Francette LG, À fleur de silences

Vous souvenez-vous de sa quichobarque ?

 

 

Christian l’a vainement cherchée, chez elle… Il me l’a dit.

 

Chez Marie, si j’ai bien trouvé les girafes en train de se raconter des histoires, je n’ai plus vu la barque, qui a dû se détacher pour aller voguer au loin, poussée par les ailes du cormoran, enfin séché.

Et pourtant, j’ai cherché, jusqu’au poème plus noir que blanc de Louise Ackermann (a-t-elle jamais été aimée ??) , me retrouvant même l’an dernier, pour revenir sur les ailes d’une magnifique coccinelle heureuse de se faire voir sous toutes ses coutures, ayant astiqué ses boutons.

Et bien m’en a pris, devant la menaçante cheminée cracheuse d’écume, où j’ai vu le dieu mexicain de l’eau Chac, au nez crochu, cracher son amertume d’avoir été oublié des hommes, tandis d’un oiseau insolent le tutoyait en son sommet.

Les hommes,ou plutôt le couple, ils étaient en train de grimper sur des rochers, s’essayant à faire avec leurs deux corps un sémaphore pour faire naitre leur désir.

Merci à Marie de m’avoir offert ce petit tour de son vaste horizon, dont j’espère que Louise Ackermann ne fera pas partie longtemps.

Bises du grillon

J’oubliai le cormoran navigateur.. Pourquoi a-t-il disparu ? C’est pourtant peu comestible !!

Commentaire n°44 posté par Christian le 08/07/2012 à 08h48

 

(J’ai rajouté ici les adresses des pages qu’il a consultées sur le blog de Marie.)

 

J’aime quand il lit ici, parce qu’il ne manque jamais de suivre les liens, et, ensuite, de me dire ses impressions, de me gronder parfois, quand il pense que je n’ai pas tout dit, pas tout vu peut-être, ou qu’il est simplement pas d’accord.

 

C’est important pour moi, parce que je sais que ses louanges sont toujours sincères, ses avis sûrs.

 

Mais je ne suis pas là pour parler de Christian, mais de cette quichobarque absente chez Marie.

 

Je ne pouvais pas en dire davantage, lorsque je lui ai répondu.

 

Cette barque, ces oiseaux qui s’y trouvent encore aujourd’hui, sont un morceau de couverture : celle du dernier recueil de Marie, de Francette LG.

 

 

120720_Francette_LG_A-Fleur-de-silence.jpg

 

 

J’ai lu tous ses livres, chaque recueil depuis le tout premier. Je les ai tous présentés ici, les découvrant au fil du temps.

 

Vous savez, ce n’est pas simple d’écrire, et encore moins de montrer ce qu’on fait à d’autres.

 

Publier, c’est franchir une porte vers l’inconnu, se dévoiler, risquer de déplaire avant même de plaire.

 

Marie avance pas à pas, et, chaque fois, ouvre une nouvelle parenthèse… des guillemets : « et si… et si je me trompais, s’il valait mieux passer du temps à cultiver mon jardin au lieu de prendre mon APN et ma plume…? »

 

Non, Marie, tu ne te trompes pas ! Tes images ont toujours ce « petit plus » qui fait qu’on s’arrête un moment, même sans pouvoir te le dire avec les mots qu’il faudrait pour te rassurer.

 

Tes poèmes savent émouvoir… même si tes hésitations peuvent agacer ceux qui voudraient bien pouvoir en faire autant lorsqu’ils écrivent.

 

Tu as parcouru, une à une, les étapes… depuis les tous premiers « regards » d’une fileuse de lune, depuis les premiers mots d’une magicienne qui s’installait sur un rocher des plages bretonnes pour y chanter doucement, en défiant le vent et les bruits du large.

 

Tu as osé nous offrir le fil de tes mots, puis, peu à peu, trouver le lien entre images et imagination, tissant des poèmes, à fleur de mots, et maintenant, à fleur de silences.

 

Il faut oser pour progresser, pour trouver sa propre voix, sa voie, dans le dédale de tous les écrits disponibles.

 

Tu nous emmènes « sur les chemins de ton errance », ce sont tes mots. Les miens ont répondu dans la préface que j’ai rédigée pour toi. C’était avec un grand plaisir.

 

Je ne vais pas dévoiler ici cette préface, non plus que tes poèmes, tes images…On pourra en découvrir des extraits chez l’éditeur. (http://www.thebookedition.com/viewer/index.php?keepThis=true&TB_iframe=true&height=450&width=750&oeuvres_id=81196)

 

J’ai déjà beaucoup dit et je sais que ceux qui t’accompagnent sur les pages de ton blog, ceux qui t’ont croisée ici ou ailleurs, ceux qui t’ont déjà lue, ceux qui te liront plus tard, comprendront pourquoi j’étais heureuse d’accueillir ta quichobarque ici.

