Quichottine ?

On m’a demandé de me présenter…

En fait, ce qui est amusant, c’est que c’est La Petite Fabrique d’Écriture, donc « Quichottine » en tant que gestionnaire intérimaire de la communauté, qui est à l’origine de ce qui pourrait passer pour une obligation… Il n’en est rien. C’est seulement une façon de mieux faire connaissance.

Polly m’a gentiment fait remarquer que je n’étais pas dans la liste de ceux qui s’étaient présentés. Elle a raison… Mais comment parler de « Quichottine » à ceux qui ne la connaissent pas ?

Suffirait-il de les envoyer chercher dans le dictionnaire ?

– Il n’y a pas « Quichottine » dans le dictionnaire !

Mais si ! Il y a, parmi les noms de la Quichottinie, dans Le Petit Quichottin illustré, un article qui lui est consacré.

Je cite :

Quichottine : nom
Pseudonyme utilisé sur Over-blog mais aussi sur d’autres plateformes, semble-t-il, par la même personne.

Ce nom propre (et pas encore galvaudé) ne peut en aucun cas être attribué à un être de sexe masculin. Ce n’est pas le cas du diminutif, « Quiqui« , diminutif à la fois de don Quichotte et de Quichottine, d’après LTT (10.04.08). Par contre, Quichottinette, employé déjà à plusieurs reprises par les ami(e)s de la bibliothécaire, et tout récemment par Bernard, est évidemment féminin et réservé exclusivement à Quichottine. Toute autre utilisation serait passible de poursuites.

« Quichottine » est parfois accompagné, à tort ou à raison, de l’adjectif « doux », dûment féminisé. C’est ainsi que Blanche, dite « La Bernache », adresse chacun de ses gentils commentaires à la « Douce Quichottine« , surtout depuis que sa jumelle bloguesque, Chris d’Alphabeta*, en a fait un parangon de douceur.

Je sais bien que ce n’est pas ce que voudraient savoir ceux qui ne me connaissent pas… mais, en ce début d’article, j’ai déjà tout montré de cette Quichottine qui signe, ici ou là, textes et commentaires. Je pourrais m’arrêter, maintenant, et mes nouveaux visiteurs traduiraient ainsi :

Quichottine : amuseuse universelle, un peu mégalomane mais qui a l’air d’être appréciée par ses visiteurs étant donné le nombre de liens et de commentaires présents sur son blog.

Auraient-ils vraiment envie de revenir ? Je ne sais pas. Peut-être fouilleraient-ils – un peu – avant de disparaître…

Je vais donc les y aider, « un peu » aussi !

Qui est donc Quichottine ?

Parmi toutes les images qui peuplent les articles de ce blog, je vais vous en montrer deux. Ce sont deux portraits que je dois à Gari.

Sur le premier, il y a une fillette. Elle observe à travers la vitre d’une fenêtre fermée.

101207_Gari_1.jpg
Francisco Garieri, « Ailleurs« , Janvier 2009
(Stylo bille papier carton A3)

Que regarde-t-elle ?

Peut-être ce papillon – bleu – qu’elle rêverait d’être pour pouvoir voyager de fleur en fleur, pour se laisser porter par le vent sans jamais rien craindre de lui…

Peut-être ce jardin où coule une rivière et où poussent des arbres tellement différents les uns des autres qu’on l’a appelé la Quichottineraie…

Peut-être seulement le petit coin de ciel bleu qu’elle aperçoit dans les nuages qu’un oiseau blanc défie avant d’y disparaître…

Cette fillette a dans les yeux quelque chose qui ressemble à de l’espoir mêlé d’un immense chagrin qu’elle tait, comme elle tait ses rêves insensés…

Sur le second, il y a une vieille femme qui lit.

101207_Gari_2.jpg Francisco Garieri, « Au coin de ma rue« , Janvier 2009
(Stylo bille papier carton A3)

Elle est toute ridée, emmitouflée dans une couverture, recroquevillée comme le sont ceux que l’on croise au coin des rues quand il gèle… ce qui est le cas aujourd’hui.

Mais elle a oublié le froid, la neige, l’hiver qui s’est installé auprès d’elle sans prévenir, qui l’enveloppe comme un enfant avant de l’endormir.

Elle lit… et, dans son livre, il y a bien plus que des mots, des phrases, des pages cent fois relues. Il y a quelque chose que personne ne sait et qui la garde en vie malgré l’hiver, la neige, le froid et le silence.

Dans ce livre que personne n’a encore lu, ce livre dont elle seule connaît la moindre ligne, il y a un grand, un immense espoir, celui qui a grandi au fil du temps, celui qui l’habite depuis qu’une fillette rêveuse observait un oiseau à travers le carreau d’une fenêtre fermée.

Quichottine est là, quelque part entre ces deux portraits, un être en devenir.

* L’ancien lien mène a des pages qui n’existent plus et a donc été supprimé.

176 réponses à “Quichottine ?

  1. Bonjour Quichottine la Douce – J’ai fui le web assez longtemps histoire de reprendre souffle – J’en ai profité pour revisiter des docs sauvegardès depuis 2004 et j’en ai éprouvé tant d’émotions , au point que je ne pouvais plus m’endormir bien que fut largement dépassé l’heure du marchand de sable – ces souvenirs restitués , c’est épatant et même si bien des choses ont changé , il n’en reste pas moins que demeure le meilleur – J’ai mis beaucoup de temps à revenir chez toi , autant que ce que j’y ai pensé ! mais je suis très longue et je ne veux venir chez toi que débarrassée de tout ce qui peut me contrarier , pour profiter pleinement de la douceur du lieux – comme d’habitude je circule …et je m’arrête n’importe où …aujourd’hui c’est ici …demain ce sera ailleurs…Ton blog est une source à laquelle il est bon de revenir – Je t’embrasse et t’envoie le chant des Cigales 😉

    • Merci pour le chant des cigalles, Blanche.

      Ta visite me touche beaucoup.

      Tes mots sont toujours les bienvenus, où que tu les déposes.

      Merci pour ton amicale présence. Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  2. C’est tellement vrai, tu es une quichottinemerveille, prête à donner son quichotinecoeur

    Bisous, Flo

  3. Notre Quichottine, elle est unique, un point c’est tout ! Elle est indescriptible car hors du commun ! Qui ne connaît pas Quichottine sur la blogosphère? C’est une star notre Quichottine, moi je vous le dis !! Avec un coeur gros comme ça et une passion celle des mots et des livres ! Et là, on a tout dit !

