Le coquelicot qui ne voulait pas grandir (2)

Le lutin bleu s’était replongé dans le grand cahier où Quichottine notait ses contes à venir.

(Il avait sans doute décidé d’écrire la suite pour ne pas l’oublier.)

Les enfants soupiraient. Comment ne pas être déçus de cette histoire dont la fin en queue de poisson les laissait sans même quelques pistes pour la continuer à leur aise ?

Fallait-il en faire un nouveau Peter Pan et lui créer un « pays imaginaire » où tout serait à son image ? Petit, fripé… et tout blanc… ?

– Ah non !

Adultes et enfants écarquillèrent les yeux !

Allons bon ! Un visiteur de plus dans l’histoire et tout repartirait de plus belle…

Quichottine sourit. C’était bien agréable de retrouver le Lutin vert, le seul à pouvoir remettre un peu d’ordre lorsque le Lutin bleu se laissait aller à la morosité.

– Te voilà ?

Le lutin vert ne répondit pas. Il mesurait du regard l’étendue du désastre. Sa venue serait remarquée, comme toujours.

Ceux qui ne font que passer, ceux qui ne sont jamais allés lire les « Contes du Lutin bleu« , que ce soit dans la bibliothèque quichottinienne ou sur les pages d’un livre où ils sont accompagnés de jolies aquarelles, ceux qui viennent d’arriver… Bref, tous ceux-là ne savent pas que le Lutin bleu ne peut survivre sans son « double » vert.

Les habitués de la Bibliothèque l’ont croisé à maintes reprises, sont mêmes partis à sa recherche quand il avait – une fois encore – disparu.

Le Lutin vert est sans doute le plus incroyable des lutins de la Forêt des Merveilles. On dit qu’il a de l’or dans les doigts…

C’est vrai, même lorsqu’il fait des bêtises – ce qui arrive rarement – il ne peut s’empêcher de soigner son ouvrage, de trouver la petite touche, le petit « plus », qui le rendra « unique ».

Il a le regard aussi vif que ses doigts.

… et ce n’est pas peu dire.

Il arrive, il repart… et, entre deux, il a eu le temps de tout ranger, de tout nettoyer, de jeter l’inutile pour ne garder que l’indispensable… Il est encore plus efficace que « Monsieur Propre ».

Ensuite… ensuite, vous rechercherez vainement la petite araignée dont vous admiriez chaque matin la toile. Il n’y en a plus.

C’est comme ça.

Quichottine savait qu’après son passage tout reluirait, y compris ce qu’elle pensait avoir bien caché derrière les rideaux ou sous le tapis.

(Je suis certaine que nombre d’entre nous apprécieraient sa visite…)

Elle craignait un peu pour son étagère à souvenirs. Elle savait qu’il trouvait tout cela bien encombrant et elle n’avait pas réussi à le persuader de son utilité.

Le Lutin bleu se dépêcha de fermer son cahier.

(Il ne voulait surtout pas que le Lutin vert s’y penchât et ôtât ce qui était « de trop » selon lui… Imaginez… Plus de digressions, plus d’apartés, plus rien de ce qui faisait que ses pages ne ressemblaient à aucune autre page…)

Le Lutin vert terminait son tour d’horizon. Il s’approcha du géant et souleva sans crainte l’une de ses paupières.

– Tu dors ?

Même s’il avait dormi, le geste hardi et peu respectueux du Lutin vert l’aurait éveillé.

Il grogna, se frotta le nez, puis les yeux (à moins que ce ne soit l’inverse) avant de se lever et de se racler la gorge bruyamment.

Les enfants se rassemblèrent derrière le fauteuil de la bibliothécaire, prêts à s’enfuir s’il le fallait. En attendant, ils savaient qu’elle ne les laisserait pas tomber entre les mains de cet être immense qui ressemblait de plus en plus à un ogre.

– « Grrr… », lança le géant à la ronde. Il n’avait pas remarqué le Lutin vert agrippé à sa veste tissée de lierre et de fougères.

– Tu veux bien me déposer par terre ? Tu es vraiment un peu trop grand !

Abasourdi, le géant obtempéra.

