Quichottine et les services postaux, acte III

Lorsque le rideau se lève, pour le troisième acte, les spectateurs en connaissent déjà le dénouement… mais ce n’est pas vraiment grave et cela ne saurait nuire au déroulement de l’intrigue.

 

N’avez-vous jamais assisté à la projection d’un film ou lu un livre où l’histoire commençait par la fin ?

 

Moi si. Je dois avouer que c’est sans aucun doute la raison pour laquelle je suis une mauvaise lectrice de romans policiers.

 

Même lorsque le criminel n’est pas dévoilé dans les premières pages, je file à la fin : je veux savoir le nom du coupable. Dès que je sais le « quoi », il me faut aussi le « qui »… Ensuite, je lis tranquillement – à l’endroit – pour comprendre le « comment ».

 

Il en est de même ici. Certains d’entre vous ont déjà reçu leur(s) exemplaire(s) de La Boîte à Rêves et ils savent donc bien que les obstacles, les quelques ennuis dont je parlais hier n’ont eu d’autres conséquences que celles de me mettre sens dessus dessous depuis mon retour.

 

Ils le savent et ceux qui ne le savent pas encore s’en doutent : les livraisons ont eu – ou auront lieu – dans les meilleures conditions possibles… Il suffisait de se persuader qu’il n’aurait pas pu en être autrement.

 

Donc, nous voici dans le premier tableau de l’acte 3… Il s’agit d’un « flashback »… Fondu enchaîné sur une silhouette qui passe rapidement entre les nombreux badauds d’un centre commercial.

 

Silhouette féminine, drapée dans un poncho où elle essaie vainement de dissimuler les ravages du temps.

 

Vous savez, c’est comme lorsqu’une ruine s’habille de verdure, on aperçoit les pierres qui savent si bien accrocher la lumière au soleil couchant, mais, pour en savoir davantage, il faudra pénétrer sous les taillis, écarter les ronces, et même peut-être l’oiseau y laissera-t-il des plumes au passage.

 

L’oiseau ? Mais que vient donc faire là cet oiseau ? Je ne sais pas. J’avais envie d’entendre une trille, de voir revenir les hirondelles…

 

Ce ne sera pas aujourd’hui.

 

Donc, nous sommes vendredi…

 

– Et pourquoi pas dimanche ? Hier, nous étions samedi…

 

Non, pas samedi, hier, nous étions mardi.

 

– Tu ne vas pas encore t’en sortir avec des pirouettes, des digressions à n’en plus finir. Pourquoi donc vendredi ?

 

Parce que vendredi, nous rentrions du bout du monde et j’en profitais pour aller chercher des timbres…

 

– Des timbres ? Pourquoi faire ? Tu n’écris presque jamais ! Tu as tant de courrier en souffrance qu’il te faudrait maintenant des jours et des jours pour en venir à bout !

 

Il n’est pas question de lettres, de courrier… mais d’une série d’enveloppes à préparer !

 

– Ah… Tu voulais les timbrer ! J’ai compris ! C’est pourquoi tu disais hier que pour L’Atelier de Mijoty, tu étais mieux préparée !

 

(Dans la bibliothèque endormie, le Lutin bleu sautille d’un pied sur l’autre, se trémousse comme si…)

 

Tu as envie de faire pipi ?

 

– Que nenni ! Pourquoi ?

 

Parce que tu sembles être sur les charbons ardents, et il n’y a ici aucun feu !

 

– Et bien… Je voudrais savoir où tu allais comme ça et ce qui s’est passé pour que tu en sois revenue bredouille !

 

Je voulais des timbres… des timbres pour lettres vertes à 3,10 €, des timbres à 4 €, des timbres rouges aussi, pour lettres prioritaires, des liasses…

 

– … de billets ?

 

Oh ! J’aurais bien aimé ! J’aurais pu dévaliser une banque… Il y en a à chaque coin de rue. J’avais besoin de préparer mon expédition…

 

– En Tanzanie ? … ou tout là-bas, dans La Mancha ?