 

 

« J’ai pris la barque et les oiseaux en contre-jour, j’ai pris les mots aussi.

 

Parce que, voyez-vous, j’étais heureuse d’accueillir Marie et ses doutes, Marie et ses réussites, Marie et ses mots-images, ses images-silences à partager. »

 

Quichottine, 28 juin 2012

 

 

Merci pour ce nouveau recueil. Je souhaite de tout cœur qu’il ait le franc succès qu’il mérite.

 

 

Francette LG

À fleur de silence

TheBookEdition

Juin 2012

 

102 réponses à “Francette LG, À fleur de silences

  1. Merci, Amielle. Je suis ravie de découvrir la barque de Marie. Je ne tarderai pas à l’avoir près de moi 😉
    Douce nuit. Gros bisous, tout plein.

    • Un sourire pour toi, mon Amielle. J’espère de tout coeur que tu me diras ensuite ce que tu en auras pensé.

      Gros bisous et douce journée à toi. Merci pour tout.

  2. D’abord le titre est merveilleux, ensuite tout ce qui entoure les poèmes comme un écrin précieux.
    Une lecture des plus agréables !
    Merci

  3. C’est difficile de publier la première fois. Une très belle critique de son livre qui va certainement l’émouvoir beaucoup. Bises

    • Je crois que c’est toujours difficile.

      Peut-être plus la première fois, c’est vrai.

      Merci à toi, Martine. Bises et douce soirée.

  4. Je vais voir ce qu’il en est …
    Bonne fin de semaine.
    Bisoux doux

    dom

  5. Merci Quichottine, la barque de Marie me tente…
    Bises

  6. Merci pour ces jolis liens Quichottine… Je te souhaite la bonne fin de semaine, bises de jill

  7. Quel bel article sur ton amie, tu nous donnes envie d’en savoir plus … Je pars à sa découverte
    Bisous Quichottine et bon week-end

  8. Je sentais cette naissance proche … et je suis heureuse de souhaiter la bienvenue à ce recueil qui rejoindra bientôt les ouvrages de Marie que j’ai déjà accueillis.
    Merci Quichottine, cette annonce est merveilleuse.
    Bises

    • Marie a pris le temps… mais c’est une bonne chose.

      Ce recueil est encore plus abouti que les précédents… Si tu les as aimés, tu aimeras celui-ci.

      Merci à toi, Midolu. Pour tout.

  9. Kikou chère bibliothécaire, comme c’est bon de vous lire tous, quel beau commentaire de celui de Christian et tes mots « J’ai pris la barque et les oiseaux en contre-jour, j’ai pris les mots aussi » ça me touche.. ça fait tilt.
    Quelle belle couverture avec l’archet posé sur la barque et j’aime « à fleur de silences ». Un très beau billet, merci à toi
    belle journée et à tout bientôt
    plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Merci, Chantal. Je suis contente que cela te plaise.

      J’aime beaucoup ce recueil.

      Plein de bisous et douce journée à toi aussi.

  10. Très belle image pour ce recueil à qui l’on souhaite tout le succès qu’il mérite bien sûr… merci à toi Quichottine pour la découverte et le partage, t’embrasse !

  11. C’est vrai comment fais-tu pour caser tout ce que tu fais dans le temps humain ? comme toi, je ne suis pas d’accord avec la citation de Louise Ackermann sur la prose et la poésie : il y a bien trop de prose qui n’a rien à dire et j’ai du mal à appeler poésie, celle qui ne dit rien. … ou qui ne laisse pas le silence s’exprimer.
    Bises et bravo à ce recueil dont je suis allée découvrir les extraits.

    • Il m’arrive souvent de ne plus y arriver. Hélas !

      Merci de préciser ce que je ressens aussi.

      Je suis heureuse que tu aies pu aller découvrir les extraits du recueil.

      Passe une douce journée.

  12. C’est une belle présentation qui donne le goût d’aller à la découverte.J’ai suivi tes lien très intéressant. Bonne fin de semaine Bises.

  13. une eau calme un violon, une barque et ses cormorans sont à eux seul tout un poème et les mots que je viens de lire vibrent harmonieusement à mon oreille. Tout cela donne envie d’aller plus loin découvrir ce qui est caché au creux de ces pages. Big bisous et bon week-end avec soleil …ou…pas lol

    • Merci pour cette envie partagée.

