Deux mouchoirs retrouvés

Dans le tiroir de la commode, un petit mouchoir pleurait.

– Impossible !

– Pourquoi ? Décidément, je ne sais pas de quoi sont faits tes repas en ce moment mais plus ça va, plus tu restes accroché au sol, comme si tes deux pieds y étaient rivés ! Ne peux-tu pas rêver ? Juste un peu ? Pour me faire plaisir…

(Le Lutin bleu haussa les épaules et se drapa dans sa houppelande rapiécée comme d’autres le font dans leur dignité… Il avait levé le nez vers le ciel, mais je vous rassure, il ne l’avait pas aussi long que Cyrano.)

– Tu sais… si tu ne veux pas écouter, tu peux faire autre chose, je ne t’en voudrai pas, d’autres s’installeront à ta place…

– Certainement pas ! J’y suis, j’y reste ! Celui qui me délogera n’est pas encore né !

– C’est d’accord, alors, écoute, et arrête de grogner !

(Le Lutin bleu serra les dents et se cala contre la lampe où il aimait s’installer, frottant subrepticement son dos contre le pied… Chut ! Ne lui dites surtout pas qu’on aurait dit un ours se grattant le dos contre le plus vieil arbre de sa forêt, il pourrait se fâcher et on ne sait pas encore ce qu’il ferait dans ce cas.)

– Donc…

(Quichottine avait détourné son regard et le posait désormais sur l’un des enfants présents.)

Donc, comme je le disais avant d’être interrompue, un petit mouchoir pleurait dans le tiroir de la commode…

– Tu n’as pas dit ça ! Tu as dit : « Dans le tiroir de la commode, un petit mouchoir pleurait »… et c’est important, parce qu’il n’aurait peut-être pas pleuré s’il ne se trouvait pas dans ce tiroir.

(Quichottine fronça les sourcils… allons bon ! Le Lutin bleu n’avait rien dit… qui s’était permis d’intervenir ainsi ?)

Elle reprit :

– Dans le tiroir de la commode, un petit mouchoir pleurait… Vous ne le savez pas, mais autrefois, il y avait des mouchoirs en tissu, immenses, assez grands pour servir de foulard quand le soleil tapait, pour protéger une blessure, pour essuyer la sueur qui coulait…. Et puis, il y en avait d’autres, plus petits, bordés de dentelle, trop petits pour s’y moucher, juste bons à être sortis par de belles dames au cours de leur soirée, pour l’approcher du nez, mais surtout ne pas l’y frotter…

Elles y avaient déposé une goutte de parfum puis elles l’avaient caché dans leur décolleté, juste entre les deux seins.

Mais depuis que les dames n’allaient plus attendre leurs galants sur les banquettes de velours, le long d’une salle de bal dont le parquet rutilait et sentait bon la cire, le tout petit mouchoir gisait, abandonné, dans un tiroir, espérant qu’une main douce et tendre l’en ferait sortir…

Il était petit, si petit… il avait été beau, si beau ! Mais là ? Dans l’obscurité de ce tiroir anonyme, il n’était plus qu’un chiffon tout juste bon pour les mites…

160919_quichottine_1

Avait-il mérité un tel destin ?

Près de lui, un autre mouchoir pérorait encore. Il avait une taille raisonnable, une dentelle encore jolie, même si – peut-être – moins jolie que lui…

Il servait encore, parfois… Il était même arrivé que Quichottine le glissât dans son sac, car, pensait-elle, on ne sait jamais qui l’on croisera…

Elle aurait pu le faire tomber, avec un air de ne pas y penser, pour que son cavalier se penche et le ramasse, le lui rende avec un sourire complice, un peu moqueur peut-être… parce que de nos jours, avoir sur soi autre chose que des mouchoirs en papier, c’est de la provocation !

Le grand mouchoir pérorait, tout heureux qu’il était d’être encore utile, fusse à celle que tous trouvaient un peu étrange…

Soudain, un gant le montra du doigt, un autre se mit à rire tandis que le tas de foulards et d’écharpes qui les entouraient s’esclaffaient en chœur.

Interloqué, notre petit mouchoir se glissa vers eux.

– Pourquoi riez-vous ? Il n’y a rien de drôle par ici. On ne voit rien, il fait si sombre.

– Tu n’as pas vu ? Là-bas, ce fanfaron qui nous snobe tous…

– Eh bien ?

– Tu pourrais désormais lui rétorquer avec raison : « Cachez ce trou que je ne saurais voir ! »

– Un trou ? Je ne vois rien !

– C’est normal, on a refermé le tiroir, mais, la prochaine fois… on ne voit que lui, il est aussi gros que l’orgueil de ce malotru !

