Vous avez dit Tag ? (4)

Alors, voyons, si je n’étais pas avec vous en train de bloguer, que ferais-je ?

Vous ne le savez sans doute pas, mais, lorsque j’étais enfant, je voulais être chirurgien.

Maman me suivait dans mon rêve. Elle me parlait de son île, là-bas, dans l’Adriatique, une toute petite île où sa famille possédait un terrain.

Elle m’y aurait bâti une clinique, à défaut d’hôpital, et moi, j’aurais été le meilleur chirurgien à mille lieues à la ronde.

Vous y croyez, vous ?

Moi, oui.

… et je ne me souviens d’ailleurs pas que la moindre des poupées que ma marraine m’offrait lors de sa visite annuelle ait résisté plus d’une journée.

Généralement quelques heures après avoir reçu ce merveilleux cadeau, je finissais en larmes dans le giron de maman qui secouait la tête en oubliant de me gronder.

Comment l’aurait-elle pu ? Je n’étais pas vraiment ce qu’on appelle un enfant « brise-fer », non.

Je voulais seulement tout savoir… et en particulier, comment ces poupées dont bras et jambes tenaient par un système de crochets et d’élastiques pouvaient aussi fermer les yeux quand on les couchait.

Alors, je tirais, je poussais, et j’ouvrais invariablement ce qui n’aurait jamais dû être ouvert.

Je vous assure que je ne m’appelais pas Sophie, et que ma première lecture de la Comtesse de Ségur n’est pour rien dans mes expériences malheureuses avec les poupées.

Je ne suis pas devenue chirurgien, je n’ai pas fait médecine… Maman n’était plus là pour m’appuyer, les terrains de son île avaient été vendus, et, moi, j’avais dû choisir un état qui ne nécessitait pas de longues études.

Quand on est orphelin et sans fortune, il vaut mieux revoir à la baisse ses ambitions.

Cependant… Il m’arrive encore de penser que j’aurais pu l’être, et de temps en temps, je ravaude, je répare, et tout récemment il m’a fallu me servir de ma « table d’opération ».

Il a dix ans… ou presque. L’âge de l’aînée de mes petites-filles. C’est son parrain qui le lui a offert à sa naissance, et, depuis, il ne l’a jamais quittée.

050912_Doudou.jpg

Alors, bien évidemment, comme elle le traîne partout, une couturière a dû le refaire un jour… il y a quelque temps.

Il est devenu un peu moins joli au fil du temps, et, là, aux vacances, ma petite-fille m’a demandé si je pouvais le lui réparer.

Réparer un doudou ? Ce ne devait pas être si compliqué.

Menacé de disparition précoce dans les déchets ménagers, je ne pouvais pas refuser.

Comme tout chirurgien qui se respecte, je procédais d’abord à l’auscultation du malade…

120302_Doudou_1.jpg

Il avait encore toute sa tête, les mains et les pieds étaient intacts. Mais… son corps, ses bras, ses jambes, avaient été fortement endommagés et une simple greffe ne suffirait pas.

Je décidais d’en faire un doudou bionique en ne conservant que l’essentiel, ce qui faisait que ce doudou était le sien et pas un autre.

Il fallut d’abord tout ouvrir… ça, j’étais habituée !

120302_Doudou_2.jpg

Démonter, repasser, et se servir de ce patron improvisé pour découper un nouveau corps, de nouveaux bras, dans le T-shirt en coton biologique fourni par ma fille ne prit que peu de temps.

L’opération « remontage » fut plus longue… certaines pièces nécessitant de fines ligatures manuelles. J’avais l’impression que mes instruments archaïques auraient eu besoin de remplaçants… Mais, je décidais qu’à défaut d’avoir revêtu la blouse de Christian Troy, c’est avec le sourire de Mc Gyver que je pouvais faire, d’un rien, beaucoup.

120302_Doudou_3.jpg

Lorsque tout fut fixé, une fine ouverture dans la couture dorsale permit à ma Petite-fille, nommée pour l’occasion infirmière en chef, de replacer tous les organes jusque là invisibles.

120302_Doudou_4.jpg

Sans elle et sa précision, sa patience, le pauvre doudou serait resté comme il était : un peu raplapla !

J’aurais pu, bien sûr, œuvrer moi-même, mais, un doudou, ce n’est pas seulement un objet décoratif… ça a son utilité.

Il faut qu’il soit juste comme il était auparavant. Encore souple, prêt à servir d’oreiller si besoin est, prêt à être câliné par celle qui est désormais sûre de pouvoir encore le conserver… quelques années.

C’est donc grâce à sa propriétaire que je peux maintenant vous présenter monsieur Doudou, à peine revu et corrigé, réactualisé.

120302_Doudou_5.jpg

Vous remarquerez que j’aurais dû lui rebroder son sourire… disparu depuis longtemps. Il restera absent : nous avons pensé qu’il valait mieux ne pas lui donner la possibilité de parler.

Seule ma petite-fille saura ce qu’il aurait pu raconter !

190 réponses à “Vous avez dit Tag ? (4)

  1. il est tres bien comme ca ce Doudou requichottinisé !
    je ne te connaissais pas ces talents de chirurgien doudouesque .
    BRAVO

    • Tu ne sais pas encore tout, Félix, et c’est tant mieux.

      Sinon, je n’aurais plus rien à dire et vous plus rien à découvrir…

      Merci !

