Dieu et le Diablotin

Demain, les cloches nous rappelleront que Pâques appartient à notre culture comme à celle d’autres pays. Mais je ne vais pas prêcher pour l’une ou l’autre des religions qui ont célébré ce jour particulier bien avant que notre société ne l’ait l’associé aux oeufs, poules et lapins en chocolat noir ou blanc.

 

Ce n’est pas  mon intention.

 

(D’ailleurs, j’en serais bien incapable. Il me faudrait d’abord faire maintes recherches pour m’assurer de ne pas écrire de ces bêtises que l’on colporte juste parce que ça fait du bien d’en parler.)

 

Pas envie, non.

 

Savez-vous qu’il m’arrive d’être paresseuse ? D’avoir seulement le temps de prendre une image dans le dossier où je range celles « à utiliser » et d’inventer une rencontre, une histoire à dormir debout, comme si souvent…

 

Ah… je vois que certains d’entre vous font grise mine. Vous êtes déçus ?

 

Pourtant, écoutez bien ce que j’ai vu sur cette photographie, un jour où je « voyageais » chez une artiste de mes amies.

 

121212_Solene_Perrot.jpg

 

On dit que ce jour-là, dans la plus belle cathédrale du monde…

 

(Ce n’est peut-être pas la plus grande, sans doute pas la plus belle, je ne les ai pas toutes visitées, mais c’est la plus belle à mes yeux, parce que c’est la mienne, celle de mes souvenirs.)

 

… dans la plus belle cathédrale, disais-je donc… on vit se dérouler un bien étrange spectacle.

 

 

Des hommes revêtus de longues robes blanches à capuchon pointu…

 

(Ne me dites pas que vous n’en avez jamais vus et que s’ils avaient recouvert leur tête on aurait pu les prendre pour des lutins blancs réunis dans le cercle d’un soir de fête, au cœur de la forêt des merveilles… Il ne faudrait tout de même pas tout mélanger.)

 

… des moines enveloppés dans l’habit de leur congrégation, semblaient attendre patiemment ce qui viendrait.

 

 

Une cathédrale, fût-elle la plus belle du monde, c’est d’abord un lieu de culte. Un monument érigé à la gloire de Dieu.

 

Celui-ci le sait bien, quel que soit le nom qu’on lui donne, et, qu’on y croie ou non, quand il veut se montrer, il se montre.

 

(C’est ce que pensait le diablotin qui s’était échappé d’un pilier où l’avait enchaîné un tailleur de pierre quelques centaines d’années plus tôt.)

 

« Un diable de pierre qui s’installe derrière une porte pour épier des moines… voilà qui est étonnant ! » pensa Dieu qu’on avait invité en faisant sonner toutes les cloches, de la plus petite au bourdon « Emmanuel », vénérable vieillard de plus de trois cents ans.

 

Dieu se pencha un peu, du haut de son vitrail, et tendit une main invisible pour attraper le diablotin.

 

« Sacrebleu ! Qu’est-ce donc ? »

 

Le petit diable avait fait un bond en arrière, échappant, de justesse, à la main divine.

Il ne l’avait pas vue, mais avait senti un mystérieux déplacement d’air frais.

 

Il scruta l’obscurité qui l’entourait et, revint vers la porte, attiré malgré lui par la musique qui emplissait désormais toute la cathédrale.

 

Des grandes orgues montaient – ou plutôt descendaient – les notes d’un hymne à la vie, en mémoire de ceux qui avaient donné leur temps, leur sang, leur savoir, pour que ce monument existe, qu’il ait résisté aux caprices du temps, aux révolutions, aux guerres.

 

Captivé par ce qu’il entendait, le petit diable ne sut pas que Dieu l’avait emporté et déposé près de lui, dans le vitrail.

 

Il souriait, ému, devant le chœur des moines qui chantaient, comme ils l’avaient toujours fait, depuis la nuit des temps.

 

Les voix avaient pris le pas sur l’instrument désormais silencieux, claires, confiantes, unies.

 

C’était un chant d’espoir, de confiance en l’avenir.

 

« Peut-on vraiment chanter comme ça ? » demanda le diablotin recroquevillé aux pieds du Très Haut.

 

Dieu le toucha du doigt, tendrement, dans le dos, là où ses omoplates avaient laissé comme un vide, un sillon.

 

La pierre était-elle pierre ou terre à ensemencer ?

 

Un coeur y battait-il ?

 

Vous me direz peut-être que j’ai menti.

 

Pourtant, je vous assure qu’on dit que ce jour-là, dans la cathédrale, un petit angelot s’endormit dans les bras d’un très vieil homme qui replia sur lui deux magnifiques ailes dont la blancheur n’avait d’égale que celle des aubes qui brillaient sous sa lumière.

 

© Quichottine pour le texte

© Solène Perrot pour la photographie

 

 

Merci à Solène Perrot qui a bien voulu me prêter cette image.

Merci à vous pour votre présence aujourd’hui.

