Elle dort !

– Un mois entier… C’est pas possible !

Le Lutin bleu fulminait. Il y avait de quoi se mettre en colère, mais c’était bien plus grave.

À la porte de la bibliothèque, les visiteurs avaient même renoncé. Hagards, ils échangeaient quelques mots, de moins en moins rassurants.

Où était-elle ?

C’était tout à fait incompréhensible, inédit… quoique… c’était déjà arrivé, il y avait longtemps.

Quand ?

L’unanimité n’était pas acquise. Six mois, un an, davantage ?

Elle avait été tellement présente, échangeant avec eux sur les Horizons qu’ils partageaient avec d’autres, qu’ils ouvraient généreusement à ceux qui n’avaient pas la chance de pouvoir voyager…

Et puis… plus rien.

C’était incompréhensible.

Le Lutin bleu errait dans les allées, même le Chevalier s’était retranché dans la plus éloignée de l’entrée.

Bientôt, son souvenir s’effacerait.

– C’est impossible !

La voix pointue du Lutin bleu résonna, se propagea, franchissant les espaces silencieux, grimpant jusqu’aux escaliers dérobés, jusqu’aux pièces secrètes du vieux château.

Là-haut, une main exsangue chassait l’importun, comme si le cri du Lutin n’était plus qu’une mouche dont le vol avait troublé le sommeil de celle qui reposait.

Quichottine dormait, telle la princesse des contes de fée.

Un sommeil peuplé des personnages des romans jamais écrits, des mots qui ne trouvaient plus de sens, qui refusaient de se poser, fusse sur une page blanche.

Quichottine dormait… dormait-elle vraiment ?

Lorsqu’il la trouva enfin, dans la pièce à côté, Le Lutin bleu n’en crut pas ses yeux.

Les ouvrages inachevés avaient empli les tiroirs de l’ancienne commode d’Emmanuelle. D’autres projets attendaient aussi que l’énergie revienne.

Dans cette pièce unique qui était sienne, Quichottine s’était entourée d’images, de pensées qu’elle était seule à pouvoir déchiffrer.

Comme autrefois, un doigt sur la bouche, la Bibliothécaire lui demanda de ne rien dire, de la laisser encore un peu à ses propres rêves.

65 commentaires à propos de “Elle dort !”

  1. Mais je t’en prie Quichottine, pas d’obligation d’être ici ,-) offre-toi ce « sommeil » blogo, et revient quand l’envie et l’heure seront-là… bises jill

  2. La vie coule, roule, somnole, nous suivons le cours de son cheminement, nous faisons la pause à la va comme je te pousse,
    à chacun sa respiration, moi aussi j’ai laissé passer le temps mais il passe si vite…
    Bonne journée Quichottine

  3. Laissons notre Quichottine rêver dans cet endroit qui n’est pas anodin.
    Rêve ma belle, rêve… la rentrée arrive et la vie va reprendre … !
    Bises et bon début de semaine

  4. Coucou Quichottine,
    Oh mais tu as bien raison, et laisse donc le Lutin fulminer, nomého !
    Aller, rêve comme tu en as envie.
    Bises et bonne journée

  5. Quichottine ne dort pas vraiment, elle laisse vagabonder son imagination pour nous préparer de belles lectures.Chut!Ne la dérangeons pas!Bizzzzz VITA

  6. Et c’est alors que le prince charmant arriva et réveilla la princesse…
    Avant l’heure ce n’est pas l’heure…
    À bord de mon rêve
    Quand se taisent les bruits
    La lune se lève dans la nuit
    Je pars en voyage
    Là je vole bientôt
    Vers les grands nuages
    Là-haut, Là-haut

    comptine dont je ne connais pas l’auteur 🙂 Grosses bises

  7. Tu as bien mérité de jouer à Belle au Bois Dormant.
    D’autant que vous portez le même joli prénom (qui est aussi celle de ma belle-fille)
    Repose toi bien Quichottine
    Bisous et bonne semaine

  8. Prendre le temps pour soi de rêver, de se ressourcer, de se régénérer même, quoi de plus indispensable… si la bibliothécaire a besoin de dormir, respectons son temps de sommeil… Comme je la comprends !
    Chut !!!!

