Les escaliers de Lyon

Ce matin, je parcourais le blog de Pastelle, pour y trouver, je l’espérais, une photographie des escaliers de Fourvière…

– Tu n’avais pas pris de photo ?

– Non. Je dois dire qu’il ne faisait pas vraiment beau. Sur chacune des 237 marches qui relient le haut de la colline au quartier St Jean, les feuilles mortes auraient pu se ramasser…

– À la pelle ?

– Et par camions entiers !

(Les mots du Lutin bleu avaient fait surgir une chanson, Prévert était partout, mais c’est la voix d’Yves Montand que la Bibliothécaire entendit.)

“ Oh je voudrais tant que tu te souviennes…”

Les escaliers de Fourvière étaient joliment tapissés de milliers de feuilles mortes, tant et tant de couleurs que celles de la palette d’un peintre n’auraient pas suffi. La pluie les avait lustrées et si le soleil y avait joué je suis certaine que j’aurais pu décrire un escalier en robe de feu, en habit de lumière.

Nous étions montées à la Basilique en funiculaire.

Parisienne pour un jour, j’avais tant aimé Montmartre…

100823_Montmartre_Alejandro

Monter à Fourvière, c’est contempler tout Lyon, et j’avais un merveilleux guide.

Descendre… ah, c’est aussi une expérience à ne pas rater !

On croise dans les escaliers des sportifs qui les montent en courant, j’imagine qu’enfant j’aurais pu aussi le faire quatre à quatre, mais je n’avais pas de rampe assez large pour m’y laisser glisser à la descente.

Je m’agrippais à celle qui m’était offerte.

Où donc était le temps où les marches ne me faisaient pas peur, où je n’avais besoin d’aucun appui ?

J’étais consciente de ralentir mon amie. Mais je n’y pouvais rien. Les années m’avaient marquée plus encore dans mes pas que dans mon apparence.

Mais je n’aurais manqué cette descente pour rien au monde, même si je savais d’avance que je la paierais le jour suivant.

– L’as-tu au moins bien descendu, cet escalier aux si nombreuses marches ?

– Bien, non, mais descendu, oui. C’était impressionnant de penser à tous ceux qui l’avaient monté autrefois, lorsqu’il n’y avait pas de machines, lorsqu’on ne pouvait compter que sur soi pour aller d’un endroit à l’autre.

Nous avions fait le tour de la Basilique, nous y étions entrées, et tout était si beau que j’avais de quoi en rêver…

– Mille et une nuits ?

– Sans doute davantage. Ensuite, nous avons parcouru rues et ruelles de la vieille ville, jusqu’au restaurant où devait nous rejoindre Pastelle.

Rapidement, tout en bavardant de choses et d’autres… Polly me montrait des lieux incontournables, je savais que j’y reviendrais.

Lyon et ses ponts, Lyon et ses monuments, Lyon et son Histoire, celle qui s’écrit avec un grand H.

Je ne pourrais pas tout raconter, c’était si dense, si intense.

J’étais heureuse d’être avec elle, là, dans cette ville où m’attendraient encore les murs peints que Laure ne nous a pas encore montrés.

Tout un circuit à découvrir.

J’avais dans mon sac nos cinq anthologies, mais je n’avais pas emporté le livre illustré en partie par les images de Pastelle, écrit par Emmanuelle Cart-Tanneur, qui parle si bien de Lyon et des lieux à ne pas manquer.

C’est au restaurant que nous rencontrâmes Pastelle pour la première fois.

Traverser l’écran pour l’un ou l’autre de ceux que je croise quotidiennement en ouvrant des fenêtres est quelque chose que j’appréhende.

Je sais que la vie des blogs gomme les aspérités de certains caractères, permet d’évacuer les préjugés.

Mais je sais aussi que chaque fois que j’ai osé franchir le pas, passer de l’autre côté de ces miroirs qui ne montrent toujours que le bon côté, j’ai été surprise de constater que, finalement, l’apparence ne change rien. Ce qui a plu sur le blog est toujours là. Sans doute accentué par la sincérité des échanges.

Un visage de plus que je pourrais associer désormais à un pseudonyme. Un regard qui explique la beauté des images et des mots offerts.

Le repas fut animé, rapide, près de moi deux complices qui faisaient tout pour que je ne stresse pas.

Nous fûmes à l’heure pour la seconde partie de cette grande journée. D’autres rencontres nous attendaient.

(À suivre)

70 réponses à “Les escaliers de Lyon

  1. … rencontre avec Pastelle dans sa ville… voilà chose faite, ,-) merci Quichottine, bonne nuit, bises

  2. Je ne savais pas que Pastelle était lyonnaise. Il y à du longtemps que je ne suis allée sur son blog!

  3. Visite et déjeuner amical de quoi passer une belle journée. Bisous

  4. Je suis certaine que la rencontre a été merveilleuse, un vrai bonheur.
    Je trouve que Lyon est une ville fantastique, j’ai adoré m’y balader.
    bonne journée, bises

  5. Ca y est, le troisième mousquetaire est là et le trio est prêt.
    Bon jeudi … glacial !
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Merci. C’était un jeudi sur la route.
      Avec de la neige. 🙂
      Bisous doux ma Dom. Passe une belle journée, au chaud si possible.