– « Toi, tu es vraiment un peu trop petit ! »

– Petit ? Moi ? Petit ? Mais moi, Môssieur, je ne suis pas « petit ». J’ai seulement décidé de ne pas grandir…

(Quichottine se demanda un instant s’il n’avait pas écouté mine de rien l’histoire que racontait son double bleu…)

– Un double bleu ? N’importe quoi ! Moi, Mâdame, je ne suis le double de personne. J’arrive seulement quand on a besoin de moi… et c’est le cas, non ?

(Quichottine avait oublié que les lutins savent lire dans les pensées.)

Tous opinèrent. Les livres se mirent à éternuer bruyamment, les tapis à tousser dans un nuage de poussière. Même la lampe du bureau faiblit dans le coin où le Lutin bleu s’était remis à songer à sa prochaine histoire.

(Cette lampe, très ancienne, était percluse de rhumatismes et elle adorait que le Lutin vert lui fasse des massages. Elle pouvait ensuite donner autant de lumière que nécessaire avant de s’endormir pour une nuit sans douleur et sans rêves.)

Il fallut peu de temps pour que chaque objet retrouve belle apparence et surtout sa place… Le Lutin vert aurait pu s’échapper ensuite, comme d’habitude, en laissant derrière lui une odeur de sous-bois, de violettes et d’herbe fraîchement coupée… mais il n’en fit rien.

Il s’était arrêté devant l’image blanchie, celle où Quichottine avait découvert un coquelicot tout blanc, à la robe froissée… le coquelicot qui ne voulait pas grandir et qui trépignait parce que tous le poussaient à le faire.

Il sortit de sa besace une palette où les couleurs s’étalaient et se nuaient comme dans un bel arc-en-ciel.

Il ne lui fallut pas plus d’un centième de seconde…

… Bon, d’accord, il était resté d’abord un long, un très long moment sans rien dire…

Et, il rendit à l’image toutes ses couleurs.

L'image originale d'alphomega

L’image originale d’alphomega

Les fleurs riaient, dansaient… sauf le petit coquelicot qui demanda soudain :

– « Et moi ? »

Il était au bord des larmes.
Le Lutin vert le toisa d’un air sévère.

– Toi ?

– Oui… moi… je voudrais bien aussi une jolie robe rouge pour aller danser sous le soleil…

– Danser ?

– Ben oui… il n’y a pas de raison… Si ?

– Si tu veux aller danser avec les autres, sous le soleil… Eh bien ! Il te faudra grandir un peu.

Et le géant, les enfants, et même Quichottine, ne purent en croire leurs yeux.

Le Lutin vert, comme souvent dans la Bibliothèque, son ouvrage achevé, venait de disparaître en laissant derrière lui, mieux qu’un nuage de fumée, un peu de poussière d’étoile.

© Quichottine, mai 2013.

Encore une fois, merci à Alphomega pour cette image sans laquelle le conte n’aurait pas existé.
Vous la verrez en très grand, en cliquant sur son image à lui, chez lui…

http://water-spring.over-blog.com/flowers-by-alphomega

Passez une douce journée.

67 réponses à “Le coquelicot qui ne voulait pas grandir (2)

  1. Il va falloir que je demande un jour de congé, je n’arrive même plus à tout lire…
    Je reviendrai.
    Gros bisous Quichottine, bientôt 3 heures, je vais au lit !

    • Quichottine

      Pauvre Cricri !

      Bon… je vais me mettre un peu en pause…
      Non ?

      Tu te couches trop tard ma Cricri. Prends bien soin de toi.

      Je t’embrasse très fort.

  2. Bonjour Quichittine, un nettoyage de printemps par un lutin vert qu’on t’envie oui… P’tit coquelicot grandira pour se voir offrir ce bel habit à l’été…. Merci à toi, bises de jill

    • Quichottine

      Que j’aimerais qu’il appartienne à ma réalité !

      Bises et douce soirée, jill. Merci !

  3. Dis, Quichottine, tu ne peux pas demander à ton lutin vert de venir faire un petit tour chez moi ??? 🙂
    Bonne fin de semaine
    Bisoux doux

    • Quichottine

      S’il frappe à ma porte un jour, je te l’enverrai ensuite, c’est promis.

      Bisous et douce fin de semaine à toi aussi.