  2. Une bien jolie faon de répondre à un tag, un peu long peut être mais sublimissime.

    Gros bisous

  3. et bien, tu lui as redonné une seconde vie à ce Doudou….
    il est magnifique,même sans sourire!
    ta petite fille doit être très contente!tu as bien opéré!

    bisous de Cayenne où le soleil est revenu aujourd’hui.

    • Merci… Il lui plaît beaucoup comme ça aussi. J’en suis ravie.

      Bisous et douce journée, Annick. Contente que le soleil soit revenu. J’espère qu’il va rester un peu.

  4. Bonjour Quichottine,

    Tu as accompli un très joli travail sur ce doudou. Il est très beau. Quel talent de ne raconter une belle histoire à partir de n’importe quel sujet. Tu m’épates et me faire sourire. j’ai beaucoup apprécié ce billet tout de douceur, de gentillesse, de tendresse souriante.

    gros bisous de bonne journée
    Martine

  5. Un petit coucou pour te souhaiter une bonne fin de semaine.
    Bisoux

  6. J’aime particulièrement ce billet plein de tendresse. Nous avons des points communs, je voulais être médecin (pas chirurgien) je n’ai jamais été une manuelle et c’est ma fille qui a réalisé mon rêve. Comme toi j’étais fascinée par les yeux de ma poupée bella et cherchait à savoir comment cela fonctionnait sans aller jusqu’à les démonter. J’ai lu, relu les malheurs de sophie et je rêvais de devenir comme elle dynamique, extravertie mais j’étais une petite fille sage comme ses cousines, modèle. Je serais bien incapable de réparer le doudou de mes petites filles mais je crois que si elle me le demandait je le ferai. Bisous Quichottine

    • On peut beaucoup lorsque ceux que l’on aime nous le demandent… Je suis certaine que tu y arriverais.

       

      Un grand merci pour ces confidences, Martine. Camille et Madeleine me plaisaient beaucoup, j’aurais aimé être aussi sages qu’elles.

      Bisous et douce journée à toi.

  7. Sourires… Belle réalisation.. tu as dû passer de bon moment de complicité avec ta petite fille…

    belle journée avec bises de nous deux.

    • De bons moments… c’est génial quand j’ai mes petites-filles avec moi, même si j’avoue que c’est aussi bien fatiguant.

      Belle journée et bises affectueuses à vous deux.

  8. Tu as réalisé ton rêve et tu nous a charmé par ton récit.
    Merci Quichottine.
    Bises

  9. quichottine, peux tu me réparer ? je suis bien raplapla moi aussi

    • Je le voudrais… J’espère que tu vas te remettre… Prends bien soin de toi.

      (Pourquoi n’ai-je plus trouvé tes recueils chez TBE ?)

  10. Et puis rebroder un sourire c’est une autre spécialisation:
    la chirurgie esthétique.
    A quand l’ouverture de ta clinique ?

  11. Un vrai bonheur pour ta petite-fille. Heureusement qu’elle seule peut l’entendre. S’il se mettait à raconter tous les secrets qui lui ont été confiés serait-elle malheureuse, furieuse … Les secrets sont confidentiels.
    Pas toujours facile de réparer le doudou. J’en connais qui ont été rapiécés de partout ou presque car ce n’est pas le corps qui a lâché et, comme tu le dis, pas question qu’il change.
    Tu as eu une maman formidable. Je crois que tu aurais été un merveilleux chirurgien, mais pas que ça. Tu aurais pris le temps d’écouter tes patients.
    Je t’embrasse Quichottine réparatrice du corps et certainement de bien plus.
    Bonne journée.

    • Merci à toi pour ce partage et ta confiance.

      C’est vrai que les secrets doivent être gardés. C’est important…

       

      Bisous et douce journée, Pimprenelle.

  12. Bravo pour la réparation du doudou tu as fais un miracle je ne sais pas si il ressemble à celui du début mais il est bien beau tu aurais pu faire une très bonne chirurgienne.Bonne journée Bises

  13. A moins que ce doudou ne soit comme les tarsiers et qu’il communique par ultrasons ou plus simplement par la pensée… c’est un doudou après tout. Et un doudou ça peut tout.

  14. Trop mimi ce monsieur Doudou, un relooking digne de nom !
    Bisous tout plein Quichottine, bon we…

  15. Excellente, tu en aurais fait une excellente chirurgienne j’en suis certaine, mais la vie… étant ce qu’elle est, tu es devenue une maman, une mamie à qui l’on confie ces objets chers à son coeur de môme, le doudou abîmé ! Merci Quichottine ! Bises de jill

  16. Très beau travail de chirurgie,
    pour le bonheur des petits.
    Si un jour, j’ai besoin d’une opération,
    en bas du formulaire je noterais votre nom.
    Pour moi aussi, c’est tentant
    de voir ce qu’il y a dedans.:)

  17. Bravo ma douce bibliothécaire, voilà un doudou qui doit avoir une énorme valeur pour ta petite fille.. j’aime beaucoup le verbe « ravauder » que l’on emploie plus mais il me plait. Voici un rêve d’enfant que je ne te connais pas: vouloir être chirurgien.. mais l’amour de la lecture n’est-elle pas une sorte de chirurgie?? de l’âme je pense.
    Bon week end chère Quichottine, je t’envoie plein de bisous ensoleillés
    le matelot de la terre ferme

    • La lecture comme chirurgie de l’âme, je ne l’avais pas envisagé, mais c’est une bonne idée.

      Merci tout plein, Chantal.

