Dépoussiérages (5)

Cela fait plusieurs jours que j’ai l’impression de me transformer en Shéhérazade

Je vous raconte… je n’arrête pas,  comme si je ne pouvais plus exister sans ces histoires qui sortent comme par miracle d’un tiroir aux secrets que je croyais avoir scellé.

Je vous raconte, je vous parle, je mêle à d’anciens écrits les mots d’aujourd’hui, comme si c’était important pour moi de vous les montrer, maintenant.

Alors, je me demande à quoi c’est dû…

C’est sûr ! Quelqu’un a ouvert les vannes… mais qui ?

La petite Quichottine ?

Il est vrai que son apparition dans la bibliothèque a mis tout le monde en émoi.

(Enfin, il ne faut quand même pas exagérer…
Tout le monde n’est pas venu assister à sa naissance,
ni même à ses premiers pas,
ni même à sa première Saint Valentin !)

En fait, je sais… le 16 février dernier, je me suis demandée s’il fallait que je cesse toute activité dans notre blogosphère. Je venais d’avoir un énorme chagrin qui me faisait penser que je prenais tout cela bien trop à coeur.

C’est vrai… S’interroger sur le blog, sur notre façon de le gérer, de répondre ou non à nos visiteurs, de les prendre ou non à partie, comme s’ils étaient là vraiment, assis avec nous, pas loin…

Je suis à nouveau en train d’essayer de généraliser, pour ne pas me dire que je suis quelqu’un de particulier. Vous, vous faites comment ?

Lorsque j’ai ouvert la bibliothèque, je l’ai fait en espérant qu’il y aurait ici, avec moi, quelques amis… En fait, j’espérais que je convaincrais mes parents, mes amis, à venir partager ce que j’aime, mes livres, mes poèmes, et même mes histoires à dormir debout. Une façon peut-être de leur montrer ce que j’avais toujours aimé écrire… plus en « secret ».

J’ai eu des visiteurs… mais pas ceux que j’attendais.

Comment vous expliquer que c’était cent fois mieux ?
C’était inespéré ! Magnifique… un peu magique.

Je m’amusais à essayer de vous connaître, malgré les avatars qui cachent les visages, malgré les « pseudos » qui travestissent les noms…

Les noms
Je n’arrête pas de dire que c’est important, moi qui cache le mien ! Oui, mais je porte celui que je me suis donné, que j’ai choisi, dont je ne dois rendre compte à personne qu’à moi-même. C’est ainsi. Et cette Quichottine que je promène ici ou là, qui va vous visiter ou qui vous reçoit dans la bibliothèque, c’est moi, moi tout à fait !… euh… non peut-être pas tout à fait. Un moi qui aurait pu vivre à Yeur... et qui n’aurait pas eu à rembarquer.

Ah ! Je vois que cet « ailleurs » que j’écris autrement est déjà familier à certains d’entre vous… Par contre, il y en a qui ouvrent des yeux ronds…

Ben, Quichottine ? Tu ne sais plus écrire « ailleurs » ? Reprends ton dictionnaire ! … Et, pour la peine tu vas le recopier cent fois !

Eh bien non ! Mon dictionnaire, comme celui de Pat, est parti sur d’autres étagères.
Il est parti en croisière, à Yeur !
Demandez à Bernard… qui vient d’écrire un article qui porte ce nom…
Yeur, existe !
Demandez à Polly, qui n’arrête pas de me demander de le dépoussiérer, mon « à Yeur » à moi…

Celui que j’ai publié, dans le Tiroir aux secrets, le 10 septembre dernier…
Celui dont je vous ai parlé à plusieurs reprises depuis…

Yeur, c’est le monde du « Trop », un monde où tout est possible, même de se faire des amis virtuels qui comptent tant qu’ils peuvent nous rendre heureux par leur seule présence, par ces mots doux, ces images, ces secrets qu’ils partagent avec nous… ou qui peuvent un jour disparaître en laissant en nous comme un vide impossible à combler…

Voilà… La bibliothèque va retrouver ses fonctions habituelles, avec des moments où je vous surprendrai encore avec l’une ou l’autre de mes histoires, avec des moments où je vous demanderai de m’aider à réfléchir, comme vous le faites si bien, avec des moments où je vous montrerai seulement mes lectures, mes coups de coeur… comme avant.

