Quichottine et les services postaux, acte II

Vous mourrez d’envie de savoir la suite… Non ?

 

Je suis allée chercher mon appareil photo, j’ai pris quelques clichés, des preuves inutiles mais qui me permettaient de me rassurer un peu, puisque j’ignorais encore comment étaient les livres…

 

Je les sors de ces cartons humides, ils sont bien emballés, dix par dix… Deux-cents exemplaires de notre Boîte à Rêves

 

 

111203_les_livres.jpg

 

 

Cela fait, voyons… combien de petits paquets enrobés de ces petite bulles qui claquent sous les doigts de nos petits-enfants quand ils arrivent à nous les prendre avant qu’on ait décidé de les garder, parce que « ça peut » ?

 

Ce pourrait être un problème de CM1..

 

« Il y a deux cents bonbons dans le panier de la maîtresse. Elle veut les répartir en petits paquets de dix bonbons pour en donner un à chacun de ses élèves.

Combien y a-t-il d’élèves dans sa classe ? »

 

 

Là, selon le nombre d’enfants, vous en aurez toujours un qui lèvera le doigt en disant : « Il va manquer des bonbons, nous sommes trente-trois ! »

 

Comme il n’a pas attendu que vous lui donniez la parole pour conclure ainsi, vous faites les gros yeux, sans succès, parce que vous rigolez fort derrière ce masque de sévérité que vous vous infligez.

 

Lui, il a vu que vos yeux riaient, et il persiste : « Il va en manquer treize, maîtresse ! »

 

… Les enseignants vous diront tous qu’il y a comme ça de petits génies qui s’amusent à troubler la classe avec des interrogations si bien pensées, des réponses si cohérentes, qu’il est bien difficile de leur en vouloir.

 

C’est alors que vous vous sentez pousser des ailes : « Puisqu’il en manque treize, la maîtresse a fait combien de petits sachets ? »

 

Il vous regarde avec de grands yeux innocents et il lance à voix haute : « Je ne sais pas, moi. On n’a pas encore fait de division ! »

 

Point final… Toute la classe rit sous cape. Ils n’ont pas besoin de savoir diviser pour avoir vu qu’il suffisait d’enlever un zéro à deux cents.

 

Je plaisante bien sûr, j’essaie de trouver de quoi sourire devant le désastre. Je prends la liste des souscripteurs, les enveloppes, et je décide qu’il vaut mieux découvrir au fur et à mesure plutôt que de me jeter à l’eau la tête la première… Vous savez bien que je ne sais pas nager !

 

 

Un premier paquet ouvert, pas de souci… Les livres étaient bien protégés. Les quelques enveloppes déjà timbrées envoyées par des souscripteurs prévoyants sont prudemment remplies. Il ne faudrait pas que je laisse passer un défaut, un problème, laisser croire que j’ai bâclé cette dernière tâche…

 

Un second paquet… Tout va bien. Je recommence à respirer.

 

Travail de « petite main » consciencieuse.

 

… comme sur une chaîne de fabrication… je prends un livre, je le glisse dans une pochette plastique, je l’y enferme après avoir glissé un petit mot – si petit ! – pour celui qui a signé la commande et le chèque… Je met le tout dans une enveloppe, je colle les étiquettes d’adresse, la vôtre et la mienne. (Depuis le premier recueil j’ai progressé dans l’organisation)…

 

J’ai progressé ?

 

… Ben non !

 

Lorsque j’avais reçu les livres de la première souscription, la plupart des enveloppes étaient déjà timbrées !

 

 

– Dis… On peut déjeuner ? J’ai faim !

 

 

Monsieur mon époux regarde celle qu’il aime depuis près de quarante ans… Il ne me reproche pas ce temps que je passe avec vous… enfin, pas toujours. 

 

 

– Déjà ?

 

 

Un coup d’oeil à la pendule de l’ordinateur produit l’effet désiré… Il est largement l’heure et je suis la pire des épouse qui soit : rien n’est prêt, et je suis encore en pyjama !