      Bisous et douce journée à toi.

  18. Tu étais vraiment douée pour la chirurgie, il est comme neuf. Je lui souhaites encore longue vie.Bonne fin de semaine.

    • Merci, Solange.

      Je suis sûre que ma petite-fille en prendra bien soin. Elle a eu bien trop peur de le perdre.

      Bises et douce semaine à toi.

  19. Ainsi, chère consoeur, vous aussi vous suturâtes… Ma dernière intervention, sur un clone de votre patient, remonte à la semaine dernière. Il s’agissait seulement, cette fois, d’une reprise esthétique du museau sous lequel un fil noir pendouillait lamentablement. Je me suis attaché les services de l’infirmière Manon, et après avoir insensibilisé la zone à l’aide d’une épingle à tête, j’ai pu remonter et coincer ce lambeau disgracieux. Comme vous le voyez, rien de comparable avec votre lourde opération, qui devrait vous valoir un long article dans notre Gazette Médicale… Confraternelles salutations.

    • Je suis morte de rire… et émue, beaucoup.

      J’adore savoir que tu continues à être telle que je t’ai toujours imaginée puis découverte.

      Merci à toi. Je suis certaine que Manon a dû adorer ce moment passé près de toi.

      Allez… oublions un moment nos soucis de chirugiens ès doudous et peluches de toute sorte. Je t’embrasse très fort.

  20. Davantage qu’une opération de chirurgie esthétique, Doudou a subi de tes mains de fée un remodelage complet, mais toi et ta petite-fille avez su lui conserver son âme …
    Il est tout frais tout beau et pourra recueillir longtemps les confidences et les émotions de sa compagne.
    Savoir détourner ce qui pourrait être regret en humour, n’est-ce pas un don merveilleux ? Bravo, et merci, Quichottine …
    Je t’embrasse bien fort.

    • Tes mots me touchent beaucoup.

      Je crois qu’il faut ne garder que le meilleur dans nos rêves afin de ne pas les transformer en cauchemars.

      Je t’embrasse très fort, Midolu. Passe une douce journée.

  21. Que j’aime cette belle histoire ! chirurgien , non ! fée des souvenirs et sentiments , oui!
    c’est une magnifique « opération » que vous avez réalisée avec vos petits doigts et votre coeur . Bravo à toutes les deux !
    Bises et bon week end

  22. c’est très joli, et tu as de la chance d’avoir pu réparer!
    Mon petit-fils a un doudou qui ressemble à une guenille, mais il ne veut pas qu’on y touche!!!!!!!!
    Tu es la fée des doudous!
    Je t’embrasse.

    • Je crois que ma petite-fille s’est décidée en désespoir de cause… Son père menaçait de le mettre à la poubelle.

      Je t’embrasse fort, M’Annette. Passe une belle journée.

  23. Oh oui j’y crois, tu aurais été formidable. Bonne soirée.

  24. eh bien voilà un doudou tout beau, tout neuf…Heureusement que le chirurgien était là! Tu vois que tes rêves d’enfant se réalisent!
    Bonne soirée quichottine !

  25. Coucou ma Quichottine,
    C’est bien cela, tu as moins de dix-huit dans dans ta tête… Tu confirmes avec ce souvenir d’enfant et ton intervention chirurgicale absolument réussie 🙂
    Je t’embrasse. Douce soirée.

    • Heureuse de voir que tu confirmes…

      Gardons le plus longtemps possible notre coeur d’enfant.

      Je t’embrasse. Passe une belle journée.

  26. Waouhhh… Superbe doudou tout neuf ! Tu racontes si bien Quichottine… Je suis sûre que tu as fait de ta petite fille, la plus heureuse des petites filles ! Tu aurais vraiment fait un excellent chirurgien…
    Gros bisous, bonne soirée;

  27. Bon week-end. Bises Quichottine

  28. On se doutait que Quichottine savait aussi bien manipuler les aiguilles que la plume ! 🙂
    Si AneverBeen avait fait subir autant à son doudou, elle doute que ce même ait pu trouver paire de mains aussi dévouées… Elle était soigneuse ; son doudou, prénommé Vachette, se porte bien…
    Et Quichottine, se tentait-elle, dans son enfance, à l’examination, en plus des poupées, de ses doudou et peluches ?
    Je souris. J’apprécie Sophie…

    Bon weekend Grande Quichottine !
    A bientôt…

    • Je n’avais pas de doudou… et le seul ours en peluche que j’aie eu ne m’a laissé qu’un souvenir un peu triste d’abandon.

      Je sais que tu apprécies Sophie. Cela me fait plaisir.

      Que ta journée soit belle, AneverBeen.

      Merci !

  29. Bravo pour cette belle opération !
    Et voila un doudou exceptionnel et pièce unique, d’une valeur inestimable …
    Je te souhaite un bon week-end.
    Bisoux doux.

  30. superbe cette opération doudou et tu as fait des merveilles ,tu pourrais ouvrir une clinique pour vieux doudous fatigués
    Dans ma bibliothèque ,j’ai une vieille poupée Bella c’était ma poupée ,je l’ai gardée depuis plus de 56 ans ,elle a des doigts cassés car à l’époque les poupées n’avaient que le visage en caoutchouc le reste étant fragile et un jour à l’école maternelle où je lui avais donné le rôle de la mariée ,elle est tombée et sa main s’est brisée alors je ne l’ai plus jamais sortie ,elle m’a suivi dans tous mes déménagements même les plus lointains ,en Allemagne ,je lui ai acheté une nouvelle robe car la sienne était en loques ,ses cheveux sont moins blonds et elle cligne de l’oeil mais elle reste ma poupée « Catherine »Une adulte qui trimballe partout sa vieille poupée ,c’est grave docteur ?