Parce que, vous ne savez pas ? Ma décision est prise :

Je reste là, avec vous.

Et, pour une fois encore, je vais vous demander de me suivre, en remontant le temps, vers cet « à Yeur » où je suis bien.

(Clic image)



Merci à Bernard pour cette image qui me permet de vous conduire à Yeur.

PS : Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Flo. Vous ne regretterez pas d’aller le lui souhaiter…

88 réponses à “Dépoussiérages (5)

  1. Bonjour de Canton en Chine,je vois que nous avons le « même » soucis,j’ai fais mon blog pour que ma famille puisse lire mes sorties etc..ici. Et en fait ,très peu vienne,par contre ils m’écrivent pour avoir des nouvelles !!, alors que presque tous les jours, je met des textes et des photos!!.Pour la fenêtre des ajouts commentaires, je suis en cours de modifs, et je fais des recopies d’écrans,car je vais faire un article en image sur ce sujet,donc, à bientôt , bonne semaine bye

    • Merci pour ta réponse, Dany.

      Je crois que tout le monde aime avoir des messages personnalisés. Il n’y a pas de raison que la famille échappe à cette règle.

      Bon mercredi à toi

  2. Bonjour de Canton en Chine, tu peux bien sur utiliser cette photo,si une autre te plait, tu demandes, le partage est un plaisir , bonne semaine bye

  3. Je n’aime pas trop les messages qui me font penser aux chaînes d’avant le web. J’ai décidé néanmoins de passer celui-ci reçu de dgidgi.qui est assez joli (ca rime !) Reçois un joli bouquet de tendresse. Il serait amusant de voir combien j’en recevrai et voir si le nombre de bouquets augmentera effectivement. Remarque : Chaque fois que vous le recevez, il y a un bouquet qui s’ajoute Fais parvenir à tous tes amis et ne me dis pas que tu es trop occupé pour cela. Ne connais-tu pas l’expression « S’arrêter pour respirer le parfum des fleurs »? Vois combien de bouquets te reviennent!

  4. Je garde le souvenir d’une rencontre magique, romanesque, même…

  5. Merci ma douce

    • Merci à toi d’être là, Flo… et bon anniversaire…

      Puisque je ne peux pas mettre de fleurs chez toi, elles seront ici, pour toi…

      Fleurs des champs

  6. Il y a tant à lire là et à Yeur … et ailleurs aussi …
    Il y a tant à dire là, et  aïe heure  ! … (encore une minute de tombée  … )
     Et il y a tant à faire ici et là …
    que les temps passe à grande vitesse,
    rempli d’idées, de pensées et d’images …
    Les rêves se supperposent à la Réalité
    et Celle-ci à nos Rêves …
     Nous sommes tous là et ailleurs aussi … à Yeur également  😉
    Bises des farfadets

  7. Mais tu ne nous vois, pas tous là dans ta bibliothèque – qui de virtuelle – est devenue vivante – enfin pour moi … Je l’imagine avec des rayons de bois ciré, une fenêtre entrouverte qui fait passer un rai de lumière crue, avec de la poussière dedans, un bouquet de fleur sur ta table de travail, avec quelques notes manuscrites, un os dictionnaire et un ouvrage ouvert comme abandonné … Et puis je me tapis dans un coin, je m’assieds sur les premières marches d’un escabeau, à demi-accroupie, croquant une pomme en lisant un essai, trouvé là au hasard … J’aime bien picorer de-ci de-là, ne pas finir mon livre, et me laisser distraire par l’entrée d’un lecteur ou d’une lectrice .. L’observer de ma cachette ! … Et de là ou je suis je peux aussi voir leur pieds, la manière dont ils s’asseyent,l’ourlet du talon, ou le volant d’une jupe … Voilà ce que je vois dans ta bibliothèque Chère Quichottine ! LIZAGRECE

    • Liza… c’est génial ce que tu me racontes là ! Ainsi, tu fais comme Chana… tu te mets dans un coin, tu observes, et tu lis ? Que demander de plus ?

