Pirouette

Aujourd’hui, ce sera une parenthèse… ou une pirouette…

Vous savez, comme lorsqu’un danseur – ou un patineur – vient saluer son public, sans la révérence traditionnelle, avec un sourire au coin des yeux… malgré la fatigue qu’on devrait lire sur son visage, en s’approchant un peu.

Une pirouette, comme un clin d’œil… ou une parenthèse ?

Un moment pendant lequel je vais oublier la tempête pour vous parler de quelqu’un que j’aime bien.

– Encore !

Eh oui ! Le premier qui a dit que j’adorais parler des autres, c’était Roland.

Il faut dire que j’avais beaucoup parlé de lui, alors, il est parti.

Je sais bien que cela arrive, souvent.

Je présente  l’un ou l’autre, je lui fais une place, et puis… celui ou celle qui a obtenu son petit coin de Quichottinie fait trois petits tours avant de s’en aller.

C’est normal, je ne peux pas non plus parler d’eux tout le temps. Alors, dès que je parle de quelqu’un d’autre, ils me font des crises énormes de jalousie.

– Ah oui ?

Mais non ! Je plaisante !

Croyez-vous vraiment que je pourrais n’être qu’à l’un ou l’autre de mes blogopotes… C’est impossible. Vous imaginez un papillon qui ne butinerait qu’une seule fleur ? Je l’ai assez dit, pourtant, que j’étais un papillon !

… Un petit papillon bleu… ou un lutin malicieux, bleu ou vert, suivant les jours.

Certains le savent bien et ne m’en veulent pas du tout lorsqu’ils me croisent ailleurs alors que je n’ai rien écrit chez eux.

Mais ce n’est pas le cas pour tous… Tant pis.

– Tant pis ?

Oui, tant pis !
Je suis comme je suis…

Un mirage, peut-être, un personnage de fiction.

« Je crois qu’elle aurait pu s’échapper d’une histoire, elle qui aime tant conter… »

Petit Poucet Rêveur
dans Awesome blogger

Tant pis pour moi… Et tant pis pour ceux qui voudraient que je sois autre, je ne le suis pas.

Mais revenons à ma parenthèse en forme de pirouette.

Je l’ai écrite exprès pour mon Petit Poucet. C’était pour son non-anniversaire

Il y a, dans notre blogosphère, un Petit Poucet Rêveur, quelqu’un qui suit les cailloux que nous laissons sur la Toile. Il marche les yeux baissés, comme s’il avait peur d’en rater, de s’égarer.

– Ce n’est pas lui… si ?

Non, bien sûr ! Mais c’est une image qui lui appartient et que je lui ai empruntée, alors que j’ignorais ce que j’en ferais.

C’est une statue qui représente Béla Bartók. (La photo a été prise en Belgique, à Bruxelles, place d’Espagne… à côté d’un d’une de mes images quichottesques.)

J’ai bien aimé. Le musicien (pianiste et compositeur) avance. Je l’imagine suivant sa musique… à moins que, comme moi, il n’écoute le vent.

Mais je ne voulais pas vous parler de lui… seulement du Petit Poucet Rêveur.

Lorsqu’on suit son lien, on arrive sur une page où l’on peut lire des mots sous une image.
C’est un collage… et je l’ai lue comme un puzzle.

En cliquant sur cette image, on entre dans son blog. Le Petit Poucet a des mots terribles, des mots qui claquent comme une voile dans la tempête.

La première fois où j’ai franchi la porte, j’ai écrit « Je reviendrai » sous Une petite mer de mots (le premier article que je pouvais commenter).

Cela m’arrive, de temps en temps. Tout le monde le sait en Quichottinie.

J’ai écrit : « je reviendrai », et, je pensais in petto : « pour voir » si cet « ailleurs » qui s’appelait « Naître plus loin » tiendrait ses promesses, si j’y trouverais la mer, le vent, les vagues, ces battements d’aile que le Petit Poucet annonçait en page d’accueil, cette musique intérieure…

Je suis revenue, souvent. J’ai lu les mots écrits, même ceux qui sont seulement « cités », j’ai regardé les images.

J’ai écrit, comme je le fais d’habitude lorsqu’un blog me plaît.

J’ai écouté…

Des mots qui parfois étaient lourds.

