TheBookEdition… in live

Il y avait bien longtemps que je voulais vous en parler… le temps passe, les jours, les semaines, les mois… les années. 🙂

Vous en souvenez-vous ?

J’étais allée à Lille, en 2013… et j’y avais retrouvé – le monde est bien petit – mon ami Muad’dib.

150407_Lille 2013_1

– C’est lui ? Je ne le voyais pas si…

– Vieux ?

– Non, immobile, posant…

– Il ne pose pas, il ne pause pas non plus d’ailleurs ! Il présente les armes, il salue, sabre au clair, peut-être aussi… Je n’en sais rien, je ne suis pas cavalier… Mais c’est pas grave, tu vois bien que ce n’est pas lui ! C’est le Général Faidherbe

– Et Muad, où donc est-il ?

– À ses pieds… enfin… non, il était dans les pensées de la « Dame au Grand Cahier« …

150407_Lille 2013_2

– Ah oui… Je me souviens ! Muad t’avait offert une photo… et tu lui avais écrit une histoire.

– J’avoue que j’avais complètement oublié où il l’avait prise… et donc, en voyant la sculpture « pour de vrai », immense, devant moi, je n’ai pu m’empêcher de traverser la rue… J’étais comme en pèlerinage.

– Je crois que tu t’égares… Tu ne voulais pas vraiment évoquer Muad aujourd’hui… Si ?

– Non, tu as raison… mais désormais, lorsque je pense à Lille, lorsque j’écris “Lille”, ici ou ailleurs, c’est comme s’il passait dans mon champ de vision, comme s’il m’adressait un sourire… comme s’il soupirait aussi, devant mes exigences de fillette capricieuse.

– C’est vrai que tu lui en as fait voir de toutes les couleurs avec la bannière qu’il avait composé pour ta Quichottinie… Finalement, il avait réussi un Q parfait

Quichottine soupira… Les statues de Muad lui manquaient.

– Allez, arrête avec les souvenirs, et parle-nous de l’éditeur…

– Si j’étais à Lille, c’était pour aller chercher les 300 premiers exemplaires de La Marguerite des possibles.

131008_Envois-01

– Que vous avez envoyé peu après aux souscripteurs…

–C’est vrai… Ce jour-là, nous étions trois pour le faire…

(C’est fou ce que ce « trois » a compté… Le 3 de 2013, le 3 des 103 auteurs de notre Marguerite… Le 3 des petites mains qui avaient œuvré dans l’ombre… Mais aussi le 3 de ce jour-là… Jeanne FadosiMartine et moi…)

– Tu étais donc allée à Lille pour les chercher…

– Pas seulement. J’avais visité les ateliers… Je n’étais jamais entrée dans une imprimerie, je ne savais même pas à quoi m’attendre…

Bien sûr, il y aurait plein de papier, du papier sous toutes ses formes, du blanc, de la couleur ; du plus léger au plus épais ;  en feuilles, en ramettes, en rouleaux…

Il y en avait, bien rangé sur des étagères, sur les tables aussi : du papier blanc ou du papier déjà imprimé.

131007_TheBookEdition_1

Et puis…

… alors que j’avais à l’esprit les gravures représentant l’imprimeur au travail, penché sur des casiers d’où il sortait des caractères de plomb pour les aligner savamment…

… alors que j’attendais des odeurs d’encre, de colle, de tout ce que j’associe souvent au livre de papier que j’aime feuilleter encore…

…j’ai visité avec émerveillement un atelier moderne, lumineux, spacieux, où des employés travaillaient patiemment, certains comme autrefois, à la main.

150407_Lille_TheBookEdition_1

Eh oui…!

Tout n’était pas complètement automatisé. Il y avait quelqu’un pour prendre les pages qui seraient ensuite massicotées, pour les empiler, livre après livre, commande après commande…

150407_Lille_TheBookEdition_3

Il y avait du monde… des personnes qui faisaient tout leur possible pour que chaque manuscrit se transforme en livre – même lors du tirage d’un seul exemplaire – et que les livres commandés parviennent dans le meilleur délai à leurs acheteurs.

