Clément le Troubadour

Hier, je vous ai promis de vous parler de mon ami Clément… Clément, le Troubadour-au-vert-pourpoint.

Vous le connaissez déjà… sauf pour ceux d’entre vous qui sont là depuis moins d’un an.

Je sais. Ce n’est pas parce qu’on est plus ou moins nouveau dans la bibliothèque qu’on n’a pas le droit d’en savoir autant que les autres… Ce ne serait pas juste !

Surtout que tous mes visiteurs, anciens ou pas, savent que je raconte des histoires, de temps à autre, et que je les mets bien rangées dans un grand livre, Les contes du lutin bleu.

Depuis que la bibliothèque aussi est bleue, vous avez du mal à le distinguer sur mes étagères, mais il est toujours là, mon petit lutin-écrivain !

Il a fait des fugues quelquefois, mais il est toujours revenu, plus ou moins vite…

Voyons, un peu… Qui va râler en premier ?

  • Liza ? Tu m’avais demandé un conte de Noël… Je sais bien, je ne l’ai pas encore écrit…
  • Flo ? Je pense à toi tu sais. Je crois que cette histoire un peu longue que je vais rapporter ici te plaira. J’espère qu’elle te fera rire…

… Personne ne va élever la voix, je crois, vous attendez bien patiemment… vous savez que je tiens toujours mes promesses… même si j’y mets parfois le temps !

J’ai prêté mon fauteuil à Clo  (vous savez bien qu’elle a mal au dos) et je suis là, debout devant vous…

Chut, écoutez…

L’an dernier, au mois de novembre, le 28, je vous ai parlé de Clément
Je vous ai raconté la fin de son histoire.

  • Depuis quand commence-t-on une histoire par la fin ?
  • C’est du « n’importe quoi », je vous l’accorde.

Mais reconnaissez à votre tour que je vous avais touché deux mot du reste. C’est vrai.
Souvenez-vous !

J’avais écrit :

On dit qu’il y a fort longtemps, dans le pays des géants qui ravagent tout sur leur passage, naquit, un soir de la Saint Jean, un troubadour qui répondait au doux nom de Clément. Les circonstances de sa naissance, son enfance un peu triste au milieu de personnes qui n’avaient que faire de ses histoires, sa jeunesse aventureuse, ses voyages qui le conduisirent bien loin de ses amours avec la belle Aude, ses rencontres diverses, tout cela n’était rien…

Certains d’entre vous commencent à se souvenir !
C’était lors de notre première histoire…
Celle que j’ai composée grâce à vous, avec vous…
L’histoire de la pierre de Clément.

Clément, après des années de voyage, après des milliers d’histoires racontées à des dames, jouvencelles ou matrones (il n’avait parfois pas le choix de l’auditoire), s’installa dans une petite maison au toit de lauzes, à la sortie d’un village du cœur de la France. Il y resta longtemps, sans plus sortir, personne ne savait ce qu’il faisait. Ses voisins crurent qu’il était un peu sorcier, qu’il écrivait des grimoires… Ils voyaient parfois son ombre tremblante projetée sur le mur de la cuisine par la flamme d’une bougie.

La rumeur enflait, enflait… mais qui était-il donc ?

Ah ! La rumeur ! Que de mal peut-elle faire !

Clément en fut averti, un soir, par un ami de passage. Il devait remédier au problème sinon il finirait au bûcher !

Depuis lors, chaque jour, les passants purent apercevoir, assis sur la pierre de son seuil, Clément, le vieux troubadour, appuyé à sa porte… Il les observait de ses yeux noirs. Le manège dura des années…

Il faut dire que Clément était patient, un peu têtu aussi, c’est vrai, il faisait toujours ce qu’il avait décidé.
Et là, il réfléchissait…

Ce que les gens ne savaient pas, c’est que le vieux poète, perclus de rhumatismes, un peu gâteux aussi, avait oublié depuis longtemps les histoires qu’il racontait dans la grande salle des châteaux qu’il visitait ! Il avait vidé sa mémoire. La seule chose qu’il savait c’est qu’elles commençaient toutes par une même phrase « Il était une fois » et que la fin dépendait du sourire de la châtelaine et du regard du châtelain…

Allons bon ! Nous étions vraiment mal en point avec ce troubadour un peu trop vieux… Heureusement que vous étiez là pour l’aider à raconter son histoire… Je ne vais pas citer tout mon billet de ce jour-là, ce serait dommage… (mais ceux qui n’étaient pas là peuvent toujours aller voir ).

Clément, c’est un personnage important, le troubadour de mes histoires, un rôle que j’ai joué avant d’être Quichottine. Mais, ce n’est pas seulement un rôle, c’est une vie que j’ai imaginée… que j’ai rêvée.

