Querelle, avec Martine Martin

– Tu t’es levé du pied gauche, ce matin ?

Elle le regarde en coin, mais elle sait qu’il ne répondra pas tout de suite.

– Tu vas bouder longtemps ?

Elle approche doucement, elle se voudrait oiseau parfois, mais pas forcément là…

Il hausse les épaules et grogne sans répondre.

– Tu ne dis rien ? Tu boudes vraiment ?

– qùgoqg r qgrmgoerq !!!

– Parle moins vite, je ne comprends rien au langage des lutins, tu sais bien ! Tu avais fait l’effort d’apprendre le mien, tu te souviens ?

– eùmojer QGRlkOJERGQ  !!!!

– Comment veux-tu que je sache ce qui t’arrive si tu ne veux rien dire, si tu te limites à ces suites de lettres impossibles à traduire !

Le Lutin bleu soupire, renifle un peu.

– Ah, je sais ! Tu t’es enrhumé en mon absence ! Tu veux une tisane, un vin chaud, un cocktail “double chapeau” ?

– Grrrrr….

Pour un peu il se fâcherait tout rouge, mais il décide subitement d’utiliser le pouvoir qui lui permet de réaliser un vœu, L’UNIQUE de la journée.

– Ah ! Tu te voudrais oiseau… te voilà belle à présent dans ton habit de loriquet… qu’en penses-tu ?

Elle ne répond pas, il n’a pas envisagé d’autres choix possibles, qu’un autre oiseau lui plairait davantage… Il est fâché, grognon… loriquet dans un zoo, est-ce un sort enviable ?

150828_Martine Martin

Elle ne sait pas, ses pattes lui font un peu mal et elle a beau déployer ses ailes, rien ne vient, il ne lui en a pas donné le mode d’emploi…

Soudain, il est près d’elle, un peu penaud. D’une pensée amicale, il a pris le même habit, lui qui ne se défait que rarement de sa houppelande rapiécée. Son bleu se pare d’arc-en-ciel.

Il est superbe, mais il ne peut lui sourire, ce serait céder trop vite aux sentiments qui l’habitent.

Il n’aime pas la voir souffrir, il n’aime pas la décevoir.

Mais là… non, là !

Les mots se font murmures, musique, il abandonne les cris qu’il lançait en se posant et gazouille doucement.

Il veut qu’elle l’écoute… qu’elle comprenne qu’elle ne doit plus le laisser sans nouvelle.

Il s’est inquiété… Elle n’a pas l’habitude d’abandonner sa page sur des billets défraîchis.

– Tu exagères ! Je t’avais laissé une page… non, ils ont même dit “une chanson d’amour”…

– Qui l’a dit ?

– Oh, un peu tout le monde… Mais Jerry Ox a même sous-entendu qu’il pourrait en faire une belle chanson… enfin, presque.

– Après tout, ce serait peut-être une bonne idée. Mais il faudrait que tu récrives le poème…

– Ah bon ? Tu ne l’aimes pas comme il est ?

– …

Quichottine réfléchit… C’est vrai qu’il pourrait sans doute être amélioré, pensé en musique, pour que les mots s’enchaînent tous parfaitement.

– Allez, ne change rien ! Mais, s’il te plaît, cesse de t’absenter ainsi sans rien me dire, tu me fais flipper…

L’ancienne Bibliothécaire obéienne arque grand les sourcils… Il a beaucoup changé depuis son arrivée en Quichottinie. Il parle comme ceux qu’il croise, comme s’il voulait se fondre parmi eux, ne plus montrer ses différences de Lutin bleu.

Pourtant, il devrait le savoir, depuis le premier jour : elle l’aime comme il est, avec ses mots d’ailleurs, de Yeur peut-être. Avec ses questionnements incessants, sa supposée naïveté.

Elle aime quand il emprunte à d’autres, aussi. Elle aime l’entendre rire, de sa petite voix haut perchée, à nulle autre pareille.

