Des poussières de tout

Laure a coutume de nous montrer ses poussières de fils… elle brode et elle les garde dans un joli pot qu’elle remplit chaque mois avec tous les petits restes, ceux dont elle ne peut plus rien faire une fois l’aiguillée utilisée. Je trouve cela joli, très… on dirait des nids d’oiseaux de toutes les couleurs…

Les nids… pas les oiseaux… quoique…

Comment seraient ceux de l’oiseau que nous chantait si bien Gilbert Bécaud ?

Ce jour-là, chez Laure, il y avait des « poussières de tout« .

Je me suis dit en la lisant que cela ferait un joli titre de roman.

Imaginez seulement… en fermant les yeux pour oublier tout ce qui pourrait vous troubler aujourd’hui.

Imaginez un ciel changeant, et devant la fenêtre, une femme, âgée, aux doigts ridés mais encore agiles.

Elle brode ou fait de la dentelle, ou tricote… selon l’humeur du temps et la luminosité que le ciel lui apporte ou non.

Elle attend et pourtant n’a plus vraiment de raisons d’attendre. Elle va déposer au fil des jours des poussières de tout… de fils, de laine, de papier, de mots aussi.

Des pensées qui la fuient parfois, des images qu’elle exhume de sa mémoire pour que le temps ne les efface pas.

Ceux qui passent devant la fenêtre ne savent rien d’elle, de son attente, de ses pensées, de ces poussières qui s’envoleront avec elle.

Ils passent, ils continuent de passer, et elle, elle les observe tout en gardant dans ses mains un ouvrage qu’elle sait qu’elle ne pourra terminer.

Elle leur invente une histoire pour faire de leur présence furtive une réalité plus dense… elle les fait entrer dans sa vie, un instant, juste pour se sentir un peu moins seule.

Et puis, parce que c’est son rôle, un rôle qu’elle n’a pas choisi mais qu’elle est obligée d’assumer chaque jour, chaque minute, chaque seconde que Dieu fait, elle prend ses ciseaux d’or et coupe un fil, puis un autre, sans regret.

100908_Quimper_6

138 réponses à “Des poussières de tout

  1. Mais c’est une bigoudenne non? Tiens je crois bien que j’ai reçu quelques poussières là…. le marchand de sable est passé….
    Belle nuit
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Je ris… oui, c’est une bigoudenne. 🙂
      Bises et douce journée Dany.

  2. Ah oui et dire qu’on la chasse de nos vies cette poussière, merci Quichottine, bon W-E, bises de jill

    • Quichottine

      C’est vrai… peut-être ne faut-il pas le faire aussi souvent. 🙂
      Bises et douce journée jill.

  3. J’ai beaucoup tricoté et brodé aussi ; mes bout de fil et de laine volaeint au vent sur la terrassse ou le chine reposait au soleil attendant que je arrête mon ouvrage… au printemps suivant, un nid est tombé du cerisier fleur… Malheureusement avec les oeufs mais j’ai eu la surprise de trouvé dans le nid des brins de fil, de laine et les poils de mon Milord….
    avec le sourire

  4. Un très beau texte qui m’a émue Quichottine. Les poussières d’une vie qui se termine. Bises

  5. Très beau texte émouvant, de cette vieille femme qui … s’envole en poussières …
    Je te souhaite un bon week end, chère Quichottine.
    Bisoux doux.

    dom

  6. Bonjour Quichottine
    Et moi qui demandait à Laure , pourquoi faire ces poussières ?
    Et bien tu as su repondre à ma question ..belle osmose
    Bises ma douce

    • Quichottine

      J’en suis ravie…
      Merci, Claudine. Bises et douce journée.

