H.P. Produit médiatique ?

Il faut que je vous fasse un aveu

Je fais partie de ceux qui ont boudé Harry Potter… Longtemps.

J’ai tenu jusqu’à la parution des trois premiers volumes en coffret format de poche chez Gallimard.

Je m’entêtais…

D’abord, je n’aime pas les histoires de sorciers… ou de sorcières…

Faux !

J’ai toujours adoré les contes de fées !… que seraient les fées sans la fée Carabosse ?

Et puis… qu’est-ce que c’est que tout ce battage médiatique ?

 

On ne va tout de même pas m’obliger
à lire des trucs idiots,
sous prétexte
que tout le monde le fait !

Si ?

 

… Eh bien, si !

Cette année-là je reçus en cadeau de Noël

 
(Je n’avais rien demandé…
vous n’imaginez pas que Quichottine
fait encore sa lettre au Père Noël ?)

Donc, je reçus en cadeau, le coffret qui comprenait

Harry Potter à l’école des Sorciers
Harry Potter et la Chambre des Secrets
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

hp1.jpg   hp2.jpg   hp3.jpg
(Collection Folio Junior, Editions Gallimard)

Les trois d’un coup !

Alors, vous pensez bien, je dus faire contre mauvaise fortune bon coeur… On m’avait offert ce coffret… Plus de mille pages qui me faisaient de l’oeil…

Voyez-vous, moi, je ne sais pas résister à un livre. Il faut que je le lise. Alors, trois ! Vous pensez bien que l’occasion était trop belle.

Je me suis lancée dans la lecture, à mon esprit défendant. On ne m’aurait pas, moi, non, pas question. J’allais démontrer que c’était nul !

(Chris serait sans doute un peu moins, un peu plus…
bref, elle le dirait autrement !)

J’ai lu le premier tome. Du début à la fin… sans m’arrêter en route, sans même accepter de me distraire de ma lecture pour soulager des besoins naturels. Sans boire, sans manger…

Mais, je dois bien le dire, c’était une merveille.

Je me suis endormie à la fin du second tome… au moment où le soleil allait poindre à l’horizon. Et dès le réveil, après avoir quand même avalé, sur le pouce, un petit déjeuner, fait un micro brin de toilette… je me suis plongée dans le troisième tome.

J.K. Rowling et son traducteur français avaient encore fait une victime…

J’avais attrapé le virus H.P.
(et croyez-moi, il n’a rien d’informatique !)

Après, j’ai patienté… comme tous ceux qui ont suivi la suite des aventures de Harry, version papier, version cinéma, version DVD maintenant… A la maison, nous avons aussi la version anglaise… et quelques tomes en version allemande, même un petit Harry espagnol…

Alors ?

Je ne vais pas refaire la critique du livre, ni ses éloges non plus, qui me chagrinent parce que je suis persuadée que le bouche à oreille eût fonctionné quand même, sans tout ça, sans toutes ces émissions, ces premières, ce déballage incessant…

L’apprenti sorcier est en chacun de nous.

 
C’est un adolescent
qui se cherche et qui se réalise
à travers une merveilleuse fiction
que son auteur a su bâtir patiemment,
au fil des pages,
on y entre sans même s’en rendre compte !

 

Harry Potter (je vais en faire hurler je crois)
c’est un peu le don Quichotte des enfants d’aujourd’hui, des adolescents de notre temps.

Un don Quichotte qui aurait son Sancho Pança,

 
Ron Weasley

C’était en l’an 2000…

39 réponses à “H.P. Produit médiatique ?

  1. Aiiieeee !!! Touchée !!!! Je n’ai jamais lu aucun HP !…..mais j’ai vu deux films !qui m’ont plu !….c’est évident, j’adore les contes de fées et les sorcières, aussi. Ce que je n’aime pas, c’est l’hystérie de masse car j’ai lu des contes et vu des films fantastiques qui étaient absolument merveilleux et dont personne n’a jamais entendu parler !!!

    • D’où l’utilité d’en parler… et aussi l’utilité de savoir fanchir cette barrière médiatique… si le coeur nous en dit. Il n’est pas facile de choisir… il y a des millions de livres, et, même en lisant vite, personne ne pourra jamais tout lire.

  2. Et voilà…j’avoue…j’ai été agacée par l’engouement planétaire et j’ai tourné le dos, moi aussi . J’ai sûrement raté quelque chose. C’est comme le Da Vinci Code . Lui , je l’ai acheté…mais il m’attend sur mes étagères .Finalement, j’ai pas mal de livres qui m’attendent…j’ai un peu honte !

