Ceci n’est pas un bug

Aujourd’hui, je pars, pour quelque temps, peut-être pour longtemps. Lorsqu’on part loin, il n’est jamais sûr que le voyage se déroulera sans embûche.

J’ai hésité, je ne savais pas ce qu’il fallait faire ou non.
Vous laisser venir m’écrire ? … Sans savoir si je pourrais vous répondre un jour ?

À un moment où les différents changements d’OB nous compliquent la vie pour déposer le moindre commentaire ?

image de Loralie

Ce serait très égoïste…

D’autant que plus ça va, plus j’en connais qui auraient besoin d’un petit tour chez Loralie pour trouver un peu de zénitude bienfaitrice…

image de Loralie

Alors, disons que pendant un temps – celui de mon absence – vous pourrez lire ou seulement passer pour prendre une adresse…

Il y en a de très bonnes, partout. Je vous ai souvent montré le chemin vers l’un ou l’autre de mes « coups de cœur », de ces endroits où je m’étais arrêtée un moment, sur une image ou sur des mots… C’était ma façon à moi de partager, laisser un lien, « enquichottiniser » mes articles… J’en agaçais certains. Il y avait bien trop de liens. Trop de visiteurs aussi. C’était un peu louche… Il devait donc y avoir anguille sous roche.

Mais faut-il pour autant tout casser ?

image de Loralie

Certains n’ont pas compris que je n’avais rien à gagner, rien à prouver non plus. Pour quoi faire ? Ceux qui sont là ne sont pas prisonniers, il n’y a pas de communauté quichottinienne, il n’y a que des voyageurs qui passent, et qui parfois reviennent, qui plantent leur tente pour quelques jours ou pour longtemps.

Certains sont là depuis le premier jour, ou presque. Ils sont mes visiteurs privilégiés, ceux qui avaient leur « coussin préféré » dans la Bibliothèque, ceux qui venaient à toute heure du jour et de la nuit et n’avaient même pas besoin de clef.

Ils connaissent par cœur chaque recoin de la Quichottinie, ils en ont exploré tous les chemins. Mais ils sont libres, totalement libres de rester ou de partir. Il n’y a pas de porte dans mon pays.

Il y a seulement des fleurs que l’on peut regarder, qu’il ne faut pas cueillir, parce qu’elles en mourraient.

Il y a des arbres où l’on peut s’appuyer, juste le temps de retrouver ses forces.

Il y a des torrents où l’on peut s’abreuver, et des rivières dont l’eau murmure doucement pour répondre au vent dans les feuilles.

Il y a des oiseaux qui chantent leur hymne à la Vie…

et, partout, partout, absolument partout,

Il y a les nuages qui passent…

Quelque part, dans la forêt des livres oubliés, il y a un être qui n’existe que par les mots qu’il écrit. Il n’a pas de nom, pas de visage. Il n’en a pas besoin pour exister. Il n’a besoin que de ses rêves.

Des rêves ?

Pas de pouvoir ou de conquête.
Il les laisse à ceux qui croient que ça en vaut la peine.

Des rêves de calme et de paix, d’une plage de sable fin, à l’autre bout du monde.
Un souvenir de chaleur et d’amitié.

image de Siratus (Image de Siratus)

C’est mon « à Yeur » à moi, celui où certains m’ont suivie.

Vous pourrez lire en mon absence,
si vous le souhaitez….
Vous pourrez même m’écrire puisque c’est votre souhait

…Mais en sachant que je ne peux pas vous répondre,
et que mes commentaires étant modérés,
Vous ne pourrez même pas
voir s’ils sont passés.

C’est vrai, ce n’est pas un bug.

image de Loralie

Mais, qui sait ? Vous trouverez un jour, ici, une nouvelle histoire à lire, un conte à dormir debout, une image insolite ou un tableau regardé « autrement ».

Et vous vous direz seulement que Quichottine est revenue.

Merci à ceux qui sont allés, dans leur lecture, jusqu’à ce « merci » de Kri…

image de Kri

Un grand « merci » à mes illustratrices du jour, Loralie, Siratus et Kri.
Ces images leur appartiennent.

252 réponses à “Ceci n’est pas un bug

  1. Oups, saisie avant l’envol en passant chez Joelle…Belle escapade, profite de tout, ne sois pas sage, abuse mais surtout, surtout, reviens!
    Je t’embrasse fort, mes pensées t’accompagnent.
    sophie

    • Je suis revenue maintenant… après deux semaines d’absence.

      C’était merveilleux. j’ai le coeur et les yeux plein d’images.

      Merci pour tes pensées qui m’ont accopagnée.
      Je t’embrasse très fort, Sophie.

  2. Réponse à la devinette sur le commentaire de Plume …A Compostelle? Suis les « coquilles » et si tu prends le temps, gare le voiture et parcours quelques chemins…Rien que pour le rêve.
    Bisous
    Sophie

  3. Bonjour Quichottine, tu vas faire Compostelle ? Après un pincement ouille, je te souhaite un beau voyage rempli de découvertes, d’amitié, d’amour. Je reviendrai
    continuer toutes ces lectures que tu nous laisses en cadeau.

    Gros bisous ma Chère Quichottine et encore bon voyage.

    • Bonjour, Mamago.

      Je suis allée là-bas, même si je n’ai pas fait tout le chemin dans les règles.
      Et j’en reviens avec des images plein les yeux. C’étaient de belles vacances.

      Gros bisous à toi aussi.

  4. Bug ou pas avec toi on ne sait jamais où s’arrête les limites de la Quichottinie….où que tu ailles…nous te suivrons…par nos coeurs quichottineurs
    bises

  5. patricia11

    Tu me manques déjà Quichottine, bon voyage et à bientôt.

  6. J’espère te retrouver bientôt.
    c’est un peu court me diras-tu, je n’ai pas ce don d’écriture qui est le tien mais ce sont des mots du coeur.
    Je te souhaite un bon voyage et surtout un bon retour.
    Bises 

    • Non, ce n’est pas trop court… Je te sais sincère et cela me touche vraiment.

      Merci, Amaneda, me voici de retour.

