Le géant qui marchait, avec Jackie

On ne lui avait pas dit… jamais.
Il fouillait dans sa mémoire sans résultat.

Personne ne l’avait jamais mis en garde, non.

Ils auraient pu, alors qu’il rêvait de voyages, de pays lointains… oui, ils auraient pu l’avertir.

– Ne va pas là-bas ! Ne crois pas que l’herbe est plus verte, l’air plus doux !

– Tu n’y trouveras rien que tu n’aurais ici ! Sois sage et accepte-le de bonne grâce !

Nul ne s’était inquiété tandis qu’il préparait ses bagages… Ils en riaient plutôt. Ils le prenaient pour un fou, un malade, ou, au mieux peut-être, pour un doux rêveur…

Certains échangeaient des propos à mi-voix, comme s’ils s’étaient trouvés dans la chambre d’un enfant à ne pas réveiller.

Ils auraient pu…

Mais lui ? Les aurait-il entendus ?

Il n’écoutait rien. Il voulait partir, quoi qu’il lui en coûtât.

Partir, très loin, le plus loin possible, partir au bout du monde, partir pour faire de nouvelles rencontres, oublier le chien du voisin qui l’arrosait sans vergogne, l’ivrogne qui s’installait près de lui, l’apostrophant sans qu’il comprenne le premier mot de ses longues palabres… Partir pour oublier les cris qui faisaient fuir les oiseaux.

Partir pour le pays de ses rêves, là où les fleurs ne fanaient jamais, là où le soleil ne brûlait pas, mais ne se cachait pas non plus derrière un flot ininterrompu de nuages…

Partir…

Mais lorsqu’il avait enfin prit le chemin vers la liberté, tout lui avait semblé plus compliqué.

Ils auraient dû lui dire que tout ne serait pas aussi beau que ses rêves, que la fatigue l’attendrait à chaque croisement, que le découragement et la détresse le guettaient tous les deux et surgiraient impitoyables, n’importe quand.

Ils auraient dû… ils ne l’avaient pas fait.

Comment imaginer une seule seconde que ce géant pourrait s’extraire de la terre qui l’avait vu naître ?

Comment imaginer qu’il franchirait l’espace et plus encore le temps ?

Ils ne l’avaient pas fait et, c’est au matin naissant qu’il les avait quittés.

Il avait marché, longtemps.

Le vent et le soleil avait buriné son visage, ridé sa peau.

Il avançait pourtant, sans plus se retourner sur ceux qui s’extasiaient, les yeux écarquillés.

– Avez-vous vu ?

Ils s’interrogeaient, mais trop tard : le géant n’était déjà qu’un petit point, trop loin pour que l’on distinguât ses traits, qu’on entendît son souffle.

Il chemina ainsi des années…

– Il marche ? dit un jour un enfant qui jouait près d’une fenêtre.

– Il marche, bien sûr ! répondit sa mère qui n’avait rien vu et qui ne comprit pas l’importance de sa réponse.

– C’est normal ? insista l’enfant…

– Mais oui, dit sa maman, penchée sur son ouvrage, sans même lever les yeux.

Et, depuis ce temps-là, l’enfant rêve à cet arbre qui marchait, courbé tel le vieillard qu’il deviendrait un jour. Il entend encore le souffle puissant qui avait mis à mal son château de cartes.

Jackie, "Trésors des bois", 14 novembre 2013

Jackie, « Trésors des bois », 14 novembre 2013

… Et s’il voit ce que d’autres se cachent, c’est que l’âme de l’arbre lui a permis de garder en lui ce souvenir intact.

© Quichottine, décembre 2013.

Merci à Jackie pour la merveilleuse photographie de l’arbre qui marchait…Vous la retrouverez sans peine chez elle d’un simple clic sur l’image qu’elle a laissée ici.

« Un jour je serai arbre« , écrit Azalaïs … sur son ancien blog (ici). J’aime penser que nous pourrions tous l’être.

 …

106 réponses à “Le géant qui marchait, avec Jackie

  1. C’est à chacun de nous de savoir ouvrir les yeux et le cœur pour percevoir les beautés qui nous entourent. Jackie le fait si bien ! Chaque matin elle nous enchante avec ses merveilleux clichés.
    Ce qu’a compris l’enfant, c’est une autre histoire, celle du temps qui passe inéluctablement…
    Mais j’ai peut-être trop d’imagination !
    Ton compte est « à tiroirs » Quichottine ?
    Je t’embrasse très fort et je te souhaite un beau dimanche ensoleillé.

