Louis Aragon, 1897-1982

Tandis que je pars en pèlerinage dans la ville de mes dix-huit ans, j’avais un poème dans la tête, issu de ma mémoire et d’un livre reçu en prix à la fin de ma première année de collège, alors que dans les rues de Paris, les étudiants en colère arrachaient les pavés.

Je vous salue ma France…

Ceux qui le voudront pourront trouver sur le Web tout ce que l’on a écrit sur Aragon, en bien et en mal… Cela ne change rien à la beauté de ce poème, que je relis aujourd’hui comme un texte encore et toujours d’actualité.

Lorsque vous reviendrez car il faut revenir
Il y aura des fleurs tant que vous en voudrez
Il y aura des fleurs couleur de l’avenir
Il y aura des fleurs lorsque vous reviendrez

Vous prendrez votre place où les clartés sont douces
Les enfants baiseront vos mains martyrisées
Et tout à vos pieds las redeviendra de mousse
Musique à votre cœur calme où vous reposer

Haleine des jardins lorsque la nuit va naître
Feuillages de l’été profondeur des prairies
L’hirondelle tantôt qui vint sur la fenêtre
Disait me semble-t-il Je vous salue Marie

Je vous salue ma France, arrachée aux fantômes !
Ô rendue à la paix ! Vaisseau sauvé des eaux…
Pays qui chante : Orléans, Beaugency, Vendôme !
Cloches, cloches, sonnez l’angélus des oiseaux !

Je vous salue, ma France aux yeux de tourterelle,
Jamais trop mon tourment, mon amour jamais trop.
Ma France, mon ancienne et nouvelle querelle,
Sol semé de héros, ciel plein de passereaux…

Je vous salue, ma France, où les vents se calmèrent !
Ma France de toujours, que la géographie
Ouvre comme une paume aux souffles de la mer
Peur que l’oiseau du large y vienne et se confie.

Je vous salue, ma France, où l’oiseau de passage,
De Lille à Roncevaux, de Brest au Montcenis,
Pour la première fois a fait l’apprentissage
De ce qu’il peut coûter d’abandonner un nid !

Patrie également à la colombe ou l’aigle,
De l’audace et du chant doublement habitée !
Je vous salue, ma France, où les blés et les seigles
Mûrissent au soleil de la diversité…

Je vous salue, ma France, où le peuple est habile
À ces travaux qui font les jours émerveillés
Et que l’on vient de loin saluer dans sa ville
Paris, mon cœur, trois ans vainement fusillé !

Heureuse et forte enfin qui portez pour écharpe
Cet arc-en-ciel témoin qu’il ne tonnera plus,
Liberté dont frémit le silence des harpes,
Ma France d’au-delà le déluge, salut !

Louis Aragon
« Le Musée Grévin« , 1943

Ma France, celle d’aujourd’hui, d’autrefois, celle de ses grandeurs, de ses misères aussi, de ses raisons, de ses erreurs, celle qui est parfois tombée pour mieux se relever, celle qui sera encore demain… ma France.

Et puis, je ne saurais terminer ma page du jour sans cette chanson-là…

Prenez bien soin de vous… et à demain.

66 réponses à “Louis Aragon, 1897-1982

  1. Quichottine

    Je pars à Limoges ce matin, tôt. Je rentrerai ce soir.

    Et pourtant, toute la journée, je serai avec vous, près de vous, en pensées.

    Je vous embrasse fort.

  2. Lu chez Charlie que tu serais du dernier voyage de Sophie… chanson de circonstance, chacun aime et veut voir son pays, prospère, en paix avec du pain et un toit pour tous, merci, bises de jill

    • Quichottine

      Merci d’avoir lu les commentaires là-bas.
      Charlie a écrit un merveilleux poème en hommage à Sophie.

      Bises et douce journée jill.

