Donne-moi… l’article disparu

Heureusement qu’il était en partie écrit ailleurs, déjà enregistré… parce qu’ici, il n’a pas voulu se ranger dans les « brouillons ».

 

Me croirez-vous ?

 

Je vous assure que j’en suis restée toute éberluée.

 

Ainsi donc, depuis le temps que je n’utilisais plus cette possibilité, elle avait tout simplement disparu !

 

J’ai vainement cherché l’article, soulevé les anciens brouillons, même couru sur le forum pour voir s’il y avait quelque chose à faire.

 

Rien…

 

La dernière fois que j’avais perdu un article, c’était en 2007… Là non plus je n’avais rien pu faire. les mots s’étaient envolés, comme s’ils n’avaient pas voulu rester sur ma page !

 

Imaginez ma déception !

 

Je vous avais préparé une jolie rencontre où le Lutin bleu, comme toujours, me grondait un peu.

 

(J’étais en retard pour répondre à ma propre consigne… pour le jeu de mars de La Petite Fabrique d’Écriture.)

 

J’avais emprunté à Jackie une image…

 

130211_Jackie.jpg

 

… et, comme je suis un peu têtue, je l’avais utilisée dans mon cahier à spirales pour illustrer Amnésie, un texte écrit il y a quelque temps déjà dans l’un de mes ailleurs.

 

Mais… voilà… il ne répondait pas à la consigne.

 

Il n’y avait « que » l’image et pas le « Donne-moi » que j’avais imposé en leitmotiv.

 

« Donne-moi », c’était comme une prière, comme ces mains qui se tendaient, peut-être en quête de vie et de soleil.

 

« Donne-moi », c’était mieux qu’un « je veux » mais un peu plus qu’un simple « je voudrais ».

Cela ressemblait à un ordre… Que pouvais-je construire autour et pour ma propre consigne ?

 

Allais-je reculer devant l’obstacle ? Le contourner ?

 

Je ne l’ai pas fait. On pourra me reprocher d’avoir moins pensé à l’image qu’à cette phrase lancinante qui m’habitait. Que pouvais-je demander, à qui ?

 

Qui étais-je ? Celui qui demande ou celui qui refuse ou accepte de donner ?

 

La réponse est peut-être dans les mots écrits, ou seulement entre les lignes, ou encore  en vous qui me lirez.

 

 

  
Donne-moi

 

« Donne-moi ci, donne-moi ça ! »

 

(Réclamait l’enfant de sa petite voix un peu trop aiguë.)

 

Il exigeait en oubliant le mot magique qui aurait mis les adultes en condition d’accepter. Et où est donc le « s’il te plaît » ?

 

Il apprit à attendre, à moduler ses demandes, à les formuler autrement.

 

« Donne-moi… s’il te plaît. »

 

Ce n’était plus un ordre mais une prière. On y accédait parfois, et parfois non. Il acceptait sans plus rien dire les limites données à ses envies, celles qu’on lui imposait.

 

Le temps passait et l’enfant grandissait.

 

« Donne-moi… »

 

Prière silencieuse de l’adolescent qui réclamait un regard, un sourire, un mot peut-être, différent de ceux qu’on lui adressait. Des ordres, des conseils… mais où était l’amour ?

 

« Donne-moi… »

 

Il aurait voulu être mieux dans sa peau. Ne plus sentir le manque que ces « donne-moi » ne savaient pas éviter.

 

Il finit par ne plus rien demander, par ouvrir seul, une à une, les portes qu’on avait fermées devant lui. Il découvrit ses propres limites en franchissant les interdits.

 

Il était adulte désormais. Il se passerait de ce que d’autres pourraient lui apporter !

 

Il changea de rôle, et de demandeur se mua en celui à qui l’on demandait.

 

« Donne-moi ci, donne-moi ça ! »

 

(Réclamait l’enfant qui avait comblé le vide de sa vie.)

 

C’est alors seulement qu’il sut que le refus peut être une preuve d’amour.