  4. Le coquelicot est ma fleur préférée, celle que j’allais chercher dans les blés, enfant, pour offrir à ma mère… c’est vrai qu’elle est fragile, c’est peut-être cela qui m’attirait, sa couleur aussi, sûrement qui ressortait dans un champ de blé, et aussi qu’elle s’offrait à tout le monde…. »gratuitement » !!!!

    Bonne journée chez vous, avec d’affectueuses bises de nous deux .

    • Quichottine

      C’est une fleur généreuse… J’adore aussi.

      Merci à toi, Patriarch.
      Passe une douce soirée… Bises affectueuses à vous deux.

  5. Toujours frustrée, je ne sais pas le petit coquelicot va se décider à grandir pour aller danser. Bisous

    • Quichottine

      J’en suis navrée… Mais chut, rien que pour toi…

      Le coquelicot grandira parce qu’il va tomber amoureux d’une fleur toute mimi, mais un peu trop grande pour lui. 😉

      Bisous et douce soirée, Martine.

  6. Coucou ma Quichottine. Il a un sacré caractère ce lutin vert. Merci pour cette suite et cette belle fin, il faudra effectivement que le petit coquelicot grandisse pour récupérer sa belle couleur rouge.
    Mais que cachait le lutin bleu dans son cahier ??????
    Bises et bon vendredi ma douce rêveuse.

    • Quichottine

      Le Lutin bleu cachait de nouvelles histoires… Il faudra patienter encore un peu.

      Bisous et douce soirée, Zaza. Merci pour tout.

  7. Pauvre petit coquelicot… grandir grandir…fais revenir le lutin vert! ça ne peut pas se terminer comme ça!
    et pour parler d’autre chose j’aurai bien besoin qu »il fasse un tour par chez moi….je parle du lutin vert!! quoique j’ai vu qu’il traquait même les petites araignées….hum attendons!
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Je ris… je crois que notre Lutin vert est très demandé.

      Promis, s’il passe un jour chez moi, je te l’envoie aussi. 🙂

      Bisous et douce soirée, Dany. Merci pour ces mots en partage.

  8. j’aime bien cette façon que tu as d’entrer dans tes contes, et on ne se lasse pas des lutins arc en ciel
    Emma

    • Quichottine

      J’aime bien les retrouver sur mes pages… Il ne faut pas les oublier.

      Merci pour ces moments, Emma.

  9. oui je veux bien embaucher le lutin vert….

    • J’ai un petite fille qui ne veut pas grandir non plus…

      Ton histoire est délicate, fine comme les pétales des coquelicots, comme toi.

      Je t’embrasse

    • Quichottine

      @ Annielamarmotte : Une de plus… la liste s’allonge pour le Lutin vert, il sera débordé s’il ne se dépêche pas d’arriver. 😉

      @ LmVie : Ah… cela arrive. Mais qu’elle le veuille ou pas, elle grandira, comme grandit mon coquelicot.

      Il y a aussi du bon à grandir.

      @ vous deux.
      Bisous et douce soirée. Prenez bien soin de vous.

  10. coucou toi,
    On dirait bien que petit lutin vert mène tout son petit monde à la baguette ! :-)si le petit coquelicot est trop triste de ne pas grandir assez vite, glisse lui à l’oreille de partir quelque temps avec Peter Pan au pays imaginaire ….là ou tout est possible 🙂

    bisou et douce journée Quichottine

    • Quichottine

      Je lui ai transmis ton message. 🙂
      Merci, Cri.

      Le Lutin vert est toujours sûr de lui, alors que le Lutin bleu hésite sans arrêt.

      Je dois être un peu entre les deux. 😉

      Bisous et douce soirée.

  11. Petit coquelicot grandira s’il écoute les chansons du soleil et du vent!

    • Quichottine

      Que c’est joli !

      Il les écoute sûrement. 🙂

      Merci, Marie.

  12. Et revoilà Lutin reparti comme çà, pfuit ! dans un nuages de poussières étoilées. C’est bien joli çà, mais il revient quand ? très vite je l’espère ?
    Merci pour cette jolie histoire, j’adore les coquelicots, ils sont si beaux.
    Gros bisous et bel après-midi
    Annick

    • Quichottine

      Il reviendra dès que possible…

      Merci à toi, Anniclick. Je les adore aussi et tu en montres de belles images chez toi.

      Gros bisous et douce soirée.

