Science fiction… ou actualité ?

J’avais ce matin en tête un titre pour un nouveau billet chez moi : “Écrire ou pas ?”

Et puis… je ne l’ai pas écrit. Il me faut réfléchir encore un peu à la portée de ces pages que j’ouvre à tous.

En revanche, ces jours derniers, j’ai lu un livre que je n’avais pas encore lu… à moins que le souvenir en soit tellement ancien que j’avais toutes les excuses possibles pour l’avoir complètement oublié.

Ceci étant, je garde de mes lectures d’enfant de nombreuses images, des souvenirs intacts. Alors, quoi penser ? Que vous dire ?

Il faudra que je vous cite certains passages qui m’ont marquée. Le livre est ancien, je l’ai emprunté à un ami.

Mais, en le lisant, je me suis dit qu’il aurait pu s’écrire aujourd’hui et que sa portée aurait été aussi grande. Comme si l’auteur avait su, déjà, ce que serait le mal du monde aujourd’hui.

Assise devant mon bureau, dans cette maison que nous avons dessinée avant de la faire bâtir puis de l’aménager au fil du temps, en y consacrant toute notre énergie, et plus encore, je regarde par la fenêtre.

Il fait beau à Cergy, il est midi. Les immeubles que l’on rénove dans mon quartier brillent dans leurs nouveaux atours… Les habitants en seront-ils plus heureux, retrouveront-ils assez de joie pour sourire à ceux qu’ils croisent dans la rue, lorsqu’ils se rendent à l’arrêt de bus près de chez moi ?

La ville semble vouloir exiler les voitures… alors qu’elle reste indispensable pour beaucoup d’entre nous.

Depuis que nous avons préféré vendre notre second véhicule, je suis moins mobile. La maison est mon refuge, ma coquille. J’y suis bien et si j’évite d’en sortir, ce n’est pas un problème. J’ai mis des années avant de décider qu’un ailleurs existait.

Mon ailleurs est dans ma tête, dans mes rêves, dans ces mots que je vous livre sans savoir vraiment qui les lira.

Il est aussi dans mes livres et dans les ouvrages que je réalise, comme autrefois, peut-être pour le désir de me sentir encore “utile”, pour l’envie de laisser mes mains agir… pour d’autres que moi.

D’ici peu, j’aurai emballé chaque cadeau réalisé, “Hand made” comme je le vois écrit ici ou là. J’aurais pu préparer des étiquettes « Made by Mamie”, je ne l’ai pas fait.

Chaque tricot achevé attend son destinataire.

Un jour, ABC m’a écrit en commentaire qu’il y aura toujours un tricot en attente, des mailles inachevées. Elle a raison. Je sais que ce sera le cas ici aussi, mais, en attendant, j’anticipe. Je saisis le moindre souhait, je joue à la Mère Noël toute l’année et je range ce qui ne servira pas dans l’immédiat.

Demain… demain est toujours un autre jour, il me fait parfois très peur.

Mais je sais qu’il sera bientôt là, et, tranquillement j’observe ce qui m’entoure. Je laisse mon cactus de Noël m’offrir sa toute première floraison depuis… depuis des années.

À demain pour le dernier livre lu…

97 réponses à “Science fiction… ou actualité ?

  1. Alors, Quichottine, je te souhaite un excellent… demain !
    Bisous

  2. Hello Quichottine, on aurait tendance au vu de l’actualité à s’enfermer dans sa bulle et zut au reste du monde qui n’a rien de rose et violette !!! Egoïsme ou ras-le-bol, je peux te comprendre… Tjs au fil et à l’aiguille pour les tiens, ,-) c’est une évasion comme une autre et si tu es douée en plus, ta famille sera ravie de ses cadeaux made in mamie….. Je t’embrasse, jill

    • Quichottine

      Merci.
      Ce qui se passe en ce moment ne m’incite pas à sortir ou à rêver… mais j’espère que tout va s’arranger.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  3. c’est tellement bien décrit en plus comme tu le sais je connais bien. Je passe chaque matin devant chez toi lors de ma ballade aux aurores quand je suis à Cergy. J’apprécie d’autant plus. Nous avons décidé de vendre au printemps notre maison de Cergy mais cela m’attriste aussi. Bisous

    • Quichottine

      Je pense beaucoup à toi.
      J’espère que tu pourras vendre ta maison de Cergy dans de bonnes conditions, même si je sais que cette décision peut être un crève-cœur. C’est la bonne. Tu es tellement bien dans ta nouvelle maison !
      Bisous et douce journée Martine.