(Le petit mouchoir avait bon cœur… il avait été tellement triste de ne plus servir qu’il aurait voulu avoir lui-même ce trou pour qu’on le jette… même s’il ne savait pas ce qui se passait une fois mis à la poubelle. Il espérait qu’il y avait ailleurs autre chose, une autre vie pour lui et pour tous les délaissés.)

– Psitt…

(Il s’approcha davantage, le grand ne l’avait pas entendu.)

– Hep ! Viens plus près, j’ai quelque chose à te dire…

(L’autre s’approcha enfin, regardant son interlocuteur avec condescendance.)

– Tout le monde rit ici, mais sais-tu pourquoi ?

– Ils rient de toi, c’est évident !

– Non, pas du tout… ils rient parce que tu ne le sais pas, mais tu as un gros trou…

– Où ça ????

(Le grand mouchoir blanc s’agitait dans tous les sens, on se serait cru sur le quai d’une gare, au moment des adieux. Mais il avait beau se tortiller, il ne pouvait pas le voir, parce qu’il n’est jamais facile de voir ses propres défauts.)

– Là, regarde…

(Le tout petit mouchoir lui montra l’accroc. C’était comme si le monde s’écroulait. Comment ferait-il désormais pour vivre près des autres, pour se montrer au grand jour, même si ce n’était que dans le sac de Quichottine ?…)

– Attends, je sais !

(Le petit mouchoir s’approcha encore, plus près, jusqu’à le couvrir à demi. Le trou avait ainsi disparu et nul ne pourrait se gausser.)

Vous ne me croyez pas ?

Si vous ouvrez mon tiroir, si vous vous penchez un peu, vous verrez deux mouchoirs, enlacés comme deux frères d’infortune.

… et je vous promets que vous ne verrez aucun trou.

160919_quichottine_2

Passez une douce journée.

121 réponses à “Deux mouchoirs retrouvés

  1. Quichottine

    L’article « mis en avant » a retrouvé sa place dans la chronologie de mon blog.
    Vous pourrez en lire les commentaires et leurs réponses ici :
    http://quichottine.fr/2009/02/pourquichottine.html

    Merci à tous, pour tout.

    • J’avais écrit un commentaire qui n’est pas passé… écrit de mon téléphone portable. D’un côté ce n’est pas plus mal car il n’aurait peut-être pas plu…

      • Quichottine

        Je suis tellement désolée de ne pas l’avoir vu… Hélas, cela arrive de temps en temps sans que je puisse intervenir.
        Rien de ce que tu peux écrire n’aurait pu me déplaire. 🙂

  2. Il est vrai qu’aujourd’hui de si jolis mouchoirs en tissu et en dentelle ne se voient plus guère… Et pourtant quelles histoires ils pourraient conter comme tu viens de le faire… Elle est très enjouée et m’a bien fait sourire cette histoire de mouchoirs !!!
    Douce soirée et GROS BISOUS ma Quichottine.
    PS: Les mouchoirs en papier sont très pratiques tout de même… surtout quand on est enrhumée 🙂

    • Quichottine

      Tu me fais rire…
      Les mouchoirs en papier sont absolument indispensables quand on est enrhumé… même s’ils ne peuvent servir à bander un genou écorché. 😉
      Gros bisous et douce soirée Marité. Je suis contente que ça t’ait plu.

  3. cela me touche, ce sont des mouchoirs avec de la dentelle du Puy .. très fin ; les miens ne sont pas si jolis mais je retourne à eux après l’utilisation de ceux en papier qui dans la machine à laver s’émiettent un peu trop à mon avis.
    Bises et merci ; ils me rappellent ma grand mère qui était dentellière.

    • Quichottine

      Merci de me l’avoir précisé… j’avoue que je ne suis pas très calée en dentelles… pourtant, j’aime. 🙂
      J’ai aussi tendance à ne pas toujours faire les poches… et à retrouver de la bouillie de mouchoirs en papier dans la machine à laver. 🙁
      Bises et douce journée Durgalola.

  4. Quand on se prépare à déménager, trier, on retrouve des choses, comme ces mouchoirs par exemple, autrefois de semaine et du dimanche sans doute mais pas en papier jetable ! Merci Quichottine, bises

    • Quichottine

      Pas souvent en papier chez moi… seulement quand c’est vraiment indispensable.
      Merci pour tout, jill.
      Bises et douce journée.

  5. Jolie cette histoire de petit mouchoir comme on n’en fait plus !
    Et pourtant, même dans mon tiroir, ils sont gardés religieusement, voisinant les grands mouchoirs à carreaux d’hommes.
    Étonnant contraste des mouchoirs délicats de lin et de dentelle côtoyant le grand mouchoir en coton et rude !
    Merci ma Quichottine pour cette magnifique évocation, car comme l’écrit Marité, le mouchoir en papier sert à se moucher
    Bises et bonne soirée

    • Quichottine

      Il m’arrive d’emprunter ceux de mon mari… ils sont plus grands que les miens. 🙂
      Merci pour tout, ma Zaza.
      Bises et douce journée à toi.

