Manque

Si vous suivez mes liens, un jour, vous serez surpris.

Parmi eux, « Rien à voir« …
C’était un blog où j’aimais bien aller, dans l’Orangeraie.

J’aurais pu dire « Orangerie« . Vous savez, l’orangerie des châteaux…On y met aujourd’hui des musées…

C’était, un peu, la résidence secondaire des orangers qui fleurissaient le long des allées, à la belle saison (à l’époque où il y avait encore des saisons). En hiver, on les remisait là, pour qu’ils ne prennent pas froid.

L’orangerie c’est le refuge des agrumes…
Moi, je préfère l’Orangeraie.
Elle est battue par tous les vents, je l’imagine, dans les plaines d’Andalousie. Je prends les yeux de Machado, et j’imagine…

Dans l’orangeraie qui m’accueille aussi, parfois, j’avais une amie. Elle disait qu’il n’y avait « rien à voir » chez elle.

Mais si ! Au contraire ! Il y avait à voir, à entendre, à rêver, à aimer… Elle m’avait apprivoisée. J’allais chez elle souvent, depuis que j’avais découvert un vieux divan, dans le coin de son salon virtuel, un vieux divan tout râpé, défraîchi, mais qui était recouvert d’un superbe …

Cache misère

Un « cache-misère » ? Non, c’était mieux que ça !

Un magnifique objet, doux et soyeux, précieux, aux mille couleurs vives, aux reflets chatoyants… Moi, je m’y asseyais, tout doucement, pour ne pas l’abîmer.

J’écoutais la musique que son amie Marilou nous jouait au piano ou au saxo… Du Jazz un peu mélancolique parfois mais qui soudain nous réchauffait le cœur !

Devant moi, sur le mur, je contemplais la mer… Une mer calme, le long d’un rivage tremblant, comme la main d’un vieux géant qui aurait voulu trouver là de quoi se rafraîchir un peu. Dans le ciel, les nuages s’amoncelaient.

J’aurais dû le savoir pourtant !
J’aurais dû deviner.

Mais non, je venais là, chaque jour, écouter les poèmes de Diane… Une autre amie à moi ! Nous goûtions de concert une amitié sans faille. Pas de cris, pas de pleurs, juste un regard ami, seulement quelques mots échangés… pour dire qu’on comprenait… et puis, souvent, du bout des doigts, un baiser amical, avant de repartir pour un nouveau voyage dans notre blogosphère.

Un soir, au bout de mon clic impatient, je n’ai plus rien trouvé.

Marilou avait pris Diane avec elle pour un très long voyage, ailleurs. Leurs salons étaient vides, il n’y restait que quelques boutons qui n’allumaient plus rien. Plus de lumière, plus de musique, plus d’image… Plus de « cache-misère » !

Il aurait fallu aller chercher… dans le cache de Google… mais oui, il y était, mais tout déformé, méconnaissable ! Il avait été à demi déchiré, lui si beau autrefois, il était tout taché !

Il n’y avait plus rien…

Si !

Là, sur le mur du salon d’où s’était évadée mon amie, une image.
Celle que j’aimais tant.

Elle me l’a donnée, pour que je vous la montre.
Elle est encore là-bas…
Mais, je la mets ici.

Photo de Clerval

Tu me manques, Clerval !

Pour toi, je confie cet article à la communauté où j’ai voulu te rejoindre :
Au fil des mots

PS du 19.03.09 :
J’ai revu les liens de cette page… certains ne menaient plus nulle part.
L’image a disparu de l’Orangeraie. Clerval n’y est plus du tout, mais elle est encore sur la page que je lui ai consacrée.

40 réponses à “Manque

  1. Tu as vraiment l’art de t’évader …par la pensée et l’imagination !
    Il est somptueux, ce vieux divan ,ce salon décrépi où l’on s’"écoute" et où l’on se comprend sans meme devoir parler….
    Je connais la douleur que l’on ressent en entrant dans un blog abandonné ( article : la clef est sous le paillasson )….et le vide que laissent les amis envolés…. mais, du moins, si j’ai bien compris, tu peux retrouver cette amie dans la communauté…

    • C’est fou ! Ce doit être le chemin obligé de la blogosphère… de ressentir à l’une après l’autre la joie et la tristesse… Pour Clerval… Je ne sais pas, j’ai un peu peur… elle n’a fait que passer. Je me dis que ce sera très bien, si elle revient !

