Dans le journal… avec Yvon

Nous sommes samedi, et, aujourd’hui, je vais lire le journal…

Pas n’importe lequel, non, mais je vous en dirai davantage lorsque j’aurai terminé ma lecture.

151008_YvonBen oui… c’est moi !

Vous ne me croyez pas ?

Pourtant, je suis bien là… dans ce petit coin de l’église où personne ne me voit !

Personne ?

Je sais, il faut le dire vite, parce qu’Yvon m’a vu ! Mais si je n’y ai pas pris garde, c’est que l’article que je lisais m’intéressait bien plus que les gens qui passaient !

Il y a tant de gens qui passent… tant et tant !

Des grands, des petits… le plus grand devait même me dépasser d’une tête, ou de deux !

Des hommes, des femmes, des enfants… le plus petit l’était tellement que j’ai failli dire à sa mère qu’il risquait de prendre froid.

Je ne pouvais pas lui dire de ne pas entrer… Dieu a dit qu’il fallait laisser venir à Lui les petits enfants… Mais qu’a-t-Il donc dit des grands ? De ceux qui bougent tout le temps, qui crient et font la vie jusqu’à ce que leurs parents excédés sortent de peur de se faire remarquer…? Il n’a rien dit ? Je ne sais pas. En fait, je m’en moque un peu. Je trouve qu’ils mettent un peu d’animation lorsque plus personne n’écoute le prêche.

Ah… oui, c’est vrai. Je ne devrais pas dire ça…  Dieu est peut-être caché derrière un pilier, ou dans la flamme qui vacille près du chœur…

Tant pis… même si je ne disais rien Il m’entendrait. Alors, je préfère penser qu’Il n’est plus là, qu’Il a abandonné, jeté l’éponge, devant tant de misère et de cruauté dans le monde.

D’ailleurs, ne me demandez pas pourquoi je lis le journal… Il n’y a que de mauvaises nouvelles, la plupart du temps. Les gros titres ne parlent que de catastrophes, naturelles ou pas… les premières pages mettent en avant ce qui devrait ne pas exister, rarement ce qui fait notre force à tous : la possibilité de nous unir pour une juste cause, sans tenir compte ni du sexe, ni de la couleur, ni de la Foi.

Devrions-nous nous conduire comme les pires des animaux, nous régaler du malheur des autres, attendre de les voir à terre pour les achever ?

L’Humanité… ah ! Oui, l’humanité…

(Là, grand silence… il faut dire que ce n’est pas facile de trouver les mots qui disent l’humain et non sa déchéance…)

Il me faudrait un dictionnaire… non plusieurs, pour voir si la définition a changé.

(Il secoue la tête et reprend sa lecture… il vient de se rendre compte qu’il grommelait et que cela n’intéressait personne. Les gens continuent à passer sans le voir, ou en faisant “comme si”, comme s’il n’était pas là.)

Il attendait ce samedi, comme chaque semaine.

Ce jour-là, c’est celui des bonnes nouvelles, des petits bonheurs quotidiens…

Parmi les journalistes qui écrivent chaque jour, qui racontent ce qui se passe dans le monde, tel qu’il est, à la une de tous les journaux, il y en a un qui lui plaît bien.

Lui ne le dirait à personne, il ne veut pas qu’on souligne son côté « fleur bleue », c’est un dur de dur, un qui connaît bien la vie, un qui a fait la guerre… oui, “la guerre”, monsieur ! Même s’il n’en parle pas vraiment, parce que ce n’est pas « la Grande » ou « la Dernière »… aucune de ces deux-là. Il y en a eu tant d’autres depuis, de celles qu’on a fait presque en cachette, ailleurs, de celles dont on s’excuse à chaque visite de chef d’État.

Il veut la paix, maintenant, plus que jamais. Il veut la paix pour lui, bien sûr, mais surtout pour ses enfants, pour les petits qui vont et viennent dans les rues, dans les allées des églises et des mosquées, des temples et des synagogues.

Il en a marre de voir que l’on se bat encore au lieu de se donner la main pour reconstruire, que l’on efface le passé au lieu d’en tirer des leçons.

Sous la couleur de nos peaux, les mêmes os, dans nos veines le même sang.
La même douleur devant la mort d’un enfant.

L’humanité est là… dans ce sentiment qui surgit devant l’inacceptable.

C’est ce qu’il pense, dans son coin, alors qu’il a enfin trouvé la page qu’il cherchait et qui est signée Christian Seguin.

