Une maille après l’autre

Les jours passent, l’un après l’autre.

Près d’elle, je tricote.

Tout est fait pour qu’elle vive, une nouvelle fois.

Les médecins brandissent leur baguette d’apprentis sorciers.

“Abracadabra !”

Ont-ils seulement conscience des vies qu’ils ont brisées ?

Seule compte la sienne, qu’ils sauveront encore…

(Tant que Dieu ou le Diable le décidera.)

Et moi, je la regarde, et telle l’escargot, j’entre dans ma coquille…

Je colmate les brèches de l’armure inutile.

Une maille après l’autre j’essaie de ne plus penser.

160413_Quichottine

154 réponses à “Une maille après l’autre

  1. Valentyne

    Je t’embrasse Quichottine
    Tendres pensées

  2. Bonjour Quichottine… Pénible situation pour vous tous…. on ne peut que compatir en songeant à une délivrance… je t’embrasse, jill

    • Quichottine

      Je ne sais ce qu’il adviendra…
      Merci d’être là, jill.
      Je t’embrasse fort.

  3. Tu tricotes, comme la vie tricote les jours …
    Parfois les mailles s’emmêlent.
    Bisoux, ma quichottine

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Eh oui… et il est toujours difficile de démêler l’écheveau lorsqu’il n’a pas été commencé correctement.
      Merci pour ta présence fidèle et tes mots ma chère Dom.
      Bisous doux.

  4. Une maille après l’autre pour résister à l’innommable … Bises douces…

    • Quichottine

      Merci.
      Je me raccroche à un fil…
      Bises douces à toi aussi.

  5. annie Denis

    Je trouve bien que tu mettes des mots dans tes mailles….. J’ai la foi que je me suis construite… et dans celle ci, je prie pour que vous soyez délivrées toutes les deux.
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci, Annie.
      Je ne sais pas ce qu’il adviendra. Elle est toujours à l’hôpital et j’ignore pour combien de temps encore.
      Je t’embrasse, Annie. Très fort.

  6. C’est ainsi que la vie se tricote, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, un rang à l’endroit un rang à l’envers… Ça deviendra un beau pull qui te tiendra bien chaud.
    Bises

    • Quichottine

      Le pull est terminé. C’était un gilet pour ma petite-fille.
      J’espère qu’il lui plaira.
      Pour le reste, il y a toujours des mailles en attente…
      Merci d’être là, Margi.
      Bises et douce journée.

  7. Je pense à toi. Gros bisous

    • Quichottine

      Merci pour ces pensées et ta présence, Martine.
      Gros bisous à toi aussi.

  8. Maille à près maille ainsi va la vie.
    Je pense très fort à toi, à vous deux à vous trois..
    Je t’embrasse Quichottine.

    • Quichottine

      Merci, Mireille.
      Vos pensées et vos mots font du bien.
      Je t’embrasse.

  9. Bonjour oui le tricot c’est comme la vie, un rang à l’endroit et l’autre à l’envers, une maille pour chaque jour de notre existence. je t’envoie mes pensées d’amitiés et de réconfort bisous

  10. Les mailles à l’envers sont autant nécessaires.

    Ne laisse pas les larmes à l’intérieur, donne-toi le droit de pleurer, essaie d’accueillir avec empathie cette part douloureuse.

    Je t’embrasse tendrement.

    • Quichottine

      Il y a les jours avec et les jours sans… Disons qu’il n’est pas toujours simple de laisser les larmes couler ni même de les retenir.
      Je t’embrasse très fort ma Polly.
      Merci pour tout.

  11. Gros bisous Quichottine
    Penses à toi …
    Bises

  12. « Tout passe, avec le temps » ? Pas sûr … Mais songer au temps qui passe est en soi un exutoire, une raison d’espérer.

    • Quichottine

      Merci, Loïc.
      Tu as raison, il y aura forcément un mieux un jour.