  6. Petit mouchoir de dentelle a toujours son utilité, la toute première est celle d’être admiré car des comme ça, on n’en fait plus et donc la deuxième utilité est celle de porter la mémoire du temps passé. La troisième utilité est très importante aussi, sécher les larmes d’une belle histoire d’amour n’est pas une mince affaire… Merci Quichottine d’avoir ouvert le tiroir. Belle nuit.

    • Quichottine

      Un sourire en te lisant… merci, Mimi.
      Passe une douce journée.

  7. Que tout cela est joliment dit ! Plein de finesse, à l’image de la dentelle de ces mouchoirs.

    • Quichottine

      Merci… et bienvenue dans mon chez moi. Tes photos sont superbes !

  8. J’adore, cette compassion me fait du bien et ils sont très beaux ces mouchoirs et on s’en fiche que le temps les ait rendus dérisoires à l’usage, tu as su leur inventer une nouvelle vie, une vie de liens et de consolation.

    Merci d’avoir ouvert ce tiroir pour nous.

    Je t’embrasse tendrement.

    • Quichottine

      Merci, ma Polly.
      C’est vrai qu’on s’en fiche un peu, l’important est qu’ils soient encore là, pour longtemps…. 🙂
      Je t’embrasse tendrement. Passe une douce journée.

  9. Je suis de la génération « mouchoir de communion », avec plus de dentelle que de tissu ! Sans jamais avoir rien fait de sa vie, il a réussi l’exploit de se reconvertir… en napperon !

    • Quichottine

      J’ai de petits napperons anciens chez moi, d’autres moins anciens, mais tous ont leur utilité.
      Ce petit mouchoir-là ne peut plus être utilisé, car, la prochaine fois, j’ai bien peur que le tissus parte en miettes.
      Mais je le garderai tant que je le pourrai. 🙂
      Merci pour tout, Galet.

  10. Je pensais comme Galet ! J’ai vu ces mouchoirs servir de napperon ! Ils sont si jolis et délicats.
    Ton histoire de mouchoirs m’a bien plu ! Merci. Bonne nuit ma Quichottine. Gros bisous.

    • Quichottine

      Merci ma Lili… je suis contente qu’elle t’ait plu.
      Gros bisous et douce journée.

  11. Je me souviens de ces petits mouchoirs aussi… je ne les ai pas gardés!
    Je suis du genre à tout jeter sauf une veste faite par mon père tailleur…Comme quoi tout a une histoire…et toi tu sais si bien les écrire !

    • Quichottine

      Ce commentaire-ci a passé… et j’en suis ravie.
      En ce moment, je suis obligée de jeter, mais j’ai horreur d’avoir l’impression de trahir mes souvenirs.
      Merci pour tout, Marie. Je t’embrasse fort.

  12. J’adore ton histoire de mouchoirs et le petit est vraiment gentil. En plus il a trouvé une utilité : cacher le trou du grand !
    J’en ai aussi quelques-uns, de ces jolis mouchoirs …
    Bon mardi, avec un temps mitigé …
    Bisoux doux, ma quichottine.

    • Quichottine

      Je suis contente qu’elle t’ait plu… et heureuse de savoir que tu en possèdes aussi.
      Passe une douce journée ma chère Dom. Bisous.

  13. Qu’ils sont beaux ces mouchoirs de dentelle. C’est vrai qu’ils ont beaucoup plus de charme que nos mouchoirs en papier. Je n’en ai gardé aucun mais mes grands parents avaient des grands mouchoirs à carreaux. Je vis pas très loin de Cholet : la ville des mouchoirs. Ici dans les fêtes locales on trouve parfois des stands de mouchoirs de Cholet. Ils ont du succès. Bises

    • Quichottine

      Nous avons toujours ici de grands mouchoirs à carreaux, mon époux les utilise quotidiennement. Moi, j’en ai de plus petits, mais je ne saurais m’en passer.
      Les mouchoirs en dentelle, ce sont des souvenirs que je garde précieusement, mais dont je ne me sers plus car le tissu est tellement fin que j’ai bien peur qu’il ne résiste pas au prochain lavage…
      J’ai adoré visiter Cholet et sa fabrique. 🙂
      Merci pour le partage, Martine. Bises et douce soirée.