 

Ni l’une ni l’autre, il s’agissait d’avoir tout préparé pour les livres, ne plus avoir qu’à les glisser dans l’enveloppe afin de pouvoir ensuite les mettre directement au centre de tri…

 

– Tu pouvais les mettre dans une boîte…

 

Non, tous les rêves qui avaient été confiées à ce beau recueil ne pouvaient pas y entrer, il y en avait trop !

 

 

111204_Expedition.jpg

 

 

Je suis donc allée à la poste principale, pensant que, là-bas, ils auraient tout.

 

– Et alors ?

 

Une dame charmante m’attendait… mais elle n’attendait pas que moi, hélas !

Il a fallu faire la queue à l’unique guichet qui est resté « postal » dans un lieu où tout semble désormais consacré à la Banque du même nom. Un seul guichet pour les demandes particulières, les retraits de colis, les recommandés, les affranchissements, et même la philatélie… Un guichet unique pour une ville qui comporte suffisamment d’activité en centre ville pour qu’il soit toujours débordé. Mais bon, il ne faut pas râler, ce n’est pas sa faute si la petite poste du village est en travaux. Nous avons de la chance, nous avons encore un bureau de poste…

 

Je patientais… jusqu’au moment où je me suis trouvée devant elle, sans plus personne entre nous.

 

– Bonjour. J’aurais voulu 51 timbres à 3,10 € s’il vous plaît, 10 timbres à 3,25 € et…

 

– Mais… je n’en ai pas. (La dame avait blêmi mais essayait de garder contenance.) Je vais aller voir si derrière ils en ont…

 

Je patientais encore. (Mais les clients qui me suivaient commençaient à se demander s’ils avaient bien fait de venir à cette heure.)

 

– Il n’y en a pas… Nous n’avons que des timbres pour les courriers de moins de 250 grammes. Il va falloir en mettre plusieurs.

 

Elle se met à compulser fébrilement le trieur où sont rangées les timbres par planches complètes… certains compartiments sont désespérément vides. Il faudra… voyons, coller six ou sept timbres par enveloppe à moins que je ne puisse imprimer des vignettes… à l’unité sur la machine qui permet d’affranchir soi-même les colis.

 

– Vous ne pouvez pas imprimer directement un rouleau de cinquante et une vignettes toutes au même tarif, ou plusieurs planches de dix étiquettes ?

 

Lui aurais-je demandé la lune ? Elle me regarde bouche-bée. C’est évidemment impossible.

 

– Le plus simple, c’est que vous veniez avec vos objets à affranchir, et que vous utilisiez la machine.

 

J’ai honte, mais je crois bien que j’ai soupiré bruyamment. La machine, bien sûr… Il n’y en a qu’une en service, et une queue interminable de personnes qui se heurtent à son fonctionnement pas toujours régulier.

 

– Merci bien. Je crois que j’irai directement affranchir ces envois à l’espace entreprise du centre de tri.

 

Soulagement de ceux qui sont derrière mo
i… et fin de l’acte III.

 

 

(À suivre)

 

110 réponses à “Quichottine et les services postaux, acte III

  1. Lol… Une aventure la poste aussi ! Et dire que l’on a été sur la lune… Bises de jill

  2. je ne formulerai aucun commentaire sur les services postaux, tu as si bien raconté le déroulement de cette démarche qui aurait pu être simple….
    Je ne peux que renouveler mes remerciements pour ta patience et tout ce que tu fais pour nous!!
    Je t’embrasse fort.

    • Autrefois, ça l’était.

      Tu sais, c’est aussi pour moi que je le fais…

      Je t’embrasse fort, Annette. J’espère que tu vas recevoir rapidement ton exemplaire. Il a été posté hier.

  3. oh la la !!! mais quelle histoire !! bravo pour ton courage et ta patience !!!
    bizzzzzzzzzzz

    • C’est du passé maintenant… Les livres commencent à arriver chez leurs destinataires et c’est le plus important.

      Bisous et belle journée à toi.

  4. Et bé !… c’est pas triste à la Poste, tu es bien courageuse Quichottine je n’aurai pas eu ta patience je pense… L’idée de notre petite marmotte est à retenir, t’embrasse tout plein @ tout bientôt

    • Oui… c’est une bonne idée quand il n’y a pas beaucoup de courrier à envoyer, ou que l’on peut s’y prendre à l’avance.