  6. mireille du sablon

    … je t’aurais volontiers suivie, ne connaissant pas Lyon. Tu avais la chance d’avoir une guide.
    Je me doute que cette rencontre devait être un vrai plaisir!
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

    • Un énorme plaisir. Je n’avais pas vu Polly depuis bien trop longtemps. 🙂
      Bises et douce journée Mireille.

  7. Une belle journée dans une belle ville ♥ Merci de m’avoir citée dans ton billet Quichottine, il est vrai que je parlais beaucoup plus de Lyon sur mon blog OB et depuis que nous n’habitons plus Lyon même j’y vais beaucoup moins aussi
    Gros bisous & douce journée

    • Je crois que je vais t’associer longtemps aux murs peints… bien que tu aies de nombreuses autres activités.
      Gros bisous et douce journée Feelaure

  8. Lyon est une très belle ville, je l’aime beaucoup.
    C’est vrai que c’est une chose bien agréable que de passer de l’autre côté de l’écran !
    Bonne journée à toi, à tous.

    • J’ai adoré te rencontrer, eMmA.
      Ce fut grâce à Rêves aussi. 🙂
      Passe une douce journée. Bises.

  9. Bonjour Quichottine
    Une belle mise en condition ..tu etais en bonne compagnie , donc tout pour te détendre ..
    Quand tu parles de Lyon , quand Laure nous montre ces photos , cela donne vraiment envie d’y aller ..
    Les rencontres blogueurs sont rarement décevantes , le moment du premier regard est essentiel..et puis c’est comme si on s’etait toujours connus ..
    Bonne journée à toi
    Bises

    • C’est vrai. « comme si on s’était toujours connu ». 🙂
      Bises et douce journée Claudine. Merci pour tout.

  10. Quichottine, tu n’es pas montée à Fourvière en funiculaire, tu es montée par « la ficelle » !!!!
    Quand il fait beau de là-haut tu vois les Alpes et le mont Blanc, c’est magnifique… Il faudra trouver une occasion pour que tu puisses revenir…

    Trois fois j’ai eu l’occasion de rencontrer des blogueurs, je n’ai jamais été déçue, c’est toujours une rencontre forte et émouvante…
    Merci de nous partager ainsi votre journée.

    • Tout à fait vrai. 🙂
      Polly m’avait donné le nom, j’ai omis de le mentionner. 🙁
      Je reviendrai, c’est certain.
      Merci à toi aussi, ABC.

  11. Lyon est une belle ville pour ce que j’en ai vu .Une copine de ma fille nous l’avait fait visiter . J’ai descendu aussi ces escaliers . C’est toujours un plaisir de faire la connaissance d’une copinaute . On est rarement déçu car finalement le blog dévoile une bonne partie de la personnalité .
    Je te souhaite un belle journée; Bisous

  12. Bonjour Quichottine. La rencontre a dû être très agréable entre vous trois. J’ai visité Lyon, la vieille ville et j’en garde un souvenir ébloui. Bonne journée et bisous

  13. Belle rencontre dans cette ville de lumière….qui m’a permis de rencontrer Pastelle!
    C’est ce qui est chouette avec cette chaîne de blogs… des chaînes qui nous permettent de se cramponner pour ne pas tomber….
    Bises et belle journée
    Dany

  14. Nous aimons beaucoup faire une halte à Lyon lorsque nous partons rendre visite à notre fils à Grenoble : Deux belles villes ! le funiculaire de Lyon laisse une très bonne impression.

    • Je ne connais pas vraiment Grenoble, mais j’irai aussi un jour. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, Loïc.

  15. voilà, le voyage te fait traverser l’écran, foin des escaliers de plus en plus hauts !… je me disais que rencontrer une image, c’est ce que vivent les gens qui se sont connus sur des sites de rencontre, mais là la déception doit être fréquente !

    • C’est vrai, mais la vie d’aujourd’hui laisse peu de place aux rencontres dans la réalité. Je trouve cela bien dommage.
      Merci pour ce partage, Emma.
      Passe une douce journée.

  16. Merci pour cette belle histoire de rencontres!
    C’est toujours un moment intense et magique de rencontrer en « vrai » des personnes avec lesquelles on a échangé mots et images!
    Cela me rappelle nos deux rencontres, brèves mais si intenses!

  17. en bonne compagnie Quichottine toute ville est belle… j’imagine ces escaliers bien glissant avec les feuilles j’admire ton cran pour les descendre.
    je t’embrasse…en attendant la suite des rencontres !

    • C’est une expérience à ne pas rater. Surtout si l’on est en bonne compagnie. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  18. J’adore ton histoire, vraie ! C’est impressionnant de traverser l’écran et de rencontrer des pseudos qui prennent forme et vie. Je ne l’ai pas fait souvent, mais je n’ai fait que de belles rencontres. À bientôt pour la suite !

    • Merci, Mimi.
      Je suis contente que tu n’aies eu que de belles rencontres.
      Je crois que cela permet d’avoir envie de continuer.
      Passe une douce journée. Bisous.

