
    Bisous de Dame Sophie

  25. J’aime cet arbre échoué sur le sable. Il a vécu tant d’orages mais tant de partages aussi !!!
     C’est un vrai quichottinier.
    BISOUS. Belle soirée.

  26. Ce Quichottinier de Petite-Elfe ne restera pas longtemps du bois mort couché sur le sable. Je suis sur qu’au cours d’une promenade sur la plage, il sera découvert par un artiste qui le transformera en une jolie sculpture et ainsi le sauvera de la pourriture au soleil en lui donnant un nouveau départ dans la vie.

  27. Elle a écrit un très beau poème .. sur le sable de l’océan . Et ta réponse est aussi un poème .. J’aime bien cet arbre qui ressemble à un insecte qui serait perdu sur la plage ..

    bonne soirée, bisous

    • Merci, Fanfan, pour Petite Elfe et pour moi.

      Tu retrouves aussi le phasme de Croc ?

      Bonne soirée et gros bisous pour toi.

  28. Comme je l’aime le quichottinier de Petite Elfe, j’ai une passion pour les bois flottés .. quant à ton commentaire.. tes mots se boivent comme du petit lait !!
    chère poète merci!
    Peut-être verras-tu un jour dans un de tes quichottiniers, une belle chenille noire aux gros piquants et après verras-tu voler le Paon du jour..
    mille affectueux baisers. Bonne nuit Quichottine.
    le matelot de la terre ferme

    • Qui sait ? Ta chenille bleutée est superbe. Je n’en avais jamais vu.

      Mille bisous à toi, Matelot. Merci pour tout.

  29. J’aime beaucoup cette idée d’arbre qui a beaucoup voyagé et s’est retrouvé balloté par les vagues pour venir enfin s’échouer sur une plage.
    Ton commentaire est vraiment très beau Quichottine.
    Bonne soirée
    Bises

    • Merci, Santounette.

      Je crois que nous avons tous un voyage à faire… celui de cet arbre sera passé par chez Petite Elfe, et c’est seulement après qu’il a pu se rendre chez moi. Sans elle, je ne l’aurais pas rencontré.

      Bonne soirée à toi aussi.

  30. Non les arbres ne meurent jamais
    on les retrouvent dans la quichottineraie
    Il retrouve une nouvelle vie
    oui car quichottine mon amie
    leur offre un petit paradis
    où ils sont tous réunis
    qu’ils soient grands , ou petits
    ils seront maintenant des arbres amis

    Bisous et douce soirée

  31. Ce nouveau quichottinier est encore superbe ! Bonne soirée à toi…

  32. les arbres vivants feront la veillée pour le repos de leur messager, il a flotté longtemps, mais il a peut-être sauvé une vie au cours de son voyage marin, qui sait ? un naufragé s’est accroché pour rejoindre un rivage … le bois est notre allié, pas uniquement  dans le paysage !! il rejoindra son cimetière d’éléphant, symbole d’éternité pour tous les Quichottiniers!!
    j’adore ces bois flottés il y en a beaucoup depuis que Xynthia est passée, ils forment une petit rempart de plus sur nos berges inondables, des gros des petits, de véritables sculptures,
     la nature est une artiste à sa façon , avec quelques pétages de néons parfois…. mais qui n’en a pas ?

    bizzoux Quichotine !  il me plait bien ce biscornu marin 

    • Celui-ci – peut-être – sera le fleuron de la Quichottineraie.

      Il a atteint la plénitude, sans le savoir. Il est parmi ses frères, c’est vrai, et eux lui érigeront un mausolée.

      Qui sait si ces arbres ne sont pas venus pour nous protéger ? La nature est la meilleure artiste que je connaisse.

      Je suis contente que cet arbre t’ait plu.
      Bisous doux du matin.

  33. Petite Elfe...en...pause

    Je sens que je vais aller voir demain ce qu’il est devenu. Et pour être franche, arrivée chez moi, j’avais regretté de ne pas l’avoir mis dans le coffre ce jour-là…
    J’aurais dû revenir à la nuit tombée pour ne pas me faire repérer… Imagine, l’épouse de qui tu sais, qui se ballade sur la plage avec une brouette. La une des journaux locaux, à coup sûr! Un scoop! Trop drôle, j’en ris rien que d’y penser….
    En tout cas, j’ai lu avec plaisir les commentaires de tes visiteurs.
    Merci à eux et merci à toi.