  14. Tu as bien fait d’ouvrir ce tiroir car avec les lui les souvenirs affluent…j’en ai quelques-uns aussi que j’ai gardé précieusement. Ils en ont vu passer des événements heureux ou malheureux, cachés des sourires ou des fous rires de jeunes filles et étanchés des larmes eux aussi.
    Tu sais si bien en parler…et leur rendre leur utilité !
    Merci Quichottine pour ce joli texte qui nous ramène à ce temps révolu où de jolis mouchoirs étaient cousus et brodés, ou bordés minutieusement de dentelles, afin de rejoindre les autres pièces du trousseau de la jeune fille de la maison.
    Bises et une douce journée

    • Quichottine

      Merci, Manou.
      Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Bises et douce soirée.

  15. ils sont beaux ces mouchoirs en dentelle, plein de charme d’antan.
    Tu es une admirable conteuse, à partir de 2 petits mouchoirs, tu nous offres une merveilleuse histoire, merci.
    très belle journée, bises
    danièle

    • Quichottine

      Merci pour ce joli compliment… Je suis contente que ça te plaise.
      Bises et très belle soirée à toi.

  16. je n’ai jamais possédé de tels mouchoirs, jamais retrouvé non plus dans les tiroirs, ma grand-mère faisait broder les siens à ses initiales, ils étaient jolis mais utiles et je ne la vois vraiment pas sortir un mouchoir brodé de sa poitrine, nous sommes trop « terriens » pour avoir ce genre d’ustensile. Ce qu’elle bordait de dentelle c’étaient ses napperons brodés que j’ai ressortis pour les installer un peu partout chez moi, ça fait peut-être un peu ringard mais ça m’est égal, ils me la rendent encore plus présente; Par contre, j’utilise de plus en plus les mouchoirs en tissus car je suis allergique aux mouchoirs en papier qui me font tousser
    Merci pour cette nouvelle page de jolis souvenirs

    • Quichottine

      Je ne trouve pas que les napperons en dentelle soient ringards, j’en ai mis aussi chez moi, et, comme je n’en avais pas assez, j’en ai fabriqué au crochet. 🙂
      Merci pour ce partage, Azalaïs. J’ai aussi un mouchoir brodé du « M » de ma tante Marguerite… mais pas de petite-fille dont le prénom commence par cette initiale.
      Passe une douce journée.

  17. Bonjour Quichottine
    Chez ma grand mère il y en avait beaucoup , ils étaient tous très beaux , c’etait pas toujours le petit accroc qui faisait perdre son charme à ce mouchoir c’est la petite tache jaune dont on ne sait vraiment jamais comment elle est arrivée là ..
    Merci pour ce joli moment de partage
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Tu as raison… certaines taches ont le don de défigurer le moindre bout d’étoffe, hélas !
      Merci à toi pour ce partage.
      Bises et douce journée.

  18. Jour, nuit, tiroir ouvert, tiroir fermé, tu m’as bien baladé.
    Et de voir ses propres trous, propres défauts, je n’y pensais pas arriver à ces conclusions en ouvant simplement un tiroir.
    Une histoire qui va intéresser les gens de Cholet, les mouchoirs grands comme des serviettes.
    Amicalement. Yann

    • Quichottine

      Parfois, je ne sais pas moi-même où les souvenirs vont m’emporter. 🙂
      Merci pour tout, Yann.
      Amicalement à toi.

  19. De si beaux mouchoirs … J’ai toujours un mouchoir (un vrai ) dans mon sac même s’il cotoye un paquet de kleenex plus pratique
    Ton histoire est très belle
    Bon mardi Quichottine

    • Quichottine

      Nous sommes plusieurs dans ce cas, je crois bien. 🙂
      Merci pour tout, Kri. Je suis contente qu’elle te plaise.
      Bises et douce journée.

  20. MERCI QUICHOTTINE !

    Je n’ai jamais vu ce genre de mouchoirs ! Je ne connaissais pas !

    Il est vrai qu’ils m’auraient fait penser à des petits napperons .

    Chez ma grand-mère maternelle : il devait y avoir tout ça !

    Bisous Quichottine

    any

    • Quichottine

      Certainement… 🙂
      Merci pour tout, Any. Bisous et douce journée.

  21. Très joli et ces deux petits mouchoirs aurait effectivement pu venir ce joindre à mon Nid de Mots, je les aurais accueillis avec plaisir….
    Ma grand-mère, elle , chantait les petits mouchoirs de Cholet ! Que de souvenirs !!!

    • Quichottine

      C’est vrai… oups ! J’aurais dû y penser en écrivant ma page.
      Je suis désolée.
      Merci pour ces souvenirs partagés. 🙂

  22. De bien jolis mots brodés avec le lutin autour de ces bien jolis mouchoirs bordés de dentelle délicate
    bises et belle journée quichottine

  23. J’éprouve toujours autant de plaisir à te lire, Quichottine. Je ne possède pas ce genre de mouchoirs et j’aurai bien aimé en avoir au moins un. Je les trouve très beaux et ton texte leur va comme un gant… une autre sorte de parure que j’aime beaucoup. Gros bisous et très agréable journée.