  13. Bonjour ma Quichottine,
    Comme tu exprimes bien ton désarroi ma belle. Maille après maille, tu résistes à cet inacceptable et à cette médecine qui fut incapable de donner une chance à ton bébé de devenir comme les autres. Tes mots placés dans tes mailles te permettent ainsi de partager ta détresse et c’est bien. De tout coeur avec toi ma douce rêveuse. D’énormes bisous.

    • Quichottine

      Le temps passe et mon bébé devenu adulte a du mal à trouver l’air qui lui faut.
      Que sera demain ? Je ne sais pas.
      Je t’embrasse très fort. Merci d’être là, Zaza.

  14. Oui, ainsi va la vie, une maille à l’endroit, une maille à l’envers.
    Trame unique…
    Bon courage à vous, à toi.
    eMmA

    • Quichottine

      Merci, eMmA.
      L’écheveau de la vie se déroule toujours comme il le peut, et pas forcément comme il faudrait.

  15. maille après maille, tu essaies de t’évader-
    une pénible situation -la réalité prend le dessus-
    bon courage Quichottine- je n’ai pas de mots pour te dire—
    je t’embrasse-

    • Quichottine

      La réalité est trop présente… on ne peut pas faire semblant.
      Merci Lady Marianne.
      Votre présence est importante pour moi.

  16. Tu as choisi de douces couleurs pour tenter d’éloigner un tant soit peu cette lourde peine…
    Tu recevras bientôt une photo d’hier matin. Ce fut une bien belle rencontre mais trop courte !
    Je te serre contre mon coeur et je vous embrasse tous les deux bien affectueusement.

    • Quichottine

      J’ai bien reçu les photos… c’était un vrai bonheur que de vous voir réunies. Merci à vous deux.
      Je t’embrasse très fort ma Cricri. Prends bien soin de toi.

  17. Coucou Quichottine,
    Comme je te comprends….
    C’est vrai que le serment des médecins est de sauver la vie, mais à un certain niveau, cela devient un manque d’humanité. Un acharnement qui en devient intolérable et pourtant, tant de gens se battent pour avoir le droit à la dignité que le corps médical finit par annihiler.
    Je vous envoie toutes mes pensées chaleureuses…
    Bises, et bien difficile de souhaiter une bonne journée ;-(

    • Quichottine

      Rien n’est simple… et je suis sur un fil, l’équilibre est incertain.
      Merci pour tes mots, Pascale, pour ta présence et ton soutien.
      Bises et douce journée à toi.

  18. Maille après maille, tu tricotes, l’amour maternelle, juste une présence essentielle…
    Avec toi fort, très fort…

  19. Que dire de plus que ce que je viens de lire. Tricoter pour un petit bien vivant te tient sur de rails de vie. Comme j’aimerais te prendre dans mes bras sans rien dire. Faire passer tout ce que je ressens pour vous deux. Certains médecins sont devenus : la vie coûte que coûte ». Toi tu as accepté de la voir vous quitter et c’est tout un travail. Chacun doit faire ce travail.
    Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Rien n’est simple et le temps qui passe est bien lourd en pensées non dites… hélas !
      Mais au moins vous m’entourez, c’est important de vous savoir là.
      Merci, Pimprenelle.
      Je t’embrasse.

  20. Tricoter pour s’occuper les mains… l’esprit peut vagabonder… La peine est lourde et si quelques fils de laine peuvent l’apaiser, tricote ma Quichottine, pour résister.
    Je t’embrasse fort.

    • Quichottine

      Merci… tu sais, je crois bien que j’aurai cette année terminé mes cadeaux de Noël bien en avance…
      Tricoter rassure, tu as raison, ne pas rester sans rien faire.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  21. Maille après maille
    Tu tricotes le temps
    Tu tricotes l’amour
    Tu tricotes la tendresse
    Maille à l’endroit
    ce sont les joies
    Maille à l’envers
    Tous les hivers
    De la souffrance…

    De loin je t’envoie toute mon amitié!

