Comme un ours à la fenêtre, avec Joëlle Chen

Si vous passez un jour dans cette rue, ne manquez pas de vous y arrêter, même un instant.

– Mais comment saurons-nous que nous y sommes ?

– Il suffira d’écouter, et de lever un peu les yeux au lieu de fixer devant toi un invisible point sur le trottoir !

– Je ne regarde pas le trottoir !

– Mais si ! de plus en plus !… et, moi, je sais pourquoi !

– Ah bon ? Et pourquoi ? Je serais bien aise de l’apprendre !

– Parce que tu as peur des sorcières, des monstres, de tous ceux qui habitent ceux que tu croises et qui les font se crisper un peu lorsqu’ils t’aperçoivent !

– N’importe quoi ! Tu crois que je ne saurais pas me défendre ?

– J’ai donc raison ! Tu sais bien qu’ils existent !

Quichottine se tut. Le Lutin bleu avait, de nouveau, tout compris. De plus en plus, à son cœur défendant, elle se forçait à ne plus regarder ceux qu’elle croisait… du moins ceux qui ne lui souriaient pas, qui semblaient avoir envie de la punir d’exister, et dont toute l’attitude lui disait de prendre garde à elle, qu’elle n’était pas chez elle, qu’elle aurait dû y rester, bien à l’abri de ses propres rideaux.

Elle sentait de loin leur présence hostile, ne voulait pas qu’on l’interpelle violemment comme elle l’avait vu faire trop souvent, trop récemment…

« Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?
Baisse les yeux, salope ! »

Leur « gueule » n’avait rien, elle leur souriait autrefois, elle essayait de lutter contre la peur qui montait en elle. Elle n’y arrivait plus.

Saurait-elle retrouver le sourire ?

Là-haut, à sa fenêtre, un petit ours en peluche proposait aux oiseaux, dans une tasse colorée, selon l’humeur du propriétaire, quelques graines ou un peu d’eau.

La première fois, il s’était étonné de se retrouver là, il avait lutté, s’était insurgé contre l’injustice flagrante de son exil. S’il avait pu, il se serait arraché ce qui lui restait de fourrure.

Tant pis pour le gel à venir !

Mais…

Mais voilà…

Un groupe de Pierrots diaphanes le guettaient. Ils s’étaient approchés, doucement, pour ne pas l’effrayer.

L’un d’eux lui avait glissé une baguette de fée, assez puissante pour éloigner les sorcières malveillantes qui peuplaient sa nuit.

Lui, il demanda ce qu’il pourrait bien en faire, là, dehors, si loin de l’enfant qu’il aimait.

– Tu es le chef d’orchestre, murmura un Pierrot tandis qu’un autre saisissait une mandoline qui n’avait pas servi depuis longtemps. Il te suffira de penser à une chanson que tu aimes et tu l’entendras…

– Seulement moi ?

– Non… tous ceux qui passeront par là et qui lèveront les yeux vers toi.

– Ah… Il ne faut peut-être pas…

Et c’est pour ça que, depuis, lorsque vous passez là-bas, un petit ours en peluche souffle à tue-tête pour vous, en silence, des bulles de rêves qui s’envolent ou éclatent comme des rires d’enfants heureux.

© Quichottine, novembre 2015

151103_Joelle_Chen

Merci à Joëlle Chen pour cette magnifique photographie, et merci à celle ou celui qui a mis l’ours à sa fenêtre pour nous faire rêver.

79 réponses à “Comme un ours à la fenêtre, avec Joëlle Chen

  1. Une jolie photo de Joëlle qui t’as permis de nous raconter une histoire à faire rêver.

  2. Belle image pour un joli conte quichottinesque.
    Bon mardi, ma chère Quichottine, toujours en été … ♫♪♫♪♫♪
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Ici, il faisait très gris ce matin, mais le brouillard se dissipe. Il fera beau je crois.
      Bisous et douce journée ma chère Dom.

  3. Bonjour superbe histoire merci bonne journée

  4. Une beau conte. Merci

  5. Quichottine , pour moi : ce n’est pas l’image qui me plait mais ta narration « simple » mais si prenante ! Et pour tous les êtres sur terre !