      Big bisous et bon week-end à toi aussi.

      Il sera sans doute mitigé, mais profites-en bien.

  14. Il faut absolument que je revienne voir tout ceci! Je ne connais pas Marie . A demain! Bisous

  15. Bonsoir Quichottine. Je ne connais pas Marie-Francette mais je souhaite beaucoup de succès à son recueil. Bisous

    • Je pensais que tu étais déjà allée chez Marie.

      Mais bon, ce n’est pas grave. Merci pour tes encouragements.

      Bisous et douce journée.

  16. je lui souhaite beaucoup de succès- pas facile en plus étant « femme » dans ce monde maccho !!
    gros bisous !!!

    • Rien n’est facile dans le monde des livres… sauf peut-être de les dévorer quand on aime la lecture.

      Passe une douce journée, Lady Marianne. Bisous.

  17. Bonsoir Quichottine,
    J’espère que le recueil de ton amie sera un beau succès.
    Bon week-end à toi, et à tout bientôt !

    Minéraline

  18. Les doutes nous assaillent tous à un moment ou à un autre, nous les acceptons ou les rejetons, mais nul n’est dans la suffisance…
    Les jugements ou les silences sont parfois bien légers …
    Jolie façon de parler de Marie, de ses mots , de ses silences

  19. Bon week-end, qui va être chargé, pour moi : trois anniversaires qu’on va fêter le même jour !
    Bisoux doux

    • Trois anniversaire… c’est beaucoup.

      J’espère que tout s’est bien passé et que cette journée était merveilleuse pour toi.

      Bisous tout plein à partager.

  20. Bon week-end Quichottine. Bises

  21. QUE J’AIME CETTE IMAGE !!

    Cet instrument ( féérique ) dont la HARPE aurait été aussi bien , la BARQUE et l’EAU !!!

    MERCI

    any

  22. salut
    je te souhaite un bon week end de lecture

  23. Je l’avais manquée cette quichobarque !!! Je la découvre chez Marie. Belle aventure que l’écriture… et immense plaisir quand elle se termine par une publication.
    Doux week-end ma Quichottine. GROS BISOUS.

    • Publication qui – je l’espère de tout coeur – trouvera ses lecteurs…

      Je suis heureuse que tu sois là, Marité.

      Gros bisous et douce journée à toi.

  24. avec toi on navigue sur les phrases, même pas de remous, sauf parfois un lien…un lien qui m’a permis de trouver quelqu’un qui a le même prénom que moi
    bisous

  25. voilà j’ai fait la tournée des liens ,pour comprendre un peu mieux, les phrases et le com de Christian.
    Le cormoran est toujours là … et la barque aussi qui attendent un éventuel promeneur solitaire .. Bisous

    • Merci de l’avoir fait… Je sais que cela prend du temps.

      Les promeneurs qui s’attardent comme toi me touchent infiniment. Je t’embrasse très fort, Fanfan.

      Passe une douce journée.

  26. le ténor s’égosille au bord du bateau

  27. J’espère aussi qu’il aura du succès… Bises et bon dimanche.

  28. Je vous salue, Christian et Quichottine de partager si cordialement votre découverte, votre constance auprès d’un auteur qui doute. A travers vos mots, j’ai trouvé l’envie de découvrir Marie « A fleur de silence » mais aussi quelques réponses quant à l’accouchement d’un premier recueil et des suivants. Donnez à lire sans intellectualisme mais avec la conviction de l’âme, soutenir les auteurs lorsqu’ils frôlent l’incertitude, le renoncement… Merci pour eux. Merci pour nous. Suzâme

    • Merci à toi, Suzâme. Je sais combien il est difficile de se faire connaître, d’entrer dans le cercle très privé des écrivains à qui l’on donne ce titre.

      Marie grandit, chaque livre m’a touchée plus que le précédent.

      Je voudrais tant qu’elle sache qu’aucun de mes mots n’est vile flatterie. J’aime cette émotion qu’elle nous offre.

      Passe une douce journée.

  29. Pour une émotion à « fleur de peau », des phrases à « fleur de sel » merci Quichottine

  30. Bel article pour Marie qui le mérite vraiment bien. Bises

  31. J’essaie de surnager dans ma messagerie, tout en donnant la priorité à autre chose. Je n’ai pas eu de nouvelles de Marie concernant son expo photos, je vais la recontacter et, bien sûr, commander ce dernier recueil ! Merci encore à toi, « Oh, Grande Entremetteuse » !!!

