Il y avait Agnès, Thérèse et moi…

Agnès, c’est le prénom du jour dans « la cour de récré » de Jill-Bill

 

– Mais tu n’y es pas inscrite !

 

C’est exact… Je ne peux pas être partout, et, comme il s’agit de répondre à des consignes chaque semaine, je sais que je n’y arriverais pas.

 

Ça ne fait rien… J’ai beau ne pas en être, je me régale à lire ce que chacun écrit à partir de prénoms extraordinaires… des prénoms inusités, anciens, un peu étranges.

 

Aujourd’hui, Jill-Bill a dérogé à la règle en proposant à ses blogamis un prénom différent, pas si inusité…

 

– Tu crois ? Qui appelle sa fille « Agnès » maintenant ? Elle ne figure pas dans le « top 50 » des prénoms d’aujourd’hui.

 

C’est vrai… Mais les Agnès ont eu leur heure de gloire autrefois… il n’y a pas si longtemps. En 1964, 3871 enfants ont reçu ce prénom.

 

– Mais « ton » Agnès à toi, elle était née avant, n’est-ce pas ?

 

Un peu plus tôt… mais que sont quelques années ? Nous nous sommes rencontrées un peu tard, ou tôt, tout dépend.

 

Nous formions un trio rigolo. Il y avait Agnès, Thérèse et moi. Chacune très différente, chacune avec nos familles, nos rêves, notre avenir.

 

080718_Monique_Tanas.jpg

 

 

Nous avions dix-sept ans, et l’on n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans…

 

Et qu’il y a des tilleuls verts sur la promenade…*

 

Rimbaud n’était pas loin, tu as raison… nous relisions aussi Les Fleurs du mal !

 

Pourtant, cette année-là, toutes les trois, nous refaisions le monde quand nous nous retrouvions. Nous avions des projets de vie, de partage avec les plus démunis.

 

J’avais découvert l’Amérique…

 

– Ah bon ? Pourtant tu dis n’y être jamais allée.

 

Certains projets ne deviendront jamais réalité.

 

J’avais découvert les favelas, la misère…

L’Amérique, ce n’est pas seulement l’El Dorado.

 

Alors, Agnès, Thérèse et moi, nous préparions notre départ là-bas. Thérèse était en école d’infirmière, Agnès et moi au lycée. Nous aurions fait de grandes choses, peut-être, qui sait ?

 

La vie nous a séparées.

 

Mais quand je pense à elles, j’entends encore nos mots et nos rires, notre espoir infini d’un monde bien meilleur. Nous avions dix-sept ans et des années devant nous pour vivre nos rêves.

 

 

 

Aujourd’hui, de nous trois, il ne reste que moi.

 

 

* Pour écouter le poème de Rimbaud chanté par Léo Ferré, clic.

 

Cette magnifique photo a été empruntée sur le blog de Monique Tanas. J’attends l’accord de l’auteur. Elle sera retirée si je ne l’obtiens pas.

(En avez-vous une qui pourrait convenir si je dois la remplacer ?)

 

112 réponses à “Il y avait Agnès, Thérèse et moi…

  1. Bonjour Quichottine, merci pour ce clin d’oeil à la cour de récré…  Agnès Thérèse et toi, un trio d’amies avec ses rêves à l’âge où les rêvent tiennent au chaud de belles amitiés… La vie hélas se charge de les dépendre…  Non je n’ai pas de cliché au cas où, désolée… Merci pour ce Léo là… On n’est pas sérieux, pas si sûre !   Bisous de jill, bon mercredi !!  

    • Ce n’est pas grave pour le cliché, JB… J’espère que l’auteur de cette photo ne m’en voudra pas de la lui avoir prise… elle va si bien avec mon souvenir !

       

      Je crois qu’on est très sérieux au contraire, à 17 ans… On croit en ses rêves.

      Bisous et douce soirée à toi. Merci.

  2. C’est vraiment l’histoire de toutes les adolescentes, moi aussi c’était ainsi, nous allions refaire le monde, Cynthia, Julie et moi…Toutes trois différentes mais avec les mêmes rêves.

    Amitiés, Flo

    • Merci pour ce partage, Flo… Ces amitiés adolescentes parfois ne durent pas, mais elles aident à nous construire…

       

      Bisous et douce soirée à toi.