    BISOUS Quichottine

    any

    • Quichottine

      Merci, Any.
      Sans l’image, l’histoire n’aurait pas existé.
      Bisous et douce journée.

  6. Et merci à toi pour ce texte qui prolonge le rêve. Merci à Joëlle dont j’avais perdu la trace…Je la retrouve aujourd’hui avec grand plaisir…

    • Quichottine

      Joëlle a deux blogs, dont un sur Ekla.
      Elle a publié cette image sur l’ancien blog obéien pendant le bug image chez Ekla.
      J’ai été heureuse de la trouver.
      Bisous et douce journée.

  7. Eh oui endroit insolite pour une peluche ours qui d’habitude est au lit des enfants… merci Quichottine, belle journée, bises de jill

    • Quichottine

      Un endroit insolite, mais cela veut peut-être dire que l’enfant a simplement grandi…
      Bises et douce journée jill.

  8. grandmistral

    Ah mais je connais Joëlle…………………..Une véritable artiste.
    Comme Toi dans un registre différent.

  9. Salut
    Il y a des mots doux dans cette histoire, MDR
    bonne journée

    • Quichottine

      Heureuse d’avoir pu te faire rire, Tiot.
      Bonne journée à toi.

  10. Ne baissons pas la tête la musique et les rêves de l’ours sont peut-être dans notre rue….
    Merci Quichottine de nous faire ouvrir les yeux…

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta lecture attentive et tes mots.
      Bises et douce journée ABC.

  11. Bonjour Quichottine
    Merci pour cette belle histoire et Joelle nous gate tout autant que toi
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Claudine.
      Je suis heureuse que ça te plaise.
      Bises et douce journée.

  12. jolie histoire très bien illustrée à cet effet – je te souhaite une bonne journée Bisous Mamy Annick

  13. Une histoire bien menée et j’ai été ravie de la découvrir ce matin merci tout plein !
    T’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Un immense merci à toi pour ton image.
      T’embrasse fort, Joëlle.

  14. Très jolie histoire et cela me fait penser à ce couple d’Anglais venus s’installer dans notre si petit village…. chaque jour un singe et un ourson se montrent à la plus haute fenêtre de leur maison….
    Bises et belle journée
    Dany

    • Quichottine

      Tu devrais un jour me les prendre en photo… avec leur permission, bien sûr. 🙂
      Bises et douce journée à toi aussi, Dany.
      Merci !

  15. Une jolie photo qui t’a inspiré une magnifique histoire ma Quichottine. Bises et bon mardi. ZAZA

    • Quichottine

      Je suis contente qu’elles te plaisent.
      Bisous et douce journée Zaza.

  16. Merci à cet ours de nous insuffler cette vie que parfois nous oublions, jusqu’à en perdre nos repaires.
    Amitié
    Denis

    • Quichottine

      C’est vrai… merci à lui. 🙂
      Passe une douce journée Margi.
      Amitiés.

  17. Il suffit parfois d’un geste simple comme ce petit ours à la fenêtre pour éclaire la journée de celui qui passe enfoui dans sa peine.
    Bises Quichottine .

    • Quichottine

      Qu’ajouter ?
      Merci de l’avoir dit.
      Bises et douce journée Zoé.

  18. En te lisant je voyais les pierrots – moineaux…, un bien joli conte encore ce matin Merci lutin malin !

    • Quichottine

      Et merci à toi, Josette.
      J’aime les mots qui ont de nombreux sens. 🙂

  19. Oh là ! Attention, l’hiver arrive et il paraît qu’il sera froid… les ours creusent des tanières cette année dans les zoos c’est un signe qui ne trompe pas 🙂
    Joli texte pour cette belle image ma Quichottine !!!
    Douce journée et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Merci pour l’avertissement, Marité.
      C’est vrai qu’il faut prévoir de bien se couvrir.
      Douce journée et gros bisous à toi aussi.

  20. ..et beaucoup moins dangereux avec celui rencontré sur la banquise .