Je rêve. De liberté. D’amour neuf. D’un seul regard capable de me maintenir debout. D’un seul regard capable de me porter au bout de moi. D’une main amie qui se poserait là où ça fait mal. D’une présence qui me ferait naître plus loin. Renaître. Comme si c’était le premier matin du monde.

Petit Poucet Rêveur
dans « Fragilité »

J’ai regardé, j’ai découvert certains auteurs que je ne connaissais pas.

Le Petit Poucet Rêveur, c’est un puzzle… des mots qui parfois s’échappent, comme libérés, et qu’il faut mettre bout à bout, patiemment.

Ce sera à vous de le découvrir, si vous en avez le temps, l’envie.

Le Petit Poucet m’a taguée. Je répondrai à son tag plus tard, je ne veux pas tout mélanger.

Aujourd’hui, je voulais seulement vous montrer un chemin.

Vous le suivrez ou non, chacun est libre.

Il n’y a aucune obligation, ni pour vous, ni pour moi.

.

95 réponses à “Pirouette

  1. Une parenthèse ou une pirouette que c’est joliment dit

    Rhooooo mais pourquoi, il y a toujours des râleurs, de toutes façons c’est impossible de contenter tout le monde

    Que tu fasses comme ceci ou comme cela, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer
    parfois les critiques nous blessent et d’autres passent vite aux oubliettes

    Ne t’en fait Quichottine, tu parles de qui tu veux et quand tu veux, et ne te préoccupe de personne, il ne faut pas s’arrêter à si peu
    Il y a des choses plus grave dans la vie

    Je te fais de gros bisous

    • La parenthèse, c’était surtout pour vous parler du Petit Poucet…

      Je sais que je ne contenterai jamais tout le monde. Mais je vais continuer à n’en faire qu’à ma tête…

      Merci, Corinne. Je me demande comment tu as fait pour être là avant tout le monde… mais je t’en remercie.

      Gros bisous à toi aussi. Bonne nuit.

  2. oui alors voilà j’ai fouillé et j’ai trouvé, la statue est réalisée par Imre Varga, sculpteur hongrois, né en 1923
    doux bisou numéro deux

    • Merci, Mamalilou.

      J’ai vu que tu étais même allée chez le Petit Poucet… mais elle ne savait pas.
      Doux bisous à toi.

  3. Allez, je vais suivre les petits cailloux pour trouver le petit poucet et découvrir sa planète … Bises

  4. j’aime cette liberté qui est la tienne, elle permet de rester soi-même. Je suis ainsi, ni dieu ni maître, juste….une fleur et ses bourgeons ……

    Bonne journée, Quichottine, avec bises x 2

    • Une fleur et ses bourgeons… sans doute plus que cela, Patriarch.

      Mais tes mots me touchent, merci.

      Bonne soirée à toi. Bisous à vous partager.

  5. Merci Quichottine de m’avoir guidée grâce à tes mots vers le Petit Poucet.
    Je viens de passer un long moment à la découverte de cet univers de douceurs et je suis enchantée. Tellement que je me suis abonnée.
    Te suivre est toujours un tel plaisir.
    Dame Sophie t’embrasse fort.
    Belle journée.

    • Merci d’être allée là-bas. Je suis contente que tu aies trouvé de quoi te satisfaire.

      Passe une belle soirée, Sophie. Je t’embrasse fort.

  6. je n’aime pas qu’on me force à aller quelque part alors quand un visiteur ou une visiteuse devient trop omniprésent ou trop exclusif ça me fait peur……. alors vive la liberté d’aller visiter le net sans RV!!!!!!!!!!!!!!!

    • Je n’aime pas non plus… râler parce que je ne viens pas assez, c’est le meilleur moyen pour me perdre de façon définitive…

      Je sais… ce n’est pas très gentil…

  7. Je te souhaite une belle journée et je m’en vais suivre le chemin

  8. « Naître plus loin » … Rien que dans cet intitulé il y a un poids,  une souffrance. Comme un regret…

  9. Décidément je constate une fois de plus que je rate énormément de choses , mais faute de temps – je suis lente hélas – Roland , le Monsieur aux mille vies …Il écrit si bien qu’on se demande…on se demande s’il a vécu ce qu’il raconte …je l’ai trouvé assez fantastique mais , faute de pouvoir suivre j’ai abandonné , frustrée que j’étais de ne pouvoir suivre justement ! le meilleur souvenir pour luiLes départs me font toujours de la peine et vas-tu le croire , j’ai fini par retrouver un certain Cristophe pour lequel je me suis vachement inquiètée pendant des mois ! ce salopiot n’a plus donné signe de vie sur son blog …l’avait foutu le camp ailleurs! J’espère de tout coeur que Roland va bien – La Douce je t’embrasse fort dans l’attente que nous sommes du retour de la Gueuse vésuvienne ( ça fait rire nôtre Nounours Morsli que je l’appelle ainsi )

    • Roland a écrit des textes d’une haute qualité littéraire…. avec beaucoup de cœur.

