1375

Ce pourrait être une date sur un calendrier… une année un peu noire, sans doute pour ceux qui vivaient à cette époque-là.

– La peste noire décime les populations. c’est un fléau que l’on fuit en se barricadant derrières les murailles de pierres des villes aux maisons de bois.

Je pourrais évoquer les grands personnages qui ont marqué l’Histoire, celle que l’on écrit avec une majuscule parfois et qui est pleine de toutes les petites histoires, celles que l’on cache et que certains savourent dans les mémoires des écrivains d’alors et des historiens et philosophes d’aujourd’hui.

– Revenir au passé, à ce que nos ancêtres vivaient… à la misère, aux contraintes de toutes sortes, aux corvées, aux impôts… à tout ce à quoi échappaient quelques privilégiés qui furent décimés à leur tour, par charrettes entières bien plus tard…

Je pourrais bien évidemment. Mais je ne le ferai pas. L’Histoire ne nous a pas appris qu’il y a des limites à ne pas dépasser, que l’on ne peut pas impunément laisser le peuple avoir faim, les injustices devenir insupportables.

– Alors, quoi ?

Pourquoi un nombre en guise de titre ?

Parce qu’aujourd’hui je regardais la liste de mes articles, ceux que certains d’entre vous ont lu au fil des jours, depuis le tout premier, en me demandant combien de romans, de recueils de nouvelles, j’aurais pu écrire si je n’avais pas rempli ces pages-ci.

Il y a bien longtemps que j’ai écrit ma mille et unième page. Aurais-je pu vous raconter mes Mille et Une Nuits ?

– Je ne sais pas.

Lorsque j’entends l’un ou l’autre d’entre vous me dire qu’il n’a plus envie, que l’inspiration est partie… j’ai parfois un peu peur que ce soit un jour le cas pour moi aussi.

– C’est idiot. Tu auras toujours sur ton chemin une image, un chant, un reflet qui appellera tes mots…

Je ne sais pas. Tu as confiance, toi.

– Évidemment !

Il y a encore de nombreux livres sur tes étagères, de milliers de mots à découvrir… et tu as dit qu’un jour tu apprendrais à dessiner…!

Je l’ai dit, c’est vrai. Je rêve de pouvoir partir d’un point sur ma page et de créer un autre monde, différent.

– Tu m’étonnais aussi… Mais finalement, n’est-ce pas ce que tu fais au jour le jour, lorsque tu racontes une histoire à partir de… rien du tout ?

Partir de rien du tout… ce n’est jamais facile.

– Mais pourquoi voudrais-tu que ça le soit ? L’important, ce sont ces moments où tu oublies les cailloux du chemin pour y courir les pieds nus !

Ah ? Tu crois que je fais ça ?

– Si tu me dis que non, je ne te croirai pas. Preuve en est…

Chut, ne dis rien. Ne vois-tu pas qu’on nous écoute, là ?

Le Lutin bleu se tut, et se turent aussi tous les livres qui frémissaient sur les étagères. Même les fleurs du bouquet printanier sur la table s’arrêtèrent de chuchoter.

130329_Fleurs_d-amitie.jpg

Quichottine avait ouvert son grand cahier.

Qu’importait si ses histoires étaient de petits riens sans importance ? Elle écrirait encore, tant qu’elle le pourrait.

Que ceux qui partent fassent bien attention sur les routes, et que ceux qui restent passent malgré tout de belles fêtes de Pâques.

Je vous souhaite plein de soleil.

60 réponses à “1375

  1. ça m’arrive parfois mais si je repose l’inspiration repart!!! donc pas de panique si ça t’arrive!!! bon WE jolie Madame

    • Je ne panique pas… du moins pas pour l’instant. 😉

      Et puis, si ça m’arrive, j’appellerai au secours et j’irai me ressourcer chez toi.

      Bon week-end à toi aussi, Amie. Je t’embrasse fort.

  2. Bonsoir Quichottine… Un beau chiffre en publication, eh oui on se dit qu’un jour on aura envie de plus rien, fatigue, avoir tout dit, etc… et puis il y a tjs une étincelle qui fait que, on est tjs là ! Excellent W-E pascal par chez toi, bien amicalement, jill, bises

    • C’est vrai que cela arrive… J’espère que nous allons tous tenir la route encore un peu.