    • Quichottine

      Merci.
      Ton poème est très beau, Marie.
      Le temps continue de faire son ouvrage aussi, et j’ignore ce qu’il sera.

  22. Mes mots ne seront pas assez forts pour décrire ce que tu ressens, mais sache que mes pensées s’envolent vers vous tous… Gros bisous, ma belle.

    • Quichottine

      Merci, Nell.
      Votre présence me touche infiniment.
      Gros bisous.

  23. le tricot est la grande ressource des femmes malheureuses disait Sagan, tu n’es pas seule, Quich

    • Quichottine

      J’ai longtemps cru que c’était une erreur… mais en ce moment, je lui donne raison.
      Merci pour ta présence et tes mots, Emma.

  24. Je lis et ne peut rien dire tant ce doit être difficile pour toi, pour vous. Amicales pensées du Finistère.

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et tes mots, Marie.
      Rien n’est simple, mais ces mots déposés, ces pensées, sont un véritable soutien.
      Passe une douce journée.

  25. Mistigris34

    bonjour quichottine,
    difficile en effet cet acharnement thérapeuthique, c’est bien cela,
    je compatis et je trouve ton tricot très beau, ces coloris pastels sont superbes,
    je t’embrasse, Bernadette
    MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Je me demande pourquoi, pour quoi…
      Mais je sais que la vie, si tenue soit-elle, est encore là. Mais quelle vie ?
      La question est difficile et la réponse impossible.
      Je t’embrasse fort. Merci pour tout.

  26. Je lis tes mots, les commentaires de tes amis, le poème de Marie Minoza …
    La laine douce, ces rangs à aligner essaient d’apaiser un peu ta peine, ta colère contre cette médecine qui souvent s’acharne … alors que parfois, en douce, elle agit … vaste problème.
    Tricotes nous Quichottine, pour te faire un bon pull réconfortant qui te rappelle que tu n’es pas seule et que tu es entourée, réchauffée d’une belle amitié.
    Gros gros bisous

    • Quichottine

      Comme tu le dis si bien, c’est un vaste problème.
      J’aime bien l’idée de ce tricot fait de tous vos mots, de votre présence et de votre amitié.
      Merci, Annick.
      Gros gros bisous à toi aussi.

  27. Tu occupes tes mains pour libérer son esprit et j’espère que ces mailles envers, endroit, perdues, rattrapées, couleur pastel, arrivent à te faire supporter le temps qui s’écoule. Tu écris, c’est bien mais je crois qu’il faudra un jour libérer toute ta colère et tes lignes t’y aideront. Je t’embrasse bien fort.

    • Quichottine

      Libérer la colère pour ne plus somatiser… c’est vrai qu’il le faudra un jour.
      Les mots mûrissent doucement, ils font mal.
      Je t’embrasse bien fort, Cathycat. Merci d’être là.

  28. j’entends le bruit de tes aiguilles …que dire …

    je t’embrasse bien fort

    • Quichottine

      Ne rien dire… ta présence et ces pensées me suffisent.
      Merci d’être là, Églantine.
      Je t’embrasse bien fort.

  29. Joli tricot au couleurs du temps.. du temps qui passe pour arriver à un demain.. qui deviendra un autre jour, celui du temps qui n’existe plus et que l’on regrette tant.
    Je t’envoie avec mes bizoux force et courage.

    • Quichottine

      Un temps un peu orageux, je crois bien…
      Merci pour tes mots, M’mamzelle Jeanne.
      Passe une douce journée. Bisous.

  30. Il faut toujours tisser, une maille après l’autre, la vie n’est faite que de mailles plus ou moins solides que nous sommes obligés de tisser tous les jours…
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Livia.
      La vie se tricote comme elle veut sans nous demander notre avis.
      Bises et douce journée.

