Mais que fait-elle donc en ce moment ?

Il y avait de quoi s’arracher les cheveux !

Le Lutin bleu avait beau se dire que ce n’était sûrement pas grave, Quichottine lui avait demandé de sécuriser la Bibliothèque, elle avait décidé de ne pas la fermer, de continuer à recevoir les visiteurs désireux de lire ou de s’amuser entre les rayons…

« M’enfin, lui avait-il dit, tu n’y penses pas ! »

C’est vrai, ça, c’est tout à fait irresponsable ! Permettre aux enfants de s’amuser… ça voulait-il dire qu’elle les laisserait construire des parcours inter-allées, où ils joueraient à saute-mouton sur les piles de livres ? A moins qu’elle ne décide de les laisser se construire des « cabanes à lecture », pour les protéger ou mieux les isoler… Non mais ! Il n’en était pas question !

(Un clic image pour retrouver Papilio dans sa bibliothèque sur l’ancien blog de Davy)

Les livres sont vivants, on doit les respecter, les traiter comme des personnes âgées, avec respect et beaucoup d’affection…

Non mais !

Il ne décolérait pas. Même s’il avait obéi à son amie en essuyant avec application chaque étagère, en époussetant chaque livre, en aérant les lieux, comme le préconisaient les donneurs de leçon… ça n’était sûrement pas suffisant.

Il y avait bien trop de livres, partout… et Quichottine ? Le laisserait-elle s’occuper de tout tandis qu’elle s’était confinée dans la pièce à côté, préparant de nouveaux cadeaux pour ses petits… ceux qu’elle ne pourrait plus voir pendant quelque temps…

Un anniversaire reporté, un autre à venir dont elle ignorait s’il pourrait se tenir… Elle n’avait pas perdu le moral pour autant… non, mais elle avait eu tant à faire, ouvrant chaque message, avec précaution, se demandant s’ils ne lui apporteraient pas de mauvaises nouvelles… Nul n’était à l’abri.

Et puis… elle s’était décidée à revenir dans sa Bibliothèque, le temps de parler de lectures, des livres lus et de ceux reçus et pas encore lus, de ceux qui restaient à recevoir… livraisons à une date hélas indéterminée.

Elle savait que ce ne serait pas suffisant pour ceux qui étaient désormais encore plus isolés, contraints de se barricader contre un ennemi invisible mais oh combien dangereux.

La première semaine s’achevait et elle avait l’impression que le temps ne savait plus comment s’écouler « normalement ».

Rien n’était normal… même pour le Lutin bleu qui décida soudainement de se poster dos à l’âtre pour faire son unique vœu de la journée.

« Que ce virus disparaisse le plus rapidement possible en préservant tous ceux dont le destin n’était pas de mourir aujourd’hui. »

… Un vœu bizarre, bien sûr… mais ne pensez-vous pas que vous devriez être habitués aux pensées et désirs étranges du Lutin bleu ?

(à suivre)

46 commentaires à propos de “Mais que fait-elle donc en ce moment ?”

  1. Je commence ici une histoire qui sera émaillée de livres, d’images… juste pour vous égayer.
    Merci à tous ceux qui passent, que ce soit en silence ou en laissant leurs mots.
    Que ce printemps soit beau pour tous, même entre nos quatre murs.
    Je vous embrasse fort.
    Prenez bien soin de vous.