      Merci, Joëlle. Passe une belle journée.

  5. Le départ des livres semble avoir été fastidieux. Mais O joie leur acheminement réussi. Je les ai eus ce matin. C’est magnifique! MERCI . Bises VITA

    • Un grand merci ! Je suis vraiment contente que tu sois passée pour m’en informer.

      C’est tout gentil.

      Heureuse que les livres te plaisent, tu y as grandement participé.

  6. Bonjour Quichotine , j’ai reçu LA BOITE A REVES !

    J’en suis contente !

    Je connaissais cette édition !

    Mais je ne sais plus quel livre dans ma bibliothèque !

    Je vais chercher !

    Je pense que je l’ai eu par un copain sur un de ces site .

    BISOUS ++++

    any

  7. Merveilleuse surprise ce midi ma Quichottine… « La boîte à rêves » m’est parvenue avec 5 timbres: un rouge, un vert et 3 autres à 10c… Qu’est-ce qu’on dit ? Merci la Poste… quand même, mais SURTOUT à toi d’avoir eu la patience de les coller.
    Bonne journée. GROS BISOUS.

    • Toute une histoire, ces cinq timbres, je vous raconterai demain.

      Merci … je suis très contente que tu l’aies reçu, cela veut dire que pour les autres rien ne saurait tarder…

      Bonne journée et gros bisous à toi aussi.

  8. Quel boulot, encore heureux que tu n’aies pas eu à mettre des timbres de collection ! 😉
    Mais aussi quel beau résultat de la souscription et du Rêve d’enfant qui sera exaucé.
    Pas d’impatience, je sais que mon enveloppe bariolée arrivera à bon port. Prends soin de toi, Amielle. Gros bisous, tout plein

    • En fait, je me dis que j’aurais dû… ça aurait pris moins de temps.

      Mais je ne voulais pas non plus risquer que certains livres n’arrivent pas à cause du timbre…

      Pour les tiens, pas de souci, c’est ma postière qui les a pesés et a collé la vignette sur l’enveloppe. Tu devrais la recevoir sous peu si ce n’est pas aujourd’hui.

      Gros bisous tout plein à toi aussi. Merci pour tout.

  9. C’est grave chez vous le service postal, pire qu’ici je pense où nous avons des points poste dans les supermarchés
    Amitiés, Flo

    • Les points poste arrivent aussi dans les supermarchés… Lundi, la postière m’a dit « allez au Centre Leclerc »…

      Amicalement à toi.

  10. quelles péripéties ma pauvre Quichottine ! ce serait peut-être plus facile si chacun, avec sa commande et son chèque, joignait aussi une enveloppe timbrée pour la réponse.
    En tout cas, j’ai bien reçu ton envoi ce matin, je l’ai juste feuilleté, ça me semble un régal ! Il n’y a plus qu’à le lire maintenant !
    merci encore à toi et gros bisous

    • Oui, sans aucun doute… mais cela vous ferait plus de frais.

      Merci, Lilwenna. J’espère que le livre t’a plu.

      Bisous et douce soirée. Pardon pour cette réponse tardive.

  11. La vie devient très compliquée… Ta façon de raconter… J’aime beaucoup…Merci
    Belle soirée

  12. Heureusement que tu ne t’es pas rendue à la poste annexe du village, elle est fermée pour travaux hélas et on ne peut pas dire qu’à l’usine du grand centre ce soit aussi chaleureux et convivial même si j’ai vu pire. Bises

    • Depuis, la poste du village a rouvert, elle est modernisée.

      Mais je crois que je ferais autrement si c’était à refaire.

      Bises et douce soirée. Pardon de te répondre avec tant de retard.

  13. C’est tout une aventure, tu dois avoir hâte que tout soit terminer.J’aimerais pouvoir t’aider,je t’embrasse.

    • Tout s’est terminé… il reste le rêve toujours en attente. Mais je vous préviendrai lorsqu’il sera réalisé.

