Le tout premier lundi

Tandis que je voyageais chez vous, ouvrant un à un vos avis de parution d’article, suivant des liens ici ou là, rêvant devant des images, me régalant des mots offerts en ce premier lundi de l’année, je réfléchissais.

– Aïe ! Cela n’augure rien de bon ! J’ai toujours préféré quand tu agissais sans réfléchir, quitte à foncer dans le mur et à le regretter après !

Tu crois ? C’est vrai qu’en vieillissant je réfléchis davantage… j’ai moins de bleus.

Quichottine avait souri en prononçant la fin de sa phrase. Moins de bleu ? Allons donc ! Il y avait toujours ce petit coin de ciel qui lui plaisait tant, même caché dans l’ouate de ce mois de janvier qui avait commencé sous le soleil et qui se cachait désormais, comme s’il regrettait de succéder à un Noël si doux…

Il y avait toujours la houppelande bleue de son lutin préféré… Même lorsqu’elle menaçait de rendre l’âme à force d’être mise à mal dans des balades étranges au cœur de la quichottineraie.

Il y avait toujours ces mots que l’on dit sans y penser, ou en y pensant trop… mots bleus pour jours grisâtres, mots tendresse, mots caresses…

Les mots bleus de l’encre contestataire des années 68… celle qui se cachait dans nos trousses de lycéennes près du rose « tyrien » interdit. Un bleu « des mers du sud », turquoise à déposer sur le blanc de la page en pleins et en déliés, ou, plus sobrement, dans l’écriture plus unie de nos stylos à plume.

Les feutres viendraient plus tard, les pointes Bic étaient encore traditionnellement dans les quatre couleurs dont seul le rouge marquait le passage de nos enseignants sur nos lignes.

Aujourd’hui, les enfants ne sauront bientôt plus combien il est agréable d’être libre d’écrire sans contrainte…

D’ailleurs… sauront-ils encore écrire lorsqu’il ne sera plus question que de remplir des questionnaires sur une tablette, un ordinateur, de ne plus lire que sur des tableaux numériques des explications expurgées de tout sentiment personnel, de toute émotion ?

Ce bleu turquoise étrenné en cachette alors qu’il nous était interdit sur les copies rendues était porteur de rêve, de poésie, de plus de ressentis que ce que je pourrais confier ici…

Le bleu des îles dont Siratus nous montre en ce début d’année les merveilles sous-marines dans une vidéo en musique à voir absolument… un peu plus de sept minutes de pur bonheur.

– Tu es encore partie dans une digression qui n’a plus rien à voir avec ce que tu racontais au début de cette page !

C’est vrai… Je disais donc que je voyageais chez vous, ce matin, et que je réfléchissais.

Je m’étais abstenue hier… et j’avais décidé de prendre le temps de ne rien laisser perdre…

– Double ration… tu aurais pu faire une indigestion !

Comment être malade de trop lire ? C’est impossible voyons !

Ce que je découvrais me ravissait, me faisait perdre la notion du temps qui passe…

– Tu n’as pas un petit creux ?

Oups ! Voilà que je me faisais de nouveau rappeler à l’ordre… Heureusement qu’il y avait des restes et qu’il suffisait de les chauffer un peu !

Repas simple, repas d’un lundi qui n’avait rien de différent… si ce n’était que ce serait le tout premier de janvier…

Devais-je éteindre l’ordinateur sans plus m’inquiéter du silence pesant qui s’installerait ici ou là… des reproches que je me ferais – vous ne m’en faites pas, vous êtes trop gentils ! – si je ne terminais pas ma ronde, ce voyage immobile qui me fait aller d’un bout du monde à l’autre sans me déplacer ?

Je ne l’ai pas fait.

J’ai choisi une image, l’un de mes coups de cœur du jour. Il y en avait d’autres, comme toujours, celles qui nous emmènent très loin, au pays des rêves… mais comment choisir sans mettre de côté… sans tout montrer ?