    • J’espère que vous vous verrez… Moi, il faut attendre un peu encore… La date fatitique approche à grands pas, et je ne suis pas encore tout à fait prête.

      Merci d’être là… Bisous tout plein.

  32. Marie-Claire

    Bonsoir Quichottine,

    Francette nous propose un cinquième recueil tout en douceur.

    J’apprécie énormément cette magnifique symphonie composée au rythme des saisons, entre terre et mer, à la pointe du Finistère.

    Excellente fin de semaine.

    Bises bretonnes.

    • Je le trouve magnifique.

      Je suis heureuse de voir qu’elle a continué à écrire, à publier. Elle a beaucoup à nous offrir.

       

      Merci et douce fin de semaine à toi aussi. Bises d’ici.

  33. es siempre algo de maravilloso de sacar un libro
    es como poner à luz…claro no es el mismo dolor
    besos
    tilk

    • La naissance d’un livre est importante pour son auteur… tu as raison, comme un accouchement.

      Bises et douce journée.

  34. Tu m’as incitée à aller chez Marie. J’ai aimé mais je suis passée en silence.
    Merci Quichottine.

    • Cela arrive…

      Je sais qu’on ne peut pas non plus laisser partout des traces de son passage.
      Merci d’y être allée.

      Passe une douce journée.

  35. Quichottine

    Quelques mots ici pour mon amie, Marie.
    Ce livre m’a beaucoup plu, je trouve chaque recueil encore plus beau que le précédent.

    J’ignore ce que sera le prochain, mais en tout cas, j’ai été heureuse, immensément, d’avoir la primeur de celui-ci.

    Merci !

    http://images-imagination.over-blog.com/

  36. J’avais écrit un message mais il n’est pas là. Je reviendrai demain. Merci encore…

    • Je n’ai pas eu d’autres commentaires de toi sur ce billet.

      OB a encore dû faire des siennes.

      Merci à toi, Marie.

  37. Et voilà! Je suis allée lire le poème de Louise Akermann, j’ai voyagé quelques instants sur le dos d’une coccinelle, et rêver sur des rochers où de belles silhouettes racontent le ciel et la mer.
    Je n’en suis pas encore revenue.

    Merci ma Quichott’ pour ces instants qui donnent au matin son lot de tendresse.

  38. J’aime cette image elle est vraiment vraiment très très belle. bises Quichottine

  39. canelle56

    Que de liens inconnus pour moi dans ce texte , je vais en profiter pour les découvrir
    Merci à toi Quichottine
    Bises

  40. …le titre et la photo incitent à plus de lecture…mais comment fais tu pour découvrir tant de choses ? tu additionnes tes nuits aux jours ? 🙂

    je t’embrasse

    • Un peu… surtout en ce moment.

      Mais il m’arrive aussi de prendre un énorme retard là où je ne devrais pas.

      Je t’embrasse, Églantine. Passe une douce journée.

  41. je ne comprends pas tout, n’ayant pas ta vaste connaissance de la blogosphère, les liens mènent vers de jolies choses et de bien belles images – n’est ce pas Louise Ackermann qui disait « pour écrire en prose, il faut avoir quelque chose à dire, en poésie, ce n’est pas nécessaire » ?

    • Oui, c’était elle… Mais je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette citation.

       

      Tu sais, tu devrais me dire ce que tu ne comprends pas… Cela m’aiderait peut-être à ne pas écrire comme si tous pouvaient me comprendre.

      Douce journée, Emma. Merci pour ta présence.

  42. Séverine

    La poésie est en effet là pour mettre des couleurs dans nos vies ! 🙂 C’est une jolie préface que tu as faite là, Quichottine, pour un recueil qui me semble mériter bien des éloges…
    Des bises fraîches de Normandie !

    • Je le crois et j’espère que beaucoup l’aimeront.

      Merci, Séverine.

      Pas de canicule chez nous non plus…

      Bises et douce journée à toi (reste au chaud)

  43. Mamychachat

    Pour moi tout est inconnu, j’ai cliqué sur les liens et viens de passer un long moment ici chez toi et ailleurs … avec curiosité.
    Merci et belle journée avec le soleil et l’été qui nous sont enfin annoncés.
    Gros bisous

    • Merci de l’avoir fait, pour tous…

      L’été n’est pas encore tout à fait là, mais j’espère qu’il ne tardera plus.

      Gros bisous et douce journée à toi.