    • Je ne crois pas… il faut du temps, et beaucoup de patience, je ne sais si je pourrais « tenir ».

      Ta poupée Catherine… je crois la voir encore.

      Ce n’est pas grave du tout. C’est garder un peu son coeur d’enfant, et il n’y a rien de mieux.

      Passe une belle journée.

  31. C’est le genre de chirurgie que je ne saurais pas faire… Coler, peinturlurer peut-être, mais pas coudre…
    La Comtesse de Ségur elle a enchantée mon enfance, cela, on avait le droit de le lire… Ensuite elle a traversée ma vie, mais plus tard et d’une autre manière mais cela est une autre histoire…
    A Saint Sernin en Rais, à côté de Verfeil en Haute Garonne il y a leur tombe et un château de famille, pas loin… Un très bel endroit …
    Bisous Quichottine

    • Il doit bien y avoir maintenant suffisamment de sortes de colles pour trouver celle à tissus qui convient.

      Merci pour ce partage, Marine. Je ne connais pas du tout le slieux que tu sites, mais qui sait si je n’aurai pas un jour l’occasion de m’y rendre ?

      Bisous et douce journée à toi.

  32. Bonne fin de semaine

  33. Il est très beau et chic ce doudou !Bravo! Tu vois, tes mains étaient faites pour le travail de précision ; Tu répares sans douleur pour le patient : c’est encore mieux!!
    Bisous

  34. …hi hi moi aussi je jouais au docteur ..avec ma cousine

  35. opération réussie ! bravo !
    bisous et bon dimanche

  36. Bon dimanche.
    Bisoux doux

  37. Hier promenade très agréable Evecquemont, Condécourt, Vilette et Tessancourt. J’espère qu’il ne va pas pleuvoir et que je vais pouvoir me promener encore. Bisous

    • Il a fait beau… j’étais en famille et en promenade du côté de la forêt de Chantilly… c’est magnifique sous le soleil.

      Bisous et grand merci pour ces partages.

  38. Bonjour Quichottine,

    Ta note ouvre une grande fenêtre lumineuse sur une enfance que l’on devine courte, baignée par le soleil maternel à côté d’un immense mur à d’ombre dont tu ne parles jamais. Je n’en dirai donc pas plus, retrouvant dans les quelques mots que tu nous offres cette dualité dans ton vécu qui transparait dans beaucoup de tes notes.
    Je t’aurai bien vu en chirurgienne, tu en as le gout des gens, la curiosité de ne pas croire en ce que qui est enseigné sans chercher à le vérifier et la modestie qui évite la grosse tête. Aurais-tu possédé la dextérité et la sureté du geste du scalpel ??? Cela doit s’apprendre sur des chairs mortes. Tu aurais peut-être eu plus de mal à ne pas endosser l’impuissance de la « femme en blanc » devant l’échec et l’issue mortelle de telle ou telle intervention. Peut-on s’immuniser contre une sensibilité trop réactive ?
    Dans mon cas, je dirai non ! Mon père voulait que je fasse médecine ou dentaire et tout en moi me disait que je ne serai jamais à l’aise devant une plaie béante ou un davier à la main. 60 ans plus tard, je suis encore incapable de secourir un blessé ensanglanté.
    D’une certaine manière, ton engagement dans l’aide aux enfants procède du même besoin de réparation, de rafistolage. Coudre un sourire sur les lèvres d’un enfant est une opération chirurgicale bien délicate, qui ne se fait qu’avec le cœur et les yeux.

    Je te laisse avec le doudou qui parle maintenant, qui pourra décrire à ta petite fille comment est fait le mouton dans la caisse du Petit Prince et qui sera mis au piquet pour avoir trop mangé de confitures de groseilles…. J’espère qu’il a été reçu comme il le méritait, avec un grand sourire sur le visage de ta petite fille.

    Bises du grillon

    • Je ne peux savoir si j’aurais su, si j’aurais eu l’habileté nécessaire… mais je sais que tu as raison dans le fait que j’aurais sans doute mal supporté les échecs… ces moments où l’on ne peut plus rien pour celui ou celle qui s’est remis entre nos mains.

       

      Je n’ai jamais eu à agir rapidement pour secourir un blessé ensanglanté. Je ne sais pas comment je réagirais à sa vue.

       

      … pour le reste, merci d’avoir trouvé les mots qui touchent, comme toujours.

      Ma petite-fille m’a fait le plus beau des remerciements… en l’adoptant de nouveau avec le sourire ravi de ceux qui ont été compris.

      Bises et douce journée à toi.

  39. Tu as des doigts de fée Quichottine et ta petite-fille doit être ravie d’avoir retrouvé son Doudou revu et corrigé… Il a une bonne tête et je serais bien
    capable de craquer pour lui. J’adore les peluches et autres doudous…
    Gros bisous à toi Docteur ès Doudous… Tu n’as pas raté ta vocation…

    • Elle est ravie… C’est ce que je désirais.

      Un grand sourire pour toi. Tu plairais beaucoup à ma dernière fille qui collectionne les peluches… 

      Merci pour tes mots. Bisous et douce journée à toi.