  7. Je viendrais durant ton absence lire les billets que je n’ai pas eu le temps, je n’ai pas encore tout exploité dans ta boite à rêves, je suis certaine d’y découvrir encore des petits trésors.
    Je te souhaite de bonnes vacances ma Quichottine.
    Gros, gros bisous

  8. Cette photo représente quel endroit ?

    Ce lieu j’ai l’impression d’y être allée, très similaires avec endroits de ma connaissance

    Bisous

  9. Il y a tant d’histoires encore à raconter…Nous t’attendrons…Prends ton temps !

  10. quand jesuis passée ce matin il me semble qu’on ne pouvait  pas laisser de commentaire…c’est bien dommage de quitter …un lieu ou tant d’échanges se passent.
    bises

  11. Bonne escapade Quichottine! Hume le parfum des fleurs, regarde la nature environnante et décontracte-toi le plus possible!
    Gros bisous !

    • Je me suis évadée… deux semaines complètes. C’était étrange de ne pas avoir d’écran.

      Gros bisous à toi aussi, Alrisha.

  12. je ne sais pas moi ou tu vas, en Galice, mais au lieu de suivre les chemins tu prends la voiture ? ^^

    j’ai toujours une appréhension quand je dois faire un grand voyage en auto moi aussi, je  vois que je ne suis pas la seule.

    Les jours avant de partir je suis toujours un peu stressée, puis une fois installée, j’oublie tout et je profite au maximum. j’espère qu’il en sera de même pour toi .

    A bientôt

    • J’ai pris la voiture… et j’ai parcouru de nombreux kilomètres… Je suis allée très loin… Je n’avais jamais été aussi loin en voiture.

      Mais j’ai eu de la chance, je me laissais conduire…

      Tu as raison, une fois arrivée, tout était parfait.
      Merci d’être passée pour me souhaiter bon voyage !

  13. Oui, on chantera pour ton retour comme  Jacques Brel l’a fait pour sa Mathilde, La Quichottine est revenue…………..Bon voyage à Yeur. A+

  14. tu pars quand j’arrive!
    j’espère que tu vas faire un beau voyage…
    Tu ne vas quand même pas retrouver ma Barbie voyageuse? Qui sait? Ton lutin bleu pourrait peut-être lui tenir compagnie?
    Bises

    • J’ai fait un très bon voyage… Merci.

      Ta poupée voyageuse et mon lutin bleu… oui, ça pourrait faire une belle rencontre !

  15. Alors juste un mot pour t’accompagner : bisous

  16. Oh la là … On glisse dans la mélancolie par ici … Mais la mélancolie est belle aussi … Sa tristesse lui fait un regard perlé  qui vous soulève des soupirs remplis de l’espoir à être mieux, toujours mieux et encore plus vrai que réel …
    Don Quichotte était de ceux là … Ce chevalier à la triste figure charge notre émotion  tellement plus fort qu’un héro au regard enluminé par la  sagacité des réussites et des aptitudes de gagneurs à tout coup …visages de grands séducteurs au sourire insipide à en paraître niais …
    Non Quichottine l’avenir appartient aux grimaceux, aux faces de lunes au regard  halluciné  parce qu’ils voient vrai et ne pensent pas faux n’étant dupe ni d’eux-mêmes ni des autres …

    Oui aimons ces rivages incertains , où le bleu du ciel se confond  en nuées de tourment parce que là où cessent les combats  , cessent aussi toute vie .

    Bises de feu à toutes les Dulcinées du monde qui valent bien une joute âpre et virile avec les ailes folles d’un moulin à vent …

    Cette bibliothèque aux coussins accueillants n’est pas une antre du désespoir mais un lieu où le séjour vous élève jsqu’aux paradis de gloires, jusqu’au séjour des coeurs purs … jusqu’à  l’inaccessible étoile …

    Bises cjaleureuses des Farfadets  

    • Mais non… pas vraiment.
      Mais, tu vois, je n’aime pas partir en voyage. Je ne suis pas une « voyageuse intrépide », j’ai toujours un peu peur de ce qui peut arriver en chemin.

      Une fois arrivée, tout va bien… jusqu’au prochain voyage.

      Merci pour tes mots… Je suis d’accord avec toi, les héros sûrs d’eux ne me plaisent pas vraiment… j’aime la douceur et le rêve, et les combats que l’on fait même en sachant qu’ils sont perdus d’avance, parce qu’ils font avancer, malgré tout.

      Les moulins, j’aime bien… Mais je n’aime pas ce que les hommes en ont fait.
      Il y a ceux que l’on doit combattre et ceux qu’il faut protéger.

      Merci pour la Bibliothèque, elle n’est pas morte tout à fait, elle vit encore pour certains. Je suis heureuse que tu en fasses partie.

      Bises chaleureuses à vous deux.

  17. Oh et bien comme la dernière fois, Voilà Quichottine qui prend le large au moment ou je revien.
    Décidément.
    A vrai dire, peu nous importe que nos commentaires soit affichés ici, car peut-être que tu auras l’occasion de les lire et que cela te fera plaisir 🙂

    En attendant de peut être te revoir, je te souhaite de bon moment, et uniquement des bon moments, et tu as raisons, peut être qu’un jour un nouvel article viendra faire fleurir a nouveau ta bibliothèque!
    Et oui , ça en fait beaucoup des peut être, mais c’est toujours mieux qu’un « sûrement pas »!

    A bientôt Quichotinne, Plein de

    • Certains sont très synchro…
      Mais je suis contente que tu sois là, Laorra.

      J’ai aimé te lire à mon retour, c’est vrai, cela m’a fait plaisir.

      Merci pour tes vœux, j’ai passé de très bonnes vacances. Je vais vous raconter.

      Bisous tout plein à toi aussi.

  18. …alors bon voyage Quichottine et le carnet de voyage bonne idée….

  19. ce qui fait qu’un blog est blog c’est pas seulement les articles  les poèmes les tableaux etc. ce qui fait qu’un blog est blog c’est l’humanité c’est la chaleur les vibrations les ondes que transmet son auteur…ton blog est un vrai blog..
    besos
    tilk 

  20. Coucou ! Je suis de retour, après des vacances merdiques merveilleuses, avec des orages, de la pluie et de la grêle du soleil à gogo !!!
    Merci de tes visites pendant mon absence et désolée pour le copié/collé mais je tiens à remercier tout le monde.
    Bonne fin de semaine ! Bisoux.
     


     
    dom
     
    PS : OB fait encore chier, ce matin ! grrrrrr
     

    • Tu es rentrée quand je partais…
      Le copié-collé ne t’a pas permis de voir que je quittais pour un temps la Quichottinie.

