Laurent de Gebhardt, Taxidermus

Premier jour là-bas…

Notre fils et son épouse nous attendaient à l’aéroport. Nous avions sans doute de petits yeux après une nuit d’avion presque sans sommeil.

Leur accueil chaleureux nous a revigorés. Plus d’un an sans se voir, et tant de mots à échanger !

Découvrir leur logis, s’y changer : il faisait froid la veille à Cergy.

Ensuite prendre le temps de la découverte avant le repas, puis déambuler dans Saint Denis…

– Ah ? Dans le neuf trois ?

– Mais non, voyons ! Nous avions parcouru tant de kilomètres, et, en avion, franchi même l’équateur… Nous étions bien loin de la Métropole, de notre “grande banlieue” pas si grande mais tellement encombrée que les distances s’y multiplient.

Nous respirions.

Premières impressions, premières surprises. Les couleurs, les sons, et même les sourires qu’on devinait derrière les masques imposés, là-bas aussi, dans certains endroits.

Nous découvrions des rues plus ou moins animées, des jardins luxuriants, des maisons extraordinaires, bien différentes de celles d’ici.

Et, au hasard de notre promenade, le jardin de l’État et son exposition à ciel ouvert des photos de Laurent de Gebhardt.

En vous promenant dans le jardin de l’État, vous pourrez découvrir l’exposition TAXIDERMUS. Une série de portraits des agents du Muséum d’Histoire Naturelle posant en costume d’époque, du début 20e siècle, avec un objet de la réserve du musée.

Des portraits magnifiques, à découvrir l’un après l’autre, en prenant le temps nécessaire pour écouter ce qu’ils avaient à nous dire.

J’avoue que je n’en ai pris qu’un, mais vous pourrez les voir tous sur le site du photographe.

Pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? Tous sont si beaux !

Sans doute parce qu’il me fallait faire vite pour ne pas perdre le reste de ma famille qui avait continué son chemin, sans doute aussi à cause du regard inquisiteur que la femme pose sur l’oiseau.

Sera-t-il discret ? Rien n’est moins sûr. Il a trop hâte de parler, de divulguer les secrets qu’elle a évoqué devant lui, imprudemment. Ce n’est pas n’importe quel oiseau, il a vécu longtemps sur l’île avant de terminer, comme tant d’autres, au Musée.

Est-il vraiment mort, un artiste l’a-t-il seulement empêché de disparaître tout à fait en lui redonnant l’apparence du vivant ?

J’imagine… je rêve.

L’oiseau n’a pas à renaître de ses cendres, il s’échappe au crépuscule, lorsque les portes ferment, et ne revient qu’à l’aurore, pour attendre sagement le soir suivant.

Il a trouvé le chemin. Ne me demandez pas lequel, il n’a rien voulu me confier.

Après tout, je ne suis pour lui qu’une touriste de plus, quelqu’un qui ne comprend pas tout aux paroles des chansons, aux discussions entre îliens de souche.

Mais il n’a pas de chance, je l’ai surpris alors qu’il s’envolait. Comme lui, j’aime les bavardages, même si je garde mes propres secrets.

Je suis la femme qui s’interroge, il reste l’oiseau au plumage flamboyant qui voudrait tant voler vers les montagnes, vers le volcan.

Il s’y brûlerait les ailes, mais il serait libre.

N’est-ce pas le plus important ?

– Maman ! Tu viens ?

J’ai hésité un instant, mais je dois lui tourner le dos, continuer ma promenade, mes découvertes. Mon fils, sa femme et mon époux m’attendent. Ils savent que je pourrais me perdre s’ils n’étaient pas si attentifs.

– J’arrive !

Me voilà.

 

53 commentaires à propos de “Laurent de Gebhardt, Taxidermus”

  1. Enfin des nouvelles de ton voyage, tu nous aura fait attendre! Des portraits magnifiques, ce n’est pas celui là que j’aurais choisi mais chacun ses goûts. Bises et bonne journée

  2. Un peu d’évasion et de romantisme dans ce tableau que tu as su rendre vivant!
    J’ai souri à ta conclusion:
    « – Maman ! Tu viens ?

    J’ai hésité un instant, mais je dois lui tourner le dos, continuer ma promenade, mes découvertes. Mon fils, sa femme et mon époux m’attendent. Ils savent que je pourrais me perdre s’ils n’étaient pas si attentifs. » Moi, je me perds aussi parfois quand je prends des photos, j’oublie tout….