Il l’agace parfois, c’est vrai… Lorsqu’il énonce des vérités qui la dérangent un peu. Au début, il surprend, comme lorsqu’on passe un doigt humide sur le bord d’une coupe de cristal. Ensuite… ensuite, elle se bouche les oreilles pour ne plus l’entendre, jusqu’à ce que le verre se brise…

“Comme une coupe de cristal, qui caressée du bout des doigts…”

Non ! Ce n’est pas le bon poème…

Quichottine cherche tout au fond de sa mémoire…

“Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire »

Pourquoi a-t-elle toujours pensé que le dernier vers de “Nuit Rhénane” était l’un des plus beaux de ceux qu’elle avait appris autrefois ? Elle ne sait pas. Elle a lu Apollinaire comme tous ceux de sa génération, au début, en cachette, elle n’avait pas l’âge. 🙂

Et puis, comme d’autres sans doute, elle a oublié, rangé sur l’étagère le livre, avant de le relire, bien plus tard.

Elle regarde son ami, il est toujours un peu bleu, et à son tour elle chantonne dans une voix inconnue d’elle et sans doute de lui.

Elle rit en silence, car, il n’a pas pensé qu’une journée entière passerait avant qu’ils puissent retrouver leur aspect habituel… elle, un peu étrange sous ses cheveux blancs, et lui, le haut du visage caché sous le capuchon pointu de sa houppelande, les yeux perdus dans l’éternelle rêverie où tout devient possible… et le sourire aux lèvres, moqueur et tendre.

Quels que soient les nuages passés et à venir, demain, il fera beau en Quichottinie.

Merci à Martine pour l’image de cette brouille conjugale que j’ai détournée pour que naisse l’histoire d’aujourd’hui.

Et merci à vous tous pour votre présence et vos mots.

 

100 réponses à “Querelle, avec Martine Martin

  1. Eh eh même chez les oiseaux y a du ri’fifi !!! Chaque fois que je lis Martine Martin, je souris car j’ai la même à la maison, enfant dans ma famille !! Merci mesdames, bises de JB

  2. Coucou Quichottine
    Je suis heureuse de te lire même si ce n’est pas facile
    J’aime aussi lire  » quelques soient les nuages passés et à venir il fera toujours beau en Quichottinie »

    C’est vrai que certains evenements nous donneraient envie de s’enfermer , de ne plus parler , le silence est sans doute le mieux ..enfin on le croit ..
    Bravo à vous deux pour ce beau partage
    Bises

    • Quichottine

      Ce n’est pas toujours simple de partager ses soucis… mais, l’important est de pouvoir parfois les mettre de côté.
      Bises et douce soirée Claudine. Merci pour tout.

  3. Cette très belle photo t’a inspiré une magnifique histoire. Le principal c’est que tout aille bien en Quichottinie ! Bises et bon mardi. ZAZA

  4. Je veux bien croire que les oiseaux aussi se disputent et boudent comme les humains!
    J’espère que le lutin bleu a retrouvé le sourire lui aussi , puisque tu es revenue . Le ciel est bleu et il fait chaud presque comme en été : le dicton est vrai »après la pluie, le beau temps  »
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Il l’a retrouvé.
      Le soleil semble vouloir revenir, mais si tu voyais les gros nuages gris qui troublent le ciel bleu d’aujourd’hui, tu te poserais des questions. 😉
      Merci pour tout, Fanfan.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  5. Une gentille querelle qui t’a inspiré cette histoire en Quichottinie. Je suis très heureuse de te lire …
    La vie n’est pas simple, mais les amis sont là et il est doux de les retrouver.
    A plusieurs, on est plus fort …
    Bel après-midi Quichottine et merci pour cette histoire.
    Gros bisous

    • Quichottine

      A plusieurs, on est plus fort, c’est vrai.
      Douce soirée, Annick.
      Gros bisous aussi à toi.

  6. Même chez les inséparables, il y a parfois matière à… discussion !
    Merci de nous faire sourire Quichottine.
    Bonne journée,
    eMmA

    • Quichottine

      Et merci à toi de venir me lire.
      Passe une douce soirée eMmA.