 

 

(À suivre)

 

108 réponses à “Quichottine et les services postaux, acte II

  1. Ce retour d’ailleurs n’est pas de tout repos, Amielle !
    La boîte à rêve te donne bien des tracas et du travail; un lutin du Père Noël eut été une aide précieuse 😉
    Merci.
    Douce nuit. Gros bisous, tout plein

    • C’est vrai que ça nous aurait aidé… mais finalement, tu sais, l’important était que notre projet soit réalisé.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse très fort.

  2. J’imagine ta frayeur de trouver La Boîte à rêves détrempée 😉
    On voit bien que tu aimes cette Mijoty, tu ne comptes plus ton travail.
    Merci à toi et à Monsieur ton époux qui a su patienter.
    Gros bisous, tout plein, à vous deux

    • Oh oui… ça aurait été terrible !

      Merci encore à toi qui a su nous aider pour que le rêve de Mériem devienne réalité.

      Gros bisous tout plein à toi, mon Amielle.

  3. Bonjour Quichottine,

    Quel travail! Tu dois donner beaucoup de ta personne. Et, par ricochet, ton mari aussi vit et supporte cette histoire.
    Merci pour tout chère Quichottine

    Gros bisous
    Martine

    • Et encore un grand merci à tous ceux qui nous ont aidés à réussir ce projet et à faire en sorte que Meriem réalise son rêve.

      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  4. Que de travail Quichottine…. Bravo

  5. Je savais que ce que tu entreprenais , allait te donner énormément de travail…..

    J’ose même pas te dire « bonne journée ». Mais bises de nous deux… oui.

    • Mais tu étais là, comme tous les aminautes… et cela m’a beaucoup aidée.

      Merci encore, Patriarch.

      Bises affectueuses et douce journée à vous deux.

  6. J’aime le passage de monsieur… Il m’arrive aussi de lancer oui oui j’arrive et puis les deux minutes deviennent quart d’heure…. A suivre…. Bon mardi à toi ! Bizzz jill

  7. Un petit problème de maths qui me rappelle des souvenirs. Surtout le partage des bonbons !!!
    Courage ma Quichottine… et n’oublie pas trop ton épousé tout de même !!!
    GROS BISOUS.

    • Vous et lui m’avez aidée beaucoup, en ces journées un peu plus difficiles. J’avais présumé de mes forces et votre présence était indispensable.

      Merci pour la tienne, fidèle.

      Bisous et douce journée à toi.

  8. Tu me fais beaucoup rire de bon matin !!!! et pas sous cape… Excellente la vie avec toi Quichottine … 🙂 Gros bisous

    • J’en suis ravie… Tu vois, en écrivant ces billets, je me soulageais moi même du stress accumulé.

      Merci de m’y avoir aidée.

      Gros bisous et douce journée à toi.

  9. Quel boulot !!!
    C’est bien de te donner à fond, mais faudrait pas trop que tu délaisses ton mari, quand même … 😉
    Bon mardi.
    Bisoux

    • Il ne faut pas, c’est vrai…

      C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup diminué mon activité bloguesque. 🙂

      Bisous et douce journée, Dom.

  10. As-tu servi le petite déjeuner au lieu et place du grand déjeuner ?

  11. Que de frayeurs… et comme tu contes bien… Merci Quichottine
    Bises

    • Merci à toi, Jackie.

      J’avais besoin de ce moment de détente et de vos mots… même si j’ai attendu si longtemps pour y répondre.

      Bises et douce journée.

  12. ah! la chute!!!!!!!!!!!
    Histoire joliment racontée!! j’aime beaucoup « l’intrusion » de l’époux, et le doute qui reste sur le « déjà »… S’agit-il de l’heure ou du nombre d’années passées ensemble?
    Merci, Quichottine, de tout ce temps passé pour nous…
    Bises

    • J’avais aimé l’écrire… et je me régale en relisant ces mots auxquels je n’avais pas pu répondre en temps et heure.

      Merci à toi, M’Annette.