    • je n’ai pas encore compris par où il faut passer pour entrer !!!
      bises

    • Quichottine

      Je crois que l’on n’a jamais trop d’imagination… surtout quand on la met au service de la compréhension des autres…

      Merci ma Cricri.
      Conte à tiroirs… je ne sais pas. Pour l’instant, chacun y prend ce qu’il veut.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse très fort.

  2. J’adore.
    Je ne m’attendait pas à la chute, et c’est comme un bonheur qui vient dans le matin.
    Imaginez ensuite ses bagages qu’il emporte, toutes ses racines qu’il plie soigneusement.
    Son voyage lent et silencieux à travers bois et champs, rue des villes et l’émerveillement de l’enfant face à l’indifférence de l’adulte.
    Il y a tant de portes ouvertes dans ton conte.

    Passe un bon dimanche, bisous plein.

    • Quichottine

      Tu en as ouvert beaucoup… Merci Polly.
      Tes lectures me ravissent…

      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  3. Très jolie histoire. Ah, le nombre de fois où je me suis dit… je suis passée à côté d’une belle rencontre. Ou alors, cette personne continue à « marcher » alors que rien ne lui en donne les forces.
    Merci pour ton com qui me touche beaucoup.

    • Quichottine

      Merci à toi pour ces mots en partage.
      Passe une douce journée Aude.

  4. La chute est surprenante !
    Mais tes mots toujours aussi beaux.
    Bon dimanche.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      J’aime les surprises… 😉

      Merci pour tes mots, Dom. Je suis contente que cela te plaise.
      Bisous doux et belle journée à toi aussi.

  5. Oui je connais les deux blogs de Jackie à présent… Merci à vous deux pour ce bon moment lecture…. Bises de jill

    • Quichottine

      Sourire… j’aime beaucoup lorsque mes lecteurs suivent les liens que je leur propose. 🙂
      Bises à toi, jill. Merci pour tout.

  6. Il ne peut plus – surtout pas ! – s’arrêter, à présent …
    LOIC

    • Quichottine

      Il ne vaut mieux pas… 😉
      Merci, Loïc.

      Passe une douce journée.

  7. en ce moment je regarde les nombreux reportages sur Jean Lassalle et je l’envie tout comme j’envie ceux qui se lancent sur les chemins de Compostelle, ce besoin d’espace, et de rencontres je le comprends
    Quand tu m’a parlé d’arbre sur mon blog, je ne pensais plus du tout à ce texte mais à mon tableau

    « la rencontre suppose un état de disponibilité, un regard poétique que n’ont pas usés les habitudes.Il faut abandonner quelque peu ses repères , ses certitudes et faire confiance » dit Jacqueline Kelen
    la surprise est à tous les carrefours et ton texte est très beau, une belle surprise du matin

    je t’embrasse

    • Quichottine

      Je suis heureuse d’avoir pu te surprendre… J’ai aimé ton arbre, ses saisons, celles que tu as peintes avec tant de talent… mais j’aime aussi, énormément, ce poème qui m’émeut à chaque lecture comme si c’était la première fois.

      Les chemins de Saint Jacques sont un beau moyen de rencontre, et surtout, un beau moyen de dialoguer dans le silence avec soi-même pour retrouver ce qui comptait le plus.

      Merci pour tes mots partagés, Azalaïs.
      Passe une douce journée.

  8. Merveilleuse trouvaille de Jackie, je sais que ses cheminements l’emmènent vers des lieux qui ne peuvent que nous faire rêver et inventer mille histoires comme la tienne, sensible et nous mener à la réflexion, ouvrir des fenêtres…

    • Quichottine

      Elle nous emmène sur de très beaux chemins. J’aime toujours autant la suivre.
      Merci pour les fenêtres ouvertes, Marine.
      Passe une douce journée.

  9. Une histoire merveilleuse qui me touche …merci et bon dimanche
    Bises

    • Quichottine

      Merci et bonne fin de semaine à toi aussi, Édith.
      Bises et douce journée.

