Papilio au salon du livre de Paris

C’était…

 

– Génial ?

 

 

– Impressionnant ?

 

 

– Tu ne veux pas nous en parler ?

 

Bien sûr que si… quoique je me sois interrogée sur l’opportunité réelle d’un tel récit. Fallait-il ou pas vous raconter…?

 

– Raconter ou ne pas raconter, écrire ou ne pas écrire, dire ou ne pas dire ses doutes, ses succès ?

 

C’est un peu ça… dire ou ne pas dire les succès ou les échecs, ou ce qui n’est ni l’un ni l’autre.

 

– Raconter malgré tout ! Tu décevrais ceux qui attendent…

 

Je satisferais ceux qui en ont un peu marre de cette semaine consacrée exclusivement à ce dernier livre…

 

– Tu exagères ! Je suis sûr que beaucoup sont vraiment intéressés par cette incroyable odyssée de votre doux rêveur.

 

Je crois malgré tout qu’en tant que bibliothécaire je ne dois en aucun cas mettre mes livres au premier plan.

 

– C’est bien que tu te poses la question… mais ce n’est pas à toi d’y répondre. Là, tu pourrais au moins parler de la première séance de dédicace de Davy Durand !

 

Tu as raison, ce serait être bien égoïste que de ne pas l’évoquer. Surtout que cette dédicace a été un vrai bonheur pour moi.

 

Imaginez… Un dessinateur, cela dessine, beaucoup…

 

 

130322_Davy_Durand.jpg

 

– Tout ça ?

 

Plus encore ! Tu vois, un dessinateur, ça n’arrête pas de dessiner ! À défaut du bloc de papier blanc qu’il avait oublié…

 

– C’est possible, ça ?

 

Oui. Nul n’est à l’abri d’un oubli, même de l’indispensable.

 

Autrefois, mon prof de français préféré s’était même un peu moquée de moi. « Un jour, vous oublierez votre tête sur le buffet ! » m’avait-elle rétorqué alors que refusais de lui donner la rédaction que nous devions rendre ce jour-là… Je l’avais oubliée, vraiment… mais comment pouvait-elle savoir si je l’avais « vraiment » écrite et laissée par mégarde sur ce fameux buffet ?

 

Elle aurait pu l’interroger, puisqu’on dit que les objets ont une âme… mais j’habitais bien trop loin et nous n’avions pas le téléphone.

 

– Tu divagues ! Tu l’imagines composant le numéro ? Le buffet décroche et lui annonce : « Bonjour, ici le buffet de la rue A, au numéro 5… Qui demandez-vous ? »

 

J’aurais aimé… Elle aussi peut-être, qui sait ? Elle fut la première à me dire que je devais écrire, quand je lui confiai mon tout premier poème. Mais je vous en parlerai plus tard.

 

– Revenons à nos moutons… Ou plutôt à Papilio et à Davy. Il avait donc oublié le bloc de papier blanc où il dessine lorsqu’il n’a pas sous la main sa tablette graphique. Comment donc a-t-il fait pour que tu puisses nous montrer ce montage ?

 

Il a dessiné sur tout ce que je pouvais lui proposer… Les dos des pages où j’avais imprimé mon trajet pour ne pas me perdre…

 

– Tu fais ça, toi ?

 

Oui, et tu vois bien que c’était utile… Ensuite, il a dessiné sur le dos de prospectus, sur du papier quadrillé, sur…

 

– Bon, j’ai compris, sur tout ce qui lui tombait sous la main… mais a-t-il au moins dédicacé l’un de vos livres ?

 

Plusieurs… Je crois qu’il était important, tant pour lui que pour moi, que notre Papilio puisse rejoindre des lecteurs que nous ne connaissions pas.

 

– Tu me fais rire !

 

Pourquoi ?

 

– Parce que, finalement, la petite dizaine de lecteurs qui sont passés au salon du livre, vous connaissent tous les deux, ils vous ont vu, ont discuté avec vous du pourquoi et du comment de ce livre…

 

C’est vrai. Ils ont vu notre visage, ont entendu notre voix… et, pourtant, je crois que ça ne suffit pas. Ils nous connaissent bien moins que ceux qui nous lisent chaque jour sur nos blogs respectifs, ceux qui ont suivi les péripéties de notre héros sur nos pages…

 

– C’est une autre façon de faire connaissance…

 

Je suis d’accord avec toi. Sur le stand de TheBookEdition, mon nom, le vrai, était affiché au-dessus de ma table.