  7. Coucou ma Quichottine,
    Je suis Laure depuis des années, et elle à des doigts de fée. Elle chine et fait des trouvailles magnifiques qui l’inspirent dans ses créations et relookages. J’aime tout particulièrement le travail qu’elle fait sur son casier d’imprimeur.
    Toujours beaucoup de vent dans mon île, je ne vais pas sentir le moisi…!!!! Bises et bon samedi. ZAZA

    • Quichottine

      J’approuve tout à fait. 🙂
      Merci, Zaza. Bises et douce journée.

  8. Une poussière qui du plus loin que je me souvienne m’a toujours émue : la fine poussière que laisse sur nos doigts le frôlement d’un papillon…
    Bon week-end à toi Quichottine, à tous.
    eMmA

  9. Et voilà comment des poussières de RIEN peuvent faire un beau TOUT.
    belle journée Quichottine.

  10. Et poussières d’étoile nous sommes.
    Touchée coulée par ton texte, ce sont ces petites mailles, ces petits riens précis et précieux qui font toute une vie.

    Bisous plein ma Quichottine.

    • Quichottine

      Poussière d’étoiles… oui, aussi.
      Merci pour tout ma Polly.
      Bisous plein.

  11. La statue est magnifique, et les poussières de tout enrichissent les jardins secrets des brodeuses quoiqu’elles brodent…

  12. Eglantine

    un très beau texte pour cette tres belle sculpture …

    bisous

  13. Un joli texte avec des mots touchants et qui racontent la vie.
    La vie qui passe, facile ou pas, entourée ou pas… colorée d’états d’âme de toutes les couleurs comme ces petits fils.
    Merci et bonne journée à toi

  14. La vieille dame était méticuleuse et économe. Après sa mort on a trouvé dans un placard une boite étiquetée « petits bouts de ficelle ne pouvant plus servir à rien »

    • Quichottine

      Un dernier sourire pour ceux qui les trouveraient. 🙂
      Merci, Emma.

  15. Sage Philomène immobile, absorbée dans sa broderie glazig au bleu remarquable du ciel de Quimper et de la mer bretonne.
    J’aime que tu brodes et la fasses vivre avec des mots, Amielle; je peux voir la faucheuse -ses ciseaux dorés- couper par petits bouts la ficelle du temps… Tout n’est que poussière.
    Gros bisous, tout plein.
    Les broderies de Laure sont bien jolies. D’autres d’amies-nautes ont ce talent: Cricri, Sydoky…
    (Le lien chez Laure, poussières de tout, ne fonctionne pas)

    • Quichottine

      J’y ai pensé très fort… mais je n’ai pas voulu ajouter l’image qui l’aurait montrée.
      Gros bisous tout plein. Passe une douce journée.

      (Merci pour le lien cassé, j’ai corrigé.)

  16. L’écheveau du temps qui passe… Poussières de tout, une très belle « image » avec une vraie image d’une brodeuse, bretonne qui plus est… Merci pour tes mots. Bonne journée

  17. c’est très joli poussière de tout… toute une vie en sorte !
    bisous Quichottine

  18. cela me rappelle « Mon Jules » qui dans la rue ramassait dans la rue les ficelles que le facteur jetait par terre au fur et à mesure de sa tournée…ces ficelles grises enserraient les paquets de lettres par pâtés de maisons de mon village… économe « Mon Jules » s’en servait au jardin pour attacher les pieds de tomates aux tuteurs… et pour lier plein de petites choses…

    « Mon Jules » était mon père nourricier…

  19. elle est si belle ton histoire autours de ces petits bouts de fils et de poussière …
    Un résumé émouvant de toute une vie
    bisou ma Quichottine et merci pour ce beau petit bout de tout …..

    • Quichottine

      Merci… je suis ravie que ça te plaise.
      Bisous et douce soirée.

  20. L’ouvrage que l’on ne terminera pas … !
    Les petits bouts de fils, de laine, oui, on les retrouve dans des nids tombés.
    La vie est ainsi. J’aime : poussière de rien. Au bout, nous sommes poussière de rien. D’accord, poussière d’étoiles est plus engageant pour partir.
    Bisous Quichottine.