  4. Bonjour j’aime beaucoup ton billet c’est vrais l’actualité n’est vraiment pas au top ces derniers temps, pollution, violence, attentats, maladie, pauvreté et j’en passe, cela fait plus de 9 ans maintenant qu’il n’y a plus de véhicule chez moi, c’était mon mari qui conduisait pas moi, de toute façon je n’ai ni le permis de conduire ni l’argent pour me payer une voiture et toutes les taxes qui vont avec! Cela fait aussi depuis 2000 que je ne suis pas partie en vacances, mais franchement cela ne me manque pas du tout, je me sent bien chez moi, j’ai assez autour de ma maison et dans le village pour me sentir bien, je profite au maximum des années de vie qu’il me reste à vivre, pour faire ce que j’aime et aimer ceux qui me sont proche, ma famille et mes amis, virtuel ou non, bonne journée et prends soin de toi gros bisous

    • Quichottine

      Merci pour ton témoignage, Cigalette. Ton blog prouve à quel point tu es présente près de tes amies, de ta famille.
      Prends bien soin de toi aussi. Gros bisous.

  5. Avec l’actualité de ces dernières semaines et de ces dernières heures, il nous faut résister à l’envie de s’enfermer dans notre cocon…Je suis bien obligée de garder ma vielle voiture tant qu’elle roule sinon il faudrait que je déménage car en campagne pas de transport pour aller ne serait-ce qu’au village qui est à 5 km…c’est mon choix. Mais tu as raison de dire que notre ailleurs est aussi dans la tête que les voyages peuvent être spirituels finalement,et que parfois ils nous apprennent bien plus sur nous-même et sur les autres que les vrais car ils passent par le chemin de notre cœur.
    Merci pour tes mots…tu as bien raison de jouer à la Mère Noël, c’est si doux de donner du temps et je suis sûre que tes proches apprécieront ce temps passé pour eux…
    Bisous et à demain alors pour ce livre dont tu nous parles déjà si bien

    • Quichottine

      Merci pour tout, Manou.
      Je sais combien tout cela compte pour nous tous, et cette actualité veut nous priver de l’espoir nécessaire à la vie.
      Bisous et douce journée à toi.

  6. aujourd’hui peut être , peut être demain, chantait Sardou le père… ici maintenant, seul le présent existe disent les philosophies orientales, ton cactus est merveilleux cette année… la vie se dilate et se rétracte, pulsations naturelles…ailleurs est dans nos têtes quand on a tant lu… et puis Pascal n’a t il pas dit »Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre. »

    • Quichottine

      J’aimais beaucoup cette chanson… et je riais toujours en l’écoutant.
      J’ai l’impression que nous courons après le temps, tout va de plus en plus vite et nous oublions le plus souvent de le prendre, simplement, sans penser que ce serait le perdre.
      Merci pour la citation.
      Passe une douce journée.

  7. Eglantine Lilas

    « je suis bien et j’évite d’en sortir »…et vi 🙂 moi aussi tu le sais bien. Je vais te raconter une histoire de peu d’intérêt mais je vais te la raconter quand même , tu sais bien que je suis bavarde !
    2014…mon audition baisse un peu et comme souvent c’est Pierre qui me casse les pieds …chut ne lui dis pas..pour que je me fasse appareiller.
    2015 …octobre arrive un petit tsunami 🙂 et je perds l’habitude de porter mes appareils.
    2017/2018 …mon audition à baissé encore un peu plus , je mets les appareils de façon tres épisodique et le mari en remets une couche ! celui là je te jure…
    Tout ceci pour arriver à ceci, ce rejet de ma part il fallait que je « me » comprenne. J’ai explique hier à Monsieur l’audioprothésiste qu’en fait mon environnement en partie silencieux me convenait tout à fait…Je n’ai pas envie de sortir et j’ai tort me dit le cardio ! je n’aime pas envie de mieux entendre et j’ai tort aussi…me dit le charmant monsieur , au risque a terme de ne plus comprendre les mots…
    Je crains qu’ils n’aient raison les deux…Va peut être falloir qu’on quitte notre fenetre, qu’en penses tu ?
    Je t’embrasse tres fort …Monique-Eglantine

    • Quichottine

      Il fait encore beau à ma fenêtre ce matin, et dehors il fait tellement froid que je reste dans mon cocon…
      Mais le corps médical a raison, il faut quitter cette fenêtre, enfiler son manteau, mettre un bonnet sur ses oreilles (tant pis pour les sons… j’entends aussi très mal depuis quelque temps) et aller au-devant de ce qui de toute façon finira par arriver.
      Je t’embrasse très fort aussi, passe une douce journée mon amie.

  8. Demain me fait peur aussi , puissions nous ne pas voir la violence gagner tous les jours du terrain. Je comprends que tu puisses préférer ton chez toi et cet ailleurs qui est le tien .
    Les cadeaux fait main ont de quoi ravir ceux qui les reçoivent , je porte en ce moment un pull irlandais tricoté par maman qui nous a quittés en 2013 , il est encore impeccable et bien chaud .
    Bonne journée
    Bisous

    • Quichottine

      Mes filles ont même gardé ceux qui ne leur vont plus… 🙂
      J’espère de tout cœur que nous retrouverons la raison à défaut de retrouver la paix.
      Merci d’être là, Jazzy. Bisous et douce journée.