Un journaliste selon son cœur, un journaliste qui, avant d’écrire, découvre, cherche à comprendre, et fouille au plus profond des personnes qu’il rencontre pour en sortir le meilleur, les raisons de leur action, le pourquoi et le comment.

Cette fois, que va-t-il mettre en lumière ?

Vous le saurez bientôt. 🙂

(Compléments  chez M’Annette et chez Écureuil bleu.)

90 réponses à “Dans le journal… avec Yvon

  1. Bel hommage à Christian qui a présidé une belle rencontre bloguesque !
    Bon week end, ma chère Quichottine.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Il a écrit un article magnifique, j’ai été très émue en le lisant.
      Merci pour tout, ma chère Dom.
      J’espère que tu vas mieux.
      Bisous et douce soirée.

  2. Bonjour Quichottine, il y a belle lurette que je n’achète plus le journal, les news du patelin je les ai sur le net via deux blogs de journaliste… eh oui le malheur s’affiche plus que les petits bonheurs dont les gens s’en foutent et pourtant… bon W-E, bises de JB

    • Quichottine

      Pourtant, il y a ceux pour qui chaque petit bonheur compte… et lorsque c’est un écrivain de talent qui en parle, c’est génial. 🙂
      Bises et douce soirée, jill. Merci pour tout.

  3. Il est tranquille, à l’ombre, au frais pour lire les mauvaises nouvelles. C’est une façon dans cette église espace restreint au calme à l’abri de la lumière de prendre du recul, de se protéger de ce monde si vaste devenu fou.
    Beau week-end

    • Quichottine

      Il est de plus en plus fou… heureusement qu’il y a encore des porteurs de bonnes nouvelles.
      Je crois que nous avons eu de la chance d’en rencontrer un.
      Passe une douce soirée, Martine.

  4. J’ai également hâte de lire l’article de Christian ma Quichottine. Tu en parles bien. Bises et bon samedi. ZAZA

    • Quichottine

      Je pense que tu as pu le lire maintenant… L’article est superbe !
      Christian Seguin est un écrivain et un poète, aussi, cela se sent dans chaque mot qu’il écrit. 🙂
      Bises et douce soirée Zaza.

  5. laissons les mauvaises nouvelles et lisons juste les bonnes !

    • Quichottine

      Les bonnes sont souvent trop rares, mais il y en a encore. 🙂

  6. Bel hommage à ce Monsieur
    Je ne le connais pas mais je vais aller chez lui
    bises Quichottine

    • Quichottine

      Tu connais Yvon, mais tu ne connais pas pas Christian.
      J’aurais aimé que ce dernier ait un blog pour lui rendre visite. Je crois que je vais lire ses livres. 😉
      Bises et douce soirée.

  7. Un bien bel hommage à ce journaliste hors du commun. La photo est très belle
    Très bon week end Quichottine
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Jackie.
      J’espère que tu auras passé un bon week-end toi aussi.
      Bises et douce soirée.

  8. Je n’aurais pas idée de lire le journal dans une église….mais on peut y entrer juste pour avoir un peu de fraîcheur et lire… le journal. A defaut d’autre chose… Bonne journée.
    PS-Ta notification est arrivée dans mes spams.

    • Quichottine

      Ah je suis désolée pour les spams… je pense qui si tu signales que ça n’en est pas, tu ne les retrouveras plus dans les indésirables.

      Je n’ai jamais lu de journal dans une église non plus. Les lieux sont plutôt propices à la méditation.
      Passe une douce soirée Marie.

      • Et je viens de m’apercevoir que je …radote….pour les spams. Je les ai signalés non spams, mais ça c’est gmail…
        Mille excuses.

  9. J’aime beaucoup ce que tu as écrit là ma chère Quichottine, à un détail près :
    « Devrions-nous nous conduire comme les pires des animaux ». Je crois que jamais un animal ne sera pire ni même aussi mauvais que certains humains.
    Je crois bien que je devine la suite…
    Bonne fin de semaine. Ma fille ou mon gendre viennent me chercher demain matin pour passer la journée avec eux dans leurs Mots d’Ambazac. Voilà qui va me faire beaucoup de bien.
    Je ’embrasse très fort sans oublier ton archange à toi.

    • Quichottine

      Je ne sais pas, je serai moins affirmative. Les tigres chassent comme les hommes, même quand ce n’est pas pour se nourrir… les charognards attendent patiemment que leur proie meurent pour s’en délecter. Je n’aimerais pas leur ressembler.