    • Quichottine

      J’avoue que je préfère celui-ci à cet autre que je n’ai jamais vu qu’en images… 🙂

  21. s’il suffisait de quelques bulles pour éloigner les monstres… une jolie fable sur une image délicieuse

  22. Bonjour Quichottine , oh oh !! Encore une drôle; d’histoire avec des dialogues délectables et assez déroutants parfois (un soupçon d’Audiard par instants ) et une belle surprise à l’arrivée. On y croise du monde dis donc :Le Lutin bleu bien entendu mais aussi un groupe de Pierrots diaphanes; Incroyable !!

    • Quichottine

      Je suis ravie que ça te plaise.
      Merci, Jerry.
      Mon chèque partira cette semaine. J’espère que nous serons nombreux à acheter ton disque.

  23. L MARIANNE

    une belle histoire pour nous soulager de nos maux-
    j’ai lu ton article, ne sois pas désespérée- on ne connait pas les bonnes personnes-
    il faut se résigner, même si ce mot peut évoquer de la lâcheté –
    reprends des forces, tu as déjà fait énormément-
    je t’embrasse-

    • Quichottine

      Merci pour ce message, Lady Marianne, et pour ton soutien.
      J’ai bien conscience que ma décision concernant les Anthologies ait pu décevoir…
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  24. Je reviens des Anthologies… La santé passe avant toute chose… J’en sais quelque chose… Je t’embrasse. Marie

    • Quichottine

      Prends bien soin de toi, Marie.
      Tu as raison, la santé est le plus important.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  25. Coucou dame Quichottine
    Une très belle photo de Joëlle qui t’a bien inspirée.
    Bisous
    Béa kimcat

    • Quichottine

      Merci, Béa.
      Je suis contente que ça te plaise.
      Bisous et douce journée.

  26. Bon jour Quichottine,
    J’avais découvert cette photo très sympa chez Joëlle, et je ne suis pas surprise que tu ais trouvé cette superbe inspiration sur sa photo.
    Tu sais quoi, ces gens dont tu parles, et bien j’ai tout simplement appris avec le temps à les rendre transparents. Bien obligée, ces comportements le feraient rentrer dans la colère.
    Bisous et bonne journée

    • Quichottine

      J’essaie de ne pas les voir… mais ce n’est pas toujours simple.
      Merci pour ta lecture attentive, Pascale.
      Bisous et douce journée.

  27. Coucou Quichottine
    Une fable qui pose les bonnes questions ! Doit-on s’accoutumer à de nouveaux comportements qui choquent et blessent, ou bien savoir prendre le recul nécessaire pour mieux les affronter avec le sourire ou …. indifférence ? Il m’arrive de traverser une rue pour éviter un groupe que je sens malveillant… quand c’est possible ! Lors de notre visite à Rome, avons eu vraiment peur souvent ! La peur est sournoise et ne lâche plus, même si on traverse crânement ce mur de haine et de bêtises orales … toujours en groupe, comme de juste !
    Alors j’aime cette personne généreuse qui offre ce nounours aux passants soucieux et j’aime celle qui nous enchante de ses écrits toujours très touchants et drôles cachant tant de sensibilité et de tendresse envers l’être humain…
    Bisous Quichottine et merci

    • Quichottine

      Je trouve certains comportements terribles… et pas vraiment humains.
      Mais je me sens tellement impuissante !
      Merci pour ces mots en partage, Luciole.
      Bisous et douce journée.

  28. Merci en effet à la personne qui a eu cette belle et sympathique idée, moi les nounours, je les adore.
    Alors si en plus il fait des bulles !!
    Tu en as écrit une belle histoire. La peur des autres j’ai connu cela, mais je faisais celle qui … même pas peur ! J’ai tout de même été invitée par ces gens-là, à déménager pour ma sécurité.
    A présent, je vis beaucoup plus « petitement » mais sereinement et surtout, protégée par une armée de gentils nounours.
    Gros bisous Quichottine et bonne soirée
    Annick

    • Quichottine

      Déménager t’a permis de retrouver la sérénité…
      J’aime tes promenades, bien plus nombreuses aujourd’hui.
      Merci, Annick, pour tout.
      Bisous et douce journée.