  9. Merci ma Quichottine pour ces quelques mots décrivant ton état d’esprit et ton quotidien. Heureuse Mamie qui peut chouchouter ses petits toute l’année.
    Il faut reconnaître que l’ambiance est un peu plombée en cette fin d’année. Contestations, misère des plus démunis, violences et pour parfaire le tout, cet attentat horrible hier soir à Strasbourg.
    Nous vivons une drôle d’époque.
    Bises et bon mercredi

    • Quichottine

      Mon mari et moi faisons ce que nous pouvons pour notre famille… tant que nous le pouvons c’est un vrai bonheur d’être là pour eux.
      Les événements actuels ont une portée immense, décuplée par les médias… Je ne sais pas comment ça peut s’arranger.
      Serons-nous encore là demain ?
      Bises et douce journée ma Zaza.

  10. vu les actualités on est mieux chez soi-
    les gilets jaunes- puis Strasbourg et la fusillade-
    le mauvais temps-
    que c’est long les journées— on s’occupe comme on peut—mais c’est tellement répétitif- matin- midi-soir- mal partout- fatiguée en me levant- pas la pêche –
    aucune qualité de vie- vive la retraite- je sais il y a bien pire que moi –
    tu es toujours si calme – posée—
    moi marre – et la magie de Noel ben bof !
    je t’embrasse-

    • Quichottine

      Il n’est pas facile de garder le moral, et pourtant, il y a toujours pire pour ceux qui nous entourent. Comment garder la foi en un avenir meilleur ?
      Je ne sais pas. Mais j’essaie au moins de continuer à m’occuper de ceux à qui je tiens.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  11. Vu l’état du monde dans lequel on évolue, je crois que bientôt il n’y aura plus que chez nous qu’on se sentira bien. Que ça fait peur toute cette haine de tout bord !
    Mais il faut encore garder espoir, regarde ta plante, elle refleurit !
    C’est très chouette des cadeaux  » hand made »
    Bisous Quichottine

    • Quichottine

      Une haine de tout bord… c’est tellement vrai !
      Je suis heureuse d’avoir vu cette plante refleurir, même si ce n’est qu’une fleur, elle est si belle !
      Profitons au mieux de tous les petits bonheurs.
      Ils sont encore là.
      Bisous et douce journée.

  12. J’aime bien ton « made in mamy » que je qualifierai plutôt de « made by mamy », mais qu’importe le nom, on sait que ça a été fait avec le coeur. Merci Quichottine et douce journée.

    • Quichottine

      « Tricoté avec amour par mamie » serait trop long… 🙂
      Merci pour tes mots, Mimi.
      Bises et douce journée.

  13. J’avoue ma chère Quichottine, qu’il faut avoir une sacrée dose d’inconscience peut-être, pour conserver l’optimisme, il suffit d’écouter ou de lire n’importe quel média…
    Mais, mais, je préfère tenter de croire encore à l’humanité de l’espèce humaine, même si l’un et l’autre ne coulent pas forcément de source.
    J’ai aimé te lire, comme toujours.
    Belle fin de journée

    • Quichottine

      Je ne sais plus vraiment à qui me fier pour des informations cohérentes et sincères.
      Mais oui, je veux croire encore à l’humanité…
      Merci à toi pour tout, Pascale. Passe une douce journée.

  14. Demain est effrayant avec ce qui se passe mais, chaque jour nous arrivons a faire face comme tant d’autres l’on fait avant nous alors que les périodes étaient encore plus noire donc demain demain on le prendras à bras le corps non Quichottine? Bisoussss

    • Quichottine

      Nous ferons, c’est vrai, ce que d’autres ont fait avant nous.
      Vivre, et si ce n’est pas possible, survivre.
      Essayer au maximum d’agir sur ce que nous pouvons.
      Merci d’être là, Renée. Bisous et douce journée.

  15. Comme je te retrouve, comme je crois te connaître, à travers tes mots ! Reste toi-même et garde confiance. Le monde est rude mais il est si important de toujours mettre en valeur tout ce qui est positif et dont personne ne parle. Pour moi c’est la meilleure façon de tenir debout et de garder l’espoir chevillé au corps.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Le positif dont personne ne parle… oui, il le faut absolument.
      Mais comment faire pour que le négatif ne soit pas toujours mis en avant sans aucune réflexion, juste pour attiser le feu ?
      Merci pour tout, ABC.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  16. Il faut reconnaître qu’avec toute cette agitation, la maison est un refuge , surtout dans les villes.
    Il y a de quoi s’occuper avec les mains et je sais que tu les as ,habiles .
    Parfois je voudrais bien rester un peu plus chez moi …
    Alors, j’attends des nouvelles du livre dont tu nous parles . Bisous

    • Quichottine

      Merci de si bien me comprendre.
      Tu as tant à faire… j’admire tout ce que tu fais, ton implication.
      Je parle du livre aujourd’hui et demain…
      Bisous et douce journée.