  3. Avec toi et pour Sophie…
    je t’embrasse fort
    Dany

  4. Ce beau poème d’Aragon me fait penser à une chanson de Ferrat qui a souvent chanté Aragon :
    De plaines en forêts de vallons en collines
    Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
    De ce que j’ai vécu à ce que j’imagine
    Je n’en finirai pas d’écrire ta chanson
    Ma France

    Au grand soleil d’été qui courbe la Provence
    Des genêts de Bretagne aux bruyères d’Ardèche
    Quelque chose dans l’air a cette transparence
    Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
    Ma France

    Cet air de liberté au-delà des frontières
    Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
    Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige
    Elle répond toujours du nom de Robespierre
    Ma France

    Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
    Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
    Celle qui construisit de ses mains vos usines
    Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
    Ma France

    Picasso tient le monde au bout de sa palette
    Des lèvres d’Éluard s’envolent des colombes
    Ils n’en finissent pas tes artistes prophètes
    De dire qu’il est temps que le malheur succombe
    Ma France

    Leurs voix se multiplient à n’en plus faire qu’une
    Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
    En remplissant l’histoire et ses fosses communes
    Que je chante à jamais celle des travailleurs
    Ma France

    Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
    Pour la lutte obstiné de ce temps quotidien
    Du journal que l’on vend le matin d’un dimanche
    A l’affiche qu’on colle au mur du lendemain
    Ma France

    Qu’elle monte des mines descende des collines
    Celle qui chante en moi la belle la rebelle
    Elle tient l’avenir, serré dans ses mains fines
    Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
    Ma France

    Merci Quichottine pour cette belle découverte pour moi.
    Bises

    • Quichottine

      Merci pour les paroles ici.
      J’avais mis la chanson en lien dans l’article. 😉

      Bises et douce journée Martine.

      • Le poète à toujours raison, il voit plus loin que l’horizon, faut dire que l’horizon est bien bas en ce moment, mais ne perdons pas notre humour,et soyons un peu égoîste
        amicales pensées
        Camillou

  5. C’est un beau poème
    bonne journée à Limoges, Quichottine!

    • Quichottine

      Merci… Le début d’après-midi fut très difficile mais la journée s’est bien terminée. 🙂

  6. bonjour Quichottine,
    un magnifique poème au réveil !
    Aragon est Aragon, un très grand poète,
    (comme Picasso fut un grand peintre, je ne le cite pas hasard)
    mais les individus, derrière cet Art,
    ne sont pas toujours à la hauteur de leur génie, de leur immense talent…
    (Pas de polémique malvenue chez toi, excuse-moi…)
    j’aime comme Toi ce qu’Aragon nous a laissé en partant
    avec dans ses poèmes, une préférence pour « Plus belle que les larmes’
    long chant de combat et si tendre pour notre pays !
    je le connaissais par cœur dans le temps
    merci, merci
    bonne journée à toi
    gros bisous
    à bientôt

    • Quichottine

      Eh oui… les hommes sont ce qu’ils sont et l’œuvre qu’ils laissent ne doit pas en pâtir.

      Il nous a laissé de très beaux poèmes.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  7. Superbe interprétation d’Aznavour d’une chanson magnifique et oh combien de circonstance quelle que soit la personne partie à laquelle on pense.
    Merci.

  8. Bonjour, chère Quichottine
    Merci pour le rappel de ce merveilleux poème, bienvenu en ces temps chaotiques !
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux doux

    dom

  9. Aragon – Ferrat – deux hommes qui étaient communistes et qui parlaient de la France alors que pendant des années leurs opinions politiques faisaient que bon nombre de Français censuraient leurs voix.

  10. Je viens de lire que tu seras près de Sophie pour son dernier voyage; envoie-lui une pensée pour nous .
    Ce poème est superbe et quelle jolie chanson !
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Vous étiez avec moi.

      Sophie a eu une magnifique cérémonie pour son dernier voyage.