  3. J’ai connu quelques Agnès moi aussi; d’ailleurs les vieux prénoms reviennent à la mode. J’espère que tu pourras laisser cette photo , elle est belle et tu as si bien raconté ,autour !

    Mais , éventuellement , je pourrais t’en trouver une ;

     j’ai bien aimé ce billet nostalgique ; on a tant de rêves lorsqu’on a cet âge!

    Je ne connaissais pas vraiment ce poème et je l’ai écouté avec plaisir.

    Je t’embrasse

     

    • J’espère aussi que je pourrai la garder… J’avais d’abord écrit ce souvenir… ensuite, j’ai regardé, mais je n’avais pas de photo.

       

      Celle-ci est parfaite et elle symbolise tout à fait pour moi ce départ sur nos chemins de vie.

       

      Merci de l’avoir écouté, Fanfan. C’est un poème que j’aime beaucoup.

      Je t’embrasse. Passe une belle soirée.

  4. aujourd’hui vous êtes toutes les trois…

  5. Quand tu écris « il ne reste que moi, sont-elles décédées ?

     

    C’est bon d’avoir des amis. J’ai eu des copains, mais « ami » c’est autre chose, c’est un frère pour ainsi dire et l’amitié, même avec une période creuse, pour cause d’éloignement dure jusque l’un des deux se « fasse la malle ».

     

    C’est le cas pour André et moi. 77 ans d’amitié.Nous nous sommes séparés lorsque j’avais 22 ans après mon service-militaire, car j’ai quitté la région. Nous avons tous les deux 4 enfants et 2 garçonc et 2filles chacun.

    C’est toujours moi qui téléphone, puisque j’ai internet alors que lui ne l’a pas..

     

    Souvent, c’est lui qui m’annonce le départ dans l’éternité d’un  copain ou d’une personne que nous connaissions. C’est même lui qui m’a annoncé le décès de la femme d’un de mes cousins lors des orages de décembre 99 je crois.

    Un ami c’est cela…

     

    Belle journée chez toi, avec de tendres bises de nous deux. Je pense qu’Eliane ce tantôt va sortir son… »amie »

    • Agnès est décédée très jeune… un mois après avoir mis au monde son premier enfant… Thérèse est décédée l’an dernier. Elle vivait au loin, avec une nombreuse famille. Nous nous étions perdues de vue, mais je sais que chaque fois que nous échangions des nouvelles, c’était avec autant de plaisir que lorsque nous étions adolescentes.

       

      Tu as raison pour les amis… J’en ai peu dans la vraie vie mais je sais qu’il est important d’en avoir avec qui partager plus que de simples mots.

      Merci pour ce partage, Patriarch.

      Bises affectueuses à vous deux.

       

  6. Bonjour Quichottine, merci pour le texte  la la cour de récré..de beaux souvenirs mais la vie souvent nous sépare

    Amitiés, Bruno

    • Un clin d’œil à une communauté que j’aime mais dont je ne fais pas partie.

      Merci, Bruno. Passe une belle soirée.

  7. Elle est jolie cette photo, et elle remue des souvenirs… et moi j’étais entre Biarritz et Toulouse… Agnès comme ma fille (Marie-Agnès) et Thérèse avec des Maïthé, etc…

    Et j’écoutes Léo Ferré…Merci…

    Bises Quichottine

  8. pour moi ce prénom reste parfaitement d’actualité, en signifiant la pureté nul doute que des Agnès vont naître encore longtemps. Amicalement Dan 

  9. Dans les années 60,  » Agnès », c’était un prénom « chic » …

  10. Une belle participation pour la cour de récré.

    Bon mercredi Quichottine

    Bisous

  11. cela me fait penser aux souvenirs d’une personne chère….une amie qu’elle a eu la joie de retrouver après toutes ces années « d’absence », les temps ont bien changé depuis, les caractères aussi parfois….

    elle est belle cette image que tu nous dépeins là, merci ….

    • Merci à toi.

       

      Je sais que ce n’est pas toujours la même chose de se retrouver quand on a été absent trop longtemps. Il vaut mieux rester sur l’image passée, souvent.

       

      Mais il peut aussi y avoir de belles retrouvailles.

       

      Passe une bonne soirée, Solyzaan. Je t’embrasse fort.

  12. Les mots sont en harmonie

    avec cette magnifique image.

    Que le ciel

    fasse que tu Lagardes.