      Je suis heureuse que tu aies pu aller te promener… les monts d’Ambazac sont si beaux !

      Je t’embrasse bien fort ma Cricri, mon archange aussi. 🙂

  10. De jolis mots à une période où il est difficile de parler vrai sans langue de bois sans être rangé dans une case ou sous une étiquette. Bonne soirée

    • Quichottine

      C’est vrai que nous avons tendance à trop « ranger » dans des cases…
      Merci pour ta présence et tes mots, Pierre. Passe une douce soirée.

  11. Bon soir Quichottine,
    Ah les nouvelles, c’est vrai qu’elle sont plus souvent mauvaises que bonnes, aussi j’essaie de ne pas trop me polluer la tête de peur de la paranoïa 😉
    Les pires des animaux oui, il y a une seule espèce : l’homo-sapiens. Le seul capable de tant de cruauté et de dégradation de son propre environnement, et cela en pleine conscience !
    Le seul capable de détruire sa propre espèce avec le rat-taupe.
    La paix, c’est une belle utopie, mais je veux continuer d’y croire malgré tout et envers et contre tout.
    La tolérance des uns envers les autres également.
    Et un journal rien que de bonnes nouvelles, ah oui, ça aussi je veux bien.
    Bises à toi et merci pour cette note d’optimisme finalement.

    • Quichottine

      C’est vrai que si j’écoutais tout ce qu’on dit ici ou là, je ne sortirai plus du tout de chez moi…
      Un journal plein de bonnes nouvelles, je m’assoirais à côté de toi pour m’en délecter. 🙂
      Merci pour tes mots, Pascale. Bises et douce soirée.

  12. Bonjour Quichottine je fuis les journaux télévisés mais par contre j’aime lire comme le monsieur de cette photo un journal, en prenant le temps avec un peu d’humanité.

    • Quichottine

      Prendre le temps… je crois que nous en avons perdu l’habitude, mais ce serait une bonne chose que d’y revenir.
      Merci pour tout, Bernie.
      Passe une douce soirée.

  13. Pourvu qu’il te lise ! Lui et toi méritez cette attention croisée ! J’aime beaucoup ta façon d’amener le propos… Mais dis-moi, ne serait-ce point le lutin bleu qui s’est glissé dans la peau du lecteur ronchon ?! 😉

    • Quichottine

      Qui sait ?
      Les articles parus me ravissent, chacun dans son style, je croise les doigts maintenant pour que ça nous apporte de nouveaux lecteurs. 🙂

  14. Bonsoir Quichottine ,
    Une très belle façon d’amener à cet article que nous attendons tous avec impatience …
    Je t’embrasse et te souhaite une belle soirée

    • Quichottine

      Merci, Marie.
      Les articles sont désormais sur le blog des anthologies. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  15. Belle présentation de ta lecture
    Le journal ! je ne l’ouvre plus ! Trop déprimant !
    Je suis égoïste ? Peut-être ! Mais dans ce monde, où tout va de mal en pis, si l’on veut se pencher sur la misère du monde, on risque de sombrer soi même ! Aujourd’hui, j’ai plus d’années derrière moi que devant ! Alors ces années qui me reste, tu le sais je crois que l’on est de la même année, en espérant qu’elles seront nombreuses, je veux croquer la vie à pleine dents. Trouver les choses merveilleuses qui nous entourent et nous font voir que la vie est belle. Rêveuse ? Sans doute ! Mais je veux RIRE jusqu’à mon dernier souffle.J’espère ne pas te choquer, mais 2015 à été très dur pour nous deux. Vivement 2016 !
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Croquer la vie à pleine dents… oui, tant que nous le pouvons.
      Tu ne me choques pas, je comprends tout à fait.
      Vivement l’an prochain et ses promesses qui je l’espère seront tenues.
      je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  16. Le journal je le lis tous les matins, mais en janvier il n’y en aura plus il sera sur tablette, il me semble que l’intérêt ne sera plus le même.

    • Quichottine

      Je suis d’accord avec toi.
      Ils veulent faire des économies de papier, c’est bon pour la planète mais je ne suis pas sûre que les lecteurs y trouveront le même plaisir.