  17. Et en inversant ce qu’a dit le poète ; « Demain est aussi beau qu’un ailleurs! »
    Il faut je crois comme toi toujours garder ses espoirs!
    Belle après midi

    • Quichottine

      Lutter pour pouvoir continuer d’espérer. Ne pas baisser les bras… même si c’est difficile.
      Douce journée à toi.

  18. Je suis comme toi, très souvent seule, à la maison et beaucoup d’idées cheminent dans mon esprit.
    Je n’ai qu’une fille et une petite fille, donc mes cadeaux sont très limités et, en plus, je ne tricote pas … Alors ???
    Je pense ! Je dirais plutôt je rumine et le temps est gris, comme mes pensées …
    Je ne sais pas écrire comme toi alors elles resteront tues.
    Je n’aime pas toutes ces soit-disant fêtes de fin d’année.
    Le père nowel est un vilain bonhomme qui a emmené ma maman, je n’attends plus rien de lui.
    Merci pour tes mots, j’attends les prochains, sagement …
    Bon mercredi frisquet !
    Bisoux doux, ma quichottine ♥

    • Quichottine

      Les fêtes n’en sont pas toujours pour tous… j’ai parfois du mal, mais je me dis que c’est important pour ceux qui m’entourent.
      Je t’embrasse très fort, ma Dom. Bisous doux et belle journée.

  19. C’est vrai que notre cocon nous protège , mais je pense qu’il n’est jamais bon de laisser sa coquille se refermer . Le monde n’est pas toujours facile à vivre, l’année 2018 se termine dans la tristesse, il faut espérer des jours meilleurs . Je suis certaine que tu vas faire des heureux avec tes cadeaux fabriqués avec tes 10 doigts.
    Bonne fin de journée, bises

    • Quichottine

      Tu as raison, et j’essaie de ne pas m’y enfermer tout à fait. 🙂
      J’ai hâte de savoir si tout leur convient, si les pulls faits main iront à leurs destinataires, s’ils ne seront pas déçus.
      Mais en attendant, je souhaite à tous une fin de mois meilleure que son début.
      Bises et douce journée Danièle. Merci pour tout.

  20. almanito

    C’est très joli ce que tu écris, être repliée dans sa maison n’empêche pas la liberté de rêver et de s’activer pour ceux que l’on aime. J’ai eu une période dans ma jeunesse où j’étais confinée dans ma chambre (pour préparer un examen en candidate libre) ma mère m’avait offert un cactus de Noël, plante à l’époque assez peu répandue. Je l’adorais, il m’a tenu compagnie et par la suite a pris des proportions étonnantes. J’en ai encore un souvenir ému à chaque fois que j’en vois un. Ta photo est très belle en plus.

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Almanito. J’ai découvert ces cactus il n’y a pas si longtemps… et l’ayant reçu fleuri, j’espérais bien qu’un jour il fleurirait aussi chez moi. Il a fallu des années.
      Un bonheur dans la tristesse qui essaie d’envahir notre fin d’année.
      Passe une douce journée.

  21. « Un écrivain qui se livre,c est un peu comme un canard qui se confie  »
    Bonnes fêtes de fin d année Quichottine
    Amitiés.

    • Quichottine

      Je ne sais pas trop comment interpréter cette citation… si ce n’est que j’espère qu’il y a d’autres canards qui comprendront mon langage. 🙂
      Bonnes fêtes de fin d’année à toi aussi.
      Amitiés.

  22. c’est beau de partager un état d’âme,ça veut dire qu’on en a une !

  23. A la maison, il y a toujours des livres et des tricots en attente…

    • Quichottine

      Je m’en doute… et ton blog lecture me plaît beaucoup. 🙂

  24. Encore une bien jolie et sage réflexion sur l’état de notre vaste monde . J’aimerai bien lire ce livre d’anticipation sur notre époque actuelle qui est surtout rythmé par la frénésie acheteuse, les crédits à la consommation , les fins de mois difficile et l’actualité morose relayée à longueur de journée par les médias …Bon mercredi soir Quichottine et un bonjour au Lutin Bleu !

    • Quichottine

      La course au toujours plus nous a conduits un peu trop loin… j’espère que nous arriverons à retrouver le raisonnable avant de tout avoir détruit.
      Merci, Jerry.
      Passe une douce journée.