  31. Comme la vie est cruelle et comme je comprends ta peine . Beaucoup de courage à toi Quichottine pour tricoter cette souffrance qui est ton quotidien. Toutes mes pensées t’accompagnent.

    • Quichottine

      Merci, Zoé.
      Ta présence et tes mots me touchent infiniment.
      Passe une douce journée.

  32. Balaline

    Maille tristesse qui ne dit pas
    mais cogne dans ton coeur
    maille après maille
    le jour et puis la nuit
    enlacent le silence , la douleur.
    Cette trame courage
    penchée sur chaque instant
    tisse toute ta tendresse
    ton amour de Maman .

    De tout coeur avec toi,
    Balaline

    • Quichottine

      Un immense merci pour ce poème, Balaline.
      Je t’embrasse fort.

  33. Parfois les médecins ont besoin d’être aiguillonnés…

    • Quichottine

      Même à mon pire ennemi, je ne pourrais pas souhaiter cela… alors, pourquoi ?
      Combien de temps encore pourront-ils accepter de croire que cette vie qu’ils sauvent est vraiment une vie qu’il accepteraient pour leur propre enfant ?

  34. T’occuper les mains pour tricoter ce joli pull aux couleurs douces te permet de t’occuper l’esprit, et t’apporte j’espère un peu de réconfort.
    Trop de médecins pensent encore à sauver des vies à tout prix au lieu de penser à l’humain, hélas
    Je suis de tout coeur avec toi et te dis bon courage

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, ces pensées.
      Ta présence me touche beaucoup.

  35. Douces pensées Quichottine pour toi
    Tes mailles sont belles on dirait un arc en ciel
    Gros bisous de nous deux

    • Quichottine

      Le résultat final est moins joli que je l’aurais aimé… mais j’espère qu’il plaira à ma petite-fille.
      Merci d’être là, Laure.
      Gros bisous à vous partager.

  36. Juste un petit coucou.

  37. je t’embrasse Quichottine tu avances mailles après mailles ce douloureux tricot des jours une maille amour une maille courage et le rang suivant reprend…

    • Quichottine

      J’aime ce que tu écris… merci pour ces mailles d’amour et de courage.
      Rang après rangs, la vie continue.
      Je t’embrasse Josette. Passe une douce journée.

  38. Le principal est de ne pas avoir « maille à partir  » bon dimanche Quichottine

    • Quichottine

      C’est vrai… il faut y penser aussi. 🙂
      Passe une douce journée Gérard.

  39. Tendres bises à toi chère Quichottine…

  40. Que dire de plus que tous tes amis ,juste , tant d’amour derriere ces mots mais aussi tant d’espoir
    Amitiés sinceres d’une lectrice réguliére mais qui n’escrit pas souvent mais qui aime passer chez toi
    MARIE-PIERRE

    • Quichottine

      Merci pour ta présence, Marie-Pierre.
      Tes mots me touchent beaucoup.

  41. Bon dimanche … repos, pour moi : les jeunes sont épuisants …
    Bisoux, ma douce quichottine

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Tu ne m’étonnes pas… mais c’est du bonheur en partage. Merci !
      Bisous et douce journée ma chère Dom.

  42. Tenter d’oublier la peine, le chagrin, une maille à l’endroit, une maille à l’envers.
    Les mots sont pauvres et dérisoires, comme l’espoir sans doute de ne plus voir souffrir celle en qui tu places ton amour indéfectible…
    Douces pensées pour toi Quichottine, je t’embrasse

    • Quichottine

      Je n’ai aucun pouvoir sur l’avenir… juste espérer.
      Merci pour tes mots et tes pensées, Marine.
      Je t’embrasse

  43. L’attente est plus épuisante que l’action . Je pense à toi dans ces moment difficiles de souffrances et de révolte Je t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Merci d’être là, ma Fanfan.
      Je t’embrasse très fort aussi.

  44. Je pense très fort à toi ma Quichottine. Je t’embrasse affectueusement.

    • Quichottine

      Merci pour tes pensées, ma Liliane, et pour ta présence affectueuse.
      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse très fort aussi.