 

L’eau qui s’écoulait de ses mains ouvertes était le temps qu’il n’avait pu retenir, la preuve aussi de son impuissance.

 

Saurait-il un jour expliquer à l’enfant que, même avec un « s’il te plaît », tout n’est pas toujours possible ?

© Quichottine
30 mars 2013

 

 

Passez un bon dimanche, même sous la pluie. Le printemps est là.

 

107 réponses à “Donne-moi… l’article disparu

  1. un joli texte et oui on ne peut tout avoir il faut savoir se contenter de ce que l’on a bonnes pâques chez nous nous avons eu le soleil

    • Vous avez eu de la chance… Pâques était plutôt aux tisons chez nous… et dans la grisaille.

      Passe une douce journée, Flipperine. Merci pour ces mots en partage.

  2. une bien belle réflexion….
    alors, tu n’as plus la fonction « brouillons »une histoire de fous!
    (pour ce qui est de la pomme d’amour, le fruit tache comme tous les fruits…..par contre le tapis de fleurs, je ne sais pas…je n’ai pas essayé de m’asseoir dessus…)
    ici, c’est encore samedi, mais bisous et bon dimanche.

    • Je n’ai pas essayé de nouveau… peut-être est-elle revenue, mais j’avoue que je n’ai pas envie de risquer une nouvelle perte.

      Merci pour ta réponse, Annick.

      Passe une douce journée. Bisous.

  3. Eh oui Quichottine y rajouter s’il te plaît même si on ne peut satisfaire tout ces donne-moi… j’aime ! Côté brouillon jamais employé, mes textes dans documents après je fais copié-collé sur mon blog… drôle de mésaventure en effet… Bon dimanche de Pâques, bises, jill

    • Merci, Jill.

      Ce n’est pas souvent que j’utilisais cette fonction… tant pis pour moi.

      Passe une douce journée… Pâques est bien loin désormais.

      Bisous.

  4. Un petit coucou rapide, en C/C pour vous remercier de votre fidélité et de vos encouragements.
    Vos messages me vont droit au coeur et me boostent pour me battre encore davantage.
    Bon dimanche, Quichottine
    Bisoux doux

    • Merci, Dom. Je sais que ce n’est pas toujours facile de ne pas faire de copier/coller quand on manque de temps et qu’il faut essayer de voir tout le monde.

      Bisous doux et belle journée à toi. Prends bien soin de toi, surtout, et continue à te battre.

  5. C’est une phrase que je ne me souviens pas avoir prononcé même enfant….. A part  » veux tu me donner la bouteille d’huile, ou passe moi ceci. Mais pas de « donnes moi ceci ou cela » !

    Belle journée de pâques chez vous Bises affectueuses de nous deux !!!

    • Enfant… je crois que nous ne demandions rien… Ce n’était pas conseillé. 🙂

      Douce et belle journée à vous deux. Bises affectueuses à vous partager.

  6. Moi aussi,comme Patriarch, je n’ai pas dû prononcer cette phrase souvent quand j’étais enfant…mais je n’en ai pas souffert, je crois..je savais que je ne devais rien demander et, dans mes rêves, je m’accordais ce qui me manquait

    • Tu as raison… Je ne demandais rien, parce que je savais aussi qu’il ne fallait pas le faire.

      Peut-être est-ce ainsi que nous avons appris à rêver…?

      Passe une douce journée. Merci, Gazou.

  7. bonjour amie quichottine, j’aime bien cet article, beaucoup devrait le connaitre, le soleil ? il est là, pour combien de temps ?? même en disant « s’il te plaît ?  » pas certaine qu’il reste toute la journée, alors profitons du moment présent,
    je te souhaite une belle journée, Gros bisous, MIAOU !!!

    • Le moment présent… c’est vrai qu’il ne faut pas le laisser passer trop vite, même si le soleil est absent encore !

      Douce et belle journée à toi, Mistigris. Gros bisous.