    • Clerval… tu vois, le Da Vinci Code, je ne l’ai pas lu non plus… et je ne l’ai pas à la maison. Peut-être le lirais-je un jour, en l’empruntant d’abord dans une bibliothèque. C’est une vieille peur d’être déçue… et puis, tu as raison, il y a tant à lire !

  3. C’est à la mode… J’aime aussi, tant pis pour la mode ! Mon préféré, c’est le demi-géant…

    • Hagrid ? Moi, je l’adore ! Il est génial !
      Mais mon préféré, c’est…Snape ! (en français, le professeur Rogue).
      C’est complètement absurde, mais cette préférence est le fruit de la transposition filmée du roman. J’adore l’acteur qui l’interprète. Je ne suis qu’une faible femme et il me fait craquer… (j’ai le droit ?) Et puis, ce personnage un peu trouble, est assez émouvant. On ne sait pas encore s’il sera néfaste ou pas. Enfin, je suppose que l’auteur devra trancher dans ce nouveau dilemme.
      Plus sérieusement, j’aime tous les personnages, les gentils, et les méchants … ce qu’il y a de bien dans le roman, c’est que chacun semble vivant, réel… et l’adaptation cinématographique en a respecté l’esprit. Ce n’est pas toujours le cas. Autre chose, l’héroïne féminine, Hermione, est géniale. Il faudra que je vous en parle un jour !

  4. OK !….Bon !!! j’ai capté le message !!!!! Il faudra que je m’y mette !!!!Quoi !

  5. HP, je l’ai découvert aussi en 2000. J’allais passer quelques jours à Barcelone et j’avais pris le premier tome… pour voir. J’ai vu. Je n’ai pas lâché le livre, le lisant d’une traite. Je me suis précipité à la FNAC (à Barcelone, elle est entre le Habitat et le Grand Optical, on n’est pas trop dépaysé) et ai acheté les tomes 2 et 3 (en français, quand je disais qu’on était pas trop dépaysé). Je me suis même demandé ce que les gamins pouvaient trouver à ces livres, tant ils me semblaient écrits pour des adultes. Quant au Da Vinci Code, au secours ! À lire uniquement dans le métro ou le train, pour passer le temps. Et encore. Comme Marc Levy, quoi 😉

    • A Barcelone, j’ai eu du mal à trouver des livres en castillan… Non, je plaisante ! … et mon Harry Potter y la piedra filosofal… je l’ai acheté à Paris !

      Merci, c’est ce que j’ai pensé aussi. C’est un roman très bien écrit, et bien traduit… Il arrive malheureusement que les textes étrangers aient du mal à passer, à cause de certaines lourdeurs de traduction. Ici, rien de tel.

      Si les gamins aiment, c’est qu’ils s’y retrouvent je crois. A l’âge où ils le lisent, ils ont tous dans la tête un placard d’où ils voudraient s’évader pour vivre « l’ailleurs, autrement » dont ils rêvent. Et cela, ils l’ont trouvé dans ce roman dont les personnages grandissent avec eux.
      En tout cas, merci pour le Da Vinci Code… Je ne le lirai donc pas toutes affaires cessantes !

  6. ben voyons quichottine!! je ne savais pas que tu résistais autant contre les contes de fées ! moi je ne suis pas un fan de la première heure mais plutot du premier film, c’est mon meilleur ami, tristant qui m’a fait découvrir ce petit gars qui a tant de succés. Et il est vrai que je suis tombé bouche bée sur les livres que mon frère m’avait offert pour mes 15 ans(4 tomes c’est pas rien!). Comme bon lecteur que je suis j’ai biensur préféré les livres mais j’ai toujours bien aimé les films. Mais je ne sais pas si tu es du même avis que moi mais Johann kathleen Rwling a perdu un peu de sapatte quand on compare la fougue des premiers livres à la mollesse des derniers. a méditer bisous juju

    • Je pense que ce qui change, entre les premiers et les derniers, lorsqu’on voit ça en « adulte », c’est que les enfants ont grandi. Il y a moins de rêve, plus de réalité. La machine devient énorme. Il faut pouvoir la bouger. Là est le problème. Je te dirai que j’ai aimé les films que j’ai vus. Que j’ai eu plus de mal à entrer dans certains des tomes suivants, c’est vrai. Mais que la magie a quand même opéré. Le problème des sagas, c’est que le public, une fois conquis, devient exigeant. (je n’ai rien contre les contes de fées, au contraire !… et tu veux un secret ? Je crois encore au Père Noël, même si je ne lui écris plus !)