      … mais c’est vrai que OB nous embête souvent en ce moment…

      Merci d’avoir posé ton message malgré tout !

  21. Ben tu sais quoi ? Moi, qui reviens à peine et qui suis tellement contente de vous avoir retrouvés, tu me manques déjà !

    A bientôt Quichot’
    Bisous

  22. patricia11

    Là ou tu es si tu arrives à lire tes messages, je passe te faire iun petit coucou amical. Profite bien de ton voyage.

  23. Mais cela n’a plus l’air de trop buguer aujourd’hui pour les commentaires. Profite bien de ce ressourcement en tous cas. Tu pars dans une bien belle région que je connais peu. D’autres coins de Bretagne ont enchanté d’autres vacances et j’y ai des proches qui y vivent. A quand tu voudras, nous réenchanter et ne t’occupes pas trop des facheux comme disait qui déjà ?
    Bises de Jeanne.

    • Ne te préoccupes pas des fâcheux non plus… J’ai oublié qui le disait.

      Ce qui compte, ce sont ceux qui sont là et qui m’accompagnent dans mes pérégrinations.
      Je suis revenue avec plein d’images, du soleil, et des envies de raconter.

      Tout va bien.

      Bises à toi aussi.

  24. bon voyage et quand tu reviendras OB aura encore changé !!!!

  25. mdr
    Tu aurais pu chevaucher Rossinante  😉
    A pied, à cheval ou en voiture, passe de belles vacances, Amielle !

    • Ben non… je ne sais pas non plus monter à cheval…
      Décidément, seule la marche à pied aurait pu convenir, mais je ne vais pas assez vite !

      Gros bisous, mon Amielle, j’ai passé de merveilleuses vacances. Je te raconterai.

  26. Souffler, faire autre chose, ç a du bon aussi. Prends ton temps et reviens nous en pleine forme.

  27. Beau voyage Quichottine, beaux rêves !! Je t’embrasse !

  28. je suppose que tu vas à St Jacques de Compostelle……….. mon mari est « à pied » sur le chemin…. après Burgos, il lui reste environ 500km….

    bises

    • Ton mari avait donc dépassé Burgos quand je m’y suis arrêtée au retour…
      Il a beaucoup de courage.

      Tu as bien trouvé le but de mon voyage.

  29. Bon samedi en balade bises

  30. Profite bien de cette  échappée..Cela fait beaucoup de bien parfois…Tu vas en voiture là où d’autres vont à pied..Irais tu à Compostelle..moi je suis allée jusqu’à Roncevaux..Irai-je un jour plus loin?Je l’espère

    • Tu es allée à pied jusqu’à Roncevaux ? Quel voyage ! Un jour tu le finiras, c’est sûr !

      Oui, je suis allée à Compostelle… en paresseuse. Mais j’avais sans doute besoin de cette pause dans le temps et l’espace.

      Merci d’être passée, Gazou.

  31. je reviens, tu t’en vas… hihi… nous sommes synchros ou pas, selon la manière de voir les choses… la façon de regarder les évènements sont déterminants, on est heureux ou pas… je vais seulement te souhaiter une bonne pause, vacances ou pas,et je passerai, du moins j’essaierai de venir voir ce qui c’est passé dans la bibliothèque en mon absence…Comme toujours tu as eu l’art de faire un bel article, moi je sais pourquoi il y a plein de monde chez toi… tu n’es pas comme les autres… et je te dis chapeau ! je te fais des gros bisous et je te dis à bientôt mon amie.. je sais que tu reviendras…

    • Je crois que chacun d’entre nous a sa propre personnalité… et ne ressemble à aucun autre.

      J’admire la façon dont tu publies tout le temps, dont tu arrives à tenir bon malgré toutes les difficultés. Tu arrives à nous faire rire, et tu vois, cela, c’est bien.

      Je suis revenue, et je sais que tu vas bien, c’est ce qui compte.

  32. En éspèrant que Quichottine reviendra de son périlleux voyage !
    Avec péripéties ou sans, livres à nous partager ou non, et/ou même tableaux mais qu’elle revienne tout de même de son voyage ; là bas, là bas…
    LA BAS.

    • Je suis allée très loin, et je suis revenue.

      … Là-bas, tu sais, il y avait bien plus que ce que je voulais trouver.

  33. toujours des surprises par ici! c’est bien, ça tient l’intêret en éveil et on revient voir ce qu’il se passe… en tout cas bon voyage vrai ou virtuel…

  34. Reviens au plus vite, tu vas bien manquer
    Gros bisous, Flo

  35. Ah ! Quichottine ! Je te cherchais et je t’ai retrouvée, ici, et ailleurs !
    A Yeur ? On the road ? Saint-Jacques ? Mais peu importe, si tu vas bien, si tu es sur la route des découvertes et des combats gagnés …
    Je pense à toi et je t’embrasse très fort.

    • Merci.

      Tu m’avais perdue ? Je suis là pourtant… de retour après deux semaines d’absence.
      Saint-Jacques, au bout de mon voyage, mais pas seulement.

      Je t’embrasse très fort aussi.

  36. Bonne Vacances , la Quichotinnie est un monde merveilleux mais l’ailleur t’attire et nous attire tous, profites en bien. Bises

    • Merci, Eglantine. Je suis contente que tu sois passée en mon absence.

      Me voilà de retour à présent… Je vais vous raconter.

  37. Venant de chez Siratus, de gros bisous du jour pour remercier notre Chef Matelot!
    Tu les verras en rentrant!

    • J’ai vu notre capitaine… Merci, Alrisha. Je ne savais pas que Siratus avait vendu la mêche…

      Gros bisous et merci pour cette magnifique fleur.

  38. Bonsoir Quichottine,
    Je passe te lire en espérant que tu reviendras bientôt.
    Je vais avoir de quoi découvrir, puisqu’il n’y a pas longtemps que je suis là…
    Alors en ton absence je vais voyager et découvrir ta bibliothèque…
    Bises amicales et bon voyage à toi… A bientôt

    • Tu me sidères, Maïlyse… Tu as beaucoup lu et commenté en mon absence.
      Tu es sans doute le visiteur qui a tourné le plus de pages…

      Me voilà rentrée et ce sera bientôt à mon tour de découvrir ton blog.