  3. Même au loin de chez toi , une oeuvre qui t’inspire …ce ne serait pas Quichottine , s’il n’avait pas de question ou de rêve …
    Merci pour ce début de voyage qui s’annonce bien agréable
    Bises Quichottine

  4. il est magnifique ce tableau….Elle est songeuse, interrogative? dans ce panorama derrière elle, on voudrait se perdre…
    Se perdre dans ces pays lointains où nos enfants déposent leurs valises…
    Adichat Quichott

  5. Joli début de reportage de ton voyage chez ton fiston… Des retrouvailles parmi les découvertes et ensuite les souvenirs qui reviennent, c’est chouette.
    Bises et bon jeudi ma Quichottine

  6. une bien belle histoire que cette conversation entre la femme et l’oiseau de feu…
    j’aurai aimé te suivre et me perdre dans cette exposition superbe et
    Je pense à une chanson apprise pour le certificat d’étude primaire (1955 ou 56 ?)…extrait de Paul et Virginie : « l’oiseau s’envole là-bas là-bas l’oiseau s’envole et ne revient pas… »

  7. Ton imagination est toujours en ébullition ! J’aime cette histoire devant ce beau portrait au fil de ta promenade
    Je suis allée voir le site, les portraits sont superbes
    Bisous et bonne journée

  8. Même à des lieues de chez toi, tu restes une rêveuse… une âme d’enfant, comme on dit, 😉 il est beau ce portrait de femme assise à l’oiseau… merci Quichottine, bon jeudi, bises

  9. Quichottine ne serait pas elle-même si tout n’était pas prétexte à s’envoler sur les ailes du rêve ! Alors, devant un oiseau, pensez donc !… 😉

  10. C’est un superbe tableau et je comprens que tu te sois attardé devant lui et qu’il t’ait fait rêvé. Comme j’aimerais aller à la Réunion , peut être un jour après la Covid. Gros bisous Aurore et merci pour l’appréciation de mon livre sur internet.

  11. C’est une superbe exposition que tu nous présentes là…j’avoue avoir un faible pour la dernière photo, à quoi rêvait-il? nul ne le saura jamais!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  12. Merci de nous faire découvrir cette exposition Quichottine.
    Peut-être, étant sur place, aurais-je fait comme toi, arrêter devant un en particulier, mais en regardant sur l’ordinateur, je n’avais pas envie de choisir. Il me manquait peut-être l’ambiance, mais ces tableaux sont tellement beaux et expressifs que j’aurais aimé les emporter tous avec moi !
    Rêve, continue de rêver c’est ce qu’il se fait de mieux et de meilleur pour continuer la vie.
    Gros bisous Quichottine

  13. Bonjour Quichottine, l’exposition TAXIDERMUS vaut vraiment la peine d’être vue ! j’aime à nouveau le petit dialogue qui s’instaure dans la présentation , il me semble entendre la voix du lutin bleu ..hâte que tu découvres le disque « Les gens qui s’aiment » et de recueillir tes impressions précieuses. Merci Quichottine !

  14. je suis allée voir les photos de cet artiste ; au départ, je pensais que tu allais nous parler d’un peintre hollandais d’il y a longtemps.
    En tout cas, dans sa lumière on sent le peintre.
    Merci de nous le faire connaître. Certains portraits comme celui de Richard avec un gerfault, Simone avec un grand duc, ou Fantazy
    https://www.facebook.com/laurentdegebhardtphotographe/
    J’aurais trainaillé aussi ..
    Bises

  15. Une belle découverte pour toi, je ne connais pas l’île de la Réunion, mais je pense qu’elle ressemble à ma Guadeloupe natale, c’est vrai que c’est très beau et tout est différent, je me sens pousser des ailes, j’ai envie de m’y envoler…
    Merci pour le si joli tableau, j’irai voir les autres sur le site du peintre.
    Bises et belle soirée avec de si beaux souvenirs

  16. Une superbe exposition que tu nous présentes et nous nous laissons porter par tes mots vers cette île . J’aime cette façon de s’envoler sur les ailes du rêve et de faire parler cette photographie . J’aime aussi celle avec l’homme à la lunette sur l’épaule duquel vient se percher un oiseau , elle incite aussi à partir en voyage .
    Bonne soirée Quichottine et merci pour ce billet
    Bonne soirée
    Bises

  17. Rhooo… Tu as fait un beau voyage si j’ai bien compris !
    De mon côté, je suis allée voir le travail du photographe et j’ai adoré ! J’ai adoré ses portraits et l’expression de ses sujets, j’ai adoré ses lumières et les teintes de ses images aussi.
    Merci pour ce partage ma Quichottine !
    Prends soin de toi,
    je t’embrasse fort,