Il faudrait que j’ouvre de nouveau ma boîte à rêves, que je mette à l’honneur plus souvent ceux d’entre vous qui me permettent de donner chaque jour des couleurs à notre monde…

pilulier-roses-bleues_Clo

Mais vous les connaissez aussi si vous avez suivi au fil du temps les liens que je vous laisse ici ou là… alors, très égoïstement, je n’en ai pris qu’une aujourd’hui.

Je me suis dit que j’allais vous raconter… mais ce sera demain, tout bientôt…

Passez une belle journée.

92 réponses à “Le tout premier lundi

  1. j’ai aimé cette image de l’oiseau près du pont, et je vais voir les images de Siratus
    Belle journée Quichottine

    • Quichottine

      Merci…Je l’ai trouvée vraiment « parlante »… alors, nous verrons bien ce que notre Lutin bleu en fera. 🙂
      Belle journée à toi aussi, Marine.

  2. Hélène Carle

    Le tout premier lundi… Quel beau titre!
    Un début qui s’ouvre sur tous les possibles.
    A suivre!

    Hélène*

    • Quichottine

      Un titre qui pourrait donner naissance à un roman… un jour. 🙂
      Merci, Hélène.

  3. Elle est belle ta boîte à rêves bleus….

  4. J’aime beaucoup ton premier lundi, et même s’il fait gris dans le ciel, nous devons garder comme ton lutin toujours un peu de bleu dans le coeur.
    Belle après midi

    • Quichottine

      Merci.
      Je crois que sans ce petit peu de bleu la vie serait bien triste.
      Belle soirée à toi.

  5. Je lève mon encrier à ta santé ! Et j’attends avec impatience ta version de cette belle photo revisitée par le lutin bleu… Tu sais, j’ai quand même la nostalgie de l’encre violette…

    • Quichottine

      C’est vrai qu’elle était bien belle aussi, l’encre violette de mon école primaire… mais elle n’était pas interdite, au contraire. 🙂
      Nostalgie quand tu nous tiens. 😉

      Merci pour tout, Galet.

  6. Un lundi premier de l’année comme un titre royal, et l’on repart ici et là pour une année à vivre en bleu en rose en jaune, tout sauf en gis et noir… 😉 Bonne soirée Quichottine, bises de JB

    • Quichottine

      Tu as raison… il faudrait ne peindre aucun jour en noir…
      Bises et douce soirée à toi aussi, jill.
      Merci pour tout.

  7. Sortir la boîte à rêves pour le 1er lundi de l’année c’est déjà pas si mal …

  8. la vie en bleu, comme l’espoir de Lazzarotti…

    A demain, Quichottine!

  9. Tant qu’il y aura du bleu Quichottine, tu sais que nous e suivrons….. Ne sois pas jalouse, mais nous aimons trop ton lutin !!! (pourquoi dis-je nous ????? Je n’ai sûrement pas besoin de parlez pour les autres, non, ce n’est pas cela, mais comme toi je me balade si souvent avec tant d’amis complices ou imaginaires que je ne peux que les associer, à mon commentaire… Je sais que tu me comprendras !!!)

    • Quichottine

      Tu m’as fait sourire… j’adore nos compagnons imaginaires : les tiens et les miens.
      Merci pour tout ABC.

  10. Bonjour Quichottine, le premier lundi de l’année !
    Quel bonheur, les mots bleus de l’encre contestataire des années 68
    Ce mai 68, dont on parle toujours, que je n’ai pas oublié mais que je ne revois pas comme on nous le montre tout gris, tout brisé, tout plein de pavés, sans doute parce que nous, dans les petites villes nous ne vivions pas les mêmes choses, c’était simplement un mois de mai plein de soleil, notre première télévision ( d’occasion ) et un salaire qui serait amputé mais dont on se fichait un peu, un enfant qui naîtrait 9 mois plus tard ! !
    Je m’égare, mais je n’efface pas
    Ton bleu est superbe , j’aime , j’ai tant besoins de couleurs .
    je t’embrasse fort

    • Quichottine

      Tu as eu raison de ne pas effacer… J’adore ces moments de complicité où nos coeurs s’ouvrent.
      Merci pour tout, agathe.
      Je t’embrasse fort.