    Loop

    ( et Michard )

  13. Merci Quichottine pour ces lignes… et pour le clin d’oeil à Léo Ferré…

    Je t’embrasse @ tout bientôt

  14. Bonjour

    Léo .. Rimbaud .. des grands monsieurs

    Bonne fin de journée

  15. bonsoir,

    merci pour ton passage. Oui, je fais plein de choses donc je passe moins sur les blogs, mais je vais essayer de revenir une fois par semaine, le dimanche par exemple.

    Bises

  16. Perdue de vue ton Agnès, perdue de vue la mienne cousine aussi ! merci c’est un billet mélancolique qui nous ramène à nos chimères de jeunesse !! bizzzoux Dame Quichottine une belle récré hors de la cour… on a le droit de jouer où l’on veut le mercredi !!

    • Je l’ai offert aux Croqueurs à défaut de pouvoir le faire à la Récré… suis pas inscrite, moi.

       

      Mais c’est d’avoir vu ce prénom chez vous qui a fait surgir mes souvenirs.

      Bisous tout plein, Tricôtine. Merci !

  17. Ah je connais une Agnès qui doit avoir à peu près mon âge, elle a d’ailleurs souvent la tête et les jambes dans les nuages… Il y a plus d’Agnès qu’on ne l’imagine

     

    Bonne soirée Quichottine

    Bise

    • Je suis sûre qu’il y en a encore… Même si c’est sans doute un prénom moins courant qu’autrefois.

       

      Merci, Jim. Bises et bonne soirée à toi.

  18. Elle est belle cette histoire, et triste à la fois. La photo aussi, d’ailleurs. Il y a toujours de beaux textes à lire chez toi, Merci pour cela.Bisous Quichottine.

  19. Je ne pouvais laisser de commentaire ce matin. C’est triste de perdre des amies,par chance qu’il nous reste les souvenirs

    • Je n’ai pas pu en laisser chez toi hier… Mais je suis contente que ce soit rétabli…

       

      C’est toujours triste de perdre quelqu’un je crois… mais lorsque c’est quelqu’un de proche c’est encore pire…

       

      Restent les souvenirs, c’est vrai, une fois que le deuil est fait et qu’on a accepté que la vie soit ainsi, injuste.

  20. La vie passe si vite. L’autre jour en allant sur la plage que je fréquentais déjà enfant et ado, j’ai repensé à mon 1er amour et sa soeur avec qui je passais mes vacances, tous deux morts très jeunes… Bisous

    • La vie passe trop vite pour certains encore plus que pour d’autres.

      Merci pour ce partage de souvenirs.

       

      Bisous et douce soirée à toi.

  21. Bonsoir Quichottine

     

    Comme dit Madame JB, que l’inspiration me vienne en pensant à son Agnés, qui a cloué à la porte du couvent les r^ves de ses amùoureux !

    C’est triste de penser que la tienne a disparu et qu’il ne reste que l’écho de vos rires et la fumée de vos projets. 

    Est ce que d’avoir sans cesse déménagé sans créer de liens forts avec d’autres de mon âge est une chance ou un manque ?  Je n’ai jamais su répondre et quand je sens ton trouble devant l’ombre d’Agnès, je me contente de mon sort§

    A demain, si tu veux bien

     

    Bises du grillon

    • Cher Chistian !

      Lorsque j’étais enfant, je ne suis jamais restée plus de deux ans dans le même endroit. Je suis devenue solitaire, par obligation. Il ne fallait pas créer des « manques » en déménageant. Mon père refusait que nous créions des liens trop fort… interdiction absolue d’inviter ses amies ou de se rendre chez elles…

       

      Après le décès de mes parents, j’ai posé mes valises et j’ai voulu me créer des racines, elles me manquaient énormément, je dois être profondément un être de la terre, moi qui me voudrais oiseau…

       

      Thérèse et Agnès furent mes premières amies, celles avec lesquelles j’ai pu partager des moments de vie très forts.

       

      Alors, oui, restent leur ombre… et mes souvenirs qui sont encore pleins de lumière.

       

      Merci pour ta présence.

  22. Je n’ai jamais connu d’Agnès étant enfant, adolescente ou maintenant, et en maternouille non plus…. Bizarre.

    Se souvenir de ces années passées n’est pas triste… Il ne faut garder que les rires et les bons moments.
    Je t’embrasse Quichottine. Douce soirée..

    • Ce n’est que lorsque la vie nous secoue un peu que les souvenirs peuvent devenirs gris…

      Je t’embrasse fort, Marité. Douce soirée à toi aussi. Merci.