  18. C’est un joli tableau et je vois que ton esprit vagabonde toujours autant.
    Tu sais Quichottine, il n’y a pas si longtemps, j’admirais un santon, il s’agissait d’un couple assis sur un banc et aussitôt j’ai pensé à toi, je me suis dit que tu aurais raconté toute une histoire avec ces personnages en argile.
    Bonne soirée
    Bisous

  19. Même loin de chez toi tu as laissé la magie de ce tableau t’interpeler et le regard de cette femme t’attirer… Bien entendu priorité à la famille qui elle n’attend pas et ne voulait pas te perdre. Mais aujourd’hui ce tableau est le lien secret qui vous unit, il te suffit de le regarder pour t’envoler là-bas à nouveau et partager un peu de temps avec eux… Bisous et une douce journée

  20. Sur le site j’ai vraiment préféré le dernier et surtout aussi la dame presque un peu avachie avec la chouette en arrière plan qui à l’air aussi revêche qu’elle……Bisous bisous

  21. La dernière phrase de ton texte évoque à elle seule tant de choses.
    « Maman tu viens » … La phrase qui interrompt des rêves, mais aussi des occupations du quotidien, des bavardages entre amies, des conversations téléphoniques .. Bref ! la phrase qui coupe net … Qui ne nous laisse aucun répit …

  22. Oui, je te vois très bien en train de t’attarder sur ce tableau. Un regard que l’on a envie de décrypter et on s’y attarde. Mais, pas toujours possible de pouvoir rester plus longtemps dans ses rêveries quand on est accompagnée.
    Ce voyage à la Réunion t’a donné des émotions et je suis contente que tu puisses les partager ici et ainsi en profiter.
    Merci Quichottine ! Bises et à +

  23. Tjs l’esprit nomade,j’imagine qu’à La Réunion,tu as dû t’éclater.Si différent de l’Europe.Merci de nous faire voyager.Bises VITA

  24. Un beau début de reortage sur ton voyage . Mais … »Maman…tu viens! »
    Je suis allée voir le site , ces portraits sont superbes ! Mon préféré est le dernier avec l’oiseau sur l’épaule .
    Bises Quichottine

  25. Tu as choisi un beau tableau pour rêver un moment …
    C’est une belle île ;j’ai aimé les odeurs d’épices dans ce pays et la gentillesse des anciens qui te saluent même s’ils ne et connaissent pas .. Les mamies avec leur chapeau …
    J’ai habité 5 ans à St Denis,le seul bémol c’est les embouteillages et la foule …
    J’attends la suite de tes visites .. Bisous

  26. Merci pour cette carte postale de la Réunion qui sort des sentiers battus par les touristes tout en en prenant l’itinéraire. Rien de surprenant avec ton lutin bleu qui je suis sûre s’est glissé ni vu ni connu dans tes bagages . bises

  27. De doux souvenirs ma Quichottine que j’ai lus avec délice. La Réunion et la chaleur de ta famille ont du te réchauffer. Tu as choisi un très beau tableau dans lequel je me suis perdue aussi…
    En attendant la suite… je t’embrasse très fort.
    chatou

  28. Bonjour Quichottine, je compte les jours car bientôt l’on pourra voir enfin l’exposition TAXIDERMUS !

    J’aime, en relisant ton texte, cette réflexion très pertinente : Après tout, je ne suis pour lui qu’une touriste de plus, quelqu’un qui ne comprend pas tout aux paroles des chansons, aux discussions entre îliens de souche. bien dit !
    tu as du recevoir « les gens qui s’aiment » bon mardi !

  29. C’est un joli tableau pour nous faire découvrir cette ile.
    Alors maman tu viens…. faut pas te perdre dans tes rêverie, tu as plein de chose à nous nous montrer. A bientôt pour la suite quichottine. Bisous

  30. Bonjour Quichottine,

    Je suis contente de pouvoir enfin laisser un commentaire sur un de tes articles…car , après un certain délai, ce n’est plus possible…

    Je me réchauffe via ton post…-)

    J’adore le travail de l’image, les peintures, la photographie..la quête incessante de la beauté et de l’harmonie..c’est aussi mon credo, que j’applique surtout dans les relations humaines et l’environnement..chacun son chemin..