      Déjà, c’était pour l’heure, mais, bien sûr, il y a tant à lire entre les lignes… 🙂

      Bises et douce journée à toi.

  13. Tu conserves ton humour exceptionnel devant la tâche à accomplir. Je suis un peu rassurée mais tu mérites avec ton coeur, gros comme une balle de coton blanc comme neige, un grand merci et toute notre reconnaissance pour ton altruisme.
    Merci d’être toi et n’oublie pas ton amoureux…Repasse ses mouchoirs ;), fais lui de bons petits repas, il est tellement adorable!
    Je vous embrasse tous les deux très affectueusement.

    • Il m’arrive pourtant d’en manquer un peu.

      Le message était passé à mon amoureux…

      Merci pour tout, Sophie. J’espère que tu vas bien, ou du moins le mieux possible.

      Je t’embrasse affectueusement. Prends soin de toi, ma Dame de la Prairie.

  14. Bonjour cela doit te faire beaucoup de travail .Pour la boite a réve j’arrive un peut tard je n’est rien compris.J’ai vu passés quelques petite phrases chez LAURE, mais rien de plus .Bizzzz

  15. Ah ouiiiiii, il s’agissait de friandiiiiiiises !!! C’est bientôt Noël, alors je comprends. Et aujourd’hui, c’est la Saint-Nicolas, une fête tout aussi importante que Noël. Qu’ils sont gâtés ces gamins ! La suite au prochain numéro alors ! ^_^

    A bientôt Miss Quichottine !

    Katia.

  16. J’imagines que tu as reçu ces colis samedi et que tout cela se passait dimanche. Pour les élèves en classe, j’ai eu l’impression d’être petite souris dans la classe d’un de mes enfants trublion mêlant pertinence des réparties et impertinence de l’intervention …
    Bises et merci pour tout ceci

    • Merci à toi, Jeanne.

      Je crois, je sais, que je n’en garderai que le meilleurs… et de merveilleux souvenirs.

      Bises et douce journée.

  17. ah ma pauvre, je compatis, tu t’es collé un sacré boulot !

  18. Voila de sacrée coups d’angoisses !
    J’espère que maintenant cela va mieux…
    Bonne journée

  19. Ouf, tout n’est pas encore déballé mais tu dois dommencer à respirer plus librement.
    Sauf que, évidemment, il serait peut-être bon que tu penses que ton époux peut avoir faim de temps en temps !
    Grands rires ! Je suis la même. La différence est qu’il ne me dit pas j’ai faim, mais il est l’heure. Lui qui a si souvent mangé « à pas d’heure » lorsqu’il travaillait.
    Merci Quichottine pour tout ce travail supplémentaire.

    • Ne t’en fais pas, nous ne sommes pas morts de faim…

      Je ris…

      Finalement, ce sont maintenant de bons souvenirs.

      Bises et douce journée.

  20. ahhhhhh!
    Tu fais durer le suspense, coquine!!
    Alors , est- ce que tous les livres sont saufs?
    C’est quand même beaucoup de travail que nous t’avons donné!
    Je t’embrasse

    • Ils ne l’étaient pas tous, mais TBE a remplacé les exemplaires qui étaient trop abîmés.

      Beaucoup de travail, mais c’était pour la bonne cause.

      Je n’en garderai que les bons souvenirs et l’amitié partagée.

      Bisous et douce journée.

  21. Pas facile tout cela, que d’émotions, j’ai lu le billet précédent mais je sais que tu n’auras pas le temps de répondre et de … et de… bon, je suis de tout coeur avec toi, ça fait beaucoup de travail , de tracas…
    Je ne peux donc que de te souhaiter du courage pour ces envois Quichottine et te féliciter d’avoir entrepris ce chantier !
    Bisous de Zoupie

    • J’ai manqué de temps, c’est vrai… mais tout arrive.

      Merci tout plein pour le soutien que tu m’avais apporté.

      Bisous et douce journée.