    • Quichottine

      Tu as toujours les mots qu’il faut.
      Merci, Pimprenelle.
      Bisous et douce journée.

  21. Et les passants ne savent pas qu’elle est leur Parque sans quoi ils s’arrêteraient pour contempler les petits bouts de leur Destin s’amonceler à ses pieds. Ainsi va la vie

  22. Bonsoir Quichottine
    Tu m’étonneras toujours ! d’une poussière, de petits bouts de rien…. tu nous fais un grand tout !
    Tout en publicitant une amie qu’on n’aurait sans doute pas connue sans toi !
    J’avais une machine à tricoter que j’ai utilisée toute ma vie de mère… bref ! Ce qui enclenchait systématiquement une poussière de laine qui se déposait PARTOUT !
    Le soir, fatiguée, je laissais tout et passais l’aspirateur le lendemain matin…
    Un jour, j’entends des petits cris…. je découvre, sur la dernière étagère de ma bibliothèque, derrière ma pile de magazines de modèles de tricot, un nid de souris débordant de souriceaux…. Et quelle ne fût pas ma surprise : le nid était ENTIEREMENT constitué de moumoutes de laines de toutes les couleurs !
    Rien n’est perdu !
    J’aime bcp aussi le com de alphomega ! bravo !
    Merci Quichottine, de ce billet magnifique et bisous

  23. Pour te distraire de ce brin de mélancolie que tu sembles traîner en ce moment: https://www.youtube.com/watch?v=3IKnUDGlpOA Bises VITA

  24. Je ne regarderai plus les poussières, moutons et fils de la même manière….
    J’aime beaucoup aussi l’histoire de Luciole83!
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Les confidences de mes lecteurs me touchent toujours beaucoup.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  25. Très émouvant ton texte Quichottine et tellement vrai
    Merci
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Jackie.
      Je suis heureuse que cette lecture vous ait plu.

  26. Ces jolies poussières de fils si colorés, t’ont inspiré un très beau texte. J’aime beaucoup aussi, cette brodeuse dans son éternité ! Je te souhaite un bon week end , déjà bien entamé. Bisous

  27. Très joli texte que tu as fort bien brodé ma Quichottine !!!
    Douce fin de journée et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Broder des mots… j’avoue que j’aime et l’image et l’idée.
      Merci, Marité.
      Gros bisous et douce fin de journée à toi aussi.

  28. Je ne suis pas étonnée que notre amie Laure t’inspire. Son blog est si joli, si romantique et elle garde en effet ses poussières de fil de toutes les couleurs … j’ai bien aimé lire tes mots.
    J’ai collectionné aussi mes poussières de fils, puis un jour j’ai décidé de les confier aux oiseaux. Pendant un moment dans les arbres autour de chez moi, il devait y avoir des nids très douillets et de toutes les couleurs.
    Gros bisous et très belle soirée
    Annick

    • Quichottine

      Je suis sûre qu’il y en a encore…
      Merci pour tout, Annick.
      gros bisous et douce soirée.

  29. Bonsoir Quichottine,
    Je rentre juste et découvre dans mes mails ton billet, vite j’accoure et je découvre une merveille comme toi seule sait les écrire, merci du fond du ♥ je suis très touchée et émue que mes poussières de tout t’aient si joliment inspirée.
    Quant à cette statue elle est divine ♥ c’est une Bigoudène dans un musée ?
    Je te souhaite une douce soirée et un doux dimanche
    Gros bisous de nous deux

    • Quichottine

      Elle est au musée de Quimper… j’avoue que j’avais adoré la photographier.
      Merci pour tout, Laure.
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  30. Des poussières de mots…. j’aime!

  31. de jolies poussières pleines de couleurs …
    bises et belle fin de semaine

    • Quichottine

      Les couleurs de la vie… 🙂
      Bises et belle soirée à toi aussi.