  11. Dans ce premier lundi de janvier on sent déjà que tu vas nous entraîner de ci de là et du coup ce premier jour de la semaine me met du baume au coeur et je vais te suivre tout le long….Et je vais te dévorer. J’ai bien aimé ce titre moi qui suis souvent coincé au niveau de mes titres..Oh oui comme j’aime cette idée….

    Belle fin de soirée et bisous d’EvaJoe

    • Quichottine

      Merci infiniment EvaJoe.
      Un titre ne fait pas tout l’ouvrage, mais il contribue à l’envie de lire.
      Belle fin de soirée à toi aussi. Bisous.

  12. elle est belle ta boîte à rêves tout en bleu…
    Et demain sera le premier mardi de l’année
    et chaque jour peut être vécu comme le premier
    Je t’embrasse Quichottine !

    • Quichottine

      Chaque jour vécu comme le tout premier… c’est une bonne idée, surtout si le premier nous a fait sourire.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  13. Coucou Quichottine,
    En lisant le titre « Le tout premier lundi », j’ai pensé que tu allais nous faire le coup de la création du monde. Drôle d’idée n’est-ce pas ?
    Comme tu as raison de mettre à l’honneur cette vidéo de notre amie Siratus ! Avec Michel nous l’avons regardée plusieurs fois déjà. C’est un merveilleux documentaire. J’espère qu’il y en aura d’autres, elle a tellement de trésors dans son ordinateur. Trésors qu’elle est allée chercher elle-même si loin de sa Bretagne pour notre plus grand plaisir à tous.
    A bientôt Quichottine pour découvrir le récit du lutin bleu.
    En attendant je t’embrasse très fort et je te souhaite une douce soirée.

    • Quichottine

      Non, ce n’est pas une drôle d’idée, c’est une idée charmante… et j’aurais pu. 🙂
      J’espère aussi qu’il y en aura d’autres.
      Merci pour tout, ma Cricri.
      Je t’embrasse très fort et te souhaite le meilleur pour cette soirée et pour les jours à venir. Courage pour tout.

  14. Bonsoir Quichottine, tu sais bien que personne ici ne reproche rien à personne, de quel droit ? vive la liberté sur nos blog, il faut faire simplement selon nos envies.
    J’ai admiré tous ces drôles d’escargots de mer qui semblent flotter au fond de l’océan !!! c’est très beau. Comme cet oiseau sous les ponts, ah bon ? la solitude n’existe pas dit l’oiseau ? oh que si hélas, entre-coupée bien évidemment par quelques surprises, quelques rencontres par-ci, par-là, mais la mienne me poursuit inlassablement quoi que je fasse … C’est ma vie que j’essaie d’assumer au mieux.
    A demain donc et très belle soirée
    Gros bisous

    • Quichottine

      Faire ce que nous pouvons et voulons, c’est le mieux…
      Merci pour tout.
      Prends bien soin de toi Annick. Je pense à toi et t’embrasse très fort.

  15. ah la bouteille d’encre Waterman « bleu des mers du sud » , couleur subversive s’il en est waouh, voilà la boite à souvenirs ouverte… après il y a eu les féériques stylos à l’encre dorée… oui la fantaisie est subversive

    • Quichottine

      « La fantaisie est subversive »… je vais me le garder en tête.
      Restons rebelles… 😉

  16. Bonsoir Quichottine « Le tout premier lundi… » voilà qui appelle une suite de lundi et de jours et des moments tout bleus à butiner ici et là, des moments d’évasion où tout est toujours possible…
    Merci pour ce tout premier lundi !
    je t »embrasse

  17. Bonne fin depremier lundi Quichottine. Bonne idée que de sortir ta boîte tout de bleu vêtue… Je m’en souviens très bien!

    • Quichottine

      Tu étais là depuis le début… je suis heureuse que tu sois restée.
      Merci, Marie.

  18. que c’est beau le bleu

  19. Du bleu, on en a tous besoin. C’est tellement bon de se laisser aller dans les bleus.
    Les tiens, évidemment, mais ceux du ciel, de la mer, des lacs.
    Je t’embrasse très fort pour ce premier lundi.

    • Quichottine

      La nature en est pleine… et j’adore !
      Merci, ma Polly.
      Je t’embrasse très fort aussi.