      Merci, Solange. Vous m’avez tous aidée par votre présence et vos mots.

      Pardon de répondre aussi tard.

      Je t’embrasse.

  14. De moins en moins la poste ne rend de services.
    Même le calendrier est mis dans la boite et éventuellement si tu vois le facteur, tu pourras lui donner des étrennes.
    Bises et bonne journée.
    Marie

    • Tout se perd… le mien ne passe plus et ne propose ses calendriers que si on le lui demande assez tôt.

      Bises et douce soirée à toi, Marie.

  15. En tout cas pas de souci, Quichottine, il est arrivé ce midi ton petit colis, et en bon état, alors il me reste à te dire un grand merci !
    Zibous bizous
    Marine

    • Contente que tu l’aies reçu en temps et heure, ce n’a pas été le cas pour tout le monde.

      Merci à toi, pour tout ce que tu as fait pour ces anthologies.

      Pardon de te répondre aussi tard.

      Bisous.

  16. Voilà la raison de tous ces timbres sur l’enveloppe…..

    J’espère que tu les as humidifié sur une éponge pour les coller…

    Merci pour tout ce mal que tu t’es donné. Bises sde nous deux.

    • Oui, nous avons sorti l’éponge… heureusement !

      Merci à toi d’avoir participé à cette aventure.

      Bises et douce soirée à vous deux.

  17. Personnel restreint. Manque de moyens mécaniques. J’espère que les gens qui faisaient la queue derrière toi ont été patients.
    Mais enfin Quichottine tu n’avais pas prévu qu’à la poste iln’y a pas assezde timbres pour affranchir ??? !!!
    C’est sûr qu’il y avait de quoi soupirer.
    D’une poste à l’autre tu trouves les mêmes complications.
    Décidément, La Boîte à Rêves » t’aura donné bien du souci.

    • Ils râlaient et j’aurais fait pareil je pense.

      Maintenant, j’ai retrouvé la sérénité perdue.

      Tout va au mieux, Pimprenelle.

      Bisous et douce soirée à toi.

  18. Mare mare, de faire ces queues interminables, où s’il n’y a pas ce qu’il faut, tu te sens obligée de payer plein pot. J’ai opté pour l’achat par internet, par l’intermédiaire de la e-carte (convention avec ma banque : le numéro donné au hasard, n’est jamais le même et donc ne peut-être copié). J’imprime sur des étiquettes autocollantes et le tour est joué. Économie de temps, de patience et je ne tombe jamais en panne

    MERCI, J’AI REÇU CE MATIN « LA BOÎTE À RÈVES »

    Gros bisous ma grande

    • Merci, Tit’Anik.

      Tu sais, si c’était à refaire, je ferais autrement.

      Mais on ne pense pas à tout.

      Bisous et douce soirée.

  19. Bonjour Quichottine !
    De « Silhouette féminine » à « plumes au passage. » : je n’aime pas. Tu n’es pas gentille avec toi-même. Il faut toujours se faire des compliments, c’est important.
    Bisous,
    Martine
    PS : Ma commande est bien arrivée.

    • Se faire des compliments… je penserai à ton conseil, Martine.

      Je suis contente que tout se soit bien passé pour toi lors de la livraison.

      Le temps a passé, tu as eu d’autres soucis… j’espère que tout va le mieux possible pour toi.

      Je t’embrasse.

  20. Il me tarde la suite… Bises et bonne soirée.

  21. Je crois qu’on va t’ériger une statue et ton nom sera Sainte Patience !… Tu as de la constance pour avoir supporté tout cela… je verrai décidément cette enveloppe d’un oeil nouveau… Gros bisous et merci de te démener comme ça…

    • Il ne vaut mieux pas… Il faudrait tout un groupe car vous éties tous avec moi à ce moment là.

      Gros bisous et douce soirée à toi… longtemps après.

  22. Oh Quichottine , quand tout sera fini , tu pourras te détendre et sourire ( peut-être ) de tes mésaventures! Tu nous contes un vrai roman …. j’attends la suite et demain j’espère que le facteur s’arrêtera. Douce soirée, bises

    • Merci de l’avoir guetté.