  17. Salut
    Je prend le journal une fois par semaine et c’était hier
    je passe te souhaiter un bon dimanche

  18. Je ne lis pas le journal, je préfère lire ce que tu écris.
    Je n’écoute pas trop les informations à la télé; elles sont trop souvent mauvaises.
    Je préfère me plonger dans mes fictions et faire l’autruche. Que puis-je changer au monde qui m’entoure? Je préfère l’oublier…
    Bon dimanche que j’espère ensoleillé…

    • Quichottine

      Il l’était. 🙂
      Le monde est plus joli dans nos rêves, mais il faut tâcher de modifier autant que faire se peut la réalité.
      Passe une douce soirée Philippe. Merci pour ce beau compliment que tu me fais, sans en avoir l’air. 😉

  19. J’aime beaucoup la photo .
    Un bel hommage à un journaliste hors du commun et doué d’humanité.
    J’aime beaucoup ton billet.
    Douce soirée, bon dimanche, bises Quichottine

    • Quichottine

      Je l’ai trouvée très belle.
      Merci pour tout, erato.
      Bises et douce soirée à toi aussi.

  20. J’achète le journal de dimanche et je me procure toujours celui du samedi pour lire la rubrique de Christian Seguin et découvrir les personnes passionnées qu’il fait sortir de l’ombre. Bisous

    • Quichottine

      Si j’étais dans votre région je l’achèterai aussi.
      Il écrit merveilleusement bien.
      Merci de l’avoir contacté, je suis très émue par votre rencontre et par l’article qu’il a écrit sur nous.
      Bisous et douce soirée.

  21. De nos jours il est difficile de rencontrer un peu d’humanité…
    Bonne soirée ma Quichottine. Gros bisous.

    • Quichottine

      Il y en a, pourtant, mais ce n’est pas toujours ce qui est mis en avant, c’est dommage.
      Gros bisous et douce soirée ma Liliane.

  22. Il va pouvoir dire que si, cela existe, ceux qui se donnent la main pour le bien. J’espère que cela lui fera du bien et que l’Humanité remontera un peu dans son estime.
    Et pourquoi ne pas lire le journal dans une église. J’ai conté dan une église.
    Bonne soirée Quichottine.
    Demain les enfants à la maison juste en plein milieu pour fêter l’anniversaire de Monsieur et notre anniversaire de mariage. Après 50 an, il parait qu’il y a 51 ans.
    Bisous

    • Quichottine

      On peut faire bien des choses dans un église, conter, jouer de la musique, même lire, pourquoi pas ?
      Très bel anniversaire à vous deux. J’espère que vous avez passé une merveilleuse journée en famille.
      Bisous et douce soirée. Merci pour tout.

  23. Bel hommage à ce monsieur Christian

  24. Bel hommage ! je vais aller visiter la page de ce monsieur que tu me fais découvrir .

  25. Bonjour Quichottine,
    J’aime beaucoup ton article, tu écris si bien, que de messages en arrière de tes mots.
    Dans ce vaste monde, où sont les abris? Même les églises,mosquées,temple, pas certaine …
    Je reviens te lire car je veux aller sur les liens que tu as laissés, il est tard, je vais me coucher.
    Amicalement Quichottine.

  26. C’est bon d’apprendre qu’il y a de bons journalistes, celui-ci mérite certainement bien son prix.
    Je peine de plus en plus à regarder le journal télévisé, quand aux quotidiens, je ne les lis pas.
    Cela me fait peur, pas pour moi, mais pour ma descendance, comme beaucoup de parents.
    Tous les jours des mauvaises nouvelles … les bonnes, on en parle trop peu, pourtant en cherchant bien il y en a, mais il faut du sensationnel pour vendre … pour faire entrer les sous.
    J’attends de lire la suite …
    Très bon dimanche ma Quichottine
    Gros bisous

    • Quichottine

      Il faut du sensationnel… je me demande si l’on parlerait partout de nous si notre livre devenait un best-seller. 🙂
      Merci pour tout, Annick.
      Gros bisous et douce soirée.

  27. Lire le journal dans un lieu de culte, pourquoi pas… Une façon d’appréhender les informations tout en priant pour qu’elles soient bonnes.
    Doux dimanche ma Quichottine et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Prier pour qu’elles soient bonnes, tu crois que ça marcherait ?
      En tout cas, tu as raison, pourquoi pas ?
      Passe une douce soirée ma Marité. Gros bisous aussi à toi.

