Où es-tu ?

Ce visage m’interpelait, comme si j’avais la réponse à la question qu’il me posait…

– Mais voyons ! Ce n’est pas le visage qui pose une question… tu en as déjà vu parler ?

Quichottine sourit, elle réfléchit longuement avant de continuer à écrire, sans rien effacer.

Je le regardais sans rien dire, j’écoutais… comme il m’arrive d’écouter une fleur au jardin, un arbre, ou même parfois les cailloux du chemin.

– Les pierres ne parlent pas aux humains !

Quichottine restait imperturbable. Il lui fallait expliquer, mais peut-être autrement.

Il n’y a pas que les sourds qui ne peuvent entendre tout ce que dit le vent…

– Et le vent maintenant ! On aura tout vu…!

« Tout entendu… aussi » faillit murmurer la bibliothécaire. Mais elle se tut. Elle savait que ceux qui se penchaient sur son grand cahier tandis qu’elle écrivait n’avaient pas vu ce visage… Ils ne pouvaient donc pas vraiment accompagner ses pensées dans leur cheminement.

Tant de mots peuplent nos silences ! Tant de non-dits qui finissent par jaillir au moment le plus inopportun, à prendre plus d’importance qu’ils n’en auraient eus en étant prononcés quand il fallait !

Le visage se détacha de la toile où l’avaient déposé les pinceaux.

L’enfant regarda à gauche puis à droite, comme s’il avait eu une rue à traverser avant de s’échapper lui aussi du tableau.

Il s’avança vers le bureau où Quichottine écrivait, comme souvent, dans le grand cahier dont certaines pages avaient été tellement lues qu’elle ressemblaient désormais à celles du livre très ancien qui attendait sagement près de la cheminée.

Les mots font peur… sans doute parce qu’ils n’ont jamais « un seul sens ». Ils se déploient comme de petits soldats partant à la conquête de nouvelles contrées.

Nous les déposons ici ou là, sans savoir ce qu’ils deviendront.

L’un comprendra une chose, le second une autre, et ainsi de suite… pourtant, rien de ce qui sera compris ne correspondra exactement à ce qu’avait conçu l’esprit de celui qui les a laissé quitter le secret de sa pensée.

L’enfant s’était approché, tout près.

Quichottine sentit son souffle sur son cou mais ne se retourna pas.

Comment expliquer d’une façon unique ?

– C’est impossible. La parole n’est pas une science exacte, les mots ne sont pas des nombres, tu n’y trouveras jamais une logique universelle, mathématique !

Quichottine porta à la bouche le bout de son crayon. Elle s’était jurée de ne plus le ronger, mais c’était plus fort qu’elle. Elle venait d’y inscrire la marque de ses dents.

Une question est une porte ouverte à trop de possibles… Sauf à décider à l’avance qu’on ne pourra y répondre que par oui ou par non.

– Et que fais-tu des « peut-être », toi qui hésites tout le temps !

Les « peut-être » et les « si »… oui, je sais, il peut toujours y avoir une condition, un petit rien qui obligera à revoir ses dires et à les compléter.

Répondre à un enfant qui attend, qui espère, qui a tous ses sens en éveil, c’est une mission dont il faut se charger avec prudence.

Comment lui dire : « Il est parti »… ou pire « elle est partie », alors qu’il n’a pas eu le temps encore de lui dire qu’il l’aime ?

Partir… partir, c’est quitter ceux qui restent, qui ne comprennent pas toujours pourquoi ils ne peuvent pas suivre le même chemin.

« Où es-tu ? »
C’est ce qu’avait dit l’enfant, l’adolescent, alors qu’elle découvrait son visage.

Où es-tu, toi que je cherche, toi que j’attends, toi qui me redonneras l’envie de vivre, d’aller plus loin ?

Où es-tu, toi qui me permettras de faire de ma vie, non pas celle dont tu as rêvé pour moi mais celle dont je rêve, moi ?

Où es-tu, toi qui sauras me montrer le chemin et m’accompagner dans ma recherche non du bonheur mais du meilleur de mes possibles ?

Où es-tu ?
J’écoute et je ne t’entends pas.Je regarde et je ne te vois pas.

Suis-je pour autant sourd et aveugle ?Pourquoi n’es-tu pas là ?