      Bien amicalement à toi. Joyeuses Pâques, Jill. Bises.

  3. L’inspiration n’est-elle pas la seconde nature de tout esprit critique ? Alors « pas ni plob’lem » !

  4. Plus angoissant que le manque d’inspiration est le manque soudain de motivation.
    Les pourquoi qui s’enfilent comme des perles sur un collier infini.
    Un espèce de dégoût et l’envie d’en finir.
    Et puis, à la faveur d’un évènement quelconque, ça repart de plus belle.
    Mais toi, tu as l’art de rebondir sur les mots, et tes questionnements te servent de tremplin.
    Gros bisous ma Quich’ et bonne soirée 🙂

    • Tu vois… je me dis que le jour où j’allumerai mon ordi sans plaisir, je ne le ferai plus. 🙂

      C’est vrai que j’aime raconter.

      Alors, nous verrons bien de quoi sera fait demain.

      Gros bisous et douce journée à venir, ma Clo. Merci pour tout.

  5. c’est le temps qui est chronophage… parfois l’idée passe trop fugace pour être notée… bravo Quichottine je n’ai bien sur pas tout lu mais quel plaisir à chaque fois que j’ouvre une de tes pages !
    bon WE de Pâques

    • Les idées qui s’envolent, je connais. Mais parfois elles reviennent, autrement, meilleures sans doute.

      Merci pour ces mots, Josette.

      Bises et joyeuses Pâques à toi aussi.

  6. 1375 ! ça en fait des articles et des histoires pour toi et ton lutin bleu ! Je te souhaite de passer de bonnes fêtes de Pâques Quichottine. Bisous et bonne soirée

  7. Aucune histoire n’ est sans importance. Toutes les histoires sont uniques mais seulement il y a une façon de les raconter et il ne s’agit pas que d’aligner les mots ou de les choisir comme on choisit un vase ou une fleur dans une vitrine. Le mot n’est qu’un outil, un écran entre celui qui raconte son histoire et celui qui la reçoit. Ne te laisse pas enfermer par les mots . reste toi-même, c’est la meilleure façon d’écrire mais c’est aussi la plus difficile

  8. bonsoir quichottine,
    non on reste bien sagement à la maison, mais je peux dire qu’il y a du monde sur nos routes, le soleil ?
    on se demande s’il existe encore, bon on fera avec ou sans !
    bonnes fêtes à toi et gros bisous, MIAOU !!!!

    • Nous ferons au mieux ici aussi. J’espère qu’il y en aura un peu malgré tout.

      Bonnes fêtes à toi aussi, Mistigris.

      Gros bisous.

  9. Mais pourquoi penser à ces années noires de peste et autre, vite vite, oublie, c’est du passé, vivons au présent, c’est la sagesse même. Ton inspiration sera toujours là, c’est évident et je n’ai aucun doute là-dessus … mon humour aussi sera toujours là … jusqu’au bout car je l’ai décidé ainsi.
    Bravo en tous cas, 1375, pffff …
    Gros bisous

    • T’en fais pas, je ne suis pas triste.

      C’est vrai que ton humour nous apporte beaucoup. J’adore venir te lire !

      Continue à décider d’être ainsi. 🙂

      Gros bisous et à tout bientôt, Anniclick. Merci pour tout.

  10. Merci, Quichottine …
    Beau week-end pascal, pour toi et pour chacun.

    • Un grand merci, Midolu.

      J’espère de tout coeur que le tien sera beau aussi.

      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse.

  11. Quichottine, je n’étais pas venue te lire depuis quelque temps, et je suis troublée de voir que tes pensées rejoignent les miennes. Pour ma part j’ai décidé d’arrêter mon blog la semaine prochaine, pour un bon moment ou pour toujours, je ne sais pas. Je t’admire de continuer. Bonne soirée.

    • Pour toujours ? Ce serait dommage.

      Mais je comprends tout à fait.