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      J’avoue ne pas porter souvent des gants, je n’en ai plus qui m’aillent.
      Gros bisous et très belle soirée à toi.

  24. L'Espigaou

    J’ai encore de ces petits mouchoirs bordés de dentelle et brodés à mes initiales.
    Le premier que j’ai eu c’est pour ma communion.
    il est dentelé et brodé à mes initiales
    Parfois je m’en sers comme napperon sous une coupe.
    Te souviens tu des très grands mouchoirs à carreaux (aussi grands qu’une serviette) qui était destinés aux hommes, peut être parce qu’ils ont un nez plus grand que nous.
    Tu as joliment fait remonter nos souvenirs, ton histoire est adorable.
    Passe une belle journée
    Je t’embrasse
    Maryse

    • Quichottine

      J’ai encore de ces grands mouchoirs à carreaux, mon époux s’en sert. 🙂
      Merci pour tout, Maryse. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  25. Ah ici à la campagne la plupart des gens surtout de mon âge utilisent toujours des mouchoirs en tissus et moi aussi, car les mouchoirs en papier c’est peut-être pratique mais cela remplis les poubelles, c’est comme les disques à démaquiller, bien que je ne me maquille jamais mais je nettoie mon visage avec un lait bien connu N…Je me suis confectionnée des disques lavables, d’un côté tout doux avec du tissu polair et de l’autre du tissu éponge, et ainsi je ne met que ma poubelle toute les 3 semaines c’est la nature qui est contente! bisous

    • Quichottine

      C’est vrai qu’il faut penser à la planète…
      Merci pour le partage, Cigalette. Bisous et douce soirée.

  26. Salut,
    La journée s’annonce belle mais fraîche.
    Je prends des mouchoirs en papier c’est mieux.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Chacun ses choix…
      Merci pour ton avis, Tiot. Passe une douce journée.

  27. Coucou Quichottine. Il s’en passe des choses dans les tiroirs, pour qui sait voir ! Le petit mouchoir est extraordinaire, il pleurait au début mais c’était avant de trouver sa voie, il sème la joie et il a maintenant la complicité d’un grand ami, tous deux solidaires. Merci beaucoup, gros bisous.

  28. Une bien jolie histoire comme tu sais les conter 🙂
    J’ai à peu près les mêmes dans mes tiroirs
    Bien pratique quand mêmes les mouchoirs en papier lol
    Douce journée Quichottine
    Bisous

    • Quichottine

      Je crois que si j’avais parié sur l’un d’entre vous, ça aurait été sur toi.
      J’étais certaine que tu en aurais, tu aimes tant la dentelle 🙂
      Passe une douce soirée Laure. Bisous.

  29. Merci Quichottine, c’est un plaisir de lire tes aventures ! Voila une fin digne de deux petits mouchoirs
    qui finalement ont su s’en tirer grâce à leur amitié… Une belle métaphore !
    Amitiés,
    Denis

  30. Dans un des tiroirs de mon chiffonier il y a une pile de jolis petits mouchoirs.
    En lisant ton bel article, je me demandais s’ils pleurent aussi, de ne point servir!
    Cela m’a donné envie d’y aller voir, ils ont de quoi être tristes ces jolis petits mouchoirs et de pleurer, ils n’avaient pas de trous, mais ils avaient tous un ictère, car ils étaient tout jaunis. J’ai donc décidé de les laver, pour le moment ils trempent dans un bain de savon, et j’espère qu’ils retrouveront un peu du lustre d’antan, de l’époque où je les mettais dans mon sac à main avec une goutte de parfum.
    Mes petits mouchoirs brodés te remercient, sans toi ils continueraient à jaunir dans le tiroir
    Bises et belle après midi

    • Quichottine

      J’espère qu’aucun des tiens n’aura eu la visite d’indésirables dans ton tiroir…
      Bravo, Livia.
      Bises et belle soirée à toi.

  31. Bonjour Quichottine. C’est une bien belle histoire que ces deux mouchoirs en dentelle magnifiques, oubliés. Avec le « zéro déchet » on revient aux mouchoirs en tissu alors qui sait ? Bisous

    • Quichottine

      Ceux-ci ne sont pas vraiment faits pour servir, mais j’utilise toujours des mouchoirs en tissu, ils prennent moins de place dans les poches. 🙂
      Bisous et douce soirée.