J’ai décidé de vous la raconter, tranquillement, au coin du feu, jusqu’à Noël, peut-être même au-delà.

Elle commence, comme toutes les histoires, par ces mots que Clément n’avait pas oubliés :

Il était une fois…
Revenir au Sommaire
Lire la suite

90 réponses à “Clément le Troubadour

  1. Bises !!!! bon vendredi dans ta bibliothèque!

  2. Ah ! Te voilà de retour !Heureusement,Noël sans Quichottine,ce serait triste vraiment !Je suis allée voir « Léon » et j’attends la suite du petit lutin

    • C’est la suite de « Clément » qui sera là bientôt…

      Merci d’être allée voir « Léon », c’est un très beau conte et j’espère que tes petits-enfants l’apprécieront.

  3. cela faisait longtemps… je vois que tu es en pleine forme. Le nouveau dessin d’accueil est joli.

  4. Sourires !!!! Merci et bises !!!!

  5. Ne fais pas comme Clément, ne perds pas la mémoire …
    Merci pour le coussin que tu mas prêté il est très confortable !
    LIZAGRECE

    • J’espère que je pourrai la conserver intacte.

      Ton coussin t’attend, il sera là chaque fois que tu reviendras.

      Merci d’être là, Liza.

  6. moi aussi je commence a avoir des rhumatismes.
    ..et oui c’est l’âge …
    besos
    tilk

    • Normal… le temps passe pour tous.

      J’espère seulement que les tiens ne t’empêcheront pas de peindre, d’écrire…

  7. Il y a bien longtemps que je ne suis pas passé dans ta bibliothèque,je trouve un nouveau très beau décor et toujours de belles histoires.

    Bisous, à bientôt

     

  8. Un vieux troubadour sans mémoire ,
    Rien de tel pour réinventer les histoires…
    Voilà ici, celui qui chasser la nuit noire,
    Et nous préparer un Noël plein d’espoirs

    Bises des farfadets 

  9. Tu as raison ma Quichottine j’ai ri de bon coeur à certains passages de l’histoire
    Gros bisous et bonne soirée
    Flo

  10. Je ne pourrais pas lire la suite de ce conte avant 15 jours, car je m’en vais. Et je passais te souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année. A l’année prochaine Quichottine conteuse d’histoires.

    • Ne t’en fais pas, il ne s’envolera pas en ton absence, tu pourras le retrouver…

      Merci pour ton passage. Je te souhaite également de très bonnes fêtes de fin d’année.

  11. je rattrape mon retard sur les commentaires et j’arrive sur le dernier, je suis allée voir ce que tu as écrit l’année dernière, j’ai beaucoup aimé ces charmantes histoires mais pas de chance, l’amour n’a pas été récompensé. Donc à bientôt pour lire ce que tu as concocté pour ce Noël. Bises et bonne soriée

    • Tu fais une longue visite… Merci, Lili.

      Quelque part, si, l’amour a été récompensé. Je crois qu’il l’est toujours.

      Passe un bon weekend, Lili

  12. J’ai bien aimé ton récit et l’histoire des lutins toujours agréable de te lire.

  13. Merveilleux conte, mais aussi merveilleuse nouvelle, tu es là!
    Prends soin de toi, je t’embrasse
    Sophie

  14. Bises du samedi!
    Bon WE!!!!

  15. je lui dirai les mots bleus, les mots qu’on dit… 😉 chris

  16. coucou,
    je reviendrais pour l’article, là je passe juste pour te donner ceci
    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit » />
    … et t’informer qu’un « intrus » est chez toi !!!
    bizzzzz
    Hebergement gratuit d image et photo

  17. J’ai fait encore un agréable parcours dans ta bibliothèque! Cette fois, je ne repars pas sans laisser de traces! J’aime tes textes!…
    Quand on commence à lire, on quitte le réel…On a envie de fermer les yeux pour écouter la suite…
    Je reviens à la réalité: merci de Bigornette et de Robinson!…Ce soir, elle est au calme…Demain, de la marche, un peu…Dehors, c’est difficile à imaginer vu le temps…Mais il faudra qu’elle marche dans la maison…Ne pas prendre de risques…Et j’essaierai de la convaincre que le problème qu’elle a eu l’autre nuit, c’est du passé: elle a PEUR!…Elle va se créer un autre « incident » si elle reste dans cet état d’esprit!…Bon Noël!…

    • Cela me fait plaisir, Robinson…

      Je suis contente que Bigornette soit mieux… et je sais que tu seras présent auprès d’elle pour l’aider à surmonter ta peur.

      Très bon Noël à vous deux.