    • La dernière pensée du Lutin..
      Maman qui a eu 95 ans le 17, seule dans sa petite maisonnette loin de nous, presque aveugle, de santé précaire : »si je dois lavoir ce virus, c’est le destin »…. elle est sereine, plus que ces fous qui font des provisions de ouf ou ces malhonnêtes qui volent des masques. La nature humaine est faite de tout….
      Oui, Lutin Bleu, la bibliothèque restera ouverte et nous passerons, silencieux ou non, et respectueux des autres . En espérant que la bibliothécaire et toute sa famille reste en bonne santé.
      Adichat y un abrazo Quichott

    • MERCI Quichottine de ton passage chez moi
      je ne suis plus aussi présente que par le passé
      un ictus m’a démolie au physique et au moral
      Maintenant nous sommes tous victimes d’un ennemi invisible
      mais (oh combien) dangeureux
      On ne sait pas d’où il vient et on ne sait pas où il va
      Il peut nous attaquer n’importe quand et n’importe où
      alors on peut dire comme les arabes « in schallah »

  2. Bonjour Quichottine… ah pareil, deux anniversaires en avril, voire trois, deux petites-filles et mon frère… et que dire de Pâques et ses oeufs… comme on ne peut se réunir ce sera plus triste, on en achètera pas cette année, les cadeaux, reportés à l’été… que faire d’autre, rien, sinon obéir aux consignes, de même pour toi, bises

  3. J’aime beaucoup les pensées et désirs étranges du lutin bleu…
    Bonne inspiration et que les sourires printaniers passent à travers les murs…
    Moi j’ai rangé aussi juste un peu mes livres…J’ai surtout relu des pages donc je ne vais pas vite…
    Je refais aussi mon dernier voyage à travers mes photos…
    Bonne journée

  4. J’aime beaucoup ton nouveau chez toi, la lecture des articles est beaucoup plus agréable. Il va falloir faire avec, par chance nous avons un petit jardin pour se tenir informés des dernières naissances et planter quelques bulbes: croscomias et dahlias que j’avais achetés en catastrophe avant la fermeture des magasins. Prends soin de toi Quichottine, et merci de penser à nous, bises

  5. Et oui, le confinement impose des séparations nécessaires, heureusement que les moyens de communication ne manquent pas, en espérant que nous aurons d’ici quelques mois le grand plaisir de serrer nos petits loups dans nos bras…
    Bonne initiative Quichottine, nous avons la chance d’avoir de beaux et bons moyens de nous distraire et de nous changer les idées…
    Bon week-end printanier

  6. Coucou Quichottine,
    Je suis vraiment contente de voir le retour du Lutin bleu, même si les circonstances sont vraiment particulières. Mais comme il est plein de sagesse…
    Rien n’est normal en effet, mais on va tous apprendre à réinventer nos vies aussi. Et en restant chez soi, on sauve des vies. La notre en se protégeant, et celle des autres en ne risquant pas de les contaminer 😉
    Bises et prends soin de toi et de ton cher Lutin.

  7. Jolie comme tout cette page et c’est une très bonne occupation que de fabriquer des cadeaux pour gâter tes petits en attendant les jours meilleurs.
    Prends bien soin de toi et du Lutin bleu!

  8. Coucou ma Quichottine.
    Nous en sommes tous là. Rester confinés et s’occuper au mieux et bien heureux ceux qui possèdent un jardin (j’en fais partie) !
    Mes pensées vont avant tout à ceux qui doivent rester confinés dans des appartements.
    Bisous, bisous

  9. Oui, ce confinement nous tiens loin de nos proches et nous qui devions faire l’anniversaire de mon fils fin mars, c’est foutu!!! Bon, nous avons le téléphone, messenger qui vont nous rapprocher de ceux qu’on aime. Et pour ceux qui ont un jardin, comme moi, le temps passera plus vite. N’oublions pas les livres qui nous permettent aussi de nous évader. Prend soin de toi, Quichottine et à bientôt

  10. Oui tu es parfaitement inconsciente, pas de laisser la bibliothèque ouverte, mais de permettre à un aussi vieux lutin de s’en occuper… Et toc, j’ai fait exprès ! Je l’imagine déjà se redresser et se remettre à l’ouvrage en grommelant un truc du genre « je vais lui montrer, moi, qui est le plus vieux de nous deux… »! Sûr que ce n’est pas évident de confiner un petit bonhomme comme ça !