  32. …. Mais contrairement à Atropos, elle n’est pas aveugle (il vu que Martine85me semble bien qu’Atropos était aveugle, mais je n’ai pas pu trouver confirmation). Je suis allée voir ces brins de fil multicolores, quelle jolie idée !
    Je te souhaite une douce soirée, Dame, je t’embrasse fort.
    As-tu vu que Martine, qui vit dans la même ville que toi, m’a dit, je cite :  » il reste encore une boucherie qui fait de la résistance dans le village gaulois en vendant du porc elle est même tout près du port sur l’Oise » ?

    • Quichottine

      Oui, j’ai vu… merci pour tout, Croc.
      Martine vit à quelques minutes de chez moi, je l’ai rencontrée pour mon plus grand plaisir. 🙂

      Atropos est aveugle, comme ça, elle ne peut pas choisir le fil qu’elle coupe. 😉

  33. Je connais bien son blog et tu as raison , et puis ta photo est superbe
    A bientôt

  34. Poussière du temps qui passe …

  35. Pendant un temps je gardais les bouts de laine au cas où. Mais maintenant je les jette. Bisous

    • Quichottine

      J’en garde et j’en jette aussi… tout dépend. 😉
      Bisous et douce soirée.

  36. marlene04

    Quel beau texte ! On le relit avec le meme plaisir chaque fois…

  37. Voilà une ébauche de roman que tu pourrais terminer.
    Je visualise déjà très bien la scène.
    Bon dimanche.

    • Quichottine

      Sans aucun doute… tant de mots à écrire et si peu de temps pour le faire… 🙁
      Douce et belle soirée Philippe. Merci pour tout.

  38. J’ai trouvé ce texte bien émouvant Quichottine, à plus d’un titre.
    Beau texte sur le temps qui passe inexorablement.
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Je suis heureuse qu’il t’ait plu.
      Merci, Santounette. Bises et douce soirée.

  39. oh une brodeuse bigoudène ! Si mes souvenirs sont bons, elle est dans le musée de ma ville !
    Tu as fait des poussières de Laure une bien belle histoire ! Cette page me parle beaucoup, merci Quichottine
    bisous et bon dimanche

    • Quichottine

      A Quimper… 🙂
      Merci, Lilwenna.
      Bisous et douce soirée à toi aussi.

  40. Les Parques couperont un jour les derniers fils de nos vies, mais qu’elles ne prétendent pas avoir terminé l’ouvrage, il se trouvera toujours quelqu’un pour y ajouter quelques points. Du moins je l’espère !

  41. C’est toujours un vrai bonheur de te lire ma chère Quichottine. Tes pensées et ton style m’émerveillent. Notre gentille fée Laure m’a offert plusieurs petites broderies. Des oiseaux, bien sûr !
    J’ai fait ça aussi pendant un temps, remplir des petits pots de fils, et je les mettais dehors au printemps. J’en retrouvais dans les nids de merles. Ils piquaient aussi des filaments de guirlandes de noël tombées dans le jardin. Ils avaient des nids précieux.
    Nous avons presque terminé le déménagement du studio de Papa avec les enfants et petits-enfants. Michel est bien trop fatigué pour tout ça.
    Je t’embrasse bien fort.
    D’amicales pensées de nous deux pour vous deux. Et bon dimanche. Avec Manu je crois ?

    • Quichottine

      Confier ses bouts de fils aux oiseaux… c’est si joli !
      Merci pour tout, ma Cricri.
      Je sais combien tout est difficile pour vous… alors, plein de pensées amicales de nous deux pour vous deux.