  23. Cette photo est très belle en effet, très représentative de ton témoignage, les rêves de jeunesse et les destinées… étrange la vie lorsque qu’on la regarde ainsi, simplement, je dirais, avec bienveillance.

    Amitiés

    • Elle « collait » si parfaitement que je n’ai pas su attendre la réponse pour m’en servir… Alors, j’espère seulement que son auteur ne m’en voudra pas…

       

      Merci d’être là, Adamante. Amitiés.

  24. Ces amitiés et ces rêves d’adolescents sont tellement vécus avec intensité et bonheur  qu’ils sont les racines d ‘une profonde complicité dans la vie. Ta photo est très belle et image bien le texte .Bonne soirée, bisous Quichottine

    • La photo n’est pas à moi… Mais c’est vrai qu’elle aurait pu nous représenter, Agnès, Thérèse et moi…

      Merci pour tout. Passe une belle soirée. Bisous.

  25. J’aime ces instants de nostalgie… Avec du recul, mes meilleures amies étaient internes comme moi… Nous étions en pension, peut-être malheureuses d’être éloignées de nos familles pour une semaine… Cette amitié là, était très forte je pense… Mais elle ne durait pas longtemps, d’une année à l’autre certaines quittaient l’internat mais je ne les oublie pas… Je ne sais pas ce qu’elles sont devenues… Je regrette parfois ces douces années. Gros bisous Quichottine, merci de m’avoir permis ce saut en arrière…

    • Il ne faut pas regretter, je crois.

      Le temps passe et nous laisse des souvenirs à protéger.

       

      Merci pour ce partage, Liliane. Bisous et bonne journée.

  26. emocionantes recuerdos…

    besos

    tilk

  27. Il y avait Annie, Micheline et moi… A dix-sept ans « on s’était dit rendez-vous dans 10 ans, même endroit ». Ces mots n’étaient pas encore une chanson, pour nous ils étaient une promesse, que j’ai été la seule à tenir, bien que je sache que l’une ne serait jamais venue et que l’autre, mon amie encore aujourd’hui, ne se souvenait plus de cet instant. Je l’ai fait, en souvenir de nous trois, et j’ai aimé.

  28. On n’est pas sérieux quand on a dix sept ans et plus…

    Si seulement les hommes ne se prenaient pas au sérieux !

    Merci pour m’avoir fait écouter de nouveau Ferré

    Je t’embrasse

  29. Je suis bien heureuse de ta participation, qui t’ rappelé tant de bons souvenirs. Ce sont des instants si agréables à revivre. La cerise sur le gâteau est ton excellente présentation de mono logues drôles. Bravo

  30. Tu n’as plus dix-sept ans mais tu peux encore refaire le monde. C’est bon les souvenirs.

    Allez je te console avec une bise.

  31. La vie est faite de rencontres et de séparations. Les souvenirs restent, ils sont comme un baume au coeur parfois.

    Passe une bonne soirée.

    • Les souvenirs restent, et tant qu’ils sont là, ceux qui étaient chers à notre coeur ne disparaissent pas tout à fait.

      Douce journée à toi. Merci pour ta présence.

  32. Agnès est un joli prénom…dommage qu’on ne le donne plus aux petites filles…

    oui, nous avons eu toutes nos rêves à 17 ans…

    j’ai revu, il y a quelques années, le temps passe vite, uncopine de lycée que je n’avais pas vu depuis 46 ans…

    il y a une Agnèd dans mes fidèles de blog qui s’appelle Agnés: elle est à St Pierre et Miquelon et son blog est très intéressant…

    bisous…de Cayenne.

    • Merci pour ce partage, Annick…

      Retrouver des amis de jeunesse est une belle expérience.

      Bisous et douce journée à toi.

  33. C’est vrai qu’elle est belle cette photo, un trio d’amies, une complicité

    La vie est bien triste parfois, ellle ne nous fait pas toujours de cadeau, alors oui essayons de vivre à travers nos rêves parce que la réalité est parfois cruelle

    Je te fais de gros bisous

    • Merci pour ces mots, Corinne.

       

      Vivre nos rêves aussi… le plus possible.

      Passe une douce journée, je t’embrasse très fort.

  34. Très belle photo !!!

    beaux souvenirs!

    bises!

  35. jolie photos !!! une époque pleine de rêves !!!