  45. De tout coeur avec toi Quichottine
    Je t’embrasse

  46. Je pense très fort à toi, à vous trois

    • Quichottine

      Ta présence me touche beaucoup… merci pour tes pensées, Gazou.

  47. Bonjour Quichottine. L’attente est douloureuse et tricoter te permet de moins penser. Bisous

    • Quichottine

      C’est vrai… en partie.
      Bisous et douce journée à toi. Merci pour tout.

  48. Je n’ai pas de mots… Que de douleur!! Je ne peux que te transmettre mon empathie et mon affection. Reb.

  49. Ma douce Quichottine chaque maille que tu tricotes est une maille d amour.. pas facile de partager tes pensées avec ton époux mais il ne faut pas te culpabiliser vous vivez un tel drame. Toutes mes pensées vont vers vous et je te serre contre mon coeur avec de gros bisous chatou

    • Quichottine

      Merci d’être là ma Chatou.
      Votre présence à tous me fait un bien énorme…
      Je t’embrasse très très fort.

  50. Sonya 972

    Parfois il faut occuper nos doigts pour ne pas trop réfléchir quand nous sommes impuissants face à une situation.

    Douce nuit
    Mes pensées vont vers toi
    Gros bisous

    • Quichottine

      Ta présence me touche infiniment ma Sonya.
      Merci pour tout.
      Gros bisous à toi aussi. Prends bien soin de toi.

  51. Affectueusement. vita

  52. Bonsoir Quichottine,

    A défaut de pouvoir te tenir physiquement compagnie dans des moments tel que celui-ci, t’écouter, te consoler en plus de tricoter en ta compagnie, je, oui! JE, me joins aux autres en t’accordant mon soutien. Puis, sache que même si le temps manque à te suivre et me manifester plus souvent, l’on ne t’oublie pas ; non!
    Prends soin de vous, de toi, Quichottine.

    • Quichottine

      Nous ferons un atelier tricot un autre jour… et tu en seras, j’en suis certaine.
      Merci pour ton soutien, AneverBeen.
      Amicales pensées pour toi.

  53. Maille après maille le tricot laisse tes pensées vagabonder. Mais est-ce possible de t’occuper l’esprit ? Prendre des parenthèses de temps et faire ET penser à autre chose, ne pas oublier de vivre. Y compris pour elle.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Je ne sais pas, vois-tu, ce n’est pas toujours aussi efficace que je le voudrais, mais au moins je me sens un peu moins inutile.
      Merci pour tes mots et ta présence, Jeanne.
      Je t’embrasse fort.

  54. Mes pensées s’envolent vers toi, vers vous. Je t’embrasse.

  55. Il m’est difficile de commenter tes billets si émouvants
    Pensées vers vous

    • Quichottine

      Merci, juste merci pour ta présence, ma chère Kri.
      Je t’embrasse fort.

  56. je t’embrasse très fort et très doux – tricoter pour lâcher prise,pour vivre sans pourquoi, pour vivre comme ça comme la pâquerette dans le champ, pour vivre tout en étant inutile et amour . de la douceur pour toi et pour elle.

    • Quichottine

      C’est tout à fait ça… sauf que ce tricot qui occupe une partie de mes journées me rend un peu d’utilité.
      Merci pour tes mots, Andrée.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  57. Une bonne pensée pour toi en ces moments difficiles.

  58. Maille après maille
    pas après pas
    ton chemin se tricote
    te protégeant de la fraicheur de la vie
    dans l’espérance d’un peu plus de chaleur
    pas après pas
    maille après maille

    Amitié Quichottine

    • Quichottine

      Tant de mailles encore à venir… parfois, je voudrais en voir la fin.
      Merci pour ta présence et tes mots, Pascal.
      Passe une douce journée.