  28. Mais tu sais Jésus a dit:
    Amen, je vous le dis S’il se trouve une assemblée où un seul, un sel tu vois, parle de moi avec assurance, Je ( Jésus) suis là au milieu d’eux.. …
    Et tu vois, dans ce monde de brutes , je trouve cela rassurant…
    parce que Croire, même un seul instant, (même si souvent le doute nous assaille devant les horreurs du monde) redonne au bleu du ciel la Vraie Lumière…celle de l’Espérance…
    Laissons cet homme lire son journal, c’est peut-être Jésus qui est là et qui nous observe…
    Bon dimanche à tous
    Ah oui, il faut que je vous dise que je suis une catho qui doute souvent mais catho de tout cœur quand même

    • assemblée où un seul, un seul ( bien sûr)

    • Quichottine

      Qui sait ? J’aime bien ta proposition.
      Ah, j’oubliais : je suis aussi une catho qui doute mais une catho quand même. 😉
      Bises et douce soirée.

  29. Une jolie photo et une occasion d’être fière et heureuse de ce que tu as produit en partage !
    C’est un journaliste qu’il faut suivre effectivement
    Bon dimanche Quichottine

  30. C’est vrai , on met trop en avant les catastrophes même si on ne peut se mettre la tête ds le sable…Le monde est dur et maintenant avec les nouvelles technologies les nouvelles vont vite et qd l’info est en continu, il faut trouver matière, tout est bon alors pour meubler….VITA

    • Quichottine

      Ils pourraient de temps à autre meubler avec de bonnes nouvelles, comme le fait Christian. 😉
      Ce serait chouette.
      Bises et douce soirée Vita.

  31. Salut
    le soleil est enfin apparu mais la température est de 14°
    Bonne semaine

    • Quichottine

      Merci pour la météo… je suppose que j’ai la même ici. 🙂
      Passe une belle semaine, Tiot.

  32. Tu sais étant plus petite vers mes 15 ans, j’allais souvent m’y réfugier pour étudier dans le courant du mois de juin pendant les examens, c’était agréable ce calme et ce frais et puis ce soleil qui jouait avec les vitraux.
    Douce soirée, bisous, Flo

    • Quichottine

      J’adore quand le soleil joue avec les vitraux et se reflète sur les pierres…
      Je faisais pareil, Flo.
      Bisous et douce soirée à toi. Merci pour ce partage.

  33. Tu me fais découvrir ce journaliste
    C’est une excellente idée et j’espère que son article va faire connaître le livre à beaucoup d’autres personnes

  34. C’est une très belle photo, c’est devenu tellement rare de voir les gens lire dehors, tout le monde tape avec frénésie des idioties sur son smartphone, on twitte, on facebooke des propos oubliés dans l’instant car on n’a plus le temps d’approfondir ou même d’aller voir les réponses c’est pourquoi elle me touche profondément et puis on sent la lumière, la chaleur de la pierre dans son dos, le bien-être qu’il doit éprouver à être dehors

    • Quichottine

      Si Yvon lit ton commentaire, il sera ravi, j’en suis certaine.
      Tes mots sont un merveilleux compliment.
      Merci pour tout, Azalaïs.

  35. Un journaliste comme il devrait en voir plus avec l’amour de leur métier et la curiosité de choses ,pour aller au fond des sujets . J’avais lu cette rencontre chez Ecureuil bleu et je viens de lire chez M’Annette. Une belle rencontre.
    Ce que tu dis est si vrai .
    C’est étonnant cet homme qui lit tranquillement son journal dans une église:il est sûr d’avoir la paix en cet endroit!
    Bisous

    • Quichottine

      Merci d’avoir suivi les liens, Fanfan.
      J’ai adoré cette rencontre qui montre si bien que les liens que l’on dit virtuels ne le sont pas vraiment.
      Bisous et douce soirée.

  36. Bien volontiers pour la photo, tu me dis si tu parviens à la prendre, sinon, je te l’envoie.
    Bise et bonne journée à toi

    • Quichottine

      Merci pour tout. L’histoire paraîtra tout bientôt. 🙂
      Bises et douce journée Pascale.

  37. Tout pareil pour les guêpiers 😉
    Re bises

  38. Il n’y a pas que cet homme qui lit son journal dans l’église sous l’oeil protecteur des saints…
    Tiens, il faut que je te raconte ce qui m’est arrivé en espérant que mes petites histoires ne t’ennuient pas!!