  40. Tu en as fait un super-doudou. Ta petite-fille doit être ravie. Mon fila ainé avait un lapin bleu qui lui servait de doudou et à force de le serrer et le léchouiller le pauvre lapin a perdu ses membres et sa tête. Ma mère le lui raccomodait à chaque fois comme tu viens de le faire. Bisous

    • Un grand merci pour ce partage… C’est fou de voir la façon dont nous devons faire preuve d’habileté quand nous avons des enfants…

      Bisous et douce journée à toi.

  41. Rien ne m’étonne venant de toi : même dans la vie réelle, tu quichottinises !! Et un doudou, qui plus est, ce qui est attendrissant…et digne d’une Mamy-fée !
    Cependant, en te lisant, j’étais attérée : pourvu que JAMAIS le doudou de ma Capucine n’ait besoin d’un acte quichochirurgical car moi, je serais bien incapable d’opérer…moi, qui sais à peine faire un ourlet…
    Doux Dimanche, Fée Quichottine 🙂

    • Je ne sais pas, tu vois… on peut apprendre à tout moment…

      La motivation est le plus important.

       

      Douce journée à toi, Nickyza.

  42. Tu es une mamie extraordinaire Quichottine, je ne sais si un jour ça devait m’arriver, si je serai capable d’en faire autant !
    J’espère juste être à la hauteur de ses espérances
    Je te fais de gros bisous, Flo

  43. Voilà un doudou qui pourra repartir et vivre une deuxième vie.
    Il est en meilleur état que mon ours le pauvre bien malenpoint.
    Bonne soirée Quichottine

  44. hé bien, quel joli talent ! ce n’est pas rien, ressusciter un doudou, cela exige de grandes qualités.et un moral à toute épreuve, chapeau mme Quichottine, j’admire !

  45. keskilà doudou didon !!!!!

  46. Bon début de semaine.
    Bisoux doux

  47. Bonne semaine. Bises Quichottine

  48. Gros bisous et bon lundi
    Amitiés, Flo

  49. Hello Quichottine,
    Comme c’est joliment raconté.
    Et puis beau travail, il est mignon tout plein le doudou 🙂

  50. Comme c’est bien raconté. Des souvenirs m’assaillent :
    -« Pareil avec les petites voitures » et je ne voulais pas être mécanicien.
    – à l’hôpital , une vielle dame atteinte de maladie d’Alzheimer avait un « Doudou » avec un grand D , Bobby le chien, il avait une fermeture éclaire sur le ventre et pour nous infirmiers c’était facile d’opèrer qund elle l’amenai malade et en pleurs, parfois nous le gardions sagement posé sur une étagère.
    -Mon père avait un ami qui travaillait à l’Institut medico-légal, il m’avait offert un porte-clés avec « la leçon d’Anatomie » d’Ambroise Paré gravée dessus.
    En tant que grand-père, je n’ai pas encore poussé l’expérience jusque là.
    Merci Quichottine pour cette jolie page.

    • Je souris… c’est vrai aussi pour les petites voitures ?

      En tout cas, je sais en quoi tu excelles aujourd’hui.

      Tu es un magnifique conteur d’épopées montagnardes.

      Passe une belle journée, Pierre. Merci pour ta présence.

  51. Bonsoir Quichottine !! ah !! Voilà une sacrée révélation ! Tu révais d’etre chirurgien et on peut dire que tes poupées d’enfant t’ont inspiré ! Oui, on peut dire que tu ressembles à cette Sophie et celà fait de toi une personne de caractère et de gout ! Je te souhaite une belle soirée !

  52. Bonjour docteur.. j’aime bien ta clinique tu sais.. tu pourrais pratiquer l’opération de la cataracte pour moi?? je me serais plus en confiance!
    douce soirée avec mille bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Je suis désolée… Je ne peux rien pour tes yeux, mais j’aimerais !

      J’espère que tout se passera bien chez ton chirurgien.

      Douce et belle journée à toi.

  53. Bon mardi.
    Bisoux doux

  54. J’espère que tu vas bien Quichottine. J’ai hâte de te lire à nouveau. Bises

    • Merci, Martine.

      Je vais bien, mais il est toujours aussi peu facile de répondre aux commentaires…

      Je profite quand je peux le faire.

      Bisous et douce journée à toi.

  55. Mais non, c’est parfait !!!!
    Justement parce que c’est long !!!!

    Et si ce n’était pas une question de temps, je dirai que ce n’est pas encore assez long.

    Gros bisous

    • Morte de rire… Je crois qu’il ne faut pourtant pas que je laisse ce tag traîner trop en longueur. J’ai encore beaucoup à faire.

      Gros bisous et grand merci à toi.

  56. Bravo madame le chirurgien, très belle opération. Le malade est prêt belles années encore. La jeune maman devait être ravie.
    Bisous ma grande

  57. le sauvetage de ce doudou est pathétique !!!

  58. Magnifique doudou dans les mains d’une magnifique chirurgienne! Tu détruisais tes poupées pour en connaître l’intérieur, j’inventais des histoires d’amour pour les miennes (dès 6 ans!…) probablement parce que j’étais une enfant parmi des jeunes gens, mes frères et soeur, qui se racontaient leurs « béguins ». Savons-nous vraiment ce qui nous dirige dans la vie? Un mélange d’instinct, de réflexion, d’expériences bonnes ou mauvaises, de circonstances et d’argent! Beau soleil pour toi, chère Quichottine, à bientôt!