  59. Mes pensées veillent près de toi. C’est si fragile, une armure de mère…

    • Quichottine

      Trop fragile…
      Mais merci pour tes mots et tes pensées, Amie.
      Je t’embrasse fort.

  60. une artiste qui a vu ma dernière expo m’a fait une réflexion au sujet de mes laines et de mes ficelles sur mes œuvres…elle m’a dit que c’était l’héritage la transmission de ma mère
    que c’était mon côté féminin….c’est possible
    besotes
    fernando

    • Quichottine

      Je le crois aussi. J’aime bien les tableaux que tu tissais en fils et en couleurs.
      Besos, Fernando.

  61. nature sereine

    Ainsi va hélas le fil de la vie dans notre société d’aujourd’hui… il y a parfois un acharnement thérapeutique difficile à comprendre; bises

    • Quichottine

      Impossible à comprendre et à accepter…
      Mais je reste impuissante… témoin seulement d’une souffrance inutile.
      Bises et douce journée. Merci pour tout.

  62. et dans chaque maille…une larme

  63. je pense fort à toi, Dame, et je t’embrasse. Les mots sont inutiles…..

    • Quichottine

      Ta présence me suffit.
      Merci d’être là, Dame Croc. Je t’embrasse fort.

  64. Un petit coucou d’amitié!
    ************************
    La vie réserve son lot de souffrances et de joies…
    Depuis le jour de Pâques, mon papa et mon oncle sont partis…
    et hier…Eloan (notre petit fils habitant Osny) a un petit frère…Maël…
    Nous croisons tous les doigts pour qu’il n’aie pas la même maladie génétique que son grand frère!

    • Quichottine

      Bienvenu à Eloan… La vie est toujours pleine de joie, heureusement, car elle nous apporte aussi de grands chagrins.
      Je vais croiser les doigts pour lui…
      Merci pour tout, Marie. Passe une douce journée.

  65. Je n’ai pas de mot pour étancher tes larmes…
    Tricoter te permet sans doute d’être là tout simplement dans l’instant présent sans te projeter dans un avenir impossible à prévoir et trop lointain.
    Je ne connaissais pas ta situation. J’espère juste que l’écriture t’aide à tenir…
    Je ne te remercierai jamais assez de partager tes écrits avec nous : c’est un véritable cadeau que tu nous fais.

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et tes mots de réconfort.
      Passe une douce journée Manou.

  66. Maille après maille, te voilà partie dans tes pensées. La souffrance est toujours présente.
    Je suis à tes côtés.
    Bisous amicaux Quichottine !

    • Quichottine

      Merci pour cette présence et tes mots.
      Bisous et douce journée Monique.

  67. Seule conte ta Présence. dans ma vie professionnelle j’ai connu ces situations, on ne sait quoi dire aux familles, alors le silence est la meilleure parole quand les révoltes et le dénie sont passés. laisser les regrets et se dire « j’ai fait ce que j’ai pu » et vivre l’instant. Je ne saurais te donner à lire ?
    http://www.babelio.com/auteur/Elisabeth-Kbler-Ross/10243

    • Quichottine

      Merci pour le lien vers ce livre, Pierre.
      … et merci pour ta présence et tes mots.

  68. Je pense à toi dans ces moments si difficiles. Je t’embrasse.

  69. C’est que tu es une « femme de fil » (une de celles que j’avais célébrées dans un billet de la semaine dernière), une femme fidèle.
    Je pense souvent à toi, et à « elle » aussi.

  70. Coucou dame Quichottine
    Le tricot occupe bien les mains…

    Je reviens doucement sur la toile

    Merci pour tes mots de réconfort.

    Bizzz

    Béa kimcat

    • Quichottine

      C’est vrai… et il permet de se sentir tout à fait utile.
      Bises et douce journée Béa. Prends bien soin de toi.