  7. Merci d’être redevenue toi-même après cette courte brouille et de t’être débarrassée de tes plumes bleues (fort seyantes)pour que mon ciel s’en pare ! Un tantinet égoïste, le lutin ! Mais comment se séparer de son ombre ?

  8. Bonjour Quichottine. Heureuse de te lire à nouveau. Il faut savoir parfois laisser passer les nuages en attendant le retour du soleil… 🙂 Gros bisous.

    • Quichottine

      Heureuse aussi de te retrouver. J’espère que tes journées ne sont pas trop dures en ce moment.
      Gros bisous.

  9. Au pays de Quichottinie il faut que l’on y soit bien, mais on n’est pas loin de la vraie vie avec ses bas et ses hauts. Jolie texte pour nous faire vibrer avec Martine et Martin. Même chez les oiseaux laineux, rire!! La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

    Belle image !

    Belle fin de journée et gros bisous d’EvaJoe

  10. Bonjour Quichottine , en effet une petite histoire bien agréable !

    Et SURTOUT avec cette possibilité d’agrandissement ! Comme c’est agréable !
    Bonne soirée
    Bisous Quichottine

    any

    • Quichottine

      Je suis contente que tu te souviennes qu’on peut zoomer. 😉
      Merci, Any.
      Passe une douce soirée. Bisous.

  11. Le ciel ne peut pas toujours être bleu, mais l’important est de savoir que tout peut finir par s’arranger.
    Joli texte et bon retour.

    • Quichottine

      Une belle philosophie. 🙂
      Merci Solange.
      Passe une douce soirée.

  12. Oiseaux ou autres, bien sûr ont des sentiments et savent le montrer !
    J’en connais une qui sait bouder et je t’assure que cela vaut son pesant d’or.
    Il a quand même un peu raison Lutin Bleu, on ne part pas comme cela sans dire où on va et sans donner de nouvelles. Même si tu es très pressée, il faudra que tu y penses.
    Maintenant que votre brouille est terminée, vous allez pouvoir nous régaler à nouveau de dialogues comme je les aime.
    Bisous Quichottine. Je devrais, peut-être, te demander de partager.

    • Quichottine

      Je me doute bien de ce que ça peut donner. 😉
      Merci pour tout, Pimprenelle.
      Ne me demande pas, je suis contente de partager.
      Bisous.

  13. Ouf j’ai eu peur que tu sois fâchée avec moi en lisant le titre dans la new’s letter. En lisant le début je ne comprenais pas (je n’avais pas vu la photo encore) et quand j’ai lu loriquet avant de voir la photo j’ai compris. Je suis heureuse que cette photo t’ai plu. Merci beaucoup pour cet article. N’hésite pas à prendre des photos sur mes blogs quand tu le souhaites. Tu n’as même pas besoin de me demander et tu n’es même pas obligée de me citer. Bisous

    • Quichottine

      Comment le pourrais-je ?
      J’ai adoré tes oiseaux.
      Je cite toujours mes sources, c’est ma façon de vous remercier du plaisir que je prends chez vous.
      Merci encore Martine, pour ton image.
      Bisous et douce soirée.

  14. de petites querelles en mode soft qui font le sel de la vie. Le lutin bleu sans ses bougonneries ne serait plus le lutin bleu et les oiseaux qui se querellent oh oui cela existe et quelquefois cela fait voler les plumes : les tourterelles peuvent être teignes entre elles par exemple.
    bises et belle soirée

    • Quichottine

      Je n’ai jamais beaucoup fréquenté les oiseaux… mais j’ai assisté à certaines querelles. 🙂
      Merci, Jeanne.
      Bises et douce soirée à toi aussi.

  15. Oh c’était une gentille brouille là mais tu t’es quand même fait remonter un peu les bretelles 🙂 Ce serait drôle de se transformer un oiseau pour juste une journée, ou un autre animal. Qu’auras-tu choisi si tu avais eu le choix ??? 😉
    Et imagine si tu étais devenue le lutin bleu et le lutin toi… 🙂
    Belle soirée à toi. Gros bisous

    • Quichottine

      Normal… heureusement que le Lutin bleu est là pour me tirer les oreilles de temps en temps.
      Si j’avais eu le choix ? En fait, je ne sais pas. Peut-être en chat pour avoir neuf vies devant moi. 😉
      Pauvre Lutin bleu ! Être moi n’est pas vraiment enviable certains jours. 🙁
      Mais être vraiment lui de temps en temps, j’aimerais bien.
      Gros bisous et belle soirée à toi aussi Cathycat.