  36. Tu les écris si bien tes souvenirs. Je souhaite que cette photo te soit permise, elle représente tout à fait ce que tu écris.

    Bisous de la Dame de la prairie.

    • Pour l’instant, je n’ai toujours pas de réponse…

      Bisous tout plein pour toi, ma Dame de la Prairie. Prends bien soin de toi.

  37. Des souvenirs très émouvants… et un beau partage que tu nous offres ici. Merci Quichottine

  38. Bonjour, Quichottine,  merci pour ton passage, et je suis heureuse que tu me souhaites mon anniversaire, c’est trop gentil ! Ça va être cool aujourd’hui, je pense à moi, pour une fois…Je reçois des coups de fil sans arrêt ce matin, et pourtant ce n’est pas drôle de vieillir.  L’histoire de classe de copines retrouver me plaît beaucoup, la photo est vraiment adéquate à ton texte, j’aime beaucoup Bonne journée

    Lucye

  39. Quel écrit… Quel souvenir… Quel hommage…

    De l’émotion sous la plume de l’auteur. De l’émotion chez le lecteur.

    Le passé, des souvenirs. Le présent, la chaleur de ces mêmes…

    D’antan, les rêves des adolescents étaient moins égoistes que ceux, me semble-t-il, d’aujourd’hui. Refaire le monde ? Je ne pense pas que cela soit possible si l’on vise un idéal mais l’améliorer aurait pu être envisageable.

  40. Certains me pensent pessimiste ; je ne manque pas de leur répondre, me défendant d’une certaine façon, que je ne suis QUE réaliste 😉 Et alors, Quichottine comprendra que je doute que refaire le monde en ces temps et jour soit encore possible. Nous sommes plus dans les déchéance et décadence que dans les amélioration et évolution.

    Toutefois, je ne doute pas, plus qu’il y ait encore des personnes désireuses d’un mieux passant par les attention et partage portée à et avec autrui 🙂 Quichottine aura, évidemment, participé à cette vision qui, d’antan, était assez floutée.

    Merci…

     

    • Si j’ai pu te donner envie de modifier juste un peu ta façon de voir ce qui t’entoure, te donner envie de sourire, j’en suis heureuse.

       

      Un grand merci à toi.

  41. Je suis très en retard dans mes lectures chez toi…  (préparation de la 1ère de notre spectacle, entre autres….)

    Nous avons tous, ou presque tous, au fond de nous, quelques belles histoires … nostalgies adolescentes.

    Je ne pense pas avoir d’images pour remplacer celle-ci, qui symbolise parfaitement ton histoire….

    Bonne journée Quichottine.

    • Je n’avais pas d’image… alors, j’ai cherché, et, lorsque je l’ai vue sur le web, ça a été un vrai coup de coeur… alors, j’espère que son auteur acceptera de me la laisser.

       

      Bonne soirée à toi, Marie. Merci.

  42. Que de projets et d’envies partagés entre copines avant 20 ans, ce serait intéressant de dresser le bilan des rares qui finalement ont vu le jour….

    • Je ne sais pas… Je crois qu’il faut garder ce moment dans nos souvenirs et ne pas en faire l’objet de recherches…

      Je n’ai réalisé qu’un seul de mes rêves, celui qui me tenait le plus à cœur, avoir une famille.

      Mais tout n’est pas encore fini.

  43. Enfin OB refonctionne !

    Très touchant ton billet Quichottine, j’espère que tu pourras garder cette photo elle va à merveilles ; malheureusement je n’en ai pas à te proposer.

    Passes une douce soirée

  44. Bonjour Quichottine

    C’est beau et triste, ma douce… Ces retours en arrière sont parfois des creves-coeur, égo<îstement je prèfére ne pas savoir…

    je t’embrasse ma douce amie

  45. j’espere qu’elle te la laissera, elle va si bien j’allais dire avec ton texte mais en fait c’est ton texte qui va bien avec la photo ma jeunesse ce n’était pas trop l’époque ou nous avions les appareils photo…en cas de besoin je chercherais…on ne sait jamais …

    bises à toi et bonne soirée

    • J’ai cherché une photo pour les mots écrits… et celle-ci était parfaite.

       

      Oui, j’espère aussi qu’elle me la laissera. Je n’ai pas de photo de nous trois…

      Bises et douce soirée à toi aussi. Merci.