      Merci d’être là !

  8. Je veux bien partir à Yeur avec toi

  9. J’aime bien te suivre dans les méandres de ta pensée qui évoquent des situations vécues ou révées..tu nous livres ton monde intérieur avec délicatesse et esprit et chacun de nous peut y trouver son propre monde..en fin de compte par de là l’écriture réelle et les relations virtuelles ce cercle d’amis est quelque chose de tangible. Ici ou à Yeur..Bonne fin de semaine Quichottine..et de grosses bises (réelles) de la romaine…

    • Merci de ton passage… Tu fais de magnifiques photographies et j’ai grand plaisir à te croiser chez Muad…

      Bises réelles !

  10. Heureusement que tu restes Quichottine. Pouvoir lire dans ta bibliothèque et te lire toi, c’est trop agréable. Même si on ne peut pas passer tous les jours, ou laisser toujours des mots, Tu sais réconcilier l’ordinateur et la belle écriture, j’admire. Bisous.

  11. J’aurais bien voulu voir ton Yeur mais l’image ne s’affiche pas ! 

    Moi aussi, tout comme toi, j’ai ouvert un premier blog, il y a trois ans parce que j’en sentais la nécessité et que je désirais, comme toi encore, montrer aux autres, les miens, mes ami(e)s, ma famille tout ce que je savais dire, écrire, peindre, raconter… Eux non plus n’ont pas été au rendez-vous, et comme toi, toujours, je me suis réjouie de voir défiler dans ce nouveau chez moi de très nombreux ami(e)s venu(e)s des quatre coins du blog… On dit bien que nul n’est prophète en son pays…

    Je ne te connais pas depuis assez de temps pour avoir suivi tes hésitations, mais sache que tout bloggueur, un jour ou l’autre, a ses mêmes interrogations… J’ai même détruit mon précédent blog pour le reconstruire à l’identique quelques jours plus tard, à la demande de tant d’ami(e)s auxquel(le)s tout à coup je manquais…

    Et là je pense à notre Roland aux multiples vies qui nous a fait si peur… si la réalité de sa fiction nous avait privé de lui, et bien, il nous aurait aussi probablement beaucoup manqué…

    Tout celà pour dire que le virtuel rejoint plus qu’il n’y paraît le monde du réel, finalement ce virtuel là fait aussi partie de notre vie. Alors je te souhaite beaucoup de plaisir à nous faire découvrir tous les recoins de ta bibliothèque, pour ma part j’ai très envie de profiter de la moiteur de ses coussins et de piocher ça et là un beau livre que tu m’auras fait découvrir…

    Tu l’as peut-être compris, Vénus n’est que le deuxième avatar de ma vraie vie, mais elle compte autant que l’autre… elle est aussi vraie que l’autre…

    amicalement à toi,

    • Elle reviendra… ou il faut aller la voir chez Bernard… c’est la première des photos de son article.

      Tu as raison… les amis du monde virtuel sont aussi importants… Roland m’aurait énormément manqué.

      Je crois que j’ai compris beaucoup de choses… Je suis heureuse de t’avoir croisée chez Roland !

      Tout est toujours vrai.