Je n’ai pas de réponse, je ne peux que formuler tes questions en espérant qu’un jour prochain tu les trouves sans celui ou celle que tu attends…

Quichottine tourna la page, lentement, en espérant que ces mots écrits suffiraient à rassurer l’enfant.

Dans la nuit qui l’entourait désormais, elle le sentit hésiter, puis s’éloigner sans faire de bruit. L’avait-elle déçu ?

Lorsqu’elle se retourna enfin, le jour se levait et éclairait le tableau que Lazza lui avait confié. L’enfant bleu attendait.

© Quichottine, Septembre 2013

Portrait sans titre réalisé par Lazza

Merci à Lazza pour son tableau. Pour le voir en plus grand, c’est ici : http://www.lazza.fr/article-portrait-toujours-119767507.html

100 réponses à “Où es-tu ?

  1. Qu’il est beau ce visage avec ces yeux qui semblent interroger et qui donnent une impression d’angoisse!
    Un très beau texte qui fait réfléchir.
    J’ai entendu une personne qui disait un jour en revenant au village:
    -« Ici , je suis chez moi : chaque pierre me parle de mon enfance! « Oui, les pierres parlent aux humains , comme un visage et comme le vent ! Bisous

    • Quichottine

      Un grand merci, ma Fanfan !
      « Chaque pierre me parle de mon enfance« , c’est si vrai !

      Heureux ceux qui y ont leurs racines.

      Passe une douce journée. Bisous.

  2. Rien à rajouter, c’est beau et les mots supplémentaires viendraient en trop !

    • Quichottine

      Un sourire pour toi ABC.
      Merci pour tes mots et ta présence ici.
      Passe une douce journée.

  3. Quel joli conte philosophique, je l’ai dévoré! le tableau de Lazza est » parlant », très beau!
    belle journée chère bibliothécaire et plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis contente qu’il t’ait plu.

      Mille bisous et douce soirée à toi ma Chatou.

  4. Hélène Carle

    Un texte en accord parfait avec l’image, l’un épousant l’autre de si belle façon.

    Hélène*

    • Quichottine

      Merci, Hélène.
      Je suis contente qu’il te plaise.

      Passe une douce soirée.

  5.  » Où es-tu, toi que je cherche, toi que j’attends, toi qui me redonneras l’envie de vivre, d’aller plus loin ?

    Où es-tu, toi qui me permettras de faire de ma vie, non pas celle dont tu as rêvé pour moi mais celle dont je rêve, moi ?

    Où es-tu, toi qui sauras me montrer le chemin et m’accompagner dans ma recherche non du bonheur mais du meilleur de mes possibles ?

    Où es-tu ?
    J’écoute et je ne t’entends pas.Je regarde et je ne te vois pas.

    Suis-je pour autant sourd et aveugle ?Pourquoi n’es-tu pas là ? »

    Tu as su déchiffrer les questions de l’enfant bleu avec tant d’émotions qu’ajouter des mots embrumeraient ton conte…En fermant cette page on emporte le regard de l’enfant et tous ses possibles enfermés dans des « fleurs » ou les « pierres » du chemin!

    Et puis finalement on n’a pas envie de quitter le conte et on le relit pour découvrir les réponses cachés entre les lignes et partir en courant faire un sourire à l’enfant bleu!

  6. j’ai aimé tous les titres donnés à cette peinture et…j’imagine que tu aurais fait de beaux textes avec chacun des titres.
    Ton texte sera à l’expo, c’est bien!
    Dommage que ce ne soit pas un jour où je vais à Autun, je m’y serais arrêtée, c’est sur la route!

    Et pour ceux qui connaissent et/ou ne sont pas trop loin, c’est à Couchey (21) les 21 et 22 septembre. Et j’adore le titre de l’expo:  » Vies-âges »

    • Quichottine

      Un jour, il faudra que je lui propose de faire un livre à quatre mains… ses tableaux et ce qu’ils m’ont raconté. 🙂

      J’ai vu pour son expo, mais, malheureusement, à ces dates-là, je suis prise.
      J’espère que Lazza nous mettra des images sur son blog.

      Passe une douce soirée Mahina. Je t’embrasse.

  7. osmose entre ton joli conte et cette superbe peinture de l’enfant.

    • Quichottine

      Merci, Gérard. Je suis contente qu’ils te plaisent.
      Passe une douce soirée. 🙂

  8. Un texte superbe de vérité, écrin pour ce magnifique portrait de l’enfant bleu au regard d’une si grande expressivité. C’est splendide.
    Amitiés Quichottine
    (ps: ma commande est partie)

    • Quichottine

      Un grand merci, Antoine, pour tout.
      Je suis vraiment contente qu’ils te plaisent.
      Passe une douce journée.

