Quand les cailloux fleurissent…

Marie, celle dont la fenêtre s’ouvre sur le pays des images et des mots, m’a laissé ceux-ci en commentaire :

“Ma petite fille arrose ainsi les cailloux et les galets
car elle croit qu’ils vont fleurir!”

Moi, je lui ai répondu qu’il ne fallait pas la détromper…

– Pourquoi ? Elle va croire que tu débloques, que tu divagues, que tu as perdu la raison !

– Mais non, voyons !
Marie est poète… elle sait déjà qu’elle a sans doute légué à sa petite fille ce qui est le plus important.

– Quoi ?

(Le Lutin bleu l’avait tout de suite compris, mais il voulait pousser son amie dans ses retranchements. Il avait lu récemment, dans un livre à la couverture défraîchie, que ce qui se conçoit bien s’énonçaient clairement et que les mots pour le dire arrivaient aisément… alors, il testait la réalité des mots de Nicolas Boileau dans son Art Poétique.)

– Eh bien… tu le sais toi ! Tu me fais marcher !

– Oui, mais ici, je ne suis pas tout seul à t’écouter divaguer…

– Et voilà ! Qu’est-ce que je disais ! Si tu t’y mets aussi, je vais devoir m’arracher les cheveux, pour les couper en quatre, évidemment, afin de tout expliquer…

– Une façon comme une autre de remplir encore mille pages… non ?

– Mes visiteurs en seraient vite lassés !

– Jamais ! Surtout s’ils savent que nos discussions n’en sont pas vraiment, qu’elles te permettent seulement d’apporter un peu de vie à ce qui pourrait ressembler à des leçons de philosophie.

(Quichottine eut une pensée émue pour tous les lycéens qui planchaient ce jour-là sur leur sujet de baccalauréat.)

– Pas de philosophie aujourd’hui. Je crois que les enfants sont seulement poètes, qu’ils ne faut pas qu’ils se heurtent trop vite aux réalités scientifiques, que l’imagination est une richesse… et d’ailleurs…

– D’ailleurs ?

– D’ailleurs je crois aussi, moi, que les pierres fleurissent, qu’elles ont seulement besoin, pour cela, d’un peu d’eau et de soleil.

– Ah ? Tu leur donnerais vie, toi ?

– Pas forcément, mais n’as-tu jamais vu, dans des endroits improbables, là où rien ne devrait pousser, une pierre qui fleurissait ? Moi, oui.

170615_Anne A_fleurs

Tout est possible, en Quichottinie, vous le savez bien.

Même un nouveau livre à plusieurs mains, qui prend peu à peu forme grâce à vous*.

Merci à tous pour votre présence et la chaleur amicale des mots déposés.

* Ne pas oublier de cliquer sur le lien pour lire la page des Anthologies Éphémères dédiée aux petits nouveaux et à ceux qui le sont moins. Vous y trouverez toutes les précisions nécessaires à votre propre participation au recueil à venir. Merci encore.

51 réponses à “Quand les cailloux fleurissent…

  1. Ah oui, j’aime donner un arrosoir à un petit enfant c’est marrant ce qu’il peut arroser avec… mais oui que les galets fleurissent, merci Quichottine, bises ,-)

  2. J’ai appris à une de mes petite filles à jardiner et elle adore, à écrire des poèmes. Elle aime ramasser des cailloux sur la plage mais elle ne les arrose pas. La grande n’est ni intéressée par le jardin ni par la poésie. Sa passion la natation synchronisée et la flûte. La dernière est trop petite encore. Bisous.

  3. Ma petite fille adore aider son papi au jardin avec son petit arrosoir…
    Une fleur a seulement besoin amour pour pousser..
    Bonne journée Quichottine.