  8. Tu as complètement raison : le « s’il te plaît » change tout !

  9. Et voilà, donne-moi l’article et ben NON!
    Lalalère!

    Le « donne-moi » peut ne pas se dire, mais s’exiger dans le silence autrement je boude, je suis irritable, énervé, etc.

    C’est vrai que mes parents m’ont fait taire enfant, on acquiert ainsi le débrouille-toi toute seule, mais au fond du coeur, on voudrait bien au moins quelquefois que quelqu’un nous donne juste un peu d’attention.

    C’était la minute d’amertume.
    bah!
    Il y a en filigrane « on n’est jamais mieux servi que par soi-même », et toc!
    🙂

    Bisous plein ma Quichott’

    • MDR !

      Nous sommes d’une génération où nous n’avons pas eu la parole enfant… Peut-être est-ce pour cela que nous l’avons donnée aux nôtres…

      Mais je suis d’accord, Polly… c’est l’attention et l’écoute qui manque le plus à certains moments. Je voudrais aussi… si souvent !

       

      Minute partagée. 🙂

      Sourire… Est-il encore possible de savoir tendre la main à celui qui ne demande qu’un sourire, un regard attentif ?

      Bisous plein, ma Polly. Prends bien soin de toi.

  10. Combien j’ai aimé cet article Quichottine. C’est un ressenti profond. Je ne crois pas avoir eu une adolescence « perturbée » simplement parce que je n’en avais pas le droit. Ou parce que c’était mon caractère. Mais j’ai subi les reproches de mes garçons. Jusqu’à il n’y a pas longtemps où mon numéro deux m’a dit : il faut être parent et avoir les enfants qui grandissent pour savoir ce que les parents ont passé et comme c’est difficile d’élever un enfant.
    En l’écrivant, je voulais changer le mot « élever » et je me suis dit que non, c’est vraiment le mot qui convient. Tu te rends compte, essayer d’élever un enfant au-dessus de… Là on peut mettre les mots que l’on veut.
    Fais une belle journée ensoleillée Quichottine
    Bisous

    • Comme je te comprends !

      Tout à fait d’accord avec toi. 🙂

      Tu sais, quand je regarde autour de moi, aujourd’hui, je me demande comment nous avons fait…

      Douce et belle journée à toi. Ici, ce sera encore sans soleil, mais j’ai bon espoir malgré tout.

      Bisous, Pimprenelle.

  11. ça m’est déjà arrivé de perdre une partie d’article- un bug de l’ordi ou du site –
    bon dimanche Pascal Quichottine-
    ici temps mitigé-
    bisous chocolatés –

    • C’est un peu rageant quand ça arrive… mais il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur.

      J’espère que tu as passé de belles fêtes, Lady Marianne.

      Bisous et douce journée à toi.

  12. Une belle réflexion sur une photo sublime
    Joyeuses fêtes de Pâques Quichottine, sous la grisaille aussi chez nous
    Gros bisous de nous deux

  13. Un très beau texte …comme tu sais si bien le faire
    Je te souhaite de passer un bon week-end Pascal
    Bisous Quichottine

  14. voilà ce qui arrive lorsque l’on n’a pas ses lunettes sur le nez 🙂 excellente journée

    bises

    • J’ai toujours mes lunettes sur le nez… Du matin jusqu’au soir et parfois même du soir jusqu’au matin. 😉

      Excellente journée à toi aussi, Eglantine. Bises.

  15. Je suis une fataliste … s’il a disparu c’est qu’il devait disparaitre … d’autres mots viendront vite le remplacer
    Bon dimanche Quichottine

  16. Un texte qui disparaît c’est très frustrant!
    Cela m’est souvent arrivé avant que je finisse par ne plus écrire en direct!
    Un expression qu’on entend souvent . Nous sommes tous en demande à un moment donné.
    Mais hélas, OU heureusement , on ne peut tout avoir .
    Un texte qui fait réfléchir!
    Bon dimanche pascal.Je t’embrasse

    • Merci, Fanfan.