    • Qui ne me connait pas ?

      Plein de monde en fait… Preuve en sont mes derniers visiteurs, qui sont un peu perdus chez moi.

      De fait, je ne crois pas avoir arrangé les choses avec cette présentation à ma sauce…

       

      Tant pis… Je l’ai déjà dit un jour : « je suis comme je suis »… (à la mode Prévert, ça irait mieux, tu crois ?)

       

      Gros bisous, Nickyza.

  4. Je suis sensible à ce portrait, tu es entre les deux, et tu es tout ce que tu ne dis pas: cette énergie incroyable que tu déploies chaque jour pour les uns et les autres, tes attentions, tes sourires, ta compassion aussi.

    Tu cimentes les liens de mots bleus, entre tous et moi, il y a toi, infatigable et généreuse.

    Tu as trop de pudeur pour l’avouer ici, mais on le sait.

    C’est l’essentiel.

     

    Je t’embrasse ma Quichott’

    • Je ne savais pas trop comment me présenter.

      Quichottine a trop de facettes pour tout montrer en un portrait.

       

      Je me dis que je vais faire fuir nombre de visiteurs…

       

      Ceux qui vont s’accrocher apprendront sans doute au fil du temps à mieux me connaître, comme certains l’ont fait, dont toi.

      Mais chut… ne dis rien.

      Je t’embrasse fort, Polly. Merci.

  5. Quichottine : drôle de nom semblant dérivé de Don Quichotte à laquelle Elle doit une partie de sa rêverie et cette propantion (???) d’écrire des mots qui  appellent le rêve tant ils sont du présent vécu.

    Quichottine, drôle de nom qui mène à tout et qui batit un monde dont on ressent le besoin sans en savoir le pourquoi.

    Quichottine, une énigme à vivre doucement, dans le temps.

    Merci Madame. 

    • Propension à écrire des mots… mais ne t’en fais pas, je n’ai rien vu.

       

      C’est effectivement un dérivé de Don Quichotte… et, comme me l’a dit un jour l’un de mes visiteurs, un mot-valise où l’on pourrait aussi voir une comptine, des jeux enfantins.

       

      Un drôle de nom… que je me suis donné, comme don Quichotte l’avait fait avant de se lancer dans ses aventures.

       

      Mais, contrairement à lui, je n’ai pas quitté ma bibliothèque

       

      Merci pour cette énigme, Liedich. Douce soirée à toi.

  6. il faut toujours garder une part de secret , ainsi chacun t’imagine  comme il veut.

    Quichottine est unique et irremplaçable : c’est NOTRE  Quichottine et puis c’est tout!Et on t’aime telle que tu es! Bisous

    • Tu as raison, et, pourtant, quand on me suit depuis longtemps, on en sait beaucoup plus, ne crois-tu pas ?

      Les liens se sont tissés au fil des mots, de message en commentaires, ici ou chez vous, et ceux qui en savent le plus sont aussi ceux qui m’ont le plus donné d’eux.

       

      Merci d’être toi, Fanfan. C’est ainsi que je t’aime aussi.

  7. je ne t’imaginais pas si vieille …mais non plus pas si jeune

    chacun a  l’image qu’il veut bien  » imaginer » …pas facile de se présenter …

    bonne soirée

    bises

    • Après avoir demandé à mes blogamis de dessiner un quichottinier, je devrais leur demander de me dessiner une Quichottine, même si certains l’ont déjà fait.

       

      Ce serait rigolo, je pense…

       

      Tu fais partie des plus récents « visiteurs réguliers », alors, je suis contente, je ne t’ai pas encore fait fuir…

       

      Passe une bonne soirée, Églantine. Bises.

  8. Amusant !! on devrait tous se présenter et attendre de nos « liseurs » qu’ils nous disent ce qu’ils croient voir (ou savoir) de nous en parcourant nos blogs.

    Je ne t’imagine pas sans livres donc forcément le deuxième portrait me plaît, l’image me fait un peu peur même si je ne t’imagine pas si douce. Tu me sembles curieuse, cultivée, dynamique et raisonnée malgré cette belle propension à rêver (ce qui en soi n’est pas forcément antinomique ). Et enfin puisqu je le retrouve enfin dans les méandres de ma mémoire,  le mot qui ne voulait pas venir :  détermination.

    Merci Quichottine pour ces sourires, ces dessins, tes écrits. Gros gros bisous et bonne nuit

    • Rire en te lisant… En fait, je ne vous demandais pas forcément de me décrire. Certaines réactions me surprennent un peu, comme toujours.

       

      J’aime assez cette détermination trouvée in extremis.

      Et pourtant… toi qui commences à me connaître bien, ne sais-tu pas que j’hésite le plus souvent quand je dois prendre une décision ?

       

      Gros bisous et merci à toi pour tes pages. Douce nuit.

  9. Tu t’es très bien décrite….On peut te croiser dans la rue et te reconnaître de suite.

     

    Sourires. Bises, Bonne soirée et nuit !!

    • Morte de rire…J’en doute un peu.

       

      Mais si je te croisais dans la rue un jour, du côté de Grenoble, promis, je te saluerais, avec toute mon affection.

      Douce soirée et nuit à toi aussi.

  10. Bonsoir Quichottine. Tu t’es prêtée à l’exercice avec une certaine retenue et de l’humour. Les commentaires que tu nous laisses et tes articles laissent plus transparaitre qui tu es. Bonne soirée et bisous

    • Les liens se tissent au fil du temps, Ecureuilbleu.

      Il ne faut pas aller trop vite, sinon, le portrait ne serait qu’une simple image dans un miroir.

       

      Merci pour ta présence. Bonne soirée à toi aussi. Bisous.

  11. Les dessins au stylo de GARY je les reconnais entre tous. C’est dommage on entend plus parler de lui. J’aimais bien son blog et sa peinture.

    • Il a seulement changé d’hébergeur pour son blog… Il publie toujours.

      http://art-gari.blogspot.com/

       

      C’était pour moi l’occasion d’en reparler. Il est toujours dans un univers très dur et déchiré, mais je crois que c’est aussi le nôtre. Malheureusement.

       

      Je sais que tu aimais bien… alors peut-être seras-tu contente de lui rendre visite ?