  22. Rebonjour Quichottine,
    Il est encore trop tôt pour crier : « Vive le plastique à bulles ! » (à bubulles, comme disent les enfants).
    J’ai hâte de lire la suite.
    Bises,
    Martine

    • Depuis tu l’as lue…

      Mais merci, beaucoup, beaucoup, d’avoir été là pour moi lors de ces jours un peu stressants.

      Passe une douce journée. Bises.

  23. Eh bien ! j’imagine le travail ! Euh, je n’ai pas mis d’enveloppe moi… J’ai visité les précédents articles (pour connaître la fin de l’aventure postale entre autres) et j’y dépose mes mots, vite, vite, vite… amitiés

    • Vite vite.. et moi, j’ai mis tant de temps à y répondre que je devrais avoir honte.

      Merci pour tout, Ada.

      Passe une douce journée.

  24. Que ton texte est vivant et expressif et si vrai.C’est un plaisir de te lire .Tu te  » décarcasses  » vraiment pour nous, tu es extraordinaire.
    Tu peux prendre ton petit déj en pyjama , je te le permets!
    Tu peux aussi demander à Monsieur Epoux de le préparer!!
    Bon appétit à tous les deux, bisous Quichottine

    • Je ne suis pas extraordinaire… J’ai seulement beaucoup de chance d’avoir eu autour de moi autantd’amis pour me soutenir à ce moment-là.

      Merci pour tes mots, Erato, et pardon d’avoir mis tant de temps pour y répondre.

      Bisous et douce journée.

  25. C’est un travail énorme, c’est là qu’on reconnait les grands coeurs. Heureusement qu’ils ne sont pas abimés. Bonne soirée, bises.

    • C’était un très beau défi… et une magnifique réalisation… Je suis contente que tout se soit bien terminé.

      Bises et douce journée, Solange. Merci !

  26. Un boulot monstre…Mais, tu aimes ça, avoue le
    Gros bisous, amitiés, Flo

  27. Une affaire qui a manqué tomber à l’eau

  28. J’imagine ta fatique mais aussi ta joie…
    Douce nuit Quichottine.

  29. ma pauvre quichottine, tu as bien du boulot et des frayeurs avec cet ouvrage. Mais tu n’as pas encore ouvert tous les paquets dans cet acte II
    bisous

    • Depuis, le temps s’est écoulé… Le rêve de Mériem d’emmener toute sa famille à Eurodisney est sans doute réalisé.

      C’était un très beau moment, finalement.

      Bisous et douce journée.

  30. Alors il faut mettre monsieur « mon époux » devant l’ordinateur ou lui demander de donner un petit coup de main à une Quichottine ni habillée ni lavée (je suis sûr qu’il ne déteste pas ce petit côté « sauvage » et « nature » … de temps en temps) [je suis mort de rire] pour préparer les enveloppes. Et il me semble me souvenir d’un vieux proverbe :  » Qui enveloppe, déjeune »… à moins que ce ne soit… autre chose; en tout cas il s’agit bien de manger.
    A bientôt alors pour la fin des aventures aquatiques de Mijoty (je reviendrai quand tu seras présentable….)

    • Morte de rire en te lisant de nouveau… beaucoup plus tard.

      Heureusement que ce n’est pas tous les jours que je suis comme ça.

      Bises et douce journée à toi. Merci encore.

  31. Les trois coups ont de nouveau sonné !!!! Dans cet acte II,- l’emballage a été fait avec sérieux tant mieux. Te voilà rassurée. Nous ne pouvons que te remercier à nouveau pour tout ce travail entamé et celui qui reste encore et de plus devant ces gros bonbons ! !! tu en oublie le repas!!! !!!! Pauvre mari on peut le comprendre mais il a là une femme dévouée et entreprenante dont il peut etre fier….
    A bientot Quichottine pourle troisième acte..Elise.

    • Merci, Elise… tu sais, je suis désolée d’avoir laissé si longtemps ce message sans réponse.

      Tu étais là chaque jour, un soutien formidable pour moi.

      Merci encore, pour tout.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse.