      Je sais que depuis ce jour-là, tu as reçu ton livre.

      Ta participation à nos deux anthologies m’a beaucoup touchée.

      Merci pour tout.

      Bises et douce soirée.

  23. Les « facteurs » sont presque des esclaves « modernes, la jeune fille qui porte les colis est même passée samedi après-midi !
    Je suis comme toi, je vais voir « à la fin » et dernièrement j’ai lu « Le testament d’Ariane » et je l’avais commencé et je suis allée à la dernière page et… j’ai vu que je ne connaîtrai la fin que dans le livre n°2, du coup, je ne l’ai pas lu tout de suite !
    Passe une bonne soirée.
    Bisous
    Viviane

    • La déception a dû être dure pour toi… j’espère que tu as réussi malgré tout à lire ce livre, et le suivant.

      Douce soirée, Viviane.

      Je suis contente que tu aies eu ton livre sans souci…

      Bisous.

  24. Bonsoir Quichottine. J’ai bien reçu ma « Boîte à rêves » et je t’en remercie…
    Je viens de lire tes trois articles sur les services postaux et tout ça ajouté à tout le parcours du combattant que tu as dû suivre pour que nous puissions recevoir nos livres ne peut inspirer que le respect. Un grand BRAVO et un grand MERCI à toi.
    Merci aussi à monsieur ton époux qui a eu la gentillesse et la patience de te suivre dans ce travail de fou.
    Gros bisous et bonne soirée

    • Et merci à toi… ainsi qu’à tous ceux qui ont participé à ce grand moment de solidarité bloguesque.

      Je t’embrasse très fort, Oxygène.

      Douce soirée à toi… beaucoup plus tard.

  25. Je ris ! Parce que moi à ta place, je serais partie !!!
    Alors l’ouvrage que j’ai bien reçu ce matin a eu beaucoup de chance d’être entre tes mains !!! Merci infiniment… Il est beaucoup plus épais que le précédent, les pages sont bien jolies, le papier glacé… Il a tout pour plaire !
    Bravo à tout le monde, en particulier à toi et à Solyzaan… J’en ai parlé sur mon blog, peut-être pourrait-il intéresser quelqu’un pour un cadeau de Noël…
    Gros bisous Quichottine, bonne soirée. Merci encore.

    • C’était un très beau livre et je suis contente qu’il ait eu le succès qu’il méritait.

       

      Merci d’en avoir fait la pub chez toi…

      Gros bisous et douce soirée, Liliane. Pardon de te répondre si tardivement.

  26. c’est bien décrit. Une scène à la poste dite moderne.
    bonne soirée
    clem

  27. Quelle patience ! Y a de quoi mettre les nerfs à vif!

  28. C’est vraiment dingue mais ça ne m’étonne pas plus que ça… J’admire ta patience et ta persévérance ! Bisous

    • Je ne suis pas admirable, je crois. J’étais poussée par une promesse que j’avais faite.

      Maintenant, le temps a passé, et il ne manque plus que la réalisation du rêve pour que tout soit au mieux dans le meilleur des mondes possibles.

      Bisous et douce soirée à toi.

  29. La vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille. Tu l’auras bien méritée ta place dans la « Grande Bibliothèque » et ce n’est pas le lutin Bleu malgré son impatience qui dira le contraire.
    La boîte à rêves est bien arrivée… même pas un peu humide malgré le temps froid et humide qui taquine notre moral… Et quelle magnifique vignette d’affranchissement, presque un collector.
    Merci encore à toi pour tout ce que tu as fait et tout ce que tu fais.

    • Tu sais, le temps a passé depuis ce message, mais même si c’était difficile, même si les problèmes se sont accumulés, c’était un merveilleux partage et j’ai aimé, beaucoup, pouvoir réussir à rassembler les fonds pour Rêves… tout en faisant plaisir aux auteurs et aux lecteurs de notre livre.

      Merci pour tout Alphomega.

      Passe une douce soirée.