  12. Allons-y ! A Yeur, et en choeur.
    Aille heurt, aussi, d’ailleurs…
    Poéteusement

  13. Fichier hébergé par Archive-Host.comLa question que tu t’es posée, je me la pose en ce moment…j’ai du mal à gérer ce blog…j’ai l’impression que mon entourage ne comprend pas…je suis un peu à la ramasse en ce moment, toujours dans l’urgence avec des périodes de désarroi complet…parfois je me dis laisse tomber et je reviens toujours et toujours….peut-être dois-je faire une pause ?…bon en tout cas ce n’est pas encore aujourd’hui…gros bisous.. Quichottine…

    • Comme nous tous, je crois… dès que nous voulons faire le mieux possible…

      Je ne sais pas, je crois qu’effectivement, quand ça devient trop lourd, il faut faire une pause.

      courage à toi !

  14. parce que tu as pensé à nous quitter????VITA

  15. Il est charmant de Yeur, je mis sens bien aussi, même si ce n’est pas tout à fait le même que le tien, tout l’intérêt de la blogosphère de découvrir plein de Yeur différents

  16. Coucou Quichottine ! Quelle bonne nouvelle ! Tu restes avec nous et j’en suis ravie … On se disait bien qu’on ne te laisserait pas partir comme ça mais dans ce monde virtuel, c’est plus dur que de rattraper une amie qui descend les dernières marches vers la rue …

    Je suis comme toi, j’avais créé ce blog pour un certain public et c’est un autre qui s’est invité … J’en suis ravie, c’est une belle surprise …

    Je rebondis sur ton pseudo aussi … Et s’ils en disaient plus ces pseudo que ne le feront jamais nos noms et nos prénoms, parce que nous les avons choisis et qu’ils sont sensés nous coller parfaitement à la peau ?

    Ce monde virtuel est riche. A nous de profiter de cette richesse et de ne pas tomber dans ses pièges …

    Je te souhaite une douce soirée Quichottine ! Gros bisous !

    J’en profite, une fois n’est pas coutume … pour faire campagne. Quitte à descendre à Romans, autant que ce soit la tête haute, non ? Alors je viens te demander de m’accorder ton petit vote pour le festival … Il suffit de mon blog de cliquer sur le carré rose du festival, d’aller dans la zone « participants » qui se trouve vers le haut puis dans la catégorie « photo », de cliquer ensuite sur la fiche détaillée de Machu Picchu et de voter. Une confirmation du vote te sera demandée par mail … Tu peux voter pour plusieurs personnes mais tu ne peux voter qu’une seule fois pour chacun des blogs en compétition … 

    Merci d’avance à toi 😉

     

    • Merci d’être passée, Bandolera… et merci pour ces mots, qui sont si justes !

      Douce soirée à toi…

      (pour ta campagne, je vais m’en occuper… pas de problème !)

  17. Content d’apprendre que tu restes Quichottine, car c’est toujours triste de voir un blogopote disparaitre. Merci de ton clin d’oeil, et  de m’avoir appris l’à Yeur. A+

  18. Hé hé, mais que de bonnes nouvelles sur les blogs en ce moment, tu vas rester et moi aussi… elle est pas géniale la vie ?!
    Je crois en fait qu’il ne faut surtout pas calculer, et toujours se dire que cet endroit est à toi… Ceux qui y passent ne sont peut être pas ceux que tu aurais souhaité y voir mais c’est bien mieux, c’est si tu veux t’en donner la peine, peut être des amis demain dans la vie, la vraie.
    J’attends ta participation sur mon blog quand tu le voudras… et je t’en remercie d’avance.
    Bisous à toi, Syl

    • Je te crois volontiers, Sylviane…. et pour ma participation, elle t’est d’ores et déjà acquise.

      Bisous à toi aussi

  19. Bonsoir Quichottine
    Je suis ravie d’apprendre que tu as décidé de rester ici et non de partir ailleurs, c’est une bonne nouvelle. 
    Bonne soirée
    Bises
    Santounette

  20. J’ai bien fait de lire ton article jusqu’au bout…Je vois avec plaisir que tu as pris de bonnes résolutions. C’est super, je vais pouvoir suivre régulièrement les aventures de Quichotte!

    En ce qui concerne la gestion du blog, il faut arriver à un juste équilibre et ce n’est pas facile.

