Mardi 13 juillet 1921

– Drôle de titre !

– Pourquoi ? C’est bien la date du jour… Non ?

Lorsque j’étais enfant, en classe, c’était la première chose que nous devions noter. La maîtresse l’écrivait sur le tableau noir à la craie blanche, d’une belle écriture que je n’aurais jamais.

Moi, c’était plutôt les pattes de mouches, les gouttes qui jaillissaient de ma plume et faisaient des taches que je ne pouvais pas dissimuler. J’en avais toujours plein les doigts, comme si cette encre refusait de me laisser tranquille un seul instant.

La maîtresse soupirait en passant dans l’allée… J’étais sans aucun doute sa plus grande déception.

Mais j’écrivais la date, maladroitement. Comme je le fais aujourd’hui, d’une écriture bien plus lisible sur mon écran.

Mardi… nous sommes la veille de notre fête nationale, et je voudrais tant que le ciel soit bleu !

Il ne l’est que dans mes rêves à moi…

La souscription s’est bien passée, aucun des livres envoyés n’a été perdu. Il reste ici deux paquets qui seront postés d’ici la fin du mois, quand leurs acheteurs seront rentrés de vacances.

Les enfants ont passé ici quelques jours, c’était agréable de les voir retrouver leurs jeux préférés, de pouvoir les emmener à la piscine, de pouvoir à nouveau les serrer dans nos bras.

J’avoue que cela me manquait.

Je me suis mise à leur rythme, même si c’était un peu fatiguant. Nous avons essayé de faire que ces journées soient les meilleures possibles pour eux, les deux aînés de notre “petite dernière”. Sept ans et presque six ans…

Nous sommes à nouveau seuls, mon époux et moi. Il faut ranger notre logis, continuer les travaux interrompus par leur venue, en attendant le retour des uns ou des autres qui empliront nos journées sans doute autrement.

Qu’il est à la fois doux et difficile ce temps de l’enfance… Doux, par ce qu’il apporte de découvertes, de joies, de petits bonheurs simples. Difficile parce qu’il faut aussi apprendre que tout n’est pas permis, qu’il faut obéir à des règles qu’on voudrait pouvoir transgresser sans se mettre en danger.

Ne pas traverser la rue seul… Il sera bien temps plus tard, quand tu seras grand.

Finalement, c’est la règle de base, je n’en vois pas d’autre qui ait pu les gêner.

Ah si… ne pas courir sur le sol mouillé de la piscine.

Pourquoi les enfants veulent-ils toujours courir alors que nos pas sont plus lents que les leurs ?

Vieillir, c’est cela aussi. Voir les petits devenir grands.

Alors, c’est vrai, j’ai profité de chaque moment passé auprès d’eux, pour engranger des souvenirs avant qu’ils ne décident de s’éloigner tout à fait, comme le font les plus âgées de nos petites-filles.

Nous sommes le 13 juillet, et je souhaite de tout cœur que ce soit une bonne journée pour vous tous. Prenez bien soin de vous et de ceux que vous aimez.

79 commentaires à propos de “Mardi 13 juillet 1921”

  1. Quel magnifique texte tu nous offres et tes états d’âme j’adore. Il est vrai que nous sommes moins vifs qu’avant … mais c’est pour ieu savourer le temps qu’il oui reste …

    Prenez aussi bien soin de vous et je confirme que c’est un réel plaisir de venir à la grand ourse.
    Gros bisous

    • Je suppose qu’une partie de ton commentaire était destiné à une autre… mais ce n’est pas grave. 🙂
      Merci pour tout.
      Gros bisous.

  2. Bonjour Quichottine, eh oui côté école d’hier, porte-plume, encrier et buvard rose, j’ai aimé passé au bic !! ,-) Quant à la famille, le temps passe vite et voilà nos enfants parents, avec des grands même… que dire, profiter du jour présent ! Bises jill

    • J’ai aimé passer à autre chose… c’était plus facile qu’avec la plume Sergent-Major.
      Profitons de chaque instant, tu as raison.
      Bises et douce journée.