  46. patdelapointe

    ouais, ben moi j’ai pas tout lu, mais je suis le parrain d’une Agnes !

  47. tu t’en sors très bien avec ce beau texte d’amitié

    Agnès c’est un joli prénom

    le soleil est généreux en ce jour

    je t’envoie des rayons tout en te souhaitant une très belle fin de journée

    bisous 

     

     

    •.¸.•*♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥*• .¸.• 

  48. c’est beau et normal de refaire le monde à 17 ans mais la fin est très triste (je n e connais même pas ton prénom)

    • Je souhaite à tous les adolescents de refaire le monde ainsi, avec l’envie qu’il soit beau.

       

      Un jour je l’écrirai ici, mais, le jour où je ne serai plus Quichottine je fermerai la Bibliothèque qui lui appartient.

  49. Heureusement qu’on trouve la force de refaire le monde….Et des amies avec qui on a partagé ses rêves  restent à jamais avec nous. Bises  VITA

  50. canelle56

    J’ai connu moi aussi , trois jeunes filles que malheureusement je ne peux retrouver ..souvenir qui reste malgre tout bien là au fond du coeur

    Bises Quichottine

  51. Dentelline

    Bonsoir Quichottine,

    Je reconnais que ce cliché est super! J’aime ce noir et blanc et les personnages de dos! Nous pouvons faire vagabonder notre imagination en les regardant.

    Dentelline

    • C’est vrai qu’il est très beau… et j’espère de tout coeur que son auteur acceptera de me le laisser.

      Merci pour elle.

  52. Les prénoms anciens reviennent un peu après une vague de prénoms de série américaine et de télé réalité 🙂 et n’attend pas dix ans pour revoir Thérèse et Agnés 😉

    Bonne soirée Bisous Quichottine

    • C’est vrai que certains reviennent…

       

      Navrée, tu sais, mais je préfère ne pas les revoir tout de suite… l’au-delà peut m’attendre un peu encore, j’espère.

      Cependant, elles sont toujours dans mes souvenirs.

       

      Passe une douce soirée, Urban. Bisous.

  53. Mon amie à cet âge-là était Mabintou.

    Nous irions dans son pays.

    Elle serait prof d’histoire et moi instit, itinérantes dans les villages pour répandre l’instruction …

    Et puis, son premier ministre de père a été renversé …

    Elle est retournée au Mali, et malgré les recherches entreprises, je n’ai jamais pu la retrouver.

    C’est l’un mes plus grands regrets.

    Mais il en va ainsi de la vie.

    Bisous pour ce magnifique article !!

    Bisous ma Quich’

     

    • Je crois que nous avons tous de tels souvenirs.

      Mais la vie nous offre d’autres rencontres, même si elle ne nous ménage pas de rendez-vous avec ceux que nous avions aimés…

       

      Je suis heureuse de t’avoir rencontrée, Clo, même si cette rencontre n’a pas encore eu lieu pour de vrai.
      Je t’embrasse très fort.

  54. Bonjour tu va rire mais voilà seulement que je remarque qu’il manque un L dans ballade en quichottinie ?

    l’été arrive, hier premier orage tropical, 3 à 4 éclair a la seconde le building tremble.

    passe un très bon jeudi amitiés et  bises pour les dames

    rené

    ce blog est fidélité/amitié (****)

    • Non, il ne manque pas de « L »… Les deux orthographes sont possibles, sachant qu’avec ou sans ce deuxième « L », le mot change de sens.

       

      Passe un bon jeudi toi aussi… Même si ce n’est pas le même.
      Bises à vous deux.

  55. Déficience Mentale

    Héhé, tu parles d’une époque que je connais très bien puisque j’ai à peine plus de l’âge dont tu parles… donc forcément, cela me fait moins d’effet 🙂

    Belle soirée à toi Quichottine

  56. m'annette

    (petit coucou entre 2 absences!)

    Parfois, je repense aux années lycées, à nos rêves, nos projets, et je me demande quelles ont été les destinées de chacun et chacune…

    Ce serait intéressant d’entreprendre un grnade recherche…

    Je t’embrasse!Chaque fois que je vois de belles choses, je pense à toi, et je te les envoie….

    • Merci tout plein, M’Annette.

      Je crois qu’il ne faut pas toujours revenir en arrière, mais il y a des moments où la vie nous incite à regarder notre passé.

       

      Avec ses espoirs et ses désillusions.

       

      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse.