Il était trois images… chez Kri

Il fallait bien qu’au cours de ses pérégrinations bloguesques le Lutin bleu rencontrât mon elfe préférée… Vous savez bien ?

Kri est souvent sur mes pages, alors, je ne vous donnerai pas de lien vers l’un ou l’autre des articles où j’ai utilisé des images, créations graphiques ou photographies qui lui appartenaient. Ce serait malvenu, puisque mon but est de vous écrire une courte histoire en utilisant trois images, juste trois, prises chez elle, mais pas au hasard, puisqu’il n’existe pas.

« Il n’y a que des rendez-vous« , dit Kri sur l’en-tête de son blog. Et comme j’en suis d’accord, tout à fait, disons que vous aviez rendez-vous avec elle aujourd’hui dans la bibliothèque.

On dit,

On dit que quelque part, en Quichottinie,
Tandis qu’il attendait son ami le Lutin bleu,
Le Lutin vert entendit des mots qui l’attirèrent vers la rivière.

Vous ne saviez pas qu’il y avait une rivière au fond de mon jardin ?

Je vous raconterai un jour… Ce n’est pas la bonne question.

Vous auriez du me demander d’où sortait le Lutin vert puisqu’il avait disparu depuis longtemps.

– Tu nous aurais répondu ?

Non. Parce qu’en fait, je n’en sais rien. Les lutins vont et viennent à  leur guise, comme vous dans mes allées. Je ne sais pas leur nom, ils n’ont jamais voulu se présenter et je suppose qu’ils étaient imprononçables. C’est pourquoi ils sont habillés de différentes couleurs, pour que je ne les confonde pas.

– Tu racontes n’importe quoi ! Tu sais bien que leur vêtement, comme un uniforme, nous indique seulement leur emploi… Le lutin vert est peintre. Il s’occupe de donner à chaque arbre, chaque fleur, la couleur adéquate, celle qui convient à la saison, au jour, à l’heure. Il a beaucoup de travail.

Oui, mais il n’est jamais seul pour le faire. Il n’y a pas « un » lutin vert, mais plusieurs.

– Mais alors, pourquoi dis-tu « Le » lutin vert ?

C’est un Lutin vert majuscule, le double raisonnable du Lutin bleu.

– Le Lutin bleu est déraisonnable ? Insensé ?

Je n’ai pas dit cela… C’est seulement un doux rêveur à qui l’on doit de temps en temps rappeler que rêve et réalité ne font pas toujours bon ménage.

Chut ! Il faut que je continue mon histoire…

Le Lutin vert, intrigué, s’approcha du bord, sans toutefois se faire remarquer. Il était à plat ventre et rampait sans bruit, à dix centimètres du sol.

– Ne me dis pas que les lutins sont montés sur coussins d’air !

Mais non ! Cependant, même s’ils n’ont pas la capacité de voler, ils peuvent se faire si légers que le moindre souffle de vent les soulève comme de simples fétus de paille.

L’herbe était sèche et il ne voulait pas qu’on l’entendît marcher.

Quand le Lutin vert ne put plus avancer, il vit, les pieds dans l’eau, quelques roseaux qui bavardaient.

081007_Kri_1.jpg

Ils parlaient d’amitié, d’échanges, de voyage, de tout ce qu’ils ne pouvaient pas vivre puisqu’ils étaient arrimés là depuis la nuit des temps.

L’un d’entre eux, un ancien à barbe blanche, se mit à râler parce qu’il avait froid aux pieds.

Le second renchérit en disant qu’il n’y avait plus de saison… et que c’était grand dommage. Pourtant, un sourire au coin de l’épi démentait ses propos. De toute évidence, il n’en avait cure et il ne faisait qu’alimenter la conversation en replaçant l’ancien devant son sujet favori « C’était bien mieux autrefois »…

Le troisième éternua, ce qui eut pour effet d’affoler les deux autres. Tandis qu’ils lui offraient les politesses du jour : « À vos souhaits, grand-père », « À tes amours, mon oncle », ils se demandaient – in petto – comment ils feraient en cas d’épidémie. Un coup d’œil à la ronde ne les rassura pas. Aucun arbre ne pourrait leur offrir la feuille dont ils auraient pu faire un masque.