    Visite de L’église de mon village en Juillet Août
    Et nous sommes une poignée de bénévoles pour en ouvrir les portes…
    Voilà:
    Si la méditation
    ou la prière
    (comme vous voulez)
    consiste à ne rien écouter de ce qui se passe autour de soi,
    on peut être assuré que si j’essaie de faire ça,
    à un moment donné,
    mes pensées deviennent de plus en plus floues
    et je m’endors…
    C’est ce qui m’est arrivé,
    l’autre jour lors de mon tour de garde de l’été à l’église…
    et comme personne n’est entré pour visiter ce magnifique édifice
    tout au début, par la porte grande ouverte, j’ai bien entendu les voix de quelques passants allant à l’épicerie-boulangerie-café qui fait le coin de la rue,
    les voitures passer dans le village,
    le roulement ferré d’une brouette,
    le va et vient des hirondelles sous le porche…
    puis… puis…
    plus rien…
    j’ai piqué un petit roupillon salutaire!
    Comme cela, j’ai dû dormir 2 bonnes heures au frais
    et ce sont les cloches sonnant 18 heures qui m’ont réveillée en pleine forme,
    En fait,je ne me sens nullement coupable de mon manque de vigilance,
    Je me suis sentie en sécurité, très certainement, sous cette grande et haute nef ornée de bleu et d’étoiles dorées…
    J’espère que le Bon Dieu ne m’en voudra pas!!

    • Quichottine

      Pourquoi t’en voudrait-il ?
      Il ne s’est rien passé de grave pendant que tu dormais.
      Tu étais en sécurité. 🙂
      Merci pour ce partage, TooTsie.
      Passe une douce soirée.

  39. Tous ces gros titres de journaux qui mettent en lumière les atrocités commises au nom de telle ou telle religion, les drames climatiques, les propos inexcusables de tel ou tel politique, les élans racistes alors que l’on pourrait, beaucoup plus souvent, s’attarder sur les bons gestes, les bonnes initiatives prises dans de nombreux domaines en France et ailleurs. Non, ce sont le choc des images, les propos blessants qui font l’actualité et qui attisent les gens jusqu’à les rendre agressifs.
    Lire son journal dans une église est un cas rare. Mais, même là, parfois, on ne trouve pas le calme qui devrait y régner.
    Un bien bel hommage !
    Merci Quichottine et bonne soirée !

    • Quichottine

      Je suis d’accord avec toi… je voudrais pourtant que le réel change.
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Passe une douce soirée.

  40. salut
    3°, il commence à faire sérieusement froid dans le Nord.
    Bonne journée

  41. Bonjour Quichottine
    Un endroit calme pour lire

    • Quichottine

      Un endroit où il devait se sentir bien. 🙂
      Passe une douce soirée, Kri.

  42. Je ne lis pas le journal, ça fait longtemps. Si je n’ai vraiment rien à faire ( c’est très très rare) et si on me le donne, je le lis un peu, plutôt les gros titres. Mais depuis 11 ans qu’on a internet on lit toutes les nouvelles par ci, par là. Bonne soirée Quichottine.

    • Quichottine

      On ne lit pas le journal comme on lit un livre… on ne le pourrait plus je crois.
      Merci d’être là, Elisabeth.
      Passe une douce soirée toi aussi.

  43. tout d’abord je te remercie pour ce magnifique texte
    il est si humain… et ensuite j’irai chez Monsieur Seguin (famille avec la chèvre ?)
    dans les églises, c’est vrai que les sermons quelquefois mais aussi … même avec un bon sermon, je rêve, je pense ou regarde la petite devant moi (dimanche deux petites filles 8 ou 10 ans, blondes, venant des pays de l’Est avec une maman attentionnée ) une des petites a enlevé son manteau, s’est tournée pour que nous voyons sa robe avec un grand coeur rouge … ce fut ça mon sermon !!!
    les nouvelles ne sont pas toujours bonnes mais il y en a de bonnes qui semblent si simples qu’elles ne sont pas mises en page.
    Bisous

    • Quichottine

      Tu m’as fait rire, Andrée.
      Il n’a rien à voir avec la chèvre mais je pense qu’il écrit au moins aussi bien que Daudet. 🙂
      J’aime bien ces mots que tu partages. Un joli souvenir, merci !
      Tu sais, c’était peut-être un ange. 🙂
      Bisous et douce soirée.

  44. j’ai trouvé sur la fnac un commentaire de l’auteur sur son livre sur la Chine. Effectivement c’est quelqu’un que j’aimerais lire ou rencontrer. Bises