  3. le nostalgie de l’enfance, la nôtre et celle de nos enfants, et le souvenir de ces petites choses douces qui s’en vont « habiter dans autrefois » (Reggiani https://youtu.be/BMUWVmVw7yA) m’évoque toujours les mots de Ferré
    « Avec le temps, va, tout s’en va
    On oublie les passions et l’on oublie les voix
    Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
    Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid »
    https://youtu.be/496ed3crJZc
    belle journée, QUichottine

    • Ce sont deux chansons que j’aime énormément.
      Merci d’avoir mis ici ces liens.
      Passe une douce journée Emma.

  4. Le temps comme il va dedans dehors, en nous, avec les autres et l’horloge qui tourne au même rythme toujours et toujours alors que nos tempos changent avec les ans… Et le bonheur quel qu’il en soit du partage des générations, ceux qui viennent avec joie, ceux qui ne viennent plus mais reviendront, quant eux, comme on dit chez nous… Et la joie malgré tout des liens qui se tissent et de l’amour familial…
    Oui Quichottine, la vie, comme elle va…
    Bises et bon 13 juillet !

    • Ils reviendront sans doute, quand ils auront le temps ou l’envie.
      Les liens sont toujours là, bien présents.
      Merci pour tout ABC.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  5. Des petits moments de bonheur en famille et avec tes petits, c’est chouette Quichottine.
    C’est vrai que quand on a la chance de pouvoir recevoir, la maison connait souvent le grand chambardement… Mais c’est tellement agréable !
    J’ai souri en lisant le début de ton billet, de tes pattes de mouche, des pâtés sur tes cahiers et les tâches d’encre violette sur les doigts…
    J’ai connu la même chose, mais peut-être pas pour les mêmes raisons.
    Fichu encrier qui se trouvait à droite, et impossible à utiliser pour les gauchers. Que de pâtés sur mon cahier, sans compter les coups de coude du voisin que cela faisait rigoler.
    Je me suis rééduquée toute seule à écrire de la main droite, alors que pour tout le reste je le fais de la main gauche.
    J’espère aussi que nous aurons du soleil demain. Hier il a été bien présent alors que ce matin l’île est dans la brume….
    Bises et bon mardi

    • Je n’étais pas gauchère, mais très maladroite malgré tout.
      Le soleil n’est pas là aujourd’hui, mais j’espère que cela ne gâchera pas trop la fête.
      Bises et douce journée Zaza.

  6. Comme je te comprends, incapable d’écrire droit, de tracer des lettres régulières, au point d’éviter d’écrire même une ligne à la main…
    Repose toi après le passages de tes petits ouragans, certainement adorables mais fatigants 😉

    • Écrire à la main, je le fais de moins en moins, ne serait-ce que par respect envers les destinataires. 🙂
      Mais bon, de temps en temps, c’est important, pour ne pas oublier le geste…
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Passe une douce journée.

  7. Oui nous sommes le 13 juillet mais 2021 ! Je suis heureuse que tu aies pu profiter de tes petites filles. Moi ce sera pour début août. Je vais à Paris la semaine prochaine deux jours mais pour des examens médicaux. Je verrai tout de même un soir ma fille et une de mes petites filles. Bisous

    • Ce sera une pause pour toi malgré les examens, qui sont toujours un peu stressants.
      J’espère que tout ira bien.
      Bisous et douce journée. Merci pour tout.

  8. Coucou Quichottine,
    J’ai conserve le souvenir des odeurs de la classe et nous partageons à peu près les mêmes souvenirs. Moi c’était plutôt une écriture ronde.
    C’était une récompense de passer au stylo à bille, mais il fallait bien écrire à la plume.
    C’est vrai que le passage des enfants est toujours un joli moment.
    Merci pour le partage de tes états d’âme
    Bises et bon après-midi

    • J’ai d’abord eu un stylo plume, plus agréable pour moi. Je l’utilise encore. 🙂
      Merci pour ces moments partagés.
      Bises et douce journée.

