Rodin

J’ai trouvé, au fond du tiroir aux secrets, une feuille pliée en quatre, avec deux tickets d’entrée au Musée Rodin, à Paris.

 

Vous me connaissez… j’ai mis du temps avant de la déplier.

 

Je me demandais s’il s’agissait d’une lettre, si je n’allais pas me montrer indiscrète.

 

Eh bien ! non. Il n’y avait qu’un essai de poème, des mots qui se plaçaient tendrement sur la page, qui dessinaient sur elle de grands espaces de silence.

 

Art

 

Il prit un bloc de marbre

De toute sa force il le frappa et

Sous son ciseau

Il vit jaillir

Du marbre

Un homme

 

Un homme ou peut-être

Un Dieu

Tant il était beau

Dans sa splendide nudité

 

Mais cet homme de marbre

Était trop seul

Alors

Sous les doigts du sculpteur

La femme

Surgit à son tour

Plus belle

Qu’Ève au premier jour

 

Leurs yeux s’ouvrirent

L’homme regarda la femme

Et un baiser unit les deux êtres de marbre

 

Le sculpteur s’appelait RODIN

 

© Quichottine

Auguste Rodin, Le Baiser
1888 – 1889
marbre (181,5 x 112,3 x 117 cm)
Photo de Kri
© Quichottine pour le poème et Kri pour la photographie

48 réponses à “Rodin

  1. ça c’est du poème… c’est beau… !

  2. Ton tiroir aux secrets renferme des trésors dis moi 😉 Un magnifique poème pour une magnifique oeuvre d’art. ^^

  3. Je l’ai vu lors d’une exposition consacrée à Camille Claudel,à Dinan. Superbe de grace et de pureté.

  4. J’aime beaucoup cette statue, je la trouve très belle et très douce

  5. Je n’ose rien dire sur Rodin, sur Camille Claudel, sur ton poème…
    Juste un mot sur les trois derniers vers…
     »

    Leurs yeux s’ouvrirent

    L’homme regarda la femme

    Et un baiser unit les deux êtres de marbre

     »

    Penses-tu qu’alors ils soient resté de marbre…

    Bises

    • Tu sais, c’est un très ancien poème…

      Je pense que s’ils se sont embrassés, c’est qu’ils n’étaient plus tout à fait… de marbre ! (sourire)

  6. Tu as bien fait de le remettre,ton poème avec la photo du Baiser de Rodin…On ne se  lasse pas de la beauté !

  7. Je crois que Rodin serait très fier de ce poème. Félicitations.

  8. Ce phénomène petit papier plié en deux ramène des échos en moi 🙂

    C’eut été dommage de ne pas ouvrir ce petit message. Et c’est vrai que la photo de Kri va si bien avec.

    bises !

    • Je crois que nous avons tous des petits morceaux de papier…

      Ce message est ouvert depuis longtemps, mais avec la photo de Kri, il est bien plus joli !

      Merci d’être passée…

  9. l’homme et la femme….. ton poème (magnifique, bravo) et la photo de Kri……. sont vraiment faits pour être réunis….

    bonne journée

  10. En espérant que ces petits papier ne sont pas douloureux.

    Bises.

    • t’en fais pas, ce n’est pas grave… Si tu savais le nombre de fautes que je fais en ce moment !

      Une vraie catastrophe !

      Bisous, et merci pour tout !

  11. C’est pas tant la faute que de cliquer pour envoyer sans avoir pris le temps de relire qui me fait hausser les yeux de désespoir… irrécupérable.

    bises !

  12. Ton poème est très beau pour illustrer cette sculpture de Rodin dont je possède un petit exemplaire. Bonne soirée et bisous

  13. …..as-tu lu mon article « L’homme de Rome  » ???????

    • Je ne l’avais pas encore lu… mais je viens de combler cette lacune et je donne le lien… pour ceux qui voudraient le lire aussi. Tes articles valent toujours le déplacement !

  14. Dès le premier vers du poème, mon esprit a pris la tangente pour se rendre en Toscane, dans la région de Carrare …tout en sachant que je faisais fausse route . Alors j’ai pris le chemin de ton lien…et je me suis régalée à la lecture de l’article que je compte bien revisiter en détails . Merci ! et bon dimanche !

    • Je ne connais pas l’Italie… Sauf en photographie, ou dans les films.

      J’étais à peu près sûre que le texte de Chris te plairait.

      Merci d’être passée. Les habitants de la blogosphère sont en vacances…

  15. La SouRiS VeRtE

    rien à voir avec ton article, mais ton avatar, c’est Koulou qui te l’a fait, n’est-ce pas? si je me trompe, en tout cas, ça ressemble beaucoup à son style. j’adore

  16. Coucou ! C’est le mot  » marbre  » qui m’a transportée dans les carrières de marbre de Carrare .Je vais lire ton article sur le conte de Rushdie . Bises !

  17. tres beau poème qui colle bien  a la sculpture  de RODIN , 

    et cette lumière sur cette image rend le couple vivant ….

    salut 😉

  18. J’aime particulièrement Rodin!
    Il va falloir que je m’habitue à ton blog, je me perd un peu, il y a tant de liens… mais c’est bien!!
     sourire

  19. Quelle grâce, quelle tendresse! Un beau moment de bonheur suspendu!
    bises Quichottine!

  20. Tu as du Prévert sous les doigts, et j’aime beaucoup Prévert, mais plus que lui encore parce tu laisses couler la féminité de Rodin.

    N’existe-il pas un baiser de Camille Claudel qui a fait scandale parce que la femme prenait la prérogative?

    Je confonds peut-être.

    Je t’embrasse très fort, euh! pas comme ces deux-là 😉

    • Merci… Il y a un baiser aussi de Camille Claudel. Il s’appelle autrement. Il est (clic) et il a été sculpté à la même période.

      Tu ne confonds pas… L’homme était à ses genoux.

      Je t’embrasse aussi très fort… (mais pas comme ces deux-là non plus)

  21. Ridin avec son ciseau et toi avec tes mots vous vous completez pour nous faire une belle oeuvre. Sous le ciel bleu et le soleil du jour, je t’envoie des bigs bisous.

  22. Elle est parfaite sous ton poème, je suis contente d’avoir suivis ton lien, les mots sont aussi beaux que l’image de Kri

    Bon week-end quichottine ^^

    • Merci, Loralie.

      Ta longue visite me touche beaucoup… et tes mots plus encore.

      Je t’embrasse très fort. Passe un bon weekend

  23. ce baiser est si évoqueur, qu’on y sent tout l’amour charnel qui lie un homme et une femme, l’entêtement, la force, la joie, comme si on se noyait dans une étendue d’amour.

    bises et alors tu as fait la connaissance de Koulou … j’apprécie beaucoup ses dessins

    • Je trouve qu’il est à la fois très suggestif, sensuel, mais aussi très tendre. J’aime beaucoup.

      Oui, j’ai vu Koulou. Il est comme je le pensais, aussi amical et sincère. Très concentré quand il dessine. J’ai apprécié.

      Merci pour ton passage.