      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  11. Nos nations ne seront plus jamais hélas celles que nous avons connues. Le monde est en marche, c’est triste mais nous n’y pouvons rien. On vend nos équipes de foot, nos vignobles, nos hôtels de prestige, nos vins, nos articles de luxe au Qatar, à la mafia russe et aux Chinois. L’argent va engloutir toutes nos identités et à moins d’un repli sur soi tout aussi néfaste , je ne vois pas trop ce que nous pourrions faire. L’agriculture bretonne est devenue une fabrique à M, on construit des usines à vaches et la mal bouffe envahit nos supermarché. Parfois je rêve d’une île déserte. Oui la France est belle mais il faudrait lutter un peu plus pour la préserver. A côté de chez moi, on détruit des forêts et des zones humides protégées pour construire un barrage qui va alimenter en eau des cultures de maïs intensives! L’agriculture ne sait plus s’adapter aux régions, au climat, mais on doit changer l’environnement pour s’adapter à l’agriculture!! Je crois que nos politiques ne dirigent plus rien et qu’ils sont justes en train de gérer leur mandat à court terme de 5 ans en 5 ans en bradant nos pays aux industriels. Mais quand les industriels auront bouffé toutes nos ressources , dévasté nos rivières, nos forêts comme ils l’ont déjà fait dans d’autres pays, que leur restera-t-il? Ils se construiront des îles factices avec des cocotiers en carton???

    • Quichottine

      J’espère de tout coeur que tu as tort et que nous n’aurons jamais de cocotiers en carton sur ce qu’il restera de nos régions.
      Mais j’avoue que je ne suis pas loin de penser que c’est moi qui n’ai pas raison. 🙁

  12. Merci Quichottine pour ce choix de poésie ..
    Je serais toute aussi en pensée avec toi aujourd’hui !!
    Bises

  13. Toutes mes pensées t’accompagne Quichottine.
    Un texte superbe d’Aragon qu’il faut lire et relire.
    je t’embrasse

  14. Toutes mes pensées t’accompagne Quichottine pour ce dernier adieu à Sophie…. Bises.

  15. Je ne connaissais pas Sophie ni son blog. Le départ temporaire ou définitif de quelqu’un qu’on aime est une déchirure. Heureusement, il reste le souvenir.
    Mes pensées t’accompagnent près d’elle et de sa famille.
    Je t’embrasse.
    françoise

    • Quichottine

      Merci.
      Je sais que c’était important pour moi d’être présente, même si je ne connaissais sa famille qu’à travers les mots de Sophie.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  16. Bonjour Quichottine
    Je viens de lire sur un site
    Comme bonheur du jour
    « Relire un poème déjà lu »
    Merci pour ce partage d’un merveilleux auteur
    Bisous
    Frieda

    • Quichottine

      Merci. Je suis contente que ce poème te plaise.
      Bisous et douce journée.

  17. Même si les prises de positions de l’homme ne me plaisent pas toujours, j’aime beaucoup le poésie d’Aragon.
    Douce journée à toi

    • Quichottine

      Nous avons donc la même position à son égard.
      Merci, Livia.
      Douce journée à toi aussi.

  18. en pensée avec toi Quichottine. La petite maison de Sophie continuera à fleurir dans nos têtes
    bises
    bravo d’avoir choisi ce poème. une facette de Aznavour que je ne connaissais pas. Remarquable
    et je chante aussi Ma France avec Jean Ferrat

    • Quichottine

      J’en suis certaine, même si aujourd’hui la tristesse perdure…
      Merci pour tout, Jeanne.
      Bises et douce journée.

  19. …………………………
    Amitiés
    Marie

  20. Moi aussi je serai avec toi puisque tu accompagnes Sophie. Bisous

  21. naturesereine

    Je sais que ce voyage ne sera pas facile pour toi Quichottine alors je t’accompagne par la pensée et t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Merci… Heureusement que vous étiez là.
      Je t’embrasse très fort.

  22. Poème et chanson bien choisis.
    Je suis avec toi et Sophie .Prends soin de toi.
    Douce soirée

    • Quichottine

      Merci… j’avais besoin de vous ce jour-là.
      Douce et belle journée à toi.

  23. Mauvaise manipulation, Speedy Gonzales a encore sévi !
    Coucou ma Quichottine. Quel beau poème signé ARAGON ! Quelle bel hommage à cette FRANCE que nous aimons tous tant. Jean Ferrat la chantait si bien notre FRANCE. Merci ma belle.
    Bises et bonne soirée. ZAZA

    • Quichottine

      J’ai ôté le commentaire avorté… 🙂
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bises et douce journée.