  4. Oui, avec le temps même les pierres finissent par fleurir… les lichens qui s’y accrochent nous le montrent…
    Merci Marie, merci Quichottine pour cet instant de rêve dont on a tant besoin.
    Bises

  5. Bonjour Quichottine
    Merci pour tes mots gentils durant mon absence , j’aime l’image de l’enfant à l’arrosoir et les cailloux qui pourraient fleurir..sourires
    Bises à toi

  6. Je suis partagée car pourquoi faire croire à un enfant que les cailloux fleurissent? La poésie est aussi dans les vérités scientifiques comme dans la lecture des constellations ou le voyage de Thomas Pesquet et ses merveilleuses photos, la poésie est dans les mots et les images, on peut lui dire « ce que tu dis est vraiment très joli, je vais l’écrire pour m’en souvenir et l’inciter à trouver d’autres images » mais personnellement je lui dirais « oui, les fleurs les arbres poussent vraiment partout, même dans les déserts, même sur les rochers parce qu’elles sont très fortes et très courageuses » je lui montrerai comment planter et récolter les pommes de terre (mon petit fils était subjugué cette année quand il les as ramassées, on ne pouvait plus l’arrêter) mais je pense qu’il faut aussi leur apprendre à faire la part des choses entre le conte, la poésie et la réalité
    bises et bonne journée

  7. Les enfants sont merveilleux et tellement inventifs, j’aime cette idée de d’arroser cailloux et galets pour les faire fleurir !
    Bises et bon vendredi ma Quichottine

  8. Tout à fait d’accord avec toi :il faut laisser les enfants arroser les cailloux;il y a parfois une petite graine qui ne demande qu’à pousser .Laissons-les rêver;ils auront bien le temps de se confronter à la réalité.
    Je te souhaite un bon week end.Bisous

  9. Eglantine

    j’adore imager de cette petite fille arrosant les cailloux …lorsqu’il n’y a pas de rêve alors il n’y a pas de vie. Nos enfants ( pour les mamans les plus jeunes:-) nos petits enfants et puis pour les arrières petits enfants aussi …. auront bien le temps de se confronter …aux cailloux sans les fleurs !
    je préfère la fleur au fusil que la baïonnette au canon …Lutin bleu, chuuuut ne dit rien à personne, parfois , rho oui que parfois 🙁 je déraille mais j’ai besoin d’un peu de rêve surtout le matin au réveil !
    grosses bises

  10. J’aime beaucoup l’image de la pierre qui fleurit. La poésie est partout et je te remercie de nous le confirmer. Belle journée Quichottine !

  11. bien sur que les galets fleurissent c’est juste une question de temps nous ne vivons pas assez vieux pour le voir, les roses croient bien le jardinier éternel !

  12. Les fleurs, les plantes poussent partout, il faut les voir surgir dans une toute petite fente de roche en montagne pour admirer leur vigueur.
    Je suis un peu perplexe quant à la réponse à apporter à l’enfant, c’est si joli ce qu’elle dit, la terre n’est-elle pas bleue comme une orange? 🙂
    Laissons fleurir l’imagination à condition que l’enfant sache que c’est de l’imagination et que celle-ci est aussi indispensable aux poètes qu’aux scientifiques.

    Tendresse.

  13. La vie pour s’exprimer prend le moindre prétexte.
    Oui, les cailloux fleurissent!
    Reste à faire fleurir ceux qui ont un cœur de pierre.
    Et là, comme pour la petite graine, ça n’est pas gagné d’avance, mais c’est une tête de pont, un coin en bois placé dans le tronc, d’où une nouvelle vie pourra peut être s’exprimer.
    Amicalement. Yann

  14. Bonjour,
    Belle image que cette petite fille qui arrose les cailloux.
    Merci beaucoup de ta visite chez moi, je rentre du pays basque où j’ai mes racines, elles sont encore fortes…
    Amitiés.
    Danièle.