  42. Je te souhaite un bon dimanche, chère Quichottine
    Bisoux doux.

    dom

  43. Très joli texte Quichottine, doux comme ces poussières…

  44. J’ai trouvé un très beau nid sous les arbustes, que la neige a fait tomber, fait de toutes sortes de matières et même de terre, crins , brindilles que sais-je, très solide …
    Tu nous fais revivre le travail minutieux de la couturière, parfois bien ingrat, du temps de ma grand-mère, veuve avec trois enfants, cela ne payait pas beaucoup, pour faire vivre sa famille elle cousait beaucoup et brodait, et la nuit elle s’y était gravement abimée les yeux …
    Bonne journée Quichottine, bisous

    • Quichottine

      Beaucoup de femmes cousaient à domicile, brodaient… payées à la pièce, elles ne gagnaient pas beaucoup.
      J’ignore si ce métier existe encore…
      Bisous et douce soirée.

  45. salut
    des poussières de tout ça me fait penser au marchand de sable que je regardais lorsque j’étais enfant
    bonne semaine

    • Quichottine

      Bonne nuit les petits… j’adorais. 🙂
      Bonne semaine à toi.

  46. il s’agit d’un morceau du barrage sur la Dordogne à Argentat

  47. un texte qui demande à être poursuivi tant il est joli.
    pour mon concours pour gagner une invitation pour deux personnes il n’est pas nécessaire d’être sur facebook. Tu devrais tenter ta chance

  48. En voyant cette statue, je pensais aux 3 liseuses de St Fargeau, mais non !!!! après recherche ce n’est pas cela
    je suis allée chez ton amie voir les  »nids » c’est colorés, jolis et originale et un beau travail
    bisou Quichottine

    • Quichottine

      Il s’agit de la Brodeuse du musée de Quimper.
      Merci, Dgidgi.
      Bisous et douce soirée à vous deux.

  49. Un texte très émouvant et très beau
    « Nous ne sommes que de la poussière dans le vent
    De la poussière dans le vent
    Chaque chose n’est que de la poussière dans le vent »

    Kansas – Dust In The Wind

    • Quichottine

      J’aime beaucoup…
      Merci pour ce partage, Marie.
      Bises et douce soirée.

  50. J’imagine bien tous ces petits fils de poussières. Le temps passe et ils s’amoncellent. Certains les jettent dehors pour les oiseaux. Bonne idée !

    Bises du soir Quichottine !

    • Quichottine

      Je suis contente que ça te plaise.
      Merci, Monique.
      Bises et douce soirée à toi.

  51. Très joli texte ma Quichottine de ces poussières de rien que l’on entasse dans un bocal ou qui s’entasse dans un coin pour faire des nids multicolores. . Et magnifique cette statue de Bigoudène de Renée Quillivic que l’on peut voir au Musée de Quimper.. Bonne soirée et douce semaine.

    • Quichottine

      Merci pour les précisions, Mireille. C’est vrai que je l’avais photographiée là-bas.
      Douce soirée.

  52. Poussières …ce que nous deviendrons

  53. Un beau texte rempli de poésie sur ces bouts de fils, bouts de vie.

  54. Un texte très émouvant, merci ma Quichottine… Voilà où ton texte amène mes pensées !
    Je pense que chacun de nous va rejoindre les étoiles avec l’impression de n’avoir pas eu le temps de terminer quelque chose… Nous ne sommes que des poussières dans l’univers.
    Bonne soirée et gros bisous.

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Gros bisous et douce soirée à toi aussi.

  55. Un texte magnifique, où tu nous parles de Laura, mais aussi de l’art et de l’artiste.
    Poussières de tout, cela fait rêver, ce titre, en effet…

  56. Bonjour chère Quichottine, Je sais ces bocaux emplis de couleurs variées qui chaque jour sont les témoins des travaux avancés, on y glisse également un peu de nous-même à chaque ouvrage terminé. Tu as raison une histoire à raconter ou à écouter selon son goût. Je t’embrasse par ici … A très bientôt

    • Quichottine

      Un peu de nous, c’est vrai. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  57. Très jolie expression que celle de « poussière de fils » 🙂

    Bonne journée Quichottine

  58. J’aime les « poussières de tout » et j’admire le talent et la finesse de la brodeuse ! Quelle délicatesse dans ses réalisations ! Vous vous rejoignez toutes les 2 au-delà des fils et des mots…

  59. Je ne sais pas pourquoi: ton texte me fait penser à une moire qui, en coupant les fils de la vie, fait retourner les êtres à la poussière.