      J’ai vu que tu avais composé des recueils que l’on peut visionner sur Calaméo. Les publieras-tu sur papier aussi ?

      Faire une pause-blog peut être une bonne chose, mais n’arrête pas d’écrire.

      Tu nous manquerais.

      Douce journée à venir, Carole. Merci !

      (Participerais-tu à notre prochaine anthologie éphémère ?)

  12. Bravo pour ce chiffre Quichottine
    Bon week end de Pâques à toi aussi & gros bisous de nous deux

  13. 1 +3 +7 +5 = 16 = 1 + 6 = 7
    Un chiffre dit magique.
    Cet article ou ce blog le seraient-ils ?
    Point de réponse.
    Quoique une peste, non.
    J’ai dit.

  14. es verdad que es impresionante lo que hemos escrito desde que empezemos nuestros blogs ya ta tengo mas de 1700 articulos son mas cortos que los tuyos pero imaginate cuantos poémas he hecho y cuantos cuadro he pintado es una locura ….
    besotes
    tilk

  15. l’inspiration finit tjs par arriver et bonnes pâqus

  16. Quichottine, je te réponds rapidement. Je vais publier mes recueils sur papier, mais après révision, et en peu d’exemplaires, sans les vendre (si tu me donnes ton adresse je t’en enverrai un en cadeau). Mon projet n’est pas d’arrêter d’écrire, mais au contraire d’écrire plus, et je trouve que le blog me « piège » par l’addiction qu’il crée.
    L’anthologie éphémère, je ne sais pas ce que c’est, peut-être que tu peux m’expliquer.

    • Je suis d’accord pour l’addiction.

      Je crois ce pendant que c’est aussi une façon de « faire ses gammes », comme un musicien, à condition de ne pas y passer trop de temps.

      Pour les Anthologies éphémères, ce sont des recueils collectifs publiés au profit d’une association qui s’occupe de réaliser les rêves des enfants gravement malades.

      Un blog est consacré à ces publications, à nos rapports avec l’association, à ce que nous avons réussi à réaliser.

      http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com

      Elles sont éphémères, parce que chaque action ne devait pas durer au-delà de la réalisation du rêve d’un enfant.

      Ce sera notre troisième anthologie.

      Nous n’en tirons aucun bénéfice… juste ce que nous avons reversé pour la cause choisie.

      Passe une douce soirée.

  17. Tous les artistes ont cette peur, que l’inspiration ne soit plus au rendez-vous… ce n’est as le cas pour toi en ce moment on dirait…
    Excellente journée Quichottine continue de nous enchanter
    Bises

    • Non, ce n’est pas le cas pour moi… Même si parfois je suis silencieuse, car occupée ailleurs. Mon temps, comme le vôtre, est limité. Hélas !

      Merci pour tout, Jackie.

      Bises et douce journée.

  18. Merci Quichottine
    A toi aussi un très bon WE pascal

  19. Je n’avais reçu cette newsletter d’hier
    Du coup je te remercie et te souhaite de passer aussi un bon week-end Pascal
    Gros bisous

  20. Bonjour Quichottine. Je doute aussi beaucoup et parfois je me dis que je devrais arrêter, mais mon bébéblog aura bientôt 4 ans… Et c’est tellement moi… Bisous

    • Nous mettons beaucoup de nous dans nos écrits… et nous tissons des liens dont nous aurons du mal à nous passer.

      Je vais sur mes six ans… le temps passe vraiment très vite.

      Bisous et douce journée.

  21. Bonjour chère Quichottine La Douce – ton billet souligne l’importance de l’écriture , ce que je partage entièrement au point de détester ces vidéos qui remplacent de plus en plus les blogs d’écriture – histoire d’amoindrir nôtre capacité de réflexion , à mon humble avis ! Figure-toi que je me suis offert un beau sytlo à plume très classique , un beau cahier , nostalgie de l’écriture vraie ( non celle sur internet ) pour l’instant je n’ai rien écrit , il est sous mes yeux , comme lorsque j’étais une petite fille avec les porte-plume en acier Sergent major ! Oulah…prendre de l’âge fait bien voyager dans le passé , mais le présent est aussi passionnant …bonne écriture à toi , je t’envoie des bisous glacès mais ensoleillès

    • Un grand merci pour ce partage, Blanche.