  15. J’aime cette idée de petite fille arrosant les cailloux ! Il faut laisser rêver les enfants !
    bisous et bonne journée

  16. En effet donner un arrosoir à un enfant c’est créer un jardin merveilleux où tout est possible… J’adore les voir faire ! Et les commentaires qui accompagnent l’arrosage sont pas mal non plus 🙂
    Bisous et à très bientôt

  17. Je confirme, les pierres peuvent fleurir à des endroits impossibles et la vie s’accroche à la moindre aspérité, le moindre espoir ne serait-ce qu’une minuscule fissure dans une roche apparemment inhospitalière

  18. Surprenante nature!
    Tu essaies en vain de faire pousser de beaux légumes, à force de sueur et pendant ce temps là des fleurs s’épanouissent seule dans la pierre
    Bonne fin de semaine Quichottine

  19. Laissons-leur le droit de rêver et de croire au merveilleux. Ils auront bien le temps de revenir sur Terre…Bravo à toi, Quichottine, tu les invites dans ce monde libre d’aimer et de croire, croire encore. Gros bisous et belle journée

  20. Bonjour Quichottine. Merci pour ce bel article et bisous

  21. ceci dit, il y a des déserts (Atacama),qui fleurissent quelque s semaines par an !!!
    j’ai cité plusieurs fois, dont ici dans des coms, ce joli mot de mon tout petit garçon qui plantait des plumes pour qu’il pousse des oiseaux ( http://eperluette.over-blog.com/article-petite-plume-53346363.html ) .
    Ce mot d’enfant (que depuis j’ai trouvé également chez un poète), avait, quand je l’ai publié, servi de point de départ au livre écrit par notre amie Cécile (https://www.atramenta.net/books/faire-pousser-des-oiseaux/120 )
    Mon petit garçon aussi s’efforçait de garder les yeux ouverts le soir pour saisir le moment où les arbres se couchent…
    Nous prenons pour de la poésie les jolies choses que font et disent les tout-petits, or c’est un contre-sens : pour eux, qui observent beaucoup, mais n’ont pas encore pu confronter leurs connaissances à l’aune de la science et des réalités, il ne s’agit que de pure logique.

  22. Très joli message enfantin que de croire que les cailloux fleurissent. Et en plus c’est un peu vrai , il n’y a qu’a voir les plantes accrochées aux vieilles murailles . Il faut lui offrir un lithop appelé « plante caillou » originaire d’Afrique du sud est une plante grasse qui ressemble à un caillou et qui fleurit .
    Cette petite fille me plaît bien .
    Bises Quichottine

  23. Les enfants n’ont pas toujours besoin de réponses rationnelles, la poésie leur va bien …

  24. Quelle belle image que celle de l’innocence d’un petit arrosant les cailloux pour les faire fleurir !
    Je n’ai pas oublié ma promesse pour ma participation à ce prochain tome des Anthologies éphémères, je suis juste un peu « bousculée » par le temps. Compte sur moi… Merci pour ta patience.
    Bisous,
    eMmA

  25. Salut
    Tu as rasion il faut laisser rêver les enfants.
    La philosophie c’est pour ceux qui ne savent plus rêver.
    Bon week-end

  26. Le sable fleurit, alors pourquoi pas les cailloux… 🙂
    Un peu d’eau, et tout change…

  27. Une petite anecdote à propos de cailloux : quand elle était toute petite, ma fille, qui devait regarder trop « Alerte à Malibu », balançait un caillou au fond de la piscine, allait le repêcher, et lui faisait du bouche à bouche. 😀

  28. Les cailloux peuvent fleurir…Je crois que même un enfant peut comprendre que c’est une image etne pas prendre l’expression au pied de la lettre…c’est une belle image qui donne espoir

  29. Hé oui il a raison ce pitchounne, mais tu sais qu’il y a des cailloux qui fleurissent ! Les lithops sont des plantes vivaces succulentes qui ressemblent à des cailloux et qui fleurissent !
    Bonne fin de semaine.

  30. C’est très bien dit

  31. Pastelle m’a devancée pour les déserts qui se couvrent de fleurs, mais en tant que galet, je ne comprends pas les réticences de certains ! ;o) Joyeux week-end, Quichottine !

  32. Et oui, la vie se niche ds les endroits les plus incroyables….VITA

  33. Une très mignonne histoire, j’adore.
    Les fleurs, les herbes et même parfois des arbres viennent si nicher là où le vent a apporté un petit peu de poussière, c’est extraordinaire.
    Je t’embrasse

  34. hier nous étions assisté à un office religieux pour le décès d’un collègue d’Olivier, et dans le cimetière il y avait un joli endroit fleuri et des pierres-galets grandes ou moins avec le nom de personnes disparues et aimées. Tu vois les cailloux nous accompagnent partout. Bises et merci pour ton article.