  10. Bonjour Quichottine,
    On dit que l’herbe est plus verte chez le voisin ou ailleurs…
    Bon dimanche Quichottine.
    D@net.

    • Quichottine

      On le dit… mais c’est rarement vrai. 🙂
      Passe une douce fin de semaine D@net. Merci !

  11. la photo est surprenante, et en lisant ton conte je ne pouvais m’empêcher , comme Azalais, d’évoquer la marche du député Jean Lassalle, qui n’est pas aussi féérique mais tout aussi romanesque

    • Quichottine

      Les associations d’idées nous rapprochent souvent.
      Merci pour ces mots, Emma.
      Passe une douce journée.

  12. Ce texte me fait penser très fort à la chanson « Puisque tu pars » de J.J. Goldman.

    PS: c’est Marie qui peint et moi qui ai fait quelques photos un après-midi dans leur atelier de peinture. Je reste subjugué par leur créativité et leur maîtrise.

    • Quichottine

      Merci pour ta réponse, alphomega.
      J’admire aussi beaucoup ceux qui savent peindre ainsi…

      … et merci pour Goldman…

      Passe une douce journée.

  13. un arbre qui marche….alors je veux bien, comme Aza, en être un

    • Quichottine

      Même sans marcher… j’ai toujours eu besoin de ces racines qui me manquent. 🙂

  14. bonjour, ma chère Quichottine,
    un très joli conte qui ménage une surprise !
    mais dans les contes tout est permis
    tout un symbole, aller voir ailleurs si…
    nos rêves de jeunesse
    merci !
    bon dimanche
    gros bisous d’amitié
    jean-marie
    jean-marie

    • Quichottine

      C’est vrai que tout est permis… même un arbre qui marche.

      Gros bisous d’amitié. Passe une douce journée Jean-Marie.

  15. Marc Lef

    Coucou! Oui, je suis en vacances depuis une heure! Bien content d’avoir terminé ce livre pour lequel j’ai fait beaucoup de recherches. Est-ce que les « Marguerites » marchent bien? Je l’espère, c’était un beau projet… (je n’ai pas suivi car j’étais débordé de travail)
    A bientôt
    bises

    • Quichottine

      Notre « Marguerite des possibles » a fait son ouvrage je crois… Nous en sommes à 343 livres vendus…

      Nous avons permis à l’association de réaliser deux rêves… c’est une belle réussite.
      Merci d’avoir participé, Marc. J’en ai été très touchée.

      Tous mes vœux pour ton livre à paraître.

      Bises et douce journée à toi.

  16. on rencontre souvent de ces arbres si expressif…il suffit de bien regarder pour les voir
    bon dimanche Quichottine
    bises

    • Quichottine

      Nous ne les voyons pas toujours, mais j’aime beaucoup en croiser sur mon chemin.
      Bises et bonne journée à toi aussi, Josette. Merci !

  17. Je me doutais que ce géant était atypique… et je pensais qu’il faut laisser les gens, quelle que soit leur taille, découvrir par eux-même que l’herbe n’est pas plus verte dans le pré du voisin. Mais un arbre, c’est triste de le voir partir. J’aimerais avoir les yeux de cet enfant pour savoir encore le voir.
    Je me rends compte que c’est ambigu ce que je dis… je laisse partir les gens, pas les arbres ?…
    Oui mais Quichottine, les gens reviennent quand ils ont vu le le trésor était à leurs pieds mais les arbres…
    Quoi que les âmes restent toutes à portée de pensée…
    Beau dimanche à toi Gros bisous

    • Quichottine

      Je comprends tout à fait… Un arbre qui part, pourra-t-il vraiment revenir ?
      Dans notre réalité, non… mais tout est possible quand on rêve. 🙂

      Gros bisous et douce journée Cathy.

  18. Je suis heureuse et émue de voir que cette photo t’a inspirée un si beau conte… J’aime tellement les arbres. Merci Quichottine
    Bises

    • Quichottine

      Ton amour des arbres se voit dans tes images… J’aime te suivre dans tes promenades.
      Merci à toi Jackie.
      Bises et douce journée.