 

– Tu aurais préféré qu’ils affichent ton pseudonyme ?

 

Oui, sans aucun doute. Il aurait éveillé la curiosité des passants.

 

– Tu n’en sais rien. De toute façon, la matinée s’est déroulée sans heurts, au mieux de ce qui était possible… Ne crois-tu pas ?

 

Si. J’ai fait de belles rencontres…

 

– C’était ce que vous vouliez tous les deux… non ?

 

Tu as raison, et j’en garderai un très bon souvenir.

 

Une toute première dédicace, c’est « émouvant ».

 

82 réponses à “Papilio au salon du livre de Paris

  1. bravo

  2. Bonjour vous deux… Allez c’est pas si mal que de se retrouver là n’est-ce pas, même si une dizaine de lecteurs, oui une première ça reste gravé dans votre coeur… Clin d’oeil de jill… Bonne soirée Quichottine, bises

    • C’est très bien. Je n’aurais pas aimé qu’il n’y en ait pas du tout, ce qui était dans l’ordre du possible en ces temps de crise.

      J’ai regretté d’être HS en fin de matinée… j’aurais aimé pouvoir m’attarder un peu au salon, mais j’étais chargée et je me voyais mal arpentant les allées avec mon fardeau.

       

      Bises et douce soirée… ce sera un très beau souvenir en tout cas. 🙂

  3. Dernière étape ….sourires !! très belle expérience pour vous deux !!
    Je ferais plus attention aux écrivains qui sont là au festival interceltique prêt eux aussi à parler de leur livre ..à savoir que ces livres ne sont pas non plus très connus !la plupart étant des écrivains bretons
    Bonne soirée Quichottine
    Gros bisous

    • C’est vrai… une belle expérience.

      Tu sais, tout écrivain aime parler de son livre… si tu en as l’occasion et le temps, t’arrêter auprès de l’un ou l’autre d’entre eux fera plaisir, sûrement !

      Bonne soirée, ma Canelle. Prends bien soin de toi. Gros bisous.

  4. C’est un peu comme une entrée en scène !
    Par contre The bookedition ne pourrait afficher que les pseudos des auteurs … ce serait bien …

    • J’ai trouvé aussi que c’était un peu limite… mais ils étaient obligés de donner nos vrais noms au salon… question de justificatif. Je n’ai aucun papier d’identité qui porte mon pseudonyme.

       

      Merci, Liza.

      Passe une douce soirée.

  5. Un grand moment dont vous allez vous souvenir Davy et toi.
    Au festival BD d’Amiens où je vais, c’est dessins, dessins tout le week-end… Impressionnant !!!
    Je t’embrasse ma Quichottine.

    • Merci, Marité.

      C’est vrai que nous nous en souviendrons certainement.

      Une première dédicace, ce n’est qu’une fois… et qu’elle ait eu lieu au Salon du Livre de Paris, c’est génial.

      Je t’embrasse très fort. Passe une douce soirée. (Pour Amiens… je me doute.)

  6. Des moments très riches, uniques que l’on n’oublie pâs. Merci de noous avoir fait partager ces moments. Belle soirée
    Bises

  7. J’espère que tu as aimé, même si ce sont des journées fatigantes…

    Bon résumé, toujours aussi vivant!

    belle fin de journée bises de nous deux.

    PS: Notre fille aînée est passée ce tantôt avec son homme,sans nous avertir. Elle revient demain pour faire des courses avec sa mère.

    • J’ai adoré… J’aurais voulu être mieux organisée, j’en aurais profité davantage.

      Je suis contente que le résumé de cette matinée t’ait plu.

      C’est chouette que votre fille aînée soit passée sans avertir… et qu’elle revienne demain. La présence des enfants quand ils le peuvent fait toujours plaisir.

      Merci pour ce partage, Patriarch. Passe une douce soirée. Bises affectueuses à vous deux.

  8. Une belle prestation ma douce rêveuse, mais pourquoi pas ton pseudo au dessus de ta table, c’est bien ton nom d’écrivain, non ???? Bises et bon dimanche

    • Je ne sais pas… Peut-être parce qu’il me fallait justifier de mon identité à l’entrée et que mon pseudo ne figure pas sur ma carte personnelle. 🙂

      Bises et douce soirée.