  18. Patience…ton conte va suivre…tu nous as si bien charmés…et ce sera de la magie en plus…Biz& bon dimanche***~~

    • Je ne sais si ce sera de la magie en plus.

      Ce sera une histoire à la manière des « chansons de geste » d’autrefois. Normal. Clément n’est-il pas troubadour ?

      Bon dimanche à toi aussi

  19. merci quichottine de ton cadeau, c’est mon plus beau cadeau de noel….lequel celui de ne pas te perdre que tu continue ton blog moi aussi ce jour je raconte une histoire..mais vraie Bonne journée du dimanche amitiés de canton Qing et rene A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

    • Merci pour toutes tes précisions sur le jour de Noël…

      Et merci de t’être arrêté là ce matin.

      Passez une bonne fête de solstice d’hiver !

  20. Tu vas devenir la mémoire de Clément….. J’attends la suite avec impatience. Bises

    • Je vais raconter son histoire… un épisode tous les trois jours pour vous laisser le temps de la lire.

      Merci pour ta présence, Martine.

  21. il faudra attendre lundi m’as tu dis… bon, ok, j’attendrai lundi :).

    Mais je ne vais pas tarder ensuite à disparaitre loin de toute connexion pour une dizaine de jours.
    Si je suis prise par le temps et que je ne passe pas d’ici mon départ, je te souhaite par avance de joyeuses fêtes. Bisous !

  22. Je suis contente de te savoir de retour Quichottine.
    Mais dis donc, en lisant un commentaire, j’ai vu qu’il y avait un intrus pris en flagrant délit dans ta bibliothèque. 

  23. Je m’assois au coin du feu et j’écoute…VITA

  24. Imagine ton auditoire, les yeux rivés sur l’écran! écarquillés, la main impatiente tourne la mollette pour faire avancer l’histoire! L’histoire? mais quelle histoire! mais c’est toute l’aventure des « il était une fois » qui s’annonce

    • Une vraie histoire, Alphomega, une histoire pour nous, qui sommes, tu le sais bien, de grands enfants !

      Merci !

      La suite, c’est demain… tout à l’heure, à minuit.

  25. Voilà une belle histoire qui fait réfléchir…

    • Je suis contente qu’elle te plaise.

      Passe une belle journée. Il faut que je trouve du temps aussi pour te rendre visite. Promis, dès que je peux !

      Merci d’être là.

  26. Tu vois, je ne saurais pas écrire un conte de noël, mais comme l’enfant que je fus, je saurai l’écouter.
    Et c’est un peu de mon noël que tu fabriques ainsi.

    • Ce n’est pas vraiment un conte de Noël, c’est une histoire qui est écrite depuis longtemps, mais que j’aime bien…

      Je suis heureuse que tu aies été là, tout le temps, et que tu sois encore là aujourd’hui.
      Merci, Amie…

  27. patdelapointe

    Ben en voila une bonne nouvelle…ça par exemple : j’aurai pensé que tu pouvais prendre des vacances plus longues, mais tu as le « mal d’écrire » et rassure toi pleinement, tu as des admirateurs silencieux qui savent rester te lire : tout bonnement, et sans arrière pensée.Passe une belle journée, soit fière de tes amis, moque toi des autres, car c’est qu’ils sont jaloux ou mal dans leur peau..ils ne sont donc ni à envier, ni à écouter, ni à lire…

    • Je pouvais rester plus longtemps sans écrire ici, mais je crois que la bibliothèque et ses amis me manquaient.

      Et puis… j’ai encore beaucoup à y faire.

      Merci pour ta présence, Pat. Belle journée à toi aussi

  28. « Il était une fois… » , et l’on est là, comme des enfants, assis par terre, parce que ce’st là qu’on est le mieux, un petit coussin ou pas… mais chacun, le menton sur les mains, la tête relevée face au troubadour et les yeux qui brillent… A-t-on déjà observé les enfants quand ils attendent l’histoire? Qui dit qu’ils ne sont pas capable de patience, d’écouter…Ils font tout cela, et ils rêvent, les étoiles viennent à eux, la lune leur sourit et le voyage peut commencer….

    • J’adore …

      Oui, c’est ainsi que je suis aussi quand on me raconte une histoire.

      Mais tu sais, cette histoire-ci, ce ne sera pas vraiment pour les enfants.

      Merci, Mahina

  29. Une histoire qui commence ? c’est toujours du bonheur, du rêve, un voyage…pour tous , petits et grands
    Elle a changé ta bibiothèque,  elle est jolie aussi toute bleue
    bonne fin de  vendredi quichottine

    • Cette histoire-ci ne sera pas forcément pour les enfants…

      Je suis contente qu’elle te plaise en bleu !

      Passe un bon weekend, Cecilou.