  32. Je passe avec vous

    J’envole mon pyjama

    Je dépasse les étoiles…

    Loop

  33. hi, hi, le temps passe si vite
    ils ont du boulot aussi nos hommes, mais leur pendule n’est pas sur l’ordi ou le mur, mais dans leur estomacs, c’est fou ça, ils sont réglés comme du papier musique
    Gros bisous ma belle, et merci encore

  34. Merci à toi pour tout ce temps que tu passes pour cette cause et cette oeuvre collective, et à ton mari pour sa patience. Bisous

  35. tu ne perds pas ton humour en tout cas!

  36. Le mari a bien raison de garder près de soi Quichottine… Il ne faudrait pas qu’il la laisse trop vagabonder sur la toile où il n’est pas rare que l’on s’y égare… un peu plus… trop longtemps 😉
    Mais il semble s’y faire et réussir à la retenir auprès de lui comme elle le sait…
    Vous faites bonne route et ce n’est pas la toile qui vous empêchera de continuer d’avancer malgré le retard… non trop tard puisque rattrapable !

    • Ne t’en fais pas pour nous… Nous cheminons ensemble depuis bien longtemps sur le même chemin, même si nous avons parfois des activités différentes, nous aimons nous retrouver, comme au premier jour.

      Tout va bien.

  37. il me semble que Quichottine est ici , à la maison… en pyjama rien de prêt pour le déjeuner et un mari si doux mais dont l’estomac fontionne mieux qu’une pendule … je ris aux éclats … est-ce bien raisonnable !!! je t’embrasse fort :0)

    • C’est raisonnable, je crois… Bien des mois plus tard, rien ne change vraiment.

      Mais bon… je me secoue un peu.

      Je t’embrasse fort aussi. Passe une douce journée.

  38. quelle gentillesse et délicatesse … ton mari râle mais il est si fier de toi !! bises

  39. Je vois que tu trouves le moyen de garder une certaine forme d’humour malgré la situation, je pense que j’aurais certainement craqué à ta place…
    Quelle patience Quichottine…

  40. OUF alors s’ils sont « safe » !
    et tu n’auras pas brûlé l’omelette de Monsieur n’est-ce-pas ?

  41. Ah, tout va bien alors ? tant mieux, parce que cela représente quand même pas mal d’argent.
    Bravo pour ton implication, au détriment du confort de ton époux (rires).
    Bonne journée, amicalement.

    • Tout va bien… et le rêve de Mériem a enfin été réalisé au mois de septembre…

      C’était génial.

      Bonne journée à toi aussi. Merci.

  42. hihihihi je reste sur ma faim comme ton monsieur mari !!!! Mais quel travail tu te donnes pauvre Quichottine et que de souci dans ta vie pour nous et les enfants. Chapeau bas petite dame. gros gros bisous pour tout cela

    • Tu sais… je me suis longtemps demandé pourquoi je vous avais entraînés dans cette aventure… Une chose est certaine, ce n’était pas pour en recevoir de tels compliments.

      Pourtant, aujourd’hui, je relis avec plaisir ces mots et je me dis que de vous avoir près de moi était une aide merveilleuse dont vous n’aviez sans doute pas tout à fait conscience.

      Merci à toi pour tout cela.

  43. Pas de dommages donc? …Ouf!
    Ca c’est un stock de bonbons pour une classe à élève unique!! :-O

  44. Marc Lefrançois

    Quel bonheur de recevoir ses exemplaires par la poste! Mais aussi quel travaille pour toi! Cela me donne envie, en tout cas, d’aller voir de plus près votre recueil… actuellement, j’ai un PAL monstrueuse qui m’attend, mais je vais quand même le noter… Sinon, il ne faudra pas hésiter à me le rappeler!

  45. Mamychachat

    Mais pourquoi je suis pas ta voisine moi ? à deux tout va plus vite et on en aurait des fou-rires !!! j’en ai déjà rien qu’à lire tes deux articles (reçu les deux News ce jour !).
    Donc, je devine qu’il va te falloir des vrais timbres et une éponge ?
    Côté mouchoirs, je suis comme Monsieur Quichottin, rien que des vrais bien doux ! et grands … hi hi …
    Soigne-toi bien (tout l’monde a eu, a, ou va avoir ce rhume, très contagieux)
    Gros gros bisous

    • Parce que l’on ne peut pas toujours être près de ceux qu’on aime, qu’on a envie d’aider.