69 réponses à “Dieu et le Diablotin

  1. un joli texte

  2. salut
    je te souhaite un bon week-end de Pâques

  3. Ton texte m’a transporté en ces lieux habités de lumière et de silence purs Merci Quichottine
    Bises

  4. Notre Dame de Paris, visité une fois en 93… Un conte qui tombe bien, et moi je te souhaite de joyeuses fêtes Quichottine, merci… Bises

  5. Sourires… bien conté cette « histoire » et oui, on peut toujours en douter! Histoire ou réalité ?

    Très belle journée ,fin de semaine et fêtes de pâques.

    Avec bises de nous deux

    • Je ne sais pas… tu sais, c’était seulement une image qui me parlait. 🙂

      Douce et belle journée à vous deux. Je vous embrasse fort.

  6. C’est joli,
    Joyeuses fêtes de Pâques, avec ou sans chocolat mais avec des ami(e)s de la famille et des livres…. pour rêver et écrire de belles histoires que d’autres apprécieront.
    bonne journée

    • Merci.

      Elles furent sans trop de chocolat… Mais avec beaucoup de douceur autour de nous.

      Passe une belle journée, Cyru.

  7. Ici pas d’oeufs au chocolat … Enfin ! très peu … On se contente d’oeufs durs teints pour la plupart en rouge. Et le cadeau que l’on fait aux enfants c’est souvent un cierge enrubanné pour aller à la messe de Pâques. Encore plus de 4 semaines à attendre !

    • Le temps passe très vite… et la Pâque orthodoxe sera bientôt là pour toi aussi.

      Merci pour ce partage, Liza. J’aime aussi peindre les oeufs… 🙂

  8. Un bien joli texte en ce We religieux … je ne suis pas croyante et pourtant j’admire ces cathédrales, des ouvrages grandioses qui dépassent peut être les possibilités humaines. Alors je me dis que la foi fait pousser les cathédrales.
    Je suppose que tu as lu « les piliers de la terre » de Ken Follett… sinon je te le recommande vivement

    • La foi fait pousser les cathédrales… oui, je crois, même si j’ai laissé un peu la mienne se faner au fil des jours.

      Je n’ai pas encore lu Les pilliers de la terre… mais, comme tu me le recommandes, je le note. 🙂

      Passe une douce journée, Kri. Bisous.

  9. Toujours de bons mots pour p’tit histoire du temps.

    Désolé, je suis hors sujet mais le mot « cloche » me fait penser au chocolat !!! Miam !!!
    bon samedi bises

  10. J’adore …quelle émotion et tendresse dans ce texte ..
    Tout à fait ce que je peux ressentir en entrant dans une église d’où Les chants s’échappent !
    Je pourrais y rester des heures
    Bises Quichottine
    Merci

    • Tu sais… j’aime quand les images qui m’ont parlé vous parlent aussi.

      J’adore écouter chanter ! Et les églises sont de parfaits lieux d’écoute.

      Bises et douce journée, ma Claudine. Merci à toi.

  11. Quelle belle histoire pour ces fêtes de Pâques et je ne suis pas étonnée que ta cathédrale, ces lutins blancs, ces vitraux t’aient si bien inspirée.
    Quelle que soient nos idées, entrer dans une cathédrale ne laisse personne indifférent, car peuplée de nombreux personnages invisibles, la preuve 🙂 et si en plus des notes de musique tombent de la haut alors …
    Merci et très belle journée
    Gros bisous

    • Sourire… C’est vrai qu’on n’est pas obligé de croire pour aimer les lieux de culte.

      L’ambiance qu’on y trouve est tellement différente !

      Merci pour tout, Anniclick. Passe une douce journée.

  12. absolument délicieux, quel beau conte !

  13. marie poupée

    Cette image et cette grande cathédrale t’ont inspiré une bien belle histoire , merci beaucoup Quichottine pour ce moment émouvant

    Je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques , je pars retrouver un peu de soleil … Bisous

    • Merci à toi.

      Le soleil manque ici… mais j’espère qu’il nous reviendra.

      Passe une douce journée. Bises amicales à vous deux.

  14. quichottine tu contes bien !!!
    je me suis laissée prendre aussi à ton histoire,
    passes de bonnes fêtes , bisous, MIAOU !!!!

    • J’en suis ravie…

      Merci, Mistigris.

      J’espère que tu auras passé de bonnes fêtes toi aussi. Bisous et douce journée.

  15. Ta nouvelle est bien jolie, Quichottine. Je m’attendais à voir ce petit lutin dans un des vitraux de Notre Dame. Je regarderai mieux la prochaine fois où j’entrerais dans cette cathédrale. Bisous

  16. Si tu es paresseuse je te conseille le chocolat .

  17. Un beau conte dans l’esprit de la fête. Joyeuse Pâques.

    • Merci.
      Je suis contente qu’il t’ait plu.

       

      J’espère que tu as passé de joyeuses Pâques aussi. Douce fin de semaine à vous deux.

  18. Tu as trouvé la plus belle façon de nous souhaiter d’heureuses Pâques, chère Quichottine: une si belle histoire où un diablotin se transforme en angelot, c’est divin!..
    Merci pour ce récit qui enchante et célèbre à sa façon ce jour Bienheureux.
    Je t’embrasse tendrement,
    Lorraine

    • Merci !