  20. J’aime le bleu : au plaisir de lire la suite…. Bises

    • Quichottine

      Merci Martine.
      Tu nous en offres souvent, et j’adore !
      Bises et douce soirée.

  21. L’encre bleu outremer, si belle, si différente des encres que l’on nous imposait depuis des années. Mais pourtant elle n’allait pas du tout avec mes pattes de mouche. En revanche j’ai toujours une grande admiration pour l’encre violette qui me fait plus rêver. Mais nous avons chacun des images et des couleurs qui nous parlent…
    Bon… eh bien on attend la suite… 😉 Gros bisous et belle soirée à toi.

    • Quichottine

      Rire… avec les miennes non plus mais j’en aime toujours la couleur. 🙂

      Je laisse souvent mes pages en suspens… mais je sais que vous ne m’en voulez pas.
      Gros bisous et douce soirée à toi aussi.

  22. tu m’as fait remonter dans le temps ! Quand j’avais 15 ans, j’avais rempli un carnet de toutes mes poésies préférées, à l’encre turquoise ! Je l’ai toujours d’ailleurs, rangé dans mon armoire
    Merci Quichottine
    bisous et bonne soirée

    • Quichottine

      Ce sont toujours de bons souvenirs…
      Merci à toi pour celui-ci.
      Bisous et douce soirée Lilwenna.

  23. tu nous laisse sur notre faim
    ah la coquine (sourires)
    j’ai bien aimé ce partage
    belle réflexion sur la nouvelle génération et l’écriture
    c’est tellement vrai ce que tu dis

    j’espère que tu as passé un bon weekend

    douce semaine

    gros bisous

    • Quichottine

      … c’est vrai que c’est souvent. Mais là, vous n’avez pas trop attendu. 🙂
      Merci, Sonya.
      J’espère que tu as passé un bon week-end toi aussi.
      Gros bisous et douce soirée.

  24. Coucou Quichottine
    J’ai retrouvé Siratus sur son blog en cette fin et debut D’année ..j’ai été très heureuse de sa presence à cette periode de l’année ,Dame des océans qui s’est rappelée à nous ces matelots fidèles au poste
    j espère !!
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      J’espère toujours qu’elle reprendra ses publications de façon plus régulière, mais je sais qu’on ne peut pas toujours faire ce qu’on veut.
      Gros bisous et douce soirée, Claudine. Merci pour tout.

  25. Bonsoir Quichottine. J’écrivais toujours sur mes cahiers avec cette encre bleu des mers du sud qui faisait rêver comme tu le dis si bien. Bisous

  26. Mistigris34

    j’aime bien écrire en bleu, mais ici je ne peux, et chez d’autres parfois çà dérange, alors je fais selon l’inspiration du moment, je te souhaite une belle soirée,
    je suis en « mode tricot » défaire,refaire…et aussi valises car jano part à Dakar le 143 pêche en mer avec des amis !
    je reste à la maison, j’aime pas l’avion et encore moins la chaleur ;
    gros bisous, MIAOU !!!!!

    • Quichottine

      Tu as bien fait de le laisser partir seul… ainsi, chacun de votre côté, vous aurez plein de choses à raconter.
      Bon tricot, Mistigris. Je suis en mode tricot aussi. 🙂
      Gros bisous et douce soirée.

  27. le tout premier pourrait inaugurer une série ….comme les voyelles de Rimbaud ou l’abc de Galet…Et ce lundi roule comme une orange vers le premier mardi!!!Alors, le petit lutin vert va faire des siennes……VITA

    • Quichottine

      Quelles que soient leurs couleurs, mes petits lutins me surprennent souvent. 🙂
      Merci pour tout, Vita.
      Passe une douce soirée.

  28. Coucou tardif ma Quichottine. En te lisant tu viens de réveiller des souvenirs de cette écriture avec le stylo à plume Waterman rechargé avec des cartouches « bleu des mers du sud », pas très prisée effectivement des enseignants.
    La photo d’Emma est superbe, et notre capt’ain de la galère en nous présentant ses voeux nous a offert une merveilleux fond marins.
    Merci pour cette prose si riche.
    Bises et bonne soirée ZAZA

    • Quichottine

      Je suis heureuse que ça t’ait plu… Merci, Zaza.
      Bises et douce soirée à toi.