  32. Eglantine

    tu me fais sourire ! c’est vrai qu’on ne voit aucun trou ….de plus dans mon armoire ( non dans la commode il y a mes culottes chuuuut ) j’ai quelques mouchoirs qui ressemblent aux tiens ….il va falloir que je m’enquière que par hasard, l’un ou l’autre ne soit chagrin ! maintenant que tu m’as mis la puce à l’oreille il faut être prudent !
    un très joli conte mon amie j’ai adoré 🙂
    je t’embrasse en t’espérant en forme

    • Quichottine

      J’en suis ravie… tu m’avais demandé un sourire, je suis contente d’avoir pu te l’offrir.
      Merci. 🙂
      Je t’embrasse très fort.
      (Semaine de folie, mais je vais bien.)

  33. Une bien jolie histoire avec ces deux mouchoirs bordés de dentelle. L’un vient au secours de l’autre.
    Je dois avoir encore un ou deux de ces mouchoirs que possédait ma mère. L’un d’eux est devenu un napperon.
    J’utilise toujours les mouchoirs en tissu et mon mari ne jure que par les grands mouchoirs à carreaux. Ils lui servent pour essuyer la sueur.
    Paradoxalement, je trouve que les mouchoirs en papier véhiculent plus les microbes car les 3/4 des gens les jettent, si ce n’est au sol, c’est dans les poubelles rencontrées à droite et à gauche en ville.
    Je n’arrive pas à utiliser les mouchoirs en papier pour me moucher: trop fragiles, ils se désagrègent aussitôt.
    Enfin, je suis sans doute de la vieille classe.
    Bisous du soir Quichottine !

    • Quichottine

      Nous sommes quelques unes dans ce cas… merci pour le partage, Alrisha.
      Bises et douce soirée.

  34. mon Dieu ça fait une éternité que je n’ai pas vu de mouchoir tissu et en plus dentelé. Bravo de les avoir gardé sont magnifique. Bisousssss

  35. Comme c’est mignon cette petite histoire de mouchoirs … C’est vrai, on n’y pense pas, mais pourquoi, eux qui ont reçu tant de larmes parfois, ne pourraient pas aussi avoir du chagrin … qui donc les console dans ce cas ? … mais ceci est peut-être une autre histoire.
    J’ai retrouvé dans un tiroir chez mes parents, des petits mouchoirs, il n’y en n’avait pas deux pareils, mais ils sont tous très beaux, et je les ai gardés …
    J’ai vraiment pris plaisir à te lire, et en conclusion je dirais … on a toujours besoin d’un plus petit que soi !
    Bisous Quichottine … et merci de nous enchanter par tes récits toujours pleins de douceur et de délicatesse.

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Kprice.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous et douce soirée.

  36. Une très belle histoire sur un fond de morale, j’ai beaucoup aimé, merci pour cet instant de plaisir, partagé avec tant d’autres
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      J’en suis ravie. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  37. Pas mal comme histoire j’aime bien

  38. Une charmante histoire de mouchoirs. Finalement, ils sont bien ensemble dans ton tiroir !
    Bisous dame Quichottine
    Béa Kimcat

    • Quichottine

      Merci. Je trouve aussi… mais j’ai dû les séparer finalement. 🙁
      Bisous et douce soirée Béa.

  39. Coucou Quichottine
    Quelle merveilleuse histoire, aussi finement ciselée que la dentelle de tes mouchoirs..
    J’en avais qqs uns idem que les tiens, c’était d’un grand chic que de les fourrer dans son petit sac de jeune fille, parfumés à l’eau de cologne (qui tournait vite à l’horreur au bout de qqs jours !) et de les sortir à la moindre occasion sous prétexte de mains moites pour en faire étalage !!!
    Ils m’ont servi longtemps de napperons, mais ils jaunirent très vite (sans doute les excès d’eau de toilette !) … J’ai du les jeter !
    Ma grand mère paternelle en jetait partout, parfumés à la violette, dans ses sacs, même de commissions, dans les armoires, entre les draps… son armoire embaumait : j’en garde un souvenir magique !
    Mon mari ne supportant pas les mouchoirs jetables, tient à ses immenses mouchoirs tissus (qui supportent fort bien les grands rhumes et que je lui subtilise au plus vite, question hygiène, pour les laver avec une pastille de désinfectant en plus de la lessive)… Il s’en sert pour tout, pour ses lunettes … voire même pour ses bricolages minutieux ! pfffff
    Il ne sort jamais sans ses 2 grands « carreaux » tout propres, un dans chaque poche !
    Un grand merci Quichottine pour ce sourire offert aux souvenirs

    • Quichottine

      Et un grand merci à toi pour ce partage, Luciole.
      Souvenirs en commun, j’aime !
      Passe une douce soirée.

  40. Une très jolie façon de nous présenter ces petits tissus bien utiles, il fut un temps.

    • Quichottine

      Je suis contente que ça te plaise. Merci, Solange.
      Passe une douce soirée.