    • Tout cela… sans aucun doute.

      Les fées se penchent sur nos berceaux, et nous devons ensuite utiliser ou non les dons qu’elles nous ont faits.

      Un grand merci pour ce partage, Lorraine.

      Je t’embrasse très fort.

  59. Serais-tu le dr House des doudous?
    Bises

    • Qui sait ?

      J’essaie de me montrer à la hauteur des désirs de mes petites-filles.

      Mais je n’en ferais pas mon métier.

      Passe une belle journée, Va l’r. Bises.

  60. Fée-Mac Gyver pour le Doudou ! J’admire le travail et comment tu le décris, Amielle 😉
    Combien ta petite-fille doit être heureuse !
    Douces pensées. Gros bisous, tout plein.

    • Elle l’a été… j’espère qu’elle pensera un peu à ces moments lorsqu’elle prend son doudou avant de s’endormir.

      Douces pensées pour toi aussi en ce jour. Je t’embrasse très fort.

  61. Bonne journée mon amie ! Je devrais te laisser le mien ! Il a quarante cinq ans je l’ai eu à mon premier No^el !C’est un doudou bizarre remplie de mousse jaune coupé en triangle c’est une forme de poupée très sommaire avec une capuche et un pyjama mais c’est en une seule pièce ! La figure elle est comme celle d’une poupée mais j’y ai mis du crayon feutre dessus ! Je crois que je vais faire un poème et la prendre avec mon nouveau portable !
    Je te tiens au courant ! bises
    En tout cas tu as fais un travail formidable !

    • Merci !

      Tu m’as beaucoup touchée avec cette confidence… J’espère que tu as pu metttre ton doudou chez toi.

      Bises et douce journée à toi.

  62. Tu mérites les félicitations de la Faculté de Médecine doudouesque ! L’affaire a été rondement menée et le patient a retrouvé le sourire, même sans bouche ce qui est encore plus fort. Ta petite fille doit t’être éperdument reconnaissante de ce sauvetage… Ton récit est adorable et très drôle. Bisous

    • Heureuse qu’il t’ait plu… le but étant de vous faire sourire, je suis contente que tu l’aies trouvé drôle.

      Merci, Cathycat.

      Bisous et douce semaine à venir.

  63. Un petit coucou pour te souhaiter une bonne fin de semaine.
    Bisoux

  64. Bravo pour la réparation du doudou tu as fais un miracle je ne sais pas si il ressemble à celui du début mais il est bien beau tu aurais pu faire une très bonne chirurgienne.Bonne journée Bises

  65. Davantage qu’une opération de chirurgie esthétique, Doudou a subi de tes mains de fée un remodelage complet, mais toi et ta petite-fille avez su lui conserver son âme …
    Il est tout frais tout beau et pourra recueillir longtemps les confidences et les émotions de sa compagne.
    Savoir détourner ce qui pourrait être regret en humour, n’est-ce pas un don merveilleux ? Bravo, et merci, Quichottine …
    Je t’embrasse bien fort.

  66. Bravo pour cette belle opération !
    Et voila un doudou exceptionnel et pièce unique, d’une valeur inestimable …
    Je te souhaite un bon week-end.
    Bisoux doux.

  67. C’est le genre de chirurgie que je ne saurais pas faire… Coler, peinturlurer peut-être, mais pas coudre…
    La Comtesse de Ségur elle a enchantée mon enfance, cela, on avait le droit de le lire… Ensuite elle a traversée ma vie, mais plus tard et d’une autre manière mais cela est une autre histoire…
    A Saint Sernin en Rais, à côté de Verfeil en Haute Garonne il y a leur tombe et un château de famille, pas loin… Un très bel endroit …
    Bisous Quichottine

  68. Bon dimanche.
    Bisoux doux

  69. Bon début de semaine.
    Bisoux doux

  70. Bon mardi.
    Bisoux doux

  71. annielamarmotte

    je vais passer une nuit de rêve….merci pour ta belle histoire qui me fait remonter le temps
    j’ai je me le rappelle passé une nuit avec Monsieur Marmotte à réparer les yeux qui auraient du tourner d’un poupon et à faire reparler une poupée pour que le 26 décembre soit aussi beau que le 25

    • J’adore ce souvenir ! … et, confidence, j’adore ces objets que tu montres sur ton autre blog. Tu as des doigts de fée.

  72. annielamarmotte

    tu es un chouette chirurgien

  73. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine;
    un article plein d’humour
    amusant et plein d’émotion…
    merci pour ce partage de souvenirs et de rêves
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  74. Bonjour Quichottine,
    Tu sais qu’il faut aller au bout de ses rêves, il faut d’abord y croire ! donc, tu aurais pu être chirurgien.
    En tous cas, là tu as fait du bon boulot, il est comme neuf, ce doudou ! Le tout, c’est que ta petite fille le reconnaisse, il est tellement beau à présent.
    Merci pour ce joli texte un peu en forme de conte.
    Bonne journée, amitiés.

    • Merci à toi d’avoir pris le temps de lire…

      Ma petite-fille l’a tout de suite adopté de nouveau.

      Passe une belle journée.

  75. Bonjour , ce n’ai pas les malheurs de Sophie , mais les bonheurs .Il et beau le doudou .Bravo .Bon week end , gros bisous

  76. dentelline

    J’aime beaucoup cette histoire de chirurgien et du doudou réparé!
    J’espère que finalement tu ne regrettes pas ton choix de vie et que tu adores ce que tu fais.
    Belle journée!
    Bisous

    • Non, je ne regrette rien.