  9. Je te l’avais dit qu’une dédicace est très émouvant, un grand moment et de belles rencontres.
    Je rentre après avoir passé une bonne journée avec mes deux soeurs, l’une se présentait en spectacle lyrique (elle est soprane) et cela m’a donné l’occasion de voir ma soeur aînée normande qui approche les 80 ans …
    Le fiston lui a dédicacé un album BD aussi ce week-end …
    Bonne soirée ma Quichottine, merci pour tes chaleureux messages chez moi.
    Gros gros bisous

    • Je suis heureuse que tu aies pu passer ce dimanche avec tes soeurs… c’est génial aussi pour ton fils.

      Tu avais dit, c’est vrai… et tu avais raison.

      Gros gros bisous à toi aussi. Passe une douce soirée.

  10. Il n’est pas nécessaire que le pseudo soit inscrit sur les papiers d’identité .. La signature sur ton livre suffit si tu le désires …

    • Merci pour cette précision, Liza. Je n’y avais pas pris garde avant d’être mise devant le fait accompli.

      J’y veillerai la prochaine fois. 🙂

  11. chaque auteur aime à parler de son livre, et pour nous il est agréable de l’écouter, et à la suite de quoi tu achètes son livre tellement tu as aimé ……après la neige c’est la pluie que nous avons chaque jour ; je réclame du soleil – bisous Mamy Annick

    • Tu n’es pas seule à le réclamer… Ici aussi il manque. 🙁

      Merci, Mamy Annick.

      Passe une douce journée malgré tout. Bisous.

  12. Une belle expérience, en tout cas!
    Bonne semaine.

  13. il y a longtemps notre association avait organisé des salons (5 ou 6 années de suite) et au cours de l’une d’elle j’avais demandé à un des jeunes auteurs qui venait présenter son premier livre de me le dédicacer, …c’était sa première dédicace , j’ai toujours le livre…

    • Ce sont des livres que je garde aussi… Ils ont un plus pour moi.

      Merci pour ce partage, Josette.

      Passe une douce journée.

  14. Nos grands auteurs ont bien du commencer ainsi

  15. des moments toujours aussi bien racontés! une belle expérience surement !
    bises et bonne nuit

    • Merci, Lilwenna.

      C’était une expérience à faire absolument. C’est une occasion qui ne se présente pas tous les jours. 🙂

      Bises et douce journée à toi.

  16. tjs intéressant d’avoir une dédicace de qq

  17. Comme je suis contente pour vous. C’est super.

  18. Bon début de semaine
    Bisoux
    dom et Pépère

    • Merci à vous deux.

      J’espère que cette semaine ne sera pas trop pénible pour toi, Dom.

      Prenez bien soin de vous.

      Bisous.

  19. Et bien voilà un joli compte rendu que j’attendais ! J’imagine bien un dessinateur sans papier ! heureusement Quichotine l’a sauvé hi!hi!
    C’est tout de même surprenant! ton nom d’auteur aurait dû figurer sur la table ! enfin , vous avez passé une belle journée et c’est ça qui est important !
    Gros bisous Quichotine

    • Le pauvre… Je t’assure que lorsqu’il a vu que mon stock de papier diminuait, il n’en menait pas large… Heureusement, Nickyza, qui passait par là, a trouvé une solution pour nous. 🙂

      Gros bisous et douce journée, Marie. Merci pour tout.

  20. tu vois c’est des jours comme ça où je regrette de n’être pas en retraite…. le salon du livre j’aurais aimé…
    ah j’oubliais (c’est la cas de le dire) moi aussi j’oubliais mes rédactions et pourtant je les faisais vraiment….. 😉

    • J’aurais adoré t’y rencontrer… mais ce ne sera que partie remise.

      Je ris… ainsi, nous étions deux. Une raison de plus à notre amitié s’il en fallait une. 🙂

      Passe ne douce journée, Annie. Bisous.

  21. C’est quand même une aventure dont rêve tout écrivain en herbe ou pas!
    Oublier sont bloc de papier , c’est extraordinaire ! L’émotion sans doute!
    Je crois que vous avez passé un bon moment tous les deux pour cette première .
    Bisous

    • J’ai oublié de m’organiser… il a oublié son bloc. Je crois que c’était normal dans ces circonstances. Je ne sais pas du tout si nous aurons d’autres occasions de nous retrouver là-bas un jour.