  9. Coucou Douce Quichottine, tout ce que tu partages avec nous, nous traverse le coeur, les joies comme les peines. Ah l’écriture à la plume avec des pleins et les déliers..de doux souvenirs. Vous avez eu de belles joies en famille et j’ai l’impression que cela garde plus jeune !
    j’aurais tant aimé avoir des petits-enfants mais je ne connaîtrai pas ce bonheur car mon fils ne veut pas d’enfant! c’est leur choix !
    Belle journée et bon 14 Juillet avec d’affectueux baisers
    chatou

    • Cela nous oblige à ne pas nous laisser aller… 🙂
      Mon fils non plus ne veut pas d’enfant, mais j’ai de la chance avec mes filles… 🙂
      Prends bien soin de toi, ma Chatou.
      Je t’embrasse fort.

  10. Que de belles et sages réflexions en cette journée du 13 juillet 2021. 13 juillet, date importante de mon côré: celle de la naissance de ma grand-mère paternelle que j’adorais (1913. Beaucoup de 13. Et je suis née aussi un 13…) Puis celle de ma minette Délice qui a 16 ans aujourd’hui. Sans oublier que le 13 juillet 2020, c’était le départ de mon autre minette restée dans ma famille en région parisienne, culbutée par une voiture à plus de 17 ans…
    Oui comme tu l’écris si bien Vieillir, c’est cela aussi. Voir les petits devenir grands. Demain mon fils m’amène sa petite de 4 ans et demi de Lille. Lucie va rester avec moi jusqu’au 24 juillet. Cela va être du bonheur et de la fatigue aussi… Le train train quotidien va être bousculé.
    C’est bien aucun livre ne s’est perdu…
    Je t’embrasse Quichottine

    • Chaque jour est un anniversaire, pas toujours bon. Merci d’avoir partagé ici les tiens.
      Je suis heureuse que tu puisses avoir ta petite-fille avec toi ce mois-ci. Profite bien de chaque instant.
      Bisous et douce journée Béa. merci pour tout.

  11. C’est la différence entre l’enfance, l’adolescence et notre vie de grands-parents. D’un côté la vitesse, l’insouciance et de l’autre, les pas comptés, la retenue.
    Contente de savoir que vous avez passés (avec ton mari) de bons moments auprès de vos petits enfants. C’est vrai qu’ils grandissent vite et qu’ils prendre leur envol loin de nous.
    La vie est ainsi faite.
    Ici, il tombe des cordes. je me demande si le feu d’artifice va pouvoir être tiré ce soir dans le haut du village.
    Bonne soirée et bon 14 juillet Quichottine ! Bises !

    • La vie est faite d’arrivées et de départs… mais les souvenirs restent et c’est bien ainsi.
      J’espère que vous avez pu avoir un feu d’artifice, ici, il faisait vraiment très mauvais.
      Bises et douce journée à toi.

  12. Je ne me souviens pas avoir eu des difficultés d’écriture à la plume. La seule chose, je ne pouvais pas écrire avec la plume sergent major parce que ma main était trop légère. Pas de stylo bille à l’école, je suis passée par le stylo plume en passant en sixième.
    Tu sais, il y a eu un moment où j’ai dit : quand les enfants arrivent au moment où le physique ne change plus beaucoup, on ne vieillit pas mais … un jour un petit bout arrive et vlan, on recommence.
    Je ne le dirai plus car même avec les « grands » j’ai maintenant l’impression de ne plus suivre du tout, je ne sais même pas si je trottine.
    Il fut un temps où les vacances, comme tu le dis, l’apprentissage du on ne traverse pas la rue seul, a été. Mais, à l’époque, je n’avais pas l’impression d’aller au ralenti comme maintenant !
    Engrange tes souvenirs. C’est si bon d’en avoir.
    Gros bisous Quichottine.