  39. Alors bon séjour à Yeur que nous avons tous fréquenté un jour. Ce fameux ailleurs auquel tu as su donner un nom puisque j’y allais aussi sans même savoir que j’y étais.
    A bientôt donc, ou à +, @+, quant à moi je préfère adishatz.

    • Tu fais partie de ceux qui ont très vite adopté cet « à Yeur »… Merci !

      Me voilà de retour, Alphomega… et, que dit-on quand on revient par chez toi ?

  40. En pélerinage à Saint Jacques de Compostelle?? héhé
    Moi je ne me fais pas de soucis…je sais que tu es zen, là où tu es et que tu vas profiter de ces jours de pause!
    Je pense à toi et t’embrasse 🙂

    • Tout juste ! … même si ce n’était pas vraiment un pèlerinage et que je n’y suis pas allée à pieds, il faisait partie de mon voyage.

      J’en ai bien profité…
      Merci d’avoir été là, Nickyza !

  41. J’ai fais une pause nécessaire juste au bon moment… pas de bug et le plaisir aujourd’hui de retrourer ceux qui ont survécu aux bugs d’Ob lol. Je vois que tu es partie quelques temps, je vais donc attendre que tu fasses signe à nouveau.
    En attendant, je t’embrasse bien fort.
    A bientôt, Syl

    • C’est vrai… certains se sont découragés.
      La pause était une bonne façon d’éviter de s’énerver, mais j’avais des vacances, moi, c’était encore plus simple, et sans Internet, encore mieux pour oublier les bugs à répétition.

      Me voilà de retour… et je suis bien contente de te retrouver.

  42. je croyais qu’on ne pouvait plus mettre de com!
    profite bien de ton escapade ; aère-toi le corps , le coeur et l’esprit; et reviens-nous la tête pleine de choses à nous dire  et raconter; d’accord? on t’attend fidèlement

    • … Euh, c’était vrai… mais je me suis fait remonter les bretelles !

      Si tu savais combien ces vacances étaient belles !
      Je vais raconter, c’est promis… vous m’avez attendue et accueillie avec tant de gentillesse…!

  43. coucou, oh ben mince, je savais que tu partais mais je ne savais pas que ça allait être un si long voyage

    Ne t’inquiète pas, je passerai même si je ne sais pas si mes coms seront bien passés

    Tu vas nous manquer

    Je te fais de gros bisous

    • Un long voyage, c’est vrai… mais je suis revenue maintenant.

      Merci d’être passée, Corinne. Gros bisous à toi aussi. ;0010:

  44. Je suis contente que tu aies finalement laissé la porte ouverte pour nous permettre de te faire un p’tit coucou pendant ton absence et je suis sûre que tu seras contente de lire tous les messages qu’on va te laisser
    A bientôt Quichottine
    Bisous

  45. te hecho de menos… ya te lo he dicho sin ti los blogs no son iguales
    besos
    tilk

  46. à bientôt!!!!

  47. Toujours sur la route, Quichottine ?
    Ou bien arrivée à Yeur ?
    De toute manière, bisous pour t’accompagner … 

    • Quand tu m’as écrit… j’étais arrivée.

      Merci pour tes bisous, cela me fait plaisir de les avoir trouvés à mon retour.

  48. je espere te revoir bientot  que se voiage ne soit  pas de embûche bise 

  49. Bonjour Quichottine, merci de revenir bien vite. A te lire, j’ai l’impression que ce n’est pas un voyage d’agrément (ou alors je me trompe). En tout cas, bon voyage.

    • Le voyage me fait toujours peur… mais une fois arrivée, tout va bien, et j’ai passé d’agréables vacances…

      Merci.

  50. De retour..Et toi, partie, ici ou là, on ne sait…Je viens te dire bonjour et
    bonnes vacances. Bises   VITA

  51. Un petit coucou en passant ma Tisseuse de rêves, c’est bien tranquille en Quichottinie durant ton absence, j’espère que ton séjour se passe bien ;-)))

  52. Toujours à Yeur? Je viens faire un tour pour parler un peu aux bouquins (pardon aux kivres.. ils n’aiment pas qu’on les appelle des bouquins); il paraît que s’ils ne voient aucun humain pendant un certain temps, ils battent de l’aile et les lettres s’envolent. C’est ce qui est arrivé il n’y a pas très longtemps aux « Lettres de mon moulin »… Pfuiittt! disparues ces belles lettres et persanne ne les a revues (jai bien dit Persanne).
    Allez je continue mon tour….

    • J’y suis restée longtemps, mais j’ai eu de la chance… Quelques-uns d’entre vous, parmi les plus fidèles, ont pris soin de mes livres, de mes fleurs, et même de mes montagnes !

      Rire… J’adore quand tu es là.
      Les Lettres de mon moulin, et les Lettres persannes… il faudra bien que j’en parle un jour, et, ce jour-là, tu seras là pour m’aider à le faire ! Daudet et Montesquieu, ça te parle pareil ?

      Merci pour ces tours faits en mon absence.

  53. Un mal fou à entrer dans les commentaires !!!

    j’espère que tout se passe bien pour toi. Je ne sais pourquoi, mais je suis un peu inquiet. Bises de nous deux !!

    • J’espère que te voilà rassuré… Je suis de retour et j’ai été désolée d’apprendre que tu t’étais inquiété.

      Bisous chaleureux pour vous deux.

  54. Décidemment, je ne sais si mon commentaire est bien entré !!!

    Bises à toi et passes de belles journées, si possible.

  55. Bonne fin de semaine avec plein de bises !! 3 ème commentaires aujourd’hui !!

    • Sourire… et grand merci. Ces trois commentaires sont un très beau cadeau pour mon retour. Je t’imagine essayant de me joindre, insistant… et, moi, je ne pouvais pas te répondre, je n’étais pas là…

      Je t’embrasse affectueusement, Patriarch.

  56. Tu vas me manquer! Bonne route à toi, ne te perds pas… Ou si perds-toi mais… reviens!

    • Chère Handiady ! Tu vois, me voilà de retour.

      Je ne me suis pas perdue… ou plutôt, je me suis retrouvée.
      Je t’embrasse fort.