  12. Quichottine, pour moi qui te connais depuis peu, je dirais qu’avec ou sans ta présentation je te définirais comme amoureuse des mots, des gens aussi. Faiseuse et porteuse de rêves… Une dame au coeur de petite fille que j’ai envie de découvrir davantage.

    Bises amicales à toi !

    • Finalement, ma présentation colle assez à ta définition…

      Merci d’être là, Oxygène.

      Je sais qu’il n’est pas facile d’entrer en Quichottinie alors qu’il n’y a ni portes ni frontières. Je pense qu’il faut seulement le vouloir et que chacun y trouve ce qu’il apporte.

       

      Il faut du temps, de la patience… et juste lire et écouter ce que les mots disent. Mais je sais que tu as déjà le regard bienveillant nécessaire à toute découverte.

       

      Bises amicales à toi aussi, Oxygène.

       

  13. C’est une belle présentation.  Quichottine c’est tout ça et plus encore, elle a le don de nous captiver et de nous amener dans ses rêveries.Merci et bisous.

    • Conteuse, c’est un très beau métier, Solange. Oui, j’aimerais.

      Merci à toi de m’entraîner dans les tiennes.

  14. Une curieuse façon de se présenter que les habitués comprendront sans doute mieux que les nouveaux venus.

    Je suis déjà passé par la « petite fabrique d’écriture » mais j’ai trop peu de temps pour écrire même si ça me manque!

    • Je suis d’accord… Mais je sais qu’il faut du temps pour aller à la rencontre de ceux que l’on ne connaît pas.

      Aurait-il mieux valu un CV ?… un entretien ? … ou le compte-rendu très académique de certains de mes travaux ?

      Peut-être seulement un lien vers mon premier livre chez mon éditeur ou à la BNF ?

       

      J’ai passé un peu de temps aujourd’hui chez vous et en recherches diverses, puisque c’est mon métier de chercheuse en littérature. J’aurais pu, évidemment, vous adresser un message, pour vous demander qui vous étiez. Mais j’ai pris le temps. Le temps de lire, le temps de voyager chez vous et pas seulement pour vous laisser des impressions de lecture.

      Il faut du temps pour ces voyages virtuels, du temps aussi pour rêver, du temps pour aller au devant de ceux qui passent. Ce temps-là, je suis assez âgée pour l’avoir, pour décider de le voler quand je ne l’ai pas, parce que personne d’autre que moi ne viendra me le reprocher.

       

      Vous avez un… non, deux très jolis blogs, avec de très beaux partages entre photos et textes. J’ai bien aimé mon voyage chez vous, et je vous en remercie.

       

      Si un jour je tombe sur votre prochain livre, au titre si prometteur, je le lirai, peut-être… peut-être pas. Tout dépendra de la façon dont il m’appellera ou non.

       

      Voyez-vous, Quichottine, la vraie, celle qui écrit ici derrière un pseudonyme qui lui correspond si bien, Quichottine est comme sa présentation, « curieuse » et parfois « incompréhensible ».

      Je suis navrée d’apprendre qu’un instituteur qui a accédé au statut d’écrivain et apporte aux élèves tout son savoir, n’a pas le temps d’écrire.

       

      Vous reviendrez ou non, comme vous voudrez.

      La bibliothèque d’OB est ouverte, de jour comme de nuit, et la clef est sous le paillasson quand la maîtresse des lieux s’absente.

      Si vous décidez de revenir, vous serez le bienvenu.

      Passez une bonne soirée.

  15. Une présentation très originale. bon tu as toujours beaucoup lu et rêver, et l’espoir ne t’a jamais quittée.. Je me disais, je vais savoir quel métier elle pratique.. je te vois bien dans l’enseignement. Je ne te vois pas âgée, mais jeune car tu l’es dans tes écrits.. Je me disais que tu vivais dans une grande maison..

    bonne soirée

    clem

    • Ah… Merci pour ce portrait.

      Il faudra que je me crée un jour une vraie présentation pour ceux qui ont raté les autres articles de mon blog où je livrais un peu de mes secrets.

       

      Bonne soirée à toi, Clémentine.

  16. On ne se connait pas, on se connait…Disons plutot que nos chemins se croisent.
    Ce dont je suis sûr c’est que j’aime tes mots, et j’aime me glisser entre eux, comme glisseraient mes doigts entre les brins d’une herbe bien verte…

    • Nos chemins se croisent… mais j’ai fini par atterrir sur ton banc. J’ai bien aimé ce que j’y ai trouvé et c’est avec grand plaisir que je m’y suis installée.

       

      Merci pour ta présence.

  17. Merci pour le lien

  18. j’aime bien tes dernières phrases

  19. Bises Quichottine , j’espère que tout va bien , et je vois avec plaisir que la bibliothèque est toujours là !

    amitiés

    gari

    • Tout va bien Gari… Je suis contente de voir que tu continues à peindre et à lutter pour ce que tu crois.

      Passe une belle fin de semaine.

  20. Allo Quichottine,  l’essentiel pour ma part, c’est cette vraie présence bien sentie que tu nous offre chez toi ou chez-nous, tes mots disent ta disponibilité complète de ce moment. C’en est vraiment touchant. Puis cette jeune fille sur « Ailleurs », elle est jeune et déjà, elle a ce regard profond de l’adulte; et une part d’exaspération que tout n’aille pas aussi vite qu’elle le voudrait, aussi.. elle est vieille plus tard mais avec ce regard d’enfant, même dans sa manière, sa pose pour lire. Bises, douce Quichottine..

    • Merci pour ce regard attentif que tu poses sur les choses, Snow… Il me touche.

       

      Bises à toi aussi, Snow. Passe une bonne fin de semaine.

  21. … à mi-chemin entre la petite fille pensive et la grand-mère studieuse. Il manque la fantaisie, non ?

    Bon mercredi ! Bisoux

    dom

     

  22. tu es donc la chrysalide….. d’un très beau papillon

  23. Quel beau portrait Quichottine, un peu vague quand même mais très poétique.

  24. « un être en devenir »

    c’est une belle définition et qui nous conviendrait à tous car si nous ne sommes aps en devenir, c’est que nous ne sommes plus…

    J’aime bien les deux portraits

  25. salut du matin !

    non je n’ai l’intention de fuir bien au contraire

    plus le temps passe et plus je m’attache , bof pas fameuse cette définition…mais rappelle toi au début j’ai eu du mal à prendre mes marques et je crois même que je te l’ai dit …

    pourquoi? parce que j’adore les bibliothèques, j’adore les livres au delà de leurs auteurs, « l’objet » en lui même..mais dans une bibliothèque il y a un coté de livres savants et si ce n’est pas à cote c’est au milieu…et je ne me sentais pas à la hauteur…c’est ainsi..on peut aimer et se sentir en retrait…et puis comme je suis têtue, j’ai persisté et je  » me suis apprivoisée » …aujourd hui je viens et je ne penses plus qu’a mon plaisir de te lire et de lire les commentaires….Sans me poser de question !

    bonne journée..