    Sinon, grâce à mon blog, ma famille a su que je faisais de la peinture, mais bizarrement , ce sont les personnes qui ne laissent jamais de com…

    Pour terminer,à présent,  j’aurais du mal à me passer de mes blogopotes…

    • C’est vrai que tu attendais… Ne t’inquiètes pas, il revient.

      Pour le blog… j’ai été heureuse de voir que nous avions tous plus ou moins les mêmes interrogations, les mêmes attentes… et bizarrement, ça m’a fait beaucoup de bien !

      Merci à toi d’être là, Val’r

  21. Juste un mot MERCI, je voulais mettre un texte d’exeption pour mes 27 ans.
    Bisous ma douce
    Flo

  22. Ravie que tu restes avec nous 😉

  23. Je suis ravi que tu reste encore avec nous, mais tu t’en doutes sûrement. Je te fais une grosse bise.

  24. ESTOY CONTENTISIMO que te quedes con nosotros..
    y muchas gracias por tu com muy bonito y muy profundo
    besos
    tilk

  25. Bonjour Quichottine, je n’ai jamais trouvé l’explication a la non fréquentation de mes blogs par mon entourage proche réel. j’en ai été tristounette au début, voir blessée, je prenais ça comme un manque d’intérêt……
    Ils ne viennent que lorsque je suis en voyage, mes blogs devenant alors carnets de bords….
    Des fois, au hasard de rencontres d’amis de mes amis j’en croise un qui me dit  » tiens j’ai découvert ton blog, c’est drôlement sympa ce que tu fais »……
    En fait je crois que nos proches pensent nous connaitre si bien qu’ils ne voient pas l’utilité de venir voir nos « moi »blogesk… dommage, ils apprendraient a mieux nous connaitre

  26. Je n’avais pas fini ta page que déjà j’étais à Yeur! persuadée que j’étais de voir Roux et Combalusier! raté!
    En tout cas  ne change pas trop….. moi j’aime bien comme c’est !
    Pis t’es une fille bien! tu réponds à tout le monde…… moi je ne fais plus sinon j’y passe mon temps!
    mais je me débrouille autrement!
    Et dire que au départ moi j’écrivais pour la famille……. ils viennent et restent muets!
    heureusement il y a tous les autres!
    Bises Dany

    • Ne t’inquiète pas, Dany, je ne vais pas beaucoup changer… Juste ce qui doit l’être !

      Comme tu le dis si bien, heureusement qu’il y a tous les autres… et que toi tu en fais partie, ici !

      Merci d’être là

  27. d'éli cieux

    ouf ! tu m’as fait peur !
    je suis ravie que tu restes, oui bien sûr !
    j’ai pu lire le texte d’à Yeur ! quelle riche idée !
    c’est pas facile d’être sensible !
     j’ecris pour moi d’abord, pour déposer et prendre du recul !
    mes parents ne savent rien de tout ça …
    peu d’amis ont l’ adresse du blog
    certains me disent que ça les aide,
    je veux bien les croire !
    en tout cas c’est la seule manière de déposer et de m’alléger, je serais écrasée !

    • Je te comprends, Eli… et je suis heureuse que tu sois là.

      Merci

      (Ton adresse est fausse dans ta fenêtre de commentaire…il manque le « r » … tu devrais la modifier.)

  28. ben, t’avais pas intérête à partir !!!! Comment on aurait fait nous, hein ? Gros bisous, vraiment heureuse que tu restes parmi nous !!!

  29. ……les…………. »esprits »…………se rencontrent !!!!

    Quelle télépathie !!!!

    • … ça… je dois dire que si nous l’avions voulu… nous n’aurions pas réussi !

      (deux articles sur « à Yeur » le même jour, il faut le faire !)