En regardant celui qui, devant moi, veillait à l’expédition des dernières commandes, je compris combien il était important d’être présent à chaque étape d’une publication.

Ce jour-là, même si je n’y allais pas pour ça, j’ai assisté à la naissance d’un livre.

Et comme pour chaque naissance, j’étais émue, très…

Si nous conservons cet éditeur pour nos Anthologies Éphémères, ce sera sans doute pour l’accueil, l’écoute, la gentillesse et le savoir faire de ceux qui nous avaient reçus, à Lille, dans les locaux de TheBookEdition.

44 réponses à “TheBookEdition… in live

  1. Alors ne changeons pas une équipe qui gagne comme on dit… 😉 Lille une grande ville du Nord à 30 bornes de ma petite ville et ses nombreuses statues dont celle du p’tit Quinquin aussi… sa brocante de septembre et ses moules/frites… son fromage entre autres…. merci Quichottine, bises de JB

  2. Comme tu as su nous raconter ces beaux instants que tu as vécu en te rendant chez Book Édition. Vois-tu j’ai publié chez eux trois livres et je m’imaginais des hommes, des femmes caressant les pages de mes livres, mais maintenant grâce à toi il me semble que je les connais.

    Merci Quichottine de ton récit.
    Douce nuit peuplé de rêves.

    Je t’embrasse

    EvaJoe

  3. Merci, Dame, de cette visite. Je suis heureuse d’avoir grâce à toi, pu visiter cette maison d’édition que j’ai aussi adoptée, qui fait un bien meilleur travail que celle que j’avais choisie auparavant. Je te souhaite une journée ensoleillée , je t’embrasse

  4. Merci pour ton récit.
    J’aime tes mots …
    Bon mercredi.
    Bisoux doux, ma chère Quichottine.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  5. Très intéressant ce reportage. J’aurais bien aimé visiter cette imprimerie. Que serait un livre sans les imprimeurs. Un, bien beau métier malheureusement menacé par le développement d’internet. Beau mercredi Quichottine. Bises

  6. lille… si près de chez moi (quand les trains roulent entre la Belgique et la France… ce qui est une autre histoire 🙂 j’aime penser dans ces cas précis que le monde est petit et toutes les rencontres possibles 🙂
    bisous

  7. Merci à toi Quichottine (ainsi qu’à Jeanne Fadosi et Martine) de t’être rendue directement dans les locaux de l’imprimeur pour récupérer les exemplaires de la Marguerite des possibles.
    Merci aussi pour ce reportage en images. C’est toujours un très grand moment que la découverte de son livre fini.
    Bonne journée,
    eMmA

  8. Une bonne équipe ma Quichottine, quand cela fonctionne dans la convivialité, inutile de changer d’équipe. Merci pour ce beau billet. Bises et bonne journée. ZAZA

  9. C’est impressionnant un imprimerie, je comprends ton émotion pour en avoir visité une, il y a longtemps.
    Surtout l’odeur.
    Un bonheur.
    Et toi, là-bas, surtout celle-là.
    Pour tout ce que tu as fait, ta force et ton implication.

    Je t’embrasse tendrement.

  10. Moi tant hésitante, hé bien me voilà complètement rassurée quant à TBE. Tu as bien fait de parler aujourd’hui de cette expérience in live. Merci

  11. Je pensais que The Book Edition était bien plus informatisé que ça. Je m’imaginais que des ordinateurs, sans presque de personnel et rien de fait à la main …. Comme quoi ! Quant à Muad Dib nous étions nombreux à être abonnés à son blog. Un moment j’avais retrouvé sa trace mais de nouveau il a disparu.