      (Je t’enverrai un message lorsque ta commande arrivera.)

  9. Je ne trouve pas de mots pour te dire ce que je ressens Quichottine, ton conte, le tableau de Lazza et le poème de Marie… C’est une indicible émotion !
    Merci pour tout ça.
    Je t’embrasse très fort. J’espère que tu ne fais pas comme moi et que tu es partie au pays des rêves. Qu’ils soient doux.

    • Quichottine

      Un grand merci ma Cricri, pour tout.

      Tu t’es couchée bien tard, j’avoue ne pas avoir tenu jusque là. 🙂
      J’étais épuisée.

      Mais tout va bien après une bonne nuit de sommeil.

      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  10. Bonjour à vous deux ! Un visage très expressif et une plume, la tienne, qui sait faire parler peinture et photo… Merci, bises, jill

    • Quichottine

      Et merci à toi pour tes mots…
      Passe une douce journée, jill. Bises.

  11. Bon jeudi
    Bisoux doux

  12. Cette peinture est très belle
    Et …
    J’écoute la Nature, les pierres, le vent, les arbres, … ils parlent!! Oh bien sûr pas avec des mots mais il suffit d’écouter et d’aimer alors on entend
    Ton billet me refait penser à un petit poème que j’ai écrit il y a quelque temps (ben vi j’écris parfois ;-))
    http://bykri.ek.la/le-petit-pont-de-pierres-a47898740
    Belle journée à toi Quichottine

    • Quichottine

      J’étais sûre que tu les entendais aussi !
      Merci, Kri.

      Je suis contente que tu n’aies plus peur de montrer ce que tu écris.
      D’autant que tu sais le faire 🙂

      Bisous et douce journée. Merci de m’avoir rappelé la page que j’avais beaucoup aimée.

  13. Superbe alliance des mots e de l’image !! merci encore une fois. Doux bisous d’ici

    • Quichottine

      Et un grand merci à toi pour ta présence ici et tes mots.
      Bisous doux, Dame.
      Passe une belle journée.

  14. coucou,
    je t’ai bien trouvé, bonne journée à toi
    longue vie à ce nouveau « chez toi » ! bisous, bisous, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Chouette !!! Je suis contente que tu sois là.
      Merci, Mistigris.

      Bisous et douce journée.

  15. Bonjour Quichottine.
    J’ai lu, puis j’ai découvert ce tableau poignant de l’enfant bleu, alors j’ai relu et j’ai vu cet enfant-là, au regard plein de questions, se pencher sur ton cahier et (peut-être) retirer de ta bouche le crayon que tu mordillais…
    J’ai beaucoup aimé ce que tu as dit au sujet des mots « Les mots font peur sans doute parce qu’ils n’ont jamais un seul sens ». Il est vrai que les mots peuvent être dangereux en l’absence de la voix et du ton avec lequel ils sont prononcés. Un mot ne peut pas rire alors qu’une voix peut le faire… Il n’est pas toujours facile de mettre un sourire dans des mots….
    En tout cas tu sais, toi, mettre beaucoup de tendresse dans les tiens.
    Gros bisous à toi Quichottine et bonne journée

    • Quichottine

      Un grand merci pour tes mots, Oxygène.
      J’aime la façon dont tu « vois » ce que j’écris. Ce retour est important pour moi.

      Tu as raison, il avait pris mon crayon. 🙂

      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  16. Bonjour Quichottine, j’avais déjà mis cette nouvelle adresse dans mes liens et je pensais t’avoir écrit un commentaire ! j’imagine comme tu dois être occupée en ce moment. J’ai du mal à comprendre les personnes qui s’engagent à acheter un livre et qui attendent si longtemps pour une si petite somme mais bon, j’espère que ce n’est qu’un p’tit oublie et que par la suite les ventes vont aller bon train.
    Merci pour tes mots si gentils chez moi, ils me font chaud au coeur quand je pense à tout ce travail pour ce rêve d’enfant. C’est vrai que c’est si important pour lui.
    Bonne journée et gros gros bisous
    Annick

    • Quichottine

      En fait, tu ne m’avais pas encore laissé de message depuis que je suis là, mais tu es bien présente à travers tous les mots partagés sur mes différents espaces que j’ai rapatriés ici.