  24. J’aime les poèmes d’amour d’Aragon…Celui-ci est pour moi trop emphatique, ancré ds son époque.
    Avec ttes mes pensées pour l’amitié que tu sais témoigner à ceux et celles que tu « connais »..C’est ça aussi la France, la générosité. Bises VITA

    • Quichottine

      Emphatique… c’est un peu vrai. Mais j’ai toujours aimé ce poème. Peut-être parce que notre professeur de Français nous l’avait fait découvrir à un moment important de ma vie.

      Merci pour tes pensées… Il y a des moments qu’il faut partager, malgré toute la tristesse ressentie.
      Bises et douce journée Vita.

  25. un très beau texte d’Aragon
    merci pour cette vidéo
    je pense à toi
    Je te souhaite une belle soirée et un merveilleux weekend ensoleillé

    Gros bisous créoles

  26. un très joli poème

  27. Toutes mes pensées pour cette journée difficile
    Gros bisous Quichottine & douce journée

    • Quichottine

      Merci… vos pensées m’ont fait du bien en rentrant.
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  28. C’est bien de rappeler que la France est belle et attirante.
    Bonne journée à toi (à vous sans doute)

    PS: tu passes vraiment à quelques kilomètres de chez nous (si c’est par l’autoroute); disons un quart d’heure par les routes de campagne. Je sais que pour aujourd’hui ce ne sera pas possible puisque le commentaire sera lu au retour. A penser très fortement pour une prochaine fois.

    • Quichottine

      Je l’ai dit à mon chéri… et la prochaine fois, nous vous contacterons, c’est sûr. 🙂

  29. C’est un très beau poème que je ne connaissais pas, merci.

    • Quichottine

      Je suis contente qu’il te plaise.
      Merci, Solange.
      Passe une douce journée.

  30. Quel beau billet, encore… Et oui, je salue ma France, de plus en plus bafouée, de l’extérieur comme de l’intérieur. A trop donner de libertés on lui enlève la sienne. J’ai encore été, hier, le témoin lambda d’un incivisme flagrant, d’un moment où argumenter revient à se faire battre. Dire que des gens se sont battus pour permettre à ceux-ci d’en arriver là… à ma France qu’on gifle et qui tend l’autre joue…
    Merci pour ces très beaux moments de partage et de recueillement.

    • Quichottine

      « à ma France qu’on gifle et qui tend l’autre joue »… C’est si vrai !
      J’ai de la peine pour notre pays qui sombre à trop vouloir bien faire.

      Merci à toi, Galet.
      Je t’embrasse fort.

  31. « Ave morituti te salutante  » les gladiateurs d’aujourd’hui sont sur les écrans de télé . Bon 🙁 hors sujet mais c’est ce que m’a inspiré tes 2 sujets le Salut à la France et l’Ave Maria. Je n’ai jamais été très patriote, fils d’immigré, sans racine, adopté , par contre je me sens très Européen. passe une bonne journée. oui la France est belle et ça serait dommage qu’elle devienne une « réserve » que l’on vient voir de loin.

    • Quichottine

      Non, ce n’est pas si hors sujet que ça.

      Par ma mère, je suis une immigrée de la seconde génération… mais maman a tout fait pour que nous ne soyons « que » Français.
      Elle aimait notre pays, notre langue, sa culture, sa générosité.
      Elle nous l’a fait aimer.

      Je manque de racines, et, pourtant, je ne voudrais pas non plus que ce pays ne soit plus qu’un lieu de plus dans les catalogues des agences de voyage.

      Mon père adoptif disait déjà, au début des années 70, que nous étions en pleine décadence et que ce qui était proposé à la télé et dans les médias était digne des divertissements offerts par l’empire romain à ses sujets : de quoi éviter de réfléchir. 🙁

  32. merci d’apprécier ta France, notre France-
    trop souvent bafouée par des extrémistes sans vergogne-
    notre beau drapeau doit continuer de flotter fièrement quoi qu’il advienne !!
    merci pour tout !!

    • Quichottine

      Merci à toi pour ces mots.
      Passe une douce journée Lady Marianne.