    • Chouette ! Si tu ne fuis pas tout de suite, j’ai encore mes chances…

       

      Je crois que tu as tout à fait compris comment il fallait faire ici : s’installer, simplement, sans se poser d’autre question que de savoir si l’on se trouve bien.

       

      Bonne journée à toi aussi, Églantine. Merci.

  26. Merci pour cet auto-portrait (ce n’est jamais un exercice facile !)

    Je te retrouve beaucoup plus dans la deuxième partie, dès que tu sors de ton cadre grisé des définitions. Mais j’imagine que cette introduction était destinée à vaincre ta timidité !

    En tous cas, bravo !

     

  27. De longues semaines passent et chaque fois que je viens chez toi c’est une découverte ! Chère Quichottine La Douce , la bien-nommée , la bienveillante Bibliothécaire…venir chez toi est toujours apaisant ! Oui tu es , comme nous tous en devenir …C’est un honneur que d’être nommée chez toi et je t’en remercie , alors que nos blogs sont aux antipodes ! Que sont beaux les portraits de cet Artiste ! Avant de te quitter mille gros bisous légers et ensoleillés

    • Un grand sourire pour toi, Blanche.

      Nous sommes différentes, c’est vrai, mais pas forcément aux antipodes.

      Merci d’être passée par ici. Prends bien soin de toi.

  28. Beaucoup de poésie, de tendresse et d’amour dans ce portrait.

    Une femme que l’on a envie de connaître quand ce n’est pas le cas. Dont on a envie de devenir l’amie quand on la connaît un peu. Dont on ne quitte plus la proximité quand on est son ami selon ce que me disent mes rêves.

    Quelle belle invitation à venir en croisière avec l’équipage de « La petite Fabrique d’Ecriture »

    • Un grand merci… Tu es entrée depuis peu en Quichottinie, et ça me fait plaisir de voir que tu n’as pas fui non plus.

       

      Douce soirée à toi.

  29. voici un portrait bien attachant et dans lequel sans te connaître je te reconnais, cette sensibilité, cette douceur mêlée d’opitimisme réaliste qui ont fait s’arrêter un jour mes pas sur ton seuil, dynamique et créative avec un monde merveilleux au bout des yeux et néanmoins les pieds bien ancrés dans la réalité tout ça agrémenté d’une délicate et sincère empathie, un très joli tableau, en bref pour résumé mon opinion : »Quichottine » un pseudo bien mérité 🙂

    bisous

    • Merci.

       

      Je ne suis pas certaine de mériter tous ces compliments, mais ils me touchent.

      Bsous, Fabienne. Passe une bonne fin de semaine.

  30. Passe un exellent mercredi ma Quichottine, ici la neige recommence à tomber

    Amitiés, Flo

    • Chez nous, elle a causé bien des problèmes… mais heureusement que ça s’arrange.

      Passe une belle fin de semaine, Flo.

  31. et voilà voilà …..tout est dit …écrit….merci merci

  32. oui j’aime ce que je devine de toi

    à travers tes mots

    souvent toujours justes

    et « être en devenir »

    oui comme moi, comme nosotros

  33. Ce portrait, c’est bien toi, Quichottine ! Et bien plus !

    Gros bisous tout plein, Amielle, depuis Agadir.

  34. Il me semble que l’un n’empêche pas l’autre

    Ici je ressens la détermination en arrière plan, comme un pilier sur lequel se reposer au-delà des interrogations et indécisions. Car aussi nobles soient nos incertitudes, à un moment il faut y aller et cette force je la sens dans tes écrits…

    Je t’embrasse !!! bisous

     

     

  35. J’aime comme tu te décris… sans trop dévoiler… en suggérant…

    Un autoportrait emprunt de douceur.
    GROS BISOUS.

  36. j’avais lu un com…à un moment donné…d’un dessinateur … commençant par K… qui disait que tu étais tel qu’il t’imaginait .. « DYNAMIQUE ET SOURIANTE » 🙂

    comme le suggère ton avatar 🙂 (avait-il dit …)

    et cela ne m’étonne guère 😉

    bonne soirée quichottine.

    christelle

  37. Droit de réponse: non je n’ai pas d’image de bougie devant un miroir mais… si tu n’as pas d’urgence urgente ça peut se faire. A moins que tu ne trouves miroir à ton goût chez un des doux rêveurs

    • Sourire… depuis ce commentaire, tu m’en as trouvé deux… et celle que nous verrons bientôt est absolument superbe ! Merci, Alphomega. Je n’en avais pas trouvé ailleurs.

      Bisous et bonne fin de semaine.

  38. Bonsoir Quichottine,

    Je pense que nous aurions encore beaucoup à dire te concernant…

    Il est vrai que même si tu t’exprimes facilement, tu sais aussi rester disrète et alors te fais mystérieuse, et plus encore pour ceux et celles qui ne te connaissent pas.

    Nous pourrions dire de toi que tu es plus qu’un personnage ou un pseudonyme ; mais Toi, Quichottine ici, mais aussi Quelqu’un dans un ailleurs dont le prénom se fait inconnu sur la plateforme mais dont la personnalité peut rester et reste, me semble-t-il, la même. Après tout, il n’y ait aucune crainte à être soi lorsque nous nous savons protégé(e)s ; plus que nous le pourrions l’être et le sommes hors de la virtualité.

    Ces tableaux te correspondent car tu sembles, en effet, rêveuse… Cependant, je ne t’imagine pas si âgée ou plutôt ridée 🙂

    Je ne t’imagine pas… Quichottine pourrait aussi être un rêve, une personne à songer 🙂


    Alors, AneverBeen est pardonnée ? … Point de cou tordu pour cette dernière ? … Tu sais, à Elle aussi, tu lui manquerai…

     

    Je voulais te tenir informée plus tôt que je t’avais désignée comme « joueuse » au Tag « Enfance, souvenirs et nostalgie ». Hélas ! Le réseau me manquait hier et je fus, ce jour, encore bien occupée =$ Tu te doutes que je ne saurai me permettre de taguer sans en avertir les concernés =$ Cependant, je te remercie de ne pas m’en avoir fait la remarque (en supposant que tu ais pu songer à cela) en plus d’avoir accepté de répondre à ce tag, auquel tu peux, évidemment, prendre le temps de répondre.