Un peu plus loin, une fleur de pissenlit se dressa.

110328_Kri.JPG

Elle avait passé un long moment à attendre que le Lutin vert daignât s’occuper d’elle. Un promeneur l’avait blessée en passant sans prendre garde à elle. La sève coulait de sa plaie mais elle souriait malgré tout, espérant tenir le coup.

Elle s’appuya négligemment sur le brin d’herbe qui depuis un moment lui proposait de l’aide et qu’elle avait tout d’abord ignoré.

C’était une sensation agréable et elle se demanda pourquoi elle ne l’avait pas fait plus tôt. Il était doux et tendre, il sentait bon…

Elle le laissa même se glisser subrepticement entre deux pétales avant de lui dire qu’il ne fallait pas… C’est dire !

Qui aurait cru qu’une fleur de pissenlit pourrait se laisser aller à ce point ? Il fallait qu’elle fût bien malade !

Elle se sentit prête à défaillir sans savoir si c’était de douleur ou de plaisir.

 Le Lutin vert les observait sans intervenir. Il n’était pas vraiment voyeur mais aimait que l’on soit heureux. Il savait que la fleur ne craignait rien. Une simple application de l’onguent composé le matin même lui redonnerait assez de vigueur pour achever sa floraison.

C’est alors qu’il aperçut, un peu plus loin, une marguerite que le vent tourmentait.

– Viens çà, ma belle, que je t’effeuille !

– Je ne veux pas !

– Allons, ne soit pas méchante, j’ai besoin de savoir !

– De savoir quoi ?

– Si tu m’aimes, un peu… beaucoup… ou même passionnément !

– Mais si tu le faisais, que te resterait-il, pauvre fou ? Ne suis-je pas assez belle telle que je suis ? Arrête, te dis-je ! Tu me fais mal en tirant sur ce pétale qui ne t’a rien fait !

– Je ne suis pas fou… juste amoureux. Je voudrais t’avoir pour moi seul.

– Tu es jaloux ! Amour n’est pas possession !

– Je ne suis pas jaloux, juste un peu malheureux !

– Malheureux ? Pourquoi donc, il n’y a pas de raison !

– Mais si… Tu vois bien ! Chaque jour tu ouvres ton cœur au soleil…

110524_Kri.JPG

 

Le Lutin vert, rassuré, les laissa poursuivre leur querelle amoureuse. Ces deux-là étaient faits pour s’entendre.

Il calma malgré tout le vent pour qu’il ne fît pas de mal à la marguerite volage, pansa la plaie du pissenlit, et décida même le vieux roseau à l’accompagner dans l’atelier du facteur de pipeaux. Les lutins musiciens avaient besoin de nouveaux instruments et celui-ci savait chanter.

Cergy le 18 juin 2011
© Quichottine pour le conte.
© Kri pour les images.

Merci, Kri, pour ces images sans lesquelles ce conte n’existerait pas.

94 réponses à “Il était trois images… chez Kri

  1. christine de Rep Dom

    Merci: pour cette tendre histoire; je vais m’endormir et partir au pays des songes; bonne et douce nuit mon Amie

  2. Encore une super inspiration ! Merci pour ce joli conte. Et merci aussi à Kri pour toutes les belles photos qu’elle nous propose tous les jours.

    Bon début de semaine.
    Amitiés 


  3. Un très beau langage des plantes… Bises

  4. waou…. j’aime…merci. Belle journée avec bises de nous deux

  5. Ok je sens le vent venir !!! très belle article sur Kri !!!!avec ses belles photos et accompagnées de beaux textes!

    bonne semaine bises

  6. Bonjour Quichottine, j’aime tes avancées de photo en photo, tu tisses des histoires avec facilité…  Kri est bonne photographe… Bon lundi à toi, bises de jill  

    • Kri est une artiste. J’aime bien ses regards.

      J’espère que tu auras passé un bon lundi toi aussi. Bises, Jill. Bonne soirée.

  7. Ces pauvres fleurs de pissenlit : personne ne fait attention à elles – sauf les petits enfants qui ne voient pas la différence netre un pissenlit et une orchidée . Et ils ont raison : une fleur ets une fleur !