  9. Avec tout ce que tu fais, tu as bien le droit de prendre une longue pause, d’ailleurs tu as vu que moi-aussi j’ai prolongé les plaisirs de l’été. ça fait du bien aussi de penser à soi et à nos proches sans contraintes. Merci d’être passée ce matin sur mon article que j’avais prévu de publier plus tôt dans l’été mais finalement c’est pas mal aussi qu’il soit là pour la rentrée… Je t’embrasse fort, prends soin de toi

  10. Après tout le boulot fournis pour le livre il n’est que normal que tu aie besoin de repos, alors dors rêve mais reviens nous quand même et en pleine forme. Bisous douce semaine

  11. Un petit post pour dire que tu es toujours là mais occupée, tu as raison de profiter encore du calme des vacances. Bonne fin de journée. Bises.

  12. Bonjour Quichottine, tu aurais du les prévenir, ils se font un sang d’encre, mais le Lutin bleu t’a retrouvé, alors CHUT!! puisque tu dors , je te laisse tranquille, tu as bien le droit à un peu de repos. Bisous MTH

  13. …chut Quichottine se repose encore… elle reviendra plus tard…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  14. nous t’attendrons ; chère amie, le temps s’écoule et nous n’avons plus l’énergie que nous avions il y a 15/20 ans au début de la blogosphère. Cette année, j’ai mis un moment plus long pour retrouver le chemin des blogs. Nous repartons et au retour, cela risque d’être pareil.
    Bises et mes meilleures pensées.

  15. Prends tout ton temps Quichottine, tu as bien mérité de te reposer. Il est doux de prolonger les rêves dans l’horizon que l’on s’est choisi, le lutin bleu devrait bien le savoir.
    Gros bisous

  16. Si, comme moi, tu vis encore au rythme « septembre-septembre », profite de ce court temps qu’il reste encore à savourer et surtout, surtout, ne te crois pas obligée de justifier tes absences, quelle qu’en soit la cause ! Mais pourquoi ne t’ai-je pas demandé de tes nouvelles… Honte à moi et bises à toi.

  17. coucou Quichottine….
    oui, je vais aussi bien que possible….
    je suis tombée il y a quelques jours!
    rien de cassé! ouf!
    mais, je me suis fait très mal aux côtes;
    je dois passer une radio.
    bisous.

  18. Bonjour Quichottine, Ton sommeil nous est joliment dévoilé Me voilà tout de même rassurée ! Je fais comme les copines, je te laisse à tes rêves et souvenirs, je vais d’ailleurs retrouver également les miens pour quelques jours dans mon Limousin… Je t’embrasse fort ♥

  19. Je ne me posais même pas vraiment de question. Chacune son rythme. Comme je te comprends. Il faut du temps, beaucoup de temps, et encore … Il te faut tout « digérer ». Tu t’es lancée dans Horizons et tu as bien fait, maintenant, il faut laisser au temps de faire son oeuvre.
    Je ne suis plus nulle part !
    Des hauts … des bas.
    Même plus le temps de passer un coup de fil à qui que ce soit.
    Je t’embrasse

  20. Le rêves sont le propre du cerveau donc il faut les respecter une période de repos et de remis en forme et question.
    Et comme d’habitude tu résumes très bien.
    tendres bisous

  21. Après tout le travail que tu as fourni pour les livrets, Lutin Bleu devrait comprendre que tu ais besoin de repos . Allez ne t’occupe pas de lui et repose toi bien . Bises

  22. Comme un conte de fée;;; Un de ces jours, une baguette magique, réveillera la belle endormie … Mais chut … Laissons-là reposer encore un peu. Bisous

  23. Alors là je n’y crois pas, dormir…non mais tu n’y penses pas. Ce n’est pas moi qui laisserais le silence s’installer aussi longtemps…non mais…
    Sinon, j’espère que ce « sommeil » est réparateur et que le lutin Bleu saura respecter cette « retraite » aussi longue soit-elle. Les visiteurs de LA Bibliothèque viendront sur la pointe des pieds et en repartiront aussi silencieusement sans briser le silence ni perturber le sommeil.

  24. Bonjour Quichottine. Tu t’es donnée à fond pour Horizons. Il est normal que tu te reposes. Nous reviendrons avec plaisir te lire lorsque tu en auras envie. Bonne journée et bisous

  25. Images, pensées, laissons Quichottine dans son monde ! De temps en temps, il faut savoir se poser pour réfléchir, se reposer et repartir d’un bel élan.
    A + Quichottine ! Bises et bonne fin de journée !

  26. L’été nous enveloppe parfois soit de visites tant attendues, soit de passages plus calmes, plus solitaires où l’on se protège des rumeurs folles du monde. Prendre du temps pour soi, enfin et savourer chaque instant qui passe !
    A bientôt Quichottine, bisous et belle semaine.