    Tu sais être patiente ; pourquoi ne pourrai-je pas l’être ? 😉

     

    Je te souhaite, Quichottine, de passer de bonnes soirée et nuit ; qu’elles ne soient pas si fraiches…

    A bientôt…

    • Je crois que je suis la même ici ou ailleurs, peut-être moins mystérieuse ailleurs qu’ici.

       

      Moins âgée, sans doute, mieux logée aussi…

      J’aime l’idée de cette personne à rêver… Merci pour ce moment d’échange dont toi seule a le secret. Tu n’avais pas à me demander la permission pour le tag. J’étais libre de l’accepter ou non, mais il me plaît de le traiter, je le ferai bientôt, sans aucun doute.

       

      Bonne journée à toi aussi, AneverBeen. J’espère moins grise qu’ici.

  39. Se présenter, Ouille ! je doute l’avoir fait mais, comme toi, je choisirais la petite fille et la vieille dame, tant je me sens avoir l’âge de tous mes âges, passés et à venir. Belle soirée.

    • Merci, Adamante. Ta réponse me plaît bien.

      Elle correspond assez à l’image que je me fais de toi.

       

      Passe une bonne journée.

  40. Très bel article tout en finesse et humour. Bonne soirée.

  41. Ces 2 portraits sont superbes

    Elle semble à la fois triste et rêveuse cette petite fille mais c’est souvent dans la tristesse que l’on se met à rêver

    La vielle dame, c’est vrai que nous en rencontrons de plus en plus et parfois on e les regarde presque pas, par contre comment rester insensible à ces personnes sans abri en ce moment quand il fait froid, mais elles ont besoin de nous, des politiques aussi bien l’été ou au printemps

     

    Quichottine est pour moi, une amie, qui me fait rêver, voyager, découvrir

    une bibliothèque qu’on lit parfois avec du retard (chut je le suis souvent) mais qui nous passionne avec ces mots

    Merci Quichottine

    Bisous

    • Merci pour ton amitié, Corinne.

      Tu sais, ce n’est pas grave, et il n’y a pas de retard dans les lectures, elles sont seulement différées parce que tu manques de temps.

      Bisous tout plein pour toi.

  42. Bon jeudi ! Bisoux

    dom, qui va avoir son BB aujourd’hui ! Youpi !!!
      

    • Tu étais en pleine forme… et qu’est-ce que je suis contente que tu aies eu ton nouvel ordi !

      Passe une belle fin de semaine, Dom. Bisous.

  43. Très bel auto-portrait… J’aime et je trouve que physiquement il y a un air de ressemblance en plus avec la très jeune fille. Superbes illustrations.

  44. jolie et émouvante présentation

    j’aime beaucoup les images utilisées pour l’illustrer

    bisous et bonne journée

  45. Bonjour Douce Quichottine alors.

    Ce petit mot que je lis de Grenoble où j’ai passé la nuit pour être fin prêt pour 9h à la clinique., Il est tôt et c’est agréable de faire plus ample connaissance à cette heure ci . Un médecin de mes amis disait des personnes agées que ce sont des enfants et près d’une dame de 107 ans je me souviens qu’on s’est approché et il a dit en lui tenant la main : « Alors comment va notre Grand Préma? », la grand-mère a souri et dans ses yeux qui n’avaient pas changés (les yeux ne changent pas ) il y avait toute la joie d’une enfant.J’ai repensé à cet instant en voyant tes dessins si expressifs.

    Je te souhaite de bonne let longues lectures.

    Cordialement Pierre

    • Merci, Pierre. J’aime ce que tu dis… c’est vrai que les yeux ne changent pas. Ce qui change, ce sont ces rides que le temps imprime sur les visages, juste pour en dire un peu plus.

       

      J’espère que tout s’est bien passé pour toi.

      Merci d’avoir repris la publication de ton « dit ». Il me plaît de le lire.

      Passe une belle journée.

  46. Bonjour Quichottine, belle présentation un seul mot « bravo »

    Bisous, Bruno

  47. Une fois que j’ai lu ce long billet, mais on a l’habitude, amie, alors on s’y attelle lorsque que rien ne presse… et ce n’est pas une critique, c’est quand même bien du travail que de faire tous ces allers-et retours pour toi, je gardes cette délicieuse petite fille qui rêve à sa fenêtre,et qui a l’air triste, on se demande ce qui la chagrine ? Et cette mamie bien touchante qui dévore son livre et que l’on n’a pas intérêt à interrompre peut-être ? 

    Tout le reste reste à imaginer et ce n’est pas rien

    Et j’aime aussi le papillon si bleu !

    Gros bisous Quichott

    • C’est vrai que c’est beaucoup de travail…

       

      Il y a tant de questions sans réponse que je vais t’en donner une : c’est vrai que je n’aime pas devoir interrompre une lecture…

       

      Gros bisous à toi. Merci pour ta présence.

  48. C’est à peine si j’ose laisser un mot, tant ls autres semblent te connaître depuis déjà longtemps. Alors, pour moi, toute nouvelle venue chez toi, je peux dire que j’en sais un peu plus mais à peine… Ce qui n’est pas dénué d’un certain mystère assez plaisant!

    • Il est vrai que certains de mes visiteurs fréquentent la bibliothèque depuis son ouverture, il y a plus de trois ans. C’est assez pour avoir déjà un bel aperçu de celle qui écrit ici.

      Mais ne sois pas inquiète, d’autres sont là depuis bien moins longtemps et ne sont pas trop déçus d’en avoir ouvert la porte.

       

      Laisse faire le temps.

      Je suis contente que ça te plaise. Merci pour ces mots.

  49. un portrait qui donne envie de connaitre la douce reveuse qui regarde sans doute encore les papillons par la fenetre…et la femme qui remplace la fillette dans des histoires dont elle seule connait la trame.

    Bise Quichottine

    • Merci pour ces mots-là.

      C’est vrai, le papillon est encore à la fenêtre et l’histoire s’écrit peu à peu.

      Bises à toi aussi.