  13. Quel magicien ce lutin vert !
    bisous et bonne fin de journée

    • Quichottine

      Et encore, tu ne sais pas tout… 😉

      Bisous et douce soirée, Lilwenna. Merci.

  14. bravo Quichottine
    une histoire qui se laisse lire
    c’est bien de donner vie aux objets
    on se laisse transporter dans l’imaginaire
    le lutin vert est comme son double
    il a du caractère (rires)
    belle fin de journée
    bisous créoles

    • Quichottine

      Il a un fichu caractère, même… 😉

      Il t’est reconnaissant de ne l’avoir pas trop souligné. 🙂

      Bisous et douce fin de journée à toi. Merci, Sonya.

  15. Bonjour ma Quichottine
    C’est vrai que l’on ne s’ennuyait pas sur les monts Olympes, le « mariage pour tous », est un jeu d’enfant à coté !

    Un lutin fait le ménage, et le lutin bleu se contente de bouder, les tâches sont néanmoins bien réparties !
    Bises ma douce

    • Quichottine

      Merci pour ta réponse…

      Tu imagines si c’était le Lutin bleu qui faisait tout ?
      Il n’aurait plus le temps de raconter des histoires…

      Bises et douce soirée, Nettoue. Merci !

  16. J’ai adoré lire cette suite,merci beaucoup Quichottine pour tout le bonheur que tu nous procures
    Douce fin de journée & gros bisous de nous deux

    • Quichottine

      Et merci à toi pour tes si gentils mots en partage.
      Je suis ravie lorsque cela vous plaît.

      Gros bisous et douce soirée à vous deux.

  17. Qu’il est joli ce conte.. j’aimerais beaucoup pouvoir rencontrer le Lutin vert moi aussi !
    Tu as une belle imagination… c’est un bonheur de te lire !
    A tout bientôt..
    Avec amitiés je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci, Mamzelle Jeanne.

      Une de plus dans la liste du Lutin vert… il va finir par renoncer devant la tâche à accomplir. 😉

      Bises et douce soirée.

  18. Parfois cela a du bon de ne pas grandir… On est protégé plus longtemps 🙂
    Douce fin de journée, un peu ensoleillée, et GROS BISOUS ma Quichottine.

    • Quichottine

      Sourire… c’est vrai qu’ensuite tout est un peu plus difficile, mais la liberté qu’on acquiert à du bon. 😉

      Douce fin de journée et gros bisous à toi aussi.
      Merci, Marité.

  19. Une bien jolie histoire, tes lutins ont toujours des choses intéressantes à nous raconter. Bonne fin de semaine.

    • Quichottine

      Merci, Solange.
      Je suis contente qu'elle te plaise.

      Bonne fin de semaine à toi aussi, même si ce n'est pas la même. 🙂

  20. C’est le lutin bleu qui t’a joué un tour et a caché les fins d’histoire. Le lutin vert pourra -t-il remettre de l’ordre dans ta bibliothèque ?;)
    Bonne soirée Bise Quichottine (:-*

    • Quichottine

      Je ne sais pas… il fait ce qu'il peut lorsqu'il passe, mais souvent, le Lutin bleu sait cacher ce qu'il pense important.

      Je crois que la Bibliothèque restera en désordre. 😉

      Bises et douce soirée.

  21. Bon WE sous le soleil bises!

  22. j’ai vu mon premier coquelicot ce soir pendant la balade de Falco … bon week-end Quichottine

  23. Heureusement que le lutin vert veillait au grain!
    Je te l’emprunterais volontiers pour faire un peu de ménage chez moi !
    Qu’elles sont belles toutes ces fleurs qui ont retrouvé leurs couleurs .Cela va-t-il inciter le petit coquelicot à grandir et affronter le monde ?

    Je te souhaite une bonne soirée; bisous

    • Quichottine

      La liste du Lutin vert s'allonge… mais c'est quelqu'un de raisonnable. Il saura faire ou trouver de bonnes excuses. 😉

      Le coquelicot grandira bien sûr… Comment ne voudrait-il pas participer à la grande fête du printemps ?

      Bisous et douce soirée à toi aussi, Fanfan. Merci !

  24. Heureusement que le Lutin vert est arrivé pour redonner espoir et courage . Petit coquelicot devra apprendre à grandir avec patience , ce qui n’est pas toujours facile!! J’aime ce symbole du retour des couleurs avec le celui de la joie .
    Un conte d’une douce fraîcheur , merci Quichottine.
    Belle soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Je suis heureuse que cela te plaise, Erato.