    • J’ai eu aussi mon premier stylo plume à mon entrée en sixième, je l’ai toujours. 🙂
      Nous allons moins vite, mais notre cœur est toujours le même, j’en suis certaine.
      Merci pour ton partage, Pimprenelle.
      Gros bisous et douce journée.

  13. Salut,
    J’ai encore une belle écriture et j’ai appris à écrire aux petits enfants .Iles aiment bien car pour eux c’est pratiquement du dessin.

    On a encore du mauvais temps mais heureusement il y a moins de pluie.

    Beaucoup ne sont pas content de Macron mais je m’en fou je suis vacciné.

    Bonne journée

    • Tu as de la chance, moi, je n’ai jamais eu de belle écriture. Sans doute parce que je faisais tout trop vite. 🙂
      Bonne journée à toi aussi.

  14. J’ai vraiment aimé ce temps d’apprentissage de l’écriture à la plume, des pleins et des déliés et j’en ai usé des buvards!
    Le stylo a pris la relève et j’avoue que je réussissais aussi à faire des pâtés avec…
    Nostalgie quand tu nous tiens…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    • Je me méfiais des stylo billes… ils coulaient aussi. 🙂
      Nostalgie de l’enfance, je ne sais pas… mais des jours insouciants, oui.
      Bises et douce journée Mireille. Merci pour tout.

  15. Nous sommes le 13 juillet et puisque tu évoques une classe et son tableau où l’on écrivait à la craie, dans mon enfance c’était aussi le dernier jour d’école et l’on reprenait à la rentrée du 1er octobre.
    bises

    • C’est vrai… les vacances d’été avaient d’autres dates.
      Merci pour ce rappel, Jeanne.
      Bises et douce journée.

  16. Ah l’écriture à la plume, une véritable aventure avec ces réussites et ses échecs. Traversée du désert quand la page se constellait de gros pâtés, maillot jaune garanti pour la course entreprise quand la ligne se terminait sans accroc et que les lettres épousaient bien les courbes de plein et de délié.
    De bons moments partagés avec tes petits enfants. Tu as bien raison pour les enfants, vieillir c’est bien de voir les petits devenir grands.
    Bonne soirée Quichottine
    Bises

    • J’adore tes mots du jour !
      Tout à fait d’actualité avec le Tour. 🙂
      Bises et douce journée à toi, Jazzy. Merci pour tout.

  17. Un très beau texte qui peint l’évolution de la vie où toutes les étapes ont leurs moments de bonheur .
    Vieillir c’est de voir grandir et s’agrandir !
    Je suis heureuse que vous ayez passé de beaux moments avec les petits.
    Douce soirée, bises Quichottine

  18. A petits pas vieillis on avance et on se dit que là où l^on est aujourd’hui on y reviendra plus…A petits pas comptés on s’en revient doucement vers chez nous avec des parfums de lavande et de soleil… on les offrira au retour à nos petits enfants…avec nos photos… avec nos souvenirs enjolivés et en oubliant les douleurs de nos années qui passent…Merci pour cette page où je te rejoins…

    • De jolis mots en partage, Marie. Merci !
      Préviens-moi quand tu seras rentrée pour que je puisse poster tes livres. 🙂
      Bisous et douce journée.

  19. « Le tourbillon de la vie » est venu soulever la poussière des habitudes et, comme pour une toupie, fouetter ton quotidien qui s’est tout à coup précipité ? Et maintenant, tu continues de tourner, de plus en plus doucement, un peu mollement, avant de t’arrêter pour un repos mérité, mais enrichi de moments magiquement simples et précieux. Alors, quelle que soit la date, profite ! Bises.

    • C’est tout à fait ça… 😉
      Repos, c’est important aussi.
      Merci pour tes mots et ta présence.
      Bises et douce journée.