      Il y a sans doute de multiples raison, et puis, tu sais, certains oublieront leur enveloppe dans le fond d’une poche…

      Le principal, c’est que la liste des paiements reçus augmente.

      Merci pour tout ma belle amie.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  17. une harmonie parfaite entre ce visage émouvant et le conte …à lire plusieurs fois pour l’apprécier pleinement
    Merci Merci pour ce bel instant
    je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi, Josette.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse.

  18. Ce texte fait partie d’un des plus beaux que tu aies écrits, à mon sens en tout cas. C’est encore un texte qui parle à la manière du Petit Prince… Cet « enfant bleu » t’a inspiré quelque chose de criant de vérité (s). Tu vois, il me touche particulièrement, car il n ‘y a rien de plus difficile à comprendre que les mots écrits, surtout quand on a une ( trop…comme moi…) grande sensibilité. On les interprète mal et ils font mal et l’on entend parfois le ton de la voix de celui qui les écrits et, qui les dits… Et ça fait encore plus mal. Alors il en résulte alors de l’incompréhension. Mais heureusement il y a parfois la parole qui remet tout (ou presque) en place. Merci à vous deux.

    • Quichottine

      Merci pour ce très beau compliment, Marie.

      Je sais que j’ai aussi du mal avec les mots. J’ai besoin du contact du regard ou du sourire.
      Merci pour tout.

      Passe une douce journée.

  19. Je suis heureuse de franchir la porte de ton nouveau chez toi, je découvre, je découvre, je fais ma curieuse, je regarde dans les pièces, puis dans les étagères !!!
    C’est une superbe histoire, et cet enfant bleu a un regard plein de profondeur qui en dit long !
    Tout ce qui nous entoure nous parle, parfois nous ne voulons pas entendre ou écouter et pourtant….
    Pour ma part, même des « choses » immatérielles me parlent et peuvent m’apporter des réponses aux questions que je leur pose….Dommage qu »‘elles » ne soient pas toujours disponibles pour me répondre rapidement, mais « elles »n’ont pas que moi à s’occuper….
    Je t’embrasse et te souhaite une belle journée

    • Quichottine

      Merci pour ta présence, Claire.
      … et pour tes mots qui me confortent dans l’idée que nous avons tous beaucoup à partager.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  20. Magnifique ma Quichottine, Je reste coi d’admiration devant ces mots admirables. Cet enfant peint par Lazza est également superbe. Quelle profondeur dans le regard. Bises et bon jeudi – ZAZA

    • Quichottine

      Il a fait de superbes portraits… tant « racontent » ce que je ne sais pas toujours dire.
      Merci pour tout ma Zaza.

      Bises et douce journée à toi aussi.

  21. Belle alliance avec tes mots et cette peinture des plus expressives, t’embrasse chère Conteuse :-)))

  22. Un merveilleux tableau, un superbe conte philosophique. Merci à toutes les deux.
    Bises
    Ton nouveau domaine est superbe. clair, lumineux ,spacieux, convivial…
    Merci…

    • Quichottine

      Merci, Jackie.
      Je suis contente qu’ils te plaisent.
      Passe une douce soirée.

  23. Bonjour…Les mots sont magiques, magnifiques…Le tableau est superbe, déroutant, attachant…J’aime cet ensemble…ça m’a plu, vraiment beaucoup plus…à très bientôt

    • Quichottine

      J’en suis ravie. Merci, Florence.
      Passe une douce soirée.
      A bientôt.

  24. Mais si les pierres parlent, toi qui écrit au crayon de papier, leurs paroles restent mêmes gravées :-). J’aime bien ce tableau bleu noir en aile de corbeau. Bonne soirée.

    • Quichottine

      Et moi, j’aime tes mots !
      Merci, Pierre.
      Passe une douce journée.

  25. c’est beau
    l’espérance est récompensée
    je te souhaite une belle fin de journée
    gros bisous du jeudi

    • Quichottine

      Elle devrait toujours l’être.
      Merci, Sonya.

      Passe une douce journée. Gros bisous à toi aussi.

  26. Ca me fait du bien d’etre « chez toi » Quichottine 🙂
    Bises
    FANNY

    • Quichottine

      Tu l’es et ça me fait plaisir aussi.
      Bises et douce journée Fanny.