      J’avais envie d’une histoire… et cette image venait à point.

      Je t’embrasse tendrement, ma Lorraine. Passe une douce journée.

  19. C’est magnifique Quichottine et rempli de douceur, merci pour ce doux moment
    Joyeuses fêtes de Pâques & gros bisous de nous deux

    • Merci à toi, Laure.

      J’espère que vous aurez passé de belles fêtes aussi.
      Gros bisous et bonnes vacances à vous deux.

  20. quelle belle histoire encore à partir de cette photo !
    Merci ! Bisous et joyeuses Pâques Quichottine

    • Merci !

      Je suis contente qu’elle t’ait plu.

      Passe une douce journée, Lilwenna. Pâques est loin maintenant mais j’espère que tu auras passé de belles fêtes toi aussi.

      Bisous.

  21. malheureusement, Pâques, comme toutes les fêtes est devenu commercial!ah! le chocolat!
    j’aime bien ton histoire….suivie avec intérêt….
    magique, comme toujours.miracle, ce diablotin auprès de Dieu!
    et la dernière image…
    bisous….

    • Merci.

      Je crois qu’il ne tient qu’à nous de modifier l’image que nous en donnons autour de nous.

      Passe une douce fin de semaine, Annick. Bisous.

  22. Un bien joli texte ! Le bourdon Emmanuel… Le vénérable !!!
    Belle soirée Quichottine, bon week-end pascal ! Je t’embrasse très fort. Merci.

    • J’espère que ces fêtes l’auront été pour toi aussi.

      Merci pour ta présence et tes mots. Je t’embrasse très fort. Passe une douce fin de semaine, Liliane.

  23. Merci à toi pour ces pas que j’ai fait à tes côtés dans la cathédrale.
    Bisous

  24. Un bon moment où l’on rit « jaune » ou autre couleur j’ai bien ouvert mes yeux pour entendre ce que dit l’image et entendre ce que tu as vu et j’ai aimé. Ha les travers et sillons de nos corps de dieux ou diables, je pense à « l’empreinte de l’ange » (sous le nez et au centre de la lèvre supérieure) je vais y mettre mon index et faire silence afin de mieux voir avec le cœur. Bon dimanche à toi Quichottine.

    • Merci, Pierre.

      Je crois que c’était important pour moi que cette histoire puisse voir le jour.

      Passe une douce fin de semaine.

  25. C’est joli,
    Joyeuses fêtes de Pâques, avec ou sans chocolat mais avec des ami(e)s de la famille et des livres…. pour rêver et écrire de belles histoires que d’autres apprécieront.
    bonne journée

  26. marie poupée

    Cette image et cette grande cathédrale t’ont inspiré une bien belle histoire , merci beaucoup Quichottine pour ce moment émouvant

    Je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques , je pars retrouver un peu de soleil … Bisous

  27. Quelle merveilleuse histoire, j’en suis toute émue……Je vais surement en rêver!

  28. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine,
    ce n’est pas un mensonge
    puisqu’on y croit…
    c’est très beau
    merci
    bon week-end à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  29. Bon week-end de Pâques qui ressemble à un week-end d’hiver plus qu’à un we où les oiseaux devraient chanter gaiement. Et merci pour ton histoire dans cette magnifique cathédrale. J’aime l’atmosphère de ces lieux… Bisous. Marie

    • Merci Marie.

      C’est vrai que nous avons eu et que nous avons encore une météo un peu étrange pour la saison… Mais bon, avec un peu de chance, le soleil reviendra bientôt.

      Bisous et douce journée.

  30. C’est bien joli, et j’aime à penser que beaucoup de petits diablotins puissent être ainsi touchés tendrement par le doigt de Dieu et s’endormir en paix dans les ailes protectrice de la sagesse…
    Que pâques soit une vraie fête pour tous, bien au-delà des cloches et des œufs en chocolat !
    Bises

    • Ce serait merveilleux si l’une de ces journées particulières pouvait nous réconcilier tous…

      J’espère que tu as passé de belles fêtes. Bises et douce journée à toi.

  31. Je reviendrai plus tard.

    bref passage pour te souhaiter de Joyeuses Pâques et un doux week-end.
    Bisous amicaux Quichottine !

  32. L’imagination et le rêve ne mentent jamais voyons, et tu en es largement pourvue pour mon grand plaisir !
    Bisous Quichottine

  33. Un conte merveilleux , magique, que l’on écoute religieusement pour ne rien perdre et qui apporte une grande sérénité . Je l’adore! Quelle douceur !
    Douce soirée , belles fêtes de Pâques , bises Quichottine

  34. Un conte merveilleux , magique, que l’on écoute religieusement pour ne rien perdre et qui apporte une grande sérénité . Je l’adore! Quelle douceur !
    Douce soirée , belles fêtes de Pâques , bises Quichottine

  35. Marc Lef

    Un beau conte de circonstance… bel imaginaire!

  36. Sonya, la Ptite Créole

    comme quoi même les diablotins peuvent avoir un coeur
    lorsqu’une main divine les touche
    belle fin de journée

    ti bo soleil et belle semaine Quichottine