  57. Bon voyage …et Vis ce que tu as choisis de vivre …
    @ bientôt
    Chris

  58. Un p’tit coucou de fin de semaine. J’espère que tu as droit au soleil et que tu profites.
    A bientôt Quichottine
    Bisous

  59. j’espère que tu fais un beau et bon voyage (pas autour de ta chambre  surtout) et reviendras avec plein de belles histoires à nous raconter …
    bises

  60. vole Quichottine, vole vers tes rêves de calme et de paix…j’attendrai ton retour un de ces jours, ton esprit et ton corps enivrés de ces pétales de rêves que tu souhaiteras peut-être de nouveau partager…en attendant, j’irai piocher ici et là, me ballader en Quichottinie…je t’embrasse bien fort ma belle, bizzzzzz

    • Me voilà de retour et presque disponible à nouveau pour visiter ton univers, que j’adore !

      Je suis contente de te retrouver parmi mes visiteurs. Merci !

  61. Et lorsque je reviens, je trouve mes blogs amis en repos…oui OB a découragé…mais ça ira mieux bientôt!Biz& bon weekend Quich***~~

    • Merci, D’Ocean. Je viens de rentrer de vacances et je suis contente de voir que tu étais là aussi !

      OB finira par trouver une vitesse de croisière, je l’espère…

      Passe une belle journée. Bisous.

  62. un tit bisou en passant pour la petite souris de bibliothèque 🙂

    bon week-end

  63. Est-ce que la grande Quichottine refera-t-elle bientôt son apparition ?
    C’est qu’on l’attend…

     

  64. A quand le retour ? Ben oui, ton absence… ça c’est un méga bug !
    Bisous,
    Syl

    • Sourire… merci pour ces mots !

      J’avais deux semaines de congé, elles sont passées et me voilà de nouveau parmi vous !
      Bisous, Sylviane !

  65. Un bug ou un buzz ?
    Bon voyage alors…

  66. A bientôt Quichottine.

  67. Le chemin ouvre le chemin et des pas iront, tantôt solitaires, tantôt chaleureux, couverts du soleil des rencontres; bien sûr que tu nous reviendras un jour, c’est écrit , pas encore signé mais écrit à l’encre de vie ; remplis ton sac de tous les cadeaux qui passent et attends- nous; à bientôt Quichottine, je pense à toi.

    • La chaleur de l’amitié était au rendez-vous.

      Merci d’avoir pensé à moi ainsi, Balaline. Tes mots me touchent beaucoup.

  68. Comme pratiquement chaque mois j’ai effectué la mise à jour des liens de ceux qui m’ont fait l’amitié de laisser un commentaire en passant sur « Le temps des Fleurs »; donc le lien de ce site est maintenant référencé dans la page « ils sont passés par ici » si une erreur s’est glissée dans le lien merci de m’en faire part.
    Marithé

  69. coucou titine tu vas bien ? dis-moi ? tu es en voyage peut-être. bisous

  70. juste un petit coucou pour te dire je ne t’oublie pas

  71. je me suis pris quelques jours de vacances!!!!! lol dans les coms!
    à bientôt!

  72. minuit l’heure du … passage d’alphomega. Tellement de choses en cours entre dedans et dehors. Aujourd’hui il a plu toute la journée… et bien ça n’a rien rallenti du tout. En ce moment nous menons de front le jardin et la réorganisation de l’atelier et du cellier (petit roque)
    A +, d’ailleurs

  73. bon mercredi bises!

  74. la marmotte est revenue de vacances…….bisoussssssssssssssssssssssssssssssssss

  75. Flap … l’oiseau t’aurait bien envoyé une plume pour t’aider dans ton vol !!!

    duvet doux

    busard

  76. Je viens te faire un p’tit coucou, tu devrais être bientôt de retour, non ?
    Bisous tout plein Quichottine. Il me tarde que tu reviennes.

  77. j’attends que tu reviennes. Bises

  78. Salut Quichottine. J’espère que tout va bien pour toi. Bises

  79. Dis quand reviendras-tu?
    Dis au moins le sais-tu?
    « Le temps passe et tu nous manques Quichottine! »
    Ton retour ne devrait plus tarder…
    Je pense à toi et t’embrasse fort.
    Sophie

    • Le 28… j’étais sur le chemin du retour…

      Merci d’avoir pensé à moi ainsi… et pour ce rappel de la « Grande Dame » que fut Barbara. J’adore cette chanson.

      Je t’embrasse très fort.

  80. un petit coucou, et j’espère que tout va bien

    bisous

  81. Tu fais le tour de France à pied?? hihi
    En tous cas, je pense à toi :-))

    • Ben non… mais j’étais loin, il m’a fallu prendre le temps de rentrer. :)))
      Merci d’avoir veillé sur la Quichottinie en mon absence !

  82. C’est sure qu’OB… nous fait… chier depuis un long moment !
    Alors @ bientôt

    • Et je n’ai pas l’impression que ce soit tout à fait fini… Que de mal pour déposer un commentaire ou pour venir lire les réponses.

      J’admire beaucoup ceux qui sont passés en mon absence ! Merci !

  83. Merci de ton long com ma douce Quichottine.. c’est vrai qu’OB me gonfle souvent car ils font toujours des changements et je suis bien contente de ne pas y être.
    Passe de belles journées et nous savons que l’amitié va au-delà des mots.. même loin, on sent la présence que ceux qui nous aiment bien.
    je te signale que je viens de changer l’eau du vase dans ta bibliothèque et en ton absence je passerai de temps en temps avec mon plumeau pour enlever la poussière..
    à très bientôt avec plein de gros bisous
    le matelot de la terre ferme

    • OB a aussi ses points forts… C’est dommage qu’ils modifient ce qui fonctionnait bien.

      Mais bon, ce serait trop compliqué de changer alors que je suis globalement contente de ce qu’on m’offre ici de possibilités.

      Merci de continuer à t’occuper ainsi de la Bibliothèque. Je sais qu’elle a en toi un gardien attentif en mon absence.

      Plein de gros bisous pour toi.

  84. Mon Dieu, je ne suis pas venue chez toi depuis tout ce temps ! Diantre, j’ai vraiment l’impression de passer à côté de mille choses … J’ai vu que tu avais republié, c’est donc que tu es revenue chère Quichottine … J’espère que tout va bien pour toi … Beau dimanche et gros bisous à toi

    • Ne t’en fais pas. Je sais que tu as beaucoup à faire et que tu cours après le temps !
      Nous sommes tous logés à la même enseigne !