      Ma vie a été autre, et bien remplie. Que demander de mieux ?

      Belle journée à toi aussi. Bisous.

  77. J’ai vu à la télé un jour un reportage sur une dame qui en avait fait sa profession : docteur de doudous. Et elle ne manquait pas de travail
    Bon vendredi Quichottine

    • Je m’en doute… mais je ne voudrais pas en faire ma profession.

      Ce ne doit pas être facile de transformer un plaisir en obligation.

      Merci, Kri.

      Passe une belle journée toi aussi.

  78. Mamychachat

    Opération vraiment réussie ! parfaitement réussie même.
    Voilà un doudou qui vivra aussi longtemps que mon nounours (65 ans car offert à ma sœur aînée qui ne l’a pas adopté).
    Avec sa belle robe il est beaucoup plus beau qu’avant et certainement beaucoup plus doux.
    Un grand bravo car je sais que ce n’est pas facile du tout.
    Heureuse d’en apprendre d’avantage sur toi. Avant il était difficile de réaliser ses ambitions professionnelles …
    La vie nous destinait sans doute à un autre parcours … choisit-on vraiment ?
    En ce moment la vie est belle avec tous nos amis …
    Gros bisous

    • Un immense merci à toi pour ce partage et tes mots… Ton compliment me touche beaucoup.

      On ne choisit pas sa vie, mais on peut choisir ses amis. Merci à toi de m’avoir accueillie.

      Gros bisous tout plein. Passe une belle journée.

  79. Marc Lefrançois

    Bravo, tu as des doigts de fée! Moi, quand j’étais petit, je voulais être pâtissier! Eh oui, j’étais persuadé qu’ils pouvaient manger tous les gâteaux qu’il y avait en vitrine! Et comme j’ai toujours été un grand gourmand…

    • Je ris… c’est un métier que j’aurais aimé aussi… Mais hélas, j’ai découvert qu’ils ne le pouvaient pas.

      Merci, Marc !

  80. J’aime bien cette façon de te raconter pour répondre à ce tag. Merci pour ces confidences ma Quichottine. Bises et bonne journée

  81. À les rêves d’enfants j’en ai fait tant. D’abord j’aurai tant aimé conduire un tracteur !!!! Et puis tant de choses que je ne peux toutes les énumérer, mais pas chirurgien, non ça vraiment pas, même si comme toi j’ai déjà opéré nounours et poupées….
    La vie est belle quand on peut jouer à « On serait… », le temps est passé et nous continuons en inventant des histoires…
    Bonne journée, bises.

    • Ces histoires construites à deux, grâce à la complicité de nos enfants ou petits-enfants plus tard, sont les plus jolies.

      Un grand merci, ABC.

      Bises et douce journée à toi.

  82. pour le pinpin de ma fille, j’ai fait un peu la même chose et il est resté près de son lit jusqu’à ses 18/20 ans.
    Bises et bravo pour tes talents.

  83. pour le pinpin de ma fille, j’ai fait un peu la même chose et il est resté près de son lit jusqu’à ses 18/20 ans.
    Bises et bravo pour tes talents.

  84. patdelapointe

    ben ! il est beau le doudou…moi je faisais des opérations avec de gros réveil Jazz…que je finissais toujours par casser

  85. Tu es une fée dans le domaine du miracle et celui des mots. Cet épisode heureux de Monsieur Doudou , je l’ ai vécu souvent et ce qui me touchait le plus , c’est cette confiance absolue qu’avait l’enfant en me confiant son  » amour » .Et ma joie de lire l’immense bonheur dans son regard ému .
    Douce soirée, bises Quichottine

  86. Tu es une fée dans le domaine du miracle et celui des mots. Cet épisode heureux de Monsieur Doudou , je l’ ai vécu souvent et ce qui me touchait le plus , c’est cette confiance absolue qu’avait l’enfant en me confiant son  » amour » .Et ma joie de lire l’immense bonheur dans son regard ému .
    Douce soirée, bises Quichottine

  87. Mistigris

    ah que j’adore çà ! et je connais aussi,celui de Chloé c’est « Raphaël » un bébé au corps mou, mais aussi démenbré ! c’est trés important pour elles de retrouver leur doudou, et c’est celui-là et surtout pas un autre ! il est bien joli le tien.
    tu as (vous avez !) fort bien travaillé.
    Tu m’as bien fait sourire en te lisant, bonne soirée Quichottine, gros bisous, miaou !!!!!!!!!

    • Heureuse de t’avoir fait sourire…

      Merci pour ce partage, Mistigris. Un doudou est important, quel que soit l’âge de l’enfant.

      Bisous tout plein et douce journée à toi.

  88. Doux mon doudou, tu vas aller chez Quichottine VITA

  89. canelle56

    Magnifique travail !!!bravo à toi
    Bises Quichottine

  90. Beaucoup au bout des années sont bien moins frais, et un peu écrasé, mais quel réconfort ils ont apporté au cours de l’enfance.
    Bises ma Quichottine et merci de ce brin de nostalgie

  91. armide+Pistol

    Pas de chance dans la vie qui se charge trop souvent de briser les rêves. Mais il n’est jamais trop tard pour le réaliser d’une façon ou d’une autre.
    Ton récit me touche. Il est une revanche, en quelque sorte.