  27. le tableau est saisissant
    le regard profond
    et tes mots l’accompagnent
    amicalement

    • Quichottine

      Merci d’être venue jusqu’ici, Jeanne.
      Passe une douce journée.

  28. Un beau visage qui pose des questions… une inquiétude… Et les mots en effet qui peuvent induire en erreur, ou bien nous mener sur la bonne route, où ? Personne parfois n’est là pour l’essentiel…
    Tout simplement une main tendue, peut-être…
    Bisous Quichottine et merci pour cette belle image et pour ton texte

    • Quichottine

      « Une main tendue » qu’il faut savoir prendre…
      Merci, Marine.

      Bisous et douce journée à toi.

  29. Bonne fin de semaine, qui commence dans la grisaille …
    Bisoux doux

    • Quichottine

      Bonne fin de semaine à toi aussi, Dom.
      Passe une douce journée, même s’il pleut aussi ici.
      Bisous

  30. Ce portrait t’a magnifiquement inspiré
    J’ai beaucoup aimé ton texte qui correspond si fortement à ce que je ressens, particulièrement la fin…Merci quichottine

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Gazou.
      Je suis contente que cela te plaise.
      Passe une douce journée.

  31. C’est intéressant ce que tu me dis sur l’apparence de l’accueil de mon blog Voiles, en effet, je me suis posée des questions en choisissant ce thème je craignais d’agacer mes visiteurs avec ce système… merci donc, finalement, ça me rassure !
    Dans un sens ou dans un autre les opinions sont constructives…
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      J’ai été très surprise en arrivant par l’accueil, mais c’était très agréable. Tu as un bel accueil, Marine.
      Bises et douce soirée.

  32. Ce texte m’a déroutée, l’émotion qui baigne ces lignes, ce désarroi, ces interrogations, cette fragilité….VITA

    • Quichottine

      J’espère que ça n’a pas duré…

      Passe une douce soirée, Vita.
      Merci pour ces mots.

  33. compliments chere amie, tres belle écriture, tres beau texte ! et cet enfant bleu au regard mysterieux ! nous aimons beaucoup, bonne fin de semaine, bisous

    • Quichottine

      Merci pour ce beau compliment.
      Bonne fin de semaine aussi à vous deux.
      Bisous.

  34. C’est très beau Quichottine
    Doux Week end & gros bisous de nous deux

    • Quichottine

      Je suis heureuse que cela te plaise.
      Merci, Laure.

      Douce soirée et bon dimanche à vous deux. Bisous à vous partager.

  35. Bon week end
    Bisoux doux mais pluvieux …

    • Quichottine

      Merci, Dom.
      Bisous pluvieux d’ici aussi… mais passe un bon week-end.

  36. Ton lien ici pour rejoindre les anthologies éphémères ne fonctionne pas… Je te le signale si tu ne le sais pas déjà.
    Bises

    • Quichottine

      Merci.
      Non, je n’avais pas vu… mais j’ai réparé. 🙂
      Bises et douce soirée ABC.

  37. je te souhaite une très belle soirée

    et un excellent weekend

    gros bisous ma douce

  38. Les mots ces petites choses qui ont leur propre vie et qui peuvent changer la notre.
    Où es-tu? je suis ici ou là et parfois ici et là quand mon corps est ici et mon esprit là.

    • Quichottine

      C’est tout à fait ça. 🙂
      Passe une douce journée, Alphomega.

  39. Bon dimanche
    Bisoux doux

    • Quichottine

      Passe un bon dimanche toi aussi, Dom.
      Bisous doux à partager.

  40. bonjour ma Quichottine,
    Que c’est beau, ce texte magnifique, ce tableau !….
    si on ouvre grand son cœur on pourrait presqu’entendre parler les anges …les arbres , les pierres aussi le plus difficile c’est de bien écouter afin d’entendre les réponses…
    doux bisou et beau dimanche à toi

    • Quichottine

      Il est je crois toujours difficile de bien écouter… Les interférences sont nombreuses entre ceux qui doivent s’entendre.
      Merci pour ces mots en partage, Cri.

      Doux bisous et bonne nouvelle semaine à toi.

  41. Le où-es-tu ? dans ses yeux me fait penser où-es-tu ? mon pays de l’enfant déraciné ou celui qui rechercherait un être cher parti trop tôt 😉
    Bon dimanche Quichottine bise (:-*

    • Quichottine

      Comme toujours, tu as très bien saisi le message que je voulais faire passer.
      Merci, Urban.