    Bonne nuit Quichottine.

    • Merci à toi… (J’imagine très bien ce que ça aurait donné.)

      Alors, tu vas vraiment aller voir s’il y est toujours ? et dans ce cas ?

      Sourire… Il faut parfois aussi tourner la page.
      Prends soin de toi, Petite Elfe.

  34. la visite de la quichottineraie est toujours pleine d’agréments et de surprises…
    merci pour cette belle vidéo,cette chanson de Jacques Brel  que j’avais un peu oubliée 

  35. Un arbre voyageur, solitaire, rêveur, échoue, blessé, éteint.
    Cette photo est douce… de mélancolie.
    On pourrait entendre les mouettes pleuraient cet arbre accompli.
    Entendre la mer claqué non loin de son tronc froid.
    Et Brel…
    Brel qui accompagne joliment cet arbre dans son dernier voyage.

  36. Bonjour Quichottine,ce que tu as écrit pour petite Elfe est émouvant et si bien écrit.
    je te souhaite une bonne journée et à bientôt.

    • Bonsoir Nadia.

      Merci… Je l’ai écrit pour elle sous le coup de l’émotion.
      Petite Elfe m’avait offert un superbe quichottinier.

      J’espère que la tienne a été bonne. Passe une douce nuit.

  37. Sensible à la beauté de ce tronc aux multiples palpeurs, tâtant d’un bout des branches le sable de sa nouvelle île, je suis allé sur l’estran du blog de petit Elfe admirer sa plume échouée et les mots gravés sur le cahier de sable accroché au mur du bonheur.

     

    Que d’échanges et de complicité entre vous deux ! 

     

    Bises du grillon

    • Tu as trouvé la plus ancienne de mes connaissances bloguesques… C’est une amie que je ne connais qu’à travers ses mots et ses images, mais que j’apprécie énormément.

       

      Je crois que près de trois ans de « rencontres » quotidiennes, ou presque, fussent-elles virtuelles, créent des liens très fort. Complicité… sans aucun doute.

       

      Bises à toi aussi, Christian. Un grand merci !

  38. Brigitte L.

    Un arbre mort? Un simple bois flotté échoué sur une plage? Non une sculpture à laisser ainsi ou à sculpter encore pour que l’arbre soit branche d’éternité avec la poésie pour témoin.Bises à toutes deux

  39. Je lui trouve un ptit queque chose d’émouvant à celui de Petite Elfe… oui.

  40. patdelapointe

    encore un arbre d’on ne sait où encore en train de poluer une plage…ce que les gens sont négligeant, ils n’entretiennent rien…..rigole !

  41. Oo° Kri °oO

    ben alors c’est quoi qui se passe en Quichottinie?
    Tous tes modules sont dégringolés dans le fond de ta page, ton blog est tout déstructuré!

    • Il y a dû avoir encore un bug ?

      Je crois, j’espère, qu’il est revenu. sous FF, chez moi, il n’y a pas de problème en ce moment.

      Merci, Kri.

  42. Un article qui « ressemble » à Petite Elfe… Je ne la connais pas beaucoup, même pas du tout, mais j’ai rssenti sa sensibilité sans les quelques mots que j’ai lu chez elle, dans les quelques mos que j’ai connu d’Eolina, dans cette belle photo des yeux du ciel, et là, dans ton texte, je la retrouve…
    Et je me dis que oui… tous ces Poètes disparus mais toujours présents, ces Poètes sur la toile, que nous découvrons, oui « nous pourrons rêver à ces mots merveilleux, posés comme un cadeau »….

    • Merci pour ce très beau message…

      Tu sais, il y a ceux qui savent, qui disent, qui n’hésitent pas… et il y a ceux qui ne savent pas qu’ils savent, qui hésitent, qui pensent que c’est inutile…

      Pourtant, ceux-ci ne sont pas moins importants que ceux-là.

      Petite Elfe est quelqu’un de très précieux qui se méconnaît parfois.

      C’est curieux, cela me rappelle quelqu’un.

  43. J’ avais beaucoup aimé cet arbre, ce bois flotté chez Petite Elfe.
    Je connaissais cette chanson de Brel mais n’ avais jamais vu le clip.
    Et toujours cette voix qui prend aux tripes.
    Merci ma Quich’ c’ était trop beau
    Mille bisous 🙂

    • Merci à toi d’être venue aujourd’hui. Cet article me tient particulièrement à cœur.