  16. bonsoir Quichottine,
    alors racommodé avec toi le petit lutin bleu … et pour Appollina

  17. je vais relire ses poèmes – bises et bonne soirée

    • Quichottine

      Il y a un moment que je les ai relus… je devrais m’y replonger un peu.
      Bises et douce soirée à toi aussi.

  18. le lutin bleu peut se sentir en accord avec Quichottine, il sait bien qu’après la pluie revient le beau temps. La Quichottinie est un pays de soleil tant que vers, livres, images et mots se partagent pour jongler dans la féérie de sa bibliothèque…
    Bon retour au pays !!!!!

    • Quichottine

      Merci, ABC.
      Je suis ravie d’être de nouveau chez moi.
      Passe une douce soirée.

  19. Je découvre ces personnages et déjà je les aime!!!Au plaisir de les retrouver . Belles journées en Quichottinie!

  20. Martine Martin , un nom décidément bien répandu
    Quand à ces loriquets, ce sont des oiseaux très bruyants et curieux, nous en avons rencontrés des … hordes en Australie
    Encore de nouveaux personnages à ton répertoire , tu es intarissable !!
    bisou, nous voilà de retour pour l’hiver

    • Quichottine

      C’est celui de mon amie Martine. 🙂
      Je suis allée les écouter sur Youtube, ils font un raffut épouvantable.
      Merci pour ta présence dgidgi.
      Bon retour chez vous.

  21. quelle chance tu as de pouvoir te transformer en oiseau, il est fort ce lutin!
    bonne nuit

    • Quichottine

      Très fort, même. 😉
      Merci, Azalaïs.
      Passe une douce soirée.

  22. Une très jolie photo qui t’a inspiré une non moins jolie histoire… Merci ma Quichottine.
    J’espère que tout va bien… Je t’embrasse fort. Belle soirée.

    • Quichottine

      Merci à toi aussi, Liliane.
      Tout va bien, je m’étais seulement absentée, « hors réseau ».
      je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  23. Cheveux blancs pensées bleues : on ne vieillit jamais au pays des lutins. Je suis sûre que ce petit lutin nous fera longtemps voyager sur tes mots, au royaume de fantaisie, qui est en terre de poésie.

    • Quichottine

      Je l’espère de tout coeur.
      Merci, Carole. Passe une douce soirée.

  24. Merci pour le partage de ce moment difficile et de cet échange affectueux entre vous deux . Il n’est pas toujours facile de s’exprimer . C’est merveilleux de pouvoir se transformer en oiseau .
    J’aime beaucoup la dernière phrase , un beau pays la Quichottinie .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Ce serait bien de pouvoir le faire vraiment et à son gré…
      Cela permettrait de voir les choses autrement.
      Douce soirée à toi aussi, erato. Bises.

  25. Une fâcherie bien sympathique et en couleurs …

  26. Bien sûr que les oiseaux se disputent !
    Un jour j’ai vu moinette et moineau sur le fil, en une discussion des plus tendue.
    Bravo Quichottine, pour ces fils de l’amitié tissés en tant de délicatesse.

    • Quichottine

      Merci, Miche.
      Ta présence me touche beaucoup.
      Passe une douce soirée.

  27. J’avais lu hier soir … J’aime.
    Passage rapide pour ceux qui s’inquiètent de mon absence :
    Je suis « encore » coincée !
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      J’espère de tout coeur que tout va s’arranger bientôt… Bon courage, ma chère Dom. Prends bien soin de toi.

  28. si toutes les brouilles conjugales avaient la douceur de celle-ci !!!
    bonne journée quichottine !