      Tout va bien, j’ai passé de magnifiques vacances !
      Gros bisous, Bandolera.

  85. Coucou ma chère quichottine, ma visiteuse si fidèle
    Je te retrouve à chaque coin de mon blog, sans que tu te fatigues. Tu es vraiment une personne étonnante de constance et de gentillesse.
    Je pars, je reviens. Ainsi en est-il depuis quelques mois sur mon blog. Je joue même les prolongations en absences. C’est selon. Mais tous ceux qui se posent sur mes pages, je dois avouer que vous êtes bien faits. Vous êtes peu. Pourtant c’est énorme lorsque je te retrouve si souvent sur mes commentaires.
    La machine m’a été difficile d’accès, je suis parfois très fatiguée, ou alors plus aucune envie de faire travailler mes méninges. Je n’ai pas fait des sorties l’hiver passé. Tout cela conjugué a ajouté à ma paresse déjà bien accrochée à mon tempérament.
    Je voulais seulement te dire que je pense très régulièrement à toi, et à la magie de ton petit monde particulier. C’est un plaisir que de te rencontrer par chez moi, dès que tu as un peu de temps.
    Je pense me connecter de nouveau en fin de semaine, à présent que j’ai déposé pour les deux journées à venir, des articles à venir sur mon blog.
    Je te ferais une visite plus tranquille
    Je te fais de gros bisous
    Sonia

    • Je pars et je reviens aussi. Je crois que nous sommes un peu des oiseaux, toi et moi.

      Te voir ici me touche beaucoup. Mais, tu sais que je viens quand je peux, parce que j’aime aussi ton monde, et que mes visites ne dépendent absolument pas de celles que tu peux faire chez moi. Je sais que tu viens aussi, quand tu le peux.

      L’important, c’est de pouvoir dialoguer de temps en temps.

      Merci, Sonja ! Je t’embrasse.

  86. Un petit passage chez toi où je trouve ce texte très mélancolique, à la limite de la tristesse et qui me laisse assez perplexe. Quichottine partie ? J’espère que non. Qui gardera la bibliothèque ? car les livres ont besoin deveilleurs, gardiens vigilants, attentifs et attentionnés qui laisseraient les lecteurs tout à leur liberté en épargnant aux livres les vandalismes, les excès et le manque de savoir-vivre de certains.
    A bientôt donc.

    Ambre

    • Merci, Ambre.

      Tu vois, je n’aime pas les départs, même lorsqu’il s’agit du mien. Je n’aime que les retours…

      Ne t’en fais pas, j’ai emporté des livres avec moi, et il y avait ici du monde pour garder précieusement ceux que j’avais laissés en Quichottinie. Mes livres n’étaient pas vraiment en danger.

      Et je n’ai pas été absente trop longtemps… deux semaines seulement.
      Je suis là !

  87. Très étranges ces réactions que tu décris dans ton article… Peut-être un peu de jalousie et d’incompréhension face aux rayons de ta bibliothèque…

    Je vois que tu es revenue (mais comme mes passages sont espacés, c’est un peu normal…)

    Bonne journée Quichottine

    • Bah… Ce n’est pas si grave. Il y a de tout dans notre blogosphère. Le principal étant que ceux qui sont là le soient par plaisir.

      Ta visite me touche beaucoup, Jim. Merci.

  88. J’ai eu l’agréable surprise de voir ta réponse à mon énigme, Quichottine. C’est bien sympathique. Et oui, tu as raison, il s’agissait du corbillard ; il intriguait l’enfant que j’étais alors. Me voilà revenue par ici, l’année se termine et j’aurais un peu plus de temps pour visiter les blogs que j’aime. Je recherche le lutin bleu, mais je me suis un peu perdue dans tes histoires. Trop de retard sans doute. Mais il y a tellement de belles histoires ici, que j’y trouverais quand même mon bonheur. Bonne nuit.

    • Tu avais bien aidé, je crois…

      Il faut absolument que je remette les liens vers tout… mais si tu cliques en bas de la page sur le bouton bleu, « c’est par où », tu auras mon ancien accueil avec tout ce qu’il faut pour t’y retrouver.

      Je suis un peu « fouillis »

      Bisous, Pivoine. Merci d’être là.

  89. Voila que pendant mon absence, la bibliothéque s’est muée en un bien beau pays. J’y ai trouvé un bon fauteuil pour commencer à lire tout mon retard et trouver les mots, les phrases, les textes, les livres que j’emménerai dans ma mémoire puisqu’à nouveau je repars. Merci pour cette promenade en Quichottinie et à très bientot dans un recoin caché de ma petite île….Qui sait ?

  90. je ne résiste pas… sourire…
    Profite des fleurs… elles seront si belles, si colorées , si parfumées…
    profite des arbres, leurs vieux troncs seront de doux accoudoirs pour quand tu seras fatiguée
    profite des torrents, ils te murmurent des chants d’eau et de soleil irrisé
    profite des oiseaux… ils chnateront pour toi et tous ceux que tu aimes…
    Profite de cet à-yeur….
    Sourire

    • Finalement…
      Tu as bien fait de ne pas résister…

      Je vais profiter de tout, et crois-moi, je penserai à toi et à ces mots que tu as déposés ici pour moi.

      Sourire… Un plein panier à partager avec ceux qui liront ceci.

  91. sarah+frane

    reviens vite, quichottine,
    merci de ton mot chez moi,

    je vais squatter un sofa pour te lire !

    et me promener parmi tous tes liens et tes mots

    see u soon

    plein de bisous

    • Un grand merci pour toi Azalaïs.

      Tu m’as fait comprendre à quel point j’avais tort de fermer les commentaires.
      Tu as pris le temps de m’expliquer, cela m’a beaucoup touchée.

      Plus que je ne saurais le dire.

  92. ben… où tu vas ?

    • Quelqu’un m’a dit que vous vous feriez du souci.
      Il n’y a pas à s’en faire… je vais loin, en voiture, et ces kilomètres me font un peu peur alors que d’autres y vont à pied. (devinette, où vais-je ?)
      Mais je vais bien. Je mettrai un carnet de voyage en revenant.