    * autre chose qui n’a rien à voir : je ne suis pas certaine de t’avoir prévenue que j’avais reçu le livre … Parfois, avec les trocs j’ai beaucoup d’arrivages le même jour et donc beaucoup de messages à passer et j’ai beau être attentive il peut y avoir des oublis. De mon côté je pense à toi cette semaine avant de partir à la montagne mardi prochain. je te dirai … La semaine dernière entre grève et jours féririés j’ai préféré m’abstenir de tout envoi

     

    En tous cas merci beaucoup de ta gentillesse et mille excuses si j’avais commis un oubli

    • Merci de m’avoir prévenue… je t’aurais écrit demain si je n’avais pas eu de nouvelles.

      Ne t’en fais pas, il n’y a pas urgence… attends que ce soit plus calme partout.

      Passe une belle soirée.

  8. je vais envoyer le lien à ma grande fille…. elle va aimer…

  9. finir en pipeau chantant , c’est une belle fin pour un vieux roseau

    Tu as l’oeil pour repérer de belles photos  . Celles de Kri le  sont  . On ne prête pas assez attention à la vie secrète des fleurs et autres plantes ..

    C’est un beau conte qui nous fait ouvrir l’oeil grâce au lutin vert .

    Je te souhaite une bonne journée ensoleillée; bisous

     

     

    • Merci, Fanfan… Je suis contente que tu aies aimé.

      Les photos de Kri sont un régal pour moi chaque jour.

       

      Passe une douce soirée… J’espère un peu moins humide qu’ici.

      Bisous.

  10. Bon, tout a été dit, je n’ai plus qu’à repartir… Non, pas vrai ! Je m’en voudrais de ne pas te dire que j’ai aimé, dans CETTE histoire, TOUTES les histoires d’amour : celle du lutin vert pour son travail, des roseaux complices, du brin d’herbe qui ose le petit geste (in)attendu, du vent fripon qui compte fleurette… Maintenant que tu maîtrises l’outil, qu’attends-tu pour nous mettre tous ces rêves entre les mains ? Bon début de semaine, amie. Je retourne fouiller dans mes grimoires, voir si je retrouve cette vieille recette de soleil…

    • Si tu las trouve, tu m’en envoies un peu pour demain ?

       

      Quant au reste… ma foi, je suis contente que ces histoires te plaisent. Je les mettrai en recueil un de ces jours.

  11. bonjour, un lundi qui se veut buccolique

  12. salut

    je connais KRI

    je vais y faire un tour

    Je te souhaite une bonne semaine

  13. J’ai essayé de faire passer cette notion de vie chez mes petits garçons. Il faudra que je demande ce qu’il leur en est resté.

    D’ailleurs, j’avais une histoire où la tomate se disputait, dans le jardin, avec une carotte.

    J’aime lorsque le brin d’herbe se fait plus tendre avec la fleur de pissenlit. Et le vent qui veut prendre possession de la marguerite. Quand aux roseaux, question de temps, je me dis que, tu vois, je deviens vieille, puisque j’annonce aux jeunes qui trouent que le temps …. : mais si nous avons déjà connu ça !

    • Nous vieillisons tous un peu… et les jeunes aussi, mais ils ne le savent pas encore.

       

      Je suis contente que tu aies aimé. (Moi, je me servais de la vie des plantes pour dire aux enfants de ne pas briser pour rien les branches des arbres…)

      Merci, Pimprenelle. Passe une belle soirée.

  14. bonjour Quichottine, la vie est jolie rêve avec toi de jolis mots et de belles photos j’adore. Amitiés bisous, Bruno

  15. J’adore tes contes (je me répète) tant pis. Et j’apprécie particulièrement la discussion des roseaux, vraiment très drôle. Cela mériterait une animation. Belle journée Dame Quichottine. Et encore merci. Adamante

    • J’espère que tu pourras te répéter encore souvent…

      Il y en aura d’autres, mais pas demain.

      Passe une douce soirée, Adamante. Merci à toi pour ta lecture et tes mots.