  50. Entre deux portraits

    Chemin de vérité

    Douceur des mots…

    Loop

  51. « dans son livre, il y a bien plus que des mots, des phrases, des pages cent fois relues. Il y a quelque chose que personne ne sait et qui la garde en vie » malgré… malgré tant de choses, quelque chose qui permet de partir si loin d’un monde parfois si triste…… gros bisous, Dame

    • Merci pour ces mots-là, Croc. Toi, tu sais bien que la vie n’est pas toujours aussi simple qu’il le faudrait pour n’inscrire que de doux rêves sur nos pages…

      Gros bisous à toi, Amie de tout là-bas.

  52. Je suis désolé… Je vais faire une entorse à mes principes… je vais laisser un commentaire sans même lire les 70 qui sont déjà là et auxquels tu as déjà répondu..

    Je crois qu’en effet tu te situe entre ces eux extrêmes, entre la petite fille rêveuse et triste, et la vieille femme concentrée sur son moi intérieur…

    Alors, surtout ne change pas, reste qui tu es et continue à nous amuser et nous cultiver. On a vraiment besoin de l’un et de l’autre…

     

    • Je n’avais pas encore répondu à tous… J’ai beaucoup de retard.

       

      … et ne sois surtout pas désolé, ces mots que tu as laissés ici m’ont beaucoup touchée. Merci !

  53. Bonsoir

     

    Chez toi, c’est la fenêtre qui est toujours ouverte, c’est de là que tu vas chez les autres, tissant sur ton métier à mots les chaines et les trames qui les unissent.  Voila ce que ressens en te lisant.

     

    Mais peut-on se présenter sans se réduire ?    Est-on la même chaque jour ?    Chacun est bien trop complexe pour se laisser enfermer entre quelques lignes, sans compter que ceux qui nous regardent n’ont pas une vision étalonnée au Pavillon de Breteuil, les uns s’attardant sur une facette, les autres sur un autre point de notre personnalité.

     

    Les années m’ont enseigné que ce n’est que dans les épreuves subies comme le deuil ou l’infirmité que l’on perçoit la vraie nature de celles et ceux qui vous entourent. Certains à qui on donnait le bon dieu sans confession se révèlent d’une parfaite froideur, d’autres, comme votre aide ménagère ou votre facteur, ce comportent en soutiens efficaces, parfois sans même s’en rendre compte eux-mêmes.

     

    Le blog est par essence virtuel, chacun peut s’y parer des plumes du paon, et on ne sait pas trop qui est le geai et qui est la petite poule rousse.  

     

    Un grillon qui reste caché dans son terrier

    • C’est vrai que c’est une tâche difficile de parler de soi… je crois que seuls ceux qui viennent ici depuis longtemps commencent à me connaître un peu.

       

      Mais si peu pourtant…

      Tu as raison de te demander si l’on est le/la même chaque jour. Je crois que oui, dans le fond de son cœur, mais je sais que je peux être plus ou moins ouverte ou réceptive selon ce que mon quotidien me propose de joies ou de chagrins, de soucis divers. C’est humain, et si je n’étais pas ainsi, je serais une machine, un logiciel informatique, ce que je ne suis pas.

       

      Chacun trouve ici ce qu’il y cherche, ce qu’il y met. Les liens tissés sont plus forts avec ceux qui apportent davantage, qui s’arrêtent vraiment, même pour discuter à bâtons rompus sur des sujets qui sembleraient futiles.

      J’ai seulement créé un espace d’échange, comme un salon d’autrefois, de ceux où il convenait de ne pas trop dire tout en disant assez pour que l’on ne soit pas seulement le personnage d’un jeu de rôle caché derrière son masque de Carnaval.

       

      Merci de ne pas toujours rester caché dans ton terrier.

  54. salut

    moins on en dit mieux c’est

    bon samedi

  55. Ces deux tableaux de Francisco Garieri sont très expressifs . Au coin de la fenêtre, cette jeune fille est bien triste, elle souffre déjà sans doute du mal de la jeunesse: « l’amour s’en vient, l’amour s’en va », peut-être la plus belle période de la vie où se mêlent la glace et le feu.
    Quand à cette pauvresse abandonnée par le destin, et qui n’a plus rien à espérer, elle a sans doute trouvé sur un trottoir parmi d’autres objets jetés à la rue, un livre à la couverture décousue, mais pour elle un trésor: « La Guerre et la Paix », où elle peut se réfugier dans les pages où se font et se défont l’avenir de princes rutilants et le sort de belles femmes dans le tourbillon du bal de l’existence, sur un fonds de charge de cavalerie. 

    • J’aime beaucoup votre interprétation des deux tableaux.

      Guerre et paix… je l’ai lu après avoir vu le film. J’ai beaucoup aimé, même si ce n’est pas mon roman préféré dans la littérature russe. De Tolstoï, je préfère Anna Karénine… découvert un peu plus tard.

       

      Merci pour votre présence, Georges.

  56. Bonjour Quichottine,

    Je ne sais par où commencer! . Je crois que, vu l’heure ( le repas, aie aie!) je vais faire très court.

    Pour moi aussi, tu te situes entre ces deux dessins ( magnifiques!!) Ton auto portrait est divinement écrit. J’adore ton style. Et puis, tu es une remarquable conteuse qui nous captive, nous séduit et nous prend si délicieusement dans ses  rets! Je clique, puis clique encore d’un lien à l’autre… une merveille… je passerais la journée chez toi!

    Ne change pas Quichottine. Quel bonheur que tu existes! Merci d’être toi!

    Bisous de bonne journée

    Martine

    • Que de compliments !…

      Je suis contente que tu sois bien sur mes pages et que tu aimes ce que j’écris. Cela me touche beaucoup.

       

      … mais tu vas faire des jaloux si tu passes la journée chez moi. Il ne faut pas oublier tes aminautes.

       

      Passe une belle journée, Martine. Merci d’être passée, et vraiment, je suis navrée de te répondre avec tant de retard.

       

      Bisous et bons préparatifs. Noël, c’est tout bientôt maintenant.

  57. je t’ai tout à fait reconnue , toi l’amie virtuelle que j’apprends à connaître sur cette autre planète que l’on appelle blogosphère …

    bravo pour ton article suivant ..j’aime Appolinaire ;.c’était un bon garçon…

    bon dimanche

    • Contente que tu m’aies reconnue… Merci, Édith.

      J’ignore si Apollinaire était un bon garçon, mais j’ai aimé, beaucoup, certains de ses poèmes.