      C’est pourquoi je regrette qu’il ne publie plus en ce moment, ou en pointillé, des choses qui n’ont rien à voir avec ce qu’il sait si bien faire.

      Contente que tu aies retrouvé ce Christophe.

      Chris est rentrée, aujourd’hui. Je crois que le surnom que tu lui as trouvé lui fait plaisir aussi.

      Merci d’être passée.

  10. mais bien sûr que ça existe
    regarde ici http://ocepaco.over-blog.com/article-33599227.html

    alors elle n’est pas belle la voiture de mes rêves

    • Je suis allée voir là-bas… merci !

      Décidément, même en jaune, elle est magnifique !

      Merci pour ta réponse, Corinne.

  11. je n’aime pas quand je sens le chagrin chez toi
    ce sont ceux qui donnent le plus qui sont le plus à la portée des retours malsains;
    faut-il pour celà arrêter d’être ce que l’on est?
    faut-il pour celà ne plus regarder les autres?
    tu sais bien que tu serais incapable de fonctionner comme ça…reste ce que tu es, c’est comme ça que je t’aime;
    merci de me faire découvrir tous ces « autres »

    • Je ne crois pas qu’il faille arrêter d’être soi… mais peut-être seulement s’éloigner de ceux qui voudraient que l’on ne le soit plus.

      Je resterai ce que je suis. Ne t’en fais pas.

      Merci pour ta présence, Saadou.

  12. je te souhaite une belle journée. bises

  13. J’aime quand tu aimes un blog, cela nous enrichit tellement…

  14. J’aime quand tu aimes un blog, cela nous enrichit tellement…

  15. Bonne journée.
    Bisous

  16. j’ai suivi ton chemin, sans appréhension. en général tes propositions me plaisent. Les premières découvertes tiennent leurs promesses. La page m’a déconcerté mais revenue ici j’ai eu le mode d’emploi. Ma connexion internet s’est interrompu pour une mise à jour. Je n’ai plus le temps d’y retourner, même pas pour dire je reviendrai. Il ou elle le saura ici.
    Belle fin de journée Quichotine.

    • Elle le saura, si elle vient lire ici.

      Merci, Jeanne. Belle fin de journée à toi aussi, même si ce n’est pas la même…

  17. C’est une belle présentation, merci pour cette découverte. On fait ce qui nous plait et que le diable emporte ceux à qui ça ne plait pas.

    • J’aime bien quand tu prends position ainsi.

      Je sais que tu penses souvent comme moi, sur bien des points. Cela me plaît aussi !
      Merci, Solange.

      Passe une belle fin de semaine.

  18. Petit poucet..Je connais son blog et j’aime bien

  19. je viens me dépayser avec les mots de Quichottine, loin du brouhaha du Café du Commerce, c’est ma petite rêverie du soir .J’aime la nostalgie de certaines évocations, le mot nostalgie est trop fort…. Saudad conviendrai mieux, et puis je papillonne à la découverte des autres blogs, C’est ma petite promenade du soir.
    Bonsoir

    • Saudad… j’aime aussi ce mot.
      J’entends toujours les complaintes portugaises lorsque je l’écris.
      Ce n’est pas vraiment triste… juste différent.

      Merci pour ta présence et pour cette trace laissée de ton passage.

      Bonne soirée à toi aussi.

  20. « Il était un Petit Homme (Poucet)
    Pirouette, Cacahuète… »
    Allez, continue Quichottine… tu chantes très bien,.. le monde qui t’entoure.
    Belle soirée. BISOUS

    • … Qui avait une drôle de maison…

      Tu sais, je ne crois pourtant pas qu’elle soit en carton avec des escaliers en papier…

      Merci, Marité.
      Belle soirée à toi aussi. Bisous.