  19. Belle histoire que t’a inspirée cette image d’arbre. Et c’est vrai les arbres ont une âme… J’aime aussi les prendre en photo, dénudés ou pas ils sont toujours beaux. Même « morts » … Bon dimanche Quichottine.
    Et merci vous deux.

    • Quichottine

      Merci, Marie.
      Tu es de ceux qui vont au-delà de ce que nous voyons habituellement. Merci aussi à toi, pour tout.
      Passe une douce journée.

  20. On croirait vraiment qu’il marche ce géant… et tu as fort bien décrit sa quête spirituelle …
    GROS BECS et bon dimanche

  21. Un conte d’une grande beauté et d’une infinie tendresse . Merci Quichottine pour ce bonheur.Bon dimanche, bisous

    • Quichottine

      Je suis contente qu’il te plaise… Merci, erato.
      Bisous et douce journée.

  22. une belle histoire comme on les aime et que tu sais si bien écrire. la photo de l’arbre est superbe
    bises et bonne soirée

    • Quichottine

      Jackie nous propose toujours de magnifiques photos… 🙂

      Merci, Lilwenna. Bises et douce journée à toi.

  23. Mistigris34

    jolie cette photo et belle histoire, merci quichottine, bisous, MIAOU !!!

    • Quichottine

      Je suis contente qu’elles te plaisent. Merci, Mistigris.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  24. encore une belle histoire comme tu sais les raconter

  25. Je savais que les arbres ont une âme… Ils semblent si forts que l’on oublie souvent qu’ils peuvent aussi être fragiles… Il voulait voir ailleurs… comment lui reprocher…. La photo de Jackie t’a inspiré une très belle et émouvante histoire et, tout en te lisant, j’ai ressenti les espoirs et le découragement du géant…
    Je suis allée sur le blog de Jackie en suivant ton lien. Ses photos de forêt sont absolument magnifiques !
    Gros bisous à toi Quichottine

    • Quichottine

      Nous avons tendance à nous reposer sur la force des autres… en oubliant qu’ils peuvent aussi être fragiles, même sans le montrer.

      Je suis heureuse que ton voyage chez Jackie t’ait plu. Merci pour tout Oxygène.
      Gros bisous et douce journée.

  26. Bonsoir Quichottine. merci pour ce joli conte. Moi aussi je m’imagine très bien en arbre. Bisous

  27. Le cheminement de toute une vie pour cet arbre avec ses espoirs, son envie d’ailleurs et, au bout du parcours, le désir de paraître inaperçu supportant mal la vieillesse.
    Comment ne pas transposer à l’humain qui s’avance vers la fin de vie et sent qu’il perd pied, loin de la vigueur de sa jeunesse.
    Des écrits qui portent à la réflexion grâce à une jolie photo de Jackie. Je vais suivre le lien.
    Gros bisous et bonne soirée Quichottine !

    • Quichottine

      J’aime ta lecture… Merci, Alrisha.

      Comme les arbres, nous sommes forts et fragiles, nous avons à la fois besoin de racines et d’espaces à découvrir.

      Merci d’avoir suivi le lien…
      Gros bisous et douce journée à toi.

  28. Un passage vite vite pour te faire un coucou et un bisou dominical, je n’arriverai jamais à rattraper le retard accumulé ces derniers jours pour les visites des blogamis….. Que ta soirée soit douce

    • Quichottine

      T’en fais pas… Tu ne pouvais pas être partout. 🙂
      Bisous et douce journée à toi Dame Croc.

  29. c’est un beau texte qui pousse à réflexion
    cet enfants est observateur

    tout est éphémère
    même un géant
    le temps a raison des êtres, des objets , …de tout

    très belle fin de journée
    ti bo du dimanche

    • Quichottine

      Aidons-les à vivre le plus longtemps possible. Ils sont porteurs de nos rêves.
      Très belle fin de journée à toi aussi, Sonya.
      Gros bisous.