  30. merci pour le partage, passe un bon jeudi, kiss

  31. quelle aventure ….à la poste, ils n’ont jamais les timbres que l’on veut!
    mais, tu as du passer un temps fou…et pas d’aide!
    dommage que je sois si loin….à suivre…

    • Si.. mon époux était près de moi, une chance.

      Seule, j’aurais abandonné.

      Navrée de te répondre avec autant de retard. Je profite d’une accalmie ici.

  32. Désolée pour mon manque de présence mais je viens de perdre un ami très cher et je n’ai pas trop le coeur à venir sur la toile.
    Bon jeudi avec des bisoux

    • Le temps a passé, mais je sais qu’il est des absences que l’on n’oublie pas.
      Douce soirée, Dom. Je t’embrasse fort.

  33. les joies de « l’administration  » si je puis dire; c’est si peu administratif maintenant ; je ne sais pas si cela sera plus efficace lorsque le privatisation aura tout absorbé.

    moi j’aime assez les policiers mais parfois je fais comme toi: je triche un peu.
    quelle somme de travail cela t’a donné!!
    Bisous

    • Je pense que ça le sera encore moins. Le profit avant tout. Hélas !

      Je m’en remets doucement… Tu vois, je commence à reprendre ces billets que j’avais mis de côté tellement j’étais épuisée.

       

      Mais tout va bien maintenant.

      Passe une douce soirée. Bisous.

  34. Il est vrai qu’il m’était rare de découvrir une enveloppe affranchie par tant de timbres 😉
    Peut-être que de nouveau, et par la suite, et suite d’un autre projet, cela se renouvellera ! 😉

    • Pour l’instant, j’essaie de retrouver l’énergie qui me manque pour un nouveau projet… Peut-être à la rentrée ?

  35. je lis le roman par la fin comme toi… mais en effet le suspense a duré plus que nécessaire , quel tracas ! mes mailings pourtant volumineux ne me posent pas tant de soucis ! Nous allons devoir t’offrir une postière bien formée au pain sur la planche.

    • Sourire.. J’imagine que tu as de quoi faire…

      En tout cas, je suis navrée de n’avoir pas pu venir finalement te voir à Verrière… j’aurais bien aimé. Les contretemps sont nombreux en ce moment.

      Bisous et douce journée à venir, Tricôtine.

  36. que d’énergie utilisée (la poste c’est pareil chez nous, est devenue un magasin .. pour la banque, n’en parlons pas) .. en tout cas, ces recettes que tu offriras sentiront le travail, la créativité et ton énorme patience – bises

    • Je crois que tout cela m’a finalement mis un coup au moral, malgré tout.

      Mais je reprends le dessus. 🙂

      Douce journée à venir, Andrée. Bises.

  37. 51 timbres, dis donc ? Eh bé… Je suis sur le derrière. Quelle aventure. Ça fatigue, n’est-ce pas ? Ils étaient autocollants j’espère. Et puis les machines, c’est bête et discipliné, du coup, lorsque tu demandes des choses particulières, ça a du mal à passer. Il n’y a pas une histoire de lutins là-dessous ? Tu pourrais leur demander de t’aider, non ?

    • Non, ils n’étaient pas autocollants…

      Pas de lutins… mais heureusement, quelques personnes un peu plus attentionnées.

      Bisous et douce journée, Katia. J’espère que tout va bien pour toi.

  38. Tout comme toi, lorsque je commence un roman policier, je lis les premières pages pour l’intrigue et je lis ensuite la fin pour savoir qui est le coupable avant de poursuivre la lecture, c’est toujours ainsi.
    En ce qui concerne cette saga, je commence bien par le début, j’espère qu’il y aura un happy end.

    • Il y a eu un happy end… tu l’as vu aussi.

      Tu vois, moi, aujourd’hui, beaucoup plus tard, j’ai commencé par les derniers commentaires… alors, je souris, car je redécouvre les premiers.

      Merci d’avoir pris le temps… Je t’embrasse.

  39. Oh ma pauvre… je te sens bouillir! c’est vraiment rageant§
    merci pour ton aide au sujet du bloquage de Walter chez moi.. je vais virer toute cette pub!
    Bises
    Dany

    • De rien… C’est vrai que c’est dommage quand le pc bloque.