      Merci pour tout… pour ta présence et ces mots que j’ai laissés si longtemps sans réponse.

      Gros bisous à toi.

  46. rire….merci à M.,… et bonjour à Lui!
    Et désolée…de ma non-réponse…je suppose que c’est déjà parti et je sais que tu as tout fait au mieux! Hasta luego Cariña. Dès que j’ai du temps, je t’envoie un mail ou passe sur msn(moins sûr…)

    • Et que devrais-je dire, moi ? J’ai laissé si longtemps ces mots sans réponse…

      Merci d’avoir été là, chaque fois.

      Hasta pronto, Cariña.

  47. canelle56

    Je crois qu’on ne te remerciera jamais assez tant pour ton investissement personnel à ces projets , qu’au fait que c’est encore toi qui doit assumer les soucis potentiels non prévus , et encore plus assurer que tout soit livrer en bonne et du forme chez nous …
    Je te remercie Quichottine
    Et du coup comme j’ai cru lire que tu était déjà enrhumée , je te fais de gros bisous car moi aussi j’en ai chopé un (rhume)lors de ma petite escapade dernière …sourires
    Je te tiens bien sur au courant de la réception de ton colis

    • J’ai eu envie ce matin de lire ces mots que vous m’aviez écrits et auxquels je n’avais pas encore répondu…

      Tu sais, il y a des moments comme ça qui comptent plus que d’autres, des partages qui m’ont émue au-delà de ce que je pouvais penser.

      Merci d’avoir été là.

  48. Sourire, le mari patient attendra, les copines, reconnaissantes, te remercient encore….

    • Il était près de moi dans ce projet, comme vous l’étiez aussi.

      Il ne reste que les bons souvenirs.

      Merci pour tout.

  49. Mille excuses à Mr Mari d’accaparer autant Quichottine !
    Mille bisous de courage Quichottine pour arriver à terminer cette lourde tâche encore de l’envoi
    et
    Mille bisous d’encouragement & de remerciement

  50. annielamarmotte

    j’adore ton feuilleton….. une pensée pour le gentil et patient mari….

  51. Mistigris

    Quichottine je te fais « les gros yeux » t’as pas honte de négliger ainsi Monsieur Mari ??ilk va nous maudire, et il aura bien raison !
    l’heure des repas chez les Messieurs, c’est sacré, et çà passe jamais à côté, bon j’espère que il aura quand même mangé autre chose qu’un sandwich, hi hi hi !!non je ne me moque pas, le mien « jetterai l’ordi dehors »!!
    Allez je te soutiens moralement à défaut de pouvoir faire plus, plein de gros bisous, MIAOUUUU!!!!!!!!!!!!

    • Je file vite me cacher…

      J’ai de la chance, mon époux avait aussi pris parti pour ce grand projet.

      Bisous et douce journée à toi.

  52. Ma pauvre Quichottine, quelle aventure … Il t’en faut de la patience et du courage. Monsieur Quichottine, soyez patient et gentil avec madame Quichottine, le bénévolat est tellement rare de nos jours….Bises et bonne soirée

    • Heureusement qu’il était près de moi… et que vous me souteniez tous, parce que je crois bien que j’aurais craqué.

      Bises et douce journée, Zaza.

  53. Je retiens une chose « tu n’a rien baclé du tout  » c’est du super Quichotine c’est tout et c’est beaucoup .
    A suivre …
    Mamé

    • Je m’en veux de ne pas pouvoir passer aussi souvent que je le voudrais dans ton espace… mais que j’aime te retrouver dans ces billets où tes encouragements me faisaient chaud au coeur.

      Merci, Mamé.

      Bisous et douce soirée.

  54. bon pour l’instant c’est bon mais après ? heureusement que les livres sont emballés dans des paier à buille par 10 !