  25. Il est bon parfois de rester chez et de savoir être active….surtout en cette période de cadeaux…Un cadeau fait spécialement pour nous,, par quelqu’un qui nous aime…c’est toujours mieux qu’un cadeau acheté dans un magasin…J’ai beaucoup de peine cette année à m’occuper des cadeaux…trop de fatigue..Mais des amis sont venus aujourd’hui, comme chaque année, en cette première quinzaine de décembre, fêter l’anniversaire de notre François…Et leur présence et leur attention m’a redonné de l’énergie…C’est bien de rester chez soi, c’est bien d’ouvrir sa porte et c’est bien aussi de s’évader de son quotidien et de partir un peu …A nous d’équilibrer harmonieusement ces différents moments et de trouver l’ailleurs dont on a besoin

    • Quichottine

      Tu es toujours pleine de sagesse, Gazou.
      Merci pour ta présence, pour tes mots, pour ce partage.
      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse fort.

  26. Coucou Quichottine, merci pour tes mots. Moi aussi je suis bien dans mon cocon et je m’active en préparant les cadeaux que je vais offrir à ma famille, mes amies. Tu sais, parfois, il est bon de rester chez soi, quand on le peut bien sûr car il nous semble que rien de grave ne peut nous arriver. J’ai gardé ma poupée durant deux jours car elle était fiévreuse et maman et papa travaillent. Que du bonheur malgré tout, durant ces deux jours. Je t’envoie de gros bisous et te souhaite une douce et belle nuit.

    • Quichottine

      Il faut profiter du bonheur de chaque jour… j’espère que ta poupée va mieux.
      Passe une douce journée Nell. Gros bisous à toi aussi.

  27. Bonsoir Quichottine, quelle chance de savoir tricoter de si beaux liens, qu’ils soient de laine, de mots ou de simples sourires posés ici où là.
    Il m’arrive de rêver à des instants posés pour rêver et écrire, je me contente pour le moment de lire, le reste viendra, chaque chose en son temps. Je t’embrasse
    Anne

    • Quichottine

      Je te fais confiance… je sais que tu écriras de nouveau bientôt.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  28. Merci pour ce billet
    Ton passage entre lectures et tricots, puis tricots et lectures, et … m’a fait penser à un texte que j’avais écrit en 2004, un funeste anniversaire. Heureusement la rivière coule toujours sous le pont, seule la mémoire reste.
    Je t’embrasse ma Grande

    Le Tricot

    Si notre existence pouvait se comparer à un tricot !
    Une maille à l’endroit, …
    Le bord côte serait la naissance, les premiers mots
    Une maille à l’envers, …
    La vie va ainsi s’écouler au fil de l’ouvrage,
    Une maille à l’endroit, …
    Elle progressera avec plus ou moins de courage.
    Une maille à l’envers, …
    Mais si l’on s’égare, que l’on faute dans le parcours,
    Une maille à l’endroit, …
    Pourra-t-on défaire des rangs, et changer le cours ?
    Une maille à l’envers, …
    Ce n’est hélas pas autorisé, voire impossible,
    Une maille à l’endroit, …
    On ne peut jamais reculer quand on a visé la cible.
    Une maille à l’envers, …
    Et c’est donc, avec plus ou moins de blessures
    Une maille à l’endroit, …
    Au cœur, que l’on en arrivera aux coutures.
    Une maille à l’envers, …
    Ce n’est qu’une fois notre ouvrage fini,
    Un rang à l’endroit, …
    Que l’on peut dire si l’on a bien vécu sa vie …
    Un rang à l’envers, …

    A.T.B.
    16 mars 2004

    • Quichottine

      Toute une vie dans ce poème… merci pour ce si beau partage.
      Bisous et douce journée à toi.

  29. On tricote toujours chaque instant de la vie maille après maille…Toi, tu sais tricoter en fils de laine ou bien en mots les rêves pour grandir et espérer…
    Merci pour toutes tes pages emplies d’espérance malgré les douleurs et les souffrances…

    • Quichottine

      Merci pour ces mots et ta présence, Marie.
      Je t’embrasse fort.

  30. Une page touchante Quichottine
    Des cadeaux faits mains sont une source de bonheur pour ceux qui les reçoivent et pour ceux qui les créent, tu vas répondre du bonheur autour de toi et en recevoir en retour
    Je te souhaite une douce soirée & te fais de gros bisous

    • Quichottine

      C’est ce que je crois… et que tu fais aussi.
      Merci pour tout. Gros bisous et douce journée.

  31. mireille du sablon

    Tu m’as fait sourire en disant que tu as eu une 1ère fleur à ton cactus, j’ai donc bon espoir pour le mien…
    Belle et douce soirée dans ton cocon,
    Bises de Mireille du sablon

    • Quichottine

      Il faut garder espoir… c’est vrai que j’ai été très surprise en voyant que cette année j’avais des boutons qui n’étaient pas tombés… et une fleur !
      Bises et douce journée. Ton cactus fleurira.