  16. J’aime beaucoup le blog de Kri. son univers féerique se rapproche du mien…Amicalement

    • Il y avait longtemps que je ne t’avais pas croisé dans les rayons de la bibliothèque et ta visite m’a fait plaisir.

      Merci, Baggins.

      Kri et son univers me plaisent beaucoup.

  17. Bonjour Quichottine,

    Un joli conte agrémenté de belles images.

    Bon lundi, ici il est sous le signe du soleil et de la chaleur.

    Bisous

     

    • Les images de Kri sont très belles et sans elles je n’aurais pas écrit ce conte.

      Merci pour tes mots. J’espère que tu auras passé un bon lundi toi aussi. Bisous et bonne soirée.

  18. merci pour ce joli conte si bien illustré, Quichottine

    bonne soirée

  19. La nature enchantée connait les mêmes soucis que nous…La marguerite a raison, aimer tel que l’on est…Mais pourquoi la traiter de « volage »?    VITA

  20. Bonjour Quichottine

     

    Ce n’a pas du être facile de choisir trois photos chez Kri. Son blog est d’une telle richesse qu’y voyager demande pas mal de temps entre deux fenêtres.  Je viens d’explorer quelques uns de ses thèmes, comme les aides à la reconnaissance des oiseaux, plantes, insectes  et arachnides. Je me suis perdu dans ses massifs de fleurs, ses pelouses de coquelicots.  Mais quelle lenteur pour aller d’une page à une autre !!

    Tu as gardé cette fraicheur de pensée qui enchante, en faisant dialoguer des couleurs et des saveurs, des animaux et des plantes.  Pourtant, les photos à première vue, n’incitaient guère à un conte !  Bravo pour le paragraphe final qui unit les trois thèmes, forcément un peu séparés.   Tu remercieras chaleureusement le lutin vert  majuscule !

     

    Bises du grillon

    • C’est vrai qu’il y en a plein qui me plaisait, mais j’avais mis celles-ci de côté… ce que je fais généralement quand j’en trouve chez elle. J’ai l’autorisation de les lui emprunter quand je veux.

       

      Ensuite, je m’en sers ou non, mais je sais où elles se trouvent.

      Je crois que le blog de Kri ne se prête pas à une longue visite… d’un seul tenant. Je n’ai jamais essayé de le faire puisque j’y vais tous les jours.

      Ses pages nous montrent ce qu’elle voit, mais avec toujours quelque chose de différent, dans le cadrage peut-être, les jeux avec la lumière. J’aime beaucoup aussi ses photos de monuments, d’intérieur. Elle sait regarder.

       

      Merci pour avoir lu ce « conte » et pour ces compliments.

      Le lutin vert faisait une promenade il n’a fait qu’observer et traduire à sa manière ce qu’il voyait.

      Je l’ai remercié de ta part.

       

      Bises et douce journée à venir. J’espère que vous aurez passé une bonne fête de la musique au Terrier.

  21. une deux trois

    nous allons au bois…

    merci Quichottine pour toutes ces images,

    autres,

    d’ailleurs… d’ailleurs…

    bonne soiré

    • Merci, Graphène. Je suis contente que cela te plaise.

      Aujourd’hui, tu étais à l’honneur dans la bibliothèque… un grand merci pour ton poème.

      Bonne journée à venir…

  22. Je me sens bien comme le roseau

    à regarder l’univers sans bouger

    mais …..

    un roseau qui déploira ses ailes

    oui un roseau a des ailes

    cachées ….

    repliées ..

    😉

    foi de cricket

    prête à gambader

    bisous

    christelle

    • Merci ! J’aime beaucoup l’idée que le roseau va aussi prendre son envol dès qu’il aura déployé ses ailes.

      Bisous et douce journé à toi.

  23. los celos son muy malos..pero que podemos hacer?

    besos

    tilk

    • Peut-être accepter que l’autre aussi puisse avoir des moments de liberté.

      Il faut ouvrir les bras pour que l’autre ait envie d’y revenir.