    • On peut à tout âge avoir d’autres rêves, même si ceux auxquels on tenait ne sont plus possibles.

      Merci, Armide.

      Ta présence me fait plaisir.

  92. Que cela nous fait du bien de venir ici te lire, et nous emouvoir avec toi de ces petites choses si importantes dans la vie d’une petite fille…
    Je t’embrasse bien fort.

  93. Un petit coucou bonjoir ma Quichottine. Ce soir encore plus que jamais mon admonistration est quasiment immobile, quelle galère !
    Bisous

  94. Crois tu vraiment qu’il lui faille une bouche pour causer , les enfants ont de cela que tant qu’ils restent innocents , ils comprennent toutes les langues même la télépathie 😉
    Bonne soirée Quichottine
    Bisous :*

    • Je suis d’accord avec toi… pas besoin de paroles entre un doudou et sa maîtresse.

      Bises et belle journée, Urban.

  95. Rébecca

    Bravo pour cette belle opération !!! Il doit avoir encore plus de valeur maintenant ce doudou 🙂

    moi, si je ne bloguais pas… il me faudrait bien trois vies pour arriver à faire tout ce que j’aimerais. Mais je n’en ai qu’une, alors j’apprends comme je peux à jongler !

    • Je ris… C’est vrai que tu as des tas de projets, et de nombreuses réalisations.

      Merci d’avoir pris le temps de passer par ici.

      Belle journée, Rébecca.

  96. Et bien en voilà un joli reportage! une belle chance pour ce doudou qui ne pourra parler qu’en mots doux et murmurer à une seule personne! Et tu as des doigts de fée comme les chirurgiens;
    Belle journée et merci pour cette belle histoire qui nous parle si bien des mamans;
    bises
    Dany

  97. Eh bien tu es décicément « bonne en tout » comme on disait à l’école…Ta petite fille devait être ravie, il est adorable ce doudou…Je me demande comment tu peux trouver le temps de faire tant de choses… je t’embrasse très fort… bonne soirée !

    • Non, pas bonne en tout… mais dans ce que j’aime faire.

      Le temps me manque souvent. Mes articles sur le blog sont aléatoires et j’ai tant de retard dans mes réponses aux commentaires que ça devient impossible à rattraper.

      Je t’embrasse très fort. Passe une belle journée.

  98. Les petites ont du être contente, et s’il ne ressemble plus parfaitement à se qu’il était avant son opération elles oublieront vite !
    Te voici donc à nouveau chirurgienne comme dans tes rêves ma Quichottine, avec des petits bonheurs en plus partagés avec les fillettes !
    Bises mon amie

  99. Corine Caporlan

    J’adore les tags qui comme je le pense chaque fois apprennent tellement. Je m’attendais à cela : mieux te connaître ce qui a été le cas. Un gros attendrissement car tu as été obligée de devenir très forte très tôt et de faire face, obligée de voir au plus pressé, peut-être avant de pouvoir suivre tes passions que tu n’as heureusement pas oubliées.
    Pour tes poupées j’ai vraiment compris pour Sophie cette fois !!!! On se pose souvent des questions devant un jouet mais on ne va pas jusqu’à les charcuter et toi tu voulais comprendre comment tout se combinait, ce qu’elles avaient dans les entrailles pour « vivre » et qu’elles étaient incapable de te dire.
    J’adore les poupées (à un moment donné j’avais une rubrique sur l’ancien blog mais ça n’a pas duré longtemps, l’une d’elle racontait son histoire).
    J’ai vraiment ri en t’imaginant ! Je me suis aussi demandé ce que devait se poser comme question(s) ta marraine !!! Lol !
    Cela dit elle tenait bon et ne se décourageait pas ! « cette enfant a bon coeur quoi qu’il en soit. Un jour elle se posera, et puis bientôt elle connaîtra tous les mécanismes sur le bout des doigts, il n’y a pas de raison. Ce carnage aura une fin, alors viendra le règne de la poupée reine, intacte ! ».
    Et pour l’ours enfin le doudou : que du bonheur !
    Des poupées sacrifiées mais un ours sauvé et rond de vie
    et pour son sourire je t’approuve. L’imaginaire lui donnera tous les états d’âme.

    Belle soirée, Sophie-Quichottine !
    Merci pour ce très bon moment.
    Bises

    • Il est diificile de faire table rase de son passé. Oublier ses rêves, je crois que c’est impossible.

      Je crois qu’elle a toujours ignoré la rapidité de la destruction des cadeaux qu’elle me faisait… à moins que maman et elle en aient ri sans que je le sache.

       

      J’ai maintenant une poupée, magnifique, que m’ont offert mes enfants, un Noël, il y a déjà quelques années. La poupée attend une nouvelle garde-robe. Cela viendra.

      Une autre poupée attend dans son carton d’origine la petite fille à qui je l’offrirai. Je ne sais pas encore à qui…

      Merci à toi d’avoir pris le temps de lire ce billet.

      Cela me touche beaucoup.

      Bises et douce soirée.

  100. Corine Caporlan

    Ps : j’ai fait plusieurs allers-retours pour bien regarder l’avant-après. Quel travail ! Et le résultat est à sa hauteur et a fait une heureuse, ça, pas de doute.

    J’adore le « il fallut d’abord ouvrir, ça, j’étais habituée »

    • Sourire… et un immense merci à vous.

      J’ai beaucoup aimé composer ce billet… et ma petite-fille est heureuse d’avoir retrouvé son doudou presque comme avant.