  30. j’aime beaucoup le blog de Jackie (beaucoup d’âme) – hier j’ai mis un article sur les animaux (tu sais, c’est une charge et aussi les animaux demandent de l’attention – là Djinnie ronfle sur mes genoux et elle pèse la coquine) .. mais j’aurai pu en mettre sur les hommes aujourd’hui. Quelqu’un que je connais bien, qui mendie depuis quelques années (n’arrive toujours pas à se faire régulariser) aujourd’hui mendiait pour trouver l’argent nécessaire pour l’achat d’une bouteille de gaz pour chauffer sa caravane et faire à manger. Nous ne pouvons pas donner à tous … mais au moins donner son sourire. je t’embrasse (aujourd’hui nous avons montré à un copain, la marguerite des possibles et le livre de Davy car il écrit des histoires et veut accompagner de dessins – il a trouvé que l’édition était belle)
    bises

    • Quichottine

      Un grand merci pour le partage Durgalola.
      C’est vrai que nous ne pouvons donner à tous, mais ce que nous faisons est important.

      Il y a de nombreux et talentueux artistes sur le web… il faut que ton ami trouve celui qui lui correspond.

      Bises et douce journée à toi.

  31. Il marche, et l’enfant marche à ses côtés. La photo est très belle, et ton récit lui donne toute sa puissance.

  32. Un arbre… très classique.

    C’est un arbre qui marche la bouche ouverte,
    on dirait qu’il baye aux Corneille…

    C’est un arbre qui saute sur la scène,
    on dirait qu’il se prend pour Molière…

    C’est un arbre qui fait des galipettes !
    Hum.. Je crois qu’il n’est pas prêt à prendre Racine…

    Loop

    • Quichottine

      je ris… comme toujours, c’est excellent.
      Je devrais encadrer ton commentaire, Loop.

      Passe une douce journée.

  33. Il a un aspect d’être humain cet arbre auquel tu as donné des sentiments ; j’ai vu l’autre jour, une émission qui parlait des arbres qui avaient un aspect humain , et dans certaines régions ,ils ont un nom particulier , que j’ai oublié .
    Une très belle histoire! Bisous

    • Quichottine

      Les « trognes » ?
      En tout cas, certains savent mieux que d’autres les montrer. C’est le cas de Jackie, de Kri… d’autres encore.
      Ces images nous font réfléchir au-delà de ce qu’elles montrent.

      Merci Fanfan. Bisous et douce journée.

  34. «  »Etre arbre. Un arbre ailé. Dénuder ses racines
    Dans la terre puissante et les livrer au sol
    Et quand, autour de nous, tout sera bien plus vaste,
    Ouvrir en grand nos ailes et nous mettre à voler. »
    P. Neruda
    Bises VITA

    • Quichottine

      Neruda… bien sûr. 🙂
      Et comme j’aimerais passer de l’arbre à l’oiseau juste en ouvrant mes ailes…

      Merci, Vita.
      Passe une douce journée.

  35. Bonjour Quichottine,

    Ah! Les enfants voient avec l’innocence du cœur tant de choses que nous, les grands, ne percevons plus.
    J’aime cette belle photo de Jackie. Et tes mots l’épousent divinement.
    Merci pour ce régal
    Gros bisous
    Martine

    • Quichottine

      Merci Martine.
      Je suis contente qu’ils te plaisent.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi. 🙂

  36. Bon début de semaine
    Bisoux
    dom

  37. Coucou Quichottine,
    Je reprend doucement la blogo, merci pour tes gentils mots
    Cette photo est extraordinaire et une fois de plus, tu l’as merveilleusement contée
    Douce journée & gros bisous

    • Quichottine

      Je suis heureuse que tu ailles mieux…
      Merci pour ta visite Laure et pour ces mots offerts.

      Prends bien soin de toi…
      Bisous et douce soirée.

  38. Je cherchais le géant et je suis tombée sur l’arbre … En fin de compte c’est préférable car moins effrayant !

  39. quelle jolie histoire ! tu as encore trouvé les mots qu’il faut pour nous faire rêver 🙂
    bisou Quichottine et belle après midi

    • Quichottine

      Merci d’avoir partagé ce moment avec nous…
      Bisous et douce journée, Cri.

  40. très belle la photo de cette souche , à chacun son imagination … bonne soirée Quichottine

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord, Dom.
      Une image ouvre tant de possibles qu’il serait dommage de se limiter à un seul.

      Bonne journée à toi aussi. 🙂

  41. Je pense que là .. je suis au bon endroit pour commencer à te suivre Quichottine ! 😉
    Ca y est .. je suis bien en Quichottinie alors ! Yesss 😉

    • Quichottine

      Je t’ai déjà souhaité la bienvenue ailleurs…
      Merci, Marysa.