    • Quichottine

      Ça irait tout de suite mieux. 😉
      Bonne soirée à toi aussi, Gazou.

  29. Bienvenue sur ton blog, Quichottine 🙂 Le soleil s’est levé, miracle de chaque matin que l’on ne voit parfois plus, sous le joug des soucis quotidiens. Alors… alors, une nouvelle journée s’annonce avec son infini de possibles. J’ai envie, même si ce n’est pas toujours facile, de croire que les possibles d’aujourd’hui me donneront le sourire ; toi aussi ? :-))

    • Quichottine

      Moi aussi… 🙂
      Merci, Emmanuelle. J’aimerais vraiment que tout redevienne beau pour toi aussi.

  30. J’adore cette brouille, tu as déniché un super photo, être oiseau, même fâché ça me plairait, et ton histoire est épatante !
    Belle journée Quichottine

    • Quichottine

      Merci, Marine.
      Il y a souvent de très belles photos sur les blogs où je voyage.
      Pas toujours facile de choisir. 😉
      Passe une douce soirée.

  31. Bonjour Quichottine. J’avais vu la photo chez Martine, et tu en as tiré un joli conte. Bonne journée et bisous

    • Quichottine

      Merci, je suis contente qu’il te plaise.
      Bisous et douce soirée.

  32. On se chipote gentiment… rien de bien méchant… Merci ma Quichottine d’avoir écrit pour nous une histoire d’embrouilles qui se termine bien. Et merci d’être revenue, je t’attendais 🙂
    Douce journée et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Merci à toi aussi pour ta présence et tes mots.
      Heureuse de te retrouver, Marité.
      Douce soirée et gros bisous à toi aussi.

  33. Bonjour Quichottine
    les scènes de ménages se passent partout même si on s’en défend
    Encore une très belle histoire

    • Quichottine

      Je crois qu’il faut accepter qu’elles existent et ne pas s’enfermer dans sa bouderie. 😉
      Merci pour tout, Kri.
      Passe une douce soirée.

  34. T’avait-il raconté qu’il avait écouter la chanson lente d’un batelier
    Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes
    Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu’à leurs pieds
    C’est peut-être à cet instant que le pied du verre s’est brisé comme un éclat de vert, de rouge de bleu, peu importe, les couleurs ont leur subjectivité.
    Bises Quichottine… content aussi de te sentir si près de là.

    • Quichottine

      Je ris en te lisant…
      Il m’a tout raconté et je suis restée sous le charme. 🙂
      Bises à toi aussi. Passe une douce soirée.

  35. Bonjour Quichottine,
    Je retrouve avec grand plaisir ce petit Lutin Bleu qui a failli devenir rouge de contrariété! rire…
    Un joli conte, plein de tendresse.
    Comme j’aimerais habiter en Quichottine….
    Bisous de très belle journée.

    • Quichottine

      Tu peux y venir autant de fois que tu voudras, et même t’y installer, je t’attends. 😉
      Bisous et très belle soirée à toi.

  36. quand même un ami perroquet c’est pratique contre les pertes de mémoire ! une bien charmante histoire, Quichottine

    • Quichottine

      Je n’y avais pas pensé… 😉
      Merci, Emma.
      Passe une douce soirée.

  37. Bonjour Quichottine !! hé hé !! la brouille conjugale en forme de dialogue entre deux oiseaux de bonne augure(jolie photo de Martine ) . Mais oui, je peux tout à fait (pour le prochain CD dans quatre ans puisque le nouveau est bouclé et tout prêt à sortir ) mettre en musique et ne mélodie ton poème afin d’en faire une chanson et qui sait ..peut être un tube !

  38. Chipoti chipota tout est bien qui finit bien en Quichottinie…Une oasis bienfaisante. VITA

  39. Bonjour Quichottine, j’aime beaucoup ces conversations avec le lutin, une genre de « conscience » à la « Jiminy Cricket » bien que je sache que tu n’es pas Pinocchio bien sûr. Le détail des vœux est toujours affaire délicate que ce soit lorsqu’on croque le premier fruit de la saison ou devant une étoile filante? Passe une bonne soirée.