  12. Alors il faut garder cet éditeur!
    L’imprimerie à l’air vraiment clean, comme toi je suis rester sur les imprimeries pleines d’encre de papiers… mais c’était il y a longtemps!
    Accueil, écoute et gentillesse, il faut le garder! Le client satisfait dit : « je reviendrai »!
    Très belle journée à toi

  13. On s’enrichit toujours à travers tout ce que l’on entreprend :-))

  14. MERCI à toute la chaîne des mains qui se tendent de l’une à l’autre jusqu’au résultat final…
    je t’embrasse Quichottine patiente et minutieuse maître d’oeuvre !

  15. Oh Maud il(me) nous manque… Et TheBookEdition, je connais bien sûr…mais tu as eu une chance incroyable de voir en vrai… j’ai toujours été satisfaite de leurs produits et de leur écoute. Merci d’en avoir si bien parlé, car il ya toujours de la méfiance pour toutes les prestations en ligne.Bonne journée très printannière ici et chez toi aussi sans doute, Quichottine.

  16. Une belle visite!

  17. Bonjour Quichottine
    Surtout ne rien changer lorsque toute l’ambiance est là !!
    En plus le resultat à été vraiment superbe donc on continue c’est sur !!!
    Bonne journée Quichottine
    Bises

  18. qu’est ce que j’aurais aimé être à ta place! C’est sur aussi que ça n’a plus rien à voir avec l’imprimerie des années 50…ça n’a pas arrangé la profession, et le Net qui en rajoute, mais rien ne pourra remplacer le bonheur de sentir et d’ouvrir un vrai livre. Bel article Quichottine…bisous.

  19. Oups, le transfert des images dans le nouvel OB a l’air d’avoir subi quelques problèmes dans le lien que tu indiques. J’irai rafraîchir cela. quant à l’imprimerie, j’ai connu toute petite quand on mettait encore les lettres et ou les mots en relief dans des cadres … Cela me fascinait …
    bises

  20. C’est un milieu que je connais bien, mon épousé était graphiste et en relation avec beaucoup d’imprimeurs. J’adorais l’odeur de ces lieux… presque autant qu’une salle de classe 🙂 Il est vrai qu’aujourd’hui il faut absolument moderniser les ateliers pour être performants sinon « on plonge »…
    Doux mercredi ma Quichottine et GROS BISOUS !

  21. Excellent.. un superbe billet qui nous informe sur le travail d’imprimerie !
    Merci Quichottine et au plaisir de se lire encore.

  22. En tant que fille d’imprimeur,j’apprécie beaucoup cette visite.
    merci Quichottine
    bises

  23. Bonjour chère Quichottine,
    Quelle belle idée de nous montrer et raconter l’envers du décor … On se dit que c’est un atelier où l’on a envie de confier ses mots, pas impersonnel d’après tes lignes et qui a su s’adapter à l’air du temps avec le net.!
    Continuons avec eux j ‘en suis d’accord si l’accueil est aussi bien que la qualité des livres.
    Je t’embrasse et repars à mes paperasses qui n’ont rien de littéraires !
    Amicalement
    Tricôtine

  24. Bonjour Quichottine
    Très contente de lire, de voir … que cette maison d’édition n’est pas que « informatique », qu’elle a une âme

  25. J’utilise les lettres majuscules car j’ai un fort caractère, félicitations pour vos prouesses.

  26. Merci de nous faire découvrir leur imprimerie. Leur sérieux est appréciable. Bisous Quichottine

  27. Alors ne changeons rien et gardons les 🙂 Merci Quichottine
    Douce soirée & gros bisous

  28. Alors si je comprends bien tu vas bientôt retourner à Lille pour notre mariage… 🙂 C’est vrai que l’accueil ne fait pas tout mais qu’il est quand même drôlement important !…
    C’est beau de voir naître un livre !…
    Gros bisous et merci pour ta présence et ta fidélité (ainsi qu’à tes petites fées) dans ce projet.