      Bonne semaine à toi, et pardon de te répondre avec tant de retard.

  58. Quichottine, « doux », oui…cette présentation, la tienne colle parfaitement à cet adjectif. Douce est la lecture, doux sont les mots, douceur est cette illustration. Oui, j’aime plus que tout quand tu laisses parler ton coeur.

  59. Merci pour cette réponse que je viens seulement de lire et que j’ai failli rater. C’eut été dommage! Quelle recherche! Que de temps passé! On dirait une enquête policière. C’est marrant. Voilà donc comment moi je pourrais me présenter maintenant… en faisant un lien vers divers articles. Il ne manque que quelques critiques de mon premier bébé.

    Merci, j’ai apprécié.

    bonne soirée.

    • J’avais passé un peu de temps, mais j’aime bien chercher, pour essayer de connaître ceux qui arrivent chez moi.

       

      … ce n’est pas vraiment de l’inquisition, c’est de la curiosité.

      Je dois dire que j’étais intriguée par les mots que je lisais.

       

      Les critiques viendront sans doute plus tard.

      Merci, Philippe, d’être venu la lire.

  60. quel beau portrait de toi, chère Quichottine!  Telle qu’on peut t’imaginer en te lisant, sachant bien qu’une petite fille rêveuse fait une dame à souvenirs. Tu es primesautière et tout le monde le sait même si on n’y pense pas! Mais toi seule peut nous mener (par le bout du nez?…non, de la plume) dans ces espaces qui n’appartiennent qu’à toi mais que tu partages pourtant avec tant de poésie!

    Merci d’être toi,Quichottine! Bises affectueuses

    • Merci pour ta présence affectueuse, Lorraine.

      J’aime beaucoup le qualificatif « primesautière »… C’est joli.

      Je t’embrasse fort.

  61. Mistigris

    Hou là là j’arrive un peu tard, mais on ne peux être partout, alors me voici, je te croise parfois chez Charles, et Ulysse il a un arbre magnifique et j’ai pensé à TOI en le voyant, je le lui ai fait savoir…Tu es mystérieuse…?? mais c’est toujours un grand plaisir de venir chez toi et de te lire, alors même en retard je reviens ! Et même la tramontane ne m’empêchera pas de venir te lire et te dire MERCI pour tout ce que tu nous dis, c’est superbe, et à bientôt; MIAOUUUUUU!!!!!!!!!!!!

    • Merci à toi pour ce joli commentaire… Je n’ai pas vu l’arbre d’Ulysse.

      Je chercherai.

       

      Passe de bonnes fêtes, Mistigris.

  62. :o)

    doux bisous dépose pour quichottanonyme

  63. Quichottine ???? Quichottine ????

    Il y a quelques mois que j’ai fait sa connaissance et je la trouve « magique » elle a le don de me permettre l’évasion lorsque je lis ses textes ! Elle est peut être cette petite fille qui regarde derrière la fenêtre un oiseau qui s’envole, mais je suis persuadée que ce bel oiseau lui a offert une de ses plumes dont Quichottine se sert merveilleusement !

    Je profite de ce commentaire pour te dire que je ne t’oublie pas, tous tes articles que je n’ai pas encore lus sont bien classés car je vais revenir tranquillement les lire lorsque je serai mieux organisée dans ma nouvelle vie.

    Je me suis aussi autorisée à te demander si tu voulais accepter notre blog Osmose dans ta communauté des doux rêveurs, je ne sais pas si tu nous donneras cette chance de rejoindre les rêveurs de Quichottinie, mais nous l’espérons.

    Comme je ne sais pas si j’aurai le temps de revenir te lire avant la fin de 2010, je tiens à te souhaiter une belle fin d’année !

    Je t’embrasse fort Douce Quichottine!

    Trinity

    • Tu es la bienvenue avec ton compagnon chez les Doux Rêveurs, Trinity. Évidemment !

      Prends tout le temps nécessaire pour vous deux… c’est le plus important.

       

      Merci pour ces mots laissés ici.

      Je t’embrasse très fort.

  64. Marie-Claire

    Bonjour Quichottine,

    Se présenter n’est pas toujours évident.  La vie : avec ses joies et ses peines aussi, c’est ainsi !  Dans ton billet, j’ai relevé le mot « espoir » c’est un mot que j’affectionne particulièrement…  

    Passe un bon dimanche.

    Gros bisous.

  65. pimprenelle

    Si jamais ma mère me voyait derrière la fenêtre, j’étais envoyée à m’occuper.. Pourtant, je ne m’ennuyais pas je m’instruisais sur la vie.

     

    • Cela m’est arrivé aussi…

      Il faut toujours laisser aux enfants le temps de regarder dehors… Même s’ils comptent les nuages ou les oiseaux qui passent, ce n’est pas inutile.

       

      Merci pour ce partage, Pimprenelle.

      Passe une bonne journée à venir.

  66. J’ai suivi un lien… Et je suis émue… Cette dame au fauteuil blanc… un deuxième Noêl sans elle…

    Et si je devais présenter Quichottine… Je dirais que c’est une fée, la dame au lutin bleu…

    Bonne soirée

  67. Que tout ça est bien dit …moi je l’aime cette Quichottine …

    sourires

    bises

    • Merci, Canelle.

      Mais tu me connais depuis déjà quelque temps… alors, c’est plus facile de lire entre les lignes.

      Bises et bonne soirée à toi.

  68. Quelle que soit la réalité du portrait, je ressens Quichottine comme une « belle personne » comme on le disait autrefois et ça englobe beaucoup de qualités !Les défauts sont du domaine des petits accessoires dont on ne peut se passer non plus, mais bon !… Gros bisous à toi

    • J’aime bien ta façon de parler des défauts… J’en ai plein !

       

      Il faudrait que je me défasse de certains.

      Gros bisous à toi aussi, et merci d’être aussi gentille avec moi.

  69. Beau portrait et une quichottine unique et que l’on aime comme elle est. Bises et bonne soirée ma belle

  70. « tu es tout ce que tu ne dis pas »… je suis en accord avec ces mots de Polly. Ces deux portraits  me semblent juste… enfin, j’imagine… cette attente derrière la fenêtre, attente…. et cette liseuse, oui… tu seras toujours cette liseuse, passeuse de mots, tu ne peux les garder pour toi, il te faut partager…

    • J’aime bien le métier de passeur de mots… à défaut de ne pouvoir tisser des rêves chaque jour.