  11. Joyeux printemps. La douceur, les myosotis, jonquilles et prunus gardent notre âme entière.
    Les livres sont de bons compagnons. La prière aussi.
    Comme toi les petits me manquent.
    Bises et prends soin de toi

  12. Merci Quichottine pour cette jolie histoire .
    Je fais partie des privilégiés qui ont un jardin et qui aiment lire alors le confinement ne me pèse pas trop .
    Puisse la vie de ceux qui nous sont chers être sauvegardée. Moi aussi, j’ai toujours peur d’une mauvaise nouvelles;
    Prends bien soin de toi . Je t’embrasse .

  13. se soutenir et sourire entre aminautes pendant cette période difficile où beaucoup de nous sont isolés est oeuvre de salubrité publique, on embarque avec toi, Quichottine

  14. coucou amie,
    j’envie ceux et celles qui arrivent à s’occuper …certes le truc 19 n’est pas seul en cause pour mon cas, mais j’en rage intérieurement de ne pas arriver à m’activer un peu plus. Alors je parle à mes fleurs…:-)
    je t’embrasse

  15. Merci Quichottine pour cette nouvelle épopée du lutin bleu dans la bibliothèque . Le confinement ne nous empêche pas de voyager avec les livres heureusement , je regrette juste de ne pas profiter au mieux de ce printemps ensoleillé dans mon jardin , celui ci n’étant pas au pied de mon appartement .
    Bonne fin de semaine
    Bises

  16. Merci Quichottine d’avoir des pensées pour ceux qui risquent de s’ennuyer. Ce n’est pas mon cas mais je suis venue avec grand plaisir lire ta nouvelle histoire et bien entendu je suis ravie de retrouver Lutin bleue et sa sagesse légendaire. S’il pouvait au moins en donner un peu à ceux qui bravent les interdits se croyant infaillibles, mettant leur vie et celle des personnes fragiles qui les entourent et donnant du travail supplémentaires à nos soignants qui vont craquer si cela continue ainsi.
    Alors restons chez nous et profitons pour ceux qui peuvent de nos petits jardins, de nos voyages virtuels sur nos blogs et des rêves que ne manquerons pas de nous apporter nos lectures. Bisous et prends soin de toi surtout

  17. Nous avons tant besoin de nous occuper l’esprit et le corps pour éviter de penser à cet horrible cauchemar ! Malgré tous nos moyens modernes de communication, le plus dur est bien de ne pouvoir choyer et serrer nos petits enfants dans les bras.
    Merci Quichottine de penser à nous dans ce nouveau voyage.
    Bisous et prends bien soin de toi.

  18. Contente que ta bibliothèque soit ouverte, et espérons que le voeu de ton lutin bleu se réalise, mais je pense que ça va prendre un moment hélas.
    le plus dur pour moi aussi sera de ne pas fêter les anniversaires de mes 2 petits enfants, et une de mes filles étant enceinte de 7 mois 1/2, je m’inquiète pour elle et cette fin de grossesse pas trop sereine, et je ne pourrai pas non plus aller l’aider à la naissance. Mais bon l’essentiel est qu’on reste en bonne santé, et que tout le monde y mette du sien pour bien rester à la maison, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de français toujours indisciplinés
    Bisous et bonne soirée

  19. Puisse le vœux du lutin bleu et le tien être exaucés. Mon déplacement pour Paris pour aller voir toute ma petite famille et aider au déménagement a été annulé est reporté je ne sais quand. C’est dur à vivre. Bisous

  20. Tout ce que je souhaite est que, quelle que soit la durée de cette malédiction, que mes amis, mes enfants, mes proches traversent ce fléau sans en souffrir autrement qu’en restant confinés, ce qui, il faut bien l’avouer est un moindre mal si on considère l’enjeu. Nous devions alle en nouvelle aquitaine à la fin du mois, et voir notre tribu…. mais ce n’est que partie remise. Prends soin de toi, tu fais partie de mes amis de mes proche, depuis le temps que nous correspondons……

  21. Pas facile cette période pour personne et encore plus ceux qui sont seuls et coincés entre quatre murs.
    J’espère que tu vas bien, prends soin de toi.
    Gros bisous de nous deux et doux week-end

  22. Merci Quichottine pour ce partage , nous pouvons ansi le temps de se lire tous les uns et les autres se « déconfiner »même si c’est virtuel
    Heureusement qu’avec certains réseaux et une famille éparpillée on peut garder le contact !
    Prends bien soin de toi et de tes proches
    Je t’embrasse …..