      Bisous.

  93. Petite+Elfe

    Merci… J’étais perdue… Mais tu avais sans doute de bonnes raisons d’avoir enlevé ce module…. Une longue pause sans blog, j’imagine, ça fait du bien… mais on se demande au retour qui va être encore là à attrendre que la porte s’ouvre, n’est-ce pas, surtout si tu enlèves le module?… Déjà quand on ne publie plus, c’est le vide pendant un moment, (je parle pour moi évidemment…) mais ta liste de contacts à toi est longue et ils seront pressés de te revoir, n’aie crainte….
    Je te souhaite de bonnes vacances. Prends soin de toi Quichottine.
    A bientôt. Gros bisous.

    • Je ne sais plus ce que j’avais pensé… mais j’avais tort.

      Le vide se fait rapidement, tu le sais. Ici aussi.
      C’est normal, je crois.

      Mais j’ai eu des surprises en rentrant, des visites que je n’attendais pas.

      Merci d’avoir été là pour mon départ, et d’être toujours là pour mon retour. Tu m’aurais manquée.

      Gros bisous.

  94. moi qui rêve d’y aller à pied mais mon mari s’y refuse, j’en rêve donc en silence (enfin, si j’ai bien deviné!) moi aussi, j’ai de plus en plus peur en voiture et ce qui est très paradoxal, c’est que j’ai une envie folle de quitter ma maison, j’ai parfois l’impression qu’elle me prend toute mon envie de vivre.

    • Tu as bien deviné… J’y suis allée.

      Je comprends que tu aies envie d’y aller à pied. J’ai vu aussi la joie des pèlerins qui arrivaient là-bas.

      Une maison, cela étouffe parfois. Mais je te sais au jardin, alors, je sais que la vie t’entoure et te permet de résister.

      Je t’embrasse très fort.

  95. Quoique je sois débordé tous ces jours ci par le travail et d’autres choses, je ne déserterai pas ce blog : j’y suis passé, j’y repasserai le temps qu’il faudra pour le lire et notamment les aventures de Clément.J’espère tout de même que la séparation sera vraiment transitoire.Bisous,bisous et bon voyage Quichottine.

    • Tu n’as pas déserté ? C’est gentil.

      Tu vois, je crois que le temps fait défaut à beaucoup et j’ai vraiment été touchée par ceux qui sont passés en mon absence.

      Là, je vais prendre un peu de temps pour répondre aux messages reçus, et, ensuite, je rendrai les visites… peu à peu.

      Les aventures de Clément… c’est vrai, je vais pouvoir en continuer la publication.

      Merci, Morsli. Tu sais combien j’apprécie tes visites.

  96. krismalo

    Venant de temps en temps sur ton blog j’ai toujours eue du plaisir à te lire.
    j’espère que ton voyage se passera le mieux possible,et comme le temps
    passe selon nos espérances je te dis à bientôt……….un jour tu reviendras.
    bien amicalement
    Krismalo

    • Me voilà de retour… je suis contente de voir que tu étais là aussi ce jour-là.

      Merci et à bientôt chez toi ou chez moi.

  97. Azalaïs a eu raison…, les km… tu en feras aussi à pied, dans ta tête, dans ton coeur! Bonne route

    • Des tonnes de kilomètres, des milliers d’images, pas toutes capturées, mais qu’importe, elles sont là, au fond de mon cœur.

      Merci de m’avoir accompagnée en pensée.

      Je t’embrasse fort.

  98. Bon voyage et à bientôt. (Avec une petite illustration de la Quichottinie que je garde au chaud pour ton retour.)

  99. Petite+Elfe

    Bon, ça y est, tu es partie alors…. C’est très mystérieux et inquiétant à la fois… Un pélerinage à Compostelle… peut-être… En tout cas bonne route et reviens-nous quand même.


  100. et

    Et déjà…

    ps : mon atelier a fermé ses portes mais je te laisse là quelques pièces

    • Merci infiniment, Kri… j’en ai sauvegardé quelques-unes.

      Bisous tout plein. Me voilà de retour… et heureuse de voir que tu es là.

  101. Merci aussi petite souris de bibliothèque. tu as été là aussi pour moi. l’année passée. peut-être ne me serais-je pas forcé un peu à écrire. sur le tard pour moi. je me suis ensuite libéré des mots, ou eux ont fini par se libérer de moi. enfin, je n’ai plus de complexes par rapport à ça. je me dis maintenant que l’art singulier rend tout possible. s’il émane simplement de soi. du fond de soi.

    tes visites vont me manquer et mes visites chez toi aussi. mais le coussin céladon qui était chez toi ou chez moi, je ne sais plus, je nous le garde pas loin.

    gros bisous

    Tétrao 

    • Sourire… Je suis contente que tu aies été là, aussi !

      Le coussin céladon est encore dans la bibliothèque, dans le coffre où je l’ai rangé, avec les autres, afin qu’il ne s’abîme pas. Mais, bientôt, j’y retournerai, j’ouvrirai très grand les fenêtres, j’allumerai le feu qui brillait sans cesse dans l’âtre, et j’époussèterai les étagères. Ce sera encore plus beau qu’autrefois.

      Gros bisous… me voici revenue !

  102. Merci… aussi

  103. Il y en a qui sont simplement de passage , comme moi , mais qui  quand meme reviennent …
    Je t embrasse .

  104. Quichottine, je sais que tu ne peux lire cela, mais voilà, j’ai une pensée pour toi, qui doit être au…soleil…. sous un ciel bleu sans nuage… enfin, j’espère!!

    • Ciel bleu, ou nuageux parfois, mais un ciel si beau qu’il t’aurait plu, je crois.

      Merci, Mahina, de m’avoir accompagnée pendant mon voyage.

  105. Et bien alors chère Quichotine…..au plaisir de te relire bientôt, quand tu le jugeras bon, quand tu seras prête……

     

  106. un commentaire sur le bleu  Klein pour toi  😉

    j’oubliai un truc important par rapport à Klein , mais ce n’est que mon analyse :

    il a eu raison de choisir le bleu , car elle est la seule couleur en équilibre entre , la lumière et la nuit , meme dans l’hyper espace , par exemple en se rapprochant d’une constellation qui dégage sa luminosité , à la frontière entre cette luminosité et le vide sidéral le bleu domine ..
    je pense qu’il recherchait l’équilibre sans le savoir.