  30. Coucou ma Quich’
    merci de m’ avoir prêté ton fauteuil.
    Mon vieux dos  « cassé » s’ y sent bien, et confortablement installée j’ attends la suite de l’ histoire …..
    (j’ irai sur le lien un peu plus tard, manque de temps  pour le moment 🙂
    Bises et bonne journée

    • De rien, Madame ma soeur aînée !

      La suite, ce sera lundi… Je laisse un peu de temps pour les autres !
      Bonne journée à toi aussi

  31. à demain sur les escaliers!
    Bises Quichottine !

  32. Je te souhaite de très bonnes fêtes
    Mes visites seront aléatoires les jours prochains…J’aide le Père Noël!

  33. alors ! je viendrai pour la suite de  » il était une fois » …, bien que cette phrse soit très intéressante , et laisse imaginer toutes les suites
    moi je veux savoir ce qu’a bien inventé ce coquin de Clément
    bisous d’iris

    • La suite, ce sera lundi…

      Et tu as bien raison de ne pas te contenter de la première phrase, elle ne suffit pas cette fois.

      Passe un bon dimanche, Iris.

  34. garde moi une place près de la cheminée, j’ai mal au dos!
    bises Quichottine

  35. sourire, n’est-on pas de grands enfants??

  36. J’espère que l’on voudra bien m’accorder un peu de temps pour lire la suite de il était une fois….^^

    j’aime les histoires qui commencent comme ça, le top c’est quand elles finissent bien , alors  fait un effort s ‘il te plait

    Bises quichottine, passe un bon week-end, j’essairais de passer avant  Noël si je peux

    • Eh bien, tu vois, comme c’est une histoire un peu longue, il y aura forcément des moments un peu tristes, mais je peux t’assurer qu’elle finit bien (contrairement à d’autres, elle est déjà écrite depuis longtemps, donc je sais…)

      Tu auras du temps, l’histoire est programmée pour que les épisodes paraissent tous les trois jours… (et ils ne seront pas trop longs à lire )

      Gros bisous et merci…

  37. je suis allée lire ce conte, le dessin est très beau.. mais c’est une « lutine » verte…. et qu’est ce qu se passe quand un lutin bleu rencontre une lutine verte ???
    bizzzz

    • Sourire… C’étaient les lutins de Koulou. Tu sais, ceux de mes histoires sont un peu « asexués » quoique les lutins roses aient plutôt des aspectsféminins… Il faudra que j’y réfléchisse un peu !

      Gros bisous, Bidulette. Merci d’être revenue lire !

  38. Jolie, ta nouvelle bannière !
    Bon dimanche ! Bisoux.
    dom
  39. IL était une fois,
    Un homme plein d’espoir…
    bon, j’attends la suite,
    Je t’embrasse

    • Sourire… Avant d’être un homme, on commence par être un tout petit enfant… et même avant…

      Tu sauras cela demain !

  40. Un peu plus de temps devant moi qu’hier…j’ai tout lu aujourd’hui

  41. Clément … Tu sais, il a du passer par chez nous … J’ai trié hier des photos sur un village à côté de Metz, Ancy, et sa « croix Saint-Clément », lieu de promenade très prisé … chère bibliothécaire

    • Il est certainement passé là-bas… C’est vrai. En tout cas, c’est à Metz qu’il est né, et ce, bien avant de faire ta connaissance.

      Merci d’être là, Bandolera.

  42. Roland Ivy

    Quelqu’un qui imagine et rêve sa propre vie, ça me rappelle un truc. La suite…

  43. Bonjour Quichottine. Il me semblait que le Clément que j’avais lu vivait plutôt à notre époque.C’est peut-être ma mémoire qui déraille. Faut que j’aille lire la suite.

    • Clément est un voyageur du temps… tu le connais d’à Yeur.

      Là-bas, au jardin, il est d’aujourd’hui. Ici, il sera d’autrefois… mais, rassure-toi, si tu l’aimais là-bas, tu l’aimeras sans doute aussi ici.

      Ta mémoire ne déraille pas. Merci d’être là !

      (et pardon de te répondre si tard !)

  44. Alain-Julien BENITEZ

    Image and video hosting by TinyPic

    -Tu es incroyable !!!! …..Chut je suis en lecture!

  45. armide+Pistol

    Je me suis laissée prendre dans le filet de ce conte et dans cet univers ce ciseleurs et de conteurs, qui n’était pas tendre.
    Passe de paisibles fêtes.

    • Il n’était pas tendre… mais je pense que notre monde ne l’est pas vraiment.

      Agissons au mieux pour le rendre plus doux à ceux que nous aimons.

      Passe de belles fêtes dans la paix toi aussi.

      Merci d’avoir suivi ce lien.