  32. Oui, demain est et sera toujours un autre jour…Essayons de vivre le moment présent…
    Merci Quichottine. Bonne nuit

    • Quichottine

      Carpe Diem… tu as raison.
      Passe une douce journée. Merci pour tout.

  33. Bonsoir ma chère Quichottine,
    Si j’aime toujours autant te lire, je n’ai plus beaucoup de courage pour écrire. Rien d’agréable à raconter et bien peu d’optimisme.
    Ces fêtes de Noël, j’ai aimé les partager avec notre petite famille mais en ce moment, plus que jamais, mon archange me manque pour gérer les épreuves.
    Première chimio mardi prochain pour notre Cathy.
    La solitude est bien pesante…
    Je vous embrasse bien affectueusement tous les deux.

    • Quichottine

      Je sais que j’ai de la chance… Mon archange veille toujours sur moi.
      Courage pour tout, ma Cricri. J’espère que tout ira bien pour Cathy.
      Je t’embrasse très fort.

  34. Introspection ou remise en cause ? Juste un constat de quelqu’un en qui je me retrouve. J’aime mon chez-moi, sortir est une corvée, mais j’accoure toujours à la moindre demande, si bien que personne ne me croit quand j’affirme être un ours ! J’ai tant à faire, à désirer faire, que je ne m’ennuie jamais, et tant de jolis souvenirs pour me tenir compagnie et poser un voilage discret sur la fenêtre d’une société que je ne comprends pas toujours !

    • Quichottine

      J’aime l’idée de ce voilage discret que tu poses…
      Je vais essayer de continuer à regarder ce qui va. 🙂
      Passe une douce journée Galet. Je t’embrasse fort.

  35. entendre toujours les m^mes sujets d’actu me fatigue ,je me suis mis en quarantaine de l’actu . en tout cas dans 40 jours sesera la même actu ,jeudissime

    • Quichottine

      J’espère de tout coeur que tu te trompes… mais j’ai bien peur que ce ne soit pas le cas.
      Merci pour ton passage ici, ils me font toujours plaisir même s’ils sont rares.
      Passe une douce journée.

  36. Il y a comme une lassitude qui pointe son nez entre tes lignes, à moins qu’elle ne reflète la mienne dans les jours gris qui me clouent dans la vallée.
    Attendre.
    L’hiver est toujours un passage plus ou moins long où la maison un refuge.
    le fait main (hand made! -c’est pénible ces anglicismes surtout quand on a le mot approprié en français-
    Donc ce qu’on fait de ses mains pour l’autre est aussi un cadeau pour soi, on tricote, on tisse, on brode, on gourmandise l’amour.

    Tendresse ma Quichott’

    • Quichottine

      Lassitude… sans doute un peu. Découragement devant une actualité soulignée par les médias dans tout ce qu’elle a de pire.
      Le fait-main m’a toujours beaucoup plu, je suis heureuse de voir que mes enfants continuent d’apprécier.
      J’aime ton expression de « gourmandiser l’amour »…
      Merci d’être là.
      Tendresse aussi pour toi.

  37. Coucou Quichottine
    Je te retrouve bien en mamie comblée ..c’est sur que la vie est plus calme autour des siens ..
    Comme toi rester à la maison est rassurant mais malgré tout il y a tant de choses à faire dehors ..
    Notre environnement se degrade tellement vite qu’on ne sait plus vraiment jusque tout cela peut aller
    Prends bien soin de toi
    Gros bisous

    • Quichottine

      Tant à faire dehors… c’est vrai. Mais j’avoue avoir de plus en plus de mal à m’y retrouver.
      J’espère retrouver un peu de sérénité.
      Prends bien soin de toi aussi, Claudine. Gros bisous et douce journée.

  38. J’ai lu ton texte avec beaucoup d’émotion Quichottine. Demain fait peur, mais aujourd’hui est si riche lorsqu’on a les mots pour l’écrire, et un ailleurs si grand. Et puis rester en retrait, cela permet aussi de mieux faire face lorsqu’il le faut.

    • Quichottine

      « Faire face »… c’est la devise de la Patrouille de France.
      Ce n’est pas toujours simple, mais on n’a pas le droit de baisser les bras.
      Passe une douce journée Isabelle. Merci pour tout.

  39. « Un écrivain qui se livre c est un peu comme une dinde qui se confie ! «  (lol)
    Merci pour cet article et sur le partage de tes interrogations.
    Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d année
    Bise.

    • Quichottine

      Après le canard, la dinde… mais c’est vrai que le confit est délicieux.
      Merci pour ce sourire.
      Bonnes fêtes à toi aussi. Bises.