  29. Belle soirée ma Quichottine ! Je t’embrasse très fort.
    Je remets, je remets… En espérant toujours reprendre une vie un peu plus « normale », plus calme…
    Mais je n’oublie pas.

    • Quichottine

      J’espère de tout coeur que tout s’arrangera… alors, merci pour tout, Liliane.
      Je t’embrasse très fort aussi.

  30. Douce nuit, Amielle. Merci.
    Les messages des fidèles matelots font chaud au coeur. Dès que possible, je reprendrai la barre de la Galère. Gros bisous tout plein.

    • Quichottine

      Quand tu le pourras… ce serait une bonne chose, tu nous manques beaucoup.
      Gros bisous tout plein et douce soirée mon Amielle. Prends bien soin de toi.

  31. J’adorais moi aussi cette encre bleue qui effectivement me faisait penser aux mers du Sud et rêver.
    Nous étions fiers d’avoir la chance d’utiliser cette encre, il est vrai qu’elle était interdite à l’école.
    Je souris quand je vois que nous nous contentions de petites choses, pas de portable, de tablettes…
    Démarrer le premier lundi de l’année avec une encre bleue, tout un programme.

    • Quichottine

      « nous nous contentions de petites choses »… c’est vrai.
      La couleur d’un stylo, la lecture d’un livre interdit… pas de quoi parader aujourd’hui, mais c’était un vrai bonheur.
      Merci, Santounette.
      Bisous et douce soirée.

  32. Je me souviens de ce bleu des mers du sud… je me souviens également, en classe de terminale, avoir fait provision de ces stylos plume qui coutaient trois francs six sous, pour avoir une couleur pour chacun : ce turquoise, un rose indien, un marron, un violet, un bleu nuit. Au grand désespoir de mon prof d’anglais et à la grande joie de mes profs de math, français et allemand. Le prof de physique chimie, en voyant les yeux multicolores qui décoraient mes atomes, se contentait de lever les yeux au ciel …. Non, je n’étais pas une élève qui se révoltait, mais une pointe de fantaisie n’a jamais fait de mal. Si ?? Je t’embrasse, Dame, reste au chaud par ce temps » brouillardeux »

    • Quichottine

      Tu m’as fait rire… j’en ai eu aussi, de ces stylos plumes à trois francs six sous qu’il ne fallait surtout pas oublier de refermer après usage… 😉
      Merci pour ces souvenirs partagés. C’est notre pointe de fantaisie qui rend belle la vie.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée Dame Croc.

  33. C’est vrai ma Quichottine, je l’ai utilisé aussi ce bleu des mers du Sud… très longtemps… Et, encore aujourd’hui, j’aime le retrouver pour des courriers très doux 🙂
    Gros Bisous et douce journée !

    • Quichottine

      Je l’utilise moins, mais toujours dans mon cahier de poésie. 🙂
      Gros bisous et douce soirée Marité.
      Merci pour tout.

  34. Pas de mots nouveaux,certes. Seulement des mots à répéter, toujours et encore…
    bises, Quichottine

  35. Du bleu pour illuminer les solitudes
    juste une couleur d’azur
    pour ne plus être « seul »

    • Quichottine

      Et je crois toujours que c’est important…
      Merci, Marie. 🙂

  36. Ah oui, je me souviens bien de ce bleu des mers du sud et de ces stylos qu’on remplissait soi-même. Tiens, sais tu qu’on n’oblige plus les enfants à mettre d’accent circonflexe? Comment sauront-ils pourquoi on met un accent circonflexe pour remplacer le s? Que foret sans accent circonflexe n’est pas un truc pour faire des trous, mais un bois comme autrefois la forêt de forestier? On marche sur la tête!
    Bonne journée, la reine de la digression 😉

    • Quichottine

      Les réformes orthographiques me laissent pantoise.
      Il y a même des pays où l’on n’apprend plus à écrire à la main…
      Je suis sidérée.
      Bonne soirée à toi aussi, Aude.