    Voilà , un jour tu feras  ce que tu veut de ces mots ils sont à toi .

    car  il  y aura toujours des nuages qui passent , partout . 

    à bientot Quichottine

    • Merci, Gari.

      J’aime bien cette recherche d’équilibre, et ces mots qui me parlent beaucoup !

      Je suis là, et je trie dans mes commentaires, pour te chercher et te répondre de suite, pour ne pas que tu t’impatientes !

  107. Joubliais , actuelment je  crée  « mon  »  Don Quichotte , mais je suis encore  un peut perdu dans la Mancha , quand  il sera fini , je mettrais  un lien vers  sa photo ici , tu auras  l’exclusivitée ;

    ce sera  une raison parmis tant d’autres pour toi , de revenir voir  ce qui se passe en Quichottinie ,  mais surtout pour te remercier  car il faut beaucoup de sensibilité  pour absorber  tout  ce que tu as présenter sur OB , et tes visiteurs ne ce sont pas trompés , ils l’ont sentie aussi je pense ; 

    ,  

    • Je suis en train de le chercher… il n’est pas chez toi, il doit être quelque part, dans ma messagerie ou ici, dans l’un de tes commentaires…

      Je suis heureuse que tu sois là. Merci à toi.

  108. tu nous manque déjà
    bon repos et a bientôt peut -etre

    • Merci… Deux semaines, ce n’était pas trop long, mais c’est vrai que je ne me suis jamais absentée plus longtemps…

      Me voilà de retour…

      …. J’ai édité ma réponse… Le lien vers ton blog n’est pas bon. Tu pourrais me le redonner. Je ne l’avais pas noté dans mon carnet d’adresse.

  109. t’es où? Pars pas !

  110. peut être nous retrouverons nous dans la voie lactée !!!
    bisous

    • Pas si loin, tout de même…

      Bisous tout plein ! Me voilà de retour.

      … J’ai édité ma réponse… Je suis triste, tu as effectivement supprimé ton blog aujourd’hui. Sans que j’aie eu même le temps de te remercier.
      J’espère que rien de grave ne s’est passé en mon absence.
      Je t’embrasse très fort. J’espère que tu liras ce message.

  111. eh bien , profite , il faut savoir profiter et ne garder que le meilleur , le reste on laisse , tu sais les on dit , les on fait , les moi je , les mon blag rank , les j’ai tant de com , ON S’en MOQUE !
    bisous et a bientot / IRIS

    • Comme je suis contente de te savoir là, Iris ! Merci.
      Je suis d’accord, il faut ne garder que le meilleur. Et l’amitié en fait partie.

  112. (image supprimée)

  113. Don Quichotte  , presque fini  ^^ 

    • Sourire… Il est très beau. Tout un symbole pour moi, tu le verras bientôt… Dès que j’aurais terminé de rédiger le billet qui va le présenter.

      Merci, Gari.

  114. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je t’envoie de très gros bisous.
    C’est de plus en plus dur pour m’y remettre mais je te souhaite une très bonne journée,

    • Je sais bien… mais tu sais, tu ne dois pas te contraindre, sinon, ce sera un pensum plutôt qu’une joie, et ce serait dommage.

      Je te réponds très tard… c’est une bonne nuit que je vais te souhaiter. Gros bisous.

  115. Vivement le carnet de voyage !
    Bise.

  116. beh… t’es toujours pas là?

  117. souvienstoi

    Que ce voyage soit  magnifique , magique  pour nous  conter  son  histoire , je prends plaisir à  me poser  sur ton univers même si je me fais rare !  bien  à  toi ..

  118. prends soin de toi Quichottine! 

  119. mince alors! Dame Quichottine est toujours en mode vacances!?! pffff y en a qui ont de la chance dit Betty, mine boudeuse d’avoir repris le chemin de l’école et à la mode p’tit Gibus « zestvraimentpaszuste si j’avaissurj’seraispasv’nu » 😀
    bise & à très vite.

    • Ben oui… Je l’étais. Mais tu sais désormais que je suis de retour.

      Je suis contente de te retrouver aussi. Bises à toi.

  120. Petite+Elfe

    Un petit bonjour. J’espère que tout va comme tu veux. J’ai peut-être déjà écrit ça mais je ne sais plus , comme on ne voit pas ce qu’on écrit… Tu effaceras ce qui sera en double voire triple. Et tu vois, coïncidence ou pas, mais depuis ton départ, mon blog est vide…
    Les amis, enfin ceux que je croyais l’être, sont partis ….
    A plus.

    • Il n’y a rien en double ou triple, mis à part quelques bégaiements obéiens.
      Je te remercie d’être passée si gentiment en mon absence. Je sais combien il est difficile parfois de trouver du temps.

      Les amis sont partis ? Peut-être étaient-ils en vacances comme moi ? Ils reviendront, j’en suis sûre.

      Je te souhaite une belle soirée.

  121. jean-marie

    bonsoir, Quichottine…
    je n’ai pas été un des plus fidèles et je le regrette
    mais je sais que tu reviendras
    et je n’oublie pas
    en attendant je te fais de gros bisous d’amitié
    bien à toi
    jean-marie

    • Tu es passé… c’est une attention qui me touche beaucoup.

      Merci, Jean-Marie. J’espère que tout va bien pour toi.

  122. quel doux texte, tendre … je te vois sourire tout doux, car c’est comme ça … tu ris doucement … tu es une connaissance du hasard , du hasard de Bandolera … je garde au fond de moi ce moment magique autour des oeuvres de Gari … son tableau me regarde tous les jours … et me laisse son message … pour la vie, ne pas oublier les petits…
    bises et maintenant tu fais partie des papillons d’ob qui vont et viennent, invisibles sur la toile

    • Connaissance du Hasard, c’est vrai… et grâce à Bandolera et Gari. Cela me touche beaucoup.

      Tu vois, j’ai seulement pris deux semaines de vacances, loin du Net. La nature m’appelait.
      Maintenant je suis là.

      Amicales pensées pour toi. Merci.

  123. Quel travail dis donc pour valider ces 120 commentaires

    Je suis contente de te lire

    • Merci, Kri. J’achève seulement d’y répondre.

      Mais ils m’ont fait très plaisir !
      Je suis contente que tu sois là !