  24. Kikou ma douce Quichottine, avec trois photos et hop tu nous concoctes une jolie histoire.. le Lutin vert adorable de laisser les amoureux tranquilles lol… j’aime les roseaux qui bavardent..

    douce soirée avec des bisous tout plein

    le matelot de la terre ferme

  25. La conversation des roseaux pensants m’a attirée, comme leurs mots ont fait s’approcher le Lutin vert. J’ai découvert les fleurs qui, en plus d’avoir un cœur, possèdent une âme, et la parole …

    En fait, ce n’est pas une révélation, je le savais déjà ! 

    Merci à toutes les deux pour ces rendez-vous.

    Bises et bonne soirée, Quichottine. 

  26. Kri nous montre toujours de très jolies photos ! Et toi tu sais si bien raconter des histoires… Merci à vous deux. Bonne soirée Quichottine bisous.

  27. J’ai eu une grand-mère, qui n’était pas mienne, ausi m’a appris plein de choses et papa Georges disait que là où on passait ne devait pas se voir.

    J’ai fait comme toi, ne pas caser, ne pas écraser. Pas toujours facile mais on devient prévenant par rapport aux plantes et aux arbres, enfin à la nature.

    • Un grand merci pour ce partage, Pimprenelle.

      J’aime bien l’idée que nul ne doit voir où nous passons. Cela demande beaucoup de soin dans nos déplacements…

      Bisous et bonne journée.

  28. On ne peut pourtant pas dire que c’est un texte au ras des pâquerettes 

  29. Ho qu’il est beau ce conte, au fur et à mesure de ma lecture, je me suis sentie devenir lilliputienne, pour être de la taille de ces beautés de Dame Nature et pouvoir entendre les discours des lutins.

    Puis en ayant cette taille, je ne risquais pas de blesser la jolie fleur de pissenlit, mes pieds étaient tout petits et donc pas de danger que je l’écrase.

    J’ai souri sans me moquer, de l’effeuillage de la marguerite, parce que je vais t’avouer, même si ce n’est pas bien de blesser les fleurs, qu’il m’est arrivé aussi de jouer à ce jeu, un peu, beaucoup, passionnément… et je me rappelle qu’à une autre époque, lors de mes premières amours, je trichais pour ne pas arriver brutalement sur le PAS DU TOUT !!!

    Il était hors de question qu’il ne m’aime pas du tout, mon Prince Charmant, il n’avait le droit que de m’aimer Passionnément et à la folie !

     

    Il est temps que je reprenne ma taille, j’ai des choses à faire aujourd’hui et je ne suis pas certaine que tout le monde comprendrait ce que ja fais dans leur monde avec ma taille de lilliputienne ! Mais c’était drôlement agréable de voyager dans le microcosme.

    Merci à toi pour cette histoire et merci à Kri pour ces images.

    Je te souhaite une douce journée et je t’embrasse fort.

    Claire

    • Merci infiniment, Claire.

      Je suis si contente que ça te plaise !

      Tu sais, je ne crois pas qu’il existe vraiment des gens qui ne l’aient jamais fait.

      Je l’ai fait aussi… et je crois bien qu’il m’est arrivé de tricher.

       

      Je te remercie pour tes mots, de notre part à nous deux. J’ai beaucoup aimé écrire sur les images de Kri.

       

      Passe une belle journée à venir. Je t’embrasse très fort.

  30. une violette discute avec une marguerite (Daisy).
    La marguerite se plaint : « Moi je n’ai pas de parfum, je suis fragile, je ne peux pas me cacher.. »
    La violette lui répond : « Oui, mais moi, personne ne me déshabille en disant :  je t’aime un peu, beaucoup, à la folie ! « 

  31. Un joli conte avant d’aller se coucher c’est toujours agréable. Les photos de Kri sont toujours très belles. Bisous

  32. J’ai passé un bon moment dans ton jardin en compagnie du lutin vert. Bonne fin de semaine.

  33. nous aussi on aime un peu , beaucoup, passionément,  plus que tout (…) notre Quichottine qui nous écrit de si jolis contes  –  les lutins n’ont qu’à bien se tenir

    allez !

    BreizhBizz

  34. Bafouille

      ‘J’aime bien ton expression de pérégrinations bloguesques. C’est tout à fait ce que je souhaite dire parfois, sans avoir su trouvé le sens de la formule.  Bonne journée !