    • Pas de soucis Quichottine , c est juste une citation qui m avait rire et surtout pas autre chose.
      Ça fait un bon moment que mon blog est en jachère moi qui y ais apporté tant de soin.
      Tu sais pourquoi ….
      Bises de fin d année

  40. Je te lis, je me pose des questions, c’est souvent comme ça (pas spécialement sur toi, non, sur moi). Tu tricotes et c’est bien. De plus chacun, chacune est heureux de recevoir ce cadeau d’amour.
    Tu t’exprimes sur le blog et c’est bien. Je ne sais pas trop le faire.
    Tu vois la vie de ta ville, chose que je ne peux faire. Moi, c’est le village.Et les habitants changent, des jeunes arrivent. Des jeunes issus d’ici mais aussi de la ville. Je ne connais pas trop ces nouveaux jeunes qui n’ont pas le temps, qui rentrent le soir et partent tôt le matin. Le dimanche il y a certainement beaucoup à faire. C’est comme ça.
    Moi aussi, j’entends et je vois, un peu seulement, ce qu’il se passe à l’extérieur. J’en suis très malheureuse pour certains, pas pour d’autres. Je sais je deviens dure, peut-être.
    Mes activités de conteuse me mènent au contact de gens tellement différents et c’est bien, c’est bon.
    Hier, en rentrant j’ai écrit. Peut-être le publierai-je. Peut-être faudrait il des rajouts car il y a tant à dire.
    Sur mes petits collège aussi !
    Tout cela me tient debout.
    Bon, alors, quand vas-tu nous mettre en route pour Rêves. Tu sais qu’il me faut parfois un peu de temps !!!
    Tu vois que tu as encore beaucoup à faire car certains t’attendent. Tu sais, ceux à qui il ne reste presque plus rien de la vie, ceux que tu connais peut-être trop bien.
    Je t’embrasse très fort Quichottine.
    Le soleil est là !
    Excuse tout ce que je viens d’écrire.

    • Quichottine

      Je n’ai rien à excuser… Je crois que tout cela pourrait s’écrire en de nombreuses pages. Tu n’écris pas assez et pourtant tu as tant de choses à dire !
      Pour Rêves, le prochain opus sera lancé après les fêtes. Ne t’en fais pas, je n’oublie pas. 🙂
      Je t’embrasse très fort. Merci pour tout.

  41. coucou le monde est angoissant , et l’avenir encore plus;
    on peut poser un voile sur ce qui nous inquiète mais finalement ça nous rattrape
    moi aussi j’ai toujours un tricot en cours ^^
    je repense souvent au vers d’ Eluard, que j’ai eu au concours d’entrée à l’ EN
    J’aime et mes rideaux sont blancs de Eluard ;
    ce vers m’aura poursuivi toute ma vie , toute ma vie j’ai mis un rideau blanc , comme un cocon , autour de ma famille ;
    et j’ai essayé de tricoter leur bonheur
    bisous

    • Quichottine

      Eluard est un poète que j’aime énormément.
      Pour les tricots, je me doutais bien que tu ne dois pas vraiment poser tes aiguilles longtemps. 🙂
      J’aime penser à ce bonheur que tu as tricoté autour de toi.
      Bisous et douce journée. Merci pour tout.

  42. Bonjour Quichottine. Demain me fait peur aussi, surtout pour mes enfants et petits-enfants… Pour ce Noël pas de cadeau fait main : pas appréciés, peu ou pas portés… Je me sers très peu de ma voiture, le moins possible… Bonne journée et bisous

    • Quichottine

      Je suis triste en pensant qu’il y a des enfants qui n’apprécient pas les cadeaux faits-main.
      Tellement d’amour à y trouver, tant de chaleur pour s’y blottir !
      Je t’embrasse très fort. Merci pour ta présence et tes mots.

  43. Combien vrai, ton billet. Il est certain que notre époque actuelle n’incite guère à sortir. Nous vivons maintenant au milieu d’une forêt, à flanc de montagne, et même si nous avons chacun de quoi nous véhiculer (Loïc s’est offert un quad pour aller nettoyer la forêt et s’y déplacer, ce qui lui permet également de me laisser la voiture s’il a des courses à faire pour la propriété dont il est le gardien,) je n’ai pas envie de quitter l’endroit, non seulement parce que ces routes sinueuses me terrifient. Et lorsqu’il me propose d’aller à la plage, à Fréjus ou ailleurs, ma réponse est invariable : « non, je n’aime pas les gens, je suis bien ici avec le chien, mes bouquins, mes vieux meubles à repeindre. » Ou alors je veux bien aller randonner sur les hauteurs, là, effectivement on rencontre des gens, mais des gens qui veulent du grand air, le calme de la montagne, et qui ont aussi des chiens qui aiment courir et gambader. Il nous faut seulement choisir les itinéraires ou les plages horaires sans chasseurs. C’est moindre mal. Et cette année, mes doigts dont restés inactifs pour Noël, je n’ai même pas confectionné la couronne pour la porte. Tant pis, pas envie, pas d’humeur … J’arrête là, je vais continuer cet épanchement sur un billet 😀 …. plus tard…. Peut-être. Je t’embrasse, Dame, reste au chaud

    • Quichottine

      J’attends donc la suite chez toi. 🙂
      Il y a des moments comme ça, des moments où je voudrais me limiter à ceux qui veulent la paix, le calme, l’amitié, le partage…
      Ne lâche pas prise, Croc.
      Je t’embrasse fort.