  37. quelle jolie boite à rêves bleus !!
    pour éviter les bleus à l’âme !!
    vite ferme la boite !! il faut la faire surveiller par le lutin bleu-
    je t’embrasse !! bonne fin de journée !

    • Quichottine

      T’inquiète… Je ne les perdrai pas tous.
      Bonne fin de journée à toi aussi, Lady Marianne.
      Bises et merci pour tout.

  38. c’est vrai que tu vas de mot en mot, me demandant qu’elle était cette façon de « voler » qui n’oublie pas les douleurs, les souffrances mais ne les laissant pas coller tes ailes d’aigle ou de jean le blanc. C’est comme si, tu savais, comme si tu pouvais aller comme un drône piloté par un terrestre précis et méthodique .. alors que non, tu vas, tu viens, et tu te nourris de ce qui a du sens.
    Bises

    • Quichottine

      C’est un très beau commentaire Andrée.
      Merci pour ces mots en partage et ce compliment qui me touche beaucoup.
      Bises et douce soirée.

  39. Il semble bien se poser des questions , comme toi, cet oiseau tout seul au bord de l’eau … Mais lesquelles ? On ne saura jamais ! J’aime bien tes disgressions . Bisous

    • Quichottine

      Merci, Fanfan. Je suis contente que ça te plaise.
      Bisous et douce soirée.

  40. Naturesereine

    C’est important un premier lundi 🙂 je vois qu’il était bien occupée bises Quichottine

    • Quichottine

      Bien occupé, c’est vrai. 🙂
      Bises et douce soirée Cathie.

  41. Jolie boite cœur bleue, emplie de délicieuses galettes, enfin ce qu’il en reste, je soupçonne tes petits lutins de s’être régalés
    BONNE ANNÉE, BONNE SANTÉ ma grande
    Je t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Sûrement. 🙂
      Merci pour tes voeux Tit’Anik. Reçois les miens en retour.
      Je t’embrasse très fort.

  42. Merci de nous rappeler ces encres aux couleurs du rêve dont nous raffolions toutes, en effet. J’aimais aussi l’encre sépia, pour ma part.
    Et les beaux papiers à lettres.
    Il faudra un jour parler aussi de l’art disparu du « papier à lettres ».

    • Quichottine

      L’encre sépia… je n’en avais pas.
      C’est vrai que j’ai adoré les papiers à lettres si jolis que nous avions à l’époque.
      Merci, Carole.
      Je compte sur toi pour en parler. 😉

  43. Il me vient immanquablement la chanson de Christophe, surtout « les mots qu’on dit avec les yeux » .
    Le lutin bleu le sait bien, lui qui est si friand de mots et de sensations

    • Quichottine

      Magnifique chanson… je suis ravie que tu en aies parlé.
      Merci, alphomega.
      Pour tout.

  44. L’encre bleue, je me souviens. La solitude, encore plus grave quand l’hiver est là.

    J’arrive ici assez tard par rapport à l’écriture de ton article.

    Depuis, l’encre rouge est sortie des crayons de Charlie Hebdo et la solitude du marasme de chaque français ne croyant plus en rien s’est métamorphosée en grand rassemblement où chacun s’est souvenu qu’un voisin existait.

    Quelques jours plus tard, les couleurs du monde se sont révélées BLEU, BLANC, ROUGE.

    Comme quoi il faut toujours garder une note d’espoir ….

    • Quichottine

      Une note d’espoir à conserver à tout prix, même si hélas, les dissensions se sont réveillées depuis.
      Merci, Alrisha.
      Passe une douce soirée.

  45. Joli texte céruléen.

  46. J’aime beaucoup lorsque ton Lutin te rappelle à l’ordre. Remarque la réflexion, seule, de Monsieur qui se pose la question de savoir si tu n’as pas faim, c’est tout tendresse et j’ai souri.
    Tu vois à quel moment je passe te faire une petite visite. Je n’ai aucun ordre !
    Bisous de chauds doudous

    • Quichottine

      Merci, Pimprenelle.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Je suis heureuse que tu passes, quel que soit le jour et le lieu.
      Bisous et douce journée à toi.