  2. bah moi aussi c’est l’image du vieux divan qui m’a fait m’evader tranquilement… j’avais un vieux fauteuil recuperé aux poubelles dans lequel je m’asseyais fumer ma clope apres avoir fini un tableau et je pouvais y rester pensif durant de longues minutes… il etait laid et sentait le vieux mais ce n’est que là que je pouvais rever…. merci quichottine

    • Ton commentaire me fait très plaisir, Gry… J’aime bien quand mes lecteurs me disent qu’ils se sont laissés porter par le texte. Le vieux fauteuil, le tien, je le trouve génial ! Merci.

  3. Un plaisir que de voir tes messages sur mon blog. Et un plaisir que de lire tes articles si bien rédigés.
    J’avais un gros soucis avec mon CSS, mais on vient juste de me le réparer. ouf!
    Je de souhaite un bon dimanche et à bientôt.

    • Merci. Tu sais combien j’aime aller me récréer dans tes paysages, si paisibles, si beaux ! Bon dimanche à toi aussi.

  4. Gros bisous amicaux, Quichottine !
    Tes mots parlent si bien.
    Après tes visites et à l’appel de Ti Taz/Sophie, j’ai rajouté un coucher de soleil…d’optimisme.

    • Je l’ai vu… tu mets de magnifiques images sur ton blog, J’aime y aller, c’est toujours agréable, souvent surprenant. Moi, je n’y connais rien, je te l’ai dit, et je découvre avec tes articles… Merci.

  5. Et blog il a vécu ce que vivent les roses l’espace d’un matin…… Mais c’est toujours une grande peine d’en voir disparaître…. Merci de ta visite au Don Quichotte de Cergy. Bisous

  6. ça ne m’étonne pas que ça te manque c’est beau
    tilk

    • Je suis allée chez toi. J’y ai découvert des merveilles. Je reviendrai. Merci du chemin que tu as tracé pour moi.

  7. Un regard suffit

  8. ____♥_♥_____♥_♥_____
    ___♥___♥___♥___♥____
    __♥_____♥_♥_____♥___
    __♥______♥______♥___
    ___♥___BISOUS__♥____
    _____♥_______♥______
    _______♥___♥________
    _________♥__________
    A RENVOYER A TES AMIS
    .::♥::..::♥::..::♥:: ..::♥::.
    ___ET A MOI AUSSI____
    .::♥::..::♥::..::♥:: ..::♥::.
    __SI J’EN FAIS PARTIE__
    .::♥::..::♥::..::♥:: ..::♥:

    ____________________ ____$$$$$$$$$$
    _______$$$$___$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$_$$$$$$_ ____$$$_____$$$
    ______$$$$$$$$$$$$$_ ____$$$_____$$$
    _______$$$$$$$$$$$__ ____$$$$$$$$$$
    ________$$$$$$$$$___ ____$$$$$$$$$$
    _________$$$$$$$____ ____$$$_____$$$
    __________$$$$$_____ ____$$$_____$$$
    ___________$$$______ ____$$$$$$$$$$$
    ____________$_______ ____$$$$$$$$$$
    ____________________ _______________
    _______$$$$___$$$$__ _______________
    ______$$$$$$_$$$$$$_ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$$$$$$$$_ ____$$$$$$$$$$$
    _______$$$$$$$$$$$__ ________$$$____
    ________$$$$$$$$$___ ________$$$____
    _________$$$$$$$____ ____$$$$$$$$$$$
    __________$$$$$_____ ____$$$$$$$$$$$
    ___________$$$______ _______________
    ____________$_______ _______________
    ____________________ ____$$$$$$$$$$$
    _______$$$$___$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$_$$$$$$_ ____$$$________
    ______$$$$$$$$$$$$$_ ____$$$$$$$$$$$
    _______$$$$$$$$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ________$$$$$$$$$___ ____________$$$
    _________$$$$$$$____ ____$$$$$$$$$$$
    __________$$$$$_____ ____$$$$$$$$$$$
    ___________$$$______ _______________
    ____________$_______ _______________
    ____________________ ____$$$$$$$$$$$
    _______$$$$___$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$_$$$$$$_ ____$$$_____$$$
    ______$$$$$$$$$$$$$_ ____$$$_____$$$
    _______$$$$$$$$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ________$$$$$$$$$___ ____$$$$$$$$$$$
    _________$$$$$$$____ _______________
    __________$$$$$_____ _______________
    ___________$$$______ ____$$$_____$$$
    ____________$_______ ____$$$_____$$$
    ____________________ ____$$$_____$$$
    _______$$$$___$$$$__ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$_$$$$$$_ ____$$$$$$$$$$$
    ______$$$$$$$$$$$$$_ _______________
    _______$$$$$$$$$$$__ _______________
    ________$$$$$$$$$___ _______________
    _________$$$$$$$____ _______________
    __________$$$$$_____ _______________
    ___________$$$______ _______________
    ____________$_______ _______________