      J’écris le plus souvent en direct… à mes risques et périls. 🙂

      Là, j’ai dû fermer mon ordi avant d’avoir terminé. Je m’en suis voulue ensuite.

      Passe une belle fin de semaine. Je t’embrasse fort.

  17. Bel écrit « donne-moi » … comprennent-ils vraiment un jour nos grands que ne plus donner est une preuve d’amour ? je l’espère de tout coeur car ce n’est pas facile de dire non à son enfant, même adulte !!!
    Bonne journée de Pâques et à très bientôt
    Bisous

    • Je crois qu’ils le comprennent quand ils doivent dire « non » à leur tour.

      On ne peut pas toujours dire « oui »… je crois que c’est important qu’ils le sachent.

      Douce et belle fin de semaine. Je t’embrasse fort.

  18. Ton brouillon, c’est comme mes photos quelques fois, il devient invisible.
    Non, tout n’est pas toujours possible, même avec un « s’il te plaît ».
    Joyeux dimanche pascal, Amielle !
    Gros bisous, tout plein, à partager

    • Merci, mon Amielle.

      Le brouillon a disparu… mais j’espère que tu n’as pas perdu trop de photographies.

      Bisous doux et belle journée à toi.

  19. ET si l’on commençait par « s’il te plaît… » le résultat serait-il le même ?
    Je te donne de GROS BISOUS ma Quichottine et te souhaite un très bon dimanche.

    • Je crois que l’approche est différente, le ressenti aussi… même si le résultat est souvent le même. On ne peut pas toujours dire « oui ». 🙂

      Gros bisous et douce journée, Marité. Prends bien soin de toi.

  20. C’est bien d’apprendre aux enfants qu’ils ne peuvent pas tout recevoir, sinon on en fait des monstres d’égoisme. Bon dimanche.

    • Je suis d’accord… L’égoïsme se cultive beaucoup en ce moment… hélas !

      Bises et douce fin de semaine à vous deux.

  21. Que de choses en quelques lignes… Et que de réflexions à susciter ! Jusqu’à l’ultime demande : « Donne-moi juste encore un jour, une heure… » De l’ordre à la supplique il y a tant de choses dans ces deux mots. Merci pour ce remue-méninges !

    • Merci à toi… Oui, donne-moi encore le temps d’aller au bout de mon rêve…

      L’aurais-je aveec un « s’il te plaît » ?

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  22. Bon début de semaine
    Bisoux

    dom et Pépère …

  23. J’ai aimé ton texte, car j’essaie d’appliquer chaque jour qui passe : prends ce que le présent t’apporte, sans en demander davantage »…et aussi donner me donne plus de joie que de recevoir.
    Merci pour ce regard sur l’intimité de son coeur.

    Amitiés
    Hélène

    • Merci pour ces mots amicaux en partage, Hélène.

      … et navrée de te répondre si tardivement.

      Passe une douce journée et une belle fin de semaine.

      Amitiés.

  24. Moi non plus, étant enfant je ne me souviens pas d’avoir dit « donne-moi », pas plus que mes rejetons ne l’ont dit; mais il y a des formules analogues-lol-
    De toutes façons, il est vrai qu’on ne peut pas toujours accéder aux désirs des enfants. C’est là que la logique intervient.
    Gros bisous ma Quich’ et merci pour cette belle page 🙂

    • Sourire… Je crois que nos enfants ont eu davantage la parole que nous… 🙂

      Merci à toi, ma Clo.

      Passe une douce journée. Gros bisous.

  25. Joli texte, cela aurait été dommage de le perdre à jamais
    Une situation que nous avons tous connu, avec plus ou moins d’amour dans la réponse
    Et une autre question, « pourquoi », pour moi, la réponse était invariablement « parce que », pas trop génial …
    Je t’embrasse

    • C’est vrai que le « parce que » un peu sec est frustrant… mais nous n’avons pas non plus toujours la réponse qu’il faudrait à la question d’un enfant.

      Merci pour tout. Passe une douce journée. Je t’embrasse.