  71. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers, ainsi se tricote le fil de nos vies
    C’est aussi à ses moments là, quand l’attente nous tenailles que (comme tu le dis) l’on s’évade
    Je pense très fort à toi, je t’embrasse tendrement …
    Je te donne cet écrit que j’avais fait en 2004, deux ans après …

    Le Tricot

    Si notre existence pouvait se comparer à un tricot !
    Une maille à l’endroit, …
    Le bord côte serait la naissance, les premiers mots
    Une maille à l’envers, …
    La vie va ainsi s’écouler au fil de l’ouvrage,
    Une maille à l’endroit, …
    Elle progressera avec plus ou moins de courage.
    Une maille à l’envers, …
    Mais si l’on s’égare, que l’on faute dans le parcours,
    Une maille à l’endroit, …
    Pourra-t-on défaire des rangs, et changer le cours ?
    Une maille à l’envers, …
    Ce n’est hélas pas autorisé, voire impossible,
    Une maille à l’endroit, …
    On ne peut jamais reculer quand on a visé la cible.
    Une maille à l’envers, …
    Et c’est donc, avec plus ou moins de blessures
    Une maille à l’endroit, …
    Au cœur, que l’on en arrivera aux coutures.
    Une maille à l’envers, …
    Ce n’est qu’une fois notre ouvrage fini,
    Un rang à l’endroit, …
    Que l’on peut dire si l’on a bien vécu sa vie …
    Un rang à l’envers, …

    A.T.B.
    16 mars 2004

    • Quichottine

      Un immense merci, Annick.
      Cet écrit dans un moment si particulier dans ta vie me touche énormément.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse très fort.

  72. Tit'Anik

    Passe chez moi demain, une surprise t’y attend
    Je t’embrasse

  73. Certains savent trouver les mots pour consoler, soutenir. Je suis très malhabile et ne sais qu’ouvrir les bras et t’embrasser très très fort.
    Tu as toute mon affectueuse amitié ma chère Quichottine et mes meilleures pensées t’accompagnent sur ce chemin très difficile…

    • Quichottine

      Merci pour tout… Souvent, ce simple geste est plus fort que des mots.

  74. Je vous embrasse.
    Cette après-midi dimanche, je serai au chevet de quelqu’un, à l’hôpital. Et je tricoterai.

  75. Coucou ma douce Quichottine
    Quand les bases sont ébranlées et qu’on ne peut reculer… il faut bien faire durer maille par maille… Persévérer comme Pénélope…. mais des mutations se préparent en sourdine, irréversibles elles aussi pour soi et pour les autres autour de soi, même si on a l’impression de stagner dans l’incommensurable…. Tu as une grandeur d’âme qui touche et anoblit, même si toi tu n’en peux plus … et ne t’en aperçoit pas ! Ton inutilité n’est qu’apparente… En fait, tu travailles patiemment au bien de ceux qui t’entoure… et le tien par contrecoup !
    Ce que je sens en toi et essaie de mettre en mots peut paraître d’une grande suffisance, mais en te lisant souvent, j’en ai acquis la certitude…
    Plein d’énormes bisous

  76. corinne56

    Pour éviter de penser les doigts s’occupent sous l’écheveau de brume mais de patience Quichottine. Je partage ta douleur celle d’une maman inquiète. Bisous.

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et tes mots, Corinne. Passe une douce journée. Bisous.

  77. Je suis très en retard pour lire ce billet qui me peine profondément.Je comprends ton désarroi et ta souffrance . Ton tricot permet d’occuper tes mains mais laisse libre ta pensée qui vagabonde en s’interrogeant sur un avenir . Je pense à toi en Maman et souhaite que ton courage t’ apporte la paix et te permette d’affronter toutes les peines à venir.
    Je t’embrasse très fort Quichottine

    • Quichottine

      Merci, erato… Le temps passe sans grand changement. L’avenir semble figé dans un cadre dont personne ne voudrait.
      L’espoir est prisonnier d’une machine à oxygène.
      Le tricot me rassure et m’apaise.
      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.