  23. Heureusement que nous avons les livres pour nous évader de ce présent difficile.
    C’est une bonne idée de nous écrire une histoire ;C’est le moment puisque nous sommes « coincés à la maison. Je ne me plains pas car dans mon village je peux bouger sans rencontrer personne . Et j’ai mon jardin.
    Il faut espérer que ce virus sera vaincu grâce à nos chercheurs et au civisme des gens. Bisous

  24. Bonjour Quichottine. Ah oui, c’est dur de ne plus pouvoir se réunir en famille ou entre amis. Pour le musée du cheval de Chantilly, j’ai suivi ton lien mais pas vu comment visionner les anciens spectacles, juste les vidéos de lancement. Bisous et bonne journée

  25. Je suis d’accord avec Lutin bleu sur les livres, ils sont précieux et il faut les protéger . Je commence à donner des miens en espérant que ceux ou celles qui les liront en feront de même. J’espère que tout se passera bien pour toi et ta famille. J’ai appris hier soir qu’une de mes connaissances est bien malade, elle a un enfant handicapé a sa charge. que va t-il devenir si sa maman décède ? Les gens sont imprudents , Il ne faut sortir que pour les courses, le médecin et sortir le chien au plus près de chez soi et très peu de temps si possible.

  26. bonjour, oui il faut rester à la maison, impératif mais certains ne semblent pas avoir compris encore,être obligés de verbaliser pour une chose si importante!!
    ici nous restons bien sagement à la maison,les enfants çà va, certains aussi à la maison, d’autres qui doivent travailler pour alimenter les magasins d’alimentation, un fils en grosse distribution, une petite fille aussi, et une autre en boulangerie, en espérant qu’ils ne seront pas affectés par ce satané virus,
    Bonne journée à toi, salut au lutin bleu, Bisous, MIAOU !!!!

  27. Merci pour cette histoire, on est déjà au printemps depuis hier, mais je crois qu’on sera en été quand on pourra enfin sortir sans crainte. Cette période est très douloureuse pour les familles qui ont perdu un de leurs proches, pour les voyages, brocantes, fêtes de toutes sortes annulés, pour les anniversaires des enfants qui ne pourront pas se faire, la liste est longue. Les entreprises craignent beaucoup, comment va-t-on vivre ? La réponse viendra au bout de ce confinement dont on ne connaît pas la date. On vit au jour le jour.

  28. Merci Quichottine pour ce partage bien vivant et animé ( comme d’habitude ! ) .
    Le confinement est nécessaire et va peut être nous apprendre à mieux se connaitre dans la sérénité ( prendre du temps pour soi ) et à trouver , peut être , un autre mode de vie.
    J’ai la chance d’avoir un jardin et de profiter du printemps.
    Je te souhaite un beau printemps , prends bien soin de toi et des tiens.
    Je t’embrasse Quichottine

  29. Et oui, avec ce confinement, deux rassemblements d’anniversaires dans la famille (50 ans de mariage, 60 ans) ont été annulés.
    Moi, pour l’instant, je me suis préoccupée pendant deux jours du ménage au gîte suite au départ de travailleurs dont le chantier a été arrêté. Puis, un énorme repassage m’attend.
    Quelques livres m’attendent et aussi toutes les vitres de la maison (4 porte-fenêtres, 9 fenêtres et 9 vasistas ou soupiraux de sous-sol). Le mauvais temps de cet hiver a sali et plaqué de la poussière sur les carreaux. Il est grand temps.
    Espérons que ce printemps verra disparaître le coronavirus et permettre à chacun de pouvoir vaquer comme bon lui semble !
    En attendant, les gens doivent être raisonnables et arrêter de « sortir » groupés et se sentir en vacances sur les plages, à la montagne ou à la campagne !
    Bon dimanche Quichottine ! Bises !