  21. Une autre clé de ton trousseau ! Clés d’argent, clés d’or, qui tintinabulent à ta ceinture, jettent sur la toile des éclats de lumière, et ouvrent de mystérieux tiroirs à rêves…

  22. Très belle image que celle du petit poucet qui sème ses rêves tout au long de sa vie et les donne en partage de mots !
    belle soirée Quichottine, merci.

  23. Mon portrait de Bartok dans un album du blog est un peu moins… académique hé, hé… Pour ce blogueur, c’est bien que nous nous en parle, je suis de moins en moins informée des choses du net en ce moment… vie « ailleurs » oblige

    • Je sais que nous voyageons de moins en moins… et, toi, encore moins que moi.

      Mais je sais que lorsque tu passes, tu restes un long moment. Cela me touche beaucoup, d’autant que tu es parmi celles qui lisent vraiment, qui s’attardent, et dont les mots me font toujours infiniment plaisir !

      Merci, Sieglind, de tes mots d’aujourd’hui.
      J’irai voir ton Bartok aussi !

      PS : Je l’ai vu !
      Cette caricature est magnifique !

  24. Un chemin de traverse…alors oui

    Bisous

  25. Je mets Quichottine entre parenthèses et d’une pirouette, rejoins ce petit poucet.
    En ce moment je suis comme toi, papillon qui effleure mais jamais ne se pose, je ne fais que survoler la blogosphère mais je vois toujours de la lumière en Quichottinie et ça me réjouit

    Gros bisous mon amie

    • Contente que tu sois là… même pour une pirouette.

      Gros bisous à toi aussi. Je sais que tu n’as guère de temps.

  26. je viens d’y faire une visite éclair mais j’y retournerai  voir d’un peu plus près ;
    reste comme tu es; c’est très bien ainsi! bises

  27. c’est le mieux de reagir comme tu dis, je fais comme ça aussi;
    le petit poucet rêveur, je suis allée voir, un vrai régal
    je t’embrasse fort, tu m’es précieuse

  28. on a eu presque une guerre…et nous sommes devenues amies! lol !!!
    tu comprends, n’est-ce pas?

  29. Je vais suivre tes conseils avisés et aller découvrir ce Petit Poucet… Bon week end à toi !

  30. rhoaaaa j’ai confondu… je ma merdu…
    bon tu l’auras compris une partie du message t’étais destiné…
    désoli désola…
    mais les quiproquos ont du bon parfois…
    doux bisous du samedi soir

    • Tu m’as fait rire devant ce quiproquo qui n’en étais pas un…

      Finalement, je suis contente que tu aies mis ici les précisions sur la statue.

      Merci infiniment.

      Doux bisous du mardi…

  31. Je ne sais pas quoi dire tellement je suis émue. Cela fait quelques jours que je ne suis plus passée et ce matin tu as la priorité…J’étais, c’est vrai, très surprise de voir tant de monde débarquer chez moi, il ya trois jours ! Mais je croyais que c’était suite à l’autre article, où tu nous sers ce quichottain à toutes les sauces…:) puisque tu m’avais citée aussi…Je voulais t’en faire part, te dire merci (je l’ai dit, un peu, dans ma réponse à Polly…). Mais là…Je ne pouvais pas m’attendre à un tel cadeau…Tu mets tant d’émotion dans mon coeur, Quichottine…Tu sais, je n’ai pas l’habitude mais alors pas du tout l’habitude d’être mise en valeur, je suis une femme banale avec une vie tout ce qu’il y a de plus banal… »Des mots qui claquent comme une voile dans la tempête »…J’aime beaucoup cette image…
    Il y a une chose que je trouve bien triste dans tes mots, c’est quand tu écris « celui ou celle qui a obtenu son petit coin de Quichottinie fait trois petits tours avant de s’en aller »…J’en ai encore des choses à dire dans « Des lettres et des silences »…Cela va encore claquer…Moi, je reste et tu le sais, n’est-ce pas ? Tu sais que je te vois comme une amie et cela depuis un bout de temps déjà…
    Ce matin j’étais un peu triste parce que je pense à quelqu’un qui m’enveloppe justement de ces silences qui me font si mal…Et j’arrive chez toi…Avec ce regard piqué d’étoiles quand on a les yeux qui brillent, je te dis :merci, ma Quichottine…
    Je t’embrasse.

    • Je sais bien, Petit Poucet. Pourtant, tu le mérites.

      … Je ne présume jamais de qui restera ou non. Je sais que certains sont partis, d’autres sont restés. Moi, je tiens mon rôle de bibliothécaire obéienne. Je lis, je regarde, et je montre ce qui me plaît…

      Toi, tu dois continuer à te faire plaisir, à parler de ce qui te fait grandir, de ces cailloux que tu ramasses sur ton chemin.

      C’est le plus important.

      Merci à toi.

  32. C’est malin en lisant le texte, j’ai la chanson en tête maintenant, bon je vais éviter de chanter tout de même, j’ai trop peur qu’il ne se mette à pleuvoir…
    Tu as l’art de mettre les blogs en valeur Quichottine, ce n’est pas évident de savoir trouver les mots pour parler d’un blog mais tu es une experte. Bien sûr, j’ai suivi le dernier lien, comment en aurait-il pu être autrement?
    Un grand merci pour ces moments de découverte Quichottine et laisse de côté les esprits grincheux.

    • Tu as dû la chanter quand même… il pleut depuis quelques jours.

      Non, je plaisante…
      Ne t’en fait pas.. j’arrive à faire la part des choses.

      Merci pour ta présence, Santounette. Bisous.

  33. J’aime beaucoup les « petits cailloux blancs » d’un certain « Petit Poucet Rêveur »

  34. Ne t’inquiète pas, Quichottine, je continuerai d’être moi, de plus en plus…que pourrais-je être d’autre ? Avec plein de petits cailloux…Merci à celles qui sont venues, qui ont dépose quelques mots…J’ai peur d’en oublier alors je ne vais pas les citer…Un merci particulier à Sophie pour les mots déposés ici…Et à Gazou…qui m’a découverte avant…Merci pour tous ces univers que je découvre, tous ces flis qui se tissent…Tant d’autres encore à découvrir…
    Une petite chose  : « Naître plus loin » pour moi c’est d’abord une espérance, un souffle de vie qui me porte plutôt qu’un regret…

    Je suis très touchée par les mots que j’ai lus ici…Merci à tous…Et à cette chère bibliothécaire 🙂

  35. Tu sèmes des petits caillous pour que nous trouvions le chemin du Petit Poucet. Bonne idée et bisous

  36. Je vais aller voir le Petit Poucet dont tu parles si bien. Bisous

    • J’ignore si tu y es allée… Le Petit Poucet est triste en ce moment.

      Les chagrins d’amitié peuvent aussi faire très mal.

       

      Bisous et bonne nuit, Brigitte.

  37. Le Petit Poucet écrit de jolis mots. Je note son adresse. Bisous

  38. belgique-chine

    jolie pirouette
    les etoiles sont en realite des lacs
    bonne journee

  39. Jolie pirouette en forme de parenthèse ! J’ai jeté un oeil sur ton petit poucet qui me plait bien.
    Et toi, tu as raison, tu fais ce que tu veux ! Nanméo ! De toutes façons, les lutins sont farceurs, non ?
    Bon jeudi ! Bisoux.

  40. alors je vais le faire,
    suivre les ptits cailloux
    revenir à la chaumière
    Et lui faire des bisous

  41. j’ai suivi un peu tes cailloux.
    Je ne les ai pas suivi longtemps, il me faut du temps et l’esprit vif, ce qui me manque en ce moment.
    Son univers paraît doux et triste.

    Je t’embrasse ma Quichott’, merci pour ces cailloux.

    • Doux et triste… oui.

      En ce moment, tu devrais surtout te reposer.
      Il te faut de la chaleur et de la gaieté.

      Je t’embrasse très fort, Polly.

  42. J’ai mis du temps pour lire cet artcilce, je sauis sure que tu sais pourquoi…Merci pour cette visite offerte!

    (« y en a qui te croisent ailleurs et pas chez eux…pas contents? »…Oh Quichottine, tu dois avoir des jours à rallonge, je suis sure que chez toi, les heures savent s’allonger par la magie de petits lutins malins, tu es capable de nous faire découvrir tant de jolies choses!! parfois, les lutins vont se promener ailleurs et tu retrouve la normalité du temps…Ces jours là, tu quichotinnes un peu moins et certains te le reprochent? passe ton chemin… regarde la tempete, demain sera un autre jour….)

    Bonne journée

    • Je n’ai pas de journée à rallonges, mais il m’arrive de passer trop de temps devant mon écran. J’ai la chance de pouvoir lire très vite et de taper plus rapidement encore.

      Ceci dit… comme je le disais à Annie, ceux qui râlent ne comprennent pas pourquoi ils finissent toujours par me perdre. J’ai besoin de liberté.

      Demain est toujours un autre jour… merci, Mahina pour ta présence et tes mots.
      Passe une belle fin de semaine. Bisous.

  43. Je lis Pirouette et je pense cacahuète…. quel enfant me diras tu?… mais je suis restée si longtemps sur les bancs de l’école avec des petits enfants que ces enfantines me reviennent souvent…. et bien sûr on dit après: il était un petit homme…. et tu nous parle du petit poucet… mais celui là est rêveur…hum  dès que j’ai un moment j’irai voir le semeur de cailloux! Bises Dany
    Et tu le sais mais j’aime tous les chemins où tu nous emmènes 

    • En cela, tu es comme moi… j’ai failli mettre la chanson !

      Comme toi, j’ai passé du temps sur les bancs de l’école. Il avait une drôle de maison… mais ce n’est pas le cas de mon Petit Poucet… et j’espère qu’elle ne se cassera pas le nez !

      Bises à toi aussi, Dany.
      Merci de suivre mes chemins.

  44. j’ai suivi les panneaux indicateurs, commencé à me perdre. alors j’ai marqué la page, pour flâner, plus tard…….. bisous

  45. Un peu mélancolique, cet hommage…il s’en va …il ne peut plus écrire, peut-être, n’a plus envie…jaloux…il a pensé qu’on ne s’intéressait pas ….?????….Dona, tu as bien l’âme quichottinesque….bies    VITA

    • Roland est parti… il passe de temps à autre chez lui, lorsque les appels se font trop pressants.

      Mais le Petit Poucet est bien là. Tu peux aller à sa rencontre, si tu le désires.

      L’âme quichottinesque… évidemment. Comment pourrait-il en être autrement ?

      Merci d’être là.

  46. Petite Elfe

    Depuis longtemps tu excelles dans l’art de parler des autres. Tu as souvent parlé de moi et je dois te l’avouer que, j’en ai été gênée, même si j’ai été heureuse comme une gamine à qui la maîtresse vient de faire un compliment.
    Pourquoi gênée? parce que j’ai toujours pensé que je ne méritais pas d’être mise à l’honneur, pour de nombreuses raisons,  que je ne vais pas citer car tu vas me dire le contraire… lol. Mais je sais aussi que si tu décides de mettre un blog à l’honneur, c’est que quelque chose t’a touchée…( je commence à te connaître un peu maintenant…)  Et ce Petit Poucet mérite sûrement qu’on aille semer quelques cailloux chez lui… J’irai, mais pas ce soir. Il est trop tard.
    Bonne nuit.

    • Le problème est là… je sais que j’en ai gêné certains. Pourtant, comment ne pas parler de ceux que l’on aime bien ?

      Merci pourtant de ce que tu me dis… ainsi, tu en étais heureuse aussi, alors, tout va bien !

      Tu vois… lorsque je décide de parler de quelqu’un, ce n’est jamais à la légère. Mais, je crois que chacun doit se faire sa propre opinion. J’ouvre des portes, mais je n’oblige personne à les franchir. Je n’aime pas les contraintes, de quelque nature qu’elles soient.

      Bonne soirée, Petite Elfe.

  47. Coucou Quichottine, je te remercie pour cette très jolie statue de Bartok.
    C’est sympa de voir ainsi le compositeur perdu dans ses pensées …
    Gros bisous et très bon dimanche,

    • La photo a été prise par le Petit Poucet Rêveur… je la trouve très belle.

      Merci, Muad. Passe une belle fin de semaine. Demain, c’est mercredi… déjà !
      Gros bisous à toi.

  48. Je pourrais te dire que j’y cours, mais ça serait un mensonge je n’ai pas le temps maintenant, mais ton article me plait, et petit poucet aussi, du moins les mots que tu as extrait de chez lui. j’irai faire un tour , des que j’aurai un peu plus de temps ^^