  44. Bonjour Quichottine, je me sens toujours beaucoup en phase avec ce que tu écris et continue, je t’en prie, si je peux me permettre de répondre à la question que finalement tu n’as pas formulée ! En te lisant, on cherche avec toi le sens de la vie et, ma foi, on s’aperçoit qu’il est là, dans les cadeaux que tu as toi-même préparé pour tes proches, dans la jolie fleur du cactus de Noël. Gros bisous.

    • Quichottine

      Tu as sans doute raison, Lenaïg. L’important est là, dans ces petites choses qui apportent tant de bonheur et que l’on néglige parfois.
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Gros bisous et douce journée.

  45. je ne tricote plus (en ce moment, des douleurs à l’épaule gauche, tendinite, capsulite … bref ne pas forcer). Et comme toi, je prépare Noël ; je vais aller à la poster emmener deux cartes et petits cadeaux joints (dont un livre de Frédéric Lenoir : « lettre aux animaux » ).
    Moi aussi, je prends peu la voiture (pour les courses, aller voir ma fille, ma soeur …) sinon je me contente de ce qui est dans mon quartier, entre autres, une médiathèque … où je réserve les livres dont j’ai lu une présentation ou une citation.
    Bises et bonnes préparations de Noël

  46. Beaucoup d’appréhension pour l’avenir , beaucoup de tristesse aussi …Comme toi j’essaie de faire de mon mieux aussi pour ceux que j’aime mais je ne tricote plus .
    Je lis , je vais au spectacle tant que ma tête dit à mon corps que cela lui est nécessaire .
    Bises et à demain.

  47. cactus de Noël m’offrir sa toute première floraison depuis… depuis des années….
    rassure-toi le mien quand il veut bien …ne fleurit qu’au mois de juin…. !!
    n’aime pas être à la cave en hiver……..

  48. Noël sera là malgré tout et tout ce que tu as confectionné fera des heureux.
    Notre cactus de Noël fleurit plusieurs fois par an. Là, il vient de défleurir et c’est un peu dommage pour les enfants et petits enfants qui vont venir pour Noël.
    Tout comme toi, j’essaie de retrouver un peu de sérénité en restant le plus souvent à la maison. Je ne vais qu’une fois par semaine faire les courses à 22 km.
    Que sera l’avenir ? Déjà, si les manifestations à Paris demain pouvaient ne pas avoir lieu, ce serait un pas vers plus de sérénité.
    Bisous du jour Quichottine ! Bonne fin de journée !

  49. Ah ah j’ai la même plante mais pas encore de fleurs! Vais je attendre autant que toi?
    Bises
    Dany

  50. Magnifique billet Quichottine ! J’en ai respiré toutes les lignes… et l’Entre-deux lignes… Si en accord avec tes mots…
    Nous sommes invités chez les enfants.. Voilà plus de 4 ans que je ne les avais pas vus ainsi que les petits enfants (grands)… minimum 10 H de route pour la Picardie, puis de là vers les Vosges et le retour ensuite…. par des conditions peut être pas favorables du tout ??? Aurons-nous la patience de supporter les blocages et surtout les brusques énervements des autres qui les rendent si dangereux ? En avons fait la trèèèès triste expérience pendant un trajet de 2 H normalement vers à Fréjus, rallongé de 2 H : Les gens deviennent fous au moindre accroc dans leur vie et prennent d’un coup des risques insensés ! Nous avons plusieurs fois frôlé le drame… Notre voiture a été bousculée, tapée par des poings rageurs (pourquoi ???) par des jeunes GJ pendant que les vieux les regardaient tranquillement se défouler… sans réagir ! Bref, une ambiance de guerre… aussi bien du côté GJ que (surtout !) du côté des automobilistes pressés … L’autre est l’ennemi !
    Autant dire que j’angoisse…
    Tout comme toi, je ne suis aussi bien que dans mon cocoon au chaud ! Mes jambes attendront des jours meilleurs ….
    Bcp de bisous en te souhaitant de très belles fêtes et tous mes meilleurs voeux pour 2019… malgré tout …

  51. il faut trouver les occupations qui nourrissent l’esprit ou qui l’apaisent en tout cas celles qui nous conviennent en cet instant présent…
    Lire, tricoter, écrire parfois même si il est bien difficile de se renouveler et surtout de faire plaisir parce que c’est un partage…
    Je te souhaite de trouver la paix en tout ce que tu entreprend Quichottine et la douceur