      C’était un moment agréable.

      Bisous et douce journée à toi. Merci pour tout.

  22. Des moments merveilleux ces dédicaces enfin je peux l’affirmer en tant que lecteur qui vient faire une dédicace, on se sent tout petit à coté des auteurs et quelle magie de repartir avec la dédicace sous le bras, je me doute que ce doit être la même chose du côté des écrivains et dessinateurs du moins au début peut être qu’à la longue ce n’est plus pareil, je ne sais pas
    Douce journée Quichottine & gros bisous

    • Je ne sais pas du tout… J’espère que rencontrer ses lecteurs peut garder la magie des premières fois.

      Douce et belle journée à vous deux. Gros bisous.

  23. Ça dû être une journée très émouvante, je suis bien contente pour vous deux.

  24. J’imagine que se doit être merveilleux, une dédicace
    Félicitations à tous deux, chapeau bas
    Je t’embrasse très fort

  25. Je suppose que c’était très émouvant effectivement de dédicacer votre livre. Moi aussi je griffonne toujours au dos des papiers que j’ai sous la mains, souvent des idées ou des choses à faire, parfois des gribouillis. Bisous

    • Je ne sais pas dessiner, mais je sais que ceux qui savent ne peuvent s’en passer.

      Bisous et douce journée à toi. Merci pour ce partage.

  26. Quichottine et Davy n’oublieront pas ce jour-là et moi non plus !!!! Car quel plaisir de les connaître en VRAI !De parler avec Quichottine pour de vrai, de se regarder, de se sourire 🙂
    Pour avoir fait cette visite « surprise » sur leur stand, je peux dire que tous les 2 étaient très « pros » : on aurait dit qu’ils avaient fait ça toute leur vie !!
    Bises ma Quichottine-dont je connais dorénavant le sourire 🙂

    • Je n’oublierai pas non plus ta présence au salon… J’en ai été vraiment très touchée. Quel bonheur !

      Toute notre vie ? Non, je ne crois pas. Mais j’ai vraiment aimé y être.

      J’espère que nous aurons plein d’autres occasions de nous revoir ma Nicky.

      Bises et douce journée à toi.

  27. c’était ta première dédicace !!
    ce doit -être émouvant !!
    de bons souvenirs !! il fallait ajouter ton pseudo –
    les visiteurs auraient posé des questions-
    et tu donnais le lien de ton blog !!
    bravo pour tout ce que tu fais !!
    bisous !!

    • J’étais effectivement très émue.

      J’ai distribué quelques tracts, ainsi, ceux qui voudront en savoir plus viendront.

      Merci, Lady Marianne.

      Ta présence et tes mots en partage me font très plaisir.

      Bisous et douce journée.

  28. Mes félicitations, Grande QUICHOTTINE ; à toi, oui! mais aussi à Davy Durand dont la manière de manipuler les crayons et traits ne laisse, en effet, pas indifférent l’individu. 🙂
    J’apprécie le montage qui accompagne le partage écrit de votre, à tous deux, première dédicace. Ce doit être, cela l’est même! émouvant! Un souhait, un projet, une réalisation, un partage, une communication, une tentative, un succès, une concrétisation, une réussite! BRAVO!
    Je n’ai pu encore suivre les aventures de Papilio ; d’ailleurs, nous avons du mettre aussi en attente celles de Mijoty. M’en voudras-tu de te l’avouer? C’est bien pour cela que cette même n’est pas encore apparue, en couverture, à travers des petites et grandes lignes au sein de chez Elle.
    Il y ait des livres que l’on préfère découvrir chez soi. Nous nous y installons… Doucement et, tantôt, les temps et contexte nous permettront de nous attarder à des lectures à domicile.

    Peut-être que Papilio finira par les, Mijoty et Elle, rejoindre…

    Bon jeudi, Quichottine.

    A bientôt.

    • Je ne peux vraiment t’en vouloir, AneverBeen. Je sais bien que le temps fait parfois défaut et il vaut mieux attendre que de survoler sa lecture dans de mauvaises conditions.