  44. Bonjour à Christian le Grillon qui connait si bien la Franche-Comté !
    Bisous ma Quichottine

  45. Un superbe billet dont l’enthousiasme donne envie de prendre la barque pour découvrir l’univers de Marie.
    Le titre du recueil est très évocateur et attirant . Je vais le feuilleter !Merci Quichottine pour cette découverte.
    Belle soirée, bises

  46. Et pourtant j’en suis sûre… C’était avant sa parution sur ton blog… Mais j’ai peut-être cliqué sur annuler…
    je ne sais plus ce que je disais… En tout cas je suis sûre d’une chose c’est que je te disais un immense merci de parler de ce nouveau recueil dans ta bibliothèque. j’en suis évidemment très touchée. Un tout petit livre dans une bibliothèque aussi célèbre. Tu m’as toujours soutenue dans mes écrits. Et c’était un grand bien pour moi à cause de mes doutes. Mais je suis née avec ces doutes…hélas… et comme tu le dis, ça agace, c’est vrai. Mais il est trop tard pour changer…Ils font partie de moi, c’est ce qui fait mon….charme (sourires)
    Et merci aussi à Christian. Ainsi qu’aux personnes qui, déjà, se sont procuré le recueil… Au moins une que je vais remercier personnellement déjà…
    Encore un immense merci Quichottine.

    • Je ne sais pas, Marie. 

      Merci d’avoir pris le temps de revenir. Tu sais, ce livre me plaît énormément. Je suis heureuse que tu aies pu aller au bout de ce recueil, que tu l’aies enfin publié. Tes mots trouveront leurs lecteurs, j’en suis certaine.

      Passe une douce fin de semaine. Je t’embrasse.

  47. jean-marie

    bonjour, chère Quichottine,
    une belle image de couverture
    un titre magnifique !
    je souhaite un grand succès à cet ouvrage…
    comme toi, je ne suis pas d’accord avec la phrase de Louise Ackermann… la Poésie devrait être l’accord parfait entre la musique des mots et les idées…
    une « musique » qui précède les idées…
    mystère de l’inspiration…
    cette simple « recherche » est déjà exaltante en elle-même
    et quand on parvient à tout faire concorder… c’est le début du bonheur…
    mais ce n’est pas maintenant que j’écrirai un nouvel « Art poétique »… nul n’est jamais sûr de pouvoir atteindre cet idéal…
    je ne parle jamais que « de mes textes en vers »la Poésie, c’est la lecteur qui constate sa présence ou l’échec
    excuse mes digressionscette
    bonne journée et bon week-end à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Tu ne l’écriras pas, mais tu fais de la poésie ton pain quotidien… alors, je t’en remercie de tout coeur.

      Pardon de te répondre si tardivement.

      Je te souhaite une merveilleuse journée, Jean-Marie.

      Gros bisous d’amitié.

  48. Tu partages Quichottine, ton coeur est grand le Grillon est plein de talent mais il m’a écris il y a longtemps ne pas avoir de place pour en dehors de son cercle, j’ai pensé cela dommage !
    Bisous ma douce

    • Le Grillon est quelqu’un que j’aime beaucoup, car il connaît ses limites…

      Il n’a pas écrit cela pour te peiner, juste parce qu’il sait qu’il ne peut pas rendre visite a plus de cinquante blogs… mais, lorsque je mets un lien vers un blog, il y va, lit longuement, et écrit, ici… Libre à moi de transmettre le message.

      Je crois que c’est une position très saine. Il ne fait pas de promesse qu’il ne puisse tenir.

      Il vient de perdre sa femme… un grand malheur.

      Je pense très fort à lui.

  49. Bonjour Quichottine, c’est vrai publier c’est offrir beaucoup de soi aux autres! Il y a des risques….Je découvre de beaux poèmes , de belles photos : la cracheuse d’écume, la coccinelle du Bonheur…..
    Cette quichobarque m’avait déjà interpellée…. la barque, l’oiseau….Bon vent …Marie!
    Très bon dimanche Quichottine

    • Je suis heureuse que ce voyage t’ait plu.
      Merci, Messire Merlin.

      Passe une douce journée… et navrée de te répondre avec tant de retard.

  50. Parfois les silences entre les mots en disent long 😉 je lui souhaite beaucoup de succès pour ce recueil .
    Bonne soirée Quichottine Bisous :*

  51. Durgalola

    bonne chance à Francette pour son recueil – c’est une grande aventure.
    Bises d’un peu loin car encore pas mal de « gros » crobes (petite bronchite )

    • Je sais qu’il est difficile de se faire connaître, et, pourtant, ce recueil est très beau et mérite une belle audience.

      Soigne bien tes crobes, Durgalola. Bisous à toi.