  30. Contrairement à beaucoup de personnes je n’ai pas fait de provisions alimentaires ni de PQ,
    J’ai l’habitude d’avoir toujours une réserve de pâtes, riz etc…et le congel plein.
    Mais par contre j’ai fait une grosse provision de livres.
    Si tes amis manquent de lecture, envoie les chez moi.
    Merci pour ce joli billet plein de fraîcheur.
    Prends bien soin de toi et des tiens.
    Je t’embrasse fort.
    Maryse

  31. Lire est un bon dérivatif en effet entrons en d’autres mondes et oublions notre quotidien, nos chagrins, et pensons aux autres car je sais que tous ceux qui m’ont écrit, lue, divertie, intéressée me manqueront beaucoup, je pense encore aux disparus, proches ou sur la toile qui nous manquent beaucoup, ils restent dans notre coeur…

  32. Merci beaucoup pour ces lignes superbes. A rester confinés d’autres choses on essaie . Pas facile cependant, mais on s’y fait. Je devait fin mai démenager pour l’instant comme tout est arreter je ne sais si je pourrais. Ma passion? Je ne puis l’exercer car mes peintures toiles ont été dans des cartons rangées. Le jardin? Pas le moral, pas l’envie, un peu de couture de masque j’ai fais qui si il ne me protège pas de cette saleté arretera mes postillons(MDR) Mon esprit est occupé par un membre de la famille qui tous les jours se mets en danger pour soigner…. alors depuis quelques jours je suis sur le clavier.
    Prends soin de TOI et surtout RESTE CHEZ TOI.

  33. Bonjour Quichottine , j’espère également que ce virus va vite partir , restons optimistes ! je ne me plains pas car comme tu l’as vu mon jardin , mes poupées et la guitare de Nino nous font passer des journées sereines . Je suis de tout cœur avec toutes les personnes qui font leur possible pour nous aider et nous soigner . Courage à vous deux pour ce confinement qui vous éloigne des enfants mais on le sait , c’est plus prudent ! De gros bisous à vous.

  34. On le sait depuis longtemps que le Lutin bleu est un sage !
    Ta bibliothèque est protégée, il a l’œil à tout.
    Attendons pour voir et toi fais attention à toi et à ton Archange !
    Je me demande si j’arriverai à revenir vraiment sur le blog.
    Plein de bisous tout doux Quichottine

  35. Je suis plus un fan de l’image et par moment, j’aime regarder de nouvelles découvertes de photographes 😉 Le confinement est assez difficile mais c’est pour le bien de tous .
    Bisous Quiche.

  36. Bien qu’on cherche du réconfort et du divertissement par le biais du blog, il est vrai que l’on ne peut faire comme si nous étions à l’abri de la crise sanitaire internationale.
    L’Europe est touchée. La France également. Puis, peu à peu le virus s’installe, se propage et crée la panique dans le Monde. Le monde est touché, physiquement, psychologiquement et moralement. Quand ce n’est pas le confinement qui pèse, c’est le fait de se rendre au travail dans une ambiance austère, avec la peur, la crainte… Et revenir chez soi avec une certaine sensation, des ressentis. L’angoisse s’installe mais s’estompe à l’aide de divertissements, de réconfort récupéré ici et là (un appel, un message, un partage…). Mais cela reste au jour le jour comme l’est le cas de la pandémie.
    Prends soin de toi, Quichottine.
    Nous aurons probablement le cas de nous retrouver durant les jours, semaines à venir.
    Bise.
    An’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.