    – – – Baf – – –

  35. Je suis frustrée … j’adore Kri et j’étais enthousiaste en voyant qu’il y avait mariage des lutins ce matin et : pas de photos… rrrr ton conte est merveilleux cependant évidemment mais comme il prenait appui sur ces photos cela enlève un peu de la magie. J’espère les voir demain . bisoius

    • J’espère donc que tu pourras les voir si tu viens lire ma réponse.

      C’est vrai que sans les images, certains mots prennent d’autres significations, ou n’en ont pas du tout.

       

      Passe une douce soirée. Bisous.

  36. patdelapointe

    non, j’ai pas tout lu, bien sûr, mais mon conseil : si comme le vieux lutin à barbe blanche : un jour : tu as froid aux pieds…met des chaussures qui isolent de la chaleur…c’est beaucoup plus intelligent que de mettre des chaussures qui isolent du froid sauf des chaussures de montagnes . pourquoi dis-tu ? mais parce que j’ai acheté : chaussures semelles etc, etc, et rien y faisait; et depuis que j’ai des chaussures qui isolent de la chaleur, je n’ai plus froid aux pieds…enfin c’est juste une expérience…tu l’as transmettras à ton ami le vieux lutin : dit ?

    • C’est vrai que le froid n’est qu’une chaleur négative… Merci pour le conseil, je vais le lui dire !

       

      Bisous et douce soirée à toi.

  37. C’est une magnifique histoire!

    Je te dis merci en vert…non en bleu… ben ce sera en « les deux »!

    • Je suis vraiment contente qu’elle te plaise.

      Merci, Kri, pour ce lutin bleu et cet elfe tout en tendresse.

      Passe une douce soirée…

  38. Kri nous offre de très beaux clichés. Mais ces trois là t’on inspiré un joli conte, je viens de me régaler en compagnie des lutins. Bises humide ma Quichottine . Bonne journée

    • Je suis contente qu’il t’ait plu.

      L’humidité est aussi chez moi…

      Mais la terre en avait besoin.

       

      Bises et bonne soirée à toi aussi.

  39. m'annette

    Quelle imagination..Faire parler les fleurs…
    C’est très beau,et  de bon matin, en core plus!

    Je t’embrasse, passe une bonne journée

  40. canelle56

    Super moment passé chez toi Quichottine

    Et merci à kri qui a su te donner l’ inspiration

    Bises

  41. Mistigris

    wouahhhhhhhhh !!!!! je m’y croyais là-bas au bord de la rivière avec tes lutins et les fleurs, superbe, merci Quichottine pour ce moment d’évasion, bienvenu !

    Belle journée à toi Jolie Conteuse, non je ne pars pas, j’attends le prochain..Bisous MIAOUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Alors, pas demain, mais dans les jours qui viennent…

      Demain c’est un poème que l’on m’a offert.

      Bisous et bonne soirée, Mistigris. Merci.

  42. Du rêve en images, du rêve en mots …..

    Que du bonheur !

    Merci à vous deux et gros bisous !!!

     

  43. Mamychachat

    Avec ces superbes photos de Kri, évidemment notre Quichottine déborde d’imagination et de poésie et les mots n’ont plus qu’à s’aligner sagement sur le papier, enfin, l’écran, pour notre plus grand plaisir …

    Merci et plein d’bisous

  44. Ma signature est l’oeuvre de Kri, elle a des doigts en or et j’ai passé tant de bon moment dans son atelier… Le lutin et elle ne pouvaient qu’être bien ensemble !

    J’étais aussi dans ces deux communautés et puis ensuite ce n’à plus été elle…

    Bisous ma Quichottine

    • Elle a dû abandonner… C’est difficile de tout mener, je la comprends.

       

      Mais cela ne m’empêche pas d’aimer ce qu’elle fait et de continuer à lui rendre visite.

      Bisous et douce journée à venir. Merci.

  45. J’ai adoré merci à toutes les deux

    Douce soirée Quichottine

  46. durgalola

    tu devrais écrire un livre de contes pour tes futurs petits enfants. 

    bises 

    • Mes petites-filles les lisent déjà… Il faut seulement que je les fasse imprimer, mais j’y pense.

       

      Merci pour ce compliment, Andrée. Bises et bonne journée à venir.