  26. Un bon lundi au chaud!
    Bises

  27. Bonjour Grande Quichottine,

    Ce jour, nous profitons d’un temps calme courant lequel l’accès au réseau est relativement aisé contrairement en d’autres lieux, contextes.
    Je tente de m’attarder en votre compagnie, par chez Elle, vous… Dans d’autres ailleurs aussi, en dehors de la blogosphère.
    Si St Nicolas est réservé aux petits enfants, Pâques est ouverte, accordée aux plus petits mais aussi grands friands d’entre tous les enfants amateurs de gourmandises chocolatées! 😉
    Ainsi, on te tenait à te faire part de nos souhaits en ces fêtes pascales. Bonnes fêtes de Pâques, Quichottine ; que ces mêmes, te soient chaleureuses, généreuses et, évidemment, gourmandes! 😀

    Ton texte me rappelle des mots inspirés et partagés sur un titre de Jean-Louis Aubert…
    La volonté ne suffit pas toujours et uniquement à rendre possible ce qui ne l’est pas.
    Oui! l’impossible existe… mais n’oublions pas qu’il en est également de même pour le possible! 🙂

    Au plaisir, Grande Quichottine! en Quichottinie comme en d’autres lieux…

    • Je n’oublierai pas non plus les possibles… ce serait dommage !

      Merci pour ces mots en partage, AneverBeen. J’espère que tu auras passé de belles fêtes chocolatées…

      Douce et bonne fin de semaine.

  28. Ton bel article sur le « donne-moi ci, donne-moi-ça » m’a entraîné vers le :  » Notre père…donne-nous, aujourd’hui, notre pain quotidien « .

    Amitiés.
    Charles

    PS : En matière d’article disparu, as-tu bien reçu mon envoi via gmail ?

    • Je suis navrée d’avoir mis du temps avant de te répondre ici… mais je sais que tu n’étais plus inquiet. 🙂

      Merci pour le tableau bien reçu…

      Douce et belle fin de semaine, Charles.

  29. Des mots s’envolent comme ils le veulent, assez rassurant au fond de réaliser que même les mots ont leur propre liberté!
    Tu as bien utilisé leur voyage Quichottine et ces autres mots colorent à leur manière la page de lumière.

    Hélène*

    • Je suis d’accord. J’aime penser qu’ils sont encore libres… 🙂

      Merci pour ce joli compliment, Hélène. Passe une douce journée.

  30. Coucou ma chère Quichottine,
    Il n’y a pas 3 heures que nous sommes revenus de notre périple charentais et ma boite mails déborde de messages…. Il m’est impossible de rattraper mon « retard » et je vais avoir un peu de mal à suivre les prochains jours, nous avons fait plus de 3000 photos et vidéos à nous deux et je vais devoir trier tout ça une fois rentré dans mon ordi.
    Gros travail en perspective !
    Je t’embrasse très fort et je te souhaite une douce nuit.

    • T’en fais pas pour le retard… je sais combien il est frustrant de ne pas pouvoir tout lire, mais dès que l’on s’absente un peu, c’est difficile.

      Cependant, je suis contente que tu aies commencé à tout nous montrer de ton voyage… J’adore être en ta compagnie !

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  31. Oui Quichottine, il faut lui expliquer calmement que tout n’est pas possible, sans le considérer comme un enfant-roi. Bisous et bonne soirée

    • Oui… mais je sais que nous avons trop ouvert les vannes et c’est difficile de les refermer.

      Bisous et douce journée. Merci pour tout.

  32. Un peu mieux, ce matin, je prends le temps de te laisser un petit mot pour te dire que j’ai toujours autant de plaisir à te lire.
    Je te souhaite un bon mardi
    Bisoux doux

    • Merci.

      Je suis contente de voir qu’il y a des moments où tu vas mieux… mais surtout, ne présume pas de tes forces. Prends soin de toi.

      Bisous doux et belle journée, Dom.