  35. Les enfants sont de vrais poètes et débordent d’imagination, merci pour ce très joli récit.
    bonne journée, bises
    danièle

  36. Christine

    Une bien jolie image , que ces pierres qui fleurissent ! Bon samedi, bise

  37. Elle a grandi ma petite fille mais elle y croit encore aux galets qui fleurissent, à mon cactus tendresse…et oui…il fait plus d’un mètre, il va avoir 15 ans bientôt et en son cœur toute une histoire…
    Elle croit au pluie de roses qui viennent des étoiles!
    A mes tuteurs de fleurs qu’elle enlève délicatement pour en faire des baguettes magiques et transformer le monde!
    Merci Quichottine pour ce clin d’œil…à Lana…
    Bon week-end!

  38. Bonjour Quichottine, on rêve beaucoup quand on est enfant, l’esprit des petits divague. Ils ont beaucoup d’imagination. Il ne faut surtout pas leur enlever leurs rêves. Quand j’étais toute petite, je ne rêvais pas que les cailloux fleurissaient, je les mettais dans une vieille casserole sans manche. Je les arrosais et je disais que c’était de la soupe à manger sur l’heure. Bon week end et merci de nous faire rêver encore. Bises.

  39. Les cailloux fleurissent, les trottoirs aussi, pof ! dans une tite fente, un pissenlit trouve toujours le moyen de pousser et faire une jolie fleur.
    La nature est formidable
    Gros bisous

  40. Quand on sent que les enfants ont l’âme de poète et qu’ils ont de l’imagination, il faut respecter ces moments de rêve. Pourquoi ne pas arroser les cailloux ?!! C’est déjà un signe d’intérêt pour la nature.
    Et puis, cette fleur, au milieu de cailloux, pousse quand même ! Alors rêvons !
    Merci pour ces doux mots Quichottine !
    Gros bisous, douce soirée et bon dimanche !

  41. Salut,
    Le temps est superbe,
    il fait 26° mais demain il fera plus chaud,
    Bonne journée

  42. Un enfant est un poème à lui tout seul…
    Quelle belle image que celle -là ! J’adore

  43. C’est le grand bonheur de mon petit-fils de 3 ans quand il vient nous voir, il empoigne son petit arrosoir rouge, le remplit au seau prévu à cet effet, et part arroser indifféremment pelouse, rosiers, flancs des jardinières, dalles de la terrasse, avec tout de même une très nette préférence pour ses pieds 😀 Mais il ne se préoccupe pas de savoir si tout cela va fleurir, il n’est pas poète… 😀 😀
    je t’embrasse très fort, Dame, reste au frais

  44. Ah oui, je le confirme, les pierres et les cailloux peuvent fleurir. Mais il faut avoir l’âme d’un enfant pour bien les arroser.

  45. Salut,
    il fait très chaud alors on se cloitre dans le salon où il fait frais,
    bonne semaine

  46. Les grands croient bien aux histoires d’un petit Lutin Bleu 😉
    Alors pourquoi ne pas arroser les cailloux ?
    Donner une chance à une petite graine
    qui s’est réfugiée entre les cailloux
    de s’épanouir à la vie
    et de voir fleurir l’imagination des enfants

  47. Tout est possible, il suffit d’y croire…
    Merci Quichottine et belle journée à toi 🙂

  48. J’aime tes manières de raconter une histoire tout en regardant et en t’inspirant d’une photo.
    Je rattrape un peu, juste un peu mon retard 😉
    Gros bisous et léchouille de Gampo pour ton gentil commentaire.

  49. La nature finit toujours par renaitre et heureusement pour nous bisous et belle soirée

  50. Merci à vous deux pour ce moment de candeur poétique.Oui, les pierres fleurissent , et je suis toujours attirée par ces rocs qui permettent aux petites fleurs de s’épanouir .
    Il faut laisser ce beau rêve à l’enfant , il va grandir avec elle et s’évanouir doucement.
    Belle journée, bises Quichottine