  20. quand j’étais prof d’espagnol je faisais pareil
    surtout pour leur faire travailler les chiffres
    sur le tableau je mettais : la fecha de hoy
    muchos besos
    fernando

  21. La plume sergent-major , m’a laissé de mauvais souvenirs ! Je faisais moi aussi des pâtés de mouche et j’en ai reçu ma part de coup de baguette sur les mains!
    Les moments passés avec les petits-enfants sont toujours trop courts bien que fatigants .
    On les voit pousser et nous on vieillit; c’est la vie!
    Je tembrasse

  22. Il y a toujours un vide dans la maison quand les enfants partent. Nous ressentons plus la solitude et l’éloignement c’est bien vrai mais se recentrer sur nous permet aussi de retrouver nos marques souvent bien perturbées par la venue de nos proches, mais que de bonheur aussi tous ces partages. Je me souviens aussi de l’encrier, et de l’odeur de l’encre violette, de la date écrite au tableau par la maîtresse. J’écrivais très bien mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, je ne reconnais plus du tout mon écriture 🙂 Il faut dire aussi que la pratique du clavier nous fait perdre pas mal de nos acquis ! Bisous et une douce journée

  23. Bonjour Quichottine. Moi aussi c’est l’insouciance de l’enfance qui me manque. Tu as de la chance d’avoir pu profiter de tes petits-enfants. Mes enfants ne veulent pas me confier les leurs, surtout mon fils cadet. Bisous

  24. Quel joli billet! J’ai tout aimé de l’école et je crois que je suis devenue prof. pour y rester! lol!
    J’aime la complicité avec les petits enfants devenus adultes . Les arrières petits – trés petits- me paraissent vite fatigants ! Plus de mon âge ! lol!
    Je t’embrasse .

  25. J’ai toujours aimé écrire à la plume les pleins et les délier et un pâté et que encre sur les doigts aussi.. A onze ans le stylo plume.. Même maintenant j’adore écrire ou dessiné à la plume.. je viens de re-préparer les chambres et poussé les meubles pour mettre deux matelas parterre les parisiens arrivent. On va se retrouver à 8 dans la maison mes deux petites bretonnes viendront dormir une semaine pour profiter du cousin(ne) et bien j’aurais sur les parents le soir j’espère que le temps va se maintenir pour les barbecues..Beaucoup de travail pour moi mais sa casse la routine c’est du bonheur. J’espère que tu as bien profité de tes petits Quichottine ainsi que ton mari…Gros bisous ..

  26. Salut,

    Le temps est au beau .

    On profite de tondre le gazon et ensuite on installer table , chaises et parasol.

    J’ai fini d’installer le barbecue.

    Je vous souhaite une bonne semaine.

    Bonne fin de journée.

  27. Salut,

    Le temps est au beau fixe.

    La Tiotte fait de la couture sous le parasol.

    Le Tiot est au poste sur l’ordi.

    Je vous souhaite une bonne fin d’après midi.

    On ne rate pas l’humour pour tous du mercredi.

  28. merci Quichottine de tes passages chez moi
    malgré ma maladie je continue à y venir de temps en temps
    Vieillir c’est aussi avoir de l’expérience en plus
    on se console comme on peut !!

  29. Tes pensées coulent si bien quand tu écris comme cela. Profite de ce moment de calme pour te reposer (tu en as le droit, surtout entre les 14 juillet et le 15 août, après c’est reprise de tout…). Bises. BONNE VACANCES.

  30. Salut,

    La météo avait prévu de la flotte pour demain et comme souvent elle se trompe elle est déjà là, BRRRRR

    Je vais manger une soupe ce soir , il m’en reste une en brique …

    Bon dimanche

  31. Bonjour Quichottine. Je me suis promenée sur des pages écrites en 2015 mais je n’ai pas pu laisser de commentaire. X’était un bel hommage à Michel, le mari de Cricri. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.