    • Quichottine

      Je ris… c’est vrai que mon double bleu est un peu ma conscience à moi. 😉
      Douce et belle soirée à toi aussi, Pierre.

  40. icioula24

    C’est très agréable de lire ce conte ,j’en decouvre personnages et pays .
    Merci d’avoir ce talent et de le partager.
    Tis bos

    • Quichottine

      Et merci à toi de venir me lire.
      Passe une douce soirée Icioula.
      Bisous.

  41. merci pour tes visites et douce journée.
    Beaucoup de personnes ont pensé à moi et cela fait chaud au coeur.
    Bises

    • Quichottine

      Un anniversaire est une journée importante.
      Bises et douce soirée Durgalola.

  42. Ca peut arriver aux meilleurs ! 🙂
    Tu m’as fais sourire tout au long …
    Bisou ma Quichottine à bientôt

    • Quichottine

      J’en suis tout à fait ravie. 🙂
      Merci, Cri.
      Bisous et douce soirée.

  43. salut
    Des querelles on en a souvent avec Tiotte. C’est ça qui pimente la vie.
    Mais ça ne va jamais trop loin.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Je préfère ordinairement ne pas me quereller, mais avec mon double, rien n’est irrémédiable. 🙂
      Passe une belle soirée Tiot.

  44. Une fâcherie bien sympathique à lire en tous cas.
    Et puis, existe t’il des histoires sans jamais de nuages ?
    Ravie de te retrouver Quichottine.
    Bise amicale et bonne fin de journée à toi

    • Quichottine

      Je ne crois pas… ou alors, ils passent peut-être plus vite qu’ailleurs. 🙂
      Heureuse de te retrouver aussi, Pascale.
      Bises amicales et douce soirée.

  45. le lutin bleu n’est pas content ! Encore une belle histoire qui fait qu’on aime bien venir en Quichottinie !
    j’ai reçu le livre du mariage aujourd’hui !
    bisous

    • Quichottine

      Oh ! J’en suis ravie.
      J’espère que tu me diras ce que tu en auras pensé.
      Merci pour cet achat qui augmente la somme que l’association touchera en décembre.
      Bisous et douce soirée.

  46. Bonjour Quichottine,

    Moi aussi j’ai haussé les sourcils en lisant le titre! Comment? une brouille avec Martine? pas possible!! Non, non! Et puis , plus j’ai avancé dans ma lecture, plus mon sourire s’est élargi! Sacrée Quichottine! Quelle imagination!
    J’ai beaucoup , beaucoup aimé
    Gros bisous de douce journée
    😉

    • Quichottine

      C’est vrai… ce serait tout à fait impossible. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, Martine. Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Gros bisous et douce soirée.

  47. Bonjour douce bibliothécaire, une superbe photo de Martine qui t’a bien inspirée. Moi aussi parfois je voudrais être un oiseau.. amusant cette petite chicane. Et j’aime ton petit lutin bleu qui s’est levé du mauvais pied. Je t’embrasse en te souhaitant plein de bonnes choses.
    chatou

    • Quichottine

      C’est sa particularité… Plus il est grognon, plus vous l’aimez. C’est rigolo.
      Moi, j’aime beaucoup le chercher un peu, mais j’adore le sentir rêveur.
      Je t’embrasse très fort.
      passe une douce soirée Chatou.

  48. L MARIANNE

    bonsoir Quichottine-
    Le lutin bleu est marrant et cette querelle est bien mignonne- sans méchanceté !!
    paix sur les blogs et dans le monde entier-
    bisous et bonne soirée-

  49. C’est frais et coloré.
    Bonne fin de journée Quichottine

  50. Vrai j’ai cru que…. mais non! quels beaux plumages pour un ramage d’oiseaux brouillés!
    Bises
    Dany

  51. Revenue errer sur les blogs après des jours d’absence à savourer rencontres et nature…
    J’ai adoré cette histoire…
    Je reviendrai te lire demain

  52. J’aimerais bien aussi être un oiseau mais pas n’importe lequel, pour moi, un rapace.