  60. Un conte de fée superbe ….J’ai fait une photo de mon regard intérieur !
    Cela fait du bien de rêver , c’est même indispensable!
    Merci Quichottine pour ce lâcher prise dont on a tant besoin.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi pour tes mots et ta présence.
      Bises et douce soirée erato.

  61. Ma grand- mère disait : « Je m’use les yeux à ravauder » j’ai encore sa boule de buis pour la reprise des chaussettes, ton texte m’a fait penser à elle. merci Quichottine.

    • Quichottine

      J’ai gardé la mienne… et pourtant, il m’arrive de moins en moins de repriser les chaussettes.
      Merci à toi pour ce partage, Pierre.
      Passe une douce soirée.

  62. naturesereine

    Un très bel article qui illustre bien ce que Laure nous propose sur son site, oiseaux compris 🙂 bises Quichottine

  63. Toutes les brodeuses « ramassent » leurs poussières de fils de chaque mois afin d’en emplir le pot annuel !

    J’en suis à 3 pots entiers .

    C’est une idée comme une autre .

    BISOUS QUICHOTTINE

    any

    • Quichottine

      C’est une bonne idée je trouve. 😉
      Bisous et douce soirée Any.

  64. Bonsoir Quichottine
    je reviens d’un voyage extraordinaire -Poussière de fils- ou les fils s’enlacent,
    et se délassent joyeusement.
    Les articles sont magnifiques. Merci
    Par contre il y a quelques temps je t’ai adressé un mail via contact et j’ai jamais eu de reponse. Se serait-il égaré dans des méandres secrets?
    Bisous tout plein

    • Quichottine

      Je t’ai répondu plusieurs fois… en fait, c’est ta messagerie qui classe mes courriels dans tes indésirables… 🙁
      Bisous tout plein à toi aussi.

  65. c’est très intéressant la broderie voir se créer un joli tableau un plaisir

  66. je me suis souvent demandée à quoi servaient ces verrines de fils –
    des poussières de tout, oui nous y retourneront , n’y pensons pas , faisons provision de poussières de beaux mots , d’étoiles !!
    gros bisous !!

  67. Ta belle histoire de ‘poussières de fils’ me fait penser à ma grand mère qui conservait précieusement tout et rien, des petits bouts de ficelle, des brins de laine, des étiquettes, des restes de papiers cadeaux etc… son bas d’armoire était une invitation à voyager au pays des merveilles! bises; Simone

    • Quichottine

      Les enfants adorent y plonger… 😉
      Merci, Simone.
      Bises et douce soirée.

  68. auparavant tout était gardé … aujourd’hui tant de choses … de petits bouts de rien qui pourraient servir pour faire de la confiture, ou orner un paquet, ou pour planter une bouture … sauf qu’à force d’accumuler, la place se rétrécit …
    merci pour ce texte joli
    bises

    • Quichottine

      Comme tu dis… il faut ensuite être capable de trier… 🙁
      Bises et douce soirée.

  69. J’ai bien aimé tes poussières de tout
    D’autant que j’ai participé un temps aux poussières de fils, mais j’économise tant mes aiguillées que j’ai mis 2 ans pour remplir mon petit bocal, je pourrais à peine remplir un petit biscornu.
    Ta poussière de tout est une belle image, les pensées pourquoi pas, j’aime cette idée
    La statue de la brodeuse est splendide, belle trouvaille
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage, Tit’Anik.
      Tu es économe, c’est bien. 😉
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.