  27. Tu dormais ? vraiment ? pas autant que moi qui me suis contentée de faire progresser le fil que je m’étais donné avec mes prénoms de l’été. Même pas poursuivi celui de mon premier blog, les invisibles le sont devenus tout à fait par mon absence.
    Merci beaucoup de tes visites régulières et de quelques autres avec mes plus plates excuses de ne pas avoir rendu visite à vos blogs. Pas le courage. Même pas l’excuse d’être trop occupée.
    Et franchement c’est super que la petite Jeanne ait pu allée au zoo de Beauval … juste un peu trop tôt pour la naissance des pandas mais de toutes façons elle ne les aurait pas vu.
    J’espère que le petit Mehdi pourra aller au skate-park de Biarritz.
    Et si tu as envie de prolonger ta pause, tu en as tout as fait le droit. Dans un monde qui fait la part belle au non sens, comment ne pas en être affecté. Les mots peuvent bien avoir envie de dormir et vivre leurs rêves en apesanteur même dans des commodes bien rangées …
    Bien amicalement

  28. un p’tit coup d’mou, c’est bien normal, tu as tant donné ces derniers temps. Prends tranquillement ce repos mérité, tu n’en sera que plus revigorée ensuite, pour notre plus grand plaisir
    Je t’embrasse très fort

  29. Salut,
    Il vaut mieux rêver en ce moment , de toutes façons on ne peut pas faire autrement avec la pandémie;
    Hier je ne suis pas passé car on a eu un coupure d’électricité qui a durée toute la journée presque.

    Même chez nous cela arrive pourtant on est pas à Marseille.

    Je vous souhaite une bonne journée.

  30. Le silence fait aussi parti de la vie, même si qq bruits parfois le perturbent ou donnent des sourires…
    Un abrazo

  31. Coucou ma chère Quichottine. Ben moi aussi j’ai pris la clé des champs pendant quelques mois et ça fait un bien fou. Bon j’étais aussi occupée sur d’autres projets. Je t’envoie tous mes plus gros bisous. Prends soin de toi et écoute-toi, c’est cela le plus important. A bientôt

  32. Dans une salle obscure, une porte emportée par un violent courant d’air réveilla la dormeuse qui s’était assoupie harassée de chaleur le nez dans le fastidieux inventaire des livres de contes… Hein quoi!! que se passe-t-il céans!! Ha!! ce n’est plus les vacances!! Notre bibliothécaire avait tout simplement oublié que l’on ne fait plus la sieste au travail!!

  33. Je suis passée dans la bibliothèque et rien ne bouge, je ne fais pas de bruit pour ne réveiller personne.
    Quichottine, personne ne nous oblige à toujours publier et on a tous le droit de s’accorder des pauses salutaires.
    Je te fais une grosse bise
    A bientôt

  34. Bonjour Quichottine, j’adore ce nouveau récit qui en dit long sur ta création et sa source. Le Lutin Bleu veille sur toi la nuit lorsque tu dors telle la princesse des contes de fée avec une foule d’idées à partager .

  35. Fais de beaux rêves Quichottine le lutin veille sur toi et par la quantité de messages que tu reçois je dirais Fais de merveilleux Rêves.
    Mille bisous à toi, – daniel

  36. Un petit coucou de fin d’été. L’automne arrive tout doucement , sur la pointe des pieds dans mon île .. J’espère que tout va bien pour toi et que tu as pu profiter de ta famille. Bisous

  37. Moi aussi, comme toi, mes mots se sont endormis:
    un mois que je n’ai pas vu passer…
    J’ai profité des petits enfants, fait quelques randos et semer mes poèmes ici et là…Ils se sont envolés…
    Ils sont en vrac sur des bouts de papier qui traînent ici et là…
    ****
    Je te souhaite de belles journées en princesse endormie

  38. Bonjour Quichottine,

    La Belle à la bibliothèque dormante, veillée par ses fidèles amis..

    Je te comprends, qu’il est bon de cocooner, de ralentir le temps et de se lover dans ses rêves et ses pensées…

    Que ce temps de repos soit propice à inspirer ta créativité..
    Bisous,

  39. J’espère que tu vas bien, Quichottine. Tu as encore fourni un énorme travail pour la dernière anthologie et j’ai vu que la petite fille avait réalisé son beau rêve cet été. Bravo à toi et à tou(te)s.
    Je t’embrasse affectueusement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.