  33. Donne-moi des mots
    Donne-moi des sourires
    Donne-moi des câlins
    Disait l’enfant

    Donne-moi
    sans mot magique
    Des bonbons d’amour
    Des fleurs de tendresse
    Et je te donnerai
    Des baisers mouillés
    Dans mes ruisseaux de promesses
    Des caresses enveloppées
    De mousses fraîches
    Et de doux poèmes
    A déguster tout au long du jour!

    Marie

    Amitiés

  34. Quand la demande se fait prière, cri de désespérance , la mère ou le père exigent ils le mot magique. Cette main semble avoir été sculptée par Giacometti? Une page émouvante, merci.

    • Je n’ai pas de réponse quant à l’image… mais tu as raison. Il y a des demandes qui sont cris… il faut savoir les entendre.

      Merci pour tout, Pierre.

  35. bon jeudi Bises!

  36. pas sûr que les nouvelles générations comprennent tes mots, maintenant c’est « je veux »(et j’exige !…)tout et tout de suite…. avec ou sans s’il vous plait, les parents sont les otages (consentants) de leur progéniture et pire, ils les défendent bec et ongles contre qui oserait faire ne pas être en accord avec eux, c’est ça qu’ils prouvent leur amour maintenant !
    Je te fais des gros gros bisous

    • Otages consentants… j’aime assez l’expression. 😉

      Mais je crois qu’il faudra revenir à une plus juste mesure… sous peine d’une évolution sociale préjudiciable à tous.

      Gros gros bisous à toi aussi, Zézette. Passe une douce journée.

  37. Cela m’est arrivé aussi…les mots voulaient sans doute aller « ailleurs »

    Je t’embrasse

  38. Un petit coucou rapide, en C/C pour vous remercier de votre fidélité et de vos encouragements.
    Vos messages me vont droit au coeur et me boostent pour me battre encore davantage.
    Bon dimanche, Quichottine
    Bisoux doux

  39. Bon début de semaine
    Bisoux

    dom et Pépère …

  40. Un peu mieux, ce matin, je prends le temps de te laisser un petit mot pour te dire que j’ai toujours autant de plaisir à te lire.
    Je te souhaite un bon mardi
    Bisoux doux

  41. pas sûr que les nouvelles générations comprennent tes mots, maintenant c’est « je veux »(et j’exige !…)tout et tout de suite…. avec ou sans s’il vous plait, les parents sont les otages (consentants) de leur progéniture et pire, ils les défendent bec et ongles contre qui oserait faire ne pas être en accord avec eux, c’est ça qu’ils prouvent leur amour maintenant !
    Je te fais des gros gros bisous

  42. Corine Caporlan

    Je ne sais pas si finalement quelque chose lui a échappé ou lui est passé entre les mains, mais la prise de conscience que tu lui fais tirer de tout ceci est TRES belle. « Le refus peut être … ». Ou en tout cas quand ça ne l’est pas tout à fait, il peut rendre service.
    Bises et joyeues fêtes.
    Corine

    Ps : je ne sais pas comment a été faite cette illusion photo mais elle a dû susciter beaucoup de compliments, elle est incroyable.

    • Merci pour la photo… J’avoue ne pas avoir demandé comment elle avait été prise.

      Il faut toujours regarder plusieurs points de vue pour ne pas risquer une mauvaise interprétation qui bloquera toute communication entre les êtres…. enfin, je crois.

      Merci pour ta présence et ces mots en partage. Pardon de ne pas avoir pu te répondre aussi rapidement que je l’aurais voulu.

      Passe une douce journée.

  43. Ah j’aime bien ce donne moi…. belle pege! moi j’ai encore un grand qui me dit donne moi ou passe moi….:)
    et vendredi on disait donatz donatz daus eues! une belle aventure!
    Je te souhaite de belles fêtes et je t’embrasse fort!
    Dany

    • J’espère que vous avez passé de belles fêtes, Dany.