      L’important, c’est que tout se soit achevé le mieux possible.

      Bises et belle journée, Dany.

  40. Oui, Quichottine, c’est ça le progrès dans les services publics devenus privés pour la plupart et où il n’y a que l’argent qui compte ! Pauvre France, où allons-nous comme ça ?
    Bien amicalement.

    • Tout le monde veut devenir banquier… Les CCP, c’était bien, ils ont voulu la Banque postale, mais du coup, le reste en pâtit.

      J’ignore où nous allons… dans le mur sans doute.

      Amicalement à toi. Merci pour tes mots.

  41. Mistigris

    vi vi, toujours le même « cinéma » que ce soit en ville ou à la campagne (quand il reste un bureau ouvert-le nôtre vienbt d’être transféré, enfin si l’on peut dire ! au bureau de tabac ! village de 1400 habitants !ta ville est pourtant bien plus grande. et ta copinaute qui dit qu’il faut pas critiquer la Poste, désolée, mais c’est nul de chez nul comme disent les jeunes !
    rentabilité ! c’est le seul mot qu’ils connaissant partout, pas que chez eux !
    Je comprends ton exaspération !
    Bisous et MERCI à toi Quichottine, MIAOUUUUU!!!!!!!!!!!

    • Je crois que les postiers souffrent beaucoup de cet état de fait… mais rien n’est fait pour l’améliorer… tu verras à l’acte V…

      Bisous tout plein et grand merci pour ta présence ici ou là.

       

      (Je suis contente que tu aies bien tout reçu…)

  42. Mamychachat

    Je me disais aussi … tous ces timbres … la Poste !!! faut pas trop lui en demander à la p’tite dame. Que quelques timbres dans ses classeurs, évidemment ! Pauvre Quichottine! que de mésaventures, mais vite vite, la suite, c’est trop rigolo, ouhhhh la vilaine, hi hi 🙂
    Gros bisous

    • Tout va bien tant qu’on n’a besoin que de quelques timbres… ce n’était pas le cas hélas.

      La suite demain… et vendredi la fin.

      Ensuite, je vais vous lire quelques livres et vous emmener en voyage, pour changer un peu.

      Gros bisous à toi, et merci pour tes conseils pour la machine de ma fille.

  43. annielamarmotte

    on peut à présent affranchir à partir de son PC et imprimer les vignettes……
    https://www.montimbrenligne.laposte.fr/

    • Je suis d’accord… mais il aurait fallu que je m’y prenne à l’avance. Les impressions de timbres par les particuliers sont limités à 75 € par période de 30 jours… Ici, j’ai eu pour plus de 400 € de frais de port, répartis sur deux journées.

      … Mais c’est aussi à envisager… effectivement.

  44. Rébecca@Devenir Ecrivain

    J’apprécie bien tes aventures de la semaine, joliment racontées. Je viendrais voir la suite !

  45. La poste… la seule chose qui ne change jamais avec elle… c’est qu’elle ne change jamais!

  46. ces machines a affranchir? super si tu n’as qu’une lettre ordinaire mais dès que tu as un recommandé ou un colis avant que tu aies tapé tes adresses tu as rempli à la main 50 imprimés !!! le progrès ? pas toujours ..la déshumanisation oui!
    bises

    • C’est vrai que plus ça va, plus on met de barrière entre les individus… Tous nous poussent à tout faire nous-même, et le mieux étant encore de le faire depuis chez nous.

       

      Que de pertes d’emplois en perspective !

       

      Merci pour ta visite, Eglantine. Bises et douce journée à toi.

  47. J’imagine le stress et la fatigue que tu dois accumuler !
    J’espère que tu as des vacances pour Noël et que tu vas pouvoir décompresser !
    Gros bisous

    • Je vais décompresser, c’est certain… dès que tous auront reçu ce qu’ils ont commandé, et ça ne saurait tarder.

       

      Vos livres sont encore marqués « en cours d’acheminement » sur le site de la poste… Mais je ne doute pas que vous les ayez bientôt.

      Gros bisous à vous deux et encore un grand merci.