      Bises et douce journée à toi.

  42. Cet enfant bleu est beau et très inquiet. Bravo à Lazza pour ce superbe portrait et bisous à toi

    • Quichottine

      Merci pour lui… et bisous à toi aussi. Passe une douce journée, Écureuil bleu.

  43. Un beau texte qui m’interpelle…
    Le parcours des étoiles, la quête de tous les possibles …

    • Quichottine

      Merci, Pâques.
      Je suis contente qu’il te plaise.

      Passe une douce journée.

  44. Quelle très jolie peinture
    tout comme toi, je ne pourrais dire tous ces mots , un regard un sourire sont plus simple pour moi, car difficile de savoir s’exprimer comme tu le fais
    tout simplement … c’est beau cette tendresse.

    Des News …. JNous sommes rendus à Rocamadour.

    Même si , comme pour beaucoup d’entre vous, le soleil est absent
    Nous continuons notre balade vers le sud.
    Notre camping-car fait partie intégrante de notre vie.
    Vous pourrez si vous le souhaitez voir
    Un diaporama sur le blog des dgimis d’un des 5 spectacles que nous avons vu
    au Puy du Fou en Vendée.
    Gros bisous.

    • Quichottine

      Merci pour ces nouvelles et ces mots en partage.
      Je suis contente que tout aille bien pour toi et que votre voyage soit sans problèmes… Je crois aussi que le manque de soleil est partout.

      Merci aussi pour Lazza. J’aime ses tableaux.

      Passe une douce journée. Gros bisous.

  45. muy bonito ese retrato…y tus palabras como siempre
    besitos
    tilk

    • Quichottine

      Gracias, Tilk.

      J’espère que tu vas mieux.
      Bises et douce journée.

  46. bonsoir !
    un beau visage d’enfant qui interpelle ! tous ne sont pas heureux-
    tous n’ont pas droit à l’école !!à l’éducation-
    bonne soirée- bisous !!

    • Quichottine

      Merci, Lady Marianne.
      C’est vrai que nos enfants ont bien de la chance au regard de ceux d’autres pays…

      Bisous et douce journée.

  47. salut
    c’est un joli conte qui m’a plu
    bonne journée

  48. Joli récit, j’ai aimé parcourir cette page. C’est fou ça, ce que tu arrive à faire ressortir d’une simple image … Je suis admirative

    C’est vrai, tu le dis bien, il y a souvent une différence entre l’écrit d’un auteur, ce qu’il à voulu transmettre, et ce qu’a compris le lecteur. C’est une situation dans laquelle je me suis trouvée, dans un de mes écrits mal interprété par un membre de ma famille, et devoir s’expliquer devant une tête de pioche en colère, ce n’est pas facile. Il a fallu du temps …
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Lorsque l’incompréhension est cause de querelle, c’est dommage.

      J’espère que c’est arrangé maintenant.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée, Tit’Anik.

  49. Bonjour Quichottine,

    Oui! cela fait un certain temps et temps certain que nous sommes venue aux nouvelles comme avons pu en donner. Ce jour, je pense pouvoir avancer un retour, une présence désormais plus soutenue dans les temps à venir… J’en suis ravie tant que la bienvenue Elle est encore. 🙂
    Je ne sais où tous sont comme il nous arrive de nous sentir, penser égarée… Alors, je pense qu’avant d’aller à la recherche de tiers, il faille également savoir où nous sommes et, surtout, qui nous pensons, car peu sont les certitudes, être.
    Toute existence doit avoir un sens, une raison -même si quelconque- à leur présence. Ils ne sont pas si malvenus que cela les galets présents en bord de sable… 🙂 Ils, les meilleurs d’entre nous parmi les pires, nous apprennent par leurs erreurs à ne pas en faire de même et, éventuellement, à évoluer.
    Le tableau de Lazza ne laisse pas insensible et tes mots, Quichottine, ne font que l’embellir et vice et versa.

    A bientôt.

    • Quichottine

      Je sais que tu feras ce que tu pourras, et c’est bien.
      Tu es toujours la bienvenue dans nos allées, c’est un plaisir que de t’y recevoir. 🙂

      Je suis heureuse que ça te plaise, ma belle amie.
      Merci pour tout.

      Que ta soirée soit belle !