      Bonne installation, mon aminaute. Prends bien soin de toi.

      Passe une bonne fin de semaine.

  29. Je vois que la journée a été fertile en rencontres et…. en émotions.
    Eh oui… un dessinateur ça dessine comme une écrivain ça écrit. Votre complémentarité aura été justifiée jusqu’au bout du bout et même du petit bout de papier.

    • Sourire… Je suis heureuse d’avoir pu aller au bout de cette création à quatre mains…

      Merci, Alphomega.

      Passe une douce journée.

  30. Heureuse que cela se soit bien passé!
    Bonne fin de journée

  31. jean-marie

    coucou, ma chère Quichottine,
    1 personne dans tes allées, c’est sans doute
    je viene de prendre beaucoup de plaisir à au récit de votre dédicace…
    de l’humour et de l’émotion
    merci
    bon dimanche à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Les visiteurs ne sont pas très nombreux en ce dimanche.

      Merci à toi pour ta présence et tes mots.

      Gros bisous d’amitié. Passe une douce soirée.

  32. Quel gréable moment en effet, mais aussi quelle émotion et le coeur qui bat plus vite aussi !
    Bisous ma douce amie

    • C’était très « intense », c’est Davy qui a trouvé l’adjectif adéquat.

      Il a raison.

      Bisous et douce soirée, Nettoue. Merci pour tout.

  33. Que j’aurais aimé pouvoir y être !!! Douce soirée à toi

  34. Ah ce devait être palpitant… et impressionnant.
    Mais de quelle manière TheBookEdition a fait son choix d’écrivains?…

    • Je ne sais pas comment il a choisi… Il fallait faire acte de candidature, ensuite, il ne fallait pas y être déjà allé, ensuite… Le reste est un mystère.

      Ils nous ont contactés très tardivement. Il y a peut-être eu un désistement. Je ne sais pas.

      Vraiment, je ne sais pas… mais je les en remercie. On n’a pas toujours cette chance.

  35. Sonya, la Ptite Créole

    Davy a un talent remarquable
    aucun support ne lui résiste

    j’aimerais lire ton tout premier poème
    tu as piqué ma curiosité (rires)

    belle fin de journée

    et très belle semaine à venir

    ti bo

    • C’est très vrai.

      Bientôt, Sonya. Il ne faut pas tout mélanger…. quoique…

      Belle fin de journée à toi aussi. Passe une excellente semaine. Bisous.

      Prends bien soin de toi.

  36. Super, merci de ce petit compte-rendu qui je suis certaine fait plaisir à tous ceux qui connaissent les créateurs de Papilio.
    Les séances de dédicaces cela a toujours quelque chose d’émouvant.
    Et puis j’espère et je suppose que tu as profité de ta présence sur place pour faire le tour du salon, même si c’est impossible de tout voir et de rencontrer tous les auteurs et tous les éditeurs…
    Bises, bonne nuit et à demain pour le prochain défi des croqueurs.

    • Hélas, je n’ai pas fait le tour du salon. Je le ferai l’an prochain, dans d’autres circonstances et les mains vides.

      Là, j’étais fatiguée et un peu trop chargée pour que ce soit possible.

      Bisous et merci pour le nouveau défi.

      Passe une douce journée.

  37. Je comprends votre émotion et votre joie…Le début de la célébrité, en qq sorte. Bises à vous deux VITA

    • Je n’irai pas jusqu’à penser que nous pourrons être célèbres un jour, mais je le souhaite de tout coeur pour Davy.

      Il a un talent incroyable.

      Bises et douce journée à toi.

  38. Je pense aussi que ton pseudonyme aurait éveillé la curiosité!
    Une belle journée qui fera de beaux souvenirs .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Je le crois, même si je ne peux pas en être sûre.

      Pour les souvenirs, j’en ai emmagasiné de très beaux. 🙂

      Douce et belle journée à toi. Merci, Erato.

  39. Hélène Carle

    Si joliment raconté!
    Bravo encore Quichottine, je suis contente avec toi!

    Hélène*

  40. Cela doit être émouvant une première dédicace, je l’imagine bien…. J’aime ton récit de cette journée au salon du livre. Bises

  41. Donc , la dédicace était une belle expérience et les dessins de Davy sont superbes 😉
    Bonne soirée Quichottine Bise (:-*