  29. Tout mignon l’ours qui bulle, et très beau texte.

  30. Et je trouve que c’est une très belle idée que d’inventer des histoires sur les photos des autres, ça prouve qu’elles racontent des choses, et c’est essentiel pour un photographe.

    • Quichottine

      Merci… j’aime toujours autant me promener chez toi, tes images sont sublimes.

  31. Tes mots deviennent des bulles de rêve qu’on emportera le soir avec l’ours en peluche pour s’endormir en songeant à l’enfant caché au fond de nous

  32. Sonya 972

    très doux partage
    merci ma Quichottine
    bon début de semaine

    pleins de ti bo

    • Quichottine

      Un grand merci à toi pour ces mots et ta présence, ma Sonya.
      J’espère que tout va bien.
      Pleins de bisous aussi.

  33. je trouve cette image inquiétante avec ces ombres de dragons prêts à tout dévorer et ce nounours aux quatre vents me fait plutôt pitié, j’ ai envie de le sortir de là pour le câliner bien au chaud mais tu as su faire de cela un conte plein de charme

    • Quichottine

      Ton ressenti me touche, Azalaïs.
      Merci de l’exprimer ici.
      Passe une douce journée.

  34. Ce qui me frappe le plus dans ce beau texte méditatif, c’est le passage sur « les gueules » qu’on n’a plus le droit de regarder avec confiance. Rage et défiance semblent en effet avoir tout envahi. Heureusement qu’il reste des lutins bleus pour nous donner la main et nous aider à lever les yeux, encore un peu.

    • Quichottine

      « Lever les yeux encore un peu »… autant que nous le pourrons.
      Merci, Carole, pour cette lecture attentive et tes mots.

  35. Comme quoi on peut être ours et très avenant !
    Ne baisse pas les yeux, ne te soumets pas, regarde ailleurs simplement, tu les croiseras sans les voir, comme ces choses de peu d’importance qu’ils sont. Conseil de Pierrot !

    • Quichottine

      Merci pour ce conseil, Galet.
      Ne pas se soumettre, continuer à lutter pour rester soi.
      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  36. Je me demandais bien d’où venaient toutes ces bulles de rêve que je vois passer chez moi,
    maintenant grâce à toi je sais.
    Penses bien à remercier le petit ourse pour moi 🙂

  37. Tu lui as inventé une très belle histoire … désormais il fait voyager tes mots dans chacune des bulles qu’il souffle … et les sourires s’élèvent vers lui.
    Bisous Quichottine et merci à Joëlle pour cette jolie découverte.

  38. C’est une gentille attention pour les passants. Les enfants oivent être ravis de recevoir des bulles. Bisous

  39. c’est une douce histoire avec cette jolie photo. Ce nounours n’est pas en exil … il est trop mignonnement mis là et il est très heureux de chanter les chansons. C’est drôle comme certains entendent les chansons et d’autres pas.
    Je me croirais dimanche aujourd’hui …
    bises et merci

  40. que c’est joli

  41. Il est vrai qu’il y a beaucoup d’agressivité dans la rue. Les gens sont-ils si malheureux qu’ils ne savent plus sourire lorsqu’ils croisent quelqu’un ?
    Le petit ours peut donner du rêve à ceux qui le verront derrière la vitre .On en a bien besoin .
    Bisous

  42. Ravissant petit texte et ravissante petite photo. Des petits ours comme ça, moi j’en veux, j’en veux et aussi des grands des vrais pour rêver pour de vrai, se souvenir que la nature est belle quant on sait l’aimer, la regarder et la choyer.

  43. En cette nuit d’horreur je pense fort à toi, Amielle, et à ces ombres noires qui t’inquiétaient à juste titre. Take care.

  44. Valentyne

    Merci pour ce conte lu de bon matin… La journée s’annonce bonne … Grâce au petit ours et au lutin bleu 🙂