  7. j’ai jamais lu , mais je les ai en dvd , les 4 premiers( merci les enfants) ben non, ca m’attire pas du tout , j’ai pas accrocher

    • Tu as le droit de ne pas aimer… mais un jour, si tu as le temps, lis le premier volume de la saga, seulement celui-là. Quoique, maintenant que tu as vu les films (?) ce sera moins facile… Je crois que tout l’intérêt du livre, de ce premier volume, pour un adulte du moins, c’est justement la création de ce monde, les mots nouveaux qui arrivent, au goutte à goutte, et qui entrent tout naturellement dans notre esprit, qui y trouvent leur place. L’auteur sait distiller les informations, elle le fait bien.

  8. On a souvent tendance à croire que ce qui est commercial est forcément nul… cela arrive parfois, mais ce n’est pas obligatoire. Rien de tel que de se faire une opinion par soi-même, en évitant les à priori qui nous font tant de mal, comme d’hab.

  9. lol harry potter c’est vraiment le livre qui a bercer mon adolescence lorsque j’ai commençé le premier tome j’avais 11ans tous comme le héros, et on a grandi ensemble, c’est un peu un petit compagnon imaginaire. Depuis le tome 5, je suis très déçue par le tournant de l’histoire mais bon à présent qu’il n’en reste un je ne vais pas le bouder(et puis je veux connaître la fin). C’est un peu un moyen de dire au revoir à cet ami et d’entrer dans le monde des adultes.

    Concernant les film, à part le un et le 2, j’ai vraiment trouvé les autre de pire en pire. OK il faut un peu coupé le scénario pour les besoin du cinéma mais au point de couper les évènements importants… Et puis je ne sais pas qui est le profeseur scénique du film mais plus ça va, plus daniel radcliffe(happy potter) sur-joue à mort ! Parfois j’avoue que j’ai rigolé durant les scène sensé être les plus dramatique.

    C’est vrai qu’il y a aussi eu un gros battage médiatique avec Da vinci code. Je l’ai lu et…je n’ai pas compris ce qu’il avais d’exeptionel…il n’était pas mauvais mais pas non plus extrahordinaire…J’avais l’impression de faire une visite guidée de Paris (d’un point de vue américain quand même)  avec quand même une petite intrigue suggestive sur la religion.

    bien à toi

    Calliopé

    • Mercci pour ta longue visite… Je suis en partie d’accord avec toi.

      Pour les films, je trouve que de toute façon, le metteur en scène, si bon soit-il, ne peut pas tout garder de ces livres. Il doit choisir. En fait il aurait fallu concevoir une série…!!!

  10. J’ai terminé ce matin le tome 7 des aventures d’Harry Potter…
    Je ressens comme une grande solitude car je m’étais bien habituée à ces personnages et à leur univers particulier que je suivais depuis plusieurs années. 
    C’est mon fils qui m’a fait découvrir ce personnage (à l’époque où il était moins médiatisé) . Je suis tombée sous l’emprise magique de chaque tome. Peut-être ces livres sont-ils ensorcelés… Je les ai lus comme on regarde des films, en oubliant tout ce qui se passait à côté de moi. 

    • Merci d’avoir suivi les liens ! Rien ne pouvait me faire plus plaisir !

      … c’est vrai que l’on se laisse prendre à cet univers. Moi, j’ai beaucoup aimé ! J’ai acheté le tome 7… j’avais lu tous les autres… mais je ne sais pas pourquoi, je ne l’ai pas encore commencé. J’ai peur de ce que je vais y découvrir… et je n’aime pas le mot « fin » !

  11. Le battage médiatique… Comme tu dis ! Quand c’est trop, c’est trop ! Du coup, je ne l’ai toujours pas lu, pas plus que je n’ai vu les films ! Peut-être que je devrais enfin y remédier !
    Bonne journée à toi, Quichottine !

    • Je ne sais pas, Sogo. Si tu dois n’en lire ou n’en voir qu’un, prends le premier, c’est sans doute le meilleur.

      Bonne journée à toi

  12. UN blog superbe que je découvre par hasard.
    J’ai entendu parler de HP pour la première fois en 2001 (avec trois jeunes enfants le temps de loisirs est infime). Ma fille aînée (au CP à l’époque) a voulu le lire et je lui en lisais des passages pour l’aider. Jene savais même pas que c’était un best seller (je vivais dans une caverne faut croire). Je suis tombée sous le charme et, honn^tement, pour de la littérature jeunesse il y a du fond. Pas aussi bien que « les royaumes du nord » mais elle dit plein de choses quand même…

    • Je ne connais pas Les Royaumes du Nord… il faudra que je regarde.