      Je suis contente que cela te plaise. 🙂

  42. Bonsoir Quichottine,
    Tes belles histoires nous laissent toujours une belle surprise à la fin ! j’irai découvrir le blog de ton amie lorsque le mauvais virus tombé sur mes bronches me laissera en paix ! j’ai eu un long we de 3 jours sur le marché de Noël qui fut néanmoins des plus agréables mais qui n’a pas arrangé mon mal …
    Je t’embrasse bien fort Quichottine , ( je suis passée une dernière fois sur ton cahier…)
    Belle soirée à vous deux

    • Quichottine

      J’espère que tu vas aller mieux très vite… Prends bien soin de toi Marie.
      J’espère que tes poupées ont eu beaucoup de succès… elles sont magnifiques !

      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  43. Partir et tout laisser sans se retourner?
    Je crois que l’on part toujours trop loin pour certains
    gros bisou Quichottine

    • Quichottine

      Trop loin pour les uns, pas assez pour les autres… Partir, est-ce toujours mourir un peu ?

      Gros bisous et douce journée à vous deux. Merci, Dgidgi.

  44. Il marche et les années le burine, nos esprits galopent et nos plumes l’expriment, il marche….

    • Quichottine

      Et je suis certaine que tu saurais aussi lui donner d’autres mots… 🙂

  45. C’est vrai que des fois les arbres nous font penser à des humains. Tu as brodée une belle histoire sur cette photo. Bonne semaine.

    • Quichottine

      Merci Solange. Je suis contente qu’elle te plaise.
      Bonne fin de semaine à vous deux. 🙂

  46. naturesereine

    personnellement je ne me lasse pas de ses photos elle méritait vraiment une histoire bises quichottine

    • Quichottine

      Vos images de forêt sont magnifiques !
      Je me régale chez toutes les deux. 🙂

      Bises et douce soirée Katara.

  47. Ce géant arrache ses racines pour poursuivre son rêve mais il se condamne à errer loin des siens…
    Un conte que t’a soufflé la photo de Jackie …
    Un conte qui m’a donné envie de relire « Voyage au pays des arbres » de Le Clézio

    • Quichottine

      Merci pour l’invitation à la lecture…
      Un livre de nouveau que je n’ai pas lu… 🙁
      Mais que je lirai sans doute… 🙂

      Passe une douce journée Marie. Tu sais, chaque chemin pris est un choix difficile…

  48. La fin de ton conte est surprenante et j’ai beaucoup aimé te lire comme toujours… Tu me fais rêver !
    Merci aussi pour cette jolie photo.
    Gros bisous ma Quichottine. Bonne journée.

    • Quichottine

      J’aime surprendre quand je peux. 🙂
      Merci à toi, ma Liliane.
      Gros bisous et douce journée.

  49. C’est une jolie photo.
    Encore une fois, tu as su trouver les mots pour nous raconter une belle histoire.

    • Quichottine

      Je suis toujours contente quand mes histoires vous plaisent… 🙂

      Merci, Santounette.
      Passe une douce journée. Bisous.

  50. Cette image de Jackie est somptueuse !!!
    Et ton histoire bien imaginée ..
    Bises

    • Quichottine

      « Somptueuse »… oui, c’est tout à fait ça !
      Merci, Claudine.
      Bises et douce journée.

  51. En voilà une trogne , j’ai l’impression d’avoir rencontré de façon fugace ce personnage dans un bois, à moins que ce soit une nuit lors d’un rêve, mes souvenirs s’embrouillent … comme tu nous dis qu’il chemine depuis longtemps et encore longtemps je ne m’étonne pas de cette singularité, il semblerait amical, quelqu’un de la famille, la « bête » qui sommeille en chacun de nous…une part d’ombre. Bonne soirée … même pas peur!

    • Quichottine

      Je suis heureuse de voir que tu n’as pas peur… je n’ai pas peur non plus. 🙂
      Ce géant a une part de magie qui me plaît beaucoup.

      Merci pour le côté familier que tu as si bien vu.

      Passe une douce journée Pierre. Amitiés.

  52. une histoire bien triste qui donne à réfléchir
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      J’espère que je ne t’ai pas attristée…
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.