  41. Je fais ma curieuse en venant lire les com’ … 😉
    Bon mercredi, avec du beau temps l’après midi.
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Quichottine

      Merci de l’avoir fait. 🙂
      Bisous et douce soirée ma chère Dom.

  42. J’en ai encore de ces petits mouchoirs et je les utilise mais je crois qu’on sera la dernière génération à s’en servir. Cette jolie histoire me fait penser à « on a toujours besoin de plus petit que soi » et aussi au film de Guillaume Canet « les petits mouchoirs ».
    Belle journée.

    • Quichottine

      Qui peut dire ce que sera demain…?
      En tout cas, merci pour ce partage, Clara.
      Belle soirée à toi.

  43. Salut
    Il fait beau et c’est le principal.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Merci pour la météo…
      C’est vrai qu’un peu de beau temps fait du bien.
      Bonne soirée, Tiot.

  44. Petit mouchoir est bien gentil, on ne voit plus le grand trou.
    C’est une belle histoire qui me donne une idée. J’ai ce genre de petit mouchoir que je déniche dans mes foires à tout. Je vais en choisir un, le laisser « choir » délicatement, en vue d’être ramassé par un prince charmant, mais avant je vais y noter mon adresse mail ! lol ! faut vivre avec son temps.
    Gros bisous Quichottine 🙂

    • Quichottine

      Qui sait ? ça pourrait marcher. 😉
      Tu as raison, mieux vaut y laisser ton adresse électronique 🙂
      Gros bisous et douce soirée, merci pour le sourire offert.

  45. Comme c’est joli ce petit conte .On ne peut imaginer la vie cachée des mouchoirs sauf toi!
    Il s’en passe des choses dans les tiroirs !Ce petit mouchoir a bon coeur !

    Il faut garder ces trésors , témoins d’un passé où l’on prenait le temps de vivre . Bisous

    • Quichottine

      Je ris… je suis sûre que tu en as aussi dans tes tiroirs. 🙂
      Bisous et douce soirée ma Fanfan. Merci pour tout.

  46. Un grand merci pour le soutien Quichottine, et pardonne moi de ne pas avoir la tête ni l’attention à lire ces jours-ci.
    Bisous et prends soin de toi

    • Quichottine

      Ne t’en fais pas…
      Je t’embrasse fort, Pascale. Prends bien soin de toi.

  47. ah oui , plusieurs aminautes ont évoqué la chanson historique du petit mouchoir de Cholet auquel ton titre fait aussitôt penser
    https://www.youtube.com/watch?v=2pZChsc3Dlk,
    bonne journée, quichottine

    • Quichottine

      C’est une chanson que j’aime… merci pour le lien, Emma.
      Passe une douce soirée.

  48. Bon voilà je n’utilise que des mouchoirs en tissu,
    j’en avais dans mon trousseau, j’ai hérité ceux de grand mère Célestine de M’man qu’in appelait gentiment Nana, de la grand tante Nenette marraine de mon mari, et enfin de ma belle-mère … ça fait une sacré pile, des grands, des petits, des blancs, des jaunes, des à carreaux, des usés et des tout neufs, des classieux et de boulot des brodés avec des initiales qui ne sont pas les miennes ……
    et j’avais écrit un jour sur les fameux mouchoirs en papier que j’appelle des « torchettes »
    voilà
    Le mouchoir en papier…
    Sitôt utilisé, sitôt jeté (n’importe où).
    Il est blanc, doux et séduit par son côté pratique.
    Mais qui connaît le cycle de production d’un mouchoir en papier ?
    C’est une entreprise canadienne qui en a eu l’idée,
    créée à la fin du XIXe siècle,
    aujourd’hui, elle fabrique et vend le fameux mouchoir Kleenex …
    300 milliards par an vendus aux États-Unis et en Europe
    et près de 20 milliards rien qu’en France.
    L’écologie en prend un sérieux coup avec cette utilisation « pratique »…
    Un mouchoir en papier met plus de trois mois avant de disparaître une fois jeté dans la nature,
    et qui dit mouchoir en papier dit du bois et de préférence non recyclé…
    Apostille: J’en ai quelques uns à la maison
    mais je suis fidèle à mes mouchoirs en tissu…
    de l’entretien certes,
    mais aussi préservation de la nature…
    http://tootsie.skynetblogs.be/archive/2009/09/23/le-mouchoir-en-papier.html#

    • Quichottine

      Tu as tout à fait raison…
      Merci d’avoir partagé ici ton article. On ne pense pas toujours à tout. 🙂