  19. A te lire, on sait que la journée lyonnaise fut très belle, et c’est magnifique ces rencontres hors écran, pour sentir le réel en chair et en os!
    Bises et belle journée

  20. Te voilà bien entouré pour passer cette belle journée dans une des plus belle ville lumière..
    Bonne et douce journée Quichottine bises.

  21. Je ne connais pas bien cette ville, alors, j’ai suivi tes chemins et ceux de Pastelle avec plaisir pour partir à la découverte.
    Bises et bonne journée Quichottine

  22. Que c’est agréable de passer de l’autre côté de l’écran … Quelle belle journée !
    Je reviendrai Quichottine découvrir la suite …
    Je retourne à mon crochet et t’embrasse bien fort

    • Je me souviendrai longtemps de notre rencontre. 🙂
      Merci pour tout, Marie.
      Bon crochet… et nos amitiés à vous deux. Bisous à partager.

  23. Une année qui sera marquée pour moi aussi car j’ai fait quatre rencontres d’amies virtuelles et cela n’a été que du bonheur pour nous toutes. Je comprends alors ce que tu as ressentie ce jour-là. Belle journée, Quichottine, et gros bisous

  24. Toujours agréable de passer de l’autre côté du miroir pour des rencontres dans le réel . 237 marches oui qui ne s’avalent pas comme cela aussi facilement , je ne m’imagine pas non plus les monter quatre à quatre .
    Bonne journée Quichottine
    Bisous

  25. Ah, toutes ces marches à monter puis à descendre ! Tout comme toi, je fais de plus en plus attention dans les escaliers et il est loin le temps où je pouvais monter et descendre sans avoir peur de trébucher.
    Toutefois, des rencontres agréables et de bons moments passés ensemble avant l’instant « T ».
    A suivre alors !
    Biiiiiizzzzzz

    • Je ne les ai pas montées, j’ignore si ça aurait été plus facile.
      Bises et douce journée Monique.

  26. Bonjour Quichottine
    Les marches ne me dérangeraient pas mais c’est une grande ville Lyon, je n’y serais pas à l’aise …. mais toi tu y as tes guides, c’est l’avantage !
    Bises, bonne soirée

  27. ABC a raison on nomme le funiculaire la ficelle.
    Drôle de nom, mais les lyonnais adorent les mots et leur langue est savoureuse aussi.
    Je ne sais s’il y avait 237 marches de ce côté-là, parce qu’il y a d’autres escaliers pour grimper tout là-haut.
    Quand je pense que je les montais tous les soirs ma première année à Lyon, j’avais la forme de mes vingt ans.
    Et nous étions heureuses marche après marche et avec chacune son rythme.

    Tendresse.

    • Tu as tout à fait raison.
      J’étais immensément heureuse d’être là.
      Tendresse ma Polly. Passe une douce journée.

  28. rencontres et bonne chère la journée a du être vraiment bonne, surtout pour cette cause. Bisous

  29. Passer du virtuel au réel est assez stressant, mais c’est un beau souvenir pour moi ! Et le fait que les occasions soient rares préserve peut-être cette part de « magie » de la rencontre que le quotidien n’use pas ?… Prête à renouveler l’expérience, en tout cas ! Ceci dit, je ne connais pas Lyon dont j’ai souvent entendu vanter les beautés !

    • Magnifiques souvenirs pour moi aussi. 🙂
      Renouveler l’expérience le plus souvent possible.
      Passe une douce journée Galet. Je t’embrasse fort.

  30. Une belle découverte de la ville, et une belle rencontre. la journée commence bien
    bisous

  31. Merci de tes mots gentils. Je suis heureuse de savoir que je me ressemble. 🙂

  32. Descendre l’escalier, c’est encore possible..mais le monter….impossible, le souffle manque et le genou coince…mais j’irai certainement à Lyon , deux de mes petits enfants s’y trouvent…
    Bonne journée quichottine !

  33. Jamais rencontré qui que ce soit mais certainement par ma faut. Pas osé lorsque j’en avais l’occasion et maintenant je ne bouge plus beaucoup en France.
    Je suis heureuse pour toi et tes deux « commères » du jour.
    Bisous Quichottine et merci et prendre, en plus, le temps de raconter cette journée.

    • Je ne sais pas. Je crois que c’est difficile d’oser, ensuite, tout va bien. 🙂
      Bisous et douce journée Pimprenelle.

  34. Je prend connaissance de tes pages lyonnaises dans le désordre et je vois ici ravie que vous avez pu voir quand même un peu de Lyon. Ah, descendre les escaliers, un exercice en effet ! pour ma part j’ai toujours appréhendé même jeune. bises et beau dimanche

  35. J’ai eu l’occasion de me rendre sur Lyon, j’avais bien aimé cette ville.
    Je vois que tu n’étais pas seule, cela fait toujours une drôle d’impression de recontrer ses lecteurs en vrai.
    Cela m’arrive de plus en plus souvent et ce week-end que je viens de passer à Orange fut encore pour moi l’occasion de rencontrer mes aminautes.
    J’ai souri quand j’ai vu ton avis sur les escaliers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *