Le petit lutin d’or (Paraboles)

Il était une fois un petit lutin d’or…

Eh oui ! Il n’y a pas que des petits lutins verts et bleus dans la forêt enchantée.

Le petit lutin était né en plein été, à midi, et il avait illuminé d’un coup toute la forêt.

Image © Anne A.

Les parents furent d’abord fiers de lui, de cette merveille qui leur avait été donnée.

Mais… Les ennuis commencèrent.

D’abord, tous les voisins se plaignirent… parce que le petit lutin faisait trop de lumière et qu’ils ne pouvaient plus dormir.

Ensuite, au parc, quand les enfants jouaient à cache-cache, le petit lutin n’arrivait jamais à se cacher. Tout le monde savait toujours où il était.

Enfin, le jour où il fallut décider d’un métier… Quelle affaire !

Chaque lutin avait un rôle bien défini… nous l’avons déjà vu. Mais personne n’avait jamais vu de lutin d’or.

Il ne pouvait pas travailler en cuisine comme les lutins rouges.

Il ne pouvait pas surveiller les petits lutins, pendant leur apprentissage, comme les lutins bruns et gris.

Il ne pouvait pas peindre les fleurs et les fruits comme les lutins verts.

Il ne pouvait pas raconter des histoires comme les lutins bleus…

Il ne pouvait rien faire de ce que font habituellement les lutins de la forêt !

Tous les lutins du royaume sylvestre furent consultés en grand référendum. Il y eut par tout le pays de grands conciliabules.

On votait à l’Ouest et à l’Est, au Nord et au Sud…

Les résultats furent communiqués d’abord au roi, puis à tous les lutins par voie de presse…

En fait ils n’étaient pas si pressés… L’information étaient véhiculée par des troupes entières d’escargots voyageurs !

Image de Quichottine

Le roi avait – après consultation nationale – décidé que le petit lutin d’or serait désormais affecté aux fêtes et banquets du royaume.

On ne lui demanderait que sa présence. Parce que, après tout, quand on a sous la main un lutin qui brille de mille feux, que peut-on lui demander d’autre ?

Il jouait le jour, rêvait en cheminant le long des ruisseaux, chantait avec tous les oiseaux… et le soir, il allait s’allonger dans la salle des banquets où il dormait s’il n’avait pas envie de faire la fête.

Mais les autres profitaient de sa lumière et, pour une fois, n’avaient pas à se plaindre de lui.

Image © Anne A.

© Quichottine, Paraboles, 2007.

146 réponses à “Le petit lutin d’or (Paraboles)

  1. Je l’aime bien ce lutin je crois que je vais m’installer dans sa lumière. Bonne journée Quichottine.

  2. Pour mon matin, où la nuit est encore là, j’aurais bien aimé le rencontrer.
    Et puis il devrait rester aussi dans les forêts pendant la saison de chasse pour aider tous les condamnés à identifier les fusils et leur permettre de se planquer. Il faut qu’il apprenne à éclairer seulement ce qui doit l’être. Il doit bien y avoir un moyen.

    😉

    Bisous p lein ma Quichott’.

  3. Surtout, ne changes pas, restes comme tu es, car j’adore les histores enfantines, c’est sûrement ce qui m’a manqué le plus dans mon enfance !!

    Merci miss !!! Bonne journée Quichottine avec bises de nous deux !

    • Je n’ai guère envie de changer, Patriarch.

      Je pense à vous à chaque fois que je publie un conte…

      Passe une belle soirée. Bisous à tous les deux.

  4. Il doit dormir encore ce matin si tôt. Bienvenue à lui…
    Ce lutin qui me plait…Sa mission « illuminer notre quotidien »! Belle perspective…je l’imagine dans cet univers d’or…

    Il me semble le voir …Merci Quichottine.
    Belle journée à toi.
    Dame Sophie t’embrasse fort.

  5. il me semble l’apercevoir assez souvent dans mes contrées  car je suppose qu’il sait se déplacer   très vite et sans avion, n’est- ce -pas? Il me plaît beaucoup ce petit lutin doré!!

    • C’est sûr ! Je pense qu’il est bien plus souvent chez toi que chez moi, ce petit lutin-là.

      Il n’a qu’à fermer les yeux pour aller où il veut.

      Merci. Je suis heureuse qu’il te plaise.

  6. ouf le roi a une une merveilleuse idée
    pauvre petit lutin d’or, il souffrait de sa beauté

    gros bisous

  7. Et voilà, de lutin en lutin, me voilà arrivée jusqu’ici le sourire aux lèvres des voyages que tu nous fais faire et que je dois avouer, je fais bien volontiers pour avoir le bonheur de découvrir les chemins que ton imagination est capable de ma faire emprunter.
    Gros bisous et douce semaine, Syl

    • Tu diras bientôt, comme d’autres, que je te mènes par le bout du nez ?

      Loin de moi cette idée… mais je suis vraiment heureuse quand vous suivez mes chemins.

      Gros bisous et belle semaine à toi.
      Merci pour ta photo… Elle fait partie d’une prochaine histoire.

  8. Pourvu qu’il ne se prenne pas pour une star trop brillante, notre petit lutin d’or et qu’il ne décide pas de filer dans le ciel…car pour le rattraper, il faudra se lever de bonne heure!!!
    Tu crois qu’il en existe plusieurs des lutins d’or, Quichottine? Il doit bien avoir plein de frères et soeurs ce lutin d’or-là, non? En fait, j’en aurais bien commandé plusieurs pour illuminer mon sapin de Noël…mais peut-être ne voudront-ils pas faire le métier « d’illuminateurs de sapin de Noel »…quoiqu’ils seraient bien entre les ptits anges et les boules multicolores…
    puis ils se feraient une over-dose de truffes en chocolat…oui oui, ils seraient
     rudement bien traités chez moi les lutins d’or de Noël!!!!

    Plein d’énormes bisous à toi ma Quichottine et au lutin d’or bien sûr!!

    • Je suis sûre qu’il y en a plein… mais l’un deux brille tant qu’il a dû se placer dans le ciel pour ne pas tout enflammer autour de lui.

      Les autres trouvent toujours une place… J’en parlerai bientôt.

      … L’overdose de truffes en chocolat m’irait bien à moi…

      Plein d’énormes bisous à toi, ma Nickyza. J’ai fait suivre au lutin.

  9. Une histoire qui brille par sa délicatesse et par tous ces sourires qu’elle fait s’épanouir …

    Et puis, même s’il n’y a pas de  » morale  » , on peut y voir une image, comme une étincelle du lutin d’or.
    Dans la vie, chacun est utile, chacun a sa place, de quelque couleur qu’il soit …

    Bisous dorés, pour toi, amie Quichottine

    • Si ce lutin d’or a réussi à te faire sourire j’en suis heureuse, très, Midolu.

      Chacun a sa place, j’en suis sûre… Et peu importe la couleur.

      Bisous tout doux cette nuit, Midolu. Prends soin de toi, ma douce.

  10. christine

    on lui a enfin trouver un métier à ce pauvre petit lutin; bonne nuit

  11. C,est l’avantage d’avoir un lutin or, il ensoleille les jours gris. Bien sympathique ton histoire. Bonne journée.

  12. J’ai évidemment voulu connaître la suite…Elle est bien jolie cette histoire du lutin d’or !
    Et depuis il y a des gens qui, par-ci par-là, rayonnent et illuminent les autres…

    • C’est un peu ça… aussi.

      Il n’est pas besoin d’être un grand artiste, parfois. Il suffit d’être là au moment opportun.
      Même pour le lutin d’or.

  13. Finalement, ce petit lutin d’or est le plus nécessaire de tous

  14. Mais ce lutin s’ennuie à force de travailler sans jamais rien faire. Alors il s’emploie, en douce à irradier les êtres et les choses: s’il peint les papiers de chocolat pour Noël, s’il transmute les frondaisons, s’il fait briller les trottoirs sous la pluie, la nuit, il fait aussi briller les yeux des enfants, de ceux qui le sont encore un peu, des amoureux, et s’il lui reste un peu de temps, avant de s’endormir aux pieds du roi, il souffle sur les panetons prêts à entrer dans le fours. En fait, il est très occupé…et très discret !

    • Je suis heureuse que tu l’aies rencontré… je savais que tu saurais qu’il ne faisait pas que dormir… s’il dort, c’est qu’il est fatigué.

      Merci, Galet.

  15. christine

    ah!!!; merci ;comme j’aime tes si jolis histoires    bonne et douce nuit                bisous

  16. jolie histoire tu as une belle imagination bon mercredi qing et rene

  17. Juste envie de te dire
     

    Bisous
    Alice
  18. Joli conte… Je rêve maintenant d’un petit lutin noir (diversité j’écris ton nom) au coeur d’or.

    • Il y en a certainement… tu sais, les couleurs de mes lutins ne sont pas immuables… ils en changent.

      Je crois que l’important c’est que chaque lutin trouve une place et qu’il soit heureux, comme il est.

      Mais il faudra que j’en parle… c’est vrai. Mes contes pourraient être mal interprétés.

      Merci, Martine.

  19. Et il habite où le lutin d’or ??? Dans un paradis fiscal ???

  20. Et il habite où le lutin d’or ??? Dans un paradis fiscal ???

  21. Comme j’aime ton conte et comme j’aimerais que dans la vraie vie, les petits lutins d’or puissent garder leurs doux rayons.
    Belle journée

    • Ils le pourraient… il suffirait que ceux qui les entourent y fassent plus attention.

      Belle journée à toi, Jeanne. Merci.

  22. comment sais-tu tout cela? je croyais être très discrète et pensait garder mon secret …je suis le lutin d’or ou plutôt sa jumelle!!!!!

  23. Bonjour Quichottine, je crois rencontrer ton petit Lutin, de temps en temps, au détour des chemins. En ouvrant les yeux, sa lumière efface si vite de mauvais moments. Bises et merci pour cette belle histoire.

    • Merci… Je suis sûre que chacun d’entre nous en a un jour rencontré.

      Il suffit d’avoir su le regarder.

      Passe une belle journée.

  24. Je sais pourquoi le lutin d’or n’a pas trouvé de travail : on avait peur de réveiller la jalousie des autres. A moins d’en faire un trader…

    • La jalousie fait beaucoup de dégâts…

      Je crois que vous avez trouvé la bonne raison, mais dans la Forêt des Merveilles, le roi a su y porter remède.

      Chez nous… Qui pourrait le faire ?

      Un trader ? Il ne pourrait pas. Il ne connaît que ce qu’il aime et n’aime pas le commerce.
      Il ferait un très mauvais négociateurs.

  25. patricia11

    J’aime tes mots baignés de lumière et de douceur Quichottine. Merci!

  26. Arthritiques, les escargots, arthritiques 🙂
    Poétobisous

  27. Je suis revenue le voir pour éclairer cette journée grise. Je t’embrasse Quichottine.

  28. Bonjour Quichottine,

    J’ai vu ton passage chez Charles Daney aujourd’hui et je t’y ai laissé une réponse.
    Je suis venue rêver sur l’une de tes merveilleuses histoires et je gage que ce lutin d’Or aura une suite.
    Je t’embrasse, bien à toi. Phileve

    • Tu gages bien…

      Merci pour ta réponse chez Charles. J’ai aussi répondu là-bas.

      Bisous et bonne soirée, Phileve.

  29. Un petit conte bien agréable pour terminer cette longue journée de travail. merci pour toute cette lumière.

    Ambre

  30. moi aussi je n’ai connu  aucun de mes grands parents, mais j’ai tout de même au moins une photo d’eux.

    Bises et bonne soirée et nuit. Bises de nous deux.

    • Je crois que nos petits-enfants ont plus de chance que nous.
      En plus, tu racontes merveilleusement bien !

      Tu vois, ceux qui ne sont plus là, c’est difficile d’en parler, même si l’on a une photo, si personne ne nous a dit un jour ce qu’ils étaient.

      Bisous et bonne nuit à vous deux.

  31. En suivant toujours les lutins, mon chemin me fait arriver une nouvelle fois ici afin de te souhaiter une bonne soirée ma chère Quichottine.
    J’espère que tu vas bien, ton billet sur les mamies est touchant et je file découvrir le lien de cette mamie découverte aujourd’hui bien volontiers.
    Gros bisous, Syl

  32. Briller en se taisant : pâle destin malgré tout !

    Je t’embrasse

  33. Il est très précieux ce lutin d’or, il faut le protéger, il apporte la lumière… un jour ce sera l’intelligence et le savoir, peut-être ?? J’adore tes histoires. Je me sens encore à la « maternouille ».
    BISOUS.

  34. une énérgie écolo génial
    besos
    tilk 

  35. Bigornette

    Merci Quichottine de nous faire rêver….un lutin d’or mazette ! c’est chouette… je l’adopterai bien… pour mettre du soleil dans les journées d’hiver que je redoute… bisous mon amie et bonne journée…

    • Je crois que nous serions nombreux à vouloir l’adopter…

      Heureusement qu’il n’est pas seul

      Bisous ma Bigornette. Bonne journée à toi.

  36. Bonjour Quichottine,

    Merci pour ton passage chez charles et ta réponse.

    Je te trouve si artistique, délicate, romantique, tendre, et généreuse.
    De plus tu aimes l’humour, la dérision ce qui est signe d’une largesse d’esprit.

    Définitivement: je t’aime. Voilà, c’est dit !

    Bien à toi. Phileve

    • Merci à toi de m’avoir avertie de ton message.

      J’aime l’humour et la dérision, même si j’avoue ne pas savoir toujours les pratiquer. Je suis plutôt bon public.

      Merci pour tout, moi, j’aime beaucoup les mots que tu laisses ici et là.
      Ta présence apporte toujours un plus aux articles que tu commentes.

      Et… oui, je t’aime aussi !

  37. Bonjour Quichittine,

    Re merci pour ta gentillesse, si tu a 10 secondes, jette un oeil sur ce lien, l’URL ci dessous, ça devrait te plaire et – Ecureuil bleu – est si gentille, elle a édité une de mes recettes que j’adore, et peu courante.

    http://unebonnenouvelleparjour.over-blog.com/article-36437550-6.html

    Bonne jounée à toi. Phileve

    • J’ai lu… mais, maintenant, à la lecture de son billet, des commentaires et des réponses, je suis toute perplexe.

      Bon, c’est pas grave, c’est toujours comme ça sur la Toile.

      C’était une belle plaisanterie.
      À l’occasion, tu me diras où l’on peut se procurer quatre kilos de truffes abordables ?

      Passe une belle journée, Phileve.

  38. Ma Quichottine,

    Je dis: ma, non pas par excès de possessivité, mais comme on dirait :

    Ma très chère amie, par exemple ! Toute fois je ne m’approprirais pas ce titre d’amie comme
    d’une acquisition définitive et irrévocable. Plutôt comme un espoir.

    Tout cela pour te dire que tu es plus intuitive et psychologue que beaucoup car tu as compris
    que je ne suis pas ce que l’on croit que je suis. Tu me suis?

    Mais peut importe, être ou ne pas être ce que l’on croit que l’on est, c’est être incertain de l’être. Or toi, tu sais que l’être, qui a l’air d’être un autre être, n’est pas en fait l’être que l’on croit.

    Et c’est en cela que je rends hommage à ton sens du jugement et je te remercie de m’accorder ce crédit qui me différencie de l’autre, puisque c’est le cas.

    Je pense qu’avec toutes ses précisions, tu ne seras plus dubitative et que tu me garderas ta confiance et ton amitié.

    Bien à toi. phileve

    • Chère Phileve,

      Merci pour ce « ma », j’aime bien… C’est, comme tu le dis, un espoir.

      Il faudra que je trouve un terme pour mes compagnons de bloguerie (oh ! un nouveau mot) qui n’ont pas de blog.

      Non, je crois qu’en fait, nous pouvons être amies dans la virtualité comme nous serions peut-être amies dans la vraie vie, je n’en sais rien.

      Tu me fais rire… J’ai seulement lu… et je ne suis jamais sûre de ne pas me tromper.

      Par contre, là, je vais te croire, puisque je n’ai aucune raison de te mettre en doute.

      Passe une belle soirée, Phileve. Merci pour tout.
      Amicalement à toi.

  39. Ah,oui, au fait,

    Pour la truffe,noire ,comme il se doit, c’est très simple il y a un petit magasin sympa et qui ne paie pas de mine, derrière l’église de la Madeleine à Paris sur la place du même nom.

    Chez Fauchon. Tu y vas de ma part, tu seras toujours très bien reçue,

    Tu peux y aller a vélo, a moto, en voiture car il y a un voiturier très sympa, qui s’appelle Otto. C’est un garçon, d’origine Germanique, très bel homme (je ne te dis que cela ) qui sera aux petits soins pour ton véhicule ou pour toi si tu es à pied.

    L’autre solution, c’est le Périgord. Mais là, attention, c’est la saison de la chasse et déjà que les «  Lutins dorés » disparaissent un peu partout, les chercheurs de truffes ne vont pas tarder à les rejoindre s’ils s’égarent dans les sous bois.

    Enfin tu fais comme tu veux, mais nous on tient à toi.

    Bonne tambouille. Phileve

    • Je t’ai parlé de truffes « abordables »… Là, elles seraient dangereuses pour mon porte-monnaie.

      Le Périgord, j’adore… mais hors saison de chasse, c’est vrai.

      Je vais essayer de ne pas me faire tuer tout de suite.

      Merci pour cette excellente recette qui m’a beaucoup fait rire.
      Passe une belle soirée.

  40. Bonjour quichottine

    Merci pour tes réponses, si pertinentes et sympathiques.

    Bien à toi. Phileve

  41. Bonjour Chère Quichottine,

    Tu souhaitais trouver un nouveau nom pour ceux qui n’ont pas de blog et qui passent te voir et te complimenter. Ceux qui volètent de blog en blog pour y laisser qui, un bon mot, qui une douce pensée, qui un compliment voir un signe d’admiration ou d’amour.

    Insaisissables mais fidèles et toujours présents. J’ai une suggestion…

    Appelle les par exemple: Les Elphes épistolaires et ils en seront très heureux!

    Bien à toi.Phileve

    • Un bouquet de sourires pour toi… Il faut vraiment que je complète mon dictionnaire amoureux de la Quichottinie…

      J’aime bien ta proposition.
      Vous êtes quelques uns à passer par ici…

      Merci et très bonne soirée.

  42. Chère Quichottine,

    Je me permets de préciser que l’originalité se trouve bien sur, dans la contraction des mots:

    Elfe et Ephémère (Elphe) , ce qui définit parfaitement nos apparitions.

    Bien à toi. Phleve

    • C’est évident…

      … et lorsque vous disparaissez, on ne sait pas où vous retrouver, c’est dommage.

      Passe une belle fin de journée.

  43. Ma quichottine, je suis jamais bien loin.

    Un tour chez Chales un autre ici, un autre ailleurs et je reviens chez toi, en ta demeure.

    Bonne journée.

    Philève

  44. Merci au petit lutin qui porte si haut la lumière…

  45. T’sais que ça, ça pourrait bigrement intéresser les copines Plumette et Isis, elles ont toujours aimé illustrer des contes…. je les vois bien délirer avec leurs pinceaux et photos bidouillées là-dessus…
    Bizarrement, quand ju’entends (ou lis) lutin, je vois mes lectures de môme, Petitou….
    Allez, courage, je file tenter de rattraper mon retard.

    • Merci infiniment, Sieglind.

      Ces contes sont déjà illustrés, vois-tu… Même si j’ai réservé ces illustrations à ceux qui pourront lire bientôt le livre.

      N’essaie pas de tout rattraper… Tu sais, j’ai baucoup écrit aussi, pendant ton absence.
      Merci d’être là, ma Dragonne, cela me touche beaucoup.

  46. Le lutin d’or brille de mille feux. Merci pour ce joli conte, ma chère Quichottine et bonne soirée à toi.

  47. Pour mon matin, où la nuit est encore là, j’aurais bien aimé le rencontrer.
    Et puis il devrait rester aussi dans les forêts pendant la saison de chasse pour aider tous les condamnés à identifier les fusils et leur permettre de se planquer. Il faut qu’il apprenne à éclairer seulement ce qui doit l’être. Il doit bien y avoir un moyen.

    😉

    Bisous p lein ma Quichott’.

  48. Une histoire qui brille par sa délicatesse et par tous ces sourires qu’elle fait s’épanouir …

    Et puis, même s’il n’y a pas de  » morale  » , on peut y voir une image, comme une étincelle du lutin d’or.
    Dans la vie, chacun est utile, chacun a sa place, de quelque couleur qu’il soit …

    Bisous dorés, pour toi, amie Quichottine

  49. christine

    on lui a enfin trouver un métier à ce pauvre petit lutin; bonne nuit

  50. christine

    ah!!!; merci ;comme j’aime tes si jolis histoires    bonne et douce nuit                bisous

  51. patricia11

    J’aime tes mots baignés de lumière et de douceur Quichottine. Merci!

  52. Bonjour Quichottine,

    J’ai vu ton passage chez Charles Daney aujourd’hui et je t’y ai laissé une réponse.
    Je suis venue rêver sur l’une de tes merveilleuses histoires et je gage que ce lutin d’Or aura une suite.
    Je t’embrasse, bien à toi. Phileve

  53. Bigornette

    Merci Quichottine de nous faire rêver….un lutin d’or mazette ! c’est chouette… je l’adopterai bien… pour mettre du soleil dans les journées d’hiver que je redoute… bisous mon amie et bonne journée…

  54. Bonjour Quichottine,

    Merci pour ton passage chez charles et ta réponse.

    Je te trouve si artistique, délicate, romantique, tendre, et généreuse.
    De plus tu aimes l’humour, la dérision ce qui est signe d’une largesse d’esprit.

    Définitivement: je t’aime. Voilà, c’est dit !

    Bien à toi. Phileve

  55. Bonjour Quichittine,

    Re merci pour ta gentillesse, si tu a 10 secondes, jette un oeil sur ce lien, l’URL ci dessous, ça devrait te plaire et – Ecureuil bleu – est si gentille, elle a édité une de mes recettes que j’adore, et peu courante.

    http://unebonnenouvelleparjour.over-blog.com/article-36437550-6.html

    Bonne jounée à toi. Phileve

  56. Ma Quichottine,

    Je dis: ma, non pas par excès de possessivité, mais comme on dirait :

    Ma très chère amie, par exemple ! Toute fois je ne m’approprirais pas ce titre d’amie comme
    d’une acquisition définitive et irrévocable. Plutôt comme un espoir.

    Tout cela pour te dire que tu es plus intuitive et psychologue que beaucoup car tu as compris
    que je ne suis pas ce que l’on croit que je suis. Tu me suis?

    Mais peut importe, être ou ne pas être ce que l’on croit que l’on est, c’est être incertain de l’être. Or toi, tu sais que l’être, qui a l’air d’être un autre être, n’est pas en fait l’être que l’on croit.

    Et c’est en cela que je rends hommage à ton sens du jugement et je te remercie de m’accorder ce crédit qui me différencie de l’autre, puisque c’est le cas.

    Je pense qu’avec toutes ses précisions, tu ne seras plus dubitative et que tu me garderas ta confiance et ton amitié.

    Bien à toi. phileve

  57. Ah,oui, au fait,

    Pour la truffe,noire ,comme il se doit, c’est très simple il y a un petit magasin sympa et qui ne paie pas de mine, derrière l’église de la Madeleine à Paris sur la place du même nom.

    Chez Fauchon. Tu y vas de ma part, tu seras toujours très bien reçue,

    Tu peux y aller a vélo, a moto, en voiture car il y a un voiturier très sympa, qui s’appelle Otto. C’est un garçon, d’origine Germanique, très bel homme (je ne te dis que cela ) qui sera aux petits soins pour ton véhicule ou pour toi si tu es à pied.

    L’autre solution, c’est le Périgord. Mais là, attention, c’est la saison de la chasse et déjà que les «  Lutins dorés » disparaissent un peu partout, les chercheurs de truffes ne vont pas tarder à les rejoindre s’ils s’égarent dans les sous bois.

    Enfin tu fais comme tu veux, mais nous on tient à toi.

    Bonne tambouille. Phileve

  58. Bonjour quichottine

    Merci pour tes réponses, si pertinentes et sympathiques.

    Bien à toi. Phileve

  59. Bonjour Chère Quichottine,

    Tu souhaitais trouver un nouveau nom pour ceux qui n’ont pas de blog et qui passent te voir et te complimenter. Ceux qui volètent de blog en blog pour y laisser qui, un bon mot, qui une douce pensée, qui un compliment voir un signe d’admiration ou d’amour.

    Insaisissables mais fidèles et toujours présents. J’ai une suggestion…

    Appelle les par exemple: Les Elphes épistolaires et ils en seront très heureux!

    Bien à toi.Phileve

  60. Chère Quichottine,

    Je me permets de préciser que l’originalité se trouve bien sur, dans la contraction des mots:

    Elfe et Ephémère (Elphe) , ce qui définit parfaitement nos apparitions.

    Bien à toi. Phleve

  61. Ma quichottine, je suis jamais bien loin.

    Un tour chez Chales un autre ici, un autre ailleurs et je reviens chez toi, en ta demeure.

    Bonne journée.

    Philève

  62. C’est lui aussi qui illumine le ciel quand le soleil se couche alors? Comme sur cette photo?
    Mais alors, qu’est-ce qu’il faisait caché dans la forêt? Il avait oublié son nom?
    Bon,  je crois qu’il faut que j’apprenne la patience moi…
    Je t’embrasse Quichottine, que ta nuit soit douce 

    • Rire… J’adore tes questions !

      Le lutin de Mahina ne sait pas qu’il est un lutin d’or, il n’a pas envie de briller…

      Je crois qu’il n’a surtout pas envie d’avoir de problèmes.

      Je t’embrasse, Renard. Douce nuit à toi aussi.

  63. annielamarmotte

    il a illuminé mon chemin vers mon nouveau blog…. merci lutin d’or!!!
    je vais déménager mes liens vers mes blogs favoris demain!!!!

    • Il faudra peut-être alors que je change le lien de mon article précédent…

      Bisous, Annie, sois la bienvenue sur OB.

  64. Je l’aime beaucoup cette histoire du petit lutin d’or, un lutin qui donne du soleil et donc de la joie, sans même sans rendre compte quisqu’il lui arrive de dormir…un lutin sourire… c’est ce qu’il me faut et celui là va illuminer ma journée!! ( et… rire, je n’étais pas impatiente…! )

  65. …mais un jour, une mauvaise fée lui jeta un sort pendant son sommeil…
    Humm serais-ce là la suite des aventures du Petit Lutin d’or? Humm…qui sait?;-)

    Ce conte me projette à nouveau dans l’imaginaire de Rohan et les autres… bise

  66. Muad Dib

    Merci Quichottine, c’est une très belle histoire.
    Ce qui est le plus drôle, c’est que notre histoire d’hier soir avec les garçons, c’était celle de l’araignée qui tissait des fils d’or.
    D’abord fascinée par la renommée, la petite araignée s’en est vite mordu les doigts … et à raison de huit pattes, tu peux imaginer la douleur …
    Je t’embrasse,

    Muad’ Dib

    • J’imagine très bien…

      Merci pour ce partage. Tu sais, j’aimerais bien être petite souris pour écouter les histoires que tu racontes à tes enfants.

      Je t’embrasse.

  67. c’est une bonne idée ce petit lutin d’or à l’en trée de l’automne, il va j’espère nous apporter un peu plus de lumière et allonger nos jours.
    bonne nuit Quichottine

  68. merci pour ce nouveau visiteur de ton monde dans lequel je viens rêver, ton petit lutin d’or me ravit, n’est ce pas lui qui transformen en or les feuilles des arbres à l’automne et aussi transcende le ciel en or pur que il fait sa promenade du soir.
    J’ai pu voir l’opéra et je suis aussi allée voir l’église de la Madeleine dans laquelle je n’étais jamais entrée. Bonne soirée avec des bigs bises, je te confie une petite jeune fille qui irait bien avec ce lutin d’or

    • Je suis contente qu’il te plaise… et que tu lui donnes tous ces pouvoirs.

      C’est super que tu aies pu faire ce que tu voulais pendant les journées du patrimoine.

      Bonne nuit, Lili. Ta jeune fille est très jolie.
      Bisous.

  69. merci pour ce nouveau visiteur de ton monde dans lequel je viens rêver, ton petit lutin d’or me ravit, n’est ce pas lui qui transformen en or les feuilles des arbres à l’automne et aussi transcende le ciel en or pur que il fait sa promenade du soir.
    J’ai pu voir l’opéra et je suis aussi allée voir l’église de la Madeleine dans laquelle je n’étais jamais entrée. Bonne soirée avec des bigs bises, je te confie une petite jeune fille qui irait bien avec ce lutin d’or

  70. Un bisou d’amitié pour toi..

  71. patdelapointe

    ben alors il faut qu’il aille s’embaucher chez EDF s’il éclaire tout

  72. Francine Chauvet

    Je crois que même à 57 ans, on n’est toujours pas lassé des contes de fées.

    Merci Quichottine.

    PS : ma maison est habitée depuis un mois par deux petits lutins dont les ancêtres vivaient aux frontières du Grand Nord.

    • Quel que soit notre âge, nous pouvons les apprécier… Il suffit d’avoir gardé un peu de notre âme d’enfant.

      Tes petits lutins sont bien jolis… J’aime bien les mots qu’ils déposent chez toi.

      Merci.

  73. Francine Chauvet

    Je crois que même à 57 ans, on n’est toujours pas lassé des contes de fées.

    Merci Quichottine.

    PS : ma maison est habitée depuis un mois par deux petits lutins dont les ancêtres vivaient aux frontières du Grand Nord.

  74. KERFON LE CELTE

    Un lutin d’or !!!

    Il a de la chance celui-ci…

    Il faut bien l’avouer, tous les lutins ne sont pas des lumières…

    KLC

    • Les lutins sont comme nous… Ils ont tous des quatlités et des défauts.

      J’aime bien celui-ci, alors, je suis contente que tu sois passé faire sa connaissance.

      Merci, Kerfon.

  75. KERFON LE CELTE

    Il faut de tout pour faire un monde, même des lutins, des farfadets ou encore des korrigans…

    J’en rencontre souvent en forêt de Brocéliande…

    Pour un groupe folklorique Breton j’ai même écrit une chanson qui s’appelle « Breizou le Korrigan ».

    KLC

    • C’est vrai que tu habites là-bas… C’est un si joli pays !

      J’aime bien quand tu leur donnes tes mots.

      J’en ai vu un superbe bouquet (de mots, pas de lutins) aujourd’hui chez toi.

  76. KERFON LE CELTE

    C’est un bouquet garanti sans épines…
    Un cadeau, tout simplement…

    KLC

  77. KERFON LE CELTE

    Chacun est libre de le copier et de le mettre en vitrine surtout dans l’environnement de Mamy Ariane…
    En plus, ce bouquet n’a nul besoin d’être arrosé chaque jour...

    KLC

  78. Et bien ma fois briller en société que demander de mieux ?  😉

    Quoi que là comme tu décris la chose ça ne semble pas très valorisant , ne risque t’il pas de s’étioler ce petit lutin ?Je verrai bien une suite a cette histoire, pour lui trouver quelque chose de plus stimulant, enrichissant  . ^^

  79. Rhôôôôô …
    Il y a une suite … je le sens!

  80. Par là même, ses rayons donnaient de la magnificence aux banquets et spectacles donnés par le roi!!
    Bises du soir Quichottine!

  81. Quoi de mieux qu’un lutin d’or pour les fêtes, en effet ?

    Je me demmande ce à quoi peut servir un lutin de plomb ?

  82. Je me laisse porter par « l’aimerez peut-être » et j’opte pour l’image .. me voilà arrivée jusqu’ici  et je ne regrette pas le voyage De très belles photos pour un bien joli conte. belle journée à toi