      J’ai aussi cette nostalgie de l’écriture « vraie », même si la facilité du traitement de texte me permet d’aller plus vite.

      Je préfère ne rien publier que de bâcler des articles quotidiens qui n’intéresseraient pas vraiment.

      Gros bisous… mais sans soleil par ici. Le temps est vraiment déprimant.

      Passe une douce journée.

  22. Ça nous arrive tous à un moment ou l’autre et miraculeusement ça fini par revenir, alors on reste. On ne peut pas laisser aussi facilement les gens qu’on aime.

    • Tu as raison… Lorsque je m’absente, vous me manquez beaucoup.

      Merci d’être là, Solange.
      Bises et douce journée.

  23. ben, moi qui ne suis pas une fana de l’écriture…enfin d’écrire….je suis plutôt appareil- photo…
    merci de continuer à nous enchanter!
    joyeux week-end de Pâques.
    bisous.

  24. Dessiner? Moi aussi je souhaiterais apprendre à dessiner.
    C’est une autre façon de s’exprimer. La vie sera trop courte pour faire tout ce qu’on a envie de faire.
    Je vais partir … l’appel du large? non plutôt du soleil. J’espère trouver sa cachette.
    Bonne semaine.

  25. Je crains que nous ayons un pâques aux tisons!!!!!!
    Bonne fin de semaine

  26. jean-marie

    bonsoir, ma xhère Quichottine
    et bravo pour ce record !
    je ne les ai pas tous lus
    sans doute
    mais tu peux dire que 1375 fois, au moins, quelqu’un a eu plaisir à découvrir tes écrite…
    merci
    gros bioous d’amitié
    jean-marie

    • D’autres en ont créé bien plus sur le même temps… mais je suis malgré tout fière de moi. 🙂

      Merci à toi aussi, Jean-Marie.

      Gros bisous d’amitié. Très belle fin de semaine à toi.

  27. Corine Caporlan

    Bonjour Quichottine,
    Je m’attendais à tout sauf à cette raison, tel que c’était parti ! Effetivement on pense à une année, ou un nom de grand vin, ou un livre.
    Je crois que ce chiffre montre justement que l’écriture est viscérale.
    Après, des moments de la vie font qu’on a plus ou moins envie ou bien on le fais mais dans son coin, d’écrire.
    Bises et beau week-end.

    • L’écriture viscérale… l’écriture respiration, refuge, sourire de l’instant qui passe trop vite.

      Écrire, c’est comme aimer.

      « Même trop, même mal », disait Brel. C’était d’amour dont il parlait. Je me dis que l’on s’enferme en restant dans son coin.

      Mais c’est mieux que de ne plus écrire…

      Bises et doux week-end à toi. Merci, Corine.

  28. Bonne Fête de Pâques à vous tous…!

    Je souhaite à tous et à toutes
    de joyeuses fêtes de pâques
    Que la lumière du Seigneur éclaire vos coeur,
    vos vies, vos foyers
    Que ce jour de fête soit
    l’occasion pour votre famille de se réunir
    Partager un bon repas
    Petits enfants avec leur panier s’en vont joyeux
    Cherchez partout, les oeufs en chocolat
    Au coeur des fleurs, dans les buissons
    Pour le plaisir des gourmands

    Bon weekend bisous Evy

  29. Parfois , il y a une grande lassitude , mais après une pause , même petite , parfois nécessaire , l’enthousiasme repart et avec lui, la fièvre de la création.
    Je ne sais si Pâques sera ensoleillé , mais que le soleil soit dans nos coeurs.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Se dire « à quoi bon ? »… et puis sourire en pensant à ces pages offertes qui nous ont permis de créer tant de liens !

      J’ai bien peur que cette fin de semaine soit encore bien fraîche… mais oui, le soleil sera dans nos coeurs.

      Bises et douce journée, Erato. Prends bien soin de toi.

  30. Sonya, la Ptite Créole

    un ptit coucou tardif
    je te souhaite de joyeuses fête de Pâques
    belle soirée
    ti bo créoles