  48. patdelapointe

    bravo pour ta patience…je crois que j’aurai oublié d’être aimable…

  49. Que de péripéties!! Tu as bien du courage, j’ai l’impression d’avoir en face de moi un surhomme et ton mari a vraiment beaucoup de patience! je ne sais vraiment pas où tu trouves tout ce temps!
    J’ai bien reçu les deux recueils ce matin et je vais me glisser dans mon canapé avec une bouillotte dans le dos pour le savourer!
    merci beaucoup, quand je vois la somme que tu vas verser à l’association, je trouve cela vraiment incroyable!
    bises

    • Incroyable mais vrai… J’en suis infiniment heureuse.

      J’espère que ce livre composé à plusieurs mains te plaira autant qu’il me plaît à moi…

      Il fait froid et humide ici… une bouillotte et un canapé serait tout à fait appropriés. J’ai le canapé, mais pas la bouillotte.

       

      Il va falloir que j’y pense…

       

      Prends bien soin de toi, Azalaïs. Un grand merci encore pour ton implication et ton suivi de ce grand projet.

      Je t’embrasse fort.

  50. On soupire mais bon pour moi c’est d’aise car tu le sais je l’ai reçu mon joli petit livre et il est est magnifique bisous et encore merci à tous pour cette réalisation et à toi

    • J’en suis ravie… Heureusement que tout s’est bien passé pour la plupart d’entre vous.

      Merci encore pour ta participation et tout ce que tu as fait pour les anthologies.

      Bisous tardifs.

  51. Et bien ma Quichottine, cette aventure ne t’aura rien épargné. Je voulais te remercier, j’ai reçu ce matin mon exemplaire. Bon courage pour le reste ma Quichottine, mais la prochaine fois, fais-toi aider par un bloggopote. Bisous, busous ma belle et bonne journée

    • Je suis contente que tu l’aies reçu.

      Merci, Zaza. J’espère que tout va bien pour toi maintenant.

      Bisous et douce soirée.

  52. Vous ne pouvez pas en France, commander vos timbres en ligne? (pas en liasse …en ligne sur internet ;-))
    Halàlàlà que d’aventures mais le rêve est au bout …
    Ziboux Quichottine

  53. Tu vas vraiment pouvoir écrire un roman !!!!
    Sais-tu que nous avons le même style de problème ici, plus qu’un seul guichet des heures de fermeture bien plus conviviales que celles d’ouverture et tutti quanti….
    Si bien que digne du 22 à Asnières quand j’ai voulu envoyer des livres par la poste, cela a mis un certain temps pour les timbrer et que, le livre posté pour la Belgique est arrivé nettement avant ceux postés pour la France….
    La fois d’après, le postier, que je connais, m’a demandé si je ne voulais pas tout faire passer par Bruxelles, une fois !!!!!!!!!!!!!!
    Histoire vraie, novembre 2011, dans un petit bourg français, on est prié de rire pour ne pas pleurer :-))
    Bises, j’espère que tes nerfs ne sont pas trop en pelotes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Au moins un sketch.

      Il y a des paradoxes que je ne préfère pas analyser.

      Où sont nos belles postes d’autrefois ?

      Douce soirée, ABC. Merci pour ce partage.

       

      (J’ai mis longtemps avant de « digérer » les problèmes rencontrés. Mais maintenant, ça va. )

  54. J’ai eu peur que tu dorme à la poste pendant un certain temps …
    Car la poste a bien changé depuis quelle est passée banque postal!
    Bises A+ Mamé

    • Je crois que ça aurait pu…

      La « banque postale » prend tout le personnel… et la poste disparaît peu à peu.

      Hélas !

      Bises et douce journée à venir, Mamé. Merci !

  55. je souffre aussi prfois de l’inamabilité des agents de poste sauf celle de ma mon gros village qui est adorable (‘parce que dit elle, elle ne travaille pas pour la poste mais pour la mairei, c’est une agence postale, he bien l’accueil y est fondamentalement différent)

    • J’ai aussi autour de moi des postier(e)s adorables… Heureusement.

      Merci pour ce partage,Fransua.

      Pardon pour cette réponse si tardive.