    J’ai eu l’occasion heureuse de partager un voyage en train avec un biologiste marin venant de l’île de la Réunion..est ce au même endroit que le Museum d’Histoire Naturelle ? J’essaie de reconnaître ce monsieur mais c’est difficile…

    Cet éloge des espèces disparues doit être un signal d’alarme que le vivant et la nature sont continuellement menacés…la sécheresse s’affirme de + en +..tout notre écosystème est en péril..mais l’humain ne voit souvent que son égo..

    Ton histoire me fait également penser à la série de films  » Nuit au Musée » ..tous les animaux se réveillent pendant la nuit et reprennent leur place immobile pendant la journée…des comédies divertissantes..

    En tout cas, tu as eu de la chance de pouvoir voyage….!!!
    Je te souhaite déjà un agréable week-end…
    Bisous,

  31. Ma soeur cadette est allé souvent à la Réunion, elle a rêvé souvent de s’y installer mais n’a pas su sauter le pas. J’ai connu à la fac entre 2001 et 2002 une réunionnaise, nous sommes toujours en contact. Elle a travaillé et s’est mariée à Montpellier, je suis allé à son mariage en 2004. Puis elle a divorcé, sans se fâcher, d’avec son mari. Depuis quelques années elle est retournée vivre à la Réunion et nous sommes toujours en contact par fb. Merci de nous faire rêver et de donner quelques récits sur ton voyage là-bas. Je suis allé voir les autres photos de l’exposition : c’est magnifique, les décors sont variés, le photographe a choisi avec soin les éléments qui entourent les sujets sur ses photos. Merci beaucoup pour la découverte ! bon week end et bises.

  32. Salut

    Temps gris, pluie et froid égayent ce samedi.

    La Tiotte prépare une tarte aux pommes pour demain mais j’en prendrais un morceau ce soir .

    J’espère que tout va bien chez vous.

    Bonne fin de journée

  33. Tu nous as emportés dans ton imaginaire des plus luxuriants et dans ce voyage ô combien émouvant et artistique!
    Merci Quichottine, gros bisous conquis
    Cendrine

  34. Ils sont magnifiques tous ces tableaux, j’aime bien celui que tu as choisi, mais je crois que j’aurais pris la jeune femme blonde avec le rapace ou le dernier tableau.
    Ce voyage a du être merveilleux et rempli d’émotions pour vous
    Gros bisous, prends soin de toi

  35. Tu as un magnifique esprit rêveur, c’est bon de te lire.
    J’aime bien la conclusion de ta visite « alors Maman, tu viens »!
    bonne journée, bises

  36. Bonjour,

    On est samedi et je vous donne mon bulletin de santé vu que c’est à la mode :

    Tiot est en pleine santé avec 36°6 au réveil.

    Les urines sont claires et il a fait la grosse commission.

    J’espère que chez vous c’est pareil.

    Bonne journée

  37. Ma chère Quichottine,

    Comme ça commence bien ce début de vacances. J’aime , comme toujours, lorsque tu t’inspires d’une photo, d’un tableau… C’est l’évasion garantie
    Bises de bon dimanche
    😉

  38. C’est un très beau voyage, qui dépayse et en ce moment cela ne peut faire que du bien et surtout en famille…
    Détrompes toi, en fait rien n’est prêt pour Noël chez nous, d’ailleurs on sera tout seuls, ici…
    Les oiseaux ont mangé toutes les boules de houx, la déco c’était bien avant dans mes docs mais j’ai voulu donner un peu de lumière aux amis qui ont la gentillesse de passer, voilà tout !
    Je vais aller chercher ma crèche en bois, toute simple et quelques boules, parce qu’il le faut, quand-même
    Bises Quichottine

  39. Un beau voyage sur une île magnifique ! Très joli le portrait que tu as choisi et donné vie .
    Moi aussi , je traine dans les visites et je me retrouve souvent seule!!
    Bonne soirée de dimanche, bises Quichottine

  40. J’aime beaucoup ce portrait qui t’a inspiré et qui m’aurait également interpellée ! Je vais voir son site … Merci Quichottine , bisous et à très bientôt

  41. Bonjour Quichottine, en relisant ton texte empreint d’une grand subtilité comme à l’accoutumée, je m’interroge sur ta pertinente question que même le lutin bleu ne trouve rien à dire : » Est-il vraiment mort, un artiste l’a-t-il seulement empêché de disparaître tout à fait en lui redonnant l’apparence du vivant ? » Voila de quoi méditer Passe de belles fêtes et que l’inspiration soit encore plus féconde en 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.