  30. Alors je vais tenter de réussir le test de  » l’Autre ».
    Tu fais écho à Chris qui nous embarque à Yeur aussi, et quelle émotion ce matin… j’en frisonne, surtout que lorsque j’ai lu sa proposition, j’ai vraiment pensé à ton texte, avec ses pientures surtout.
    je sais qu’avec toi, et quelques autres, je suis en bonne compagnie pour réussir le passage.
    Bisous.

    • Pas de problème, Polly… Tu vois, je ne m’attendais pas du tout à ce que ce soit Chris qui soit aux commandes cette fois ! Avec elle, pas de risque, nous passerons !

  31. YOUPI! TRALALA YOUPI
    trop trop content que tu restes!
    le parfum de tes écrits a une senteur d’opium qui me fait voir un à YEUR , me fait rever et réfléchir.
    Youpi,tu restes!,trop content je danse
    amities

  32. BIDUDULE

    Bises du mercredi !

  33. A la bonheur ^^

    moi je te suis ou que tu ailles 😉

    pour te dire comment je fais, la vérité je ne me suis pas posée autant de question quand j’ai ouvert ce blog, pour la simple et bonne raison, que je savais à peine ce que je faisais. lol
    c’est ma soeur qui m’en a donné l’envie. j’aimais lire, écrire, et me confier, ma fois je me suis dis que ça pourrait être sympa d’avoir mon a yeur à moi 😉

    qui viendrait me voir, y aurait il quelqu’un ? ça ne m’est pas venu à l’esprit au début, moi j’étais là, je prenais beaucoup de plaisir à faire ce que je faisais. Et puis il y a eu le premier commentaire. Il m’a semblait presque incongru , dans ce pays que je n’avais construit que pour moi, arff je n’avais pas vu au départ que les gens pouvais réagir à mes articles. mdr….

    Et puis ça m’a plus, j’y ai  vite pris gout, il y a eu des hauts, des bas, comme toi, des moments de doutes, mais ça reste mon ailleur, mon endroit ou poser mes rêves alors je garde 😉

    bonne journée Qucihottine 😉

    • Super ! Je sais que je peux compter sur toi…

      C’est rigolo comme nous passons tous par les mêmes moments de doute ou de plaisir.

      Bonne journée à toi aussi, Loralie

  34. dche tribill

    Ouais! bon! sont marrants tous ces gârs-là….mais j’vais encore être obligé de lire….
    belle journée, et en attendant jeu-va-saye-eur…

  35. Y O U P I I I I E ! ! ! ! !

  36. Je suis contente que tu restes « à Yeur ».  Comment pouvait-il en être autrement ? Tu imagines un peu la révolution si tu étais partie vraiment ? Moi je l’imagine très bien.
    De toutes les façons, nous aurions fait grève comme le jour où, enfermée dans ton livre, nous avons du tous manifester devant le siège de OB. Souviens-toi, j’avais témoigné en dernière minute et Derrick a même fini par nous rejoindre le soir devant la cheminée.
    Tu restes et c’est la plus belle nouvelle de la journée. Tu viens de balayer ce petit air frais qui accompagne le soleil d’aujourd’hui.
    Merci Quichottine.
    Bises sincères d’une amie.

  37. Coucou !
    Bah oui, c’est moi ! Je t’ai fait  peur ?!?
    Je profite du débrayage du mercredi pour faire un passage éclair 

    Et j’arrive sur ces pages pour apprendre une bonne nouvelle ! ;o))
    Tu sais Quichottine, j’ai moi-même pensé à tout arrêter en ces temps mouvementés où le temps me manque cruellement, où les soucis prennent le dessus et où forcément j’ai moins envie de faire le clown mais plus j’y pense et plus je me dis que vous me manqueriez terriblement ! Alors moi aussi, je reste !

    Bonne journée ma belle
    Bisous

    • Non, tu ne m’as pas fait peur… seulement lorsque j’ai pensé que je risquais de te perdre aussi.