  49. Une très belle histoire… Merci Quichottine
    Bises

  50. Bonjour Quichottine
    Je me souviens que, quand ils faisaient les foins, les hommes se mettaient un mouchoir autour du cou pour éviter la poussière et arrêter la sueur … un de ces grands mouchoirs à carreaux bleus que l’on ne trouve nulle part aujourd’hui si ce n’est peut-être encore dans les armoires de grand-mère …
    mais les tiens sont plus jolis avec de la belle dentelle …. oui on mettait du parfum dessus (enfin, c’était plus souvent de l’eau de Cologne à l’époque !)
    et plus récemment j’ai connu l’époque où, avant la mode des doudous, les petits mouchoirs décorés du dessin animé du moment, servaient de nin-nin …. ma fille m’en perdait un par semaine, je les achetais par lots !
    Merci pour ta belle histoire, eh non plus de trou grâce au petit mouchoir !
    bises, bon après-midi

    • Quichottine

      C’est vrai que mes propres mouchoirs, ou plutôt ceux de mon époux, ont aussi servi de doudous aux enfants. 🙂
      Merci pour ta présence et ce partage qui fait remonter des souvenirs.
      Bises et douce soirée.

  51. Quelle histoire ! elle m’a plu car je me suis rappelé que j’ai des mouchoirs en tissu dans mon placard. Mais ils ne servent plus depuis au moins 40 ans. Mes enfants ne se sont jamais servi de mouchoirs en tissu. Je ne sais ce qu’ils vont devenir ces bouts de tissu…. certains peuvent servir de napperons mais j’ai déjà assez de napperons. Merci beaucoup pour ce beau moment raconté par toi. Bonne soirée.

    • Quichottine

      Les miens s’en sont servis…
      Merci pour le partage, Élisabeth. Passe une douce journée.

  52. J’en ai quelques uns offerts par maman. Tu as raison, ils ne peuvent guère servir mais ils sont si beaux que je les garde précieusement.
    J’ai beaucoup aimé ton histoire. Je vais aller faire l’inspection dans mon armoire car sur l’étagère, il y a d’autres mouchoirs et des pulls.
    Bonne soirée Quichottine
    Bisous

    • Quichottine

      Il faut les garder, ce sont des trésors.
      Merci, Pimprenelle.
      Bisous et douce journée.

  53. Quelques grands mouchoirs blancs « en fil » comme disait ma grand-mère. Bien pratiques pour les fichues lunettes.
    Quelques petits mouchoirs aussi, dont je ne me sera pas, « trop beaux » avec leurs dentelles.
    Mais je n’entends pas leurs conversations.
    Chez toi, avec le Lutin bleu et le Lutin vert, avec les mouchoirs qui racontent des histoires, la maison est remplie de murmures 😉
    Bises, chère Quichottine

    • Quichottine

      Sourire…
      Je suis heureuse que tu en aies aussi.
      Bises et douce journée.

  54. des petits mouchoirs dont je ne me SERS pas…

    • Quichottine

      C’est parce que tu as parlé d’eux qu’un lutin malicieux a remplacé une lettre dans ton commentaire… 😉
      Merci d’avoir corrigé.
      Gros bisous.

  55. J’ai adoré cette histoire si joliment contée . Une tante que j’aimais beaucoup était brodeuse et elle brodait de jolis mouchoirs ou des parures de lits , je trouvais son travail fascinant.
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ce beau partage, Zoé.
      Bises et douce journée. J’espère que tout continue à aller mieux.

  56. Une histoire très agréable. Bravo
    Bisous

  57. Ils sont très joliment brodés ces mouchoirs, il m’en reste quelques uns offerts par ma maman ici ou là…
    Bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Garde-les précieusement. 🙂
      Passe une douce journée Marine.

  58. Je suis revenue de vacances…
    J’ai beaucoup aimé ton histoire!
    Dans mon tiroir j’ai quatre fins mouchoirs brodés par ma grand-mère, je les regarde quand je prends à côté des mouchoirs de texture et grandeur raisonnable pour mettre dans mon sac ou dans une poche…

    • Quichottine

      Bon retour, Marie. J’espère que tu as pu en profiter au mieux et que tu reviens pleine d’énergie.
      Merci pour le partage. C’est vrai que lorsqu’ils sont de grandeur raisonnable, les mouchoirs sont bien plus utiles. 😉
      Passe une douce journée.

  59. Très jolie cette histoire de mouchoirs, c’est toujours un régal de te lire 🙂 J’aime beaucoup les mouchoirs en tissu avec ou sans dentelle, j’en porte toujours un sur moi, mais pas entre mes seins 😉
    Très belle soirée Quichottine ; bises

    • Quichottine

      Tu m’as fait rire… un jour, il faudra que je vous raconte l’anecdote que me racontait quelqu’un que j’adorais.
      Merci pour tout, Chris. Bises et douce journée.

  60. « Objets inanimés avez vous donc une âme ? » maintenant je sais grâce à toi : oui.