      Nos enfants sont plus exigeants que nous n’étions, peut-être parce que nous avons eu envie qu’ils ne manquent de rien…

      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  44. Ton article me fait penser aussi à une discussion toute récente que j’ai eue avec une personne à propose de « Excuse-moi »… Selon elle, on ne doit pas s’excuser car c’est s’abaisser, montrer sa faiblesse…
    Il n’y aurait donc que les faibles à s’excuser?…
    L’excuse tout comme le « merci » et le « s’il te plaît » font partie des principes de base de l’éducation.
    Merci pour ce billet…
    Bon dimanche très ensoleillé ici mais très froid!

    • Présenter des excuses, admettre qu’on s’est trompé… il y a tant de choses qu’on voudrait nous faire abandonner sous des prétextes différents. Je pense qu’il est important de ne pas se croire au-dessus des autres, l’homme est faillible.

      Merci à toi, Marie.

      Il fait encore froid et humide par ici… envie de soleil !

      Passe une douce journée.

  45. je n’ai jamais utilisé cette fonction, en fait je ne voyais jusqu’ici guère son utilité !
    Bises et bon chocolat, ma belle

    • Tu vois… il a fallu que je quitte mon administration sans avoir terminé… donc, j’ai fait « enregistrer en brouillon »… Dommage pour moi. 🙁

      Bises et douce journée, Nettoue. Pas de chocolat pour l’instant pour moi…

  46. donne moi ici les enfants n’ont que ça à la bouche donne moi ton chien caramel argent…c’est usant quand même…Bises Pasacle

    • Il ne faut pas se laisser faire… Mais je sais combien c’est parfois difficile de refuser.

      Bises et douce journée, Renée.

  47. Un joli texte bien réaliste ……tout n’est pas possible ! C’est parfois difficile à un enfant de le comprendre sans qu’il se sente frustré et incompris .Puis le temps passe ……et d’enfant , il devient un responsable qui se souvient.
    Douce soirée, j’espère que ton dimanche fut agréable , bises Quichottine

    • Je suis d’accord… même si je sais que parfois il faut beaucoup de temps avant qu’il accepte de comprendre. 🙂

      Douce et belle journée à toi, Erato. Le temps passe trop vite…

  48. Un joli texte bien réaliste ……tout n’est pas possible ! C’est parfois difficile à un enfant de le comprendre sans qu’il se sente frustré et incompris .Puis le temps passe ……et d’enfant , il devient un responsable qui se souvient.
    Douce soirée, j’espère que ton dimanche fut agréable , bises Quichottine

  49. Sonya, la Ptite Créole

    superbe texte
    cet enfant a bien compris sa leçon
    il n’y a pas eu de résistances
    c’est beau Quichottine
    une belle leçon de vie
    ti bo ma douce

  50. Une très jolie leçon que tu as bien fait de retrouver :-))

  51. Bon début de semaine magicienne et gros bisous

  52. Le don doit être quelque chose fait avec altruisme mais surement qu’on a créée une société de petits consommateurs qui n’ont pas souvent eu en réponse un Non 😉
    Bisous Quichottine (:-*

  53. bonjour
    j’ai beaucoup aimé tes mots simples, forts et si vrais.
    bonne semaine

  54. Ce n’est plus dimanche mais il pleut. J’avail lu pendant mes vacances à la Clusaz ce très bel article sur mon smartphone mais trop difficle de commentaires. Je l’ai relu avec plaisir. Bises

    • Merci d’y être revenue.

      Le temps est vraiment très morose… j’espère que ça va s’arranger. J’ai besoin de soleil.

      Bises et douce journée, Martine.

  55. Durgalola

    Ne pas réclamer, oui, mais de temps en temps demander, est quand même un échange … quelqu’un qui ne ferait que passer, regarder, ne serait il qu’indifférent ? cet article fait réfléchir.
    Bises et bientôt je me mets sur les pas de la marguerite.

    • Demander, échanger, ce n’est pas exiger…

      Merci pour ta réflexion, Durgalola.

      Heureuse que tu participes à l’anthologie. Prends le temps nécessaire… jusqu’à fin juin. Après il sera trop tard. 🙂

      Bises et douce journée.