       

      Merci à toi pour ta présence auprès de moi. Passe une belle soirée, Mahina.

  71. Difficile de parler de soi pour se présenter – tu t’en sors vraiment à l’image de ce que tu nous donnes à voir ou deviner en faisant connaissance au fil du temps  –

    tu seras une bonne « fabricante d’écriture » pour cette communauté là !

    bises à toi !

    • Je ne sais pas… Mais je sais que j’essaierai de faire en sorte qu’elle ne meure pas… Tout en gardant un peu de temps pour la Bibliothèque et les doux rêveurs.

       

      Merci pour ta visite, Melly.

  72. Marie Soleil

    J’aime bien taprésentation.

    Bonne nuit.

    Marie

     

     

  73. jean-marie

    bonsoir, chère Quichottine,
    un bel et bon article
    les dessins de Francisco Garieri sont magnifiques
    et j’adore ta phrase Quichottine est là, quelque part entre ces deux portraits…
    bonne soirée,
    bises amicales
    jean-marie

  74. belgique-chine

    bonjour quichottine, belle présentation, qui dit tout et la fois rien, laissant libre cour a l’imagination

    bonne journée

  75. patdelapointe

    Quichottine ressemble plus à la première image qu’à la seconde car ses écrits ne traduisent ni rides ni stress, et comme elle a tout le confort élémentaire voire plus chez elle, elle n’est pas non plus assise au coin d’une rue car elle ne pourrait pas écrire dans le froid avec un regard si doux

  76. Incontournable Quichottine, découvreuse de blogs, aventurière d’OB, tu parcours la toile sans répit, tu illumines les petits par ta seule présence et tu voudrais nous faire croire à ces deux personnages figés , abîmés dans un au-delà difficilement atteignable?

    bises tout plein

    • Ils ne sont pas si figés, je pense… Ils sont un morceau de moi, mais comme la plupart d’entre nous, ces deux morceaux ne suffisent pas à reconstituer le puzzle entier.

       

      Merci pour ta confiance.

      Bises tout plein pour toi aussi.

  77. Séverine

    Moi je sais ! Tu es un ange !…
    Et chaque jour tu prends une plume de tes ailes pour écrire, ici ou ailleurs.

    Bisous Quichottine

    • Comme c’est joli !

      Je ne suis pas vraiment un ange, mais un « papillange un peu papivore », qui sait ?

      Bisous, Séverine. Merci.

  78. Quichottine, c’est un grand livre …..de fantaisie, d’amour ….un livre parfois savant, un livre qui veut partager, un livre-conte, un livre-prof, un livre sérieux et tendre…VITA

  79. je découvre une Quichottine très énigmatique et joueuse ! C’est plutôt sympathique.

    bonne soirée

    arielle

  80. en voilà une belle manière de parler de toi sans trop te dévoiler mais la part de mystère est propre à tout artiste et je crois qu’on peut dire que tu en es une………sinon il n’y aurai pas tant de monde dans tes pages

    Amitiés

  81. Je crois me souvenir qu’on t’appelait « Quiche » il y a longtemps

    Bisous

    Bonne soirée

    • Il n’y a pas si longtemps…

      As-tu des nouvelles de Cali ? J’espère que tout va bien pour elle.

       

      Bisous et bon après-midi à toi.

  82. Comme Polly a bien fait de te demander de « jouer le jeu » toi aussi… Merci d’avoir accepté, merveilleuse Quichottine !

    • C’est vrai qu’elle a bien fait finalement… et puis, il n’y avait aucune raison que je ne me plie pas à ma propre consigne !

       

      Merci à toi, ABC. Passe une belle journée.

  83. belgique-chine

    bonjour quichottine, sais tu que les japonais sont des chinois !!, exilé il y a très longtemps sur les iles nippones ??

    je te souhaite un bon jeudi

  84. Quichottine…

    On ne doit pas se sentir très à l’aise de se livrer à un « exercice » comme celui-ci, n’est-ce pas?

    J’aime ce que Polly dit de toi.

    Et comme à ton habitude, tu laisses à chacun la liberté de t’imaginer…

    J’aime cet autoportrait, les deux dessins, tout, en fait. Et puis, toujours cette impression d’être accueilli chez toi, quand on en a besoin et quand on en a envie…

    Je t’embrasse, Quichottine.

    • Il est vrai que ce n’est pas évident.

       

      … Dire sans trop en dire, tout en essayant d’être vraiment sincère.

      J’ai fait ce que j’ai pu.

       

      La bibliothèque est ouverte, à tous, mais elle est un peu comme une auberge espagnole, chacun y trouve ce qu’il est en mesure d’y apporter.

       

      Merci pour ta présence et pour tes mots, Hélène. Je t’embrasse fort.

  85. KERFON LE CELTE

    Et bien ça alors !!!

    Bises « K »ichottine…

    KLC

  86. Peut-être suis-je trop naïve, mais juste un petit instant, je me suis laissée croire que ce « papillon bleu » pouvait être l’un de ceux que j’ai déjà photographié.

    Finalement, je me plais à t’imaginer comme un mélange entre cette « douce » rêveuse qui regarde par le fenêtre, les yeux ouverts à la mélancolie et cette dame qui se réfugie derrière son livre, les yeux baissés comme pour taire ses pensées au regards des autres.

    Dans l’une comme dans l’autre, un filet d’espoir et c’est l’essentiel.

    Moi je dirais plus « bisous sensible Quichottine » !

    • Non, tu n’es pas naïve… ça aurait pu être l’un des tiens, parce qu’il y en a de très beaux chez toi.

      Mais dans l’article en lien, c’était celui qu’Alphomega m’avait offert un jour, longtemps auparavant.

       

      J’aime savoir que tu m’imagines entre les deux… je pense que je suis l’une et l’autre, et sans doute d’autres encore que je ne connais pas…

       

      Merci pour cet espoir que tu as décelé et qui est important.

       

      Bisous pour toi aussi, Alrisha. Prends bien soin de toi dans ces jours froids et enneigés.

      Pardon de te répondre si tard.

       

  87. Alors …. COUCOU …. « Douce Quichottinette » ….

    le voila, ton papillon bleu, qui écrit mon nom sur la vitre embuée ….

  88. Je trovue ta présentation d’une extraordinaire poésie…

    Cela fait bien 5 fois que je lis et relis…

    merci de ces mots….