      Super bonne nouvelle que tu sois là ! Merci à toi… Bonne journée…

  38. Bonjour, bon mercredi bises.

  39. En tout cas, tu m’aurais manquée ! je te fais une confidence, Estelle est mon 2ème prénom, sinon je suis Hélène, mais Estelle a ma préférence pour cette vie « d’à côté ».
    bizzzzz

  40. je te suis …je ne comprends pas comment tu tiens ce rythme…allège un peu,  tu ne perdras rien..crois moi ! toutes ces references tous ces liens …c’est peut être trop lourd ..non? Je ne suis pas grand chose à côté de toi , mais je fais le yoyo aussi , comme bigornette d’ailleurs..le doute …l’espoir …on plonge… on émerge …la vie ..sans la vie .
    C’est à nous d’abord que nous manquerions…en cas d’abandon ..j’ai cette sensation ….réaliste ! .bisettes … andante !

    • Les liens, c’est pour montrer des chemins… vers d’autres, vers ce et ceux que j’ai envie de montrer… Mais personne n’est obligé de les suivre.

      Andante… ce sont mes morceaux préférés en musique…

      Ne t’inquiète pas… Je ferai seulement ce que je peux. Je n’ai pas vraiment envie d’abandonner, il faut seulement que je me modère (rire)

  41. A la bonne heure, continue! On aime te lire, se balader lol!

    Je rame avec les réponses aux coms, mais je résorbe peu à peu… Pfff! Parfois je suis découragée, la maladie m’empêche de bloguer, de me mettre à jour, j’ai envie de tout lâcher, mais en même temps le blog m’a aidée à survivre l’été dernier…
    Alors je continue, je persévère…

    Je perds sévère, je perds la sévérité envers moi-même, je me laisse le temps que la maladie réclame… Qui va piano, va sano… Bonne soirée mamzelle QUICHOTTINE!

    • Merci d’être là… j’espère que je peux apporter un peu de rêve… de douceur.

      Prends soin de toi, Handi, c’est ce qui compte avant tout !

  42. Un article long à lire car…j’ai fait tous les liens… sourire… Et je connais bien le ‘ à Yeur  » de bernard… Je découvre ton univers petit à petiot, cela aurait dommage que tu t’arrêtes!!
    Et puis, pour ce qui est de qui lit les blogs… le mien, personne pratiquement, dans ma vie « réelle » ne le connait, et finalement… ça me va ainsi… sourire…
    Bonne soirée

    • Tu as fait tous les liens ????

      Waouh ! Tu sais que tu n’y es pas obligée ???? waouh !!! Mais c’est encore mieux que je ne le croyais !

      Merci…

  43. Tu as pris la bonne décision… Et j’en suis ravie. Quant à moi, en ce moment, les doutes vont et viennent… Il est vrai que je ne voyage pas beaucoup en ce moment sur la blogosphère alors, c’est un peu vide…. Et l’on sait tous que c’est donnant donnant.. On t’oublie très vite si tu publies peu et si tu ne voyages pas, et c’est bien normal… Je commence à être fatiguée de mon blog…
    Bonne fin de soirée Quichottine.

    • Ne le ferme pas Eolina… C’est vrai que j’ai manqué de temps aussi ces jours-ci.. j’étais un peu en pénitence.

      Mais tout va redevenir « normal ».

      Ne t’en vas pas…

  44. S’il y a  bien quelqu’un qui ne doit pas culpabiliser, c’est toi! surtout pas! Je ne vise personne…. Je m’en prends à moi d’abord parce que je ne « voyage  » pas assez…. Et puis un blog avec des images n’incite pas tellement à la discussion, je le reconnais. D’ailleurs je ne saurais pas  »causer » …. Ici c’est génial… On s’y sent tellement bien.
     Et puis, en ce moment, c’est une période assez spéciale à la maison… c’est sans doute pour ça que je suis un peu loin de la blogosphère.  
    A bientôt Chère Quichottine et encore merci de ta présence

    • Je crois que tu es débordée et que ce ne doit certainement pas être facile tous les jours…

      Prends le temps qu’il te faudra, Eolina.