      La joie et les couleurs vont bien ensemble, je crois. 😉

      Bises et douce soirée. Merci pour tout.

  25. J’aimerais bien connaitre un petit lutin vert qui fait peut-être trop bien le ménage, par le vide… Mieux que Monsieur Propre ?…
    Gros bisous ma Quichottine. Merci, bonne soirée.

    • Quichottine

      Mieux encore…

      (Le pire, c'est que je connais un Lutin vert qui s'il venait un jour chez moi serait horrifié.)

      Gros bisous et douce soirée à toi aussi, Liliane. Merci pour tout.

  26. Je m’inscris sur la liste d’attente pour la visite du lutin vert…
    Pas de coquelicots chez nous ou si peu, le sol est trop acide. Alors nous en semons dans le jardin. Des bleuets aussi. Drôle d’idée n’est-ce pas ? Une prairie fleurie va remplacer le potager cette année. A défaut de lutins, j’espère que nous y verrons beaucoup de papillons et d’insectes. Peut-être aussi des oiseaux…
    Pour le moment, nous attendons le soleil.
    Gros bisous ma chère Quichottine, fais de doux rêves.

    • Quichottine

      Pas de souci… je t'y note.
      Mais j'ai un peu peur qu'il ne finisse par trouver une bonne excuse pour ne rien faire. 🙁

      Tu mets ton potager en jachère ? J'imagine cet espace où voleront les papillons, les insectes, les oiseaux… ce sera magnifique !

      Le soleil finira bien par s'installer. 😉

      Bisous doux et belle semaine à toi.

  27. Merci cherche conteuse, envoie le lutin vert, j’en ai vivement besoin avant de reprendre la route…
    Et fais de gros bisous au lutin bleu, j’aime bien qu’il serre son cahier pour que cette tornade verte ne lui ôte rien.
    🙂

    Bisous plein à toi.

    • Quichottine

      Je t'ai notée aussi sur la liste du Lutin vert… mais j'ai bien peur qu'il s'éclipse aussi en nous laissant sur notre faim de rangements efficaces.

      Gros bisous à toi de la part du Lutin bleu, du Lutin vert aussi. Ils m'en ont laissés un plein panier. 😉

      Bisous et douce semaine à venir. Merci pour tout.

  28. Le lutin vert …je l’avais oublié celui là et pourtant il viendrait me rendre visite ça me rendrait bien service 🙂 petit coquelicot deviendra grand ? à suivre ..
    bises

    • Quichottine

      Tu avais oublié ?
      Ah… je comprends mieux pourquoi il n'a pas voulu que je t'inscrive sur sa liste…

      (Morte de rire… je ne crois pas qu'il soit rancunier.)

      Bises et douce soirée à toi. Le coquelicot danse déjà, tu ne le vois pas ?

  29. quelle belle histoire

  30. j’imagine qu’il ne veut pas grandir pour d’autres raisons que Oskar dans le Tambour de Günter Grass? J’ai aimé cet éclairage surprise du champ. Bonne soirée.

    • Quichottine

      Ce n'est qu'une fleur tu sais…

      Mais un grand merci pour ce rappel du Tambour. J'ai vu le film et il m'a beaucoup impressionnée.

      Douce et belle soirée à toi.

  31. Et voilà que cette fin d’histoire c’est comme me réveiller après un rêve dont mon lutin bleu (interne) ne voudrait pas sortir.
    Bon dimanche et bonne semaine à vous

    • Quichottine

      Oh je suis navrée de t'avoir éveillé…
      Étais-tu le géant de mon histoire ?

      Merci encore pour cette image…

      Passe une douce fin de semaine, Alphomega.

  32. On ne serait pas lasser d’une autre suite …c’est si bien de te lire …sourires
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Il est vrai que je pourrais entamer mes Mille et unes Nuits quichottiniennes. 🙂

      Merci pour ces mots si gentils.

      Bises et douce soirée, Claudine.

  33. Quichottine

    Les commentaires de ce billet sont désormais fermés.

    Rendez-vous sur la "Page blanche", si vous désirez y laisser votre avis ou un message d'amitié.

    Merci à tous.