  9. Chouette imagination !!

  10. Kikou,je n’ai plus trop la tête ,je repasserai mais je te fais un gros bisous

  11. Tu sais, la Lionne ne repart que le 30, là elle est rentrée de toulouse et est sur Paris

    • Ah ! C’est bien. Moi je crois que j’aimerais la connaître. Si elle est telle que Loralie l’a décrite, ce doit être vraiment quelqu’un de merveilleux !

  12. Ah l’Andalousie …une semaine en juillet, et des souvenirs indélébiles ! des sensations surtout, odeurs, couleurs, douceur de se laisser vivre quelques jours … Quant aux rencontres, même fugaces, même "virtuelles" elles marquent pour de vrai !!!

    • Je ne suis jamais allée en Andalousie… seulement virtuellement en parcourant des images… Un jour, j’irai, pour de vrai !

  13. un blog qui offre bien plus de convivialité que la moyenne

  14. Je n’ai pas connu ce divan et le cache misère, n’y rien de ce que tu décris, mais tu le raconte si bien que j’en ai la nostalgie.

    • Il faut que je revoie ce billet, pour les liens qui ne conduisent plus nulle part.

      Merci à toi d’y être passé.

      Pour le « Cache misère », si tu en as envie, tu peux aller sur la page que j’ai donné à Clerval (clic) en attendant son retour, peut-être un jour.

      Merci pour ce mot… Ta nostalgie me touche beaucoup.

  15. « le cache-misère, c’est le sourire par mimétisme quand le coeur est blessé »

    c’est aussi, le sourire qui cache les pensées réelles, qui sait si bien faire croire que tout va bien quand le coeur  et le corps voudraient crier…

    ce cache misère, est-ce pour protéger l’autre ou se protéger soi même d’un geste qui apaiserait… ce doit-être surement les deux…


    • Je sais par expérience que ce geste peut ouvrir les vannes de quelque chose dont on ne sait pas si on pourra se remettre…

       

      Alors, oui, on se protège aussi…

      Souvent, en la lisant, j’étais tellement d’accord avec elle que j’aurais pu avoir écrit ce qu’elle écrivait… autrement sans doute, parce que je ne suis pas capable ou du moins n’ai pas l’habitude de tant de concision… bien que je m’y entraîne.

       

      Mais il arrive que la voix ou les yeux ne sachent pas mentir, même par omission. Alors, on fuit l’ami qui pourrait lire entre les lignes.

       

      Je t’embrasse fort.

      Merci pour ta présence, Anne.

  16. Si ténu qu’il soit, il y a encore un  » petit  » quelque chose à voir … Tant que quelqu’un garde et se souvient …

    Après ….. lorsqu’il n’y a même plus le souvenir des choses …….   

    Bisous

    • Il faut protéger ce fil qui nous lie à ceux que nous aimions par nos souvenirs.

      Un jour, j’ai vu un film qui m’a fait et me fait toujours pleurer quand j’y repense « Se souvenir des belles choses »… J’espère continuer à me souvenir, pour ne pas perdre ce qui me donne envie de vivre.

       

      Merci pour tes mots, Midolu. Je t’embrase fort.

  17. Bonjour, bon dimanche , belle photo , bises.

  18. Quel bel hommage … Bonne soirée.

  19. Meuhhhh! non!!! je ne suis pas fâché lol lol c’est pas dans ma nature!!