  29. Je connais bien les métiers de l’imprimerie, j’en tenais une moi même , inutile de te dire que j’aime ton billet.

  30. ça devait être une sympathique et intéressante visite !
    bisous et bonne soirée

  31. Je te comprend bien
    A bientôt

  32. De belles statues !
    Ce doit être intéressant de visiter une imprimerie ; l’odeur de l’encre, du papier , j’imagine ! Et tout cela finit en livres.
    Puisque c’est une bonne maison d’éditions,il faut la garder ! Mais cela te fait de la route tout de même! C’est rassurant de voir que tout n’est pas automatisé !
    Merci pour cette visite ! Bisous

  33. Comme tu le dis , une imprimerie c’est une maternité où l’on prend bien soin du nouveau-né. Surement , un endroit émouvant et captivant.
    Merci pour ce rappel de Muad.
    Belle soirée, bises Quichottine

  34. Une visite fort intéressante! Et je suis surprise du fait que tout ne soit pas automatisé! j’aime à penser que eds petites mains ont participé à nos projets et continueront…
    Muad… l’adage « pas de nouvelle, bonne nouvelle » j’espère est d’actualité!
    Bisous Quichott

  35. Une visite bien intéressante. Quand le travail est bien fait ça inspire confiance.

  36. Si je reste chez eux pour l’Atelier, c’est parce que je ne me suis pas donné la peine de chercher ailleurs, que je suis satisfaite de leur travail, que c’est tout simple à envoyer et à recevoir ! Mais tu as d’autres priorités, je le sais ! Surtout, garde du temps pour toi, et respire la vie à pleins poumons.
    Je t’embrasse.

  37. Je me souviens bien de Muad Dib et des photos qu’il avait cherchées à cette époque. Ses sculptures présentées, étaient toujours très intéressantes. J’ai bien aimé ton petit clin d’oeil à son sujet.

    Visiter une imprimerie est toujours impressionnant de par les machines présentes mais aussi de par l’atmosphère qui y règne. Voir nos livres se réaliser, se finaliser: un petit pincement au coeur. Il y a assez longtemps, j’étais allée visiter le « Courrier picard ».

    Merci pour ce beau reportage ! Bises du soir Quichottine !

  38. c’est intéressant de voir une imprimerie et son typographe

  39. TBE, c’est l’imprimeur que j’utilise.
    C’est aussi celui que j’utiliserai pour le recueil d’histoires de mes élèves sur les travaux méconnus d’Hercule. Ca les motive.

  40. Joli récit, j’aime toujours te lire.
    Cela fait déjà un moment que tu m’en avais parlé et je n’ai jamais pris le temps de m’y pencher dessus. J’ai voulu faire confiance à « lulu » et je le regrette, je n’ai jamais rien vendu, on ne m’a jamais contactée en quoique ce soit, je suis déçue. En revanche, je n’entends que du bien de TheBookEdition, faudra que …
    Je t’embrasse

  41. coucou Quichottine!
    il y a longtemps que je ne suis venue dans tes pages….
    il y avait même un mois que je n’avais pas publié dans mon blog!
    le temps me file entre les doigts…et je ne veux pas le perdre!j’aime parcourir les blogs….
    ça me fait plaisir que tu parles de Muad!j’aimais beaucoup son blog!
    dommage qu’il ait tout arrêté pour un grincheux qui le menaçait!
    merci aussi pour ce ressenti de chez l’imprimeur…
    je te fais un mail bientôt!
    bisous.

  42. Eh oui, Muad qui avait arrêter de publier ses photos de sculptures après avoir été poursuivi par l’auteure de l’une d’entre elles.
    Sacrée aventure que celle des livres. Belle aventure mais aussi quelle implication de ta part, de ton mari (colleur de timbres et porteur de courriers à la poste entre-autres) et des « petites mains  » grands coeurs qui font le travail.

  43. J’imagine ton émotion !
    Une visite très intéressante qui me permet de constater une belle évolution , rien à voir avec ma visite quand j’avais 14 ans au journal  » le Populaire du Centre » où tout se faisait à la main !!
    Merci pour le partage de ce beau moment
    Bisous et à bientôt Quichottine