      Brel, c’est l’un de mes incontournables….

      Mille bisous à toi aussi, ma Clo.

  44. Combien en possède-tu, si t’en est qu’un arbre se laisse posseder ?
    Bon après-midi ma belle et bises
    nettoue

    • Il faudrait les compter dans ma quichottineraie… Ils y sont tous.

      Je ne veux pas les compter, j’aurais peur !

      Merci, Nettoue.
      Je te souhaite une merveilleuse soirée.

  45. j’ai un arbre un peu particulier et je ne suis pas sure qu’il aille bien avec tes autres plantations, à toi de voir si tu peux lui trouver un petit coin caché pour ne pas dépareiller au milieu des autres, enfin tu fais comme tu veux et je te laisse juge
    bisous

    Toi

    mon

    AMI QU’EN

    dis-tu si pour ce noël

    je fais un bel arbre dans mon
    cœur et au lieu de
    cadeaux j’accroche
    les noms de tous
    mes amis ? mes amis lointains  et proches, les vieux amis et les nouveaux.
    Ceux que je vois chaque jour et ceux

      que je vois rarement. Ceux dont

    je me souviens toujours

    et ceux qui parfois sont oubliés.

    Ceux constants et ceux intermittents.

    Ceux des heures difficiles et ceux des heures

    gAIES .Ceux qui sans le vouloir m’ont fait

    souffrir. Ceux que je connais profondément et ceux

    dont je ne connais que les apparences.

    Ceux qui me doivent peu et   

    ceux auxquels qui je dois beaucoup.

    Mes amis simples  et mes amis importants.

    Le nom de tous ceux qui sont déjà passés dans

    ma vie. Un arbre avec des racines très profondes

    pour que leurs noms ne
    sortent jamais de mon cœur.

    Un arbre aux branches très

    grandes pour que les

    nouveauxnoms venus

    du monde entier se joignent

    à ceuxQui existent déjà.

    Un arbreavec une ombre

    très agréable

    Afin que notre amitié soit

    un moment de repos

    pendant les Luttes de la vie.

    • C’est un très bel arbre d’amitié, Eglantine.

      Il n’y a pas vraiment de petit coin en Quichottinie. Je crois que mon jardin est une grande sphère, sans coin, qui montre tour à tour tous ses trésors.

      Mais c’est vrai que les plantations sont finies depuis le huit mars.

      Je trouverai un autre moyen de le montrer.
      Merci, Eglantine.

  46. Brel…………… merci, madame…… et ce quichottinier en forme de phasme me plait bien………… bisous du soir

    • C’est vrai… On aurait pu y voir aussi un phasme.

      Merci, Croc. Je suis contente que ce quichottinier t’ait plu. Bisous de la nuit.

  47. KERFON LE CELTE

    La petite Elf(e) c’est l’essence même des quichottiniers…

    Bonne journée Kichottine…

    KLC

  48. Brigitte Lascombe

    Jacques Brel en partance vers les « Marquises » sur un simple bois flotté,c’est du grand ART.Bises

  49. c’est un très beau Quichottinier qui laisse la part au rêve avec ses laisses de mer!

    bises Quichottine, je suis comme toujours débordée: notre représentation de théâtre sur les femmes nous a donné beaucoup de travail et puis dans la foulée, je me suis retrouvée dans une animation occitane dans les maisons de retraite qui doit passer dans une émission d’FR3: viure al pais! je n’ai plus trop le temps de peindre ni d’écrire, juste sculpter un peu!

    • Merci.

      Je ne pensais pas que tu aurais le temps de venir, alors, te retrouver sur cette page-ci me fait très plaisir.

      Lorsque tes jours sont occupés de cette façon, je pense que c’est un vrai bonheur….
      Mais prends soin de toi, mon troubadour. Garde un peu de temps pour tes rêves.

      Bonne soirée, Azalaïs.

  50. Non , non, impossible, l’esprit du vent ne peut finir ainsi…il se faufile partout et ne craint rien!

    • Il ne craint rien, c’est vrai…

      Il faudra qu’un jour je reprenne l’histoire, autrement.

       

      Douce fin de semaine, Mahina.