      Merci pour ton passage… et merci pour ce que tu écris sur Harry Potter.

      Sois la bienvenue dans la bibliothèque…

  13. Les enfants étaient déjà partis, donc je n’ai pas eu le plaisir de découvrir les aventures de Harry…
    Et, le temps aidant, les pages s’ajoutant aux pages, le volume des volumes fait que la Saga ne remonte pas vite dans mes priorités de lecture…
    Quelques milliers de pages, pour moi, c’est certainement quelques années de liberté à trouver,
    surtout si je passe mon temps sur les blogs…

    • Celle qui me les a offerts était déjà partie aussi, mais ce genre de lecture l’intéresse.

      Le premier tome, à mon avis, celui qui nous fait entrer dans le monde de Harry, pourrait peut-être se lire seul. Mais comment en trouver le temps ?

      Je crois que tout est question de choix. Ceci dit, je te comprends, je crois qu’il y a effectivement d’autres priorités, surtout si tu n’as plus d’adolescent à la maison.

      Pour les blogs… je crois qu’il faudrait garder une juste mesure (fais ce que je te dis et pas ce que je fais… sourire !)

  14. Je ne les ai pas lus parce que j’ai de la misère avec le fantastique, si l’occasion se présente peut-être, surtout de voir que tu as aimé me motiverais.

    • C’est ce que je me disais avant de commencer… et puis je suis tombée dedans. Si tu dois n’en lire qu’un, lis le premier, tu verras, on rentre peu à peu dans l’histoire.

      Mais il y a tant d’autres choses à lire ! Si tu n’es pas attirée, ne te forces pas non plus.

      J’ai commencé pour faire plaisir à mes filles, et je n’ai pas regretté.

  15. AneverBeen

    Quel bon article ! ^^
    Comme toi, Quichottine, je suis de ceux qui n’aiment pas lire les livres à succès…
    Ils perdent de leur mystère bien souvent…
    Je n’apprécie que peu l’effet de mode, tant bien dans les vêtements que dans les livres !^^
    J’ai attendu près de 4 années avant de me lancer dans la lecture  des premiers Harry Potter ; le dernier tome fut même lu 9 mois plus tard après sa sortie d’origine !!
    Je suis comme ça…
    Mais tôt ou tard la lecture d’ancienne mode me tombe dans les bras, et moi entre temps j’eus le temps de découvrir d’autres lectures…
    NB : Les livres sont captivants ; en revanche, ne suis pas une victime HP’movies…
     

    • Merci pour ce partage. Je suis en train de sourire en te lisant.

      Les livres sont captivants, c’est vrai… à des degrés plus ou moins grand. Si je te dis que je n’ai pas lu le dernier tome, tu me crois ? Je ne sais pas pourquoi, il m’attend, lui aussi, dans ma pile de livres à lire.

      J’ai peut-être peur de ce que la fin va m’apporter ou non… Serais-je déçue ?

      Pour les films, je sais que certains n’ont pas aimé. Je dois dire que mon préféré reste sans doute le premier… quoique… Il faudra que je les regarde de nouveau !

  16. Bonjour Quichottine !
    Ton article sur HP m’a intéressée parce que moi aussi je me suis laissée prendre à cette histoire de sorciers et sorcières. J’ai lu les cinq premiers tomes, les uns à la suite des autres. Et c’est vrai que si on ouvre un des livres à n’importe quelle page, on se surprend à lire sans s’arrêter.
    Et pourtant je ne pourrais même pas dire que « c’est une merveille ». Pour moi, c’est comme une tablette de chocolat. On mange un morceau et puis on continue (peut-être même sans envie et sans faim)…
    Bisous,
    Martine

    • Je crois que celui que j’ai préféré, c’était le premier… dans la mise en place de son monde, l’auteur a parfaitement campé tous les personnages. J’ai adoré.

      Merveille… peut-être pas, c’est vrai. J’aime beaucoup ta comparaison avec le chocolat.

      Peut-être parce que j’aime le chocolat…

      Est-ce parce que j’en ai trop mangé que j’ai laissé le dernier tome, sans l’ouvrir encore ?

      Crise de foie, tu crois… ou de foi envers ce héros que j’ai peur de voir faiblir ?

      Bisous et douce soirée à toi.

      Merci de m’avoir conduite sur d’anciennes, très anciennes pages…

  17. HP, je l’ai découvert aussi en 2000. J’allais passer quelques jours à Barcelone et j’avais pris le premier tome… pour voir. J’ai vu. Je n’ai pas lâché le livre, le lisant d’une traite. Je me suis précipité à la FNAC (à Barcelone, elle est entre le Habitat et le Grand Optical, on n’est pas trop dépaysé) et ai acheté les tomes 2 et 3 (en français, quand je disais qu’on était pas trop dépaysé). Je me suis même demandé ce que les gamins pouvaient trouver à ces livres, tant ils me semblaient écrits pour des adultes. Quant au Da Vinci Code, au secours ! À lire uniquement dans le métro ou le train, pour passer le temps. Et encore. Comme Marc Levy, quoi 😉

  18. J’ai terminé ce matin le tome 7 des aventures d’Harry Potter…
    Je ressens comme une grande solitude car je m’étais bien habituée à ces personnages et à leur univers particulier que je suivais depuis plusieurs années. 
    C’est mon fils qui m’a fait découvrir ce personnage (à l’époque où il était moins médiatisé) . Je suis tombée sous l’emprise magique de chaque tome. Peut-être ces livres sont-ils ensorcelés… Je les ai lus comme on regarde des films, en oubliant tout ce qui se passait à côté de moi. 

  19. Le battage médiatique… Comme tu dis ! Quand c’est trop, c’est trop ! Du coup, je ne l’ai toujours pas lu, pas plus que je n’ai vu les films ! Peut-être que je devrais enfin y remédier !
    Bonne journée à toi, Quichottine !

  20. Hola tia, je viens poster un petit comentaire pour la première fois car j’ai découvert depuis peu ton blog par l’intermédiare de Chris.( d’ailleurs ce Week-end je vais répondre aux 10 vérités sur moi!!) Donc moi aussi j’ai détesté tout ce bruit autour du livre mais moi aussi j’ai adoré et samedi dernier je cherchais bien du regard la pile du petit sorcier dans la librairie!! Par rapport à l’effervescence autour du livre j’ai eu l’avantage de le découvrir en angleterre à sa sortie alors qu’il n’était pas encore connu mondialement!! donc je n’ai pas été influencé par le bouche à oreille mais j’ai tout de suite succombé au sorcier à la cicatrice en zizag!! Bref je l’ai depuis samedi mais je ne l’ai pas encore ouvert!! j’hésite car je sais que c’ets le dernier!! est-ce que je devrais tout relire depuis le début pour savourer une dernière fois toutel’histoire ou lire goulûment le dernier tome et resentir ce videz une fois l’histoire terminée!! je ne sais pas ! je me laisse le temps dela réflexion!! mais je pense que je vais tout relire!! Bon désolé c’était un peu long!! Sinon pour lancé qch du genre les 10 vérités sur soi quel serait ta bibliothèque idéale sur une île déserte. Disons 5 ou 10 livres?? Bonne journée. Céline

    • Céline… merci pour ce long commentaire. Moi, j’aime bien, je me dis que ceux qui s’arrêtent ainsi sont de bons convives, qu’il faut les ménager en leur servant de bons petits plats, mitonnés avec coeur. J’essaie.

      Je suis d’accord avec toi. Je ne lis pas bien l’anglais et la lectrice anglophile de la maison est en ce moment absente… alors, je n’ai pas acheté le septième tome, parce qu’elle l’a peut-être déjà fait. Je le lirai en français, lorsqu’il paraîtra. Je ne sais pas si je relirai les autres avant. Tout dépendra…

      Pour ce nouveau défi que tu me lances… une bibliothèque idéale en cinq livres ?… je vais réfléchir. Mais je relèverai le défi, si je peux. Promis.

  21. mirotine

    AH! le célèbre potter ! à la maison aussi il est partout et surtout en livres , 7! même en anglais ! mais avant d’être un produit commercial potter est un héros de roman né sous la plume de j.K ROWLING au fond d’un pub anglais , le succées fut au rendez vous , elle n’avait rien prévu!

    • Elle n’avait rien prévu… Il y a seulement quelqu’un chez un éditeur qui s’est rendu compte de la qualité de l’écriture, du côté « accrocheur » du sujet… et qui a sans doute réussi le coup médiatique du siècle. J.K.Rowling a su garder la tête froide